Surkesh
Surkesh
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Costa Del Sol ! Left_bar_bleue55/55Costa Del Sol ! Empty_bar_bleue  (55/55)

XP :

le Dim 1 Jan 2017 - 4:48
Jaina, vous connaissez ? Bien sûr que oui, c'est la présentatrice météo la plus sexy qui soit ! Et la seule que je connaisse, en fait. Je pense pas qu'il y en ait d'autre... en tout cas, merci l'éclaireur. C'est toujours cool de se tenir informé mais le faire tout seul, c'est laborieux et ça demande du travail... personnellement, je suis très content que ce journal existe. Grâce à lui on en sait un peu plus sur ce qu'il se passe dans l'univers et pour les faits les plus marquants, on a plus besoin d’aller directement sur place se renseigner. Ça n'empêche pas qu'on devra toujours se tenir au courant soit-même pour la plupart des choses mais ils informent sur des trucs et d'autres... tout ça sans rien demander à personne. Quelqu'un doit bien financer, il me semble que ce sont les consuls mais je suis pas sûr... et j'ai du mal à croire que personne n'influence les propos de l'éclaireur. De toute façon, si on veut vérifier un fait en toute objectivité, faut le faire par soit-même mais je vois pas qui peut se plaindre de l'éclaireur.
Revenons à Jaina, qui n'est pas seulement la présentatrice météo la plus sexy... mais la blonde la plus folle physiquement que je connaisse ! Quand j'ai vu son bulletin à Costa Del Sol j'ai... bavé tout le long de la voir en maillot de bain et j'ai participé à son jeu-concours.

Le principe c'est que les trois premiers à lui envoyer un poème -dont je fais partit !- gagnent un chèque cadeau de 500 munnies, utilisable seulement ici, et deux jours dans un hôtel de luxe de Costa del Sol ! Bon, apparemment y aurait aussi une interview et... ça me foutrait un peu dans la merde de m'afficher en vacance devant l'univers... donc j'espère que ça tombera sur un des deux autres.
J'étais à Port Royal quand une limousine volante m'a bloqué la route... une bombe atomique brune en est sortie avant de s'approcher de moi... et engoncée dans son petit tailleur bleu acier sur-mesure, elle était au moins aussi belle que Jaina ! Bon, la pauvre était accompagnée de deux troufions de la Shinra pas vraiment sexy mais j'ai fait avec.

Au début, sans déconner, j'ai cru qu'on venait m'arrêter... que Death avait filé ma photo à la Shinra en disant que j'étais errant et que bon, rejoindre les mercenaires, ça leur plait pas tellement non plus. Or, non, pas du tout !

" Je me présente, Jihl Nabaat. Félicitations Monsieur Warui, vous avez gagner le jeu-concours du bulletin météo ! Si vous voulez bien nous suivre, nous allons emprunter un transport privé pour nous rendre à Costa Del Sol. " Me dit-elle d'une voix douce avec un sourire avenant et je l'ai suivi sans poser de questions ! " Faites vos bagages, nous partons maintenant ! "

Aussi vite que possible, j'ai déposé ma clef-broyeuse chez moi et me suit habillé d'un jogging noir à bandes blanche avec une chemise en lin typique de Port Royal. Mes Roxas II pleine de boue au pied, j'embarque alors vers Costa Del Sol !

Avec mes histoires de Coalition Noire, de Centurio, de traitrise et d'agent-double, j'avais besoin de ces vacances plus qu'un autre ! La fille s'est présentée comme représentante de la Shinra et... je vis à Port Royal depuis quelques jours... dans le pire quartier de l'île. J'ai pas de tune, un avenir plus qu'incertain et je me lavais plus trop... je ne dormais plus trop non plus. Donc pour être franc, sur la route interstellaire, je puais et j'avais une sale gueule... en plus, j'étais pas rasé... mais Jihl m'a traité comme un prince. Je l'aurais bien dragué mais bon, vu comme elle était clean et le contexte où elle m'avait trouvée, c'était peine perdue... elle faisait que son taff. Au final, je suis resté cool, profitant un peu de la situation... et elle a jouée le jeu, se permettant même de flirter crescendo en voyant que je me tenais tranquille. J'vous raconte même pas le voyage, c'était déjà un avant-goût du paradis ! Champagnes, petits fours, charmante demoiselle me tenant compagnie et le faisant très bien...
Alors qu'on approchait, Jihl m'a expliqué comment ça se passerait concrètement une fois là-bas et a sortit de son décolleté une petite carte de crédit... ça se passait tellement bien que je l'imaginais déjà déboutonner sa chemise mais non.

" Ceci est votre chèque cadeau. Vous pourrez débiter les cinq-cents munies dans n'importe quelle boutique, restaurant ou établissement de touts types à Costa Del Sol ! Je vous accompagnerais personnellement jusqu'à votre hôtel de luxe où vous activerez votre carte et profiterez de l'hôtel, en all-inclusive, pour une durée de quarante-huit heures. A part ça, vous pourrez rester là-bas autant que vous le voudrez et la carte n'expirera pas tant que vous restez sur place... mais se démagnétisera dès que vous quitterez le monde. "

La limousine se pose... le décor casse un peu mon délire, on se croirait dans un vaisseau... et avant d'arriver à Costa Del Sol, on doit passer dans une sorte de sas métallisé. J'ai la haine quand je vois des centaines de gens faire la queue dans des dizaines de files d'attentes longues de plusieurs mètres. Juste après, c'est eux qui ont la haine quand je leur passe tous devant ! On me demande mes bagages, j'en ai pas... on me fait passer à travers quatre portiques de sécurité, ça bip pas... et je tombe sur un mec taillé comme une armoire à glace en costume-cravate. Il me demande hyper sèchement, sans aucune politesse, de vider mes poches et je le fait, n'ayant sur moi qu'un paquet de cigarettes avec un briquet. Ensuite, le gros molosse se met à me palper et... il y va pas de mains mortes, n'hésitant pas à me broyer les parties intimes, me faisant grincer des dents dans un regard de haine. Ensuite, on me demande si j'ai des pouvoirs magiques, psychiques ou symbiotiques.
D'un coup, je suis un peu gêné... mais la sécurité et Jihl ne le sont pas du tout en revanche. Dans le doute, je préfère être franc même si j'ai vraiment peur de perdre mes vacances sur ce coup-là ! Je suis pas juste un mage qui balance des brasiers, non... mes pouvoirs peuvent avoir des conséquences insidieuses sur le long terme... même à mon faible niveau.

" J'ai une nature élémentaire de ténèbres et avec mes yeux, vous vous doutez que je l'exploite. "

" Précisez. "

... Ouais, ça rigole pas, là, le gars pourrait être un robot ça serait pareil.

" Je peux manipuler mon ombre et la rendre solide... matérialiser des petits objets en matières noirs... insufflez des ténèbres dans les êtres vivants à petite dose. "

" Et en dehors des ténèbres ? "

" Des sorts d'entraves, d... "

" Des sorts d'entraves ? Précisez. "

Je vous passe la suite mais j'ai fini par lui déballer tout ce que je savais faire en magie... et je lui ai dit qu'en psychisme, je savais rien faire. Juste après avoir parler de mon psychisme, il sort une lampe qui laisse échapper un flash lumineux ! Je vous le raconte parce que... c'est moi qui raconte l'histoire et y a personne d'autres pour la raconter à ma place. Sachez juste ce détail important : du moment où il sort sa lampe jusqu'à moment où il me flash la gueule, ma mémoire est effacé. C'était pas juste de simples question mais un véritable interrogatoire... il me reposait quinze fois les mêmes questions pour voir si je me contredisais et faisait l'ignorant pour voir si j'essayais de l'enfumer. A la fin, même si j'en avais pas envie du tout, je lui ai carrément expliqué que je pouvais invoquer un sans-cœur mineur mais pas vraiment le contrôler. On m'a demandé si je savais maitriser une arme, je lui ait parlé de ma clef et là, putain de merde, le gars me sort que je peux pas rentrer !

" Hein ?! Mais je l'ai pas là ! "

" Les utilisateurs de clefs peuvent faire apparaitre et disparaitre leurs armes à loisir... vous ne l'avez pas mais vous l'avez. De plus, nous ne sommes pas en capacités de vous la prendre même si vous vouliez nous la donner. La Shinra s’excuse et en assume l'entière responsabilité.  "

" C'est bon, il a laissé sa clef chez lui sous mes yeux, il ne peut pas la faire apparaitre. "

" Je dois appeler un responsable pour ces histoire de clefs et de sans-cœurs. "

L'agent prend son talkie-walkie... et fait venir son supérieur qui se met à discuter avec Jihl. Au début, le ton est cordial mais ça devient de plus en plus froid... puis ça devient carrément agressif et hostile ! Je comprend rien mais merde... mes vacances à Costa Del Sol vont pas se faire finalement ?! Je jure que si on me refuse Costa Del Sol après me l'avoir promis, je tue chaque personne que je croise jusqu'à ce qu'on m’exécute et si j'ai le temps, je refonde carrément Astral !

" Calmez-vous monsieur. "

" J'ai rien dit et rien fait... "

" Et c'est très bien comme ça monsieur. "

" Très bien, il peut passer mais on le surveille de près.  "

" C'est pas déjà ce qu'on fait, superviseur Tseng ? "

Le chef foudroie son agent du regard puis se tourne vers moi et je... suis obsédé par le point sur son front.

" Ici, on surveille tout le monde. Ici, surveiller quelqu'un veut dire épier chacun de ses gestes jours et nuits peu importe l'endroit où les circonstances. Sachez qu'on vous surveille de très près : cinq de nos agents vous ont déjà pris en filature et continueront chaque seconde jusqu'à votre départ... passez un agréable séjour. "

" Vos agents sont bon j'espère ! Parce que si je me sens suivit, j'vais pas passez un bon séjour et on verra bien ce que je dirais de Costa Del Sol sur sa sécurité ! "

" Vous ne vous en rendrez même pas compte et on ne laissera pas les consignes de sécurité vous empêchez de profiter de Costa Del Sol. Nous sommes le seul monde sans sans-cœur et nous aimerions que ça continue ainsi. Je m'assure juste que nous nous comprenions bien. "

" Ouais... je viens juste prendre du bon temps moi... "

" Et si c'est vrai, vous passerez un très agréable séjour. "

Ouf... je sors finalement du sas de sécurité. Après la froideur des diodes se reflétant sur le métal... enfin mes yeux s'éblouissent devant Costa Del Sol ! C'est le paradis... pour la sécurité, la filature et tout le bordel ? Sans rancune... si c'est pour que cet endroit reste intact, touts les sacrifices sont acceptables !

On marche sur des pavés de sables jaunes que le soleil rend or... et la plupart des murs sont de cette même matière, doux comme du sable mais solide comme de la pierre, on croirait marcher sur un tapis. Certaines structures sont en bois clairs ou en pierres brunes, les toits faits de tuiles superposés chaotiquement et d'un orange valant un coucher de soleil. Des palmiers et autres arbres exotiques perlent les rues, offrant de l'ombre à ceux que la brise à température ambiante ne suffit pas. Le ciel y est d'un bleu éclatant avec la dose parfaite de nuage blanc qu'on croirait fait de la plus onctueuse des crèmes chantillys... et à l'horizon, la voute céleste se confond avec l'océan. Tout le monde se ballade court vêtu, souvent en maillot de bain et moi, j'ai déjà ma chemise sous le bras tellement il fait beau ! Le soleil nous chauffe sans nous brûler grâce à une petite brise à température ambiante... et même moi j'en finis par aimer la lumière tant je me sens revigoré par de tels rayons solaires.
Alors que je m’émerveille, Jihl me prévient qu'on est arrivé à mon hôtel et... woah ! Un gigantesque arbre aux feuilles de jades s'offrent à moi, une sorte d'hybride entre chêne, palmier et saule pleureur qui dépasse toutes les autres habitations. Des plates-formes de bois y sont encastrés ou suspendus, tous reliés par un escalier de sable en colimaçon mais aussi des nacelles digne de Robinson Crusoé pour les feignants !

Le directeur de l’hôtel m’accueille en personne, à la cool en sandale, short et chemise hawaïenne... évidement, vu le standing de son établissement, yeux de sans-cœurs ou pas, il s'en tape royale ! Celui-ci me tend un lecteur de carte et j'y passe la mienne dans la fente... pour que deux filles hawaïennes -une blonde et une rousse- viennent sans gêne ni pudeur m'enlacer chaleureusement ! Avec deux superbes hôtesses sous les bras, j'embarque dans la nacelle avec le directeur et woah... je sais pas si c'est très réglementaire mais je me fais carrément caresser et plutôt chaudement ! Je me met à causer de mon émerveillement et fait mon touriste complet alors qu'elles font semblant de m'adorer... mais je fais semblant de les croire avec plaisir. Finalement, on arrive à ma suite.
On est au-dessus de la cime de cet arbre gigantesque... marchant sur des pontons reliant des cabanes -grandes comme des petits maisons- posé sur piloris à même l'arbre. De là, je peux voir toute l'île ! ! Ma vue est imprenable, le décor impeccable et on m'indique alors que chaque cabane est une pièce de ma suite ! Attends, sérieux ? T'imagines pas la fête que je vais organiser là-bas !

On fait le tour de la visite et... j'arrête pas de demander au directeur si c'est compris dans la forfait ou pas, histoire d'être sûre de pas sortir de là avec des dettes monstres. Or, du service d'étage jusqu'au mini-bar, tout est gratuit pour moi ! Normalement ça l'est pas mais pour un gagnant du jeu-concours, ça l'est. Pas chien, je précise bien au directeur que si c'est moi qu'on interview, je lui ferais une pub pas possible et il redouble de joie, m'assurant que je n'aurais que les plus jolies filles pour venir m'apporter ce que je demande.
Après avoir visité chaque cabane, je me sens comme en plein rêve et... j'ai du mal à croire que tout ça est réel. Non, sérieux, j’envoie un poème à la con à Jaina puis d'un coup, je suis au paradis ? Le retour à la réalité va me faire très mal... mais c'est pas encore l'heure de retourner voir cette connasse !

" Monsieur ! Je vais vous laissez profiter de vos vacances... s'il vous faut un renseignement ou quoique ce soit d'autres, n'hésitez surtout pas. "

" Justement ! Je vais commencer par m'offrir quelques fringues et accessoires... d'ailleurs, j'ai aussi prévu de faire du surf mais je n'y connais rien. En fait, dans l'idéal, je ferais des vacances sportives et festives. "

" Oh ? Bien sûr, je remarque à l'instant que vous n'avez pas de bagages ! Ça tombe bien, mon neveu tient justement une boutique sportive ! Vous y trouverez des maillots de bains, des vêtements sportifs et estivales... "

" Ah... et il donne des cours avec ça ? "

" Oui, de surfs, de planches à voiles et pleins d'autres choses encore... vous voulez qu'on vous y conduise ? "

" C'est compris dans le all-inclusive... ? "

" ... " Il a hésité... salopard va... c'est gratuit ou pas ?! " ...et bien, dès que vous sortez de l'hotel, vous sortez du all-inclusive ! "

" Très bien mon brave ! Dans ce cas, conduisez-moi... à la sortie de l’hôtel et je me débrouillerais ! "
Général Primus
Général Primus
Le Drapeau Blanc

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Costa Del Sol ! Left_bar_bleue225/550Costa Del Sol ! Empty_bar_bleue  (225/550)

XP :

le Jeu 5 Jan 2017 - 20:49
Salut !

Alors, quand j'ai lu cet exploit et le suivant, j'ai demandé à Chen si je pouvais te noter parce que... je m'intéresse de très près à ce qu'il va se passer dans Costa del Sol ! Je compte faire une comparaison de la description des maillots de bain et poitrines entre tous les membres, pour situer un peu le niveau rp du forum en général..

Et aussi parce que je trouve cet rp très bien. Vraiment. En fait il me rappelle tellement ton style d'avant que j'ai eu une bouffée de nostalgie ^^. Je veux pas le comparer avec Max parce que le personnage est infiniment plus... je sais pas... sensible ? Mais de temps à autres, le style m'y fait penser.

Je préfère parler de cet rp dans sa globalité car je me souviens mieux du rp suivant où tu parles beaucoup plus de poitrine.

Pour moi, le rp est vraiment impeccable. Je trouve ça très... très précis. J'ai bien aimé le contrôle à la shinra, t'as vraiment bien rendu le fait que la shinra défend à mort cet rp. Mais pourquoi est-ce que c'est la shinra qui vient t'apporter le prix et t'accompagner à ton hôtel ? Qu'ils t'escortent ok mais c'est à l'éclaireur de te filer ça ^^.

D'ailleurs j'aimerais clarifier les choses : La shinra ne possède absolument pas Costa del Sol. Si elle la protège, c'est même pas parce qu'il y a un accord, c'est tout simplement parce que Costa a un tourisme de dingue. La Shinra gagne un paquet de frics en conduisant les gens là-bas. Donc oui, la shinra doit se démerder pour que le tourisme de Costa reste aussi élevé.

La seule critique que j'ai à faire sur cet rp... et pour le coup c'est une vraie critique, c'est... Tseng et Jihl Nabaat. Au calme. Non alors je sais que y a pas énormément de chances qu'on les voit un jour incarnés mais... bon autant Tseng, on peut se douter que s'il apparait, il ira chez les Turks, autant Jihl, ce serait bien que tu décides pas pour tout le monde ^^.

On est dans un forum KH donc essayez d'être un peu subtils et de pas faire apparaître n'importe quel perso FF comme ça ^^.

Très facile : 6 xp, 60 munnies et 1 PS en symbiose.

_______________________________
Costa Del Sol ! Signatureprimus
messages
membres