Derniers sujets
Natsu Dragneel
Natsu Dragneel
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Un nouveau départ (Chapitre 1) Left_bar_bleue431/550Un nouveau départ (Chapitre 1) Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

le Ven 30 Oct 2015 - 23:53

Les feuilles mortes des arbres virevoltent dans le vent, la lune dessine sur sa face un sourire machiavélique, les feux follets éclairent d’une lueur verdâtre les tombes et autres sentier abandonnés, la mauvaise végétation se fait plus présente, des hurlements lugubre déchirent le silence morbide de la nuit, tandis que d’innombrable yeux luisent d’une intention malsaine partout où l’obscurité est reine. Pas de doute là-dessus : Tout Halloween était en train de finaliser la plus jubilatoire et la plus fantasques des fêtes de l’année ! Même le plus ignorant des individus ne pouvait pas rater tous les préparatifs que les habitants mettaient en place avec une attention presque religieuse.

Natsu ne connaissait que trop bien le fonctionnement de la ville de l’Effroie, tous les ans c’était la même chose. Quelques jours avant la grande Nuit, tout n’était que répétition, festivité et horreur pour que même les monstres tremblent de peur lors d’Halloween. Et pour ça, Jack Skellington, le roi des citrouilles, était le plus doué ! Il n’y avait pas meilleur faiseur de farce et attrape capable de vous faire mourir de peur et revivre de de rire dans la même seconde. C’était toujours lui qui donnait le petit plus à la fête pour qu’elle soit un véritable succès. Mais son génie ne suffirait pas sans la participation active de tous les habitants de la ville. Les fantômes et les sorcières créaient des courants d’airs glacials, la femme des marais entretenait l’aspect nauséabond des cours d’eau, le Loup-garou poussait des plaintes d’outre-tombe et l’arbre à pendu faisait grincer les autres végétaux à écorces de la forêt. Tout cela se faisait bien entendu sous la gestion du Maire de la ville, qui jonglait tantôt avec son visage souriant pour encourager la troupe cauchemardesque, tantôt avec son visage triste pour geindre et supplier lorsque le travail prenait du retard. Heureusement, ce genre de moment disparaissaient très vite grâce à l’énergie et l’imagination de Jack, et aussi aux inventions du Dr Flinkenstein.
Mais cette année risquait d’être différente, Le Dr Flinkenstein devait probablement encore se trouver derrière les barreaux de la Lumière. Bien Natsu ait du respect et de l’amitié pour certain membres de cette faction, il n’arrivait pas à pardonner le fait qu’ils aient put enfermer le Doc à cause de ses inventions qu’ils jugeaient trop dangereuses. Du grand n’importe quoi…Il n’avait jamais tué qui que ce soit de façon volontaire…..Pas de quoi en faire un drame.

Pourtant, depuis qu’il avait remis les pieds dans le monde d’Halloween, Natsu ressentait une ambiance différente dans l’air, un peu comme si une partie de la joie des festivités s’était estompé. Bon le terme de « joie » n’est pas vraiment approprié pour le monde le plus lugubre de l’univers, mais il ne faut pas s’y méprendre, Halloween est une fête au même titre que celle de Noël. Elle rapproche les cœurs de ceux qui y participent ! Après chaque frayeur vient le plaisir d’avoir réalisé la farce, le plaisir de retomber innocemment en enfance, pendant que la victime rie à gorge déployée de s’être fait avoir. Puis s’enchaine plaisanteries et malices en tout genre dans un tourbillon sans fin jusqu’à ce que le jour se lève et efface les mystères de la nuit. Mystères que les hommes créaient inconsciemment dans leur cœur face à l’inconnue de l’obscurité.

Quand le Mercenaire franchit le portail d’entrée de la ville pour se retrouver sur la place de la guillotine, il découvrit une activité comme il n’en avait jamais connu auparavant. Tous les habitants d’Halloween s’agitaient et couraient dans tous les sens, transpirant lourdement sous les montagnes de travail qu’ils avaient à réaliser. Ils étaient tous si obnubilés par leur ouvrage qu’aucun d’entre eux ne s’étaient rendu compte de la présence de Natsu. Chaque fois qu’ils risquaient de le percuter ils l’évitaient machinalement sans même le voir, chaque fois qu’il tentait de leur parler, les habitants l’interrompaient sèchement sous prétexte qu’ils n’avaient pas de temps à perdre et que tout devait être comme l’avait dit le Maire.

L’effervescence de toute cette activité finie par donner le tournis au Chasseur Ardent. Celui-ci décida en premier lieu d’aller déposer son sac à dos de voyage et ses affaires chez Jack et Sally, puis de se poser un peu après son long voyage depuis la Terre des Dragons avant de retourner sur la grande place pour essayer à nouveau de discuter avec la population. Mais un détail le frappa d’étonnement tant il était visible : une rue, ainsi que une ou deux habitations étaient saccagés et en reconstruction partielle. Mais les habitants étaient plus occupé à courir dans tous les sens pour les préparatif qu’à gérer les réparations.


- Heu…….fit le garçon en pointant stupidement du doigt dans la direction de la fameuse rue. Il s’est passé quoi l….
- Pas le temps ! trancha les vampires qui glissaient sur le sol les uns à la suite des autres en tenant au-dessus de leur bras un cercueil avant de s’éloigner en quelques secondes.
- Non mais vous pourriez vous posez cinq minutes quand même ! se mit-il à éructer pour qu’un maximum de personne l’entendent. Z’étes pas aux puces…
- Pas le temps ! répondirent aussi fort tous ceux qui avaient la possibilité de le faire.



Là s’en était trop, Natsu détestait cette ambiance et ne pouvait pas supporter de la voir une seconde de plus. Il se dirigea d’un pas rapide en direction de la fontaine, grimpa dessus puis lui donna une claque afin d’en activer le système de sécurité. Tout d’un coup, celle-ci se mit à inspirer une grande quantité d’air avant de se tourner dans la direction du Mercenaire et de projeter en l’air une boule d’eau verdâtre de la taille d’un homme sous haute pression. Lorsqu’elle retomba sur le sol, elle s’éclata sous l’effet de la pression et projeta l’eau saumâtre dans toutes les directions. Ce qui eut pour effet de faire tomber à la renverse les quelques habitants présent dans la zone d’effet, tandis que tous les autres stoppèrent leurs activités pour fixer avec stupeur l’endroit de l’impact, avant de focaliser leur regard sur le Draconicus.


- Ah ben enfin ! Entonna Natsu en descendant de son perchoir. C’qu’il faut pas faire pour ce faire entendre ! On s’croirait à l’usine ! Q’est-ce qu’il s’est passé ici ? Tout en parlant, le garçon pointa de nouveau  la rue ravagée. Y’a eu une attaque de Sans-cœur ou quoi ?
- NATSU ! firent ravie les habitants une fois leur stupéfaction disparut.


Et tous se réunir autour du Mercenaire pour le saluer chaleureusement. Chose à laquelle il ne put résister de partager sa joie de tous les revoir, même si leur comportement récent l’avait choqué.
Mais cette joie fut de courte durée, un coup de klaxon très familier raisonna dans la grande place tandis que les habitants s’écartèrent effrayé pour laisser la place au corbillard tant connue du Maire. Ce dernier descendit alors de son véhicule en affichant son visage rouge et……son visage rouge ?!
Natsu n’en croyait pas ses yeux, le Maire semblait avoir un…nouveau visage : il avait le teint légèrement rouge, ses yeux était cerclé d’un maquillage noire, ses sourcils étaient plus épais et constamment froncés et sa bouche affiché des dents pointue avec une moue de mécontentement.

- Et alors ! éructa le Maire avec une voix grave. Je vous abandonne cinq minutes et vous baillez déjà aux corbeaux !


Aussitôt dit, les habitants se remirent immédiatement à la tâche, perdant le sourire et la joie qu’il avait éprouvé il y a peu. Puis lorsque son regard sombre croisa celui de Natsu, sa tête fit un demi-tour pour afficher le visage jovial qu’il lui connaissait.

- Natsu ! s’exclama-t-il de façon guillerette en se dandinant vers le Mercenaire pour le prendre dans ses petits bras. ça alors tu es revenu après tout ce temps ! Et au bon moment en plus, nous avons pratiquement terminé les préparatifs pour Halloween ! Nous serons parfaitement dans les temps pour la grande soirée. Mais dit moi tu à sacrément changé depuis la dernière fois ! On dirait un vrai homme maintenant.

Soudainement, son nouveau visage s’afficha, et le Maire se mit à hurler sur les sorcières qui avaient fait couler quelques gouttes de peinture des pots qu’elles transportaient. Sa façon de parler fut si violente et si autoritaire que Natsu en fit presque un bond de surprise. Puis le visage joyeux reprit sa place pour que le petit bourgmestre continue sa conversation avec le Draconicus.

- Alors combien de temps vas-tu rester parmi nous mon jeune ami ? Seras-tu au moins présent pour la fête ? Cela fait tellement longtemps que nous ne t’avons pas compté pour cet évènement, ça nous ferais tous tellement plaisir.
- Euh….Ouai…Bien sûr que je vais rester un peu enchérit le Mercenaire avec un sourire légèrement forcé. J’pourrais même vous donner un coup de main pour les festivités, vous avez l’air d’avoir beaucoup de pain sur la planche.
- Ho non non non non, fit le Magistrat, tout a déjà été soigneusement planifié par mes soins tu n’as absolument pas besoin de faire quoi que ce soit.
- Ah bon ? pourtant j’ai vue Arlequin et Behemot en arrivant qui galéraient avec une grosse poutre. Ça me dérange pas de vous aider je vous assure….
- Je te dis qu’il n’y a pas besoin de ton aide ! aboya le Maire avec de nouveau son « visage colérique ». Tout est parfaitement organisé ! Maintenant va te reposer j’ai encore l’ensemble des préparatifs à organiser ! Puis il retourna dans son corbillard tout en pestant à haute voix. c’est une véritable plaie de gérer toute cette ville de feignant.


Natsu voulut demander au Maire pourquoi il était dans cet état, ainsi que les dégâts sur la ville, et aussi où il pourrait trouver Jack dans toute cette agitation. Mais ses mots furent étouffés par le klaxon du véhicule morbide qui s’éloignait tandis que le Maire continuait de donner des ordres dans son mégaphone à tous les habitants.

Le Chasseur Ardent posa une nouvelle fois son regard en direction de la rue dévastée, s’interrogeant sur les évènements qui aurait eu lieux depuis sa dernière visite. Mais il n’y avait personne pour répondre à ses questions.
Personne à part peut-être les deux seuls êtres les plus intelligents de cette ville, Jack et Sally ! Si quelque chose n’allait pas ils sauraient probablement lui en parler. Mais l’Epouvantail devait probablement faire le tour de la ville pour aider à l’organisation de la fête. Ce qui ne serait pas une mince affaire pour le retrouver. Il ne restait que Sally pour l’éclairer.

Après s’être frayé un chemin dans la population, Natsu arriva en quelques enjambés devant le muret qui délimité l’entrée de la propriété des Skellington. Une immense Tour biscornu qui faisait office de demeure. Autrefois Jack y vivait seul, mais depuis que lui et Sally sont ensemble, cette dernière l’a rejoint pour vivre avec lui. Il faut dire qu’entre ça et resté clôturé chez le Doc le choix était tout fait. C’était également ici que Natsu vivait avant de partir à l’aventure de monde en monde.

Juste avant qu’il ne franchisse le grillage, le Mercenaire fut aussitôt assaillit au visage par un voile blanc qui se mit à japper frénétiquement. Manquant de faire chuter le garçon de surprise.

- Zero ! s’exclama gaiement Natsu en brassant l’air comme pour caresser le chien fantôme. Comment que tu vas mon chien ! Oh oui c’est un bon chien ça, oui oui oui c’est un bon chien ça !

Le spectre canin, la langue pendante, faisait une fête à son ancien ami en tourbillonnant autour de lui, virevoltant dans les airs et jouant avec l’intensité lumineuse de son nez rouge, et aboyant fou de joie. C’est alors que la porte de la demeure de Jack s’ouvrit brusquement, laissant entrevoir une silhouette féminine dans la lueur de la lune.

- Jack ! s’écria Sally en se précipitant dehors. La belle créature recomposée de Flinkenstein afficha pendant un court instant un visage rayonnant de joie, mais qui disparut aussi rapidement qu’elle n’était apparu sur le pas de la porte, remplacé par une triste déception. Ce fut un sourire doux et chaleureux qu’elle offrit au Mercenaire lorsqu’elle s’aperçut de son erreur
- Salut Sally, fit Natsu en rendant son sourire chaleureux à la poupée de chiffon humanoïde.


Cette dernière descendit les marches de l’entrée pour venir enlacer le Mercenaire dans ses bras, alors que ses yeux laissaient entrevoir une lueur de tristesse derrière un masque de joie. Un détail qui n’échappa pas au Chasseur Ardent, mais l’étreinte de Sally fut si forte, si empreinte de chaleur et de mélancolie qu’il n’osa rien demander pour le moment. Trop de chose étrange était en train de se produire en ville, et pour l’instant il était fatigué de son voyage et de cette longue absence qui l’avait empêché de revoir ses amis chers à son cœur. Mais cette chaleur…. Elle lui avait tant manqué qu’il ne voulait en aucun cas en gâcher ce moment de retrouvaille.

Zero avait cessé d’aboyer, et se contentait maintenant de regarder le duo la langue pendant d’un air ravie. Puis la poupée ce désengagea de leur enlacement en première, la tristesse avait fini par disparaitre de son regard et le bonheur la rendait de nouveau rayonnante.

- C’est bon de te revoir Natsu. fit-elle d’une voix douce.
- Toi aussi. Lui rendis amicalement le Mercenaire
- Pourquoi as-tu mis aussi longtemps pour nous donner de tes nouvelles ? Nous avions peur qu’il ne te soit arrivé quelque chose de grave. Avec toutes ces guerres entre les mondes je me faisais du souci pour toi.
- Ouai désolés, fit-il maladroitement en se grattant la joue de honte. Il m’est arrivé des trucs assez incroyables dernièrement. Et j’ai pas vue le temps passer.
- Ça ne fait rien, lui sourit la poupée de chiffon. L’important et que tu aille bien et que tu sois de retour. Entre donc je vais te préparer une soupe aux verrues de varans, tu pourras tout me raconter au calme. Ton voyage à dû être exténuant, es-tu toujours aussi malade dans les transports ?
- T’imagine même pas à quel point ! ricana le Mercenaire en suivant son amie au pas, accompagné par Zero qui flottait au-dessus de son épaule.


Une fois à l’intérieur, après avoir grimpé le long escalier de la tour-maison, Sally invita Natsu à faire comme chez lui pendant qu’elle se rendait à ses fourneaux, et ce dernier ne se fit pas prier en s’affalant dans un canapé en cuir de chauve-souris. Le plancher grinçant de la maison lui avait tant manqué, les murs en pierre lugubre et les gargouilles cauchemardesque qui servaient de décoration faisaient remonter en lui des souvenirs d’enfance qui lui arracha un large sourire nostalgique. Depuis que Sally et Jack vivaient ensemble, la tour avait été élargie afin de donner une plus grande place au couple. La bibliothèque de Jack était fixée sur les murs tout le long de l’escalier, quand à son bureau il se retrouvait à présent deux étages plus bas. Le sommet de la tour avait été réaménagé en une pièce à vivre, comprenant ledit canapé transformable en lit situé devant la cheminé. Une table à manger comprenant deux chaises était positionnée à une extrémité de la tour juste en face de l’unique fenêtre, tandis qu’à l’autre extrémité se trouvait un coin cuisine d’où commençait à s’échapper une douce odeur de pourriture.  Et juste au pied du canapé, le panier de Zéro vide. Ce dernier avait rejoint le Mercenaire sur le canapé et se mit à lui lécher le visage, ce qui ne manqua pas de le faire rire comme un bienheureux.


- Je suis bien contente que Zéro soit aussi enthousiaste. Ton retour semble lui avoir redonné de l’entrain.
- Pourquoi ? il se sentait pas bien dernièrement ?


La poupée de chiffon manqua de renverser sa marmite suite aux paroles du Mercenaire, son visage s’assombrit et le sourire qu’elle affichait auparavant fut remplacé par une moue de tristesse. Elle cessa alors sa cuisson en apposant ses mains sur le rebord de son évier, comme pour se soutenir d’un soudain état de fatigue.

- Sally…..Fit Natsu inquiet. Tu vas biens ?

Cette dernière restait sans rien dire. A ce moment, Zéro ressentit la peine de sa maitresse, et se mit à couiner dans sa direction. Lui aussi perdit alors sa joie et son entrain et se blottit tristement entre les bras du Draconicus. Sally finit alors par retrouver la force dans ses jambes pour rejoindre Natsu sur le canapé, là il put clairement voir qu’elle était épuisait, comme si un lourd fardeau pesait sur ses épaules.. Il se rappela soudainement avoir relevé qu’elle n’avait pas l’air totalement bien lorsqu’ils se sont revue au pied de la tour-maison, mais le bonheur des retrouvailles lui avait complétement fait perdre de vue ce détail pourtant important. Il tenait énormément à Sally, et ne pouvait pas supporter de la voir ainsi en peine. Il s’en voulait d’avoir ainsi négligé son amie pour son petit confort personnel.

- Qu’est-ce qu’il se passe Sally ? il est arrivé quelque chose ?

La Poupée croisa ses bras comme pour s’étreindre elle-même, mais rien n’y faisait, sa douleur était trop grande, elle ne savait que trop bien que peu importe comment elle tournerait ses paroles, le Mercenaire en souffrira émotionnellement. Chaque fois qu’elle croisait le regard inquiet de Natsu, elle semblait hésiter à parler, sa force l’abandonnant progressivement.
Elle prit alors les mains du Chasseur Ardent dans les siennes, afin de partager de lui prendre un peu de sa chaleur et son courage, mais aussi afin qu’elle puisse lui donner tout son soutien lorsqu’un murmure plaintif s’échappa enfin de ses lèvres.

- C’est Jack….
- Quoi Jack ? se mit à blêmir le Mercenaire en resserrant ses mains dans celles de son amie. Qu’est-ce qu’il lui est arrivé ?
- Il est…..Il a été enlevé….




Chapitre 2
messages
membres