Derniers sujets
Femme fatale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Invitations Left_bar_bleue359/400Invitations Empty_bar_bleue  (359/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 6 Oct 2017 - 17:35




Invitations



Genesis avait demander à Pamela d’envoyer une lettre personnalisée à plusieurs personnes de différents mondes. Pour la futur petite fête organisée sur les terres du Consulat.

Elle s’empressa donc d’entrer dans son bureau mais avant de refermer la porte elle informa les trois mogs qui vivaient -squattaient en réalité- sa maison de ne pas la déranger. Le message passé, elle ferma la porte, ouvrit les rideaux en grand, histoire d’avoir un peu plus de luminosité et s’installa à son bureau.

La sorcière attrapa dans un des tiroirs son papier à lettre ainsi qu’un crayon. Elle devait envoyer cinq courriers. Cependant, elle savait très bien qu’un message écrit à une personne ne passerait peut-être pas aussi bien avec d’autres… Du fait qu’elle ne les avait jamais rencontrés.

La jeune femme commença donc par vouloir « contacter » en premier l’homme le plus simple à « convaincre », il s’agissait de Sa Sucrerie. Elle posa son coude droit sur le bureau, son menton posé sur cette main qui soutenait son visage le temps de réfléchir à ce qu’elle pouvait bien mettre. Lorsque l’inspiration lui vint, le crayon dans sa main gauche, qu’elle faisait tourner entre ses doigts. Elle posa le stylo dessus et commença à écrire.

« Mon berlingot, »

Berlingot ? Sérieusement ? Il va penser que je le vois comme un bonbon un peu « déformé »…


La sorcière grimaça et griffonna les morts qu’elle avait écrits. Elle pris une nouvelle feuille, pris une grande inspiration et recommença.

« Mon ami,

Je me permets de vous contacter en ce jour, pour vous faire part d’une grande annonce.
Bientôt, sur les terres des Cités Dorées du Consulat, nous allons organiser une petite fête et nous aimerions vous voir parmi nos invités.

Nous aurions ainsi la possibilité de nous revoir.
J’attends avec impatience une réponse de votre part.

Tendrement,
Pamela.»

Cette fois, la sorcière était plutôt fière de son résultat. Au moins, une lettre avait été faite. Il en restait désormais d’autres… Et là, ça allait devenir un peu plus compliqué pour la jeune femme.

Pamela se mit à réfléchir la nouvelle lettre à écrire et attrapa de nouveau plusieurs papiers à lettre ainsi que des enveloppes pour pouvoir glisser à l’intérieur chaque billet personnalisé. Elle s’empressa donc de mettre dans la première celle adressée au dirigeant de Sugar Rush.

La jeune femme fit une moue un peu boudeuse en se souvenant de la journée qu’elle avait passée au quartier général de la Coalition Noire où elle avait rencontré plusieurs de ses membres ainsi que le chef de ce groupuscule…

« Death,

Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, mais j’étais venu un jour avec le porte-parole du Consulat ainsi qu’un de ses membres pour la signature d’un pacte de non-agression.

Vous aviez voulu ce jour là, me voir près de vous dans votre royaume, seulement monsieur Rhapsodos avait décliné cette proposition.

C’est pourquoi je vous écris. J’aimerai savoir si vous aimeriez venir à une fête qui sera bientôt organisée sur nos terres et ainsi vous donnez la possibilité que l’on puisse se revoir.

Je ne dis pas cela par politesse, mais comme nos groupes sont en désormais en « paix », j’aimerai vraiment que vous puissiez montrer aux personnes que ce n’était pas des paroles en l’air.

J’espère vous voir ce jour.
Amicalement,
Pamela Isley.»


La jolie rouquine souffla, elle avait retenu sa respiration durant l’écriture de cette lettre, il n’y avait aucun intérêt puisqu’elle ne se trouvait pas directement face lui, mais elle devait bien l’avouer cet homme lui faisait peur, même si son groupe et celui de la jeune femme avait signé une « trêve ».

Elle glissa dans une nouvelle enveloppe cette lettre et recommença une nouvelle fois pour trois nouveaux destinataires… Mais qu’elle n’avait jamais eu la possibilité de rencontrer.

« Dieu des Enfers. Hadès,

Je me permets de vous contacter en ce jour, pour vous proposer une invitation particulière.
Je me nomme Pamela Isley et je suis la Consule de l’Horticulture au Jardin Radieux.

Très prochainement, nous allons organiser une fête, c’est pourquoi nous aimerions vous inviter pour que beaucoup de monde puisse voir que le Consulat a invité un Dieu lors de cette petite fête.

Nous aimerions beaucoup vous voir parmi nos invités.
À très bientôt.

Mademoiselle Isley.»

Lorsque cette lettre fut terminée, Pamela ressenti un frisson glacé parcourir son échine. Elle ne connaissait absolument par cette personnalité, mais le simple fait d’écrire au Dieu de la Mort en personne, elle eut un peu peur.

Elle fit les mêmes gestes et commença une nouvelle lettre.

« Luxord,

J’ai beaucoup entendu parler de vous. Je me nomme Pamela Isley et je travaille pour le Consulat.

Nous organisons bientôt une fête dans laquelle nous allons également participer à différents jeux, c’est pourquoi nous aimerions vous avoir avec nous ce jour là.

Nous espérons vous vous voir en ce jour et que vous puissiez ainsi nous montrer vos talents de grand joueur que vous êtes.

Cordialement.
Mademoiselle Isley.»

Il ne restait plus qu’un seul courrier à écrire à la jeune femme. Alors qu’elle sentait enfin la pression retomber, elle se mit à sursauter en voyant la présence de Cupcake à ses côtés.

- Haaaa !
- Pardon. Je ne voulais pas vous faire peur.
- Tu voulais quelque chose ?
- On voulait savoir si vous vouliez manger quelque chose ? On a fait un petit gâteau et on voulait savoir si vous vouliez un petit bout…
- C’est gentil. Merci ! Je termine ce que j’ai commencé et je vous rejoins.


La sorcière tapota doucement sur la tête du mog qui se mit à sourire et quitta la pièce en refermant la porte derrière lui.

Pamela repris à cet instant son travail et qui s’avérait être le dernier.

« Monsieur Shinra,

Je n’ai pas l’honneur de vous connaître personnellement, mais je tenais à vous adresser un courrier de la part du Consulat.

Nous allons très prochainement organiser une fête sur nos terres et nous aimerions compter parmi nos invités, le président de votre prestigieuse compagnie.

Le présence d’un illustre homme tel que vous pourrait montrer que nous avons eu l’honneur de vous accueillir dans notre domaine le temps d’une journée.

Espérant obtenir une réponse favorable de votre part.

La Consule de l’Horticulture.
Pamela Isley.»

La sorcière sourit en fermant la dernière enveloppe contenant les lettres et s’en alla rejoindre les mogs dans la cuisine avec la part de gâteau qui n’attendait qu’à être mangé. Et après cette pause -bien méritée- elle irait au Sommet des Arts déposer les cinq courriers pour qu’ils puissent être envoyés.











Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Invitations Left_bar_bleue1129/500Invitations Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 7 Oct 2017 - 1:58
Mission accomplie !

Alors... un peu comme Sauron, je dois dire que je pensais que cette mission serait inspirante. Pour les mêmes raisons : le contenu ne demande pas de chercher des idées hyper originales, mais ça reste... entraînant. Ton personnage est amené à se mettre en avant pour faire venir des hommes importants au festival, c'est une pression quand même assez grande. Je pense que dans le même cadre, Lulu ou D.Va auraient été vraiment impressionnées ! C'est quelque chose que tu rends assez bien. Tu veux toujours situer Pamela par rapport à ses destinataires, tu dis ce qu'elle pense d'eux, ce qu'ils lui inspirent.

J'ai une critique et un regret.

Déjà, les lettres. Je les trouve bien; Il n'y a que celle pour Hadès que je ne trouve pas incroyablement engageante. J'aurais été plus causant personnellement. J'aurais été dans l'excès, peut-être parfois... Genre la question à se poser, c'est : Pourquoi inviter Hadès et pas Zeus ? Nous, on sait. Mais Hadès, il devrait, en lisant la lettre, être enthousiaste à l'idée d'être invité en lieu et place de tous les autres. Enthousiaste ou intrigué. Et je trouve donc son invitation un peu trop léchée, trop lisse. Il aurait fallu la rendre plus causante mais aussi plus mystérieuse. Celle de Luxord convient, elle est assez politique.

Mais j'en viens à ma critique : La forme. Le français, je veux dire. Autant, dans la narration, bon c'est pas génial de faire des fautes mais c'est moins flagrant. Alors que ici, tu vas envoyer des lettres à des mecs super importants, dangereux, et tout... L'orthographe devrait être impeccable et ça, même ton personnage se le dit. Et là, c'est à toi et à ton personnage de vérifier chaque forme, chaque phrase et chaque virgule pour que la lettre soit impeccable. En fait ici, c'est à Pamela d'être rigoureuse et de vérifier l'orthographe.

"« Death,

Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, mais j’étais venue un jour avec le porte-parole du Consulat ainsi qu’un de ses membres pour la signature d’un pacte de non-agression.

Vous aviez voulu ce jour là, me voir près de vous dans votre royaume, seulement monsieur Rhapsodos avait décliné cette proposition.

Ici, la ponctuation ne va pas. Tu dois voir la ponctuation comme un moment où tu pourrais faire une pause d'une seconde avant de reprendre sans que ça ne soit gênant. Alors imagine :

"Vous aviez voulu ce jour-là... (Pause) me voir près de vous dans votre royaume... (Pause), seulement monsieur Rhapsodos avait décliné cette proposition."

Mais ça coince. "Vous aviez voulu" quoi ? Qu"est-ce que vous aviez voulu ? : "me voir près de vous". Donc "vous aviez voulu" et "me voir près de vous" ne peuvent être séparés par une virgule (en tous cas, pas comme ça) Tu ne vas pas faire une pause entre "je mange" et "une pomme".

Par contre ! "Seulement Rhapsodos avait décliné cette proposition" Ici, l'absence de virgule change le sens de la phrase. Toi, tu veux dire "Malheureusement, Rhapsodos avait décliné cette proposition." Moi ce que je lis, c'est "Il n'y a que Genesis qui refusait d'accepter votre proposition ! Seulement lui !"

Lis la phrase comme ça : "Seulement, (Pause) Genesis avait décliné cette proposition". La ça ne coince pas.


C’est pourquoi je vous écris. J’aimerai savoir si vous aimeriez venir à une fête qui sera bientôt organisée sur nos terres et ainsi vous donnez la possibilité que l’on puisse se revoir.

"J'aimerai savoir". Dis-toi ceci. Quand tu utilises "J'aimerais bien que" ou "J'aimerais te dire", bref... Quand tu peux remplacer "J'aimerais" par "je voudrais", alors c'est toujours avec un s. Tu n'utiliseras j'aimerai (le futur simple) que dans une situation du futur, donc "J'aimerai l'homme qui m'épousera". C'est une certitude pour le futur.



Je ne dis pas cela par politesse, mais comme nos groupes sont en désormais en « paix », j’aimerai vraiment que vous puissiez montrer aux personnes que ce n’était pas des paroles en l’air.

J’espère vous voir ce jour.
Amicalement,
Pamela Isley.»

Je vais m'arrêter là pour l'orthographe.

Alors... Sinon j'ai un petit regret ! J'aurais vraiment adoré que Pamela ajoute un peu... de mise en scène à ces lettres. Pour le dire clairement, j'aurais kiffé qu'elle asperge la lettre de parfum, ou qu'elle embrasse chacune avec du rouge à lèvres ou même qu'elle frotte les lettres contre elle pour qu'elles s'imprègnent de sa fragrance. Quelque chose qui rappelle qu'elle est l'argument charme (et encore c'est un petit mot) du Consulat. Elle est là pour que les hommes ne regardent qu'elle !

J'ai bien aimé cette mission, même si je peux sembler négatif. Non, j'en suis content. Tu as quand même personnalisé chaque lettre, c'est assez bien écrit même si le français est un peu cafouillant. Tu as quand même ton style, c'est facile à lire, j'ai bien aimé !

Mission très facile : 5 xp, 50 munnies et 1 PS en psychisme.
messages
membres