La nouvelle mission confiée à Famfrit semblait d'une difficulté accrue comparée aux précédentes. Le mutisme du colosse était une impasse à la résolution de l'objectif. Il était habitué à effectuer des ordres simples pour sa carrure, mais malgré ses connaissances en auto-défense, cela ne rentre pas dans son domaine.

À vrai dire, le chevalier a eu de la chance ! Dans sa longue recherche de solution, il fut vite contacté par un vétéran des pilotes de la Lumière. Pourquoi donc ? Ils n'en surent strictement rien et à vrai dire, cela n'était pas leur préoccupation. Toutefois, après maintes correspondances avec cet homme et le lieutenant, le sujet de la mission du sentinelle arriva sur le plateau et ce vétéran avait évidemment eu à maintes reprises des "remises" à niveau en self-defense. C'était presque un miracle pour l'accomplissement de cette tâche. De plus, ils découvrirent la raison de ce contact : le vétéran en question a eu vents de cette mission et voulu discuter avec le lieutenant pour "prendre connaissance de la personne avant l'entrainement". Sur le coup, ils trouvèrent cela étrange et presque effrayant, mais en vue du nombre d'années d'activité de l'homme au sein de la Lumière, ils décidèrent de lui faire confiance.

Il eu de nouveaux échanges entre les deux personnes après une demande de la part de l'armure sur pied. En effet, le lieutenant demanda de l'aide au vieux pilote et sans hésitation, ce dernier accepta. Cette correspondance dura encore quelque temps pour préparer le jour de cette remise à niveau de la flotte du château Disney.

Le jour même, après l'heure du midi, tous les pilotes furent appelés au hangar du château. Famfrit les attendait calmement, accompagné d'un pilote ayant un certain âge, le vétéran avec qui il avait communiqué. Pour être plus apte à effectuer un entrainement, le lieutenant avait laissé sa lourde armure et son bouclier pour un équipement plus léger. Il était toujours couvert de la tête aux pieds pour avoir une sensation de sûreté et armé d'un lourd bâton en chêne pour remplacer sa lance.

Durant cette demi-journée chargée pour nos valeureux pilotes, l'ancien pilote, trop vieux pour des efforts physiques intense, donna les explications et les ordres aux plus jeune, tandis que Famfrit s'occupait de montrer les mouvements et servait de punching-ball sachant se défendre pour vérifier l'efficacité des pilotes. Le reste de la journée s'écoula de cette manière tranquillement, sans trop de problèmes hormis quelques petits sans-cœurs trop curieux.


Au final, après ce jour, les visâmes retinrent deux leçons: Premièrement, toutes les missions ne sont pas à leur portée et leur nécessiteront de l'aide. Et deuxièmement, ils sont devenus très bons en correspondance après tant d'année de mutisme.