La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue51/550Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 12 Juin 2019 - 15:23

Silencieuse en présence du Dieu, la Danseuse reprenait sa place en n’oubliant pas d’y glisser un regard. D’où se connaissaient-ils ? Du moins, le maître des lieux venait de lui offrir son nom sans qu’elle n’ait pensé à lui demander.

À moins que la rêveuse ait déjà oublié la réponse à cette question.

Docile, elle s’attardait sans la moindre interrogation pour reprendre son poste d’observation.

- Vous avez encore parier sur lui ?

Innocente, elle cherchait à reprendre le fil de la discussion. Il n’y avait, aux loges, que joueur silencieux ou amateur de boissons. Irelia n’avait trouvé que compagnie auprès de la rousse ou de l’homme au saladier qui semblait s’être éclipsé, à moins qu’elle ne se retrouve à l’avoir imaginé.

- Il semble encore plus armé que tout à l’heure, d’où est-ce que cet arsenal lui vient ?! Vous avez une idée.

Une question creuse, un appel à l’aide dans une tentative de détendre l’air ambiant. Tel le rapprochement soudain ou l’apparition d’un lapin, était-ce encore un sortilège où le cachait-telle depuis tout ce temps sur elle. Par ailleurs, combien de temps avait-elle foulé le marbre de l’arène. Tout ceci lui semblait être un moment éphémère d’une scène imaginaire. Trop tard, les tirs résonnèrent et brisèrent le silence que la loge s’imposait. Prise d’un sursaut, Irelia s’offrait un regard au spectacle pendant l’ouverture du spectacle. Il semblait que les précédents n’étaient que préparation à l’ouverture finale du tournoi, déjà les premiers coups s’échangeaient et rien n’était inédit à la vue de la consule.

Le retour à la fumée, l’impact des poings contre la chair et la surprise venaient de l’adversaire se révélant être Roxas. Elle voyait ses traits, pareils au mandat d’arrêt présent dans la ville et une seule question lui parvenait. Ètait-il le monstre qu’on lui vendait ?

Une énième question à son esprit, le désarroi d’une réponse qui ne viendra pas.

Il fallait simplement distinguer le combat qui s’enrichissait à ses pieds et qui s’en allait à lui faire tourner la tête. Tout semblait si rapide, distinct qu’elle penser louper une partie de celui-ci.


Expert comptable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: seigneur
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue82/500Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (82/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 2 Juil 2019 - 22:16
« Contre toute logique, oui … »

Une réponse laconique unique pour les trois questions de la jeune danseuse. Ni elle, ni la rousse, ne s’attendaient à plus de conversation. Lenore était perdue, déboussolée. L’attention de tous - devant ce rebord de marbre, dans cette loge, dans ces gradins, et dans tous les mondes grâce à l’Eclaireur- était suspendue à l’échange de coups, trop brutaux, trop rapides.
Le lapin s’échappa de la poigne de la mercenaire, succombant à sa nervosité grandissante. Une entaille apparut sur sa main, mais ne brisa pas sa concentration. Que pouvait-elle faire d’autre alors qu’elle assistait à un passage à tabac ? Kurt malgré ses talents et sa magie vaporeuse se faisait plus que malmener, plus que ce qu’un combat d’arène non létal aurait dû permettre !

Hadès se réjouissait, la brune effarouchée sursautait mais ne semblait pas réussir à détourner le regard du combat. Lenore tressaillait, incapacitée dans ses mouvements par la présence du Dieu local, par les soubresauts dans son cœur inerte. L’angoisse montait, l’étranglant, l’étouffant. Son regard cherchait une solution alentour mais rien n’aurait permis de mettre fin à ce combat.



Elle se figea, comme tout le monde, les yeux sur le maréchal de la Lumière qui s’était dévoilé à tous. C’était le parfait exemple de ce qu’il était capable de faire et Lenore ne pouvait logiquement rien. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore.

La mercenaire resta le regard fixe, plongé sur la terrible tête blonde. Concentrée, monopolisant tout ce qu’elle avait en elle pour lui transmettre un message, en profitant de la concentration des mondes entiers sur cette même direction. Elle matérialisa entre ses doigts sa lame noire et la lança, avec espoir de permettre à Kurt de souffler, de saisir une occasion.

Vain espoir, geste inutile, pas peine une seconde de relâchement dans ce combat final. Murasama disparut aussitôt, délaissée parmi les morceaux de marbre. Son pied recula sans qu’elle ne le veuille. Un pas, instinctif, un début de fuite, lui-même inutile. Hadès l’empêcha de s’éclipser. On la condamnait à assister, parfaitement impuissante à leur joute détruisant le sol de l’arène qui s’effondrait dans les eaux du Styx.

La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue51/550Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 4 Juil 2019 - 14:46

Il ne fallut qu’un battement de cils, une énième intervention se produisait au côté de la rêveuse et elle n’en distinguait rien. Comme un mouvement au coin de l’oeil, assez anodin pour qu’elle se refuse à abandonner son attention et rive celle-ci au combat.

Puisse naître un autre ombrage à sa peau, elle s’en mordrait les lèvres à s’esquiver une fois de plus.

La brutalité était toujours présente, semblable à une amie, mais tenait à se tenir à l’écart de Roxas. En contre-partie, elle s’accrochait sans relâche à son adversaire et n’arrêtait de le saigner. Rythmer aux tirs et aux explosions, seuls moments auxquels Irelia parvenait à y attacher un regard malgré la fumée.

- Wouaaaah…
Lèvres tombantes, la Danseuse s’abaissait à une voix monocorde aux vues de cette supercherie.

Le mercenaire, l’ami de Lenore, venait de disparaître dans ue nuage de fumée et se répandait au coeur de l’arène. Les iris de la rêveuse partaient d’un sens à l’autre, cherchant la réponse à sa propre conclusion. Irelia n’était-elle pas plongé au plus profond d’un songe à s’imaginer et à imaginer quelqu’un disparaître aux délires de sa volonté.

L’impact d’un membre émergeant de ce brouillard lui faisait voir l’étendue de cet homme. Elle qui mémorisait la crainte des dires sur l’homme blond, elle en venait à craindre une personne vouée à disparaître à la fumée.

Au moins, c’était jusqu’à ce que Roxas s’invita à proposer quelque chose de plus grand. Concentrée, figée au sens des disparitions et de l’image de cet affrontement, elle s’impressionnait devant la remontée dans le temps. Au plus profond de son esprit, elle distinguait le temps s’étirer et revenir à l’instant. Telle une image persistante à sa rétine durant laquelle le ballet se déroulait.

Tous se souvenaient de cet écart et à l’explosion de la pression. Irelia, elle, ressentait ce picotement du bout des doigts qu’elle parvenait à mouvoir aux regards du spectacle. Une lutte entre titans, elle n’arrivait toujours pas à s’effrayer mais en ressentait l’intensité qui ne cessait de grimper.


Expert comptable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: seigneur
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue82/500Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (82/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 4 Aoû 2019 - 8:28
Si l’Eclaireur avait pu retransmettre le combat d’Hercule et de Jecht, aurait-il été aussi impitoyable ? L’échange qu’elle était forcée de visualiser sans pouvoir intervenir était d’une violence insupportable. Lenore aurait presque voulu détourner le regard. Elle n’osait pas. Elle craignait de manquer ce moment, fugace, où la vie est soufflée sans qu’elle n’ait rien pu tenter pour l’empêcher. Elle ne voulait pas non plus assister à la mort de l’ex-Soldat.

Comme si les coups d’un Maréchal de la Lumière ne suffisaient pas, il avait invoqué une armure pour l’apothéose. Lenore se senti trembler, le souvenir de Svetlana se faisant broyer le visage par ce même type d’invocation. Un moment fugace.

Mais Kurt s’en était sorti, lui. Tout allait vite, bien trop pour que la rousse parvienne à suivre correctement chaque coup d’éclats des deux combattants. D’autant plus lorsqu’une lumière aveuglante illumina l’arène, la forçant à dresser sa main gantée devant ses yeux d’or et d’émeraude souffrant de cette magie. Comment un tel monstre de violence puiser autant de lumière de son cœur ?

La douleur vive l’arracha à la contemplation et à une passivité qui ne lui ressemblait pas. Hadès était toujours présent, plongé dans le déroulement de son tournoi. La danseuse était également pendue au suspens et aux rebords de la loge, et son souffle comme celui du monde entier était en suspens, figé dans l’attente du résultat final.

Un cri et s’en était finis. Lenore ne pouvait plus rester sur place. Ses os, ses muscles s’animèrent de la vibration désespérée du timbre de sa voix lorsqu’il hurla sa détresse. Le relâchement satisfait du Dieu des Enfers lui permit de s’éclipser vivement. Elle quitta la loge sans se retourner, se hâtant pour sortir Brown de ce qui restait d’arène et menaçait de finir au fond du Styx d’un moment à l’autre.

Le combat était terminé. Quoi qu’il puisse arriver, elle l’emmènerait en lieu sûr, quitte à devoir se battre contre le monstre de la Lumière.
En un moment fugace, la mercenaire avait disparu de la loge.
La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue51/550Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (51/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 14 Aoû 2019 - 20:37

Il ne fallait qu’un grondement sourd, le choc du martellement pour qu’une fois encore, la vision de la Danseuse ne se brouille et disparaisse. Une dernière scène persistait avant le baisser de rideau, un dernier trait d’empathie l’envahissait avant que tout ceci ne soit éteint et rendu silencieux aux rétines d’Irelia.

L’encre s’insinuait, l’envahissait, nappant son corps et terrant l’être au mutisme.

Précédemment, la nuit faisait place et s’opérait à faire taire son esprit. Sur l’instant, il n’y avait qu’une fresque animée dont le surplus s’étalait et s’accumulait. La neige glissait le long de sa peau alors que toute tension quittait les muscles de la rêveuse devenue muette.

- Votre ami à perdu…
Elle prononçait quelques mots, perdue à l’écho de sa propre voix alors qu’elle réalisait au moment la présence de Lenore sur le plancher de cette scène éphémère. La surprise refusait de s’immiscer à ses traits, s’accaparant seulement de l’état du maître de ses lieux ne masquant pas l’intérêt à son propre jeu. Lasse, fatigué, s’engourdissant sous les flocons à même sa peau, Irelia se perdait à rejoindre le fond de la salle et s’installait sans cérémonie à l’un des nombreux sièges.

L’éclat de lumière, l’expression d’un succès, voici que le visage et le nom du gagnant s’affichaient aux écrans de l’Enfer. Roxas, cet homme dont le visage et les frasques ne lui était plus inconnu.

Au détour d’un désintérêt, la Danseuse s’enfonçait dans quelconque siège et glissait son regard à la monotonie des sons de la défaite du mercenaire. Dommage. Un bref éclair franchissait son esprit, une vision muette de sa compagne de loge guidant le vaincu jusqu’à son propre salut. En occurrence, il s’agit encore un fantasme qu’elle ne découvrirait pas. Fatigué, figé, la rêveuse se terrait à son hypnose et guidait les pigments jusqu’à un repos qu’elle attendait. Après tout, elle n’avait jamais été qu’une spectatrice et voici qu’il n’y avait plus rien à observer.

Retour à la réalité, recalé à l’entrée, elle ne sera jamais qu’un aspect de cette fête et personne n’ira l’acclamer.

- Bordel !
Une dernière scénette se jouait, le désaccord d’une défaite marqué sur ses billets, l’homme de blanc vêtu se retrouvait déjà à quitter les loges. Où était donc passé son acolyte, l’homme au saladier qui était parvenu à l’occuper.


messages
membres