Huayan Song
Huayan Song
Matriarche Écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
À l'ombre d'un pavillon Left_bar_bleue307/550À l'ombre d'un pavillon Empty_bar_bleue  (307/550)

XP :

le Mar 23 Avr 2019 - 17:39
« Permettez-moi de renouveler une fois encore mes plus sincères condoléances, Wen Jing. »

Quelques jours ont passé depuis l’assassinat de Wen Lihua. La ville ne s’est toujours pas remise de l’acte immonde qui a pris place durant le mariage que j’avais organisé avec tant de soins. Tout le monde ne parle que de cela et nous ne pouvons que les comprendre.

Wen Jing s’est depuis muré dans un silence assourdissant, pourtant c’est lui qui nous a convoqué pour s’entretenir avec lui aujourd’hui dans l’un des parcs de la ville. Dans un petit pavillon loin des regards indiscrets. Il porte le deuil, mais je peux sentir dans son regard qu’il y a autre chose que de la tristesse. Une lueur de doute et de peur.

Nous sommes assis et nous attendons qu’il parle. C’est lui qui est censé être le plus haut-gradé. Après un petit moment, il décide d’enfin prononcer quelques mots.


« Avez-vous une idée de qui a bien pu faire cela, Songzi Huayan ? » demande t-il.

Bien sûr que oui. Il ne faut pas chercher bien loin : il suffit juste de voir à qui profite le crime et en l’occurrence ce n’est ni les Song ni les Wen. Donc la liste est relativement réduite.


« Je n’ai pas de preuves. Cependant…
- Cependant ? »

J’hésite à le dire. Je ne sais pas comment il va réagir.

« Cependant, à qui profite le crime ? Qui pourrait bénéficier de ce mariage sanglant ? »

La secte est une piste sérieuse, mais Wen Jing est corruptible. Ils pourraient très bien attendre qu’il soit au pouvoir pour venir lui faire la cour et lui offrir de l’or ou que sais-je encore. Non. Celui qui a le plus à perdre d’une montée des Wen et des Song, c’est bien entendu le gouverneur actuel de Chengdu qui voit son influence réduire un peu plus chaque jour.

« Je suppose que c’est le gouverneur. » lâche Jing.

Il a l’air très convaincu, et abattu en même temps. Il a dû se passer quelque chose dont je ne suis pas au courant.


« Vous avez des éléments pour le prouver ?
- Je l’ai menacé. J’ai payé des hommes pour lui envoyer des messages… Agressifs disons. »

Mais quel… Imbécile ! Je lui avais pourtant spécifié de ne pas faire de gestes idiots ! Bien sûr que oui le gouverneur a pu réagir ainsi : il sait que son pouvoir se réduit et en plus deux familles puissantes allaient s’allier contre lui. Il a tenté le tout pour le tout pour bloquer l’union et ainsi retarder une coalition éventuelle pour le destituer.

C’est le geste d’un homme désespéré et acculé. Wen Jing est un idiot. S’il avait attendu comme je lui avais dit, la transition aurait pu se faire sans violences et le gouverneur serait partie avec une compensation qui aurait évité la mort de Lihua.

A titre personnel, je ne regrette pas vraiment qu’elle soit morte, je la détestais, mais c’est un affront d’infliger ça à la famille Song le jour d’un mariage !


« C’est… C’est effectivement une piste sérieuse… » dis-je tout en regardant Gao qui reste silencieux et impassible.

Nous échangeons un regard entendu : nous savons où creuser désormais.

Ce qui me préoccupe soudainement, c’est que mes espions ne m’ont rien rapporté sur la préparation de cet empoisonnement ni sur les menaces sur le gouverneur… Pourtant Yijun est censé être là pour éviter ce genre de soucis. Il ne serait pas aussi bon qu’il le prétend ? Ou alors les agents recrutés par Wen Jing sont particulièrement habiles pour délivrer leurs menaces ?

C’est extrêmement inquiétant. Il y a ici une faille dans mon système qu’il faudra combler dès mon retour chez moi.


« Aile-Ébène. Va à la maison du gouverneur de Chengdu avec deux autres corbeaux. Localisez-le et rapportez-moi immédiatement ce qu’il fait. Je suis au parc près du Temple de la Chèvre Noire, dans le pavillon le plus au sud avec Gao et Wen Jing. Soyez le plus discret possible s’il vous plaît. »

Nous restons silencieux. Je pense à comment quelqu’un a pu empoisonner cette femme sans se tromper de cible. Wen Jing doit se demander si c’est de sa faute que sa fille est morte et Gao doit penser à comment tout cela a pu arriver devant ses yeux sans qu’il ne voit quoique ce soit.

« Même si, par pure hypothèse, le gouverneur a fait empoisonner votre fille aînée… Comment l’assassin a-t-il pu procéder au mariage ? Tout le personnel a été sélectionné par la Maison Song, les cuisiniers n’ont rien fait d’anormal a priori d’après les interrogatoires qui ont eu lieu, aucun des servants n’a un passé de criminel ou de délinquant… C’est extrêmement troublant. Sans compter que nous ne savons pas à quel moment elle a ingéré le poison… » lancé-je pour briser ce silence pesant.

Gao se redresse un peu et dit :


« Peut-être que l’empoisonnement a eu lieu avant le mariage. Il y avait plus de cinq cents invités. Le tueur devait atteindre Lihua sans se tromper de nourriture, de verres ou de boissons. Cela me paraît trop compliqué. Ils ont dû l’empoisonner avant et le poison a fait effet pendant la cérémonie.
- Au Ministère des Rites pendant votre union ?
- Non. L’alcool a été versé devant nous depuis le même récipient. Je serai mort aussi sinon.
- Vraiment étrange. Vous avez une autre idée Wen Jing ?
- Je ne sais pas vraiment… J’ai beau y repenser, je ne revois rien d’anormal… Même dans les jours précédents la cérémonie. Après je ne suis pas tout le temps avec Lihua donc je ne peux être sûr…
- C’est certain, oui. »

Je pourrai toujours user de la nécromancie pour interroger son âme. Cependant mon petit doigt me dit que ça va être compliqué maintenant. La mort n’est plus fraîche, l’âme doit déjà être en vadrouille quelque part…

Et malgré le décès de la « pauvre » Lihua, il va aussi falloir aborder un sujet épineux en ces temps de deuil : l’alliance. C’est la seule garantie pour la famille Song de ne pas se faire rouler dans la farine après par les Wen. Sans compter que de nombreux soutiens pourraient douter de notre capacité à gérer Jing si nous n’avons aucun moyen de pression sur lui.


« Je sais que c’est une période difficile pour tous mais… Il va falloir également aborder la question de notre alliance, Wen Jing. » dis-je, feignant l’hésitation.

Les deux hommes se tournent vers moi. Wen Jing est un peu surpris, Gao l’est moins mais baisse rapidement les yeux. Il sait que c’est nécessaire mais aurait préféré éviter ça maintenant.


« Hé bien… Pour maintenir notre accord… Peut-être que Songzi Gao accepterait de se marier avec ma fille Mingming ? Elle est en âge de se marier. Cela me paraît être la solution la plus simple vu la situation actuelle. Nous avons besoin de l’un et de l’autre.
- Gao ?
- D’accord. Il faut que nous puissions… Avancer malgré les évènements. » dit-il.

Je sens la tristesse dans sa voix, mais également de la résolution. C’est bien. Il faut penser à notre famille d’abord et à son propre avenir. Malgré la potentielle erreur fatale de Wen Jing, mon plan devrait suffisamment tenir pour que les Song puissent s’élever largement au-dessus des masses et ainsi pouvoir offrir à nos enfants une vie meilleure.

Je vois un bel avenir pour les nôtres. Un avenir qui nécessite certains sacrifices de notre part. Même si les évènements prennent une tournure difficile… Nos enfants nous remercieront un jour, c’est une certitude.

Et puis au moins, je peux rester dans la même pièce que Mingming sans avoir des envies de meurtre et ça c’est au moins une bonne nouvelle en cette période sombre. Maintenant, rien ne presse et de toute façon, il est hors de question d’organiser un nouveau mariage tant que l’assassin n’aura pas été arrêté et que tous les esprits – autant des vivants que des morts- aient été apaisés… D’une manière ou d’une autre.


« Nous trouverons l’assassin de Lihua. Je vous le promets. Gouverneur ou qui que ce soit d'autre. » dit Gao.

Wen Jing ne dit rien. Il reste assis, semblant réfléchir ou ailleurs.

Nous continuons un peu à discuter des tragiques évènements récents et leurs conséquences jusqu’au moment où un corbeau vient se poser dans un arbre voisin. Discrètement, je lui fais signe de parler.


« Le gouverneur est introuvable depuis ce matin. Les autres oiseaux chargés de surveiller les lieux n’ont pas vu Yijun aujourd’hui également. Je vais demander les rapports de tous les corbeaux de la ville pour savoir s’ils l’ont vu. » dit-il, calme mais le ton grave.

Je tâche de garder mon sang-froid pour éviter de passer pour une folle auprès de mes deux compagnons de conversation. Je fais signe à Aile-Ébène de partir.

Je sombre dans mes pensées un instant : où est-il passé ? Et surtout, pourquoi Yijun est également introuvable ? Il se passe quelque chose d’extrêmement louche. Le gouverneur ne peut pas disparaître ainsi, il est forcément quelque part. S’il a disparu plus d’une journée, Wen Jing sera au courant demain par la voix de nos agents humains à Chengdu. Cela ne me dit rien qui vaille. Je vais faire en sorte que nous les cherchions.

J’espère que cela n’annonce rien de trop grave…

A ce moment-là, le chef de ma garde, Wuhan, s’approche du petit pavillon, une missive à la main.


« Qu’est-ce que c’est ?
- Un messager a déposé cela pour vous ma Dame. » explique Wuhan.

Je prends le document de ses mains et la lit attentivement. Les deux autres sont rivés sur moi, se demandant de quel genre de message il s’agit. Surtout compte tenu des circonstances.

Malheureusement les problèmes ne viennent jamais seuls.


« Chère Songzi Huayan,

Je tenais à vous féliciter pour vos efforts pour défaire les activités de notre organisation dans votre ville natale.

Ne perdons pas de temps en futilités voulez-vous ? Je vous propose de nous rencontrer, demain au crépuscule, près du Bosquet des Mésanges au nord de la ville. Nous devons parler pour nous sortir de cette fâcheuse situation.

J’espère que vous accepterez cette requête.

Très cordialement,


Jiawei Dajisi.

PS : Toutes mes condoléances pour Wen Lihua. Puisse son âme trouver la paix. »


Je referme le document et reste de marbre. Cette sorcière vient toujours quand il faut. Les soupçons pouvaient se porter sur le gouverneur : menacé et acculé, il aurait pu faire une bêtise. Maintenant que je sais que Jiawei est aussi dans la région… La liste des suspects augmente de jour en jour.

« Qu’est-ce que c’est ? » demande Jing.

Je le regarde et tout naturellement, je lui réponds :


« Ce n’est rien ne vous en faîtes pas. Une affaire personnelle à régler de longue date. »

_______________________________
À l'ombre d'un pavillon Signat10

"Good God Get a Grip Girl, sit on down
I'm chunky yet funky and I'm snatching crowns"




Consule de l'Étiquette, Ambassadrice du Consulat en Terre des Dragons, Gouverneur et Dame de Chengdu






Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
À l'ombre d'un pavillon Left_bar_bleue314/400À l'ombre d'un pavillon Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Mar 23 Avr 2019 - 21:59
Bien, j’vois la belle inspiration pour le titre ! Mais soyons honnête deux minutes, une rotonde est quand même vachement plus classe qu’un pavillon.

L’un est dingue de taille, l’autre est dans tout les jardins.

Et puis, ce sont même les jardins d’un vieux temple un peu moisi… Bref, j’arrête là ! Mais la rotonde est mieux.

Donc, le rp…

Comme tu t’en doutes, j’ai pas beaucoup de chose à dire par rapport à ça. Il s’agit d’une transissions entre le mariage et la suite de l’enquête. Donc, qu’est-ce que nous pouvons espérer de ce texte en question ! Simplement d’étayer notre propre enquête en tant que lecteur.

Pourquoi est-ce que j’dis ça ?

Simplement que, ici, tu peux commencer à jouer ou a te jouer du lecteur. Comment ?! Il suffit d’enfouir la bonne piste entre les mauvaises ;

Ici, qu’est-ce que nous avons ? Déjà, l’actuel gouverneur. Ensuite ? La secte. Deux pistes qui sont clairement donné. Cependant, avec ce que nous avons lu, j’me demande si nous n’avons pas le coupable de présent dans la scène en question. Bon, après, c’est question de théorie et surtout d’une image de scénario qui est : « Rien n’est inutile dans un texte ».

Donc voilà, j’voulais juste observer ce point. En guise de rappel ou pour faire réfléchir les autres lecteurs.


Très Facile : 6 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Symbiose !

_______________________________
messages
membres