Kingdom Hearts RPGConnexion
Bravo à tous
Rufus Shinra Top-1 !
Rp final

more_horiz
Au coeur des Enfers tronait l'antre d'Hades. Dans l'antre d'Hades, il y avait une petite porte invisible. Seul le Maître des lieux pouvait l'ouvrir au moyen d'une formule mystique. Un petit escalier en colimaçon descendait sout l'antre et débouchait sur une pièce taillée dans la roche, l'étude. La pièce était assez petite et peu éclairée. Là, au calme et au sec, protégés des vents, des courants et des feux des Enfers, se trouvaient meubles, étagères, placards, tiroirs qui dissimulaient aux yeux du Cosmos moults artefacts précieux à la puissance insondable. Nul ne savait quel sordide complot machiavélique le Dieu des Enfers pouvait ourdir en ce lieu secret et mystérieux, à quel rite satanique il s'adonnait à l'abri des regards.

Hadès était agenouillé sur le vieux tapis bleu qui couvrait le sol de ses motifs de vagues. Il tenait dans ses mains deux petites figures de pierre, plutôt bien taillées, à l'effigie de son frérot Zeus et de Héra, qu'il aimait appeler moche-soeur. Il les faisait bouger en agitant ses poignets.

"Bouh-ouh-ouh."
"Ouin-ouin-ouin."
"Mais quel malheur !"
"Que nous ont fait les Dieux ?"
"Mais ma chérie, c'est nous les Dieux."
"Ma chérie ? Tu dis ça à toutes les filles que tu croises ! Si tu avais passé ton temps à t'occuper de lui plutôt qu'à courir les jupons !"
"Mais, ma chérie..."
"Oh, sois un homme pour une fois ! Oh, Hercule, mon fils ! Mon cher, mon tendre, mon magnifique enfant ! Bouh-ouh-ouh."
"Ouin-ouin-ouin."

Hades posa les deux figures déitiques, sourire aux lèvres, et récupèra celles d'un satyre rouge et d'une fille élancée avec une grosse frange.

"Phil, on doit pouvoir faire quelque chose ! Je vais le retrouver et la force de notre Aaaamouuur va le sauver !"
"Ma p'tite Megichoute à moi, ça se résume en deux mots : c'est mort fini foutu échec et mat alors ne risque pas ta si douce et si délicieuse peau pour rien et puis tiens je vais encore rajouter des mots parce que pourquoi pas je ne sais pas compter et je suis aussi bête que mes sabots dis donc quel beau temps il fait aujourd'hui tu trouves pas en tout cas cette légère brise me fait du bien aux fesses !"
"Mais Phil ! Super-Nul a besoin de-"

Hadès tourna la tête sur sa gauche et ne put réprimer un léger sursaut. Oui, il avait bien vu quelque chose du coin de l'oeil. Agenouillée là sur le tapis, une petite et étrange créature, semblable à un démon, le regardait faire avec un intérêt évident et un sourire figé. Ses longues cornes rouges étaient des antennes fixées sur lui. A la place d'une poitrine, il avait un ballon en forme de coeur.

"Ahem. On s'connait ?", demanda Hadès les yeux mi-clos en reposant les figurines. L'autre émit un rire mécanique qui n'avait rien d'humain, si froid que même Hadès en eut des frissons. La créature ouvrit les paupières, dévoilant des yeux orangés, ceux d'un soleil en extinction. Un sans-coeur. Bien entendu. Il n'y avait qu'eux pour venir l'ennuyer ici. Mais il n'allait pas se laisser faire, ça non. Il claqua des doigts et ouvrit un portail des ténèbres qui engloutit le diablotin et se referma aussi sec.

Bon, il en était où ? Sa main droite saisit la figurine de Meg. "Mais Phil ! Super-Nul a besoin de-"

Hadès tourna la tête sur sa droite. Le démon était encore là, assis comme avant, le scrutant des yeux.

"Sérieusement ? Même ici, je ne peux pas être tranquille ? Allez zou, déguerpis, y'a plein de coeurs à voler ailleurs, tu perds ton temps !" Hades agitait son bras libre comme pour chasser un vulgaire insecte. Visiblement peu affecté, le diablotin se leva et trottina jusqu'au tiroir le plus proche pour l'ouvrir et fouiller dedans, son rire désincarné emplissant la pièce. "Hé ! Non, alors là, non !" Le sans-coeur en sortit divers objets, qu'il prit le temps de regarder avant de les jeter négligément derrière lui. Un Manuscrit intitulé "Yoga, thérapie par les plantes, méditation et ASMR : comment retrouver la sérénité intérieure", une brochure vantant les mérites de la Costa Del Sol, un gros tome avec gravé sur la couverture "Les meilleures chutes de blagues pour briller en société par Karembaros", un dessin tout chiffonné, crayonné de rouge et de bleu et dépeignant deux diablotins qui souriaient joyeusement en se tenant la main, "Prendre la vie comme elle vient avec Zorba le Grec", des feuilles de menthe plus ou moins fraîche. "Bas les pattes, pas touche !" Hadès retenait le sans-coeur par les épaules pour l'empêcher de fouiner. Il l'aurait bien carbonisé sur place, mais il ne voulait pas risquer de créer un incendie, pas ici.

Le sans-coeur se contorsionna, s'étira pour filer hors de son emprise. Il bondit dans la pièce jusqu'à une armoire qu'il ouvrit de ses mains griffues. A l'intérieur pendait une magnifique robe en satin bleu. Hades le chargea pour le tacler, entourant son buste avec ses bras. Le ballon qui faisait office de coeur à la créature éclata, répandant une fumée verte qui assaillit les sens du Dieu, lui firent tourner la tête et chuter sur son séant.

"Bonne Louise..." éructait Hadès en toussotant. Ses yeux le piquaient et sa gorge était en feu. Il se sentait flagada, infiniment plus vieux et ne put qu'assister à la suite : le sans-coeur fouilla dans l'armoire, jetant pêle-mêle ce qu'il y trouvait, diadème, couronne de fleurs séchées, un sac de graines de pavot qui allèrent parsemer le tapis bleu, quand enfin, il s'arrêta sur quelque-chose. Se retournant vers Hadès, fanfaronnant, le démon exhiba du bout de ses bras une gravure. Y figurait un jeune homme au corps et au visage effilés, aux cheveux longs et fins. Il arborait une tiare et une légère armure en acier et portait dans ses bras une belle fille, ô si magnifique qu'on aurait damné toute la terre pour la garder. Elle était vêtue d'une robe de satin bleue.

"Laisse ça, sinon...", voulait menaçer Hades mais le poison avait rendu sa voix cendre et le tout sonnait comme une supplique. Alors le démon rit à nouveau et, après avoir plaçé la gravure au coeur du vide de sa poitrine, il fit un bond, se métamorphosa en poisson et disparut, englouti par les vagues bleu marine du tapis.

Le Dieu des Enfers resta quelques instants assis à toussoter et contempler la pagaille que le démon avait causé. Il se sentait encore plus vide qu'à l'accoutumée. Ce petit sans-coeur de rien du tout, ce mauvais plaisantin avait accompli sa tâche avec brio. S'il n'en avait pas été la victime, il aurait applaudi.
more_horiz
J’crois que j’vais te donner une liste de personnage Disney à interpréter. Bon, pas d’surprise, j’le balance à chaque notation ! Mais j’ai bien rit. Bon, après, c’est le comique de situation et j’adore ça.

Mais, surtout, voir Hadès jouer avec ses figurines tell un enfant de huit ans ? J’ai adoré. C’est ça qui est bon avec le personnage, c’est de pouvoir se rendre ridicule sans que cela ne soit faux. Genre, si j’allais faire ça avec Death ? Ce serait juste mauvais. Mais là ? Ouais, j’adore.

Surtout, le détail de la liste d’objet idiot que tu peux te trainer dans les armoires.

Mais le truc, c’est d’avoir de vrai objet dans le tas et pas seulement des trucs « pour la blague ». Et c’est ça que j’aime bien avec ton interprétation d’Hadès, c’est que tu mélanges la culte au film et que ça donne vachement bien. Bon, après, niveau grecque ? J’suis aux fraises et Primus aura vite fait d’me contredire !

Ouais, j’ai bien aimé. Surtout la mention à l’ASMR.


Facile : 11 points d'expérience + 110 munnies + 2 PS en Défense !

_______________________________
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum