Kingdom Hearts RPGConnexion
Bravo à tous
Rufus Shinra Top-1 !
Rp final

more_horiz
-Les aspirants prêtres attendent votre discours Matthew !

-Dîtes à un des Haut-Prêtres de s’en charger, je suis occupé aujourd’hui.

-Mais vous êtes l’imminence religieuse. Ils ne vont pas comprendre pourquoi vous êtes absent.

-Rappelez leur une petite chose alors. Nous sommes en guerre. Je sais, c’est anecdotique, mais ça mérite d’être mentionné. Je dois filer !

Je m’esquivais rapidement sous les remontrances de mademoiselle Nix. Martin l’avait bien choisi. Si elle n’était pas aussi religieuse que le reste d’entre eux, elle était très à cheval sur les règles. C’était autant un atout qu’un désavantage. Mais je m’y étais fait. Il ne lui restait plus qu’à se faire à ma personnalité.

Maintenant que Fabrizio avait recruté Mons, et que je m'apprêtais prochainement à recruter un spécialiste en tromperie, il ne manquait plus qu’une personne pour compléter notre petit groupe. Enfin, en attendant les personnes que Martin cherchait pour moi. Aujourd’hui, j’allais me rendre dans un lieu rempli de savoirs et de technologie. À défaut du Vaisseau-mère, je me contenterai de San Fransokyo.

La ville qui s’offrait à moi lorsque je sortis de la station était impressionnante. Dans un moment pareil, qu’importe le fait que je dirige un groupe majeur du multivers, je retrouvais l’impression de sortir de mon petit village, de ma campagne. Ce qui était le cas finalement. Les merveilles que recelaient les mondes ne cessaient de m’étonner. Notre évolution était bien différente. Toutefois, alors que j’avançais sur le bitume, un sol bien artificiel, je me demandais s’ils étaient vraiment heureux. Une vie simple et rustique était parfois bien préférable à celle que ces hommes et femmes possédaient.

Après un quart d’heure à me balader dans cette ville, en demandant vainement aux passants une direction qu’ils étaient trop pressés pour me donner, je finis par trouver un cabinet médical. Le Sanctum avait quelques médecins bien entendu, toutefois ils étaient en sous-effectif. Et en regardant ce monde, ils étaient probablement complètement dépassés dans leur domaine grâce aux nouvelles technologies.


-Bonjour, j’aimerai voir le médecin s’il vous plait, demandai-je en parlant sur l’appareil de communication.

-Votre nom ?

-Matthew March.

-Je ne vous vois pas sur le registre. Vous êtes sûr que vous aviez un rendez-vous ?

-Non mais…

-Prenez un rendez-vous et revenez à ce moment-là !

La secrétaire interrompit brutalement notre conversation. Je n’avais aucune idée de comment prendre ce rendez-vous si je ne pouvais même pas m’expliquer avec elle. Je haussais les épaules et repris tranquillement ma balade. Même si elle m’avait écouté, je doutais fortement de pouvoir être reçu immédiatement. Et j’avais autre chose à faire qu’attendre. J’avisai un bus un peu plus loin qui indiquait sa destination finale, le campus. Je m’apprêtai à le prendre lorsqu’il partit rapidement. Décidément, ce n’était pas mon jour de chance. Je m’approchai néanmoins de l’arrêt, et je consultais le petit plan de la ville, avec les différentes lignes d’indiquées. Je n’étais pas très loin, je pourrais marcher jusque là-bas.

C’est donc ce que je fis. J’en profitais pour observer le code vestimentaire - globalement assez proche du mien – la manière d’agir les uns envers les autres – une certaine rage se faisait ressentir des conducteurs. Pouvais-je demander à Fabrizio et Cassie d’organiser des sorties éducatives ? Certains des aspirants devaient être comme moi, des natifs qui n’avaient jamais rien vu en dehors de leur petit coin. Il serait regrettable qu’ils découvrent un monde pareil lors d’une mission capitale, et se laissent déconcentrer. Il allait falloir que je me souviens d’en toucher à moi à mademoiselle Nix qui s’assurerait de leur fournir cette idée.

Le campus de la ville était un endroit bien plus agréable selon mes goûts. Il y avait toujours cette touche de fantastique avec ces bâtiments étranges, mais un grand espace vert séparaient les différents lieux d’enseignement. Je voyais certains étudiants assis dans l’herbe, des livres ouverts près d’eux. Certains étudiaient ardemment, d’autres conversaient, d’autres s’embrassaient, et d’autres en profitaient pour dormir. Si le château avait retrouvé une ambiance plus joyeuse et plus sereine, ce n’était rien comparé à ce que j’avais sous les yeux. C’était ce pour quoi nous nous battions tous. Préserver une tranquillité insouciante telle que celle-ci.

Je dus demander mon chemin à trois étudiants avant de trouver le bâtiment de médecine, et la salle où je pourrais peut-être trouver un professeur. Pourquoi construisaient-ils des immeubles aussi labyrinthique s’ils n’avaient pas peur d’une attaque ? Les raisons devaient être hors de ma portée. Je toquai à une salle de classe, et entrai sans attendre alors qu’un jeune homme, tout juste sorti de la puberté, aux cheveux corbeaux notait ce qui s’apparentait à des formules sur l’immense tableau noir.


-Bonjour monsieur. Je m’appelle Matthew March et j’espérais pouvoir avoir une petite discussion avec vous.

-Asseyez-vous je vous en prie. Mon cours ne commence pas avant dix minutes. Je m’appelle Gregory Olsen. Que me voulez-vous ?

-Je travaille actuellement avec le Sanctum, une des nombreuses organisations qui façonnent les mondes.

-C’est ce que j’ai cru comprendre oui. Néanmoins, je n’en reviens toujours pas qu’il existe d’autres mondes…

-Je peux sympathiser. Cette nouvelle avait été un sacré choc lorsque je l’avait moi-même apprise. Je vous l’apprend peut-être mais le Sanctum a déclaré la guerre à certains groupes malfaisants.

-D’accord, répondit-il prudemment.

-Nous avons quelques médecins, mais nous sommes en sous-effectif. J’aimerai que vous vous joigniez à nous pour former nos prêtres. Ils devront être capable de soigner les soldats sur le champ de bataille, ainsi que n’importe quel civil qui pourrait être blessé.

-Écoutez, je n’ai rien contre vous. Mais je ne suis qu’un simple professeur. J’ai passé mon doctorat il y a tout juste un an. Et… je n’ai aucune envie d’être embrigader dans une guerre. J’aime mon métier, j’aime ma vie. Je ne veux pas en changer.

-Mon offre, monsieur Olsen, n’est pas bien différente de votre poste actuel. Vous n’aurez qu’à enseigner à nos médecins, à nos prêtres et aspirants, comment sauver une vie. Vous pourrez également les mettre à jour sur les fabuleux équipements dont vous disposez ici.

-Quand bien même. Je quitterai tout ce que je connais. Et vous ne pouvez pas promettre que je serai en sécurité dans votre guerre.

-C’est juste, dis-je en me levant. Si nous subissons une attaque, vous pourriez être exposé. Mais vous auriez une armée entre vous et nos ennemis. Lorsque la Coalition a attaqué le château du Domaine Enchanté, je n’étais pas effrayé. J’avais confiance en chaque homme et femme qui se battaient ce jour-là. Je me dirigeai vers la porte. Si jamais vous changez d’avis, vous savez où nous nous trouvons. Oh ! Une dernière chose avant que j’oublie. Vous êtes bien un chercheur n’est-ce pas ?

-Oui, me répondit-il prudemment.

-Nous avons quelques magiciens impressionnants dans nos rangs. Je suis certain qu’ils seront déçus de ne pouvoir échanger avec vous sur la magie curative. J’espère que vous ne le serez pas trop de laisser passer pareille opportunité.

-Attendez ! Je… laissez moi quelques jours pour y réfléchir.

-Bien entendu. Je vous souhaite une bonne journée, monsieur Olsen.


Dernière édition par Matthew March le Lun 9 Avr 2018 - 19:17, édité 1 fois

_______________________________
more_horiz
Bonsoir !

A ta demande, je vais donc commenter ce RP. Je ferai en sorte de ne pas faire un pavé aussi long que la dernière fois — bien que je vais avoir quelques petites choses à dire. Encore une fois je ne suis pas une autorité, ni une commentatrice expérimentée. Si l’un des administrateurs a quelque chose à ajouter, qu’il ne s’en prive pas. Pareillement, si tu désires que nous parlions ensemble de ce que je vais écrire, ma porte t’es ouverte.

Sur les points techniques : Je ne vais pas trop m’attarder sur tout ce qui est fautes de français et choses de cet acabit. Simplement, note que tu as deux secrétaires différentes que tu fais parler de la même couleur ;) Un lecteur peu attentif pourrait être confus.

Un point sur lequel je m’arrête un peu : les dialogues. Tu envoies des pistes intéressantes, mais dans ce RP ils m’ont un peu sortie de l’ambiance par moments. Alors, attention. Ecrire des dialogues est complexe, vraiment. Je vais être assez limitée côté pistes d’amélioration car pour moi c’est… c’est une question de feeling et je le fais très inégalement.
Perso, lorsque j’en ai le temps ou la possibilité, j’essaie de me les faire à voix haute pour voir ce que ça donne. Ou alors j’essaie vraiment de me représenter la scène en me demandant quels sont les objectifs des intervenants, et la façon qu’ils ont de se comporter de base. Quels sont leurs buts, leurs cordes sensibles… une fois que tu connais les personnages, je crois que les dialogues deviennent plus faciles — un peu. Après ça ne fonctionne peut-être pas avec tous, et d’autres auront sûrement des conseils un peu plus pratiques à donner.

Une affaire de Timeline : Avant de passer à des choses plus légères, tu dois t’en douter mais je vais devoir faire un petit détour côté timeline n.n Comme tu as pu le voir, Kurt a répondu à ton RP Promenade Sinistre. Or, tu choisis explicitement de placer La beauté de la modernité postérieurement audit RP. Cela crée une éventuelle incohérence de timeline, étant donné qu’a priori tu ne sais pas comment Promenade Sinistre va tourner.

Il récidive ! : Cet encart me permet aussi de faire une petite mention spéciale à notre vénéré Chen. Je pense que tu as lu le commentaire qu’il avait fait d’un RP que tu avais réalisé pour le premier Avril : Un cadeau pour un achat.

Je vais le rejoindre sur un point. Ton personnage est un chef de faction. Il est tout sauf inconnu des autres. Qu’il se balade seul comme il le fait dans ce RP pourrait être un problème. C’est… d’ailleurs un problème dans Promenade Sinistre précité. Nous sommes d’accord : San Fransokyo n’est pas Illusiopolis. Mais tu es une cible potentielle. Et surtout une cible alléchante. D’autant que, comme tu le soulignes au début de ton texte, c’est peut-être anecdotique mais on est en guerre !
Si galvaniser tes aspirants ne fait pas partie des priorités de Matthew, il a pourtant des ennemis dont il pourrait se méfier.

(D’ailleurs, note qu’ici encore ton PNJ a pas l’air de remettre Matthew. L’information circule vite dans un monde comme San Fransokyo !)

Après, tu me diras que cela fait partie du caractère souvent désinvolte de Matthew. Que ce comportement est donc RP. Soyons clairs, je pars d’un principe simple : un joueur sait qui est son personnage. Le caractère de Matthew, si tu l’estimes ainsi, va donc a priori pour cette idée de s’esquiver en douce pour faire du recrutement. Cependant, cela rejoint selon moi les contradictions du personnage (et il peut en avoir, je ne dis pas !).

Matthew se présente comme un administrateur. Quelqu’un qui sait gérer — et éventuellement déléguer. Pourtant : il sort commander de l’alcool, il se balade seul à Illusiopolis et part toquer au hasard à l’Université de San Fransokyo afin de débaucher un professeur chopé aléatoirement au détour d’une salle de classe.
Je ne sais pas si cette ambivalence est voulue, ou si j’interprète mal les choses. Quoiqu’il en soit, ton personnage reste parfois un mystère pour moi. C’est toutefois aussi ce qui peut le rendre imprévisible. Je suis curieuse de savoir où cela va aller.

Du choc des cultures et des méthodes : Concernant le but du RP en lui-même, je dois dire qu’il repose sur une idée que j’apprécie assez. A un niveau culturel, ou en termes de savoirs, les mondes peuvent apprendre beaucoup les uns des autres. Un groupe a tout intérêt à regrouper des profils variés pour ne pas se faire larguer — par exemple, se tenir à jour des avancées culturelles de certains mondes.
Et… c’est amusant de voir que dans ce RP ton personnage est donc assez ignorant ^^

J’aime la découverte de San Fransokyo — la façon dont Matthew y est un peu perdu, mais se prête à des comparaisons sur son propre mode de vie. C’est assez sympathique à voir, et c’est une chose que j’aime beaucoup lire quand un personnage découvre de nouvelles contrées. Bon pour les sorties éducatives ça fait pas très sérieux… mais c’est ton choix RP !

Alors quand je parle de l’ignorance de Matthew, je ne parle pas que du monde en lui-même. Matthew, il cherche un médecin. Mais il n’a pas l’air d’avoir conscience du fait que… eh bien les docteurs et médecins, dans un monde comme San Fransokyo… c’est souvent spécialisé. Il sonne d’abord chez un médecin qui est sûrement un généraliste, puis il chope un mec au pif dans une faculté de médecine et qui est donc peut-être hypra-spécialisé. Il ne le questionne jamais sur ses compétences pratiques. Le gars, s’il est un expert en urologie, ça ne va pas t’aider des masses. Un chirurgien te plairais plus, mais ne remplit peut-être pas les fonctions dont tu as besoin. Il aurait besoin d’équipements que le Domaine ne peut mettre en place actuellement. Et ce que tu veux, c’est un médecin qui sache agir sur le terrain puisque c’est pour former tes prêtres… afin qu’ils accompagnent tes paladins.
Il te faut un médecin militaire quoi n.n

D’ailleurs !

Sur les PNJ : Le but de ce RP, c’est de recruter Gregory Olsen. Donc, le centre de ce RP, quelque part, c’est lui. Or donc… on ne sait que peu de choses de lui et ce que je sais, je l’extrapole totalement.

C’est un génie. Il enseigne à la fac alors qu’il a eu son doctorat il y a un an.
Il a une certaine curiosité. C’est d’avoir l’opportunité de parler avec des mages curatifs qui le fait revenir sur sa méfiance première, son côté précautionneux. Curieux, mais pas téméraire donc. Il aime tout de même le confort de sa maison. Il n’a pas envie d’être en danger. Il est « prudent » — un terme que tu utilises deux fois pour caractériser ses réponses à Matthew.

Mais, encore une fois… j’extrapole totalement (probablement car je suis une tarée des PNJ…. ahah…). Et on ne sait pour ainsi dire rien du parcours de Gregory : Matthew l’a chopé au hasard. Tu lui demandes s’il « est chercheur, n’est-ce pas ? » mais en quoi ? Est-ce vraiment celui qu’il te faut ? Nous n’en savons rien. Et cela aurait pu être bien de l’explorer dans ce RP qui est précisément là pour introduire un PNJ que tu veux être un PNJ-clef. En nous décrivant un peu plus les actions, réactions du personnage, ou en allongeant un peu le dialogue (Matthew pourrait l’interroger un peu plus ?), cela aurait pu nous donner de bonnes bases.

Là, au final, tu laisses celui qui passera après toi poser ces bases qu’il aurait pu être bon — pour le coup — d’avoir en intro.

Après, tu n’es pas obligé de tout révéler d’un personnage dans le premier RP où tu le vois. Mais là pour moi il manque quand même une ou deux informations d’importance, notamment sur son curriculum.

Hâte de voir ce que ce personnage va apporter au Sanctum ! Encore une fois, je suis ouverte à la discussion si tu le désires n.n Tu sais où me trouver.

RECOMPENSE : Facile — 10 points d’expérience + 100 munnies + 2 PS en Symbiose.

_______________________________
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum