Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
- Kurt, t’a un style indéniable ici. Ricana le technicien en posant son regard sur le médecin de l’escouade. Sans déconner, tu devrais l’adopter au quotidien, les filles te rappelleront avec ça.
- N’exagère pas non plus Loris. Répondit Hadrien, appuyer sur un long mousquet ayant le plat d’une pelle en guise de baïonnette. Il n’aura jamais de meuf de l’autre côté de son PHS, outre l’horloge-parlante.
- Vous êtes Hi.La.Rant. Enchérissait le médecin en s’observant l’espace d’une minute, le tout rythmé par les rires des membres de son escouade.

Les membres du SOLDAT venaient seulement d’atterrie dans la ville d’Halloween, et comme à l’accoutumer, chacun avait troqué son uniforme habituel par un déguisement offert par la magie de ce monde. Kurt ressemblait désormais à un scientifique fou, la longue blouse blanche tachée de sang par-dessus une chemise à carreau et un jean sale, sans compter la paire de chaussures en cuir grinçant sur les pavés de la ville. Contrairement à son habitude, il ne portait plus de casques ! Par contre, la couleur de ses cheveux ainsi que leurs formes avaient changé, prenant l’apparence d’une épi géant et éclaté d’une teinte bleutée et une épaisse paire de lunette à verre aussi épais que des culs de bouteille.

On le nommerait Frankenstein que cela ne le choquerait pas un instant, sans oublier son arme de service remplacé par une seringue géante abritant un liquide vert des moins amicaux.

De son côté, Loris ressemblait plus à mexicain. Il portait un poncho de couloir noir, un sombrero jaune ainsi qu’une ceinture d’explosif au torse. Lui qui pourtant, ne faisais pas preuve d’embonpoint, il ressemblait dorénavant à un cliché de mauvais western. Et Hadrien dans tout cela ? Il n’avait plus son sniper fétiche, mais un long mousquet ainsi qu’une tenue coloniale anglaise en lambeaux. S’ils devaient voter afin de découvrir qui était le plus comique, Kurt aurait probablement à laisser sa place pour le Mexicain. Lui, il avait une certaine classe alors que Loris était juste une blague ambulante.

- Sérieux Loris, qu’est-ce que tu branles avec un sombrero alors qu’il fait nuit ici ?! Répondit finalement le médecin en pointant le technicien de sa seringue. T’as juste l’air ridicule.
- Voilà qu’il prend la mouche !
- J’suis toujours ton supérieur, on rigolera à la fin de notre mission. Interrompait Kurt avant de s’avancer et de franchir la barrière de fer.

Les deux SOLDATs resté en arrière se regardèrent un instant avant de frapper mutuellement dans leur poing avant de suivre le chef d’escouade. L’escouade arriva alors dans la place centrale de la ville d’Halloween, laissant tout le loisir aux hommes de détailler les lieux. Entre la fontaine crachant un mucus vert, la guillotine prônant sur une estrade, une dizaine de maisons aussi différente les unes que les autres et l’entrée présumée d’un cimetière. Il n’y avait pas grand chose de spécial à dire. Peut-être l’animation régnante, affichant un homme au forme conique occupé à hurler dans un mégaphone des ordres aux habitants hochant poliment la tête à chacune de ses directives alors que sa tête tournait sur elle-même à chaque émotion.

Devant ce spectacle, la troupe ne put s’empêcher de s’arrêter pour observer dans un silence militaire. Cela ressemblait presque à une réunion stratégique organisée par les généraux de la Shinra avant les missions importante, et par réflexe, les trois SOLDATs s’étaient rangés dans la foule et restèrent figés comme des statues. Jusqu’à ce que l’homme conique reparte dans une voiturette de golf.

- On est d’accord, c’est bizarre ce qui vient de se passer…? Risqua Hadrien, toujours à la même place.
- Il vient sérieusement de demander à ce que nous nous entrainions à faire les mimiques les plus effrayantes ? Demande Loris.
- Aucune idée, j’ai perdu le fil au moment où il parlait d’un dénommé Jack. Dit Kurt en haussant les épaules. L’image de l’armurier m’est directement venue à l’esprit et pas moyens de me concentrer.
- Jack… Celui avec une prothèse et un oeil de verre ? Demanda Hadrien.
- Oui, il me fait flipper. Surtout quand il m’engueule quand je reviens avec une arme enrayée.

De longues secondes passèrent avant que les trois membres de la Shinra finissent par hausser les épaules par dépit et avancer vers le centre de la place.

- Du coup, c’est où que l’on se rends ? Demanda Loris en contournant la guillotine.
- Laboratoire du Docteur Finkelstein, récupérer les plans d’une arme qu’il a lui-même inventé. Répondit le médecin, levant un index triomphant.
- Cool. Et donc, c’est où que l’on se rends…?
- Eh bien…

Tournant sur lui-même afin de faire dos au technicien, Kurt regarda dans les alentours à la recherche d’un écriteau ou d’un quelconque moyen de distinguer un laboratoire. Et après n’avoir trouvé aucune indication et de bâtiment ressemblant de prêt ou de loin à un laboratoire, le médecin fini par se retourner et répondre à les membres de son escouade.

- Aucune idée, ce n'était pas dans le rapport…
- C’est la pire excuse que j’ai jamais entendue. Ricana Loris avant de se retourner et interpeller une sorcière sur un balai. Pardonner moi ! Mademoiselle…?
- Que me voulez-vous ?! Hurlait-elle avant de braquer son véhicule et revenir à sa hauteur.
- Laboratoire du Docteur…? Demanda le technicien.
- Tout droit après la guillotine, deuxième maison à votre gauche. Répondit-elle avant de s’envoler dans un rire dans la nuit.
- C’est par là. Indiquait Hadrien, rigolant au nez du médecin.

Avançant dans la rue, franchissant finalement les grilles menant à une maison possédant une imposante tour. Marchant sur le pavé, les trois SOLDATs avancèrent jusqu’à la porte et tentèrent de clencher cette dernière, sans succès. Pestant un instant, Kurt ordonna à ses collèges de contourner les jardins pour trouver une entrée alors qu’il sortit une épingle à nourrice de sa veste et tenter de crocheter la serrure de la porte. Alors qu’il imita finalement a forme de la clé dans le cylindre, le cri strident venant de sa droite le fit sortir de sa concentration et courir après Loris. Le temps de trois foulées, et rejoint par le sniper, les hommes de la Shinra distinguèrent Loris la jambe coincée dans un piège à ours.

- C’est quoi ce bordel ?! Demanda Kurt en arrivant à la hauteur du technicien.
- J’AI UN PUTAIN DE PIEGE À OURS QUI ME RONGE LE TIBIAS !!! CONNARD !!! Hurla le technicien en tentant de se défaire du piège.
- Bouge pas, si tu veux pas perdre ta jambe… Marmonna le médecin en tentant d’actionner le mécanisme pour libérer son collègue, pour qu’un clic résonne et que Loris tombe sur son cul en maintenant son genou. Voilà, bouge plus maintenant.

Kurt déchira d’abord le pantalon de lin du Mexicain avant de bander ses plaies d’un épais bandage, prenant le soin de désinfecter à l’alcool.

- C’est bon, tu peux marcher ?
- Ça fait un mal de chien, qui est assez con pour planquer un piège à ours dans son jardin ? Demanda le technicien, les larmes au bord des yeux.
- Le propriétaire de l’endroit, probablement. Dit Kurt en se relevant. Bon, j’vais crocheter la serrure et nous allons fouiller le laboratoire. En avant.

Revenant sur leur pas, le médecin recommença son manège une nouvelle fois et parvint à ouvrir la porte dans un léger claquement de la part de serrure. Une volée de marches plus tard, ainsi que des plaintes de la part de Loris en rapport à sa blessure, l’escouade finie par rentrer dans la pièce principale du laboratoire. Et Malheureusement, ils purent se rendre compte qu’il était arrivé en retard. Après une demi-heure de fouille, les SOLDATs ne trouvèrent aucun manifeste, aucun rapport ou même note de la part du Docteur de ses lieux.

Par ailleurs, il ne semblait pas y avoir eu de vie depuis bien des années dans cette pièce à en croire a quantité de poussière présente dans la pièce.

- C’est quoi ce bordel ? Demanda Loris, la jambe toujours endoloris.
- Nous sommes arrivés trop tard, voilà le problème. Répondit Kurt en fouillant les tiroirs d’un bureau pour la deuxième fois. Il n’y a rien ici, rien d’intéressant à en tirer.
- Merde… Qu’est-ce qu’on fait ? S’interrogea Hadrien.

Refermant le tiroir, soulevant d’autre feuille de papier et de livre traitant sur la trépanation, le médecin souffla du nez avant de retourner dans le fond de la pièce. Cherchant de nouveaux documents.

- Nous ne sommes pas scientifiques, on ne va pas inventer les notes demandées par le Président. Conclut le médecin. Nous sommes bons pour rentrer à la base.
- Sans rien…?
- Tu peux prendre deux alambics, et un stylo. J’vois pas grand chose d’autre d’utile dans ce bureau.

Frottant sa main derrière la nuque, le sniper fini par poser son arme sur son épaule et descendre les marches, suivit par le Mexicain et finalement le scientifique fou. Un échec, il n’y avait rien à tirer dans le laboratoire. Quelqu’un était déjà passé et avait déjà pillé le laboratoire des notes du Docteur Finkelstein. Même s’il n’était pas responsable de cela, le médecin appréhendait son retour à la base. Plus d’une vingtaine d’affectations par le Président lui-même, et pour la première fois, sa mission était un échec. Mine de rien, cela foutait un coup au moral des membres du SOLDATs qui rentrèrent dans leur vaisseau en silence, quittant leur déguisement pour retrouver le vaisseau-mère.

Dernière édition par Cypher le Lun 9 Oct 2017 - 12:16, édité 1 fois
more_horiz
Hm...

C'est pas mal. On retrouve un peu le délire d'Halloween Town, c'est plutot cool. Tu as pensé à faire la transformation, il me semble pas que je t'avais prévenu donc c'est bien ! Le truc avec le maire, la sorcière et même tes déguisements collent même si je comprends pas ce qu'un mexicain vient foutre là-dedans ^^

Non, c'est bien mais... c'est court je trouve ^^ Ton texte est long, mais il n'y a pas masse d'action, du quoi je sais pas trop quoi en dire. T'arrives, c'est chelou, tu demande vite fait ta route, le piège, tu rentres, y'a rien, fin. C'est peut-être un peu trop résumé, ouais, mais c'est vrai qu'il se passe pas de gros gros truc. Pourtant le monde s'y prêtait bien ^^

Après, je dis pas que ton RP est naze, hein, il est bien mais je m'attendais à un peu plus de... pas d'action, mais de contenu. C'est pas vide, mais c'est en dessous de ce que tu nous fais d'habitude ^^ Après, peut-être que t'étais occupé cette semaine ou quoi, je sais pas, donc je ne t'en tiendrai pas rigueur. Fais quand même attention pour la prochaine fois ^^

Mais je le redis, c'était quand même sympa à lire !

Facile : 10 xp, 100 munnies, 2 PS. Un en défense, et un en magie.


_______________________________
Un temps de retard Signature
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum