Le Cygne
Le Cygne
La Part de l'Ombre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Flagrante main sur le coeur Left_bar_bleue187/650Flagrante main sur le coeur Empty_bar_bleue  (187/650)

XP :

le Lun 1 Avr 2019 - 12:40

Jour de fête mais pas d’abus. Jour de pause,

- Qu’est-ce que je fais aujourd’hui ? Mais mêle-toi de tes affaires…

(connard)

De toute façon, je fais ce que je veux, enfin non pas trop, mais quand même. Alors je sors et je vois les cons, les rois des cons et des coeurs. C’est le printemps alors ils savent plus comment faire pour calmer leurs nerfs. Les battements de coeurs se mélangent tous dans ma tête. Je crois que mes pupilles se dilatent au rythme de cette fête.

Dans ma tête je les vois tous, des yeux jaunes et des peaux noires. Peut-être pas la grande classe, c’est pas à la portée de tous. Mais quand même c’est mieux, d’ailleurs en noir c’est toujours mieux. Ici, y’a pas de gens bien, y’a que des gens qui s’emmerdent. Et des gens qui m’emmerdent, la plupart du temps. Alors je cherche opportunité. J’ai faim, et c’est pas près de se calmer.

Là, ça fait des jours que je suis sage. Demander plus n’est pas pensable. Un mec me frôle, fébrile, je l’attrape par l’épaule.

- Quoi ? 

Un couloir. Ya du monde partout autour de nous. La moindre forme d’agressivité et c’est fini.

Ne. Lui. Saute. Pas. De.ssus.

- Ah, euh…rien »

Je lâche mon emprise mais putain c’est dur. Ma main tremble, ça devrait même pas être possible. J’ai un goût de sang dans la bouche à force de sentir leurs odeurs. Je passe devant un vestiaire, une femme y rentre devant moi. J’y jette un regard, personne d’autre. Pas plus d’un instant pour que je me jette dessus. J’ai quand même fermé la porte, au cas où vous voudriez savoir.

Alors je me déchaine et je lui règle son compte. Son coeur n’est pas fort, il finit par sortir mais ça va toujours trop vite de toute façon. Bingbong blang bong bong. Ca c’est le bruit d’un train qui entre en collision avec un piano. Mais ya pas de train ici, et pas sûre qu’il y ait un piano en fait.

Je me retourne.

- Qu’est-ce que tu fais ici toi ? 

Clairement, ce n’est pas la fille que je viens d’agresser. Parce qu’elle est encore derrière moi. Je sais ce qu’il est mais il a l’air heureux. Et il ne devrait pas. En fait non, il a l’air bête. Il continue son bling bong bang bang.

-Hein quoi ? Mais qu’est-ce que tu fais bon sang ?

Il a un coeur comme une immense bouée, une tête de clown mais avec des écailles à la place des cheveux. Je crois entendre un rire. Et moi je suis là, pendant que ce truc me fait un bazar pas possible. Entourée par deux semblables, dont un novice et un bizarre. Il sort des casseroles de son corps et commence à les taper les unes contre les autres.

QUOI ? Ce type se fout de ma gueule. Si on me voit, si quelqu’un entre, qu’est-ce que je dis ? Et si y’a une caméra où on me voit entrer dans cette pièce après cette fille. Et si y’a une enquête. Et si on découvre, qu’elle n’en est jamais sortie.

Bref. Hostilité s’impose. Je saute sur cette petite ordure, il faut régler ça discrètement.

En temps normal, je n’ai rien contre mes semblables mais les exceptions con… Bref, vous avez compris l’idée. J’entreprends de lui disloquer un membre d’un autre mais ça ne prend pas. Je le fais tomber à terre et lui inflige des coups de pied mais il s’en fiche.

Toc, toc, toc.

-Ouiiii?

Ca, c’était pas moi. Ce truc vient de prendre une voix féminine aiguë pour répondre à ma place. Le genre de voix irritante et superficielle, pas du tout comme moi quoi.

-Il y a un problème madame ? On a entendu plusieurs bruits inquiétants venant du vestiaire.

Je lui mets la main sur la bouche pour le faire taire. Je mets le verrou sur la porte, et là c’est quitte ou double.

-C’est mon déambulateur, il grince quand j’avance.

La main n’a servi à rien.

-Votre…quoi ?

-C’est mon fusil à pompe ! Je l’ai frotté à ma kalach’.

-Madame, écartez vous de la porte, nous allons ouvrir.

Alors je l’étrangle, je l’étrangle bien fort même si ça ne sert à rien. Ce con a tout fichu en l’air.

Mais juste avant, juste avant que la porte s’ouvre violemment sous le coup du bélier, il m’échappe des mains, devient visqueux et rétrécit, puis il tombe à terre. Je crois que je vais pouvoir l’écraser avec mon pied mais il traverse le sol, le sol transformé en une petite flaque d’eau minuscule. Et il disparait.

-Qu’est-ce qui se passe ici, madame ?
-Euh…je…euh…

Je regarde autour de moi, même ma victime a disparu.

-Il va falloir vous expliquer.

Je tente ma chance, même s’il m’en coûte.

-Poisson d’avril…?
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Flagrante main sur le coeur Left_bar_bleue314/400Flagrante main sur le coeur Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Ven 10 Mai 2019 - 15:07
Alors, merci à toi d’avoir été la première victime de notre clown farceur ! Et d’avoir été aussi réactive. Tu mérites un bisous.

Bisous.

Voilà. J’fais une vraie notation maintenant ?

Ce que j’ai bien aimé dans ce rp, dans cette situation, c’est que nous avons Le Cygne loin de sa retenue. Et ça ? J’aime. Simplement d’avoir ce genre de moment où nos personnages ne sont pas classes. Outre le sans-coeur ? Là, elle crève la dalle et va se rabattre sur le premier truc qui tombe devant elle.

C’est marrant, parce qu’il doit y avoir quelques portées disparus sur le vaisseau-mère.

Bref ! C’est pas le plus important sur ce rp, en réalité. Ce qui compte ? C’est la façon dont ton personnage est ridiculisé ! Ahahah! En fait, c’est ça qui est bon. Plus le personnage est classe, plus c’est difficile de le mettre dans une situation déplaisante. Ici ? J’adore l’usurpation d’identité, le fait que ton personnage est tournée en dérision sans qu’il ne se retrouve à le contrôler. Un peu comme Primus qui prend des seaux d’eau sur la gueule.

Bref, j’ai bien rigolé. Et les répliques du sans-coeur était magique !


Facile : 13 points d'expérience + 110 munnies + 2 PS en Défense !

_______________________________
messages
membres