Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Voila un matin bien calme qui se levait sur le Chateau Disney. Il était rare de profiter de ces instants de silence, en particulier quand on s'appelait Mickey et qu'on dirigeait le château qui était devenu le quartier général de la Lumière.
Mais pour une fois, le Roi Souris ne cherchait pas l'aventure, et profitait simplement de l'ambiance reposant des lieux : cliquetis de quelques bottes de membres de la Lumière faisant des rondes, rires étouffés d'enfants, et échos de conversation arrivaient à peine jusqu'à lui, derrière les murs épais de sa bibliothèque.
Il ouvrit un nouveau dossier, à l'écriture hative. Celle ci lui rappela celle de Jiminy, qu'ils avaient eu tant de mal à encoder à une lointaine époque. Il soupira, et attrapa sa plume, quand on frappa à la porte, pour l'entrouvir immédiatement.
Et il savait qu'une seule personne se le permettait :
« Minnie... »

Sa femme se tenait dans l'encadrement de la porte, toujours aussi rayonnante que le jour ou il l'avait rencontrée. Le soucis n'avait jamais atteint sa beauté, ni l'amour qu'il lui portait...Cependant, il se sentait mal de ne pas pouvoir etre assez présent pour elle, meme après tant d'années.
Il posa sa plume, tandis qu'elle avancait, ses mains posées sur les plis de sa robe.
« Mickey, tu es ici depuis hier soir, et tu n'as pas dormi... Tu devrais te reposer. »
« Il y a tellement de papiers …. »
Minnie avait sa tete des mauvais jours. Ca ne lui arrivait pas souvent, mais quand c'était le cas, le Roi Mickey, tout Roi qu'il était, savait qu'il n'était pas de poids contre elle.
« Tu ne pourras pas aider tous ces gens si tu tombe malade. Alors il faut que tu prennes quelques heures de repos. »
« Mais... »

Elle lui avait déjà pris la main pour le pousser vers la sortie, quand la porte s'ouvrit devant eux avec fracas. C'était deux gardes du château, l'air inquiet, qui venaient porter des nouvelles à leur roi. Et quelles nouvelles !
« Votre Majesté ! Des personnes ont entendu des éclats de voix dans le Hangar Gummi. Nous sommes venus vous voir directement, car nous ne voulions pas créer la panique, mais... »
Pas de chance, le repos serait pour plus tard. Il offrit un doux sourire à sa dulcinée, en espérant calmer son visage renfrognée, et déposa un baiser sur son front avant de quitter la pièce avec ses deux gardes.
« Très bien, j'arrive. »

Ils traversèrent rapidement le hall en direction des jardins. La, ils se penchèrent pour écouter à la porte.
A l'intérieur, la voix bien reconnaissable de Tic et Tac, les deux ingénieurs gummis du Chateau se faisaient entendre. En plus d'une troisième voix. Une voix d'homme, de jeune homme. Relativement reconnaissable, meme si de loin, il ne pouvait mettre un nom dessus.

Cette dernière voix semblait irritée, et non pas menacante. Il observa ses deux gardes, et finalement décida qu'il ne perdait rien à vérifier... Cependant, avec les Sans Coeurs apparaissant dans tous les coins du Chateau et les terribles rumeurs qui circulaient dans les couloirs, les habitants du Chateau Disney, qui n'avaient jamais étés confrontés à de telles menaces avaient prit pour habitude de voir le danger un peu partout.
Il fit signe aux gardes de rester à la sortie, tandis qu'il ouvrait lentement la porte entrant dans le garage sans bruit pour entendre plus clairement les voix de Tic et Tac s'exclamer.

« On y peut rien, c'est le nouveau réglément ! »
« Si on pouvait on le ferait, mais on peut pas donc on fait pas. »
« Désolé, Sora ! »
Sora ?
« Sora ?! »

Le Roi Souris se figea à l'entrée du hangar gummi, alors que devant lui se tenait bel et bien Sora. Sora le sauveur des mondes, Sora qui avait tellement fait plusieurs années auparavant pour tous les sauver. Et Sora qui n'avait eut en échange qu'un cœur abîme, de la souffrance, et finalement qui avait manqué de succomber à ses ténèbres.
Sora qu'il avait pensé perdu lors de la destruction de la Pierre Angulaire de Lumière se trouvait vivant et sain et sauf devant lui... En vérité, il le savait depuis longtemps, que Sora se baladait à l'intérieur du château, et qu'il était revenu.... Il avait appris au retour d'une mission que Sora avait été retenu pendant un moment. Malheureusement, quand il l'avait cherché, Sora avait encore disparu. Bien sur, des rumeurs disaient qu'il avait été apercu plus d'une fois dans le château... Mais jamais Mickey ne l'avait trouvé. Cependant, pour une fois, le Roi Souris n'avait pu s'empecher d'etre soulagé. Il avait fuit la confrontation. Il savait que tout lui expliquer serait difficile, en particulier quand la mort de Yen Sid était encore une douleur cuisante pour lui. Heureusement, cela était tombé à pic avec quelques missions importantes. Ne le méprenez pas, il voulait réellement le revoir, mais il ne savait pas quoi dire en le trouvant. Et à vrai dire, pour la première fois depuis longtemps, le petit Roi était perdu, et désarçonné.

« … C'est bien toi ? »

Il avait tellement de choses à lui dire, des excuses à lui faire... mais il était aussi certain que Sora avait encore plus de questions à lui poser.

« Est ce que tu vas bien... ? »
more_horiz
Depuis sa libération, une marche militaire résonnait inlassablement dans la tête de Sora. Elle commençait à lui taper sur les nerfs. Avait-elle toujours été comme ça lors de ses précédents séjours au Château Disney ? Aussi dure, triste et va-t-en guerre ? Une chose était certaine, il n'en pouvait plus. Il devait partir d'ici avant de devenir complètement fou. Progressivement, dans le rythme incessant de la marche militaire, s'était greffée en lui une idée si puissante qu'il ne pensait plus qu'à ça, comme un air qu'on ne pouvait s'empêcher de fredonner à force de l'avoir entendu.

Les îles du Destin.

Sa maison. On l’appelait Destinée Révolue maintenant. C'était le garde-groupie qui lui avait dit, celui-là même qui lui avait amené des draps pour ne pas qu'il prenne froid dans sa chambre-cellule. Celui qui lui collait aux basques dès qu'il avait une perm. Celui qui ne cessait de glorifier ses aventures passées, en y mettant des tonnes, tellement que rien de tout ça ne semblait plus crédible même aux yeux du "héros". Mais le fan avait son utilité : il en savait plus que lui sur l'état actuel des mondes. Et il répondait parfois aux questions.

Destinée Révolue. Il n'aimait pas du tout ce nom. Rien n'était jamais terminé, ni accompli. Les mondes n'avaient pas cessé de tourner pendant son absence et il y avait encore tant à faire. D'abord retourner là-bas, dans ce monde qui l'avait vu naître dans la lumière et qu'il avait déjà vu plonger dans les ténèbres. Il l'avait déjà sauvé une fois, il pouvait bien recommencer. Au diable cette voix dans sa tête qui lui répétait qu'il n'y trouverait que mort et désolation.

Le hangar Gummi était plus gris que dans ses souvenirs. Il y avait bien des tuyaux jaunes qui couraient dans tous les sens, mais d'un jaune pâle. Les différents engrenages qui parsemaient la pièce, autrefois ronronnants, lui semblaient maintenant grippés et produisaient un vacarme qu'il avait peine à supporter. En naviguant entre tout ce fratras mécanique, il avait gueulé à tue-tête, les mains en porte voix :
"Tic & Tac ! Hé-hooo ! Tic & Tac !" Le temps filait. Où diable étaient passés les deux inséparables tamias ? Si seulement il avait des graines dans sa poche... si seulement il avait... d'autres choses.

Finalement, ses éclats de voix firent leur effet. Une petite grille s'ouvrit sous une grosse machine qui générait beaucoup de chaleur. Surexcités comme à leur habitude, Tic et Tac sprintèrent jusqu'à Sora, qui eut un léger sourire en les voyant. Sa main gauche frola sa tempe en guise de salut. Il reconnut instantanément l'un de l'autre à la forme et à la couleur de leur nez.


"Où est mon vaisseau ? Vous en avez pris soin j'espère !"

***

« On y peut rien, c'est le nouveau réglément ! »
« Si on pouvait on le ferait, mais on peut pas donc on fait pas. »
« Désolé, Sora ! »
« Sora ?! »

Cette voix était inimitable et les poings de Sora se relâchèrent. Il fit volte-face, un frisson dans l'échine, pour que ses yeux le voient. "Majesté !" Juste après lui, les tamias lachèrent presque en coeur "Roi Mickey !" Sora aurait du s'attendre à retrouver Mickey au moment où il l'attendait le moins, tellement c'était devenu une habitude. Il ne pouvait s'empêcher malgré tout de rester coi, laissant tout le loisir à la souris d'approcher et de s'enquérir de sa santé.

C'est bien toi ? lui demanda d'abord Mickey. Sora répondit d'un simple hochement de tête. Il avait envie de plonger vers lui et de le faire tournoyer dans les airs, mais le vrombissement du hangar, son agencement chaotique, son tracé labyrinthique, la marche militaire, tout était trop imprimé dans sa tête. Il se contenta de mettre un genou à terre, affichant un de ses ineffables sourires. L'épée que lui avait confié Dame Ravness pendait toujours à sa taille et sa pointe alla racler le sol du hangar. Est-ce qu'il allait bien ? C'était une bonne question. Il en connaissait la réponse, bien entendu, mais elle n'était pas si simple que ça à donner.
"Je... suis vivant. Grâce à vous, Merlin et Yen Sid. Mais..."

"On a essayé d'expliquer à Sora... ", coupa Tic.
"... que c'est la Shinra maintenant qui contrôle toutes les routes stellaires, tous les transports...",renchérit Tac.
"... toutes les ventes, tous les achats...", ajouta Tic.
"... bref, ils contrôlent quasiment TOUT, quoi !", synthétisa Tac.
"Ils nous cassent les noisettes !", résuma Tic.
"Mais personne ne peut enfreindre leurs règles. Ils sont très très puissants !", précisa Tac.
"Donc, si tu veux un vaisseau Sora, tu peux l'acheter au concessionnaire du château", conclut Tic.

Le dialogue aurait sans doute fait rire Sora s'il ne lui rappelait pas, une nouvelle fois, que plus rien n'était aussi facile qu'avant et qu'une chose lui appartenant lui avait encore été prise. La "Lumière" était-elle si ingrate pour lui refuser son vaisseau... après tout ce qu'il avait fait ?

"On doit y aller ! Il faut améliorer le rendement du générateur."
"Les tourelles BELLE de Nikoleis demandent trop trop de puissance !"
"On est contents de te revoir, Sora !"
"Et on espère que ta mission s'est bien passée !"

Sans attendre de réponse, les écureuils zigzaguèrent entre les tuyaux pour rejoindre la grille par laquelle ils étaient sortis. Elle se referma derrière eux dans un clac métallique, laissant Sora seul face à Mickey et aux turbines vociférantes. La simple mention de Nikoleis avait renfrogné le visage du jeune homme. C'était l'ingénieur qui l'avait accueilli et en échange s'était fait attaquer sans sommation. Mais ce qui était fait était fait. Maintenant que le Roi était en face de lui, il s'agissait d'obtenir des informations.

Par quoi commencer ? Quelles questions lui poser ? Il essaya rapidement de faire le tri dans sa tête, mais la question qui revenait le plus souvent était 'Les tableaux dans votre bureau, c'est vous ou vos ancêtres ? Parce que si c'est vous, vous avez l'air un peu ridicule avec une perruque'. Il se posait cette question depuis longtemps, mais il sentait que ce n'était pas la plus urgente. Pourquoi Mickey n'était pas venu le voir plus tôt ? Non plus. Il avait suffisamment confiance en lui pour lui demander de se justifier là-dessus. Mais il y avait quand même quelque chose qui le chiffonnait, et pas qu'un peu.


"Pourquoi avoir menti, Majesté ?" La question était sèche mais sincère, et il y avait un soupçon de déception dans sa voix. "Tic et Tac, les gardes, la plupart des gens que j'ai croisé, ils pensent que j'étais juste parti en mission pour vous. Vous avez aussi menti au Commandant Primus, à la Générale Cissnei ? A Donald et Dingo ?" Que Mickey dissimule la vérité à ses plus proches amis, c'était tout simplement inconcevable pour lui. Et pourtant, il était en train de faire ça lui-même.. là, maintenant... avec Mickey ! La réalisation déchira son crâne, qu'il recouvra de ses deux mains en gémissant de douleur. C'était comme si une partie de lui le poussait à tout dire et qu'une autre l'en empêchait. Il posa son deuxième genou au sol pour éviter de perdre l'équilibre.

La douleur se dissipa vite, ne laissant comme séquelles qu'un simple halètement.
"Il... faut que... j'y retourne." La générale lui avait intimé de ne pas trop s'éloigner du château pour l'instant, mais là, il s'agissait bel et bien d'une urgence ! Nul doute qu'elle comprendrait. Son cœur battait la chamade dans sa poitrine et son visage affichait un air résolu, à la limite de la hargne. "S'il vous plaît, Majesté... je dois aller aux Îles du Destin."
more_horiz
Il y a plusieurs années, bien que la plupart des mondes étaient plongés dans les ténèbres et tous en danger, les choses étaient bien plus faciles pour Sora. Bien sur qu'il devait etre perdu. Après avoir passé tout ce temps dans la pierre Angulaire, Sora n'avait pas vu toutes les transformations qu'avait subi l'environnement dans lequel il avait un jour vécu. Ils n'étaient plus les rares personnes à naviguer entre les mondes, maintenant ils étaient toute une armée, et d'autres personnes avaient voulu tirer profit de la guerre, comme la ShinRa, en privatisant les routes spatiales. Bien qu'ils étaient des Héros, ils ne pouvaient rien y faire...
Mickey eut de la peine pour lui, en particulier quand il le vit si désemparé. Parce que c'était exactement l'expression qu'il avait eut quand il s'était rendu compte que lui non plus ne pouvait plus aller et venir entre les mondes à sa guise. Plus d'aventures épiques pour sauver Kingdom Hearts... ils devaient affronter la réalité, tous.

Si il savait qu'il devait fournir énormément d'explications au jeune homme, il n'en prenait la pleine réalisation que maintenant. Sora avait perdu tous ses repères, encore plus que le petit roi, et il n'était pas sur d'etre la meilleure personne pour le rassurer sur leur avenir. Yen Sid lui … il aurait sut le faire. Mais il n'était plus là.

Mickey rejoignit son jeune ami et posa une de ses pattes sur son épaule, pour lui signifier qu'il n'avait en aucun cas besoin d'etre aussi formel devant lui après tout, ils avaient combattu les ténèbres ensemble et Sora était son ami. La hiérarchie ne voulait strictement rien dire entre eux comme elle ne voulait rien dire entre lui et Donald, Dingo.
Soudainement, Tic et Tac se firent entendre. Si absorbé par le retour de Sora, le Roi ne les avait pas encore remarqué.
Ils lui expliquèrent pourquoi Sora avait l'air si désemparé, même si Mickey pouvait parfaitement bien deviner la raison de son air complètement atterré.
« Ne vous inquiétez pas, les amis, vous avez fait ce que vous pouvez. Je vais aider Sora. Retournez à ce que vous devez faire. »
Les pauvres Tic et Tac étaient de ces personnels qui n'avaient pas assez de reconnaissance dans le château. Ils étaient ici depuis le début, et avec les années, les choses dans le château avait de plus en plus échappé au contrôle du Monarque. Tic et Tac avaient du gérer les changements et apprendre à faire de nouvelles choses pour satisfaire l'effort de guerre, et cela sans jamais chômer.

Une fois les deux petits partis, il se tourna vers Sora, l'air préoccupé.
« Je suis désolé Sora, ce qu'ils ont dit est vrai... Tout le circuit de navigation a été privatisé par la ShinRa. J'ai tenté de garder ton gummi ici seulement ils ont été très exigeants... »
En plus de cela, les vaisseaux gummi se faisant rares, il était difficile d'en acheter un à moins de 10 000 munnies.
"Pourquoi avoir menti, Majesté ?"
Cette question le toucha en plein cœur...Mais il l'avait attendu, bien sur.
"Tic et Tac, les gardes, la plupart des gens que j'ai croisé, ils pensent que j'étais juste parti en mission pour vous. Vous avez aussi menti au Commandant Primus, à la Générale Cissnei ? A Donald et Dingo ?"
Et ca n'avait pas été facile. Si il y a bien une chose que l'on avait pas appris au Roi, s'était à mentir, ce qui lui avait très souvent joué des tours. Cependant quand on en vient à comprendre qu'un petit mensonge éviterait la déception de milliers d'hommes, alors Yensid, Merlin et lui avaient fini par décider que c'était bien mieux comme cela. Pour ne pas blesser les amis proches de Sora qui ne comprendraient pas, et pour ne pas retirer l'espoir des autres.

« Sora... il faut que tu comprennes que... lorsque c'est arrivé, le moral de tout le monde n'était pas au beau fixe... C'est la guerre. Une véritable guerre. Pas comme celle qu'on a vécu. A coté de celle ci, cela ressemblait bel et bien à une simple bataille... Mais tu étais toujours le Héros de la Lumière qui a sauvé les mondes, et avec quelqu'un comme toi dans nos rangs, les gens n'avaient plus rien à craindre... Leur dire la vérité n'aurait fait que leur faire du mal et auraient détruit leur espoir. Crois moi, ca n'a pas été facile, en particulier pour Donald et Dingo, mais c'était nécessaire... Ils auraient été bien trop blessés... Je m'en excuse et j'espère que tu comprends. »

Cependant, le soudain changement de comportement du jeune homme l'interpella grandement. Le Roi s'approcha. Il avait l'air de souffrir. Se pourrait t'il qu'il n'aie pas encore été totalement purifié et que son cœur soit encore bel et bien endommagé ?
"Il... faut que... j'y retourne."
« Tu es épuisé, Sora. »
Il ne savait même pas ou Sora voulait partir, mais Mickey avait une petite idée sur la chose qui lui disait que ca ne pouvait certainement pas être bon.
"S'il vous plaît, Majesté... je dois aller aux Îles du Destin."
« Quoi ? Sora. Attends, calmes toi... »
Cette réaction était bien trop familière pour lui, terriblement familière. C'était le genre de réaction que Sora pouvait avoir avant qu'ils ne décident finalement de le placer à l'intérieur de la Pierre Angulaire. Se pourrait t'il … Que leur plan n'aie finalement pas marché ? Etaient t'ils tous allés jusqu'à faire subir cela à Sora qui ne se souvenait plus de rien pour que finalement les ténèbres continuent de le tourmenter ?

Il se reprit et posa sa patte sur l'épaule de son ami, lui parlant calmement.
« Ecoutes, dans tous les cas, ce n'est pas sur pour toi d'aller jusqu'aux Iles du Destin maintenant... Laisses moi.... Laisses moi t'emmener chez Merlin pour le moment d'accord ? Il pourra t'examiner et...nous pourrons parler de tout ca. Si tu te sens encore capable d'y aller ensuite, je t'y accompagnerais. »

Il tenta de saisir son regard, pour bien lui faire comprendre qu'il ne le laisserait pas prendre un gummi ship dans son état... Et Merlin...Merlin pourrait sans aucun doute les éclairer sur ce qu'il s'était passé dans la pierre angulaire, et qui avait fait que leur plan avait échoué aussi lamentablement.


more_horiz
Les îles du Destin.

Lorsque Mickey posa sa patte gantée sur l'épaule de Sora, le jeune homme eut l'impression de s'y retrouver, avec le ciel bleu plein de promesses et d'aventures, la houle apaisante de la mer, une vague d'eau claire qui venait lécher ses pieds emmitouflés dans le sable chaud, des rires familiers, plus aigüs à sa droite, plus graves à sa gauche. Puis le ronron tonitruant et métallique du hangar dispersa le souvenir.

Mickey lui avait parlé de privatisation des routes stellaires. Depuis quand le voyage entre les mondes était-il la propriété de quelqu'un, depuis quand devait-on payer pour aller à la deuxième étoile sur la droite, puis tout droit jusqu'au matin ? Et surtout, comment la "Lumière" avait pu laisser faire ça ? Inimaginable, et voilà qui créditait la thèse qui germait dans sa tête depuis son retour... il n'était pas vraiment revenu, il faisait juste un mauvais cauchemar. Ou bien il était en Enfer, dans le maelstrom verdâtre des âmes torturées pour l'éternité.

Mickey lui avait parlé de guerre, de vraie guerre, avec l'air de dire qu'Ansem, l'Organisation XIII et Xemnas, à côté, c'était du flan. Les épaules affaissées, le regard ailleurs, Sora avait soupiré. Mickey lui avait dit qu'il avait menti à ses amis, dissimulé les vrais raisons de sa disparition pour leur faire garder espoir. Ca, Sora comprenait. Mais d'espoir, il n'y en avait plus beaucoup au château Disney malgré tout. La veuve du sergent Cater lui avait donné un avant-goût de l'accablement qui touchait ce monde, et la lassitude ambiante menaçait de déteindre complètement sur lui.

Tout ça.. pour ça. D'autres guerres, encore. Des amis perdus, encore. Et des morts à chaque instant. Quel gâchis.

La voix dans sa tête avait raison. Mickey avait raison. Il était fatigué. Tous ses membres étaient engourdis et faibles. Il n'était pas de taille pour affronter les sans-coeur qui pullulaient surement sur son monde natal. Et si les îles du Destin n'allaient rien lui apporter de plus qu'un nouveau désenchantement, pourquoi y aller ? Si les sans-coeur étaient partout, si toutes ses actions passées n'avaient apporté que plus de malheur, pourquoi se battre encore ? Pour quoi se battre encore ?

Lorsque son regard croisa de nouveau celui du Roi, lorsque la patte toucha de nouveau son épaule, il vit Mickey, Yen Sid et Merlin côte à côte.  Ils étaient dans le Hall de la Pierre Angulaire. Le Roi le fixait tristement, Yen Sid hochait la tête d'un air résolu et Merlin faisait faire des cercles à sa baguette tout en l'observant par dessus ses lunettes. La vision se troubla et, soudain, Sora se sentit propulsé en arrière, dans un grand tourbillon vert, blanc et noir.

Tout ça s'était passé. Ou tout ça se passait peut-être maintenant, il ne savait plus. La chute était longue, interminable, il filait à toute allure sans savoir vers quoi, sa tête le comprimait, son cœur se soulevait, il ne pouvait plus respirer, il devait respirer, il allait perdre connaiss...

Sora prit une grande goulée et se redressa. Il était dans le hangar Gummi, face au Roi Mickey. De son torse émanait des cercles concentriques de lumière. Les cercles s'agrandissaient en s'éloignant, traversaient Mickey, puis se dissipaient. A chaque nouveau cercle, un mot tintait dans son crâne. Retourne. Aux. Iles. Du. Destin. Retourne. Aux. Iles. Du. Destin. Contrairement à la marche militaire qui l'obsédait, contrairement aux grincements des mécanismes du hangar qui le paniquaient, ces mots-là sonnaient doux, comme une invitation, comme un... espoir.

Les yeux fermés, Sora souriait.


"Désolé, Majesté. Je vais encore devoir vous désobéir." Il rouvrit les yeux, et les tuyaux du hangar avaient retrouvé la couleur jaune vif de ses souvenirs. Les rouages ne dissonaient plus, comme si quelqu'un venait de les graisser. Et la marche militaire était devenue insouciante, joyeuse, presque enfantine. Même cette voix si sèche, moralisatrice et accablante qui accompagnait chacune de ses pensées s'était soudain tue. S'il en ressentait de la joie, Sora sentait que tout ça ne durerait pas. Il baissa ses yeux bleus sur Mickey et lui dit doucement, comme s'il répétait un message : "Je peux le faire. Et si je n'y vais pas maintenant, ce sera trop tard."

Il mit une main dans une des grandes poches attachées à son short pour compter les munnies qui s'y trouvaient. Sa moue confirma qu'il avait déjà été plus riche.
"Combien coûte un voyage pour les Îles du Destin ?"

Dame Ravness, la Générale Cissnei l'auraient sans doute empêché de partir. De force, si nécessaire. Mais pas Mickey, et ça, Sora en était certain ; il irait. Seul ou pas, c'était une autre question.
more_horiz

Malheureusement, c'était le cas. Xemnas et Ansem n'était strictement rien quand on regardait le genre de psychopathes qui sommellaient dans les rangs de la Coalition Noire … Et souvent, ce n'était pas ceux qu'on voyait le plus qui étaient les plus dangereux. Maintenant, il n'y avait pas qu'un seul ennemi. Ils étaient nombreux, ils étaient partout, les encerclant, étouffant la lumière. En plus de cela, il avait les autres alliances qui avaient la main sur certains mondes clés, et n'étaient pas forcément pacifiques non plus.
La lumière recevait de l'aide tous les jours, mais pour une aide apportée de leur coté, deux méfaits étaient commis de l'autre coté, et bien des mondes se laissaient abattre. Il n'y avait qu'a voir l'état des mondes régis par la Coalition...

Il aurait préféré que Sora aie le temps de se préparer à de tels changements et découvertes. Il pouvait comprendre qu'il soit perdu. Lui meme n'était pas sur d'avoir encore la situation bien en main, à cet instant.
Mickey n'était pas un leader de Guerre. Il était un bon Roi. Il le savait. Un roi qui n'avait pas peur de se battre pour ses sujets et ses amis quand il le fallait. Mais il n'avait jamais été préparé à une guerre de cette ampleur. Et avoir perdu son maitre... Lui donnait la sensation d'etre de nouveau le jeune roi intrépide mais complètement ignorant qu'il avait été auparavant... Et à cause de ca, il n'avait pas pu sauver ses amis du sort que Xehanort leur avait réservé à l'époque. Comme il n'avait pas trouvé de bonne facon de soigner le pauvre Sora.

Un si jeune garcon, qui s'était battu pendant tant d'années contre les Ténèbres. Il les avaient tous sauvés, et voilà ce qu'il restait de ce qu'il avait put faire : des mondes en Guerre, et un esprit encore torturé...
"Désolé, Majesté. Je vais encore devoir vous désobéir." Pourquoi n'était t'il pas étonné ? C'était presque rassurant de savoir que Sora n'avait vraiment pas changé, finalement. Après toute ces années, c'était agréable de voir qu'il pouvait toujours compter sur lui pour aller contre les ordres, meme quand ils sont pour son bien.
"Je peux le faire. Et si je n'y vais pas maintenant, ce sera trop tard." Comment pouvait t'il le savoir ? Mickey n'en était pas sur. Mais les yeux de Sora étaient comme une vitrine sur son ame.... Et le Roi se doutait qu'il ne mentait pas. Le roi-souris soupirait déjà intérieurement.

"Combien coûte un voyage pour les Îles du Destin ?"
« Ne t'en fais pas, mon jeune ami. »
Mickey lui sourit légèrement, résigné. Si Sora ne voulait pas venir avec lui chez Merlin, alors il était hors de question qu'il le laisse aller seul aux Iles du Destin. Il croisa ses petits bras sur sa poitrine, et se tourna vers la salle de contrôle.
« Tic !! Tac !! »
« Oui Votre Majesté ? »
« Préparez nous un vaisseau, s'il vous plaît. Pourrez vous être TRES discret sur notre destination ? Personne ne doit savoir. »
Il se tourna vers Sora et eut une dernière moue.
« On va aux Iles du Destin. »

Il s'approcha de son ami, lui sourit et le fit se redresser, l'air inquiet.
« Dis moi. Physiquement, comment te sens tu ? »
Il se rendit compte qu'il ne posait pas la question la plus importante si ils allaient dans un monde complètement ou presque englouti par les ténèbres.
« Rassures moi, tu as encore le contrôle de ta Keyblade. N'est ce pas ? »
Qui sait ce que ce qu'il s'était passé aurait put lui faire.... Peut etre que Sora ne pouvait plus invoquer sa Keyblade... En particulier, si il était encore rongé par ses Ténèbres.
Tic et Tac leur dit que le vaisseau gummi était prêt, et le Roi leur fit de nouveau promettre de ne rien dire à personne, avant de se tourner vers son jeune ami...

« Nous y allons. Mais avant, j'aimerais au moins que tu te fasses soigner... Ce ne sera pas un voyage facile. D'accord ? »

Il eut l'air inquiet, et se tourna vers son ami... Il ne voulait vraiment... vraiment pas le blesser...
« Sora... Tu te sens pret ? Ce n'est plus l'Ile que tu as connu... Et cela pourrait te choquer... »
Il sembla réfléchir quelques instants, puis lui demanda à nouveau.
« Allez, s'il te plaît. Écoutes moi. En plus, il y a des personnes ici qui aimeraient réellement te revoir. Le vaisseau gummi est prêt, nous pourrons partir dès demain. D'accord ? »
more_horiz
Aujourd’hui, je n’avais exceptionnellement aucune mission de prévue, c’est pourquoi j’avais p de faire encore un repérage des lieux, oui le château Disney était plutôt grand et comportait plusieurs étages et couloirs à n’en plus finir. Cependant, au bout d'un long moment d'observation, je fus très vite lassée de tous ses allers et retours répétés dans la demeure… C'est pourquoi d'un pas décidé, je me dirigeais vers le grand hall du château, pour y ouvrir la grande porte d'entrée.

En voyant le paysage devant je ne pus m'empêcher d'esquisser un petit sourire, le ciel était, d'un bleu légèrement blanc, parsemer de petits nuages blancs ici et là, les jardins quant à eux étaient verdoyants et remplis de vie, cela allait des feuilles voletant au gré du vent, aux petits piaillements des oiseaux annonçant l'arrivée du printemps.

Indubitablement, mes mains se joignirent derrière mon dos tandis que je me promenais un peu ici et là sur les chemins  fermant parfois les yeux l'espace de quelques instants pour mieux apprécier le vent un peu frais caressant mes joues pâles.

Puis mon attention fut attirée par des bruits de mécanique, mon regard se porta don sur ce qui était le hangar  Gummi, un lieu qui faisait beaucoup de bruit, car il s'y trouvait beaucoup de machines de dépannages et de construction de vaisseaux.
Je n'y étais jamais allé, mais là était la meilleure des occasions, ne serait-ce que pour y jeter un petit coup d'œil. Quelques minutes plus tard, je me trouvais à l'entrée quand une échos de voix vinrent à moi, perceptible malgré le bruit environnant.


"Pourquoi avoir menti, majesté ?"


À l'entente de cette voix reconnaissable entre mille, je tressaillis était ce bien lui, était ce bien Sora ? je n'en étais pas sûr, mais il fallait vraiment que je vérifie avant de me faire voir. J'avais entendu dire en faisant quelques recherches, que Sora était partie dans un monde que je ne connaissais pas, pour effectuer une mission qui prenait du temps. Mon envie de le revoir était grande, très grande, mais… Je ne savais pas s'il se souvenait de moi, ni de ce que lui avait dit Sa Majesté sur moi ou même s'ils en avaient parlé… Était-ce aussi pour cela que je n'allais je par voir si Sora était vraiment là, appréhendais, je le joue où nous nous retrouvions face à face ?

Quoi qu'il en soit, Sora n'était pas seul, et avec ses paroles, il parlait au roi qu'il accusait d'avoir menti mais pourquoi donc ?


"Tic et Tac, les gardes, la plupart des gens que j'ai croisés, ils pensent que j'étais juste parti en mission pour vous. Vous avez aussi menti au commandant Primus, à la générale Cissnei. À Donald et à Dingo ?"

Alors  ainsi le roi avait menti sur l'absence du brun. Rien que cela ? Mais pourquoi ? Était-il arriver quelque chose  au porteur de la keyblade sans que la lumière ne s'en rende compte ? C’était l’hypothèse la plus plausible. Mais avant d'émettre des conclusions hâtives, il me fallait bien plus d'informations, mais au moins là maintenant j'étais bel et bien sûr que Sora était bien de retour !

« Sora... il faut que tu comprennes que... lorsque c'est arrivé, le moral de tout le monde n'était pas au beau fixe... C'est la guerre. Une véritable guerre. Pas comme celle qu'on a vécu. A coté de celle ci, cela ressemblait bel et bien à une simple bataille... Mais tu étais toujours le Héros de la Lumière qui a sauvé les mondes, et avec quelqu'un comme toi dans nos rangs, les gens n'avaient plus rien à craindre... Leur dire la vérité n'aurait fait que leur faire du mal et auraient détruit leur espoir. Crois-moi, ça n'a pas été facile, en particulier pour Donald et Dingo, mais c'était nécessaire... Ils auraient été bien trop blessés... Je m'en excuse et j'espère que tu comprends. »

Alors là aucun doute ne pouvait être possible, cette intonation de voix ces paroles ne pouvait être que celles de Sa Majesté. À ce que je venais d'entendre, le roi avait consciemment menti aux autres membres de la lumière sur la disparition de notre héros, afin d'éviter de baisser le moral des troupes.

"Il... faut que... j'y retourne."


« Tu es épuisé, Sora. »

Mais retourner où ?

"S'il vous plaît, Majesté... je dois aller aux Îles du Destin."

« Quoi ? Sora. Attends, calmes toi... »

Sur ces mots, mon corps fut parcouru d'un frisson, bien sûr, je comprenais parfaitement ou du moins je tentais de comprendre, les motivations de Sora, qui devais vouloir retourner sur son monde natal mais… Les îles du destin avaient été englouties par les ténèbres, à ce jour, cela devait être le lieu le plus dangereux où la désolation régnait, un véritable nid de sans cœurs puissant, ou personne ne voudrait mettre les pieds à part si ce n'est pour se suicider, voilà ce que je pensais désormais de cet endroit.

Or, connaissant Sora, il irait là-bas malgré le danger tellement, il pouvait se révéler têtu et le roi Mickey finirait par plier en voyant l'obstination de sora. Vite ! Il fallait que je fasse quelque chose mais quoi. Intervenir, me mettre devant lui et essayer de l’en empêcher ? Ce serait perdre du temps, il me fallait de l'aide, de quelqu'un qui saurait quoi faire en de telle circonstance et son nom parcourut instinctivement mes lèvres dans un souffle.

-Roxas…

À ces mots,  je filai très vite du hangar traversa les jardins en courant comme je le pouvais à sa recherche, au bout de quelques minutes, je l'avais retrouvé dans l'un des multiples couloirs du château . Essoufflé, c'est en essayant de reprendre mon souffle que je lui racontais ce que j'avais entendu dans le hangar, tout ce que j'avais pu retenir. Je vis à son regard qu'il avait parfaitement compris la teneur de la situation, je l'intimais donc de me suivre en arrivant aussi rapidement que je le pouvais au hangar priant presque pour que le roi et Sora ne soit pas déjà parti ! Heureusement, je me retrouvais bien vite face à eux, ils étaient visiblement encore en train de discuter tous les deux. J’attendis quelques secondes histoire de reprendre mon souffle avant de dire de bout en blanc.

-Sora ! Tu ne peux pas partir ainsi tout seul ! Serais-tu inconscient !?
more_horiz
Inconscient... Ouais c'était le mot. A peine revenu qu'il voulait repartir à l'abattoir ? Pas très malin le double... C'était Naminé qui était venue me chercher en catastrophe pour me faire part des intentions de Sora, elle était toute chamboulée la pauvre ! Et quand elle m'a raconté ce qu'il se passait, j'peux te dire que j'ai rappliqué en quatrième vitesse.

Alors, j'étais en train de descendre les quelques marches qui me séparaient du Roi et de Sora, n'attendant pas Naminé pour les rejoindre. Une fois arrivé en bas des dites marches, je continuais d'avancer jusqu'à être au plus près d'eux.


Lieutenant Sora, je me présente, Maréchal Roxas. J'ai entendu dire, de la bouche de la Lieutenante Naminé ici présente, que vous comptiez organiser une expédition suicide avec notre bon Roi ? Je pris une pause. Non, en fait j'ai même pas envie de rigoler. Il te prend quoi ? Les Îles comme tu les connaissais, ça n'existes plus hein. Maintenant c'est des ruines, des sans cœurs, des ruines, et encore plus de sans cœurs. Ça fait partie de la Fin des Mondes. Je pense que tu vois ce que c'est, non ?

Je l'imaginais déjà avec le Roi, en train de gambader dans le sable chaud, profitant de l'ombre des palmiers dévastés, sirotant un bon jus de paopou, les pieds en éventail devant ce putain d'océan de ténèbres qui bordait l'îlot en train de compter les Béhémoths et autres Darksides qui venaient leur demander s'ils ne souhaitaient pas un putain de transat !

Non, sérieusement, arrêtes tes conneries. Vous êtes que deux. DEUX. Et regardes toi... T'as même pas récupéré un cinquième de ce dont tu es capable. Si tu vas là-bas... ben, je pense pouvoir dire que ce ne sera qu'un allé simple.

En fait, j'essayais de le raisonner. J'étais même prêt à lui en mettre une pour l'assommer et le coller au trou le temps qu'il se calme ! Le truc, c'était que je savais aussi très bien que c'était complètement inutile. Rares étaient ceux qui le connaissaient autant que moi, et pour cause, j'étais lui. Aussi, je savais très bien que quoi que je fasse, il y serait allé quand même. Je le sais, j'aurais fait pareil !

Mais à quoi bon te raisonner hein ? Ça ne servirait à rien. Je soupirais. Je t'accompagne. À trois, on aura déjà plus nos chances. Puis ça fait un bon moment que j'ai pas fracassé du sans cœur en masse ! Dis-je souriant de toutes mes dents.

Quoi que je laisse paraître, j'étais vraiment pas serein. Je voyais déjà les emmerdes arriver. Réunir trois porteurs en un seul lieu, la Fin des Mondes qui plus est... Ouais... Je pense pouvoir appeler ça un suicide.
more_horiz
Les sourcils de Sora avaient pris une position sans équivoque : celle du garçon décidé à retrouver ses amis, celle de l'adolescent décidé à arrêter l'organisation XIII. Avec  l'âge la position ne changeait pas, et même si les yeux du jeune homme étaient légèrement cerclés de noir, le bleu du milieu brillait avec la même force qu'avant. Oui, les autres forces, notamment celle du corps, lui manquaient encore. Mais c'était bien pour ça qu'il souhaitait partir, et vite. Dans le tourbillon de ses sombres pensées, la lumière lui avait montré un chemin. Il le suivrait coûte que coûte car, même s'il ne savait pas ce qu'il trouverait en route, il avait confiance.

Les sourcils de Sora s'arquèrent lorsque Mickey convoqua de nouveau les deux tamias mécaniciens. Et lorsqu'il comprit ce que le Roi leur ordonna de faire, il cligna bêtement des yeux. Le coin de ses lèvres se redressa légèrement. La souris n'avait pas l'air enchantée à l'idée de l'accompagner, mais Sora pouvait être enchanté pour deux, voire plus. Mickey lui avait empoigné le bras. L'intention était claire. Il observa la main gantée de blanc et se remit sur pieds. L'excitation courait dans son ventre et ses jambes, comme quand Riku le mettait au défi de le battre à la course.

Il voulait être déjà parti, mais visiblement, sa Majesté avait d'autres questions. N'avaient-ils pas encore compris, tous, que répondre clairement était un de ses soucis majeurs dans la vie ?


"Je vais mieux, maintenant." répondit-il avec un simili-sourire énigmatique. C'était toujours mieux que 'je sais pas'. "Et pour la keyblade...", il se frotta la nuque, l'air gêné, puis empoigna l'épée que lui avait donné le Commandant Primus. Lorsqu'il tira pour la sortir de son fourreau, le frottement du métal produisit un bruit auquel il n'était pas encore habitué. Il tint l'épée à bout de bras. Son regard était dirigé vers la lame, mais ses yeux fixaient plutôt le vide : "Elle ne doit pas être bien loin."

Il hocha la tête et rangea la lame en la guidant avec sa main libre. C'était quand même moins pratique que de faire apparaître et disparaître la keyblade à volonté, mais au moins il avait de quoi se défendre. A cet instant, les mots de Ravness lui revinrent en tête : "Nous n'avons plus besoin de keyblades dans cette guerre." Sur le coup, il s'était inscrit en faux. Maintenant qu'il comprenait un peu mieux la situation désespérée de nombreux mondes, maintenant qu'il pensait mieux comprendre le camp de la Lumière, il doutait : cette guerre avait-elle vraiment besoin de keyblades ?

Pas d'inquiétude. La réponse viendrait toute seule, plus tard. Pour le moment, il espérait juste embarquer le plus rapidement possible dans le vaisseau en cubes, entendre de nouveau le vrombissement des moteurs, ce vrombissement synonyme d'aventures. Il prit la direction de la rampe d'embarquement où Tic et Tac sautillaient... mais la souris, après lui avoir fait miroiter tout ça, semblait de nouveau hésiter. Agacé, Sora serra les dents. Bien sûr qu'il savait à quoi son île pouvait ressembler. Il l'avait déjà vue engloutie dans les ténèbres.

Sans se retourner, il répondit :
"Si j'y vais, c'est justement pour me faire soigner. Ici, ils ne savent pas vraiment quoi faire de moi. Le commandant Primus m'envoie consoler des veuves, et la générale Cissnei veut me garder sous surveillance... juste pour voir." Mickey surenchérit, sortant de sa manche la carte 'retrouvailles', et Sora hésita : quand le Roi parlait de personnes qui aimeraient le voir, parlait-il de Riku ? De Kairi ? Non, s'ils étaient vraiment là, ils se seraient déjà retrouvés.

Il se retourna pour toiser la souris, bras croisés.
"Ne me dites pas que vous avez aussi caché Ri..."

Un halètement le stoppa net en pleine phrase. Il était léger, féminin et doux. Interloqué, il ploya le cou à gauche. Elle arrivait à leur hauteur, sa longue chevelure blonde ondulant à chaque nouveau pas. La bouche entrouverte, il décroisa les bras et les laissa retomber. "Na...miné ?"

Ses jambes tremblotaient un peu. Il ne savait pas s'il était heureux ou triste de la revoir, de la voir... comme ça. Il n'eut pas le temps de poser la moindre question, d'opérer le moindre mouvement.

-Sora ! Tu ne peux pas partir ainsi tout seul ! Serais-tu inconscient !?

Il ne lui répondit pas, préférant à sa question le son de sa voix et le regard qu'elle lui lançait. Il lui sourit juste en coin, au moment même où Roxas, qu'il n'avait pas entendu venir, se mit à côté d'elle. Oui, ils étaient côte à côte, comme cette fois là, avant la bataille finale contre Xemnas. Sora avait l'irrésistible envie de regarder sur sa droite, comme s'il pouvait y trouver là, serein et flegmatique, son ami d'enfance. Mais Roxas... le Maréchal Roxas accapara toute son attention en l'appelant Lieutenant. *C'est une blague ?* pensa-t-il en affichant une moue dubitative.

C'était une blague. Et elle était déjà terminée, laissant la place à de nouvelles invectives. Irrité au début, Sora laissa le flot de paroles moralisatrices l'inonder, et lorsqu'elles imprégnèrent sa poitrine, il se sentit rougir et baissa légèrement la tête. C'était un poil embarrassant tous ces gens, tous ces amis qui s'inquiétaient pour lui. D'habitude, c'était plutôt lui qui s'inquiétait pour les autres, et la sensation était plus confortable. Malgré tout, son coeur battait un peu plus vite. Il releva timidement les yeux pour les observer tous les trois et sa main alla instinctivement empoigner le pendentif qui pendait à son cou.

Tous les trois avaient raison. Il pouvait très bien ne pas revenir au Château. Mais était-ce si grave ? Les îles du Destin étaient le seul endroit où il voulait revenir. Les autres mondes, il n'avait fait qu'y passer. Tout ce qu'il avait vécu, tous ceux qu'il avait rencontré, tout ce qu'il avait fait n'aurait aucun sens s'il ne pouvait pas rentrer chez lui, fouler de nouveau le sable de ses pieds nus et contempler rêveusement l'horizon, la tête pleine de souvenirs.

Roxas l'avait compris, bien entendu, et Sora poussa un soupir de soulagement lorsque le "Maréchal" proposa... non, imposa qu'il les accompagne là-bas. Il fit un pas jusqu'au blondinet, posa une main sur son épaule et lui souffla simplement
"Merci." Il regarda Mickey à droite, Naminé à gauche, eut un haut le cœur et, sans réfléchir, la prit doucement dans ses bras.

En trois secondes, serré contre elle, le nez presque plaqué dans sa nuque, il pouvait imaginer tenir une fille aux cheveux rouges, sentir battre son cœur.

Il la relâcha et la sensation se dissipa aussitôt. Souriant, les yeux légèrement humides, il glissa à Naminé :
"Je suis content que tu ailles bien." Et sa gorge se serra aussitôt. Il se força à la racler, sourit de toutes ses dents et reprit, plus joyeusement : "Tu me demandais si j'étais inconscient ? Peut-être encore un peu. Mais tête en l'air, ça oui !" Il voulut rire, mais ça ne voulait pas sortir. Alors il redevint sérieux. "J'ai d'autres souvenirs à retrouver, Naminé. Ils sont là-bas, j'en suis sûr."

Les sourcils de Sora avaient pris une position sans équivoque.
more_horiz
Retour du Héros
Sora, Naminé, Roxas, Mickey...
Cela faisait très longtemps que je me trouvais dans le même endroit... Le Palier de l'Eveil, toujours avec Sora dessiné sur le Palier, mais il n'est pas seul, il y a aussi sa copie... En version des Ténèbres, et tout les cercles sont vides, étrangement... Bordel, j'aurais aimé pouvoir sortir, de temps en temps, voir les mondes,  mais cela m'était impossible... J'étais coincée dans ce foutu endroit, le même endroit depuis que son coeur n'ait été brisé... Et depuis, je n'ai plus vraiment la même apparence... J'ai l'apparence... De cette fille... De Kairi, mais quand elle était plus jeune... Il est vrai, qu'au fond de moi... Je l'aime bien, Sora, il a vécu beaucoup de choses... Des choses tristes, mais également des joyeuses... Exactement comme je le disais, son coeur avait été brisé en plusieurs morceaux, et cela m'avait tirée du sommeil profond dans lequel j'étais depuis que Roxas m'avait vaincue... Et depuis, je suis sur ce Palier, et les Ténèbres évoluent de plus en plus au fond de son coeur – C'est l'endroit où je pense me trouver, en fait – et il y avait... Une chose bizarre qui allait se produire, j'en étais sûre... J'avais une sensation étrange, comme le fait que quelqu'un que je connaisse soit proche de moi, que quelqu'un que j'adore même soit proche de moi... Mais je ne savais pas vraiment de qui il s'agissait... Mais ce qui était sûr, c'est que les Ténèbres grandissaient de plus en plus, en prenant des fois la forme de Sora... Il s'agissait de Sora, mais il était plus... Bestial, les Ténèbres vivaient en lui, et son corps était tout noir, ses yeux luisaient dans la nuit, ils étaient d'un Jaune très profond... En tout cas, cela ne me disait rien qui vaille... Quelques fois, j'entendais les pensées de Sora, et je voyais même quelques uns de ses souvenirs qui venaient et partaient...

Au bout d'un moment, j'avais entendu Sora vouloir invoquer sa Keyblade, mais elle ne venait pas à lui, étrangement... Peut-être était-ce car son coeur avait été brisé en deux... En réalité, je ne connaissais rien à cette Épée-Clef, que je pouvais utiliser seulement parce que je suis une copie de Sora, crée à partir de ses souvenirs... La Keyblade que j'utilisais n'était seulement qu'une copie, et je me demandais si j'allais devoir la réutiliser un jour... C'est ce que je me demandais jusqu'à ce que les Ténèbres dans le coeur de Sora ne se mirent à m'attaquer ! Elles m'avaient encerclée, pensant que je ne pensais qu'a Sora ! Sans même réfléchir, j'invoquais ma Keyblade et commençais à me battre, j'avais eu la réponse à ma question en moins d'une minute, ce fut un nouveau record pour moi, mais cela n'était pas vraiment normal...

Sora ! Si tu m'entends, et j'espère que tu m'entends, il y aurait un petit problème, il faudrait que tu viennes !

Après avoir crié cela, j'espérais qu'il vienne, s'il étais possible qu'il le fasse, car les Ténèbres s'approchaient peu à peu de moi, et j'étais en danger... Les Ténèbres s'approchaient de moi sans même s'arrêter, mais il y eut ensuite une lumière presque aveuglante derrière moi, et je me retourna sans un mot, plissant les yeux car la lumière était forte, le temps de m'y habituer... Puis en ouvrant pleinement les yeux, j'aperçus un jeune homme qui descendait de cette de lumière, et j'avais l'impression de le connaître, même si cela n'avait pas du tout été le cas...
more_horiz
Le garçon lumineux, aux contours encore diffus, fonçait en trombe vers la forme de Kairi. De son arme, il balayait tous les sans-coeur sur son passage à coup d'interjections passionnées comme "Prends ça !"ou "Ah-Ha !" Certains volaient sous les coups, d'autres disparaissaient purement et simplement dans un 'pouf'. Lorsqu'il atteignit Kairi, il planta la pointe de son arme, un drapeau bleu, à même le sol. L'onde de choc envoya valdinguer tous les suppôts des ténèbres au loin. Beaucoup tombèrent dans le vide, au delà du palier. Les autres se redressaient et repartaient à la charge, mais ils se cognèrent contre un dôme invisible qui entourait leurs deux cibles.

La lumière s'estompa un peu autour du garçon au drapeau, laissant entrevoir les traits familiers d'un jeune Sora. Il était affublé de vêtements d'un autre temps, une tunique rouge avec fermeture éclair, de grandes chaussures jaunes. Les yeux fermés, le garçon à la capuche reprenait doucement sa respiration. Puis il ouvrit les yeux et sourit à la fille. Son regard était d'un bleu éclatant, et un nuage de poussière verte virevoltait autour de chacun de ses iris.


"Problème résolu !" claironna-t-il de sa voix enfantine. Rapidement, mais avec douceur, il empoigna la main de celle qui se faisait passer pour Kairi. "Viens avec moi, vite !" Sans attendre de réponse, il l'entraîna au bord du premier cercle, sachant visiblement ou il allait. Le prochain pas devait les faire tomber dans le vide, mais leurs pieds se retrouvèrent en fait sur un vitrail coloré. La première marche d'un escalier qu'ils gravirent à toute vitesse, jusqu'à se retrouver sur un autre palier. La chaîne accrochée à la taille de Sora battait le rythme de leur course. Une dizaine de sans-coeur les pourchassaient sur leurs petites pattes difformes, mais ils n'étaient pas assez rapides pour eux.

Sora enleva sa capuche, révélant ses cheveux bruns en pics, et observa l'horizon où tout était noir.
"Tu as raison, il faut que tu partes. Je ne peux plus vous protéger. Je serais bien venu avant, mais j'étais trop faible." Tout en parlant, il avait glissé la main dans une de ses poches, pour en ressortir un fruit jaune en forme d'étoile, qu'il observa avec un grand sourire. Il tourna la tête vers la forme de Kairi, l'air malicieux : "Un petit bout pour la route ?"

Le sol à leurs pieds se mit soudain à trembler, les faisant presque trébucher. "Et ça recommence", grogna Sora en rangeant tant bien que mal le fruit dans sa poche. Puis il empoigna le bras de la fille, de force cette fois, pour la mener au bord du palier. Cette fois, il n'y avait pas d'escalier, simplement le vide à perte de vue. "N'aies pas peur !", lui cria-t-il à l'oreille pour couvrir le vacarme. "Et s'il te plaît, aide-le. Il ne doit pas tout oublier ! Il ne doit pas m'oublier moi !"

Alors il poussa la fille dans le vide et la regarda tomber dans l'obscure abysse.

Deux grandes secousses le firent se retourner. Au centre du palier se tenait une créature noire, immense. Des cheveux tentaculaires s'agitaient comme des serpents autour de son crâne et, au beau milieu de sa poitrine, l'endroit ou devait se trouver le cœur était vide. A côté, le jeune Sora était minuscule. Il prit une grande inspiration, remit sa capuche et planta de nouveau son drapeau dans le sol. L'onde fit chanceler l'énorme créature mais elle ne tomba pas. De l'escalier vitré débarquaient à vue d’œil plus plus de vingt sans-coeur.

L'enfant tint son drapeau bleu à l'horizontale, comme une lance. Le regard décidé, il tonna :
"A nous deux !" et chargea.


***

A cet instant même, alors que les sourcils de Sora venaient de prendre face à Naminé une position sans équivoque, il se sentit trembler et frissonner. Ce n'était ni peur, ni joie, ni tristesse, mais pourtant, la sensation lui était familière. Elle oppressait tout son corps, lui faisait serrer les poings et les dents, le forçait à pousser un râle de douleur.

"Aaaaaah !!!!"

C'était comme si son corps se dédoublait, comme si une partie de lui poussait en avant et l'autre en arrière. Au prix d'un grand effort, il réussit à reculer d'un pas, puis d'un autre. Soudain toute résistance cessa et, chancelant, il tomba sur les fesses au beau milieu du hangar et de ses amis.

"Aïe." Il avait l'impression d'avoir couru un marathon de dix heures, ses muscles étaient endoloris, son crâne brûlant et son cœur en panique. Malgré cela, il put relever des yeux interloqués vers la figure bien réelle qui se tenait debout, à l'endroit même où il était quelques secondes plus tôt. De dos, il ne pouvait voir que ses cheveux noirs et deviner sa stature féminine. Elle portait le manteau de l'Organisation XIII.

"Qu... qui es-tu ?", bredouilla-t-il, haletant, encore plus perdu que d'ordinaire.
more_horiz
Retour du Héros
Sora, Roxas, Naminé, Mickey...
J'étais face à ce rayon de lumière, et le jeune garçon qui descendait vers moi ressemblait étrangement à Sora, il avait les mêmes cheveux en pisque que lui, mais... Il avait l'air plus jeune, beaucoup plus jeune, à vue d'oeil, il devait avoir quatorze quinze ans, mais en réalité je n'en savais rien, mais bref, ce n'était pas grave, il fit un bond et atterit sur le palier, puis il tua quelques Sans-Coeurs, d'un seul coup de son arme, puis il m'invita à le suivre, et sans même me demander mon avis, il m'epoigna la main et me força à le suivre. Arrivés vers le bord du Palier, il me dit simplement :

"Tu as raison, il faut que tu partes. Je ne peux plus vous protéger. Je serais bien venu avant, mais j'étais trop faible."

Avant même que je ne puisse parler, il sortit un bout de fruit jaune de sa poche, grace à ses souvenirs, je pouvais savoir qu'il s'agissait d'un fruit Paopou, il devait sûrement me confondre avec Kairi, parce que je possède son visage, maintenant. Nous étions au bord du palier, et il ne me dit qu'une seule chose :

"N'aies pas peur !" , chose à laquelle il ajoute après : "Et s'il te plaît, aide-le. Il ne doit pas tout oublier ! Il ne doit pas m'oublier moi !

Tout en tombant, je tournais la phrase dans ma tête dans tout les sens, en essayant de comprendre ce qu'il voulait dire par là, et je le compris assez rapidement, il voulait simplement que je réveille Sora, chose que j'allais faire avec plaisir, et je comptais bien évidemment me "venger" de ce qu'il se passait depuis le début dans son coeur, puis lui raconter ce qu'il se passait, et lui raconter ce qu'il s'était passé avec le jeune Sora... Je devais tout lui raconter...

D'un coup, je commençais à voir la lumière, une lumière qui en fut presque aveuglante, et, sans même m'en rendre compte, j'avais été prise d'un mal de tête incroyable, et ma respiration avait été nettement augmentée... Puis je vus le noir complet... Et là, j'ouvris les yeux, et j'étais à quatre pattes sur le sol, un sol blanc, pour être exact, je portais toujours le même manteau, je me leva et tourna le tête, c'est alors que je le vis... Oui, c'était bel et bien Sora, qui me lance un :

"Qu... qui es-tu ?"

"Tu sais quoi, Monsieur Je-Sais-Tout ? Hé bien je suis une vulgaire copie, ta copie, on m'appelle Xion, j'étais le numéro XIV de l'Organisation XIII, et... J'ai été enfermée pendant très longtemps dans ton corps, dans ton coeur, plus précisément !

Sans réfléchir, j'avais dis tout ça, et ma main s'était levée pendant que je parlais, comme pour appuyer mes propos, puis, d'un coup, ma main partit vers lui, et il y eut un rland CLAC ! Oui, je l'avais claqué, parce qu'il m'avait enfermée dans son coeur, mais même si ce nétait pas vraiment sa faute, ma main était partie toute seule, et je le regardais toujours avec autant de haine dans le regard, puis je lui raconta ce qui se passait :

Alors écoute moi bien, cest pas la joie, dans ton coeur, les Sans-Coeurs se multiplient, j'ai même failli me faire tuer par ces Sans-Coeurs, mais toi, ou plutôt, le jeune toi m'a aidé, en appuyant sur le fait que tu ne devais pas l'oublier ! Tu ne devais pas oublier tout ce que tu as fait quand tu étais plus jeune ! Tout ces souvenirs que j'ai gardés de toi, tu ne dois pas les oublier !

Je lui avais balancé ça comme s'il n'était rien pour moi, mais ce n'était pas le cas, il était presque tout pour moi, c'éatyit grae à lui que j'existais, dans un sens, alors je ne pouvais que regretter le fait d'avoir le la main dessus...

En me retournant lentement après l'avoir frappé et dit tout ça, je remarqua qu'il y avait également Naminé et... Roxas ! Je ne pux cacher ma joie de les revoir tout les deux que je leur sauta dasn les bras, aux deux en même temps, et en les serrant fort contre moi, je leur dis :

Naminé ! Roxas ! Vous m'avez tellement manqué ! Cela s'est bien passé après ma... mort ? Enfin, depuis la dernière fois que l'on s'est vus, quoi, ça paraît tellement lointain !

Puis je me recula et je les regardais, les dévisageant tour à tour l'un et l'autre, en ne pouvant pas empêcher une larme de couler, le visage toujours rivé sur eux, c'est alors qu'un autre personnage attira mon attention, plus petit, avec de grandes oreilles rondes, que je ne connaissais pas...

Et... C'est qui, ça ?
more_horiz
Quand il s'agissait de quelque chose d'aussi important que sa maison, Sora n'était pas raisonnable, et Mickey pouvait malgré tout le comprendre … Il aurait réagi comme lui à sa place. Mais prenait t'il la bonne décision en acceptant de l'accompagner là bas ? N'aurait t'il pas mieux fait de simplement l'empecher de partir... ? Quelqu'un avec plus de volonté que lui aurait put le faire, sans aucun doute... Mais Mickey lui même n'était pas connu pour etre quelqu'un d'enclin a respecter les recommandations. Il préférait pouvoir l'accompagner et le protéger, que de lui donner une raison d'essayer de s'enfuir et de risquer sa vie.

"Je vais mieux, maintenant."  Mickey n'en doutait pas, Sora n'était plus le meme qu'avant qu'ils l'avaient mis dans la Pierre Angulaire... Cela ne voulait pas pour autant dire qu'il était sorti d'affaire, et sa réaction le lui avait bel et bien prouvé. Maintenant, la question qui fache... La Keyblade... et il comprit rapidement à son air géné que l'intuition du Petit Roi avait été la bonne. "Et pour la keyblade..." Il le regarda sortir l'épée de son fourreau que le Roi n'avait pas remarqué. Il vit l'hésitation dans le regard de son jeune ami, et il comprit : jamais il ne s'était imaginé manier autre chose que la Keyblade.... et pour les porteurs, c'était clair : la clé n'était pas la meme chose qu'une épée ou qu'un sabre. Elle était un prolongement de son ame. "Elle ne doit pas être bien loin."
« Je ne suis toujours pas sur que ce soit une bonne idée... Tu sais bien ce qui arrive quand on tue des Sans Coeur sans la Keyblade. »

Il était très inquiet, c'est vrai... Cependant, Sora savait qu'il avait fini par gagner.... Il n'était cependant pas question pour lui d'y aller seul.
"Si j'y vais, c'est justement pour me faire soigner. Ici, ils ne savent pas vraiment quoi faire de moi. Le commandant Primus m'envoie consoler des veuves, et la générale Cissnei veut me garder sous surveillance... juste pour voir." 
Mickey ne pouvait pas le nier. Il avait vraisemblablement la sensation que Sora n'était pas encore à sa place dans ce monde ci. Le fait qu'il aie été enfermé après son retour témoignait de l'inquiétude des dirigeants de la Lumière. Cependant, il savait qu'il y avait des personnes dans ce château qui n'attendaient que de le revoir. "Ne me dites pas que vous avez aussi caché Ri..." Il allait répondre à la négative quand Namine apparu. Mickey n'avait pas revu Riku depuis très très longtemps... Et Kairi... Mieux valait qu'il n'en parle pas encore, alors que son jeune ami était instable, et avant qu'ils n'aillent aux iles du destin.


"Na...miné ?"
Mickey sursauta en voyant que Namine se tenait à l'entrée du hangar aussi accompagnée de Roxas.
« Eh bien, quand on parle du loup. »

Lieutenant Sora, je me présente, Maréchal Roxas. J'ai entendu dire, de la bouche de la Lieutenante Naminé ici présente, que vous comptiez organiser une expédition suicide avec notre bon Roi ? Le Roi en question soupira, leur lancant un regard qui voulait dire « Laissez tomber, j'ai déjà essayé... ». Non, en fait j'ai même pas envie de rigoler. Il te prend quoi ? Les Îles comme tu les connaissais, ça n'existes plus hein. Maintenant c'est des ruines, des sans cœurs, des ruines, et encore plus de sans cœurs. Ça fait partie de la Fin des Mondes. Je pense que tu vois ce que c'est, non ?

« Roxas... » Il ne pensait pas que c'était une bonne idée de parler de son Ile détruite aussi directement à Sora. Celui ci savait que ce n'était plus rien comme avant, mais il n'avait pas encore vu l'étendue des dégâts... A vrai dire, il aimerait éviter toute émotion trop forte... Sora n'était pas en état pour ca, ils le savaient tous. Roxas n'arriverait pas plus que lui à le faire changer d'avis, cependant, et il en était conscient.

Mais à quoi bon te raisonner hein ? Ça ne servirait à rien. Il soupira. Je t'accompagne. À trois, on aura déjà plus nos chances. Puis ça fait un bon moment que j'ai pas fracassé du sans cœur en masse !

Il avait franchement l'impression que les choses glissaient hors de son contrôle... Mais Roxas avait raison. A trois, ils avaient plus de chance de s'en sortir avec les Sans-coeurs.
« Les membres de la Lumière n'ont pas besoin de toi, Roxas ? Tu es sur de toi ? »



Mais Sora, comme Roxas étaient décidés... et devant eux, Mickey devenait si flexible que s'en était inquiétant, il soupira, laissant Sora retrouver la jeune Namine.
"Je suis content que tu ailles bien." Mickey se racla la gorge et fit signe à Roxas pour qu'il vienne avec lui jusqu'au vaisseau, et aussi pour laisser Sora et Namine se retrouver. Une fois loin des deux amis, Mickey se tourna vers Roxas.
« Je compte sur toi, Roxas. Rien ne doit lui arriver.... Je ne peux pas encore te donner de détails mais... Il est bien plus fragile qu'autre fois, et n'a plus de Keyblade. Il est de notre devoir de le garder sain et sauf une fois là bas. »
Puis il finit par sourire légèrement.
« Pour une fois, ce sera à nous de le protéger. »
Il finit par monter sur le quai d'embarquement, et se tourna vers les deux adolescents, au plus loin, faisant un signe de la patte.
« Alors, on embarque ? »

Ne surtout pas penser à tout ce qui pourrait arriver, et essayer de se détendre... peut etre que finalement les conseils de sa femme lui serviraient bien plus tot que prévu.

Le cri que poussa Sora le sortit immédiatement de ses élucubrations, alors qu’il voyait soudainement une femme apparaitre, comme poussée hors du corps du pauvre Sora…. Immédiatement, son arme apparu dans sa main…. Il reconnaitrait ce genre de manteau n’importe ou, et aurait préféré ne plus jamais y avoir affaire. Et pourtant… la jeune personne se trouvant devant eux en était clairement vétue… Plus important seulement, Sora. Il se précipita vers lui, son arme toujours dans sa main, près à bondir au moindre mouvement brusque.
« Sora ! Sora, est ce que ca va ? »
Celui-ci posa simplement la question qui tourmentait le pauvre roi.
« Qui… qui es-tu ? »
"Tu sais quoi, Monsieur Je-Sais-Tout ? Hé bien je suis une vulgaire copie, ta copie, on m'appelle Xion, j'étais le numéro XIV de l'Organisation XIII, et... J'ai été enfermée pendant très longtemps dans ton corps, dans ton coeur, plus précisément ! »
Mickey ne comprenait plus rien… Il y avait… un autre double ? Un simili ? Pourquoi ? Comment cela avait bien pu arriver ? Et plus important, pourquoi est ce que cette jeune fille avait une étrange ressemblance avec Namine et Kairi ?
Mais il n’eut pas le temps d’en savoir plus que cette fille… Celle qui disait etre le double de Sora, le gifla violemment. Le Roi laissa echapper un petit bruit reflétant son indignation. Il pensait vraiment que le pauvre Sora en avait vu assez pour ne pas mériter d’etre traité de la sorte, bien qu’il soit quand meme un idiot.
Alors écoute moi bien, cest pas la joie, dans ton coeur, les Sans-Coeurs se multiplient, j'ai même failli me faire tuer par ces Sans-Coeurs, mais toi, ou plutôt, le jeune toi m'a aidé, en appuyant sur le fait que tu ne devais pas l'oublier ! Tu ne devais pas oublier tout ce que tu as fait quand tu étais plus jeune ! Tout ces souvenirs que j'ai gardés de toi, tu ne dois pas les oublier !
« Comment ca ? Des Sans-Cœurs ? « DANS » Sora ? »
Mickey avait parlé pour la première fois depuis qu’elle était arrivée, et avait oublié tout le reste… Cette information était cruciale. Très inquiétante et cruciale… Son séjour dans la Pierre n’avait t’il vraiment servi à rien ? Il offrit sa main à Sora, pour l’aider à se relever, et se tourna vers la jeune femme, qui connaissait apparemment très bien Namine et Roxas….

Et... C'est qui, ça ?
Malgré son air renfrogné, Mickey n’était pas du genre à maltraiter ses invités, aussi lui offrit t’il un petit sourire, et fit disparaitre sa clé… ca devait etre suffisant pour le moment… Surtout si elle était une amie de Roxas et Namine….
« Je suis Mickey, je suis le Roi de ce château. »
Il lui serra la main de sa petite patte.
« Et … Xion. Pourquoi es tu ici ? Je ne suis certain que ce soit une bonne chose que tu aies été séparé de Sora... Je pense en fait... que c'est vraiment inquiétant. »
more_horiz
Je compte sur toi, Roxas. Rien ne doit lui arriver.... Je ne peux pas encore te donner de détails mais... Il est bien plus fragile qu'autre fois, et n'a plus de Keyblade. Il est de notre devoir de le garder sain et sauf une fois là bas. Pour une fois, ce sera à nous de le protéger.

Le Roi m'avait fait me séparer du reste du groupe pour me glisser ces quelques mots, et, je devais avouer qu'il n'avait pas tord. Peut-être étais-je allé un peu vite, en effet. Bien que je sois pas totalement aveugle à la situation et qu'il était presque d'évident que nous courrions au désastre, j'avais quand même du mal à appréhender le danger du truc. Alors, histoire de pas trop faire flipper le Roi, ben je l'ai rassuré, du moins, j'ai essayé.

Majesté, ne vous inquiétez pas. Je veille sur vous deux !

… C'était pas grand chose, mais, pour être convaincant, il aurait fallu me laisser le temps de m'exprimer ! Parce que, déjà que l'atmosphère était super tendue, il se passait encore un truc bizarre. Sora qui tombe à la renverse et une certaine jeune fille, elle aussi semblable a Kairi, portant le manteau noir de l'Organisation qui « s'échappe de son corps ». Xion était revenue. Et là... Là j'étais partagé. Partagé entre deux idées. Être content, ou ne pas l'être...

Je réflechis un bref instant. Bien sûr, Xion était l'une des personnes que je cherchais depuis bien longtemps maintenant, au même titre que Naminé, ou que Sora. Alors, j'aurai du être heureux qu'elle soit revenue mais... Quelque chose me dérangeait. Vraiment.


Alors écoute moi bien, c'est pas la joie, dans ton coeur, les Sans-Coeurs se multiplient, j'ai même failli me faire tuer par ces Sans-Coeurs, mais toi, ou plutôt, le jeune toi m'a aidé, en appuyant sur le fait que tu ne devais pas l'oublier ! Tu ne devais pas oublier tout ce que tu as fait quand tu étais plus jeune ! Tout ces souvenirs que j'ai gardé de toi, tu ne dois pas les oublier !

 Comment ca ? Des Sans-Cœurs ? « DANS » Sora ? 

… Voilà. Je me disais bien que y'avait un truc qui clochait. Moi et Naminé étions Sora. Et, si je commençais a avoir des doutes sur l'origine du léger handicap de Sora, la renaissance de Xion pouvait en effet poser réellement problème. Est-ce que Sora serait affaibli ? Est-ce qu'il pourrait juste survivre à cette excursion à la Fin des Mondes ?

Et … Xion. Pourquoi es tu ici ? Je ne suis certain que ce soit une bonne chose que tu aies été séparé de Sora... Je pense en fait... que c'est vraiment inquiétant.

Je suis d'accord avec le Roi. Sora, est-ce que tu te sens bien ? Toujours en pleine forme ? Tu peux te relever ? Naminé ? Xion ? Rien d'anormal chez vous ?

Je m'approchais de lui et lui tendis la main pour l'aider à se relever, puis je tournais le regard vers le Roi.

Vous aviez peut-être raison. Il va peut-être falloir reporter ce petit voyage...
more_horiz
Je l’avoue, je ne savais pas comment réagir face à Sora devait je paraître en colère contre lui ? Où devrait- je sourire pour montrer que j’étais heureuse qu’il soit content que j’aille bien ? J’avoue, je me sentais perdue, encore plus quand il me serra fort contre lui. Mais que devais-je faire ? lentement je passai mes bras autour de lui de manière hésitante pour le serrer quelques instants contre moi. Mais n'étant pas tout à fait sûre que réconforter Sora qui s'apprêtait à partir sans nous était la meilleure chose à faire, j'avais lancé un regard de détresse à Roxas qui…n'était plus à côté de moi, visiblement le roi l'avait pris à part pour essayer de lui dire quelque chose qui à mon avis ne devais pas se savoir de tout le monde… Encore des secrets décidément… Cependant, afin de ne pas éveiller quelques soupçons j'avais agi le plus simplement du monde, gardant Sora contre moi.

Quelle ne fut pas ma surprise quand celui-ci se retira brusquement, qu'il tomba en arrière et qu'en face de moi se tenait… Xion !? Mais oui ! Cela ne pouvait être qu'elle ! Mais comment !? Et pourquoi surtout !?J’étais heureuse de constater que Xion était de retour mais… Si justement elle était partie, c'était pour rendre les souvenirs qu'avait vécus Sora et qui à l'époque vivait enfoui en elle… Si elle était revenue qu'étaient devenus ses souvenirs. Étaient-ils toujours en Sora ou en elle ? Cela courait vers un problème plus grave ! Mais assez réfléchis ! Xion avait frappé Sora prétendant que son cœur était envahi de sans cœurs, je n'en étais pas surprise… Le noir…les sans cœurs… Ma venue ici… Et si… Si en réalité ma venue ici était liée à celle de Xion d'une quelconque façon ? pas le temps d'y réfléchir que la brune me serre contre elle, visiblement très heureuse. Je la comprenais pour avoir en quelque sorte vécu la même chose. Puis Xion demanda qui était le roi, j'en profitais donc pour prendre la parole en désignant le roi :


-Xion comme tu viens de l’entendre je te présente le roi Mickey, un porteur de la keyblade tout comme toi, c’est en quelque sorte le roi de ce monde si l’on puis dire.


Puis d'un geste de la main, je désignai, Xion :


-Votre Majesté, je vous présente Xion, ancienne membre de l'organisation, elle est une alliée de taille et maîtrise tout comme vous la keyblade… Xion est bien l'une des seules personnes en qui je peux accorder ma totale confiance, je suis sûr qu'il en est de même pour Roxas.

Puis mon regard se porta sur ce dernier, qui semblait émettre de grandes inquiétudes et je le comprenais fort bien, Sora n'était pas au milieu de sa forme, et Xion venait d'apparaître comme par magie…c'était déboussolant. Sans réfléchir je me rapproche de lui et pris l’une de ses mains dans les deux miennes me détournant ainsi du roi et des autres.

-En ce qui me concerne à part le fait que je me sens totalement perdu avec ce qui vient d'arriver je vais bien, et je tiens à préciser une chose avant de songer à partir ou à rester sais que je vous accompagnerais quoi qu'il arrive. Et je pense qu'il en sera de même pour Xion quand on lui aura expliqué la situation. Je sais que c'est dangereux là-bas. Or toi et Sora vous êtes parfois de vraies têtes brûlées pouvant foncer dans le tas ce qui est plus dangereux. Le roi n'arrive déjà pas à contenir une Sora affaibli, comment veux-tu qu'il arrive à Contenir une Sora affaiblit plus un Roxas en pleine forme ?

J’avais dit ses dernières paroles de manière sincère avec un petit sourire sur les lèvres, sans réfléchir.

-C'est pourquoi quoi qu'il arrive, je vous accompagne, je viens à peine de vous retrouver, il est donc hors de question que je vous laisse tous partir risquer vos vies sans être de la partie, je pense que tu aurais fait pareil à ma place n'est-ce pas ? Tu m'aurais accompagnée quoi qu'il arrive, j'en suis certaine .

Puis après avoir dit ses mots, je me tournai enfin vers le roi Xion et Sora. Lâchant la main de Roxas.


-Avant toute chose le plus simple serait d'expliquer la situation à Xion au moins un minimum, ensuite pardonnez-moi votre Majesté… Mais je doute fortement que le vaisseau vers lequel vous vous dirigiez tout à l'heure soit assez grand pour plus de trois personnes… Il faut beaucoup de munies pour en avoir un plus gros d'autant plus si nous sommes 5, hors même si nous en empruntions autre, je ne pense pas que nos supérieurs seraient d'accord, de même la disparition d'un vaisseau ne passerait pas inaperçu. Je pense que le mieux, ce serait que Roxas Xion ou moi-même utilisions notre pouvoir pour créer un portail vers le monde souhaité non ?
more_horiz
La chute lui avait fait mal aux fesses. La voix haineuse de Xion lui avait fait mal au coeur. La claque sèche lui avait mal à la joue. Et tout le reste lui faisait mal à la tête. Un elixir aurait été le bienvenu, mais il n'y avait aucun mog en vue. La seule solution, c'était de continuer, malgré les questions, malgré l'inquiétude. Car la seule chose dont Sora était certain, c'était que le temps était compté.

Sur Xion, il en avait des questions. Tout ce qu'elle disait lui paraissait bizarre : une copie de lui ? un numéro XIV dans l'Organisation XIII ? Un jeune-lui qui l'avait aidée à s'échapper de son coeur rongé par les ténèbres ? Qu'est-ce qu'elle faisait là, d'abord ? Et pourquoi ressemblait-elle si furieusement à Kairi, elle aussi ? Après s'être frotté la joue, il soupira. Tout cela le dépassait, mais il était prêt à l'accepter. Il avait bien trouvé un Verrou Céleste dans une bulle à Atlantica. Bon sang, il avait bien chanté en se pavanant à Atlantica ! Tout paraissait plausible à côté de ça.

Naminé et Roxas se portaient garants d'elle ? Parfait, ça suffisait. Ca pouvait même excuser la gifle. A la rigueur.

Le souci, c'est que son apparition inattendue retardait les choses. Alors que tout le monde semblait s'être mis d'accord pour partir, voilà que Roxas reparlait de reporter le voyage, que le Roi trouvait la séparation de Xion... inquiétante, et que Naminé souhaitait prendre le temps de tout réexpliquer depuis le début au numéro XIV. La migraine de Sora s'intensifiait rien qu'à cette éventualité. S'il ne tenait pas tant à sa singulière coiffure, il s'en serait arraché les cheveux. Acceptant bien volontiers la main de son alter ego blond, il se remit sur ses deux pieds et s'éclaircit la gorge. Il allait parler.


"Ecoutez-moi, tous !" Il prit une grande inspiration, jaugeant du regard les différents protagonistes qui l'encerclaient. "Vous le savez ! A part ceux des princesses de cœur, tous les cœurs ont une part de ténèbres. Si Xion était en danger, je préfère qu'elle soit là. Et si je dois me souvenir de ce que j'ai fait quand j'étais plus jeune, c'est là-bas qu'il faut aller." Il mettait toute sa conviction dans sa voix et ses gestes. Mais il se demandait quand même ce qu'il avait bien pu oublier : Kairi, la grotte, Riku, le radeau, l'épée en bois, le paopou... il se souvenait de tout ce qui comptait.

"Oui, c'est sûrement très dangereux. Mais vous avez une meilleure idée, à part rester ici à nous 'inquiéter' ? Vous croyez que je vais me poser des questions et attendre d'être transformé en sans-coeur ?" Une fois, ça suffisait, merci. Il se tourna vers Mickey et se pencha, les mains sur les genoux : "Majesté, quand je suis revenu, j'ai soufflé sur les cendres de la Pierre Angulaire. Je savais que je devais le faire ! Elles sont devenues vertes et ont tourbillonné jusqu'à ma poitrine." Il reproduisit leur mouvement avec une main qui alla taper contre son cœur. "Ça veut forcément dire quelque-chose !"

Naminé avait émis l'idée d'un portail de ténèbres. Très bonne idée, ça irait encore plus vite qu'avec le vaisseau. S'il avait pu en créer un lui-même, il serait déjà parti : non parce qu'il souhaitait leur fausser compagnie, mais parce que l'appel était trop fort. Il avait l'impression qu'une étoile pulsait dans son crâne, et la sensation n'était pas très agréable. Comment leur faire comprendre, à tous ? Il passait sûrement déjà pour un demi-fou.

Il souffla et dit simplement, avec un maigre sourire et des yeux grands ouverts :
"Faites-moi confiance ?"
more_horiz
Retour du Héros
Sora, Roxas, Naminé, Mickey...
De nombreuses choses s'étaient succédées juste après que je n'aie giflé Sora, au final, je me demandais toujours si j'avais bien fait de le gifler... Le Roi Mickey, comme l'avait appelé Naminé maniait tout comme moi la Keyblade, ce Roi-là avait l'air d'être assez proche de Sora, ils devaient même être de bons amis. Dans les souvenirs de Sora que j'avais vus, il avait été dans le Monde des ténèbres avec Riku après la bataille contre Ansem.Il était donc le fameux Roi Mickey, le Roi du Château Disney... Il me serra la main puis avoua qu'il trouvait ma séparation de Sora un peu... inquiétante. Mais moi, je ne trouvais pas vraiment ça très inquiétant. Mais avant de me dire qu'il trouvait ça inquiétant, il me demanda comment ça se faisait qu'il y avait des Sans-Coeurs dans Sora.

Alors, écoutez moi bien, je ne le répéterais peut-être pas ! En fait, il y a le côté "Obscur" du coeur de Sora qui a "pris le dessus" sur l'autre partie du Coeur, mais de ce que je sais, Sora ne pourra pas redevenir aussi puissant qu'avant tant qu'il n'aura pas récupéré la Keyblade, et qu'il ne se rappelera pas de tout ce qu'il a fait dans sa jeunesse !

Roxas prit ensuite la parole rapidement après lui, en parlant d'un "'voyage" qu'ils comptaient faire...
Quand Roxas avait mentionné le voyage, je m'étais demandé où est-ce qu'ils comptaient aller, ce que je leur avait demandé assez rapidement, il faut bien le dire. Il me demanda également rapidement s'il n'y avait rien d'anormal chez moi, je ne sentais rien de perdu en moi, mais je fus prise d'un doute à un moment... Je tendis le bras et fis apparaître une lumière dans ma main, et une Keyblade apparut. Mes doutes furent envolés au moment où j'ai senti le manche de la Keyblade dans ma main, je la fis disparaître et passa ma main dans les cheveux, avec un sourire.

Rien d'anormal, Roxas !

Naminé prit ensuite la parole, elle parla du voyage et dit à Mickey que le Vaisseau Gummi vers lequel il se dirigeait avant mon apparition serait peut-être un peu petit pour nous tous. Attendez un peu... "Nous tous" ? Alors Naminé pensait que j'allais venir avec eux, après qu'ils ne m'aient expliqué la situation... Elle mentionna également l'idée d'utiliser un Portail des Ténèbres pour se diriger vers le monde dans lequel ils voulaient aller... Je me demandais alors dans quel monde ils voulaient aller, ils voulaient sûrement aller dans un monde vers lequel je pourrais ouvrir un Portail, mais je ne savais pas vraiment lequel...

Hmm... A vrai dire, j'ai presque aucune raison d'aider Sora mais... Je vais peut-être vous accompagner, mais il faudrait que je sache vers quel monde vous voulez aller vers lequel vous voulez aller, et également que vous me parliez de la situation dans laquelle vous êtes.

J'avais dit ça d'un ton moins sec que quand je parlais avec Sora, à vrai dire, j'éprouvais de la culpabilité pour la gifle que je lui avais mise, mais il était vrai que je n'avais presque aucune raison de l'aider, mais j'allais quand même le faire, j'avais hérité de son envie d'aider les autres, faut croire ! Ce dernier prit d'ailleurs la parole, il parla du Voyage qu'ils comptaient faire et que s'il voulait se rappeler de ce qu'il avait fait plus jeune, qu'il allait falloir qu'il aille là-bas. Mais à quel endroit voulait-il se rendre ?

Euh, Sora... Excuse moi d'avoir été un peu méchante tout à l'heure, mais j'avais un peu la haine contre toi... Enfin, je m'excuse, j'espère que tu ne m'en voudras pas trop !

Il continua de parler, il demanda si l'on pouvait lui faire confiance, moi je répondis oui, j'étais à vrai dire un peu excitée par ce Voyage !
more_horiz
Il semblait évident maintenant qu'il n'était pas facile de rassurer le roi quand à cet expédition. C'était dangereux et complètement fou. Et il savait que son Maitre aurait été furieux, si il avait été encore en vie. Mais aujourd'hui, Mickey devait prendre des décisions seul, et avec Roxas pour les
accompagner, alors il avait bon espoir que ce soit plus facile de protéger le jeune Sora... Mais il espérait que le Simili avait bien en tete l'importance de cette mission.

Majesté, ne vous inquiétez pas. Je veille sur vous deux !
Il allait le remercier et lui rappeler qu'il n'était pas celui qui aurait le plus besoin de protection, quand Sora laissa de nouveau échapper un cri de douleur. Alors, ce que tous virent juste sous leurs yeux était sans aucun doute encore plus effrayant que ce qu'ils auraient pu imaginer.... Une personne... Un double féminin de Sora, de toute évidence, était sorti de son corps comme on sort d'une prison... Et avait commencé à s'en prendre à Sora, lui faisant comprendre que son corps était déjà infesté de Sans Coeurs....
Attendez.... infestés de Sans Coeurs ??? C'était pas du tout ce qu'ils avaient prévus... Yen Sid, Merlin et Mickey pensaient que la Pierre Angulaire de Lumière soignerait le jeune héros... Cependant, il semblait de plus en plus évident que tous ce qu'ils avaient fait n'avait servi à rien...

Y avait t'il seulement un moyen ? Le petit roi était totalement perdu, mais cela ne l'empecha pas de comprendre que cette dénommée Xion, et Roxas et Namine se connnaissaient apparemment très bien.

Je suis d'accord avec le Roi. Sora, est-ce que tu te sens bien ? Toujours en pleine forme ? Tu peux te relever ? Naminé ? Xion ? Rien d'anormal chez vous ?

Apparemment, rien d'apparant n'était arrivé... Cependant, Mickey était bien placé pour savoir qu'il n'était pas facile de voir le pire au premier coup d'oeuil... Les vrais malheurs se tapissaient dans l'ombre jusqu'à bondir sur sa proie...Mais encore une fois, Mickey avait la sensation que personne n'était plus touché que Sora... En particulier quand le pauvre garcon venait de se faire frapper par cette fille qui disait etre « lui »
Vous aviez peut-être raison. Il va peut-être falloir reporter ce petit voyage...
Le petit Roi eut un moment d'hésitation, et finalement, secoua sa tete.
« Non... en fait je crois que c'est Sora qui a raison.... Si quelque chose d'horrible arrive à son cœur en ce moment, rester enfermé ici ne changera rien.... On doit trouver des réponses pour le sauver, et il se pourrait en vérité que ces réponses se trouvent sur les Iles du Destin... Bien que j'aurais préféré que ce ne soit pas le cas... »

Xion le confirma peu après, la part de ténèbres avait bel et bien pris le meilleur du cœur de Sora, et ils ne pourraient rien faire tant que Sora n'aurait pas retrouvé la mémoire et sa Keyblade... Ils ne pouvaient donc pas décemment retarder l'échéance de leur voyage.

"Ecoutez-moi, tous !" La souris se tourna vers Sora. "Vous le savez ! A part ceux des princesses de cœur, tous les cœurs ont une part de ténèbres. Si Xion était en danger, je préfère qu'elle soit là. Et si je dois me souvenir de ce que j'ai fait quand j'étais plus jeune, c'est là-bas qu'il faut aller." Effectivement, c'était ce qu'il pensait aussi... Si il n'aimait pas l'idée, il ne pouvait certainement pas nier que c'était ce qu'il y avait à faire, n'est ce pas ? Ah... si seulement, son Maitre était toujours la... Ca aurait été bien plus facile, si il avait pu avoir son avis avisé..."Majesté, quand je suis revenu, j'ai soufflé sur les cendres de la Pierre Angulaire. Je savais que je devais le faire ! Elles sont devenues vertes et ont tourbillonné jusqu'à ma poitrine." Le petit Roi écarquilla les yeux, légèrement secoué par cette révélation (encore une !). Qu'est ce que ca pouvait bien vouloir dire ? Maintenant, une chose était sure, c'est qu'ils ne pouvaient pas rester ici les bras croisé pour le savoir...

« D'accord, je te fais confiance, Sora, mon ami. Tu peux compter sur moi. »
Sincère, le petit Mickey. Inquiet mais sincère.

Namine intervint par la suite, la jeune femme si tranquille lui expliquant qui était Xion.
-Votre Majesté, je vous présente Xion, ancienne membre de l'organisation, elle est une alliée de taille et maîtrise tout comme vous la keyblade… Xion est bien l'une des seules personnes en qui je peux accorder ma totale confiance, je suis sûr qu'il en est de même pour Roxas.
Mickey inspecta la fameuse Xion... et bien que le fait qu'elle soit sortie directement du corps de Sora la désignait comme une suspecte, le petit Roi ne pouvait s'empecher de préviligier le jugement de Namine et Roxas... Si la jeune fille était leur alliée... Alors le Roi voulait bien croire à son envie d'aider... Bien que sa phrase ne fasse que se répéter en boucle dans sa tete... des ténébres de plus en plus imposant dans le cœur de Sora... sa profonde fragilité, cette sensation d'urgence... Le cœur de Sora était t'il entrain de se consumer ? La souris ne voulait surtout pas y penser. Au lieu de cela, il tenta de se concentrer sur le moment présent, alors que la petite blonde leur faisait part de leur envie de les suivre... Bien que Mickey n'était pas contre une aide supplémentaire, au contraire, il ne peut s'empecher d'avoir des doutes.

« Namine... je ne t'ai pas vu en action, je ne sais pas si tu sais te battre mais... As tu une arme, sais tu utiliser la magie ? Car sinon, je ne peux pas te laisser venir... Ce serait te jeter dans la fausse aux lions... » Il se tourna vers Roxas, espérant que sur ce coup ci, il le soutiendrait bec et ongle.... il était hors de question d'emmener quelqu'un de désarmer... Si la jeune fille savait se défendre cependant... C'était une autre histoire.


-Avant toute chose le plus simple serait d'expliquer la situation à Xion au moins un minimum, ensuite pardonnez-moi votre Majesté… Mais je doute fortement que le vaisseau vers lequel vous vous dirigiez tout à l'heure soit assez grand pour plus de trois personnes… Il faut beaucoup de munies pour en avoir un plus gros d'autant plus si nous sommes 5, hors même si nous en empruntions autre, je ne pense pas que nos supérieurs seraient d'accord, de même la disparition d'un vaisseau ne passerait pas inaperçu. Je pense que le mieux, ce serait que Roxas Xion ou moi-même utilisions notre pouvoir pour créer un portail vers le monde souhaité non ?

Pas idiot... C'est vrai qu'a l'origine, Sora et lui ne devaient etre que deux.... Mais maintenant, ils ne pourraient pas tous rentrer dans le vaisseau gummi... Et bien que le Roi Mickey aie toujours détesté les couloirs des ténèbres.... Il ne pouvait pas nier que cette fois ci, ils en avaient bel et bien besoin. Il hocha la tete.
« D'accord, vas pour le portail. C'est la meilleure solution. »


Hmm... A vrai dire, j'ai presque aucune raison d'aider Sora mais... Je vais peut-être vous accompagner, mais il faudrait que je sache vers quel monde vous voulez aller vers lequel vous voulez aller, et également que vous me parliez de la situation dans laquelle vous êtes.
« Je pense que de la ou tu étais, tu en sais autant que nous, Xion...Sora est en danger, et il nous faut trouver un moyen de l'aider... Bien que de toute évidence, la réponse semble résider dans son monde d'origine. A vrai dire on en sait rien de plus pour le moment... On aimerait aller aux Iles du Destin. Aux anciennes Iles du Destin, à vrai dire. »

Une fois les choses réglées entre eux, Mickey se trouva un peu bete. Il partait encore sans prévenir personne. Quel Roi il faisait, vraiment. Mais bon... en voyant le visage souriant du si jeune Sora, il se dit que ca valait le coup. Après tout, il avait vu sa vie chamboulée par son rôle, le moins qu'ils pouvaient faire, c'était de lui permettre de retrouver une vie aussi normale que possible...
more_horiz
Namine... je ne t'ai pas vue en action, je ne sais pas si tu sais te battre mais... As-tu une arme, sais-tu utiliser la magie ? Car sinon, je ne peux pas te laisser venir... Ce serait te jeter dans la fosse aux lions... 

Le Roi avait une fois de plus raison. Il avait osé dire ce que je n'osais pas, aussi ces quelques paroles me rassurèrent un peu. Je savais Sora mal en point, il serait une cible facile... Mais Naminé ? Des tas d'images se bousculaient dans ma tête, et j'imaginais le pire. Ouais, elle ne pouvait décemment pas venir avec nous. Le Roi s'était même retourné vers moi et de son regard, me demandait de l'aide.

Naminé... Tu ne peux pas venir avec nous. La dernière fois quand je t'ai retrouvée, tu aurais pu mourir. Ici le danger sera encore plus grand, il ne s'agira pas de quelques ombres ou même de quelques soldats. Des sans-coeurs bien plus puissants rôdent à la Fin des Mondes, et... Je n'aimerais pas qu'il t'arrive quelque chose.

Je baissais la tête. Elle avait l'air de vraiment vouloir nous accompagner... Mais il fallait l'avouer, elle était bien trop fragile, et la seule chose qu'elle pourrait trouver là-bas ce serait probablement la mort.

Je me portais déjà garant de Sora et du Roi, et voilà qu'en plus Xion nous rejoignait. De ce que je me rappelais, elle au moins savait se défendre ne serait-ce qu'avec sa keyblade. D'un autre côté, il y avait quelque chose en moi qui me disait que nous aurions besoin d'elle. Quoi ? Depuis l'arrivée de Xion, les souvenirs de Sora avaient l'air de faire partie du problème et qui connaissions nous capable de les démêler ? Il n'y avait qu'elle...

Je m'approchais de Naminé, lentement, et posais mes mains sur ses épaules.


Même ici tu n'es pas à l'abri. Les sans-coeurs ont vraiment gagné beaucoup de terrain depuis la destruction de la pierre angulaire. Oublie ce que je viens de dire, je préfère encore te savoir près de nous.

Je me rapprochais maintenant du Roi, et lorsque nous fûmes assez loin pour ne pas qu'ils entendent je repris la parole.

Majesté, je sais que c'est dangereux pour nous tous. Plus pour certains, que d'autres. Mais nous avons besoin de Naminé. Xion nous a parlé d'un problème avec les souvenirs de Sora, je suis persuadé que Naminé pourra y faire quelque chose. À nouveau, je vous demande de me faire confiance. Si jamais, une fois là-bas, les choses se passaient mal, j'en prendrai la responsabilité.

Et sur ces mots, je tendis le bras vers le milieu du hangar gummi. Une masse vaporeuse se dessina sur le sol, puis s'agrandit jusqu'à prendre la forme d'un portail. Quelques pas nous suffiraient pour nous retrouver sur les restes de l'Île. Le problème maintenant serait les entremondes... Les ténèbres du cœur de Sora avaient pris bien trop de terrain eux-aussi, et le voyage, fait de cette façon, n'arrangerait en rien le problème, bien au contraire.

… Ne partez pas maintenant, je dois juste aller chercher quelque chose, je reviens vite !

Et je partis en courant pour rejoindre ma chambre et prendre mon vieux manteau. Celui que je portais du temps de l'Organisation. Je le ramenais à Sora et lui tendis.

Enfile ça. T'en auras besoin ! Ça te protégera des ténèbres. Et garde-le un peu... au cas où. Et maintenant, on y va !
more_horiz
A l'écoute des explications de Xion et à la vue de l'inquiétude des autres, Sora se sentait comme un puzzle qu'on désassemblait méthodiquement avant d'en disséminer les pièces : son ventre et son cerveau en étaient tout emmêlés. Il était bigrement temps de remettre tout ça en ordre. Heureusement, sa sincérité avait une nouvelle fois fait mouche. Il était sûr de ce qu'il avançait, il n'avait pas usé de duperie ni de sournoiserie pour convaincre les autres (quand bien même en eut-il été capable), et ça avait marché. Mickey lui faisait confiance. Roxas aussi. Naminé n'avait encore rien répondu, mais il sentait qu'elle acquiesçait.

Pour Xion, c'était une autre histoire. Après la gifle et les remarques haineuses, voilà qu'elle hésitait et se demandait pourquoi l'aider. Sora grogna en aparté : c'est lui en mode plus jeune qui l'avait aidée à s'échapper de son cœur. N'était-ce pas une raison suffisante ? Il inspira, expira et se reprit. Elle avait sans doute raison, elle ne lui devait probablement rien. Sauf que... maintenant, elle s'excusait de son comportement. Il fronça les sourcils : qu'est ce qui pouvait bien justifier ce soudain revirement ? Et pourquoi ressentait-t-elle tant de haine envers lui ?

Mais Sora était Sora. Il avait presque pardonné à Maléfique, il pouvait bien pardonner à Xion. Il finit par sourire en se frottant les cheveux :
"Ne t'en fais pas, c'est ton retour parmi nous qui a du te chambouler. Ta keyblade nous sera sûrement utile là-bas." Bien sûr, il n'avait pas râté ce léger détail. Elle avait invoqué Chaîne Royale, ou une copie de Chaîne Royale, si Xion était une copie de lui. Pourquoi y parvenait-elle et pas lui ? Encore et toujours des questions...

Pendant ce temps, Roxas argumentait auprès du Roi l'importance de la venue de Naminé. Sora savait qu'autrefois, sous les ordres de l'Organisation XIII, Naminé avait manipulé ses souvenirs. Puis elle les avait remis en place, sans y être obligée par quiconque. Il s'était parfois demandé quels faux souvenirs elle avait bien pu lui implanter, mais alors qu'elle était là en face de lui, il ne ressentait pas un besoin urgent de lui poser la question. Il se contenta de hocher la tête envers Mickey pour appuyer les dires de Roxas : Naminé était experte en recousage de mémoire, et donc la mieux placée pour l'aider à se souvenir.

Lorsque son simili tendit le bras et qu'une petite masse noirâtre apparut au beau milieu du hangar, Sora se mit par réflexes sur ses gardes. Mais personne n'allait sortir de ce portail sinon eux, de l'autre côté. Parfait. Il se mit à courir en direction du trou noir mais, à trois mètres du but, fut stoppé dans son élan par Roxas. Frappant sur sa cuisse, roulant des yeux, il se mordit les lèvres pour éviter de grommeler 'quoi encore ?'. Puis, pour calmer son impatience, il s'amusa à faire le tour du portail, à y glisser une main, un avant bras, un bras...


"- Roi Mickey, si on comprend bien...
- ... on a préparé le vaisseau pour rien ?" s'exclamaient Tic et Tac dans son dos.

La sensation était étrange, comme si des milliers d'insectes parcouraient sa peau, se glissaient entre ses gants et ses doigts. Et puis il se sentit aller de l'avant, comme si quelqu'un lui avait pris la main de l'autre côté et tirait. Il retira rapidement son bras qui retomba mollement le long de son corps, légèrement engourdi. Sora grimaça : c'était peut-être plus rapide que le vaisseau gummi, mais nettement moins agréable. Heureusement, Roxas courait plus vite encore que les hyènes de la Terre des Lions et revenait déjà avec la solution.

Le jeune homme brun attrapa le manteau noir et tenta de l'enfiler par dessus son accoutrement déjà décoloré. Il avait grandi depuis le temps ou Roxas était vêtu ainsi, mais en forçant un peu, ça passait. Porter des vêtements trop étroits n'allait arranger ni la coordination de ses mouvements, ni sa crédibilité, mais ça ne l'avait pas dérangé plus que ça à la Cité du Crépuscule et il s'en accommoderait de nouveau.

Refermant tant bien que mal la fermeture éclair, il déclara :
"J'espère que ça ne fait pas de moi le numéro XV !" et, après un clin d’œil à Roxas, il croisa les mains derrière sa tête et fit deux pas en arrière. Le portail l'avala complètement.
more_horiz
Retour du Héros
Sora, Roxas, Naminé, Mickey...
Voilà, maintenant, presque tout allait réellement commencer... Ils allaient aux restes des Îles du Destin... Là où j'avais appris ce que j'étais réellement, là où Riku m'avait appris ma véritable nature... Je ne suis qu'une mario,nette, crée pour voler les pouvoirs de Roxas, qui m'avait au final vaincu, j'avais été heureuse que ça soit le cas, même si j'avais voulu rester avec lui... J'étais quand même toujours présente proche de lui, et ça m'avait plu, mais bien entendu, je préférais qu'il me voie, et que je sois proche de lui maintenant...  Sora me dit que ce qui avait dû me chambouler était mon retour, il avait sûrement raison, puis il me dit que ma Keyblade serait un atout là-bas ! Je fis disparaître cette dernière. Nous étions donc cinq, d'après ce que j'ai compris, à partir aux Îles du Destin ? Cet endroit me satisfaisait vraiment, et puis il fallait bien que j'aille quelque part pour me refaire la main avec la Keyblade !

Sora, Roxas, le Roi, Naminé et moi-même... Quand j'y pense, chacun d'entre nous est "lié" à Sora, et nous manions presque tous la Keyblade, puis la question de comment Naminé allait se défendre était arrivée... Il était vrai que pour le Roi, Roxas, Sora et moi cela était plus simple, puisque nous manions tous la Keyblade, mais Naminé, elle... Mais bon, il fallait qu'elle vienne, absolument ! Je me souviens qu'elle avait parlé de modifier les souvenirs, elle avait même modifié les souvenirs de Sora pour permettre à l'Organisation XIII de me créer... Mais bon, ce fut après que je regarda Roxas, il tendit le bras vers le milieu du hangar, et Sora partit le premier, mais fut stoppé par Roxas qui alla chercher quelque chose dans sa chambre, le fait que Sora s'arrête brusquement m'avait légèrement fait rire, Sora s'amusa à faire le tour du portail et d'y passer un bras.

Hé, fais gaffe ! C'est pas très agréable la première fois comme sensation !

Après que j'eus dis ça, il retira brusquement son bras du portail, ce qui me fit rire puis je m'approcha de lui, entendant Roxas s'approcher en courant du Hangar, il envoya à Sora son ancien Manteau, celui de l'Organisation XIII, ce qui me fit penser que je portais toujours le mien, Sora l'enfila tant bien que mal, avant de se retourner vers Roxas et de lui dire :

"J'espère que ça fait pas de moi le numéro XV !"

Ca me fit rire puis il fit un clin d'oeil à Roxas, avant de croiser les bras derrière sa tête, et de passer à travers le portail en reculant. Je m'approcha à mon tour du portail, le regardant puis soupirant, pendant quelques minutes, puis je me retourna vers les autres, avant de leur dire avec un sourire forcé, car l'idée de passer à nouveau dans l'un de ces portails ne m'attirait pas tant que ça :

Vous venez ?

Puis je me retourna vers le portail, en passant d'abord mon bras et passant entièrement ensuite dedans.
more_horiz
L'idée de voir une jeune femme sans défense aux Iles du Destin ne lui plaisait pas du tout. Si eux risquaient leur vie en y allant, qu'en était d'elle ? Mickey ne la connaissait pas très bien, mais il savait qu'elle comptait énormément pour Sora et Roxas. Et il n'était pas du genre, dans tous les cas, à accepter que quelqu'un risque sa vie à ce point. Chaque existence était précieuse, et il fallait les protéger, surtout en ce temps de guerre bien sombre.

Naminé... Tu ne peux pas venir avec nous. La dernière fois quand je t'ai retrouvée, tu aurais pu mourir. Ici le danger sera encore plus grand, il ne s'agira pas de quelques ombres ou même de quelques soldats. Des sans-coeurs bien plus puissants rôdent à la Fin des Mondes, et... Je n'aimerais pas qu'il t'arrive quelque chose.

Il hocha subrepticement la tête, mais rapidement, son attention fut détournée par la nouvelle venue, Xion, qui acceptait de les suivre. Il ne trouva rien à y redire. Elle était certes une jeune fille, mais elle était aussi une porteuse de la Keyblade. Elle avait donc autant de chance de s'en sortir que n'importe qui dans cette pièce.
Il ne remarqua pas le changement d'avis de Roxas avant que celui ci ne le reprenne de coté et ne lui fasse part de la situation.
Majesté, je sais que c'est dangereux pour nous tous. Plus pour certains, que d'autres. Mais nous avons besoin de Naminé. Xion nous a parlé d'un problème avec les souvenirs de Sora, je suis persuadé que Naminé pourra y faire quelque chose. À nouveau, je vous demande de me faire confiance. Si jamais, une fois là-bas, les choses se passaient mal, j'en prendrai la responsabilité.

Mickey eut une moue inquiète. « Si Naminé... est blessée, ou pire... Il s'agira plus que de prendre une responsabilité, Roxas. J'espère que tu es conscient que sa vie est réellement en danger, là bas... » Cependant, ce qu'il avait dit à propos de la mémoire de Sora n'était pas idiot... Si Namine avait réussi à la reformer une première fois, alors peut etre qu'elle pourrait les aider une deuxième fois... ? En particulier quand elle avait l'air aussi décidée. Il soupira, persuadé qu'il finirait par le regretter.
« Bon... D'accord. Mais il va falloir être doublement vigilant. D'accord ? Je ne veux perdre personne pendant cette aventure. D'accord, mes amis ? Personne ne doit disparaître. »
Il était inquiet.... Après avoir perdu Yen Sid...Il ne voulait perdre aucun autre de ses amis, en particulier quand Sora venait de apparaître.

"Ne t'en fais pas, c'est ton retour parmi nous qui a du te chambouler. Ta keyblade nous sera sûrement utile là-bas."
Bien sur que Sora pardonnerait à Xion. Le pauvre garcon était totalement incapable de détester sans vrai grand motif (comme tenter de l'assassiner et d'assassiner ses amis, et encore). C'était ce qu'il faisait ce qu'il était... Et cela lui donna envie de croire en Xion... Après tout, si elle était une partie de Sora... Alors elle ne pouvait que les aider, n'est ce pas ?
Il étaient fin près à partir. Sauf que Roxas avait quelque chose à aller récupérer... et finalement, le détour fut profitable, puisqu'il ramena une vieille cape de l'Organisation pour protéger Sora pendant le voyage. Mickey ne put s’empêcher de se sentir très soulagé en voyant Sora revêtir cet uniforme, alors que celui ci était leur pire cauchemar quelques années auparavant.

"J'espère que ça ne fait pas de moi le numéro XV !"
Une petite blague qui le fit sourire. Sora était égal à lui meme... meme devant le danger, il arborait le même sourire détendu.
Une fois Sora et Roxas disparus dans le portail, Mickey suivit, non sans s'etre excusé auprès de Tic et Tac. Ayant déjà emprunté ce genre de moyen de locomotion, le roi ne fut pas surpris... cependant, il n'avait jamais aimé cette sensation d'etre compressé... Puis étiré à nouveau, dans le noir total, se sentant scruté, observé par un regard noir... Ou des milliers de regards jaunes...

Il ne se passa que quelques secondes entre le moment ou il franchit le portail, et ou il atterit à leur destination, cependant, cela lui sembla durer de très longues minutes... D'autant plus que ce qui les attendaient sur les Iles du Destin n'avait rien de paradisiaque... Et Mickey avait peur, à raison, de la réaction de son ami en les découvrant dans un tel état.
more_horiz
Si j'avais été un être vivant normal, j'aurais pu dire que leur remarque m'avait énormément blessé...Hors je ne ressentais qu'une petite pression au niveau de ma respiration alors que serraient les poings. Hors je devais admettre que Roxas le roi Mickey et les autres avaient raison de s'inquiéter pour moi. Moi-même, je savais que je prenais des risques inconsidérés en voulant les accompagnés, certes, je n'étais plus la petite Naminé toute perdue qui venait de débarquer ici d'on ne sait où qui, ne savais pas se battre, mais étais-je assez forte ? Je ne le savais pas. Mais je savais qu'il y avait une large différence entre ne pas intervenir, car l'on se sent faible et abandonner ses amis face à un danger imminent. Hors, j'en avais plus que marre de rester cloitré derrière mon abri et être inutile alors que les autres risquait leur vie pour une cause juste !

Ils leurs étaient interdit de m'empêcher de les accompagner, surtout avec ce qui venait de se produire avec Xion et Sora, si cette dernière avait dû disparaître, c'était pour que les souvenirs de Sora soit au complet, il en était de même pour Roxas et moi ! Je me doutais qu'alors, les souvenirs de Sora étaient incomplet, voir peut-être que certains avaient disparu… Hors, j'avais été capable de lui restaurer la mémoire une fois... Pourquoi pas deux ? Sauf que la première fois, j'avais pu utiliser mon don en grande partie grâce aux murs du manoir Oblivion qui aujourd'hui n'était plus… Cependant, tout n'était pas perdu, car je savais que mon pouvoir touchait tout ce qui était lié à notre brun donc... En toute logique, il devrait être possible de l'utiliser dans un lieu qui serait intimement lié à notre héros ? Je n'en savais rien, mais il me fallait essayer. Hors justement là, on se rendait sur le lieu ou Sora avait quand même passer au moins 15 années de sa vie ! Je n'aurais pas d'autres occasions !

Heureusement, Roxas avait fini par changer d'avis, bien avant que je n'aie pu parler, ce qui me permit de mieux réfléchir à ce que j'allais pouvoir leur dire pour justifier mon entrée dans cette expédition forcée… Il me fallait trouver des arguments imparables pour pouvoir prouvé qu'ils avaient besoin de moi. Le temps que je trouve la bonne manière de formuler ma réponse, Roxas était rapidement aller chercher un manteau noir de l'organisation qui à sa vue me fit frémir… Trop de mauvais souvenirs des membres de l'organisation envahirent mon esprit l'espace d'une seconde. Mais au lieu d'en être accablée, je n'en fus que plus déterminée. Cependant, mes paroles que j'avais décidée de dire à tout le monde ne voulaient pas franchir le cap de mes lèvres… Un à un, je les vois franchir le portail noir créé par mon ami blond à mes côtés.


-Roxas... Je sais bien que je suis la seule à ne pas pouvoir me battre avec une keyblade… Mais comment puis je resterais à attendre ici alors que… Mes amis risquent leur vie pour la sauvegarde des mondes ? Comment puis je penser à me mettre en sécurité, alors que je sais que dans d'autre monde à cet instant précis, des innocents bien plus faible que moi meurent ou tente de survivre face aux ténèbres ? Tu n'a pas le droit de me demander de rester ici alors que toi et les autres, vous risquez votre vie ! Je sais que tu as changé d'avis, mais... Il fallait que je te le dise… Cela me semble important que tu sache pourquoi je me bat…

Sur ces mots, je me tu l'espace de quelques petites secondes, mon regard, plutôt doux, plongea dans celui de Roxas tandis que je prenais ses deux mains doucement dans les miennes.

-Au début de ses aventures, Sora était bien plus faible que moi, certes, il avait la keyblade mais il ne savait pas s'en servir comme aujourd'hui. Pourtant, il n'a pas lâcher prise, il a réussi à évoluer, à devenir plus fort quelque soit ses adversaires, il nous à sauver plusieurs fois... Sans lui, nous ne serions pas là pour parler et tu le sais… Mais sait-tu comment il a réussi ? C'est parcequ'il n'était pas seul ! Tout au long de ses aventures, Dingo et Donald ont été des coéquipiers de poids face aux ténèbres ! Ils ne l'on jamais abandonner même dans les moments les plus difficiles, car ils sont « amis » Roxas ! Et les amis ça se serre les coudes ! Ça s'entraide encore plus face au danger ! Alors dit, toi bien une chose, on réfléchit et on attaque après, mais on le fait "ensemble" Car Roxas, tu me dit que tu tiens à moi, mais il en est de même pour moi.

J'inspirais un grand coup avant de tourner le regard vers le portail.


-Bon... On le franchit ensemble ce portail ?
more_horiz
    Je grinçais des dents. Tout le monde était parti et il ne restait que nous deux, Naminé et moi. Elle me dit ce qu'elle avait sur le cœur, et je ne pouvais qu'être d'accord avec elle. Elle était dans le vrai, et quelque part, je pensais pareil, mais j'avais du mal à imaginer que tout se passerait bien. Mais dans son regard, il y avait ce petit quelque chose qui brillait, une lumière qui scintillait et qui montrait sa détermination...

    À la vue de cette lueur, je compris. Je n'avais pas à m'inquiéter car, dès l'instant où nous étions tous ensemble, nos chances de victoire se voyaient décupler, et ça elle en était convaincue ! Et je ne parle pas de ces conneries de volonté de héros de shōnen ! Non, je voulais croire en ce que disait Naminé. Tout se passerait bien. Elle reviendrait vivante, tout le monde reviendrait tout court. Je fermais les yeux quelques secondes, soufflant un bon coup avant de les rouvrir
    .

    Merci, Naminé, dis-je, arborant un sourire des plus sincères du monde.

    Mes mains étaient dans les siennes et elle me proposait de traverser le portail. J’acquiesçais d'un signe de tête et d'un sourire et nous nous dirigeâmes vers la masse ténébreuse, nous y engouffrâmes pour enfin atterrir sur une plage désolée...

more_horiz
Vous croyez bien que j'étais au courant que vous aviez terminé ce rp ! J'ai à vrai dire essayé de le commenter trois fois, et à chaque fois, j'ai abandonné et tout effacé. Excusez par avance la brièveté du commentaire, il ne m'arrive pas très souvent de noter des missions de cet acabit. (en fait, ça pourrait bien être la première fois...).

Ce que je peux dire à première vue, en parcourant le texte, c'est que, bien qu'il n'y ait pas grand chose dans les premiers poste, ce « pas grand chose » est présenté sur un plateau d'argent. Oui, c'est de l'exposition, comme on pourrait en trouver dans tous les rps, mais dans un rp en groupe, c'est plus long (normal, vous me direz) mais c'est en aucun cas rébarbatif. On le ressent, certes, que c'est de l'exposition, mais la pilule passe très bien. C'est l'exposition d'un film de Ridley Scott ; tu c'est que c'est le début du film et qu'on doit t'expliquer le merdier, mais ça reste super intéressant.

Sora, j'adore ta manière de décrire le château, et comment il est devenu . A la différence des autres rps, on ressent que tu as connu cet endroit et a été absent, et donc que tu perçois le changement de plein fouet. Ta vision actuelle se superpose à celle du passé, c'est très délicat comme description, et en restant relativement simple (ce que je veux dire par là c'est que là où je m'enterrerais sous la description, toi tu arrives à le faire en quelques mots) tu arrives à me toucher au cœur. Je parle personellement ; parce que ce rp, je le déteste parce que je l'aime, je le déteste parce qu'il décrit avec fidélité la Lumière en période de guerre, usée et ternie, et tu le fais super bien.

De même pour Mickey ; lui-même est usé. Mais c'est une autre fatigue, celle de l'usure. Vous représentez tout ça très bien dans vos premiers rps, et c'est absolument génial à lire. Je vais arrêter d'écouter Wardruna en lisant ce rp parce que ça me donne envie de me terrer dans un coin et de pleurer. Bande d'affreux !

(c'est là où l'intervention de Tic et Tac est comme un rayon de Lumière, mais là encore, merde, ils ramènent des mauvaises nouvelles, faut les poêler, ces rongeurs!)

Avec le premier rp de Naminé, vient un choc, qui est double. D'un parce que Naminé arrive, tout simplement, et le second, c'est parce que l'on a une narration qui passe à la première personne. Alors là, je m'y connaît pas, en première personne. De mon regard extérieur, je peux dire que tu t'en sors admirablement bien. Il n'y a pas trop de répétitions. Il y a une irrégularité cependant ; les mots que tu emploies pour décrire ce que ton personnage ressent sont utilisés de manière à ce qu'on ne puisse pas fixer une émotion fixe sur ton personnage. Elle est ennuyée dans le premier paragraphe, et traîne dans le château en le visitant, mais quelques secondes après, elle si dirige d'un pas décidé. Il n'y a rien pour indiquer ce qui a pu lui faire prendre ce pas décidé, aucune description.

L'insertion des dialogues des précédents rps est quelque chose d'ardu, que j'essaie de faire le moins possible. (maintenant que vous avez remarqué, libre à vous d'aller relire tous mes rps, parce que maintenant que j'ai remarqué ça, oui, j'ai aussi remarqué que c'était systématique, avec les commentaires « mais... est-ce que tu lis les rps précédents ? » je vous jure que OUI.) Et toi tu le fais. Et tu le fais bien. Franchement ; elles font partie intégrante de ton texte, les paroles des deux autres. Et ça c'est géant. En plus de ça, on apprend ce que ton personnage en pense, et elle réagit.

Non, en fait, arrêtez tous là, de faire de la bonne interaction entre vous personnages. Parce que c'est trop bon et je déprime.

Le problème, dans un rp, c'est bien souvent que les membres postent à tour de rôle, dans un ordre bien défini. (sauf à la Réunion où l'ordre était dicté aussi sobrement que dans Mad Max) ; on a une certaine rébarbativité. Bein là non, savant usage des PNJ (on va peu-être pas les griller, les rongeurs.)

Et ils vont aux Îles du Destin. Vas-y, on est partis. (on sent bien la musique qui se déclanche après les paroles de Mickey, genre, en avant l'epicness ; on sent que ton personnage est un monarque sur cette simple phrase.) (comment ça je note pas les rps en ordre et ce morceau de rp étant avant le poste de Naminé ? Oui bon. Hein. Hé.)

Bon bein y'a Roxas aussi dans le rp.

Est-ce que j'ai vraiment lu ce rp moi ? Pas jusque là. Ok. Donc Roxas est là.

« Je l'imaginais déjà avec le Roi, en train de gambader dans le sable chaud, profitant de l'ombre des palmiers dévastés, sirotant un bon jus de paopou, les pieds en éventail devant ce putain d'océan de ténèbres qui bordait l'îlot en train de compter les Béhémoths et autres Darksides qui venaient leur demander s'ils ne souhaitaient pas un putain de transat ! »

Roxas, je t'ai trop commenté, et tu sais ce que je vais dire. Darkside est un mot improté et ne prend pas de « s » !!

Non, sans mauvais commentaire (ou presque) je n'ai rien à redire sur ce rp ; il est surprenant, parce qu'une fois encore, quelqu'un s'y rajoute. Et en plus c'est Roxas qui essaie de les raisonner. Ce sont des personnages très connus, qui se connaissent. Ce n'est pas un banal rp de rencontre ; c'est un rp où les gens se revoient, échangent, se connaissent mais en fin e compte, ne se connaissent pas forcément très bien non plus. C'est très bien amené, il y a du doute, il y a du haussement de ton. C'est super.

« Ouais... Je pense pouvoir appeler ça un suicide. » Un bon film aurait forcément cette réplique, moi j'dis ça, j'dis rien.

Je ne ferais remarquer que ceci ; « Lorsqu'il tira pour la sortir de son fourreau, le frottement du métal produisit un bruit auquel il n'était pas encore habitué. ». C'est de la culture G, hein, donc c'est moisi forcément, ce que je vais dire, mais les épées qui font un bruit métallique en sortant de leur fourreau, de même que les dagues et autres couteaux, c'est très, très mauvais. Du métal qui frotte contre du métal est, déjà d'une ; impossible, les fourreaux étant en cuir ou en tissu, jamais en métal, et souvent graissés, et de deux : dangereux pour la lame ! Métal conte métal ; la lame s’abîme énormément. C'est une idée reçue qui existe depuis que les films sonores existent, et qui est restée. Merci Ridley Scott, merci. (je le vantais tout à l'heure, hein, mais chut faites comme si j'avais rien dit.)

De même, l'expression « ployer le cou à gauche » me paraît un peu bizarre ; ployer c'est s'écrouler, un jonc qui ploie sous la force du vent, une planche qui ploie sous le poids d'un homme, du haut vers le bas le plus souvent, jamais pour un cou qui se tourne. J'admet que trouver une expression pour ce genre d'action est dur, j'essaie de penser à un mot mais je n'arrive pas à en trouver. Tu aurais pu utiliser « ployer » pour quelque chose de métaphorique ; avec Naminé en face, leur rencontre, le cœur de Sora ploie sous les sentiments (c'est poétique, un peu lourd tout de même cela dit.)

Après ce rp, je me demande... Ils y vont où ils y vont pas aux îles là, bordayl !?

Bein v'la Xion maintenant.

Y'a deux pages de rp, je vais peut-être effacer le « pardon pour la brièveté » hein ? Il est pas déjà noté ce rp ? (je regarde que maintenant, la peur au ventre... nan c'est bon. OUF.)

On a un mélange intéressants de styles de rp, n'empêche. De la première personne, de la troisième. C'est excellent. E que je remarque sur tes premières phrases Xion, c'est un mélange des genres. On a un début très agréable à lire, avec aussi un beau codage. Jusqu'au « Bordel. ». Qui est... de trop, il tranche avec le reste du rp mais en mal, parce qu'il ne convient pas à Xion. Je ne connaît pas trop le personnage, mais elle est plutôt douce, et déterminée, et forte, mais pas vulgaire, je pense.

Je viens de le remarquer, mais vous utilisez énormément de points de suspension. Ils ont utiles, mais il faut en user avec parcimonie car ils alourdissent le texte, beaucoup. Parce que le texte est assez significatif tout seul ; je veux dire par là que lorsque vous avez déjà dit quelque chose avec votre texte, pas besoin d'appuyer encore plus, ça devient redondant de cette manière.

Xion, bien d'avoir noté la source de ton code de rp en bas. Parce que comme ça je peut aller y fouiner aussi !

Et là, je ne sais absolument pas comment vous avez bien pu vous organiser pour le rp, qui poste quand, mais c'est très bien. Je me dessine très clairement les scènes dans la tête. Cet aparté entre Sora et Xion est très bien. A ceci près que le «   Cela s'est bien passé après ma... mort ?  » est quelque peu maladroit (encore des points de suspension!).

Des alliés, des alliés pour la Lumière !

Xion, il y a quelques expressions qui ne collent pas vraiment à ton personnage « mais j'avais un peu la haine contre toi... » est l'une d'entre elles ; c'est une expression très française, endémique à quelques personnes (à une catégorie d'âge plus précisément) ; je ne pense pas que les personnages puissent la connaître. Dans le cadre d'un rp plus léger, elle aurait pu mieux passer, j'en suis sûre, cependant elle casse le sérieux du texte que tu écris.

En fin de compte ils sont pas partis ! Je n'ai pas grand chose à rajouter, je suppose que c'est déjà bein assez long comme ça cela dit. J'ai bien peur de me répéter ; les défauts et qualités de vos rps respectifs sont tous listés ci dessus, passons aux notat... Putain mais y'a une suite !? Mais faites une pause les gars !!

Donc, les notations !

Roxas ; mission facile (au vu de ton grade je pense que ça n'a pas été d'une grande difficulté^^) : 10 points d'expérience + 120 munnies + 2 PS en défense.  

Mickey ; mission normale : 22 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS, 1 en force, 2 en magie.

Naminé ; mission normale : 21 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS en magie. Tu obtiens un PS bonus en..... dextérité !

Xion ; mission normale : 20 points d'expérience + 220 munnies + 3 PS, 1 en force, 2 en magie.

Sora ; mission avancée : 30 points d'expérience + 310 munnies + 3 PS : 2 en force, 1 en dextérité. En sortant de la pièce, ton regard se pose sur une petite bague à moitié cachée sous une pile de débris dans l'atelier. (Tu obtiens une Bague de Titane, qui te donne un léger bonus de défense!)

Comme dirait Roxas, la volonté du héros Shônen nous aura tous !
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum