Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
C’était une mauvaise idée, une très mauvaise idée.

Lorsqu’il avait reçu son ordre de mission, Cypher avait passé de longues heures à réfléchir au déroulement de son opération. Il avait carte blanche quant à son déroulement et il devait décider de chacun des aspects de celle-ci. S’il devait y aller seul ou avec d’autres Turks, la logistique qu’il allait devoir apporter pour la réussite, la marge d’erreur qu’il se permettait et bien d’autres choses.

Autant de facteurs auxquels il devait prendre compte. Il s’agissait, par ailleurs, de l’une des raisons pour lesquelles il avait décidé de prendre son vaisseau personnel plutôt d’un véhicule de la Shinra. Impossible à tracer. Dans l’univers, combien d’autres personnes possédaient un véhicule pareil ? Il n’était certainement pas le seul et impossible de remonter jusqu’à lui, autrement qu’avec une étude prolongée et la compagnie ne laisserait probablement pas ses bulletins de compte à la vue de tous. Surtout si l’un de ses employés était mêlée à l’histoire, de près ou de loin.

Il s’agissait aussi de l’une des raisons pour laquelle il avait utilisé l’un des alambics des laboratoires afin de synthétiser deux potions de soin. Et aussi, pourquoi est-ce qu’il avait emmené autant de charges d’explosif.

S’il l’avait voulu, il aurait pris de quoi faire sauter tout le fond marin pour ensuite lancer une excavation dans le but de retrouver le Trident. Toutefois, cela n’était pas réellement en adéquation avec la vision de la compagnie de transport et le président n’aurait très probablement jamais apprécié d’observer pareil feu d’artifice. La Shinra était et resterait éthique et responsable. Tout cela, tout ce manège, n’avait qu’un but d’intimidation. Au point qu’il n’aurait jamais eu besoin d’activité les charges avant de les placer. S’il avait été jusqu’à cette extrémité, cela aurait été la preuve comme quoi Cypher ne portait pas une grande estime à l’intelligence des habitants d’Atlantica.

En d’autres mots, il aurait considéré les sirènes et tritons comme le peuple le plus stupide de cet univers.

Néanmoins, il regrettait doucement l’idée qu’il avait eu d’enlever l’une des filles de Triton. D’autant plus à l’instant où il avait obligé celle-ci à mettre l’uniforme des gardes du Consulat. L’armure de corail était trop grande pour elle, le buste tombait et le Turk avait dû trouver un moyen pour nouer les sangles afin qu’elle ne tombe pas et divulgue la supercherie. Le casque ? Même blague. Finalement, ce qui jurait le plus, c’était la démarche qu’elle avait en nageant.

Il n’y avait rien de naturel. Ce qui, pour une chanteuse et danseuse, était un comble. Alana n’avait jamais tenu la moindre arme de sa vie, raison pour laquelle Cypher avait envie de figer la rapière dans son fourreau. Donc, au côté de l’employé de la Shinra, elle faisait tache.

- Vous êtes sûre de vouloir que vos soeurs vivent !? S’énervait progressivement Cypher. Approchant des portes du palais après avoir traversé les jardins. Avec votre démarche, nous ne passerons même pas les premières colonnes…
- Je.. Je fais de mon mieux… Disait-elle dans un sanglot, grignotant un peu plus la patience du Turk. Désolé…
- La ferme à partir de maintenant. Il venait de franchir les portes, prêt à croiser une patrouille en faction au loin. N’oubliez pas, le moindre mot est…
- Oui.

Les deux imposteurs continuèrent d’avancer, passant au côté de la patrouille qui les saluait avant de continuer leur ronde. Cypher soupirait de soulagement, heureusement qu’il était tard. Ou tôt, selon les points de vue. Trainant la princesse par le bras pour presser le pas, ils avancèrent alors au travers du palais, conservant un rythme martial pour coller avec le rôle qu’ils étaient censés endosser.

Traverser le palais sous-marin avec une bombe à portée de main. S’il y a un an, Loris ou Hadrien lui avait dit que cela lui arriverait, il n’y aurait jamais cru.

Parallèlement, la situation était bizarre. Le Turk approchait de la fin de sa mission, il était à un rien d’obtenir ce pourquoi il était venu dans ce monde et pourtant, il devait prendre le plus de temps possible. Ils ne devaient pas attirer l’attention, voilà pourquoi ils ne faisaient pas une ligne droite jusqu’à la salle du trône. Il n’y avait pas d’homme dans celle-ci il y a peu de temps, alors, pourquoi deux hommes iraient dans celle-ci. C’est donc après une demi-heure de pérégrination dans les couloirs du palais que Cypher décidait qu’il était plus que temps de partir récupérer le Trident. Attrapant la princesse par le bras, il dirigeait enfin celle-ci jusqu’au chemin qu’il avait repéré plus tôt dans la soirée.

Il était à un rien d’y parvenir.

Et c’est à cet instant qu’une troupe de soldats passait à toute allure dans les galeries pour s’arrêter devant les deux imposteurs. Le Turk sentait une désagréable sensation lui traverser la colonne vertébrale alors qu’un haut gradé s’approchait d’eux.

- Vous ! Il pointait Cypher du doigt. Qu’est-ce que vous foutez là !? Vous n’avez pas reçu les ordres ?
- Non… Pas de grade visible, il devait être un supérieur hiérarchique pour diriger une troupe. Monsieur ! Instinctivement, il passait sa main dans son dos pour attraper le détonateur. Que sont-ils !?
- Une princesse n’est plus dans sa chambre et son compagnon nous sort un discours invraisemblable. Aboyait-il. Les gardes en faction n’ont rien remarqué, nous pensons qu’il s’agit d’une fugue et nous devons impérativement retrouver son altesse avant qu’elle ne parte trop loin. Il se retournait déjà. Vous deux, fouillez les salles de concerts et les vestiaires, c’est un ordre.

La troupe s’en allait alors, filant en direction des jardins et laissant les deux imposteurs. Cypher, lui, se retournait pour fixer la sirène avant de l’attraper par le poignet et nager jusqu’à la salle du trône. Il n’avait plus une minute à perdre, maintenant que le garde était en état d’alerte. Sa fuite était compromise, à moins qu’il parvienne à soustraire des gardes une fois de plus. Il en devait plus compter sur sa chance, il avait déjà piétiné sa marge d’erreur depuis trop longtemps.

Les gardes s’affolaient en tout sens, nageant à vive allure dans le palais alors que le Turk et la sirène avançaient petit à petit jusqu’à la salle du trône.

Après avoir contourné deux rondes, ils passèrent enfin les portes et tombèrent nez à nez avec le Trident, toujours enfoncé dans son socle. Stoppant sa nage, Cypher se retournait vers Alana tout en sortant le détonateur de sa poche. Le message était clair, et il n’avait pas besoin de se répéter deux fois. La moindre entourloupe et il faisait tout sauter, même s’ils étaient à proximité de l’une des charges. Le Turk pourrait toujours se faire passer pour une victime des explosions, c’était peut-être la seule chance qu’il avait de s’en sortir vivant. Mais sans le Trident.

- Dépêchez-vous… S’impatientait le Turk alors que la sirène nageait mollement jusqu’au symbole du roi des océans et posait une main sur celui-ci.

Il n’était qu’à quelques mètres de la scène, pourtant, il voyait la fille de Triton extraire l’arme de son socle et la rapprocher de son torse pour nager lentement vers son ravisseur. Elle savait qu’elle ne pouvait pas agir, simplement parce qu’il n’avait qu’une simple pression à faire et qu’elle devrait probablement faire bien plus pour l’arrêter. Par ailleurs, il lui aurait suffit de la figer momentanément d’un sort pour récupérer l’arme sans encombre.

Toutefois, elle s’avançait vers Cypher en posant le manche de l’arme dans le creux de ses mains pour le présenter. Et dans un sourire, le Turk empoignait le Trident et il sentait soudainement quelque chose parcourir son corps. De la fierté ? Celle d’avoir réussi sa mission ? Il l’ignorait, il ne parvenait à rien d’autre que de jubiler derrière son casque.

- Allez-vous tenir votre promesse ? Demandait-elle, dans un gémissement. C’est alors que le Turk rangeait son détonateur dans la poche et attrapait la princesse par le poignet pour se glisser derrière elle.
- Une dernière chose, avant. Murmurait-il. Il faut que je quitte le palais, et vous allez m’aider à cela.

Dernière édition par Cypher le Dim 14 Jan 2018 - 11:45, édité 1 fois
more_horiz
Le Turk brandissait le Trident dans sa main droite alors qu’il tenait Alana en respect de son autre bras, placé derrière et forçant pour qu’elle pose ses mains sur son avant-bras.

Les gardes étaient alertés, il allait maintenant devoir trouver le moyen de traverser le palais de Triton et la moitié des océans pour parvenir à son vaisseau. La princesse n’avait pas fini de jouer son rôle. Les rumeurs disaient que Triton avait déjà donné son Trident à la sorcière des mères en échange de la vie de sa fille, avec celle-ci dans les bras, il avait au moins la certitude d’avoir une porte de sortie.

- Vous aviez dit que… Gémissait-elle, cherchant à se dégager de l’emprise.
- Ma promesse était de laisser votre famille en vie… Répondait Cypher en utilisant maladroitement sa main droite pour enlever le casque de la princesse. Avant cela, j’ai besoin de quitter votre monde et je n’ai pas confiance un seul instant en une princesse ou son père pour retourner tranquillement jusqu’à mon vaisseau.
- Vous n’avez donc aucun scrupule… Disait-elle d’une voix grave.
- Tout comme vous, j’ai envie de vivre ma vie, nous sommes pareils. Concluait le Turk en laissant le casque d’Alana tomber contre le fond marin. Maintenant nous…

Il n’avait pas le temps de finir sa phrase qu’un attroupement de garde venait de rentrer dans la salle du trône, entourant déjà le Turk ainsi que la princesse, rapière aux claires. Ce fut ensuite au roi de rentrer dans sa propre salle du trône pour s’arrêter derrière la formation de garde, la colère se lisait sur son visage alors que celui-ci se posait sur le Trident dans la main du Turk.

- Il n’y a eu jamais pareille insolence sous mon règne quant à ce jour. Sa voix était forte, résonnait sous les océans jusqu’à ce que ses yeux se portent sur le visage terrifier de sa fille. User ainsi de tel stratagème, vous n’êtes pas digne du présent que vous tenez dans les mains.
- Écoute, papy. Il dressait alors le Trident, pointant le roi des océans de sa pointe avant de reprendre. Depuis la disparition d’Ursula, tu sembles oublier dans quel monde nous vivons et du danger qui y règne. T’es au courant de l’épisode au domaine enchanté ? Il faudrait peut-être réagir à cela au lieu de bâtir ton royaume autour de beaux mensonges.
- Quel droit vous permet de me parler sur ce ton !? Sa colère grandissait alors qu’il s’avançait progressivement.
- Le droit, je le prends et le voici. Il tendait son bras un peu plus, invitant Triton à s’arrêter. Vous voulez que votre fille vive, alors laissez-moi quitter votre palais bien tranquillement et que personne ne vienne me chercher des noises… Dans le cas contraire…

Cypher laissait glisser sa main le long du manche jusqu’à sentir le métal dans sa paume, ensuite, il dirigeait la pointe d’une des fourches sous la gorge d’Alana.

- Ayez au moins le respect de traiter à visage découvert. Tonnait-il après avoir reculé légèrement sous la menace de la vie de sa fille.
- Dois-je conclure que vous n’acceptez pas les termes de mon contrat… Il donnait une légère impulsion, la pointe du Trident touchant la peau du cou et mettant l’élasticité de cette dernière à rude épreuve. La vie de votre fille contre mon départ, ce serait dommage de se priver d’un visage aussi délicat.
- Arrêtez ! Il abaissait ses épaules, lentement alors qu’il ordonnait d’un geste nonchalant aux gardes consuls de le laisser passer. Vous ne vous en tirerez pas comme ça…
- Des menaces !? Il écartait l’arme de la gorge d’Alana pour pointer Triton. u sembles vraiment pas comprendre, tu la fermes et tu te casses !

Accompagnant ses paroles d’un geste, Cypher brisait les eaux du Trident pour inviter Triton à s’écarter. Seulement, il y eut une réaction qu’il n’attendait pas, une ondulation de l’eau vint le frapper dans le dos et le projeter contre les fonds marins. Faisant automatiquement réagir les gardes qui se jetèrent déjà sur le Turk.

- Non ! Hurlait Triton en se relevant, levant sa main pour interrompre la charge des gardes. Je ne veux qu’aucun mal soit fait à ma fille. Il se relevait déjà, fixant Alana avant de se reporter sur le Turk.
- Sage parole… Répondait Cypher, ayant déjà ramené l’arme au niveau de la gorge, ne comprenant pas ce qui venait de se passer. Écoutez Triton et laissez moi partir, surtout, ne me suivez pas… Est-ce vraiment utile de vous dire pourquoi ?

D’un coup de nageoire, il poussait la princesse à avancer et lentement, il progressait jusqu’à l’entrée de la salle du trône sous le regard inquiet de Triton et probablement la haine de la part des gardes consuls. Une fois devant la sortie, Cypher tournait sur lui-même afin de vérifier que personne ne le suivait tout en gardant la princesse dans ses bras. Personne ne bougeait, il allait pouvoir avancer plus rapidement.

Une brulure lui prenait soudain, un filet de sang qui s’élevait dans les eaux alors que plusieurs coups lui furent porter dans le dos et le faisait crier de douleur.

Le Truc enfonçait la gorge d’Alana dans le creux de son coude avant de se retourner pour distinguer plusieurs gardes en embuscade dans les couloirs et ils n’attendaient que le bon moment pour le transpercer de leurs armes. Par-dessous le casque, le visage de Cypher était déformé par la rage et la douleur alors qu’il laissait le Trident glisser dans sa main avant de le dresser devant un garde. Le même effet que précédemment se produisait, éjectant l’un des assaillants contre le mur alors qu’il continuait de battre l’air avec l’arme du roi Triton, écartant quelques adversaires mais ne cessant pas pour autant les assauts. Serrant les dents, il accumulait de la magie dans sa main, pensant à de l’eau pour qu’une trombe fasse son apparition et dispersent quelques gardes et lui permette de nager sous les cris de la princesse.

- Tu fermes ta gueule ! Hurlait-il, sentant son corps se vider progressivement de son sang.
- Lâchez-moi, je vous en supplie. Elle pleurait et se débattait, ralentissant la course de l'ancien médecin qui n’avait d’autre envie que de l’assommer. Mon père, les gardes, ils…
- J’ai toujours le détonateur dans ma poche. Coupait le médecin, pétrifiant en un instant la sirène.

Elle se laissait alors porter, facilitant la nage de Cypher qui cherchait à accumuler sa magie au cas où il avait affaire à une nouvelle apparition de garde pendant que son sang se décimait dans l’océan. Il avait besoin d’aide, il avait été stupide de venir seul.

Il quittait enfin l’enceinte du palais et se retrouvait dans les jardins, des dizaines et des dizaines de gardes se trouvaient déjà là et prêt à le réceptionner. Lui, la princesse et le Trident. Il fulminait, il y en avait encore derrière lui et il n’avait déjà plus une once de magie dans le corps. Il tournait alors son regard, enfonçant un peu plus la pointe de l’arme dans la gorge en jurant qu’il allait l’abattre s’ils ne s’écartaient pas. Ils n’en faisaient rien.

Rageant, il voyait les troupes s’avancer alors qu’un rocher des jardins recouvert de corail se levait et s’approchait de lui en même temps que le Trident s’illuminait. Le Turk ne comprenait pas, il ne voyait rien d’autre qu’un golem de corail en train de foncer dans la mêlée, dispersant les forces du Consulat et lui laissant le temps de prendre de la hauteur et de s’écarter de cette mêlée. C’était le moment pour s’enfuir, le temps que cette créature les occupe. Cypher continuait sa course, balayant l’air de sa nouvelle arme afin d’écarter les gardes par de bref courants marins.

Il n’était plus qu’à une dizaine de mètres de la sortie, il commençait déjà à perdre son souffle à cause de ses blessures. Il savait qu’il ne parviendrait pas à continuer avec la princesse jusqu’au bout. D’un coup, son vaisseau lui semblait bien loin.

Le Trident s’illuminait une nouvelle fois alors qu’il atteignait la sortie des jardins, il tournait brièvement le regard pour voir que le golem de corail était tombé et que les gardes le prenaient de nouveau pour cible. Il était dans la merde. Poussant sur sa nageoire, il tentait de faire la différence mais la princesse avait décidé d’être intelligente et de le retenir d’avancer en se contractant sur elle-même. Il suffisait de voir les blessures de Cypher pour comprendre qu’il était à bout

Sauf qu’une autre aide survenue de nulle part faisait son apparition, un dauphin traversait la porte pour tourner autour du Turk. Étonné et ne sachant qui remercier, Le Turk lâchait la princesse qui se dégageait et il attrapait l’aileron de l’animal qui quittait les jardins à toute allure, comme s’il savait ce que voulait faire l’ancien médecin. Il parvenait difficilement à supporter la vitesse, ses doigts glissaient progressivement jusqu’à ce qu’il lâche au bout d’une course folle entre les coraux et tunnels sous-marins.

Dans un râle, Cypher se retournait pour voir le palais briller au loin. Il était hors de danger.

Crachant du sang, il attrapait l’une de ses potions qu’il avalait d’une traite avant de se diriger vers son vaisseau. Il ne devait pas trainer plus longtemps ici, les gardes allaient le rattraper et maintenant qu’il n’avait plus de monnaie d’échange, il était vulnérable. En l’occurrence, peut-être pas, il avait toujours le Trident dans sa main droite. Il pouvait retourner sur le vaisseau-mère, sa mission était accomplie.

Dernière édition par Cypher le Dim 14 Jan 2018 - 11:45, édité 1 fois
more_horiz
C'est donc terminé !
Ça aura pas été de tout repos, mais je suis content !

Donc qu'en dire ? Bah je dirais, du bien. Je pensais que t'en aurais plus chié cela dit, mais bon... C'est vrai qu'avec le Trident dans les mains... Atlantica c'est un peu plus simple. Mais t'as quand même pris tarif, donc ça fait plaisir !

Sinon, y'a le plan. Le plan était pas con. J'aurai pas aimé que tu pètes tout effectivement, mais ça a été. T'as réussi à te retenir Very Happy La sirène est juste je dirais, elle est ni trop concon, ni trop d'accord. Ses réactions me semblent cohérentes, elle est pas méga chaude pour t'aider, mais ça va ! Elle sait qu'elle a pas le choix, comme tu prends le temps de l'expliquer. J'dirais aussi que t'arrives presque à la rendre attachante. Ouais non... p'tête pas attachante faut pas déconner non plus. J'dirais plutôt... qu'on est emmerdés pour elle. Cypher se comporte vraiment comme un gros enculé, et c'est du côté de la sirène qu'on à tendance à se positionner. Ça veut dire que tu fais bien ton travail j'imagine !

Triton aussi était... cool ? J'suis une teub en petite sirène en fait. Mais de ce que j'en pense, je dirais que ça passe plutôt bien. Visiblement, t'es plus à l'aise sur les Disney que moi, donc j'te fais confiance là dessus, et ça même si ça nous a joué des tours récemment ! La façon dont Cypher parle à Triton... J'ai trouvé ça rigolo, mais j'sais pas si c'était très approprié. Ton personnage est quand même... classieux en règle générale, là j'avais l'impression de voir c'te p'tit con de Réno. C'est pas non plus un drame, mais ici, j'l'aurai pas imaginé respectueux non plus, mais p'tête avec un peu de retenue.

Et la fuite est bonne. Tu pars pas en mode yolo, j'esquive tout sa mère. Non, tu te prends des coups, ça fait des embuscades... t'as pull toute la zone quoi. C'est comme ça que je le voyais. Mais j'pensais que y'aurait plus de monde. P'tête j'ai mal compris, mais voilà. Et puis... y'a le deux ex machina du dauphin. J'sais pas si c'est à cause du trident ça, mais... J'avoue que c'était peut-être un peu simple. j'aurai pensé que ça aurait un petit peu plus chouinxé ! Mais ça va !

Tu fais ça pro en plus. Je traquais tes RP pour voir où y'aurait des trucs qui nous ramèneraient à toi... J'en ai pas decelé donc j'imagine que c'est bon aussi de ce côté.

J'pense que t'es content d'en avoir fini avec cette mission. Je sais que tu l'as faite en deux parties pour le fair play, au cas où quelqu'un voudrait réagir... mais ok. Personne n'est venu, tu m'en vois désolé ^^

Allez !

C'était... probablement Périlleux

38 xp, 370 munnies, 3 PS en Psychisme.
Tu gagnes... un truc de malade.
C'est un "bout de corail chelou orange qui sent bon."

_______________________________
L'amour d'un père Dd736708773db3f50ba2
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum