Irelia Alishina
Irelia Alishina
La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue146/550Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (146/550)

XP :

le Mer 12 Juin 2019 - 15:23

Silencieuse en présence du Dieu, la Danseuse reprenait sa place en n’oubliant pas d’y glisser un regard. D’où se connaissaient-ils ? Du moins, le maître des lieux venait de lui offrir son nom sans qu’elle n’ait pensé à lui demander.

À moins que la rêveuse ait déjà oublié la réponse à cette question.

Docile, elle s’attardait sans la moindre interrogation pour reprendre son poste d’observation.

- Vous avez encore parier sur lui ?

Innocente, elle cherchait à reprendre le fil de la discussion. Il n’y avait, aux loges, que joueur silencieux ou amateur de boissons. Irelia n’avait trouvé que compagnie auprès de la rousse ou de l’homme au saladier qui semblait s’être éclipsé, à moins qu’elle ne se retrouve à l’avoir imaginé.

- Il semble encore plus armé que tout à l’heure, d’où est-ce que cet arsenal lui vient ?! Vous avez une idée.

Une question creuse, un appel à l’aide dans une tentative de détendre l’air ambiant. Tel le rapprochement soudain ou l’apparition d’un lapin, était-ce encore un sortilège où le cachait-telle depuis tout ce temps sur elle. Par ailleurs, combien de temps avait-elle foulé le marbre de l’arène. Tout ceci lui semblait être un moment éphémère d’une scène imaginaire. Trop tard, les tirs résonnèrent et brisèrent le silence que la loge s’imposait. Prise d’un sursaut, Irelia s’offrait un regard au spectacle pendant l’ouverture du spectacle. Il semblait que les précédents n’étaient que préparation à l’ouverture finale du tournoi, déjà les premiers coups s’échangeaient et rien n’était inédit à la vue de la consule.

Le retour à la fumée, l’impact des poings contre la chair et la surprise venaient de l’adversaire se révélant être Roxas. Elle voyait ses traits, pareils au mandat d’arrêt présent dans la ville et une seule question lui parvenait. Ètait-il le monstre qu’on lui vendait ?

Une énième question à son esprit, le désarroi d’une réponse qui ne viendra pas.

Il fallait simplement distinguer le combat qui s’enrichissait à ses pieds et qui s’en allait à lui faire tourner la tête. Tout semblait si rapide, distinct qu’elle penser louper une partie de celui-ci.


Lenore
Lenore
Expert comptable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: seigneur
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue112/500Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (112/500)

XP :

le Mar 2 Juil 2019 - 22:16
« Contre toute logique, oui … »

Une réponse laconique unique pour les trois questions de la jeune danseuse. Ni elle, ni la rousse, ne s’attendaient à plus de conversation. Lenore était perdue, déboussolée. L’attention de tous - devant ce rebord de marbre, dans cette loge, dans ces gradins, et dans tous les mondes grâce à l’Eclaireur- était suspendue à l’échange de coups, trop brutaux, trop rapides.
Le lapin s’échappa de la poigne de la mercenaire, succombant à sa nervosité grandissante. Une entaille apparut sur sa main, mais ne brisa pas sa concentration. Que pouvait-elle faire d’autre alors qu’elle assistait à un passage à tabac ? Kurt malgré ses talents et sa magie vaporeuse se faisait plus que malmener, plus que ce qu’un combat d’arène non létal aurait dû permettre !

Hadès se réjouissait, la brune effarouchée sursautait mais ne semblait pas réussir à détourner le regard du combat. Lenore tressaillait, incapacitée dans ses mouvements par la présence du Dieu local, par les soubresauts dans son cœur inerte. L’angoisse montait, l’étranglant, l’étouffant. Son regard cherchait une solution alentour mais rien n’aurait permis de mettre fin à ce combat.



Elle se figea, comme tout le monde, les yeux sur le maréchal de la Lumière qui s’était dévoilé à tous. C’était le parfait exemple de ce qu’il était capable de faire et Lenore ne pouvait logiquement rien. Mais le cœur a ses raisons que la raison ignore.

La mercenaire resta le regard fixe, plongé sur la terrible tête blonde. Concentrée, monopolisant tout ce qu’elle avait en elle pour lui transmettre un message, en profitant de la concentration des mondes entiers sur cette même direction. Elle matérialisa entre ses doigts sa lame noire et la lança, avec espoir de permettre à Kurt de souffler, de saisir une occasion.

Vain espoir, geste inutile, pas peine une seconde de relâchement dans ce combat final. Murasama disparut aussitôt, délaissée parmi les morceaux de marbre. Son pied recula sans qu’elle ne le veuille. Un pas, instinctif, un début de fuite, lui-même inutile. Hadès l’empêcha de s’éclipser. On la condamnait à assister, parfaitement impuissante à leur joute détruisant le sol de l’arène qui s’effondrait dans les eaux du Styx.

Irelia Alishina
Irelia Alishina
La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue146/550Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (146/550)

XP :

le Jeu 4 Juil 2019 - 14:46

Il ne fallut qu’un battement de cils, une énième intervention se produisait au côté de la rêveuse et elle n’en distinguait rien. Comme un mouvement au coin de l’oeil, assez anodin pour qu’elle se refuse à abandonner son attention et rive celle-ci au combat.

Puisse naître un autre ombrage à sa peau, elle s’en mordrait les lèvres à s’esquiver une fois de plus.

La brutalité était toujours présente, semblable à une amie, mais tenait à se tenir à l’écart de Roxas. En contre-partie, elle s’accrochait sans relâche à son adversaire et n’arrêtait de le saigner. Rythmer aux tirs et aux explosions, seuls moments auxquels Irelia parvenait à y attacher un regard malgré la fumée.

- Wouaaaah…
Lèvres tombantes, la Danseuse s’abaissait à une voix monocorde aux vues de cette supercherie.

Le mercenaire, l’ami de Lenore, venait de disparaître dans ue nuage de fumée et se répandait au coeur de l’arène. Les iris de la rêveuse partaient d’un sens à l’autre, cherchant la réponse à sa propre conclusion. Irelia n’était-elle pas plongé au plus profond d’un songe à s’imaginer et à imaginer quelqu’un disparaître aux délires de sa volonté.

L’impact d’un membre émergeant de ce brouillard lui faisait voir l’étendue de cet homme. Elle qui mémorisait la crainte des dires sur l’homme blond, elle en venait à craindre une personne vouée à disparaître à la fumée.

Au moins, c’était jusqu’à ce que Roxas s’invita à proposer quelque chose de plus grand. Concentrée, figée au sens des disparitions et de l’image de cet affrontement, elle s’impressionnait devant la remontée dans le temps. Au plus profond de son esprit, elle distinguait le temps s’étirer et revenir à l’instant. Telle une image persistante à sa rétine durant laquelle le ballet se déroulait.

Tous se souvenaient de cet écart et à l’explosion de la pression. Irelia, elle, ressentait ce picotement du bout des doigts qu’elle parvenait à mouvoir aux regards du spectacle. Une lutte entre titans, elle n’arrivait toujours pas à s’effrayer mais en ressentait l’intensité qui ne cessait de grimper.


Lenore
Lenore
Expert comptable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: seigneur
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue112/500Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (112/500)

XP :

le Dim 4 Aoû 2019 - 8:28
Si l’Eclaireur avait pu retransmettre le combat d’Hercule et de Jecht, aurait-il été aussi impitoyable ? L’échange qu’elle était forcée de visualiser sans pouvoir intervenir était d’une violence insupportable. Lenore aurait presque voulu détourner le regard. Elle n’osait pas. Elle craignait de manquer ce moment, fugace, où la vie est soufflée sans qu’elle n’ait rien pu tenter pour l’empêcher. Elle ne voulait pas non plus assister à la mort de l’ex-Soldat.

Comme si les coups d’un Maréchal de la Lumière ne suffisaient pas, il avait invoqué une armure pour l’apothéose. Lenore se senti trembler, le souvenir de Svetlana se faisant broyer le visage par ce même type d’invocation. Un moment fugace.

Mais Kurt s’en était sorti, lui. Tout allait vite, bien trop pour que la rousse parvienne à suivre correctement chaque coup d’éclats des deux combattants. D’autant plus lorsqu’une lumière aveuglante illumina l’arène, la forçant à dresser sa main gantée devant ses yeux d’or et d’émeraude souffrant de cette magie. Comment un tel monstre de violence puiser autant de lumière de son cœur ?

La douleur vive l’arracha à la contemplation et à une passivité qui ne lui ressemblait pas. Hadès était toujours présent, plongé dans le déroulement de son tournoi. La danseuse était également pendue au suspens et aux rebords de la loge, et son souffle comme celui du monde entier était en suspens, figé dans l’attente du résultat final.

Un cri et s’en était finis. Lenore ne pouvait plus rester sur place. Ses os, ses muscles s’animèrent de la vibration désespérée du timbre de sa voix lorsqu’il hurla sa détresse. Le relâchement satisfait du Dieu des Enfers lui permit de s’éclipser vivement. Elle quitta la loge sans se retourner, se hâtant pour sortir Brown de ce qui restait d’arène et menaçait de finir au fond du Styx d’un moment à l’autre.

Le combat était terminé. Quoi qu’il puisse arriver, elle l’emmènerait en lieu sûr, quitte à devoir se battre contre le monstre de la Lumière.
En un moment fugace, la mercenaire avait disparu de la loge.
Irelia Alishina
Irelia Alishina
La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue146/550Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (146/550)

XP :

le Mer 14 Aoû 2019 - 20:37

Il ne fallait qu’un grondement sourd, le choc du martellement pour qu’une fois encore, la vision de la Danseuse ne se brouille et disparaisse. Une dernière scène persistait avant le baisser de rideau, un dernier trait d’empathie l’envahissait avant que tout ceci ne soit éteint et rendu silencieux aux rétines d’Irelia.

L’encre s’insinuait, l’envahissait, nappant son corps et terrant l’être au mutisme.

Précédemment, la nuit faisait place et s’opérait à faire taire son esprit. Sur l’instant, il n’y avait qu’une fresque animée dont le surplus s’étalait et s’accumulait. La neige glissait le long de sa peau alors que toute tension quittait les muscles de la rêveuse devenue muette.

- Votre ami à perdu…
Elle prononçait quelques mots, perdue à l’écho de sa propre voix alors qu’elle réalisait au moment la présence de Lenore sur le plancher de cette scène éphémère. La surprise refusait de s’immiscer à ses traits, s’accaparant seulement de l’état du maître de ses lieux ne masquant pas l’intérêt à son propre jeu. Lasse, fatigué, s’engourdissant sous les flocons à même sa peau, Irelia se perdait à rejoindre le fond de la salle et s’installait sans cérémonie à l’un des nombreux sièges.

L’éclat de lumière, l’expression d’un succès, voici que le visage et le nom du gagnant s’affichaient aux écrans de l’Enfer. Roxas, cet homme dont le visage et les frasques ne lui était plus inconnu.

Au détour d’un désintérêt, la Danseuse s’enfonçait dans quelconque siège et glissait son regard à la monotonie des sons de la défaite du mercenaire. Dommage. Un bref éclair franchissait son esprit, une vision muette de sa compagne de loge guidant le vaincu jusqu’à son propre salut. En occurrence, il s’agit encore un fantasme qu’elle ne découvrirait pas. Fatigué, figé, la rêveuse se terrait à son hypnose et guidait les pigments jusqu’à un repos qu’elle attendait. Après tout, elle n’avait jamais été qu’une spectatrice et voici qu’il n’y avait plus rien à observer.

Retour à la réalité, recalé à l’entrée, elle ne sera jamais qu’un aspect de cette fête et personne n’ira l’acclamer.

- Bordel !
Une dernière scénette se jouait, le désaccord d’une défaite marqué sur ses billets, l’homme de blanc vêtu se retrouvait déjà à quitter les loges. Où était donc passé son acolyte, l’homme au saladier qui était parvenu à l’occuper.


Huayan Song
Huayan Song
Matriarche Écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Le colloque des Caryatides - Page 2 Left_bar_bleue374/550Le colloque des Caryatides - Page 2 Empty_bar_bleue  (374/550)

XP :

le Mar 24 Sep 2019 - 16:06
Voici Song Huayan, pour vous noter bande de petits voyous !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins pour cette introduction, ça ne mène nulle part et ça ne fait que retarder votre augmentation de portefeuilles huhu ! Allez, débutons cette petite notation sympathique.

Déjà, je vais taper sur les doigts de certains ! Dès le premier post, il y a de petites fautes de grammaire ! Soyez donc vigilants messieurs dames, nous en faisons tous mais c’est toujours bien de rappeler qu’une relecture même rapide peut éviter ce genre de situations.

Pour poursuivre sur Irelia, j’ai rigolé lorsqu’elle a l’air de plus se soucier du buffet que de ce qui se passe dans l’arène. On dirait moi à un mariage -les fins limiers feront le lien- huhu ! Après, je peux comprendre qu’il fallait installer un peu la situation et au final, c’est sympa. Mon seul regret, c’est que le buffet aurait pu être un peu plus « grec » ou à défaut, plus « Hadèsque » parce que « la pâte italienne recouverte d’un fruit brésilien, […] » ça donne envie, mais j’aurai préféré quelque chose qui tourne plus autour du monde où nous nous trouvions pour cette charmante Coupe Noire. Sinon, la suite est relativement similaire, Irelia se concentre beaucoup sur les invités des tribunes et pas spécialement sur l’activité en contrebas. Ça montre certaines choses vis-à-vis de son caractère et c’est intéressant dans la mesure où tu te sers d’un sujet lié à un événement annexe pour nous dire des choses sur le personnage montrant également l’intérêt de lire ce qui se passe aussi autour des combats. J’ai beaucoup aimé, du début à la fin.

Comme d’habitude, c’est un plaisir de voir le petit Erik Woods dans ce genre de situations. Ce qui est intéressant ici avec lui, c’est qu’il y a dans le texte un certain parfum d’horreur. C’est-à-dire qu’Erik vit sa vie, mais on ressent chez lui une inquiétude qui est disséminée un peu partout et qu’on retrouve dans des détails ou le choix de certains mots. Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est le côté résigné du monsieur qui se retrouve littéralement aux Enfers et qui se dit « Enfin » en mode « encore un truc incroyable que je vis, je suis blasé au secours ». C’est formidable. Ce qui est d’autant plus délicieux, c’est lorsqu’il voit Fabrizio sur le sol de l’arène. C’était beau, un grand moment. L’escroc usurpateur d’identité qui au final, se retrouve face à un homme de son passé, d’une page qu’il avait tourné et pourtant… Il a tissé beaucoup de liens de Sanctum et les vit encore aujourd’hui. C’est très intéressant. Le début de l’arrêt cardiaque se fait sentir.

« Le jeune homme posa un bref regard sur le terrain. Un adolescent aux cheveux argent, le fameux « héros, » se dotait de son… arme ? C’est une arme, ça ? Une aile de chauve-souris mutée au gothique et surplombée d’une minuscule aile de colombe ? Ça n’avait pas l’air tranchant, juste étrange ! Qu’espérait-il en faire ? » No Tea No Shaaaaaade ! Là je te reconnais cher Erik, huhu ! J’ai rigolé franchement. J’ai hésité à te donner un bonus pour ça, en vrai. Après ça, je trouve toujours super d’avoir des personnages qui ne sont pas habitués au sang et aux meurtres. A peine un peu de rouge qui gicle et Erik détourne le regard. Ça dit beaucoup de choses sur le personnage et je trouve ça cool. J’aime le développement de personnages. Puis enfin vînt l’arrivée de Roxas dans l’arène qui finit de l’achever. Il a manqué de mourir d’un arrêt du cœur, c’est certain. Un petit PTSD des familles, ça fait toujours mal, surtout que là, on est pas dans le léger. La panique vient et finalement, la fuite. Cependant, c’est tout à fait compréhensible pour Erik.


« Un empoisonnement alimentaire ne l'aurait pas non plus déranger plus que cela » En même temps, Lenore est décédée, cliniquement parlant. Tu m’étonnes qu’elle s’en bat les steaks, huhu. Ça m’a fait sourire en tout cas ! Lenore fait son entrée. Je dois dire que je ne suis pas déçue. La place de Lenore ici est intéressante dans la mesure où ce n’est pas tant le spectacle qui l’intéresse, elle est plus dans l’introspection, du moins au début. Le seul regret que j’ai, c’est qu’à mon sens, devenir mort-vivant impacte beaucoup la psyché d’un être vivant : on le ressent dans le texte, mais pas suffisamment de mon point de vue. Sinon, Lenore reste globalement contemplative – à part lors de son intervention pendant le combat entre l’Innommable et Kurt-, elle réfléchit beaucoup tout en suivant les combats. On notera d’ailleurs une certaine présence d’esprit vis-à-vis d’Irelia : « Il était étonnant que sa mère lui interdise les jeux d’argent mais pas les cabrioles ni les visites seule dans des mondes sinistres étrangers. Elle ne semblait pas vêtue de toges à la grecque. ». C’est pas faux. Un élément à travailler selon moi serait justement cette rancune tenace vis-à-vis des coalisés ayant empêché son évasion et entraîné sa mort. Eux sont là, toujours en vie alors que ce sont des monstres et moi je suis morte et maudite/transformée/momifiée. Malgré la mort, c’est aussi intéressant de voir Lenore se dire « Ah ouais… Palais des Rêves, tout ça. Ça peut être stressant. ». Se voir aussi en double doit être également… Piquant. J’ai bien aimé les réactions de Lenore vis-à-vis de cela pour le coup. Et au final, ça monte crescendo avec le combat entre Kurt et Roxas.

Pour conclure sur Lenore, je dirais que ce que je préfère dans ses interventions c’est un calme blasé d’apparence au début qui au final devient des inquiétudes, des questionnements, des doutes. Ce qui est d’autant plus intéressant c’est qu’elle ait plus de mémoires négatives en lien avec le « Maréchal de la Lumière » que des meurtriers de la Coa ( Bisous à Jack et Kuro au passage, vous avez bien combattu messieurs ^^). Et ça c’est beau : la faction d’appartenance ne fait pas tout (quoique dans le cas de Roxas, ce soit plus compliqué que ça niveau allégeance mais vous avez saisi l’idée je pense ).

Roxas, je l’ai dit au début, mais je le redis encore ici : vigilance sur les fautes d’orthographe. Une relecture ne prend pas tant de temps que ça et peut éviter certains désagréments. Je vais pas écrire plus que cela, vu que par la suite… Hé bien Roxas passe dans l’arène donc son intervention reste assez courte.

En conclusion, c’est un bon rp annexe d’un événement majeur du forum. Vos interventions étaient bonnes, très différentes des unes des autres et c’est ce qui a fait la richesse du texte. Bravo à vous messieurs dames !

Je vous fais des bisous et vous dis à bientôt.


Notes :

Roxas : Très facile : 5 xp, 50 munnies, 1 PS en DEX

Irelia : Facile : 10 xp, 100 munnies, 2 PS en DEX + Oh ! Incroyable ! En partant de la Coupe Noire, tu as trouvé sur le sol un éventail spécial Coupe Noire ! ( Ces fichus produits dérivés d’Hadès ! )

Lenore : Facile : 10 xp, 100 munnies, 1 PS en PSY et 1 PS en DEX + En quittant les lieux, tu trouves dans les allées de l’arène… Un fémur humain. Hadès est vraiment négligent niveau propreté et rangement !

Erik Woods : Facile : 10 xp, 100 munnies, 2 PS en DEX + En déguerpissant en urgence, tu ramasses quelque chose avec Jimbo : un collier d’ossements humains ! Idéal pour briller en soirée Halloween à Illusiopolis !

_______________________________
Le colloque des Caryatides - Page 2 Signat10

"Good God Get a Grip Girl, sit on down
I'm chunky yet funky and I'm snatching crowns"




Consule de l'Étiquette, Ambassadrice du Consulat en Terre des Dragons, Gouverneur et Dame de Chengdu






messages
membres