Derniers sujets
D.Va
D.Va
Petit Lapin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Premier Live SF - Illusio - Cité du Crépuscule ! <3<3<3 Left_bar_bleue146/500Premier Live SF - Illusio - Cité du Crépuscule ! <3<3<3 Empty_bar_bleue  (146/500)

XP :

le Jeu 23 Aoû 2018 - 22:53
« Ok on démarre ! Vous m’entendez ? » Je regarde mon stream tout en réglant quelques petits détails de dernière minute, parce que jamais de la vie tu me verras avoir tout bien préparé pour trois heures de discussion. J’enfile mon casque, celui que je porte quand je suis en uniforme. J’ai un micro externe, en fait, j’utilise ça que pour l’audio, pour être en contact avec mon agent, qui lui-même est en contact avec mes modos. Ici c’est un gros stream, j’ai promis du lourd, j’ai même des infos supplémentaires à donner. Huit-mille-deux-cent vues dès le départ. C’est mon meilleur lancement de stream. Ca va fluctuer, je le sais bien, mon agent m’a même étudié tout ça pour convenir d’à quel moment je dois dire quoi. Et la première heure, ça va être réponse aux questions, discussion, gaming. C’est pas plus mal.   « Ici D.Va ! Je remercie d’avance mes super modos, je vous embrasse les gars et les filles ! Salty, Kev’, IndienDanslaVille. » Je porte mes mains devant ma poitrine et fais un cœur avec mes doigts. Je suis habillée, et c’est rare en stream, dans la tenue juste-au-corps qui me sert d’uniforme et que Malkhouth a sympathiquement commentée hier. Mes cheveux sont relâchés, je suis… normalement anormal, comme on pourrait dire. J’ai moins l’occasion de porter ça que ce qu’on pourrait croire parce que… comme Malkhouth me l’a sympathiquement fait remarquer, je touche mon méka deux fois par an. Ouh… bonne ambiance dans mon cœur. « Vous êtes hyper nombreux ! Alors… » Je joins mes mains et je les mets sous mon menton, d’excitation.
« Très bien la pose, mademoiselle. Mignon. » Oui, Commor, donc, mon modo/agent qui me parle et qui me… coupe. « J’espère que vous êtes un peu fiers, les amis. J’espère !!! Parce que aujourd’hui… vous assistez à la première expérience réunissant à la fois l’internet de SF et l’internet de partout ailleurs. C’est… dingue, pour moi. Il est 16h00, les deux internets ont été reliés y a quelques minutes et oui, je… l’ai comme pressenti ! » Je vais pas avouer que j’étais dans le secret, je crois que c’est vaguement illégal. « Ah on me dit que… » Je marmonne « faut que je diminue la sensibilité de mon micro parce que ma voix serait trop insupportable dans les aigus. » Je regarde la caméra d’un air de reproche envers le mec qui a écrit ça. Fais-toi bien défoncer, troll de mes deux. Je suis pas du genre à censurer mais prochaine remarque de sa part et Commor le kick, c’est sûr. « Agréable ! » Je souris légèrement, fais les réglages, et reprends. « Si vous n’aimez pas ma voix, Bella Ciao, comme dirait l’autre. »

Je me sers un verre d’eau tout en lisant les messages, tant que je prends le temps de les lire. Y a pas de question mais au début, c’est toujours nawak. De toutes façons, c’est Commor qui les choisit, il m’a plus ou moins interdit de décider toute seule.

« Salut NoXpWaste, Scuzzy, Deadlyknot, Bazzaminxer, LuckyCharms, Cyborgs7, Null Entropy, Nom en vieux caractères San Fransokyen que je sais pas lire, BlueSkies18. » Je reprends mon souffle, gonfle exagérément ma poitrine. « Et bonjour à toi aussi, Duracellphone ! » Je pointe la caméra d’un doigt énergique. Je vais pas tous les saluer, bien sûr. Mais ça fait plaisir d’entendre son nom. « Alors ! On profite du fait qu’il y ait qu’un seul internet pour les gouverner tous et dans les ténèbres les lier mais… on profite aussi de cette occasion pour un bon vieux « D.Va va vous causer ». Chaque monde devrait être libre de décider s’il veut se lier aux autres grâce à internet, donc même si j’ai pu dire en plaisantant que ce serait bien qu’un pirate informatique se débrouille pour le faire… ne prenez pas l’initiative de lier votre monde à internet, bien entendu, c’est illégal. » C’est que du chiqué, je le dis pour pas qu’on me fasse trop de reproches si on enquête sur mon implication dans l’opération. « Donc on est là pour jouer, on est là pour parler, on est là pour échanger. Si vous avez des questions, posez-les, pas besoin de spam, j’essaie de répondre vite et… bisou ? »
Bon allez, je lance ma bibliothèque de jeux sur l’ordi. Je pourrais allumer mes consoles et je le ferai peut-être mais commençons simple. « Fortnite ? » dis-je en regardant mon écran. « Non je me respecte trop pour ça. » Clin d’œil à la caméra, on ne sait jamais. Et cela dit bon, une partie de Fortnite a plein d’avantages, ça rend mon gameplay un peu casu, et c’est pas comme si c’était très long…   « J’ai envie de jouer à Spyro Reignited mais vous savez quoi, on s’en fiche, on va se débrouiller pour jouer à Fortnite. Je crée une room. Mdp : DVAJTM. » Bon je dis ça mais j’ai toujours pas créé le bazar.

« Vous proposez un jeu auquel seuls les habitants d’Illusiopolis et de la Cité du Crépuscule pourront jouer, je doute qu’il soit sorti à San Fransokyo. » me dit Commor d’une voix lente et attentionnée. Comme une nounou. Je laisse échapper un « Mince. » . Bon je lance quand même le jeu et je crée le salon. « Après ça, on se fait un jeu de SF, ce sera une belle découverte pour Illusio. Un truc en ligne un peu sexy, et genre, même si je l’ai pas, je le dl et c’est bon parce que… sachez qu’ici à San Fransokyo, la co est folle. » Bon on est dans la salle d’attente, y a déjà des dizaines de personnes qui sont au taquet et qui rejoignent instant. On attend la centaine, je crois, de toutes façons c’est automatique avant le lancement du bus. « Une première question. Salut D.Va pourquoi est-ce que tu n’aimes pas fortnite ? De RememberPDR, salut à toi, Remember. Alors… Non je m’en fous. En vrai je m’en fiche de Fortnite. C’est une cible facile et je suis moi-même pas si originale que ça. » Je fais un clin d’œil. « Deuxième question, de FilsDeR : D.Va je t’adore mais est-ce que tu te rends compte qu’on saura forcément où tu es sur la map puisqu’on te regarde en stream. Effet de surprise zéro. Oui j’y avais pas vraiment pensé. Je pense qu’avec ça, à 99 contre 1 vous aurez éventuellement une petite chance de me battre.» Je fais un léger sourire sans regarder la caméra, juste mon écran. Non j’y crois pas moi-même mais enfin. En stream, on joue toujours moins bien. Faut constamment parler, pour jamais ennuyer. Quand tu parles, t’es moins concentré. La connexion peut aussi être un problème, puisque stream, c’est lourd, mais comme je le disais, c’est pas un problème à San Fransokyo. « Question de Hot Moo Moo : C’est quoi les rumeurs dont tu veux nous parler ? Et bien je vous dis ça plus ou moins… après Fortnite ? Et ce sont des rumeurs auxquelles je veux répondre, en fait. »

Allez le bus démarre, survolant les terres de JesaispasquoiLand. Hum… Si t’y penses, je joue avec genre 2,5% de mes viewers, puisqu’on atteint doucement les 4000 vues. Je vais pas me concentrer sur la communication avec mes adversaires. En plus je suis du genre impitoyable en jeu. Je saute du bus et… sans trop de surprise, quelques secondes plus tard, je vois que la grosse partie du bus saute aussi, se coordonnant à moi. Je vise le petit village de Salty Springs et… je regrette un peu mon choix. Pas Salty Springs, ça on s’en fiche, mais du jeu. Je suis dedans depuis dix secondes que ça m’énerve un peu. Je sais comment ça marche, les balèzes, ils se battent plus à coup de construction qu’autre chose, et… le jeu m’intéresse pas assez pour que je prenne le pli. Donc je frime mais je suis pas terrible à ça. Mais bon, des jeux que tout le monde a où on peut jouer à cent en même temps, c’est pas… si répandu que ça ! Bref. Le village est trop petit pour nous tous mais j’arrive dans les premiers. Je me choppe un fusil à pompe vert dans une maison, je ferme la porte. Y a un décalage entre eux et moi donc disons que… j’espère pour eux qu’ils m’entendront assez tôt.

« Ca va saigner. » dis-je en regardant la caméra. « Le premier qui rentre dans ma maison, je le dépèce ! » Je mets mon pouce sous ma gorge et je le glisse lentement de gauche à droite avant de me concentrer. « Trouvez-vous une arme ! » Je tire pas sur tous ceux qui courent encore dans le village mais d’autres n’ont pas cette pitié. De la maison d’en face, ça tire dans tous les sens. Je suis sous une fenêtre… bon. Je pars à la recherche d’un truc plus efficace dans la longue distance dans la barraque et je trouve. A mon retour à la fenêtre, je vois un joueur qui n’a pas encore trouvé d’arme à l’endroit où j’étais. Oui non, mon gars. Fusil à pompe, je le plombe et retourne tranquillement à mon spot.

« Question de VisualVengeance, quel âge as-tu D.Va ? J’ai… » Je lève les yeux pour réfléchir. « 17 ans, d’après mon agent. » Je souris. « 20 ans ! » Je fais un frag assez distraitement, j’entends une porte qui s’ouvre derrière moi. Je monte à l’étage rapidos et sors le fusil à pompe, une vue sur ma fenêtre. « Est-ce qu’une vidéo musicale me dirait ? Alors je chante pas très juste, en fait. Vous savez que j’aime la techno, cela dit je pense qu’un bon truc, puisque je me suis pas mal intéressée au rap depuis que je suis à la Shinra, pourquoi pas proposer à une célébrité un duo un peu trap, un peu sombre, peut-être même pas second degré ? Oui ça peut être rigolo, faudrait voir qui ? » Je hausse les épaules. À ce moment précis, le joueur qui me chasse arrive devant l’escalier, devant moi, et commence à bondir sur moi en déchargeant comme un dingue. Il me touche mais… « Bang ! » Je lui tire dans la tête et ramasse son loot. « Bien joué, Waluigi. » Il a pas de bandage mais une potion qui donne un genre de pare-balles. « Peut-être un consul ? Ils ont leur Muse du chant, ça peut se tenter. Alors… est-ce que je me plais à SF ? Euh… Franchement les gars, je sais pas si c’est un de SF ou d’Illusio qui demande ça, mais, San Fransokyo, c’est le Costa del Sol du confort et de la technologie. C’est genre le paradis. J’y suis pour le travail mais franchement, le Président aurait pu me dire d’aller m’amuser que ça aurait donné le même résultat. Mais je serai contente de revenir à Illusiopolis quand ma mission sera terminée. En gros pour ceux qui savent pas, je suis ici pour accompagner les citoyens de San Fransokyo dans la transition qu’ils sont en train de subir. Quand on vit à Illusiopolis, on a vécu tout le contraire, faut bien se rendre compte que SF… voit sa sécurité gérée par la Shinra, et qu’en plus, elle attire le regard de plein de gens, notamment des mercenaires qui… disons-le, convoitent la technologie de ce monde. » Je hausse les épaules une nouvelle fois d’un air déçu. Je n’aime pas les mercenaires. Comme je l’ai dit aux BabyRogues, ce sont de gros losers. Je dis pas que la Shinra est irréprochable, d’ailleurs j’en ai marre de répéter que c’est bien la raison pour laquelle je l’ai rejointe, hein. Mais voilà… J’aime bien les gens qui ont de la parole, quand même.

Je rigole en entendant la prochaine question que me pose mon agent.
« On me demande si je suis plutôt Consulat ou Sanctum. Allez… Je dirais… » Je fais une grimace hésitante. « Ta ville est en train de brûler, ton peuple a besoin d’aide, je sais pas… tu ranges ton orgueil et tes principes et t’acceptes que le Consulat vienne t’aider. Je veux dire, y a pas que toi. Enfin c’est déjà vieux mais pour moi, tout part de là. Après… Je suis pas du tout croyante et personnellement, les cités dorées, ça ne nous a pas réussi, à mes parents et à moi donc j’ai pas de préférence. J’ai vraiment envie que le domaine enchanté se modernise, pour pouvoir me faire connaître là-bas. Voilà, ça fait profiteuse, mais je suis honnête. »

Bon l’arène se déplace, les coups de feu se sont calmés, j’ai fait quatre frags. Je fouille en vitesse ma maison et je sors en sprintant. Je regarde autour de moi de quelques coups de souris, rien. Ah, super, un ravitaillement par parachute. Je m’y dirige en essayant de pas trop pointer ma caméra vers lui, histoire que tous les joueurs du stream sachent pas où me retrouver. Mais j’ai besoin d’armes un peu plus goldées, et si jamais, un fusil sniper.
Je répète ce que Commor me dit :
  « D.Va je t’adore, s’il te plait réponds à cette question. Oui voilà, moi aussi je vous adore !  Alors… Qu’est-ce que tu voulais nous dire sur Hearthstone ? Merci pour ta question, JeanTonique, je voulais dire que j’en ai marre. Je sais qu’on connait le principe depuis longtemps mais là… Vous êtes pas mal à me suivre depuis mon duel contre Luxord à Illusiopolis, c’était… sans le moindre doute le moment le plus important de ma carrière. Le duel était pas ouf mais c’était génial, pour moi en tous cas, de me mesurer à une légende comme lui. Et… le deck des dieux légendaires de Luxord, Raza l’enchaîné, Lyra l’éclat du soleil ? Ciao bye bye. Mon deck chasseur râle d’agonie ? Au revoir. Comme Hearthstone supprime plus ou moins toutes les cartes des extensions vieilles de plus de trois ans, concrètement… le jour où tu t’amuses vraiment avec ta compo, et ben tu dois t’attendre à t’amuser moins parce que le jeu veut voir tout le monde jouer de la même façon. » On me tire dessus, je réplique en tir de suppression, et je me planque derrière un arbre en reprenant mon souffle.   « C’est clair que c’est difficile d’équilibrer avec toutes les cartes sorties depuis le début du jeu mais là sérieusement, y a peut-être une quinzaine de possibilités de deck par personnage, et à chaque fois avec des cartes bateau qu’on va voir partout. Je vais pas vous mentir, j’ai même pas regardé les cartes de la nouvelle extension. C’est sans doute génial mais moi, ça me saoule. » Y a une grande distance entre mon adversaire et moi, franchement… je fuis, tant pis. J’essaie de rester dans l’alignement de l’arbre pour qu’il me voie pas m’éloigner mais après dix secondes, je vais vers la zone safe. Y a quelques coups de feu, certains me touchent mais j’ignore.

« Vous êtes beaucoup à me demander si Nakada est mon petit copain, non c’est un ami. » Je souris légèrement. « Ah question très marrante de D.Vague : Qu’est-ce que tu préfères entre… Attention le dilemme est long. Donc soit tu manges à la même vitesse qu’un Sim, tu bois à la même vitesse qu’un Sim, tu prends autant de temps qu’un Sim pour tout ce qui est hygiène mais en contre-partie, tu peux te changer comme un Sim, genre tu fais une pirouette, n’importe où, et t’es fringué comme tu veux. » Je fais une pause et regarde la caméra. Impossible de me concentrer sur le jeu, là, je fais que courir comme une bête. « Donc ça c’est la première option. Les Sims, pour ceux qui savent pas… non mais je vous montrerai tout à l’heure. Mais en gros ils prennent une demi-heure pour boire un café, etc. Soit deuxième option : T’es incapable de faire  deux choses en même temps. Même parler à quelqu’un en marchant, t’en es incapable. Comme un Sim. Mais, et là… C’est tentant, en contre-partie, tu peux changer ta coupe de cheveux juste en te regardant dans un miroir, façon GTA, donc tu peux passer de cheveux rasés à coupe afro, sans problème, frère. Donc entre les deux options… Attendez, avant que moi je réponde, je veux votre réponse. Merci D.Vague pour ton dilemme. »

Je vois le parachute posé au sol. Y a déjà quelqu’un, je prends mon fusil d’assaut et je le canarde méticuleusement. Il court et s’abrite derrière une petite falaise. Bon là par contre, la construction s’impose. Je me fais un escalier dans les airs, comment c’est trop bête, et je me dirige vers le gars quasiment en volant. Je le vois en train d’enfiler des bandages et je tire.

« C’est une bête d’idée, ça. Après, tranquille, je lance les Sims 4 et j’invite tous ceux qui l’ont à le faire. San Fransokyo, ce jeu va changer votre vie. »

Je vais vers le parachute. Je vois un joueur qui s’approche discrètement, qui sort son arme de précision, pfiou… Y a pas de sniper mais un fusil de chasse. Je demande pas mieux, j’ai six munitions dedans. Et je tire direct. Le premier coup rate. Il riposte. Le deuxième coup le tue. Je vois des bandages sur lui, je cours vers… et je me prends une balle dans la tête de je sais pas où, fatal. Je me facepalm. À contre-cœur je prononce un grave « Optimus_Bull, bravo. Vous êtes encore… douze. J’offre… » Je regarde autour de moi. Aucune idée. Faut pas un truc trop cher sinon ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de jouer vont râler. « Un porte-clés D.Va avec… une clé dessus, et on dira que c’est la clé de mon coeur ? J’ai pas d’idées mais faites comme si c’était un truc bien, comme une télé. »

Sur ce hey hey, je lance Sims 4. Parfait, un jeu où je vais pouvoir être tranquille, où tout le monde comprendra ce que je fais sans que j’aie besoin de l’expliquer. Je coupe le son et prononce très solennellement. « J’ai pas mal de choses à vous dire, les amis. Bon en vrai, deux gros trucs. J’oublie pas que y a des choses dont j’ai envie de vous parler mais qui sont moins importantes. Et la première chose, c’est que… hier… » Je prends une grande bouffée d’air, une bouffée de courage aussi. Faire passer ça pour une grande nouvelle super cool, c’est dur pour moi, vu comment on me l’a annoncée. « On m’a annoncé que j’allais être promue Soldat 1ère classe. Ce qui est un… énorme honneur. Les 1ères classes sont de vraies légendes et… je pense que ça va tout changer. » Je fais Alt+Tab pour voir de mes propres yeux les réactions avec une grosse boule au ventre. Faut quelques secondes avant que les premiers bravos, les félicitations et tout arrivent… par dizaines et dizaines, je rougis légèrement. Ca me surprend pas mais… tu sais, c’était censé être une bonne nouvelle à la base. Quand j’imaginais la scène, j’avais en tête un truc énorme, un dialogue hyper positif avec le Président dans lequel il m’aurait dit toutes les bonnes choses que j’apportais à la compagnie. Et des promotions j’en aurai plus. Y a pas mieux que ça dans la Shinra et… quelle expérience nulle c’était. Alors même s’ils savent pas ce qu’il s’est passé, ça fait trop plaisir de recevoir des messages comme ça. Je joins mes mains, les mets sous mon menton, genre je prie, frère. « Merci pour vos messages, c’est super sympa. Je… Je vous kiffe à mort, je sais pas ce que je ferais sans vous. »  J’embrasse mes mains et leur envoie tout mon amour d’un grand geste ! « Un Soldat 1ère classe a pas tellement plus d’influence sur l’administration, sur le président. Mais je vais gagner en visibilité, et les gars… je suis sûre de pouvoir accomplir ce rêve que vous m’avez donné : rendre Illusiopolis fier. Ca me motive à fond, je me sens prête à tout faire, là ! » Je détourne mes yeux de la caméra pour regarder légèrement l’écran des sims. « Je vais rougir jusqu’à demain matin si vous continuez, les gars ! Allez… ça nous dit quoi ce sondage ? » Je passe mon index sous un œil, comme pour chasser une future larme, la dissuader de couler. « J’vois… Y en a plein qui préféreraient changer de coiffure super rapidement mais pas pouvoir faire deux choses en même temps… c’est… Ouais, c’est dominant ! Syrup44 a écrit : Ca te permet de tester toutes les coiffures les plus dingues super rapidement, et ça se trouve de découvrir qu’y en a une qui te va méga bien, alors que t’aurais jamais cru. Exemple : Les rastas. Ouais c’est vrai que c’est super, Syrup. AngealEuyley dit : Je choisis la coiffure parce que déjà maintenant, je sais faire qu’un seul truc à la fois. En plus si à chaque fois que je… suis aux toilettes, on va dire… ça prend quarante minutes, je deviens fou. KurtSize dit : En tant que babtou, j’ai le devoir de choisir la coiffure changeable à volonté. En effet, si même dans le monde des sims, j’ai pas le droit à la coupe afro, alors je laisse tout tomber. »

Je rigole tout en lisant d’autres messages, plus ou moins moi-même, bien que Commor me suggère plein de messages rigolos. « Y en a qui préfèrent quand même l’autre, donc changer de vêtement en un éclair mais prendre trente minutes pour n’imp. Y a… ah pardon le pseudo m’a échappé. Il nous dit : Rien que pour le geste, terriens. Rien que pour le geste. Se retourner et changer d’habit c’est trop classe. Ouais je te rejoins. » Je lis d’autres messages pendant deux minutes avant de lâcher mon propre avis, genre en conclusion, parce que c’est mon droit de streameuse. « Je trouve que… Je suis pas d’accord avec ceux qui choisissent de changer de coiffure. Je sais que c’est un dilemme, y a personne qu’a raison ou tort, mais en y réfléchissant bien. » Je caresse mon menton en levant les yeux au ciel. « Vous avez grave tort. Parce que… en tant que Soldat 1ère classe, j’ai bien réfléchi le truc et… déjà, si je peux plus faire deux choses à la fois, je perds mon job. J’arrêêêête pas de parler, frère. Quand je conduis mon meka, quand je marche, quand je prends ma douche. Si je dois tout arrêter pour pouvoir parler, c’est mort. Alors changer de coiffure, ouais c’est cool dans le principe mais en vrai ? Laisse tomber, t’en changeras à peine. Tu passeras de cheveux attachés à cheveux lâchés. Parfois lisses, parfois frisés, mais attends. Moi m’attacher les cheveux, en mode truc potable, ça me prend vingt secondes. Alors que… t’es là. » Je sais pas pourquoi je me lève. Je me sens comme emportée. Donc je prends la cam, et je me ballade jusqu’à ma penderie. « Hier. Mon patron vient méga tard me dire que j’ai une promotion. Khei. » Je regarde la caméra hyper sérieusement, genre outrée. Je répète : « Khei… J’étais en pyj’. » Je vais jusqu’à mon lit, bordel tout ça, pour prendre mon pyj et le montrer genre pièce à conviction.   « Non mais ça t’arrivera jamais avec les cheveux, ça, fais-moi confiance. T’as jamais ton patron qui va débouler pile au moment où t’es chauve, tu vois ce que je veux dire. » Je pouffe de rire, j’ouvre mes placards. « Regardez-moi ce bordel, c’est même pas toutes mes affaires et j’ai trop de vêtements, alors moyen de me changer instant ? Ok non mais clairement. »

Je retourne à mon ordi en mode c’est bon j’ai gagné la discussion, avec un grand sourire aux lèvres. Je crée une famille genre… deux frères asiat’. « La famille… Shutan ? Un truc comme ça ? Je sais plus, mais… Kotetsu et Nakada. Donc. Je me mets pas, ça va faire trop de situations trop gênantes… » Je passe une main dans mes cheveux de manière fougueusement sexy. « Genre des bastons tout le temps pour moi. Trop de pression. Kotetsu, c’est l’intelligent sympa timide, ouais ? Et Nakada c’est le mec qui va se trouver une place dans la pègre. » Je rigole légèrement mais mon rire devient plus fort, je mets ma main devant ma bouche en sentant mes joues rougir. « Non mais purée, je viens de me rendre compte qu’avec SF qui regarde mon stream, y en a plein qui risquent de tomber dessus en vrai, c’est totalement indiscret ce que je fais !! Alors Nakada est pas vraiiiiiment un voyou. C’est genre combat de robots, fuir devant des agents compétents de la Shinra. Je pense qu’il préférerait… petite frappe… à voyou. » Je souris fièrement. Je pousse pas la création de persos très loin, je m’en fous… pas mal pas mal, tu vois. « Les gars, Kotetsu ? C’est ma fierté. Ce type est un génie, il est trop sympa, il invente des trucs de guedin. Enfin voilà, si vous êtes un de ses profs ou si vous connaissez un de ces profs… Objectivement ? 20 sur 20. Perdez pas de temps à l’interroger. »

« Un viewer vous demande si vous comptez passer plus de temps dans les autres facultés ? »

« Alors oui, j’aimerais vraiment me rapprocher de toutes les autres facs de SF. Après, je suis pas réservée aux robotiques, j’ai juste ma permanence dans leur bâtiment mais tout le monde est libre de venir me parler. Je rappelle que je suis là-bas pour vous aider à tous les niveaux, par rapport à la Shinra ou par rapport à vos études. Je veux pas faire ma forceuse, mais le Président a vraiment à cœur la réussite de votre cursus à chacun de vous. » Je choisis la maison la moins chère des proposées de base, parce que j’adore commencer méga pauvre. « ÂmeErrante demande : c’est quoi ce que tu voulais dire d’autre ? Alors, bon. J’ai entendu des rumeurs ! J’aime bien me balader sur les forums parce que je suis parano et que je veux savoir ce qu’on pense de moi, comment je peux m’améliorer et tout… » Petit mensonge, mais au moins je me l’avoue à moi-même, j’ai désespérément besoin qu’on m’aime, du coup je me motive souvent en allant voir que dans des forums, on parle de moi. « Y a des photos, genre… de moi avec un mec, dans ce qui a l’air d’être un rencard, et tout. Je… » Je fais une mine gênée, un peu dérangée tu vois, mais je finis quand même par sourire. « Je vais pas faire celle qui veut protéger sa vie privée parce que… je suis pas une hypocrite, tu vois ? Et comme je vous livre genre 90% de ma vie, H24, ça fait un peu reine des schtosses de dire maintenant que ma vie privée, ça vous regarde pas. Non. J’ai pas de copain, comme ça vous le savez. » Je fais un non des mains tout en le disant. « Et en parlant de schtosse, là vous allez pas me croire. Donc y a des photos où on me voit jouer à un jeu d’arcade avec un grand mec basané et tout. Ce mec, c’est Roxas. Genre LE Roxas. »

Je laisse passer l’info, j’attends quelques secondes. « Ils ne vous croient pas, de manière générale, ils pensent que vous blaguez. »

« Non vraiment, mais… Roxas, les gars, c’est un type il est hyper balèze. Et je savais pas… c’est complètement fou en même temps, mais il est capable de changer d’apparence. Au début de la soirée, il était lui-même, puis… c’est un mec connu donc il a voulu faire genre incognito. Et donc c’était pas un rencard. La vérité, c’est que Roxas, ou plutôt… sa marque… devient un de mes sponsors officiels. Vous me verrez très souvent porter les Roxas II quand je serai pas en mission de combat. Donc… dès que je mets mon uniforme, je risque pas d’enfiler les Roxas II, mais sinon ouais si, y a moyen. »

Je me pousse en arrière pour m’éloigner de mon bureau, mon casque sans fil sur les oreilles. Et je me mets assez loin pour montrer mes chaussures. Je marche un peu, je fais quelques poses en mode « Sympa non ? » Parce que perso j’aurai jamais honte de vivre grâce à mes sponsors. Et je leur rends bien, je me donne à fond pour ceux qui me soutiennent, que ce soit mes fans ou des grandes marques. Sérieux, je me promène parfois avec une grosse marque sur ma poitrine donc des chaussures résistantes, gratuites et accompagnées d’un beau chèque ? Je vais pas résigner à la tâche !

« Est-ce que je suis payée, me demande TheBamJam. Oui forcément, c’est le but. Est-ce qu’elles sont confortables ? Les gars, la vérité, c’est mon agent qui a proposé à Roxas de me sponsoriser, mais… avant même qu’il le fasse, je suis allée essayer des Roxas II dans un magasin. Je tiens trop à mon confort. On se moque de mon uniforme, soi-disant il est vulgaire, soi-disant je suis inconfortable dedans parce que c’est du latex. Les gars, moi c’est simple. Dedans, je me trouve un peu mignonne et j’adore porter ça. Et les Roxas 2, les gars… Je vous donnerai des nouvelles en toute objectivité mais pour l’instant c’est un coup de cœur. » L’objectivité est pas franchement ma plus grande qualité. Disons que me faire draguer par Roxas, ou en tous cas j’en ai eu un peu l’impression, ça m’a convaincu de la qualité de ses chaussures ! Je lis une autre question : « Salut Di, est-ce que Roxas est sympa ? Salut LaVoix, oui il est vraiment hyper sympa, hyper chaleureux. Il m’a tout de suite mis en confiance, j’étais… » Je mets mes mains sur mes joues et m’éloigne un peu du micro pour pas assourdir mes viewers… avant de crier d’une voix aigue « Ahhhhhhhh ! J’étais morte de stress, le type c’est Roxas !  Le mec, il s’est super trop intéressé à moi, genre comme si c’était mon mentor, tu vois. J’ai trouvé ça trop trop touchant et, Roxas, si jamais tu regardes ce live, franchement c’était une bête de soirée. J’aimerais que tous mes rendez-vous professionnels soient aussi relax. Alors… j’ai vu une question super intéressante… »

Ca, quand je dis cette phrase, Commor sait qu’il doit me trouver une question qui a été vraiment posée par un viewer… mais à laquelle j’avais prévu de répondre avant le stream, tu comprends ? Par exemple si je veux parler absolument d’un groupe de musique que j’ai découvert, je le dis à Commor avant le chat, et lui il se débrouille pour sélectionner des questions qui vont m’amener à parler de ça. Il me sort au bout d’une dizaine de secondes ma terre promise. « T’as déjà rencontré Luxord, non ? Me demande Fan2Maléfique. Est-ce que tu comptes rencontrer toute l’Organisation XIII ? Alors… en vrai, ça fait trois maintenant et ouais. Ce sont des personnes vraiment intéressantes. » J’ai pas le droit de parler de Vexen et… je vais pas avouer que j’adore le côté bad boy de l’Orga puisque bon, ils ont quand même fait des dégâts. J’ai des fans qui ont forcément subi leur petite lubie. « Oh et alors. Faut que je vous dise. J’avais vraiment envie de le remercier, donc je lui ai offert un porte-clés, vous savez, celui avec mon symbole, donc les gars… ça se trouve, le monde entier le verra avec un cadeau que je lui ai offert ! Ce serait… trop bien non ? Je me fais des films mais enfin ! » Là pour le coup, pas besoin de faire semblant, je suis hyper contente.

Je me concentre en souriant sur mon ordi, histoire de choisir direct un métier pour mes sims. Donc je me lance dans la pègre pour Naka et pour Kotetsu… scientifique. Il pourra construire plein d’objets rigolos si je vais jusque-là. Je parle, un peu juste pour occuper le vocal, en attendant que Commor me trouve une bête de sujet de discussion.
« Donc SF, les Sims, c’est genre… simulateur de vie, mais style, hyper accéléré sur certaines choses. Tu peux emballer une fille ou un gars en une heure, en faire ta compagne si c’est une fille, style… te marier avec aussi rapidement. Pour nous autres, c’est un gros classique, ça fait un peu jeu girly mais en vrai, qui n’aime pas ? »

Je joue une grosse vingtaine de minutes, en commentant et en répondant à pas mal de questions plus ou moins cools, avant d’en entendre une, honnêtement… c’était un peu inespéré et à la fois redouté, tu vas comprendre. « On me demande, question de Chacha, si ça me dérange pas d’être associée à Roxas, genre tout ce qu’il a fait au Consulat. Encore une fois, je me mêle pas de la politique. Moi, en tant que personne… » je mets mes mains sur ma poitrine en regardant intensément la caméra. « J’ai trouvé Roxas très chouette, très galant, agréable. Il était bienveillant. Maintenant, m’associer avec Roxas ? Déjà, je suis pas associée à lui, je suis associée à sa marque. Y a une différence énorme, je me prononce pas du tout sur ce qu’il a fait ou n’a pas fait. J’ai envie de dire que lui et moi, c’est juste du business, et pas genre du business sale et méchant. C’est du business sympa. Puis c’est des paires de shoes, quoi ! » Je m’arrête en repensant à un truc, j’appuie sur 1 sur mon clavier pour mettre les sims en vitesse normale… ce qui veut dire méga lent, sur les sims… J’affiche un grand sourire un peu tordu, genre gêné. « J’ai trop envie qu’on parle d’un truc. Je vais vous dire des trucs, que vous avez peut-être un peu oubliés mais voilà, soyez sincères et dites-moi ce que vous en pensez. Je précise j’ai fait pas mal de recherches mais ce genre de trucs, ça me… ça me passionne pas, mais disons que j’aime bien savoir. Donc déjà, on commence soft avec du très connu : Y a quelques mois, Roxas va peindre sa grosse tête sur le dôme des consuls, avec genre une phrase rigolote si je me souviens bien. Donc… le dôme il est absolument énorme, il trône sur la ville, et il fait ça. Franchement donnez-moi votre avis, qu’est-ce que vous en pensez ?
Je continue avec… un peu plus corsé : Y a… bien longtemps, plus ou moins en même temps que la troisième histoire, y a un gars… et là vous vous en souvenez peut-être, pour ceux qui vivent à Illusiopolis, ça a fait un peu de bruit, y a v’là un type qui s’est déguisé en Megamind et qui a fait une grosse blague à des gens, genre il s’est fait passer pour lui. Mais… »
Je tapote ma tempe en fronçant les sourcils. « Sérieux ? Y a eu des morts avec Megamind ! C’est pas l’histoire bien sympa d’un bête méchant, c’est… lui qui détruit le KH, le KH qui nous tombe dessus, les sans-cœurs qui s’affolent, ‘fin… non ? Je suis la seule à penser qu’on blague pas avec ça ? On peut blaguer de Megamind mais enfin, pas se faire passer pour lui ! » Je fais une pause pour reprendre mon souffle, je suis vénère, c’est clair. Mais j’avais envie d’en parler. « Megamind, pour ceux qui vivent à San Fransokyo, c’est un type qui a explosé la lune au-dessus d’un monde, presque « pour rigoler », et il est à priori plus là. Genre mort, on sait pas. À nouveau dites-moi ce que vous pensez de cette blague.  Et alors troisième histoire, je trouve que c’est la plus horrible, mais clairement : t’as un type qui est allé dans le domaine enchanté. Là-bas, pour vous situer, SF, c’est genre ils vivent dans des chateaux, ils se chauffent à la cheminée, c’est… voilà. Après ça a grave du charme sur les photos, et je veux trop y aller. Bref, le domaine enchanté, y avait une princesse, super et tout, tout le monde l’adorait, et la Coalition noire, vous en avez entendu parler, l’a kidnappée pour des raisons de bad guy. Et donc t’as un gars, et je blague pas, c’est arrivé… il s’est déguisé en la princesse en question et il est allé faire croire à son retour. »

Je rigole longuement mais… d’un rire jaune, meuf ! J’en respire quasi plus et au bout d’un moment, je dois en essuyer mes larmes, je me sens transpirer, c’est horrible. J’enlève mon casque, je passe une main dans mes cheveux, je m’essuie le front en reprenant mon souffle « C’est épouvantable. Comment… » J’arrive à me reprendre un peu. « Comment on peut faire un truc pareil ? Franchement dites-moi, c’est peut-être moi qui suis trop… sérieuse ? » Je hausse les épaules et reprends la partie en soupirant. Après quelques secondes, Commor me transmet des réponses sérieuses.

« ThomasSincet dit : je compare ça à la journuit des consuls. On blague à fond sur un truc qui nous touche, pour le démystifier. Megamind, c’est une façon de le tourner au ridicule. La peinture sur le dome, c’est pour rigoler du fait que les consuls se prennent trop au sérieux.
Valou712 : Je suis d’accord avec toi, c’est monstrueux.
Missindo dit : Pour Roxas, il se vengeait du fait que le Consulat l’a plus ou moins condamné à mort, c’était pour dire « Ouais, vous voulez m’avoir mais je peux pisser sur votre mur, vous pourrez quand même rien faire. »
Neptunia dit : En fait, par rapport à la princesse… »


J’écoute ce que dit Commor super attentivement. C’est pas du cinéma. Tout ça, ça me choque. Moi, je suis… parfois impossible à vivre. Je suis impitoyable avec mes adversaires, je traite l’autre Song comme la crotte sur mes bottes, mais globalement, je suis correcte. Et si je fais rire, c’est de manière positive, j’essaie de transmettre des messages positifs !

« Je lis vraiment vos messages, merci pour vos réponses. J’en lis une que je trouve super super intéressante de Neptunia : En fait, par rapport à la princesse, je crois que c’est pas une blague. C’est peut-être une façon de dire au domaine enchanté, au nom de cette princesse, Cendrillon je crois : Qu’est-ce que vous faites pour me sauver ? Comment vous justifiez autant d’années sans rien faire pour moi ? Franchement je… je trouve que c’est le feu, ton interprétation. Si c’est ça, ok. C’est la seule… théorie qui pourrait rendre tout ça correct. »

Ca se passe, je lis d’autres trucs, je continue à jouer, et puis… « Donc j’ai parlé de Hearthstone, j’ai parlé de D.Va, copain ou quoi, la promotion, mon super sponsor pour des chaussures absolument confortables, prêtes pour toutes les épreuves, pour 150 munnies, charge comprise. » Je fais un cœur avec mes doigts sur ma poitrine. « La prise de tête sur les blagues pas drôles. » Je souris d’un air légèrement désolé à la caméra. Je suis pas du genre à m’emballer en m’énervant sur ce genre de choses. Je crois. J’ai un côté très égoïste dans mes crises de nerf. « Mais voilà la grosse info qui me tient énormément à cœur… J’en ai parlé. Là c’est sûr. Je vais organiser ça, je vous dis quoi plus en détail, mais je vais organiser une irl. Pas n’importe où… Pas à SF. Non, si vous voulez me voir à SF, pas besoin d’une organisation, je suis tous les jours à l’université, vous demandez où se planque ma garçonnière et c’est joué. » Je fais un clin d’œil à la caméra tout en me levant et en emportant la caméra avec moi. Je me filme tout en me promenant dans mon super appart, en utilisant le micro de la caméra. « Cité du Crépuscule. Je suis super décidée. Je m’en fiche de la Coalition noire, je vais faire ce qu’il faut, je vais… passer toute la paperasse, j’accepterai d’être interrogée pendant deux jours d’affilée jusqu’à ce qu’ils soient sûrs que je veux tuer personne… Je veux même bien porter un badge Vive Death s’ils veulent, mais je ferai cette irl avec tous mes followers de la Cité… et ça va être génial. »

« Ils demandent quand. Et certains veulent savoir s’ils peuvent venir même s’ils sont d’Illusiopolis. »

« Tout le monde peut venir, bien entendu mais… soyez responsable, comprenez que c’est pas Jardiland. Et pour la date je sais pas encore, dans les semaines à vivre ! Alors voilà, je… j’ai plein de projets, en ce moment, pour ma chaîne, pour mes réseaux, et vraiment… j’ai comme objectif de vraiment faire mon trou dans un monde comme le domaine enchanté. C’est compliqué, je sais, ils ont pas vraiment d’ordi ou quoi mais je me dis… avec le Palais des rêves, y a plein de gens qui sont morts. Et c’est pas que tout le monde s’en fiche mais… on n’en parle pas des masses. Alors ne serait-ce que pour moi, pour me rassurer, pour me dire que je vais essayer de m’améliorer, je veux me rapprocher d’un monde comme ça. Parce que… bon bref voilà. Passons ! La suite du live, j’improvise. On va se taper dans une salle d’arcade San Fransokyenne, vous allez voir la différence de fou ! Les SFiens, hésitez pas à me rejoindre si vous êtes dans le coin !  »
Rufus Shinra
Rufus Shinra
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Premier Live SF - Illusio - Cité du Crépuscule ! <3<3<3 Left_bar_bleue286/650Premier Live SF - Illusio - Cité du Crépuscule ! <3<3<3 Empty_bar_bleue  (286/650)

XP :

le Ven 29 Mar 2019 - 11:26
Rigolo

J ai vraiment eu l impression de regarder un live c'était sympa ! Plein de sujets, c'est dynamique, tu fais de la pub à mes pompes, non j'aime bien Very Happy T as un peu de l envers du décor aussi, parce que mine de rien ca existe.

Nan ton stream.est correct et tient la route, je me demande meme si t as pas été en etudier plein avant de faire le perso. Pas de points noirs ici non plus donc

Tres facile : 6 xp, 60 munnies, 1 ps en def

_______________________________
Premier Live SF - Illusio - Cité du Crépuscule ! <3<3<3 Signature
messages
membres