Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Le temps de me remettre du combat contre Tian-Long, des tas de nouveaux sont arrivés et la Coalition Noire est un groupe aussi concurrentiel que compétitif. Me la couler douce, c’était bon du temps où on était trois-quatre à sortir du lot mais là ? Fallait que je me remette au travail et renonce à la paresse… car tous ces petits nouveaux arrivaient en force derrière moi. Or, il me restait un avantage avec ma clef-broyeuse qui me donnait une utilité particulière mais ça ne suffira pas, la vraie puissance vient forcément de l’intérieur et non d’une arme ou autres. Peu importe mes capacités ou les leurs, tout dépend de l’usage et… je restais incertain quand à ce que demandait Death, ça ne me paraissait pas possible. En théorie, seul Soul Black avait ce pouvoir… mais bon, on va voir ce qu’on peut faire… et j’ai passé de longues heures dans le désert à dos de chameau. J’avais troqué ma cape noire pour une blanche, histoire d’avoir moins chaud… et d’après la météo de Jaina, il faisait moins chaud… ouais, ça reste le désert quand même ! On finit donc forcément par fondre en grosses gouttes de sueurs.
Si seulement je n’avais pas baillé aux corneilles ces derniers temps, j’aurais fait un voyage nocturne dans le froid et c’est toujours plus facile de se réchauffer que de se refroidir… mais fallait que je montre aux petits nouveaux de quel bois je me chauffe. Parait que ce sont des terreurs mais je les ferais passer pour de petits enquiquineurs.

Enfin… le voyage terminé, je faisais face à un col de pierre et j’ai fièrement tendu le diamant que m’a confié Death… puis est sorti le monstre ! L’effroyable gigantesque tête de tigre surgit du désert, faites de sables compacts et me rugit dessus… tâchant de paraitre stoïque, il me força sur mes appuis. Glissant en arrière par la simple force de son cri, j’étais tendu et fixe mais reculait comme sur un tapis roulant… puis on s’est regardé dans les yeux.
Sa bouche se rouvre pour parler et à peine le premier son, je coupe court… après un dragon, ce n’est pas un chat en sable qui va m’impressionner !

« Je m’en bat les couilles ! » Hurlais-je avec autant de rage que de peur, telle une bête devenue agressive face au danger… et le voyant rouvrir la gueule, j’ai lentement tendu les bras vers le ciel comme si je soulevais des poids. Tout aussi lentement, mon ombre commença à s’étendre en tentacules irrégulières pourvues de griffes déformes et… c’était comme un prolongement de mes bras mais sans os, tendons ou nerfs. Imaginez-vous être un mollusque humain uniquement composé de muscles et devoir forcer physiquement sans aucune aide biomécanique… c’est le même principe, sauf que je dépense de la magie au lieu de cramer mon endurance.
Rugissant alors, je n’eus le temps que d’apercevoir des gouttes d’enfers… et précipitamment, j’ai annulé mon sort pour m’esquiver d’une roulade !

Alors accroupis sur mes appuis, j’ai puisé dans ma rage, mon ambition et ma cruauté… réveillant les ténèbres de mon cœur qui parcoururent mon corps, m’offrant la sensation d’un cœur concret pompant du liquide de refroidissement dans mes veines. Concentré sur mes motivations profondes de puissance et liberté, six sans-cœurs apparurent alors que des filets violets s’échappaient des pores de ma peau. Courant alors vers la tête-de-tigre, stoïque mais figé dans une expression de colère, j’ai tendu ma main pour la serrer en poing et une fois fait, j’avais une hachette de lancer en main gauche. Sans même avoir eu le temps de trouver une cible, les sans-cœurs disparaissent dans le sable et tête-de-tigre s’allonge le cou pour me croquer… j’ai sauté avec élan en travers et ait glissé entre un et deux mètres dans les airs. Le temps de ma glissade… j’ai jeté ma hachette dans l’un de ses yeux et provoqué un cri de douleur !
Les sans-cœurs sortent du sable, prêt à me réceptionner et je vois que ce sont des fennecs noirs aux yeux jaunes… leurs mâchoires semblables à celle d’un piège à ours.  Dans ma chute, tête en bas, je tends ma main vers eux paume ouverte et y canalise mon énergie pour qu’elle se répande en onde englobant les six sans-cœurs. Au dernier moment, je sers le poing et le ramène à mon cœur, attirant tous les sans-cœurs à moi pour les recevoir d’un violent coup ample !

Je m’éclate la gueule contre le sable, entend un bruit de combustion… et me relève maladroitement pour fuir en sprint. Le feu passe à deux doigts de moi mais s’accroche à ma cape pour la dévorer, me forçant à casser mon rythme pour m’en défaire. D’un coup, je sens mon armure cuir sous le soleil, prenant rapidement plusieurs degrés et me faisant la sensation de rougir. A échanger nos regards de sans-cœurs avec Tête-de-Tigre, je me rends compte que je suis le seul de nous à en avoir quelque chose à foutre et je m’approche, sa réaction naturelle devant probablement d’essayer de me croquer dès que je passe à côté.
Et il est tombé dans le panneau… je me décale d’une roulade, bondit sur son museau et le parcourt pour planter ma clef dans son œil déjà blessé ! Deux fennecs me sautent dessus, je me stoppe et balaye les deux d’un seul coup… pour que le gardien de la caverne aux merveilles me chasse en secouant la tête. D’instinct, j’essaye de m’accrocher avec mon arme mais elle traverse le sable sans lui arracher un bruit et m’écrase sur le sable.

D’autres sans-cœurs apparaissent, des fennecs mais aussi des bandits du désert et des gros bandits… mais ça ne m’intéresse pas ! Fermant les yeux une seconde, j’aperçois des présences en sous-sol et autour de ma cible, je rouvre les yeux, me mettant à fuir comme un lâche ! Puis je contourne le col par l’extérieur, m’arrêtant un instant, je pose une main sur mon front et utilise sondage… les sans-cœurs bougent encore, n’ont pas disparus et viennent me chercher… or, seuls les fennecs seront assez vifs en passant directement sous le col ! Sauf que moi, je me mets à gravier la caillasse péniblement, souffrant de l’épuisement et les fennecs me suivent… j’en frappe un, puis un deuxième et un troisième, manquant de chuter pour bondir, continuer mon ascension.
Arrivé au sommet, la Tête de Tigre se contorsionne le coup pour me faire face et s’apprête à me carboniser tandis que quelques sans-cœurs bandits se jettent sur moi ! Grave erreur, je me penche en avant et me laisse tomber au sol, mon ennemi détruisant ses propres sans-cœurs : bandits et fennecs.

Par contre, j’étais revenu dans le col et à terre… les gros bandits, très lents, n’ont pas vraiment eu le temps de s’éloigner, commençant à me cracher des boules de feux en rafales. Très simplement, je me mets à courir autour de la tête de tigre qui continue de se contorsionner le coup… mais se reforme au fur et à mesure qu’il tourne. Pas assez rapide, je fais subitement demi-tour pour le surprendre et le félin réagissant trop tard, je me jette sur son cou pour le gravir comme on escalade une dune ! Arrivé sur son crâne, je me jette d’une roulade et me retrouve devant son œil blessé… puis lui enfonce ma clef-broyeuse dans l’œil, profondément.
A partir de là… je ne sais pas, on était comme lié lui et moi… puis je me suis retrouvé projeté à plusieurs mètres, encaissait ma première chute réellement douloureuse. Levant la tête encore à tête, j’aperçois des ténèbres s’échapper de son œil et s’ils sont toujours jaunes, la couleur en est beaucoup moins vite.

Il me regarde avec un regard interrogatif… et à sa place, moi non plus je ne saurais pas quoi penser… mais je me suis barré en me trainant aussi loin que possible de lui. Après tout, les gros bandits sont disparus et ça doit être la preuve que ma mission est une réussite.
more_horiz
Après un certain temps, voir un temps certain ! Me voici pour noter ta mission. Malheureusement, ce sera une notation assez courte et pour une bonne raison : il s’agit du rp combat en grande partie. Attention, je ne dit pas ça de manière péjorative. Juste que, quand nous sommes dans un rp de combat, ce qui est intéressant, ce sont les descriptions de ce dernier.

Sauf qu’avant de parler de ça, il y a un truc que j’ai trouvé dommage dans ton introduction, c’est l’utilisation du scarabée d’or.

Je t’ai pas donné ça pour faire jolie et j’avais presque envie que tu parles du trajet dans le désert. Et ici, en ayant joué au jeu ou en ayant vu le dessin animé, c’est une preuve qu’il ne fallait pas trois ans pour le décrire. Dans le film, Jafar réunit les deux parties pour faire décoller le scarabée et cut de trois plans pour montrer le trajet. Dans le jeu ? C’est sensiblement pareil ! Après, ce n’est pas vraiment une critique, j’aurai trouvé cela drôle de faire la référence à Aladdin pour une simple et bonne raison. Pour avoir accès à la caverne, il faut un diamant d’innocence. Alors qu’ici, la caverne étant corrompu et ton personnage rongé par les ténèbres aurait put servir cette analogie ! Voilà, c’est tout !

Et donc, la description du combat ! Il est assez bien représenter et je n’ai pas grand chose à te dire où à ajouter. Je n’aurai qu’un seul truc à dire : ta position dans l’espace.

En lisant, et en relisant, je me suis posé la question de savoir à certains moments ou se trouvait ton personnage. Genre, tu parles de combattre face à la tête, esquivant attaque et sans-coeur. Ensuite… BOOM ! Tu te retrouves dans sa nuque à grimper pour enfoncer ta keyblade dans son oeil. C’est vraiment la seule critique, c’est que par moment, je n’arrive pas à m’imaginer la scène et me perdre dans cet espace. Même s’il est réduit et que je corrige ma vision à chaque phrase.

Au final, ce sera un commentaire assez court. Honnêtement, j’ai rien n’a ajouter à ce que j’ai dit !

Mission accomplie !

Avancé : 31 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS. Psychisme, Force et Défense !

Tiens, en quittant le désert, tu tombes sur un livre de sort : Sans-coeur : Actif. Nécessite d'être dans les ténèbres. Permet à l'utilisateur d'invoquer un sans-coeur de force mineure. Sym : 5.

_______________________________
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum