Derniers sujets
Cassandra Pentaghast
Cassandra Pentaghast
Lumière d'Étro

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Ayez foi en vos armées Left_bar_bleue293/500Ayez foi en vos armées Empty_bar_bleue  (293/500)

XP :

le Jeu 18 Juin 2015 - 15:47

Pentagast et les quatre Paladins dépêchés arrivèrent en début de semaine aux Jardins Radieux, capitale des Citées Dorées. Leurs ordres étaient simples, ils devaient rester en stationnement dans le quartier général des consuls le temps de l’entraînement des armées du Consulat. À peine débarquèrent-ils du vaisseau de la compagnie qu’un consul arborant l’emblème du groupe les accueillait, un jeune garçon à la tête blonde arborant des habits nobles, du moins, pour les habitants de ce monde pensa la garde. La jeune femme n’avait pas pris la peine de revêtir l’armure en plate de son ordre, tout comme ses collègues de l’armée sainte. Elle portait son pantalon de lin bruni, ainsi qu’une chemise de couloir blanche en dessous d’un gilet de cuir rouge décoloré. Elle ne connaissait pas les coutumes de sa destination et cherchait à rester neutre au sein des armées du Consulat. Le seul signe distinctif de sa destination était l’emblème des Templiers sculpté à même le pommeau de son épée accrochée à sa ceinture. Et quant à ses collègues, ils arboraient aussi une tenue décontractée pour leurs voyages en dehors du Domaine Enchanté. L’envoyée du Sanctum s’avança, claqua ses talons et fit un signe de tête au messager.

- Au nom de tout les consuls, je vous souhaite la bienvenue dans les Jardins Radieux ! Je me nomme Roddrick, notre Porte-Parole m’a envoyé afin de vous conduire aux appartement que nous vous avons aménagé pour la durée de votre séjour.
- Merci.

Roddrick resta immobile un instant, semblant attendre la suite. Les rires des Paladins ainsi que le haussement de sourcil de Pentaghast lui firent comprendre qu’aucun autre son ne sortirait de la bouche de la Dame. Il fini par se retourner, invita les envoyées du Sanctum à la suivre et quitta l’installation de la Shin’Ra. À la tête du groupe, le messager guida les invités du Consulat dans les rues de la vie en fleur. Le consul agrémenta la marche de quelques anecdotes ou autres informations sur les différents artistes participant à la bonne tenue du monde. Par politesse, le Templier se contenta d’un hochement de tête ou ponctua d’un simple bruit de la bouche.
C’est après une demi-heure de marche que la troupe s’arrêta en face du petite bâtisse dans les auteurs de la place, une maisonnette avec un jardinet et non peu dénué de couleur. Roddrick ouvrit la porte et invita les envoyés du Sanctum à déposer leurs affaires avant de les amener à la tour des gardes des armées du Sanctum. Pentaghast lâcha son package au pied de l’escalier et sortie pour faire face au consul, alors que ses collègues s’exclamaient à l’intérieur et visitait déjà les nombreuses pièces de la maisonnette.

- Vous… Ne visiter pas ?
- Je n’ai besoin de rien de plus qu’un lit et un autel, je suis bien plus intéressée de rencontrer vos gardes que de visiter cet endroit.
- Oh! Et bien, vous serez heureuse d’apprendre que de nombreux habitant vénère votre Déesse, il parait même que certain ait ouvert des lieux de culte en son nom. Et ne vous inquiéter pas pour nos gardes, ils vous attendent avec impatience à la caserne. Votre expertise ne pourra être qu’apprécier !

Pentaghast retint difficilement un soupir, elle n’avait nul besoin d’un lieu de culte au sien de cette ville. Étro la suivait partout ou elle allait et écoutait chacune de ses prières, qu’importe l’endroit ou elle posait genou a terre pour prononcer son nom. Elle attendit une dizaine de minute avant de voir sortir les Paladins, le sourire aux lèvres.

- Cassandra, détendez-vous! Nous sommes loin des remparts du château, changée vous les idées pendant notre permission.
- Ne m’appeler plus jamais par mon prénom, nous sommes ici en mission et non en… Permission. Partons, les gardes nous attendent.
- Déjà aujourd’hui ?! Êtes-vous sûre de ne pas vouloir visiter la ville, ou les lieux de culte dont je vous parlais ? Nous avons pléthore d’endroit intéressant à vous faire voir.

Le Templier se retourna et poussa le messager de prendre la tête de la troupe alors que les Paladins chambrèrent celui ayant pris parole. La tour de garde des armées du Consulat stationnées aux Jardins Radieux se trouvait à une centaine de mètres de la zone résidentielle, à proximité de la place et, par la même occasion, les portes de la station Shin’Ra. Un endroit parfait d’après la Commandante, ils devaient être prompts à réagir en cas d’attaque direct sur leurs mondes, du moins, en théorie.
Une fois arrivé devant les lourdes portes des gardes de la ville, Pentaghast congédia Rodderick et entra accompagnée des Paladins dans l’enceinte. Ils étaient tous là, une centaine d’hommes et femmes en armure légère et brandissant eux aussi l’emblème du Consulat, aligné en rang d’oignons en face d’un homme en armure lourde, visiblement le plus haut gradé des armées du Consulat. Le Templier s’approcha de celui-ci et le salua, la main droite tendue contre son front.

- Commandante Pentaghast, envoyée par le Primarque pour votre entraînement.
- Ma Dame, nous vous attendions avec impatience!

La garde baissa sa main et se tint droite face à son interlocuteur, les bras croisés dans son dos, les Paladins les rejoignirent et saluèrent à leurs tours le chef des gardes. Il finit par s’avancer devant ses hommes et balaya l’assemblée de son bras.

- Mes gardes sont sous votre commandement jusqu’à votre départ… Faite en ce que vous voulez, dans les limites de notre accord avec votre Primarque et notre Porte-Parole.
- Si ça ne vous dérange pas, j’aimerais commencer dans les plus brefs délais et ne pas perdre un instant de leur entraînement.
- Votre enthousiasme est exemplaire… Faite donc !

L’homme recula d’un pas, laissant la place à Pentaghast, celle-ci s’avança d’un pas et s’installa face aux gardes. Elle expira longuement, le regard plongé dans l’assemblée à observer chacun d’un, elle racla sa gorge et prit finalement parole d’une voix forte mais audible.

Salutation, je me nomme Pentaghast et je serais votre instructeur pour les prochaines semaines. Je ne me targuerais pas d’avoir la formation d’un maître d’armes ou d’un stratège, mais je suis doué dans ce que je fais et l’on m’a demandé de vous transmettre mes compétences. Je pourrais passer mon temps à vous regarder combattre des mannequins de bois pour ensuite corriger vos mouvements, mais cela serait inutile. Je suis ici pour vous transmettre les bases et c’est à chacun d’entre vous de prendre l’initiative de s’améliorer quotidiennement. À partir de maintenant, vous m’obéirez et vous ferez ce que j’ordonne au même titre que vos supérieurs. Cela vous pose-t-il un problème ?
Aucune réaction dans l’assemblée, au grand bonheur de Pentaghast, elle n’aurait probablement pas su quoi répondre. Elle hocha la tête et reprit de la même voix.

Parfait, nous allons pouvoir commencer sur de bonnes bases…



Rapport de la première semaine
La première semaine dans les Jardins Radieux est passée étonnement vite, nous sommes arrivées avec les Paladins en début de matinée et sous mes ordres, avons rencontré les Gardes du Consulat avant les douze coups de minuit. Le Commandant des gardes s’est montré particulièrement calme et coopératif avec les ordres que j’ai reçus de la part du Primarque, ne pas oublier de souligner ce comportement exemplaire dans mes rapports. Dés les premières heures, cet homme m’a fourni les documents nécessaires pour commencer l’entraînement des troupes. C’est-à-dire la liste des exercices déjà pratiqué et les compétences normalement acquises par les gardes des Jardins Radieux.
Avant de décider quoi faire et de préparer les exercices et simulations, j’ai étudié les notes fournies. Pour ne pas perdre de temps, les gardes ont été envoyés et encadrés par les Paladins dans les rues de la ville pour une course à pied. Plusieurs gardes, à vue d’oeil, était en surpoids et de course ne pourrait que leur faire du bien. Et par la même occasion, aidera les gardes en condition physique respectable à conserver leurs avantages dans de future garde ou combat.

Le reste de la première journée n’était pas innovant, les notes reçues étaient plus complètes que prévue. Toujours encadrée par les Paladins, une première séance d’auto-défense à main nue à été organisé et à durée jusqu’à la fin de la journée. Je n’ai malheureusement pas participé et dû me contenter des rapports de mes collègues, je profiterais de la soirée pour organiser un horaire de travail et encadrés personnellement un groupe des cas les plus extrêmes.

Les troupes ont été rassemblées le lendemain aux premières heures de la journée, un quart des troupes manquait à l’appel, il fallut attendre une heure supplémentaire avant de voir arriver les gardes manquant. La discipline est primordiale dans ce genre d’entreprise, je n’ai pas hésité à sévir dés le premier jour en ajoutant une heure supplémentaire de course, mais équipé de leurs armes et armures. N’étant pas des plus rapides, je fermais la marche et motivait/poussait les traînards à ne pas abandonner dés le premier jour. Ils ont une véritable formation, mais semblent manquer d’un cadre strict, probablement dû aux nombreux loisirs présents dans la capitale du Consulat. Il a fallu sévir, mais cela n’était pas inutile, nous avons terminé notre course dans la cours de la Tour des Gardes et avons enchaîner par un entretien des équipements après les étirements. Et le reste de la journée à continuer sur une seconde déception. La plupart des gardes ignoraient les bases de l’entretien de leurs armures, pour une nation possédant les artisans les plus prestigieux, c’était presque désolant. La journée s’est finie sur une leçon d’apprentissage quant au dernier point énoncé.

Aucun incident supplémentaire à commenter, plus aucun retard à déplorer cette semaine et j’ai dû changer de tactique, par prudence. La course dans la ville était toujours de rigueur, ainsi que l’entretien de l’équipement, mais aucun autre entraînement physique n’a été organisé. Certain point théorique manquait et il a fallu palier à ça par des cours dans l’enceinte même des installations des gardes, il est probable que la première semaine soit consacré au base théorique de l’entretien/défense/combat/ronde/moyen de communication.


Rapport de la seconde semaine
Fini les cours, le véritable entraînement va pouvoir commencer. C’était pénible de devoir faire la cours élémentaire à des gardes, mais c’était nécessaire pour faire quelque chose de ses hommes et femmes. La routine est déjà installée, à peine alignée dans la cours qu’ils se préparent à une heure de course dans les rues de la ville, sans armure. J’ai d’abord donné l’ordre de porter l’armure comme punition, mais ce sera obligatoire la semaine prochaine. Ils doivent améliorer leur endurance, et devront continuer après mon départ.

Entraînement à l’arme cette semaine, je me suis renseigné sur mes collègues et organiser des sortes d’ateliers. Par chance, chacun maîtrise avec plus ou moins d’assiduité le maniement d’une arme de guerre. Godefroy enseignera le maniement de la lance, Robert celui de la hache et du marteau, Stanis est d’après lui un expert à la morgenstern et finalement, Henri à l’épée longue. Pour ma part, j’enseignerais le maniement de l’épée courte et la semaine prochaine un entraînement spécial au bouclier, ils en auront besoin. Nous fonctionnerons en tournante, les Paladins ont eu pour ordre de donner le même cours chaque jour durant la semaine à un groupe différent, une journée pour apprendre à manier une arme. C’est peu, bien trop peu. Mais je n’ai pas le choix, je quitte la capitale du Consulat la semaine prochaine. Les Paladins auront matière à traiter, si j’ai bien compris, ils resteront un mois de plus à entraîner les troupes.

Merci Étro, il n’y a eu aucun incident durant les entraînements, seulement quelques bleus et bosses chez Stanis. Il est intéressant d’apprendre à manier ce genre d’arme, mais elle est de loin bien trop compliqué pour des débutants. Moi-même je ne m’imagine pas combattre avec cette boule à pique.

Nous sommes déjà dimanche et je reprends seulement la plume pour compléter mon rapport. J’ai été agréablement surpris de l’apprentissage des gardes du Consulat, il ne rechignait pas à tâche, pour la plupart. Il y a bien sûr eu des fortes têtes ou encore des lâcheurs, mais ce ne sont pas mes hommes, je ne peux me permettre de sévir sur les terres de nos alliés. J’espère simplement que le commandant de la Tour de Garde prendra cela en compte et donnera après notre départ un entraînement rigoureux à ses hommes et femmes.


Rapport de la troisième semaine
La semaine a été exténuante, je n’ai trouvé le temps d’écrire ce rapport qu’à mon retour au Domaine Enchanté. Je suis seul dans le vaisseau, les Paladins sont restés avec une liste de tâches à finir avec les gardes. Je pense pouvoir dire que ma mission est une réussite, l’armée du Consulat a reçu une formation militaire digne de ce nom et devra leur être utiles dans le futur. Je signalerais qu’il y a eu quelques réticences en début de semaine au départ de la Tour pour le jogging matinal, il fallut rappeler les ordres pour voir les gardes partir avec leurs armures sur les épaules. Heureusement, il n’y eut plus aucune insubordination en rapport à la course jusqu’à mon départ, j’attendrais les rapports des paladins avec impatience pour connaître la discipline sous leurs ordres.

Les ateliers suivaient leurs routines durant cette semaine, les gardes n’apprenaient plus le maniement de l’arme, mais amélioraient leurs capacités avec celle-ci. Chaque jour, je voyais le groupe venant habituellement pour l’apprentissage à l’épée courte apprendre à manier le bouclier.

Beaucoup rigolaient, au début. Croyant que tenir un bouclier était simple et que c’était à la portée du première imbécile venue, ils ont vite déchanté. Je ne suis pas fière de moi, mais j’ai dû corriger le premier à s’être avancé face à moi pour une démonstration, il tenait mal le bouclier et ne pensait même pas à l’utiliser contre mes assauts. Je pense réellement que j’aurais dû rester une semaine supplémentaire pour leur apprendre les subtilités, malheureusement, je ne peut rester plus longtemps loin du château et de mes obligations envers les Templiers. Ils devront apprendre sans moi, espérons qu’ils aient la présence d’esprit d’agir sans que nous leur demandions de le faire.

Que dire de plus, à vrai dire pas grand chose. Il est difficile d’établir l’avancé de ses hommes et femme par écrit. Seule une missive du Porte-Parole ou un autre membre de Consulat pourra relater l’efficacité de notre entraînement à la capitale, mais je prie Étro d’avoir accompli ma tâche et d’avoir resserré les liens entre nos alliés et que ceux-ci n’aient rien à nous redire quant à mes méthodes.


Angeal Hewley
Angeal Hewley
 

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Ayez foi en vos armées Left_bar_bleue239/350Ayez foi en vos armées Empty_bar_bleue  (239/350)

XP :

le Jeu 25 Juin 2015 - 17:15
Pour commencer... c'est une bonne mission et j'ai bien aimé la forme du texte. L'arrivée de Penthagast et ensuite, les trois semaines écrites en rapports. Ça change et c'est plutôt sympa, le texte en ressort plutôt organisé ! Pour cette mission, on comprend tout... c'est très clair et plutôt précis, on a les informations qu'il faut.

Alors j'ai un petit bémol concernant l'arrivée de Cassandra... il y a de bons moments mais c'est plat, un peu d'ambiance (il faut préparer l'armée à combattre même la Coalition Noire quand même) n'aurait pas fait de mal. Le chef des armées consuls cède plutôt facilement, je sais que les deux groupes sont alliés et je peux pas en vouloir à un membre qui met en valeur l'entente et la coopération... mais de base, cette alliance s'est décidé entre les deux boss qui l'ont faites passés. Que le chef des armées consuls soient un peu plus mécontent ne m'aurait pas déplu.
Par contre... le coup des paladins qui rigolent et la Cassandra incrédule au silence cynique, j'ai bien kiffé. Son discours à l'armée ne manquait pas de tonus mais bon, là aussi j'en aurais voulu un peu plus !

Concernant l'entrainement en lui-même, il est complet et tu n’oublie rien d'essentiel. J'ai adoré les commentaires de Cass et la première personne te réussit plutôt bien avec elle. Par contre, tu fais souvent des tournures au masculin, fait gaffe !

Pour une critique générale... le peu de ce que je sais de Cass me ferait dire qu'elle est bien moins douce que ça. Alors oui, ça je l'ai pas vu mais je me doute qu'elle a un cœur de femme ! Sauf que Cass... c'est plutôt un bonhomme je trouve et elle apparait plutôt lisse.

Je pinaille, là... parce que dans l'ensemble, cette mission est très bien faite et je l'ai lu avec plaisir même si je trouve que tout s'est trop bien passé. Tu vois... je suis un fan inconditionnel de la chanson "Comme un Homme" de Mulan. J'aurais aimé un truc un peu comme ça... alors pas forcément des soldats consuls aussi doué que le trio de tanches de Mulan mais pourquoi pas un truc un peu plus mordant !

J'hésite à noter ça normal ou avancée... mais l'entrainement s'est bien passé et il n'y a pas eu d'incident, je note ça normal !

20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS en... hum... un en symbiose et deux en psychisme.

_______________________________
Ayez foi en vos armées Sign_Angeal
Fiche de compétence
messages
membres