" C'est sûr, je vais me faire descendre... "

... Elles s'en foutent. On dirait qu'elles m'écoutent même pas. Je risquais ma peau au quotidien pour leur jolies fesses et elles étaient pas foutues de m'adresser un peu d'attention !

" Quand ils vont s'apercevoir de ton absence, ils vont me casser la gueule. "

Bah... pareil. On était dans un vaisseau shinra, Alice, Belle et moi... et tandis qu'elles discutaient sans relâche depuis des heures, sûrement pour me rendre dingue... moi je stressais.
On se dirigeait vers la forteresse oubliée, bon...

Pour la petite histoire, j'étais arrivé le matin même au Port Royal avec Alice... Et aussitôt qu'on avait trouvé Belle dans son appartement, je lui ai dit qu'il fallait qu'on parte sur le champ. D'une parce que... deux princesses de coeur dans un monde aussi peu sûr que Port Royal, c'était risqué... Puis encore plus parce que je craignais que Konstantine ne me tombe dessus. Il savait que je vivais à Port Royal... c'était suffisant. Après, depuis qu'Ultimecia était crevée, il pouvait plus retrouver n'importe qui où qu'il soit. Ce qui faisait que... si je planquais les deux bécasses à la forteresse oubliée, il les retrouverait beaucoup plus difficilement.

Finalement, y avait la Coalition noire. Un drôle de mec avait posé des tas de questions sur Belle et Alice dans tout Port Royal...
En soi, ça aurait pu être n'importe qui de n'importe quel groupe mais... le fait que ce gars ait aussi cherché Alice et pas seulement Belle, le grillait totalement. A part la Coalition noire, personne ne savait où Alice avait été enfermée avant que je la libère. Et par le fait, y avait que la coalition noire qui savait que je les avais libérées toutes les deux. Ca présageait rien de bon. Je comptais mener mon enquête sur le gars... et j'ouvrirais l'oeil. Sûr que si je le voyais, je l'éclaterais...

Ouais dans tous les cas, elles pouvaient pas rester au Port Royal. On a du dégager presto...

Y avait pas que des mauvaises choses ! Quand Belle a vu que j'avais ramené Alice, elle avait l'air super heureuse et ça... c'est la classe. J'ai eu l'air d'un véritable héros pour elle ! Bon... Alice m'en voulait toujours et m'adressait quelques piques régulières quant à mon abandon mais bon... je la comprenais. Pour tout dire, je culpabilisais.

Mais là, chiantes ou pas, elles étaient contentes et elles parlaient comme si elles s'étaient plus vues depuis des années ! Ahah... Ouais je sais, c'est de mauvais goût.
'Fin bref. Être avec elles et les voir comme ça... Si j'étais une chochotte, je dirais sans doute que ça m'a fait chaud au coeur.


" Quand je pense que les merços voulaient te confier à la lumière en échange de la vieille rançon qu'ils leur avaient promis pour ton sauvetage. "

" Oui et bien... c'est toi qui as tout fait, Jecht. Si quelqu'un doit se plaindre de ne pas avoir été payé, c'est toi. "

Genre ! Si je me mettais à me plaindre de ça, elle me tuerait du regard !

" Pour autant... Le Centurio devait avoir des plans pour toi. "

" Ca va, tu ne m'as pas non plus enlevée. "

" Bof. "

" Tu as fait quelque chose de bien, Jecht. Tu n'as pas à t'en vouloir... Au contraire. C'était très noble de ta part de ramener Alice. "

" Au fait, Jecht. Pourquoi le Jardin radieux et pas le Chateau de la lumière ? "

J'ai toussé, genre... pour paraître naturel. Puis je me suis levé et j'ai fait mine de vérifier mes bagages dans les petits casiers au-dessus de nos sièges. J'ai surtout vérifié que y avait personne pour nous écouter. La seule personne à proximité pionçait donc...
Je me suis rassis et j'ai regardé Alice et Belle.


" Je peux pas me ramener au Chateau Disney. Comme je l'ai dit à Belle y a quatre ans, je suis pas le bienvenu là-bas. Donc même si je trouvais quelqu'un de confiance pour vous y amener... je pourrais ni venir nous voir, ni vous protéger si ça tourne mal par là-bas. "

" Et qu'as-tu fait pour qu'ils t'en veuillent ? "

" Je... " J'ai hésité un instant, ouais. Belle et Alice avaient un statut particulier... elles étaient peut-être les seules personnes au monde en-dehors des songes à connaître notre existence. Alice avait tellement d'infos qu'elle pouvait me condamner rien qu'en gaffant... et Belle savait clairement que j'étais pas net. Pour ces raisons, je pouvais leur dire parfois la vérité. " J'ai tué un gars, un membre de la lumière, y a perpet'. 'Fin c'est pas vraiment moi qui l'ai buté mais c'est clairement de ma faute s'il est mort. "

Belle acquiesça. Je m'attendais au regard le plus tueur qui soit. Au lieu de cela, elle garda un air neutre et attendit la réaction d'Alice.

" Quelle drôle d'idée. "

J'ai décidé de ne pas relever mais... j'avais tendance à penser que lorsqu'elle disait ça, c'est que son cerveau avait été déconnecté les cinq dernières minutes et qu'elle singeait d'avoir écouté ce qu'on lui racontait.

" Bon et c'est super important. Faut absolument pas parler de moi ou de quoi que ce soit ayant le moindre rapport avec moi, quand vous serez chez le Consulat. "

" On doit passer par eux ? C'est sûr ? "

" M'est d'avis que vous avez intérêt à la jouer franche avec eux. Je connais un peu ces gars. Un de mes potes y a fait pas mal d'années. Vous avez vos chances d'y entrer. Ca fera rentrer du fric et vous aurez une barraque. Au mieux, ils vous logeront et vous protégeront. 'fin ça je sais pas. "

" Mais tu viendras régulièrement ? "

" Ouais c'est sûr. "

" Je suis pressée que les choses se calment, vraiment. "

Belle avait l'air songeuse, tandis qu'Alice, curieuse, la questionna d'un simple regard.

" Pour nous, la situation s'améliore, certes. Mais les guerres n'ont pas encore commencé. Qui sait ce que l'avenir nous réserve, à nous trois. "

" Ouais. "

" Nous sommes déjà passées par le pire. C'est ce que je me dis quand je ressens de l'angoisse ! J'ai passé cinq ans de ma vie en prison... alors, maintenant, quand enfin je parle à mes amis. Je n'ai que de l'espoir. "

Je rigole. Un peu bêtement mais je me marre tout en les regardant. Putain j'ai l'air nunuche mais ça me plaisait d'être de nouveau avec elles. On avait partagé un truc, ces filles et moi. Putain ouais, on s'était pris la tête et j'aurais jamais cru qu'on serait un jour aussi liés l'un à l'autre mais c'était arrivé. Et je pense qu'elles m'ont fait découvrir un truc.
Et avec elles, je sentais que les ténèbres dans mon coeur perdait... petit à petit de leurs forces. J'osais croire qu'un jour, je pourrais redevenir celui que j'étais avant qu'Ariez ne tente de me capturer.

La suite du voyage s'est bien passée. J'ai voulu leur dire certaines choses cash... comme les quelques règles qu'on devait respecter et qui concernaient pour la plupart la discrétion. Je leur ai aussi dit clairement qu'elles devaient m'obéir, tant qu'on était dans cette situation. Je vous le décris pas non plus plus en détail parce que pendant une partie du trajet, Alice a pas pu s'empêcher d'imiter le bruit du vaisseau et c'était genre méga casse-couilles... C'était plutôt dur à croire qu'elle avait seize ans maintenant. Elle parlait bien, c'est sûr... toujours mieux que vous, vous direz. Mais elle avait cette sorte d'imagination incroyable qu'était propre aux enfants. La plupart des trucs qu'elle disait, j'essayais même pas de comprendre.

On est arrivé une vingtaine de minutes plus tard. Je leur avais promis de les accompagner jusqu'au QG du Consulat. Bon je devais me faire discret mais c'était pas un problème. Pour pas me faire repérer dans la seconde, surtout en compagnie de deux gonzesses pas vraiment anonymes, j'avais pas pris ma claymore. Y avait beau dire... même si j'avais pieds nus, torse nu, des longs cheveux noirs, des cicatrices et des tatouages... mon principal signe distinctif restait cette énorme arme. J'étais pas forcément à l'aise de pas la prendre, surtout que je regrettais à chaque fois son absence... Il m'arrivait toujours les pires merdes. Quand Ariez et Auron m'ont attaqué, les deux fois j'étais sans arme !

On a commencé à marcher dans la ville. Alice et Belle étaient habillées comme d'habitude. Leur style se ressemblait pas mal... c'était pas hyper en harmonie avec ce que portaient les autres habitants mais bon, ça passait. Elles risquaient pas de se faire griller. C'est pas comme si elles portaient de longues robes de princesse, quoi. Non là-dessus j'étais chanceux d'avoir pioché ces deux-là dans les cachots. Si c'était tombé sur Jasmine, Cendrillon ou Aurore... Bah... je sais pas si elles se trimballent toujours en robe de princesse mais si c'est le cas, sérieux je l'aurais payé cher. Puis faut dire ce qui est, de ce qu'on disait, elles avaient l'air un peu chiantes... A part Jasmine où éventuellement y avait moyen que le Grand Jecht lui fasse le coup de la panne...
Non non la pire ça aurait été Blanche Neige. Sûr que je l'aurais étouffée dans son sommeil. Ca va, merde, j'fais pas dans les connes !


" Ce que c'est beau, ici ! "

" C'est vrai. "

Euh... Ouais, j'ai vite fait regarder les alentours. Je m'en foutais un peu jusque-là, je dois dire mais bon, j'ai quand même un peu maté les jardins et tout ça. On était dans une ruelle bordée de deux haies qui délimitaient des parteresses de fleurs. 'Fin je sais pas comment expliquer ça mais en gros, on se promenait à travers un petit jardin qu'était bien sympa. Y avait quelques sculptures, des fontaines et...

... Voilà.


" Oh, Belle, pourrait-on dormir sur ce banc, cette nuit ?! "

Alice pointa du doigt, visiblement ravie, un bête banc dans le jardin...

" Il est assez proche de la grande fontaine pour que je reçoive par-ci par-là quelques gouttes d'eau fraiche sur mon visage, alors même que je dors ! Et les papillons, au bout d'une nuit, à force de buttiner les fleurs aussi près de moi, s'habitueront à ma présence et viendront récolter du pollen dans mes cheveux. "

... Du pollen ou ça ?!
J'ai regardé Belle, l'air alarmé, qui fixait Alice avec une grande joie... Non mais... sérieux, c'est comme si la gamine lui avait dit "Maman je t'aime", là !


" Une nuit, en printemps, je te promets que nous viendrons dormir ici, oui. Mais pour l'instant, il fait trop froid ! "

" Nous pourrons nous réchauffer avec des chansons qui parlent de chrysalide ! "

... Non là c'était sûr, elle calait des mots complètement aléatoires à la fin de chacune de ses phrases.
Belle a continué à convaincre Alice de la nécessité de remettre ça au Printemps, pendant que je réfléchissais à d'où venaient les papillons en question. Vrai qu'on était en hiver, et pourtant ça avait pas l'air de déranger tant que ça. Boh..
On a quitté les jardins pour rejoindre un tout petit pont qui traversait une rivière et... Ouais c'était sympa, bien décoré, tout ça mais... d'où ça venait. Je suis sûr qu'y avait pas ça, avant; Ouais bon, je suis pas un méga pro de la forteresse oubliée mais je suis né ici. Ok, un pont c'est pas choquant mais j'suis plus ou moins sûr que ce cours d'eau existait pas avant.

Oh et puis je m'en fous !

Alice a voulu qu'on reste un peu sur le pont, à chercher des grenouilles dans l'eau. On n'en a pas trouvé, c'était naze mais elle a dit qu'elle reviendrait plus tard...

On s'est enfoncés dans la ville jusqu'à se rapprocher du centre où on a rejoint une grande ruelle avec quelques bancs, des réverbères éteints et plein de magasins, du genre... magasin de pianos, de sport ou un bête supermarché. Mais bon, c'était surtout des vêtements.


" On devrait r...

Alice a pas pu finir sa phrase, interrompue par de grands cris et quelques explosions courtes, comme des pétards, qui venaient de plus loin dans la ruelle. C'était... pas mes affaires, que je me suis dit, mais c'était très proche. D'un bras, j'ai attiré les deux demoiselles derrière moi et je suis resté immobile et droit dans la ruelle, regardant ce qui pourrait débouler du tournant.
C'est là qu'ils sont apparus, petits... de trois couleurs différentes... comme des cloches qui volaient. Une dizaine de sans-coeurs élémentaires, les rhapsodies ou un truc comme ça, qui venaient très clairement vers nous. Au début j'ai eu un doute, j'ai cru qu'ils poursuivaient les fuyards mais non, ils ne voyaient que nous !

J'ai écarté les jambes légèrement tout en les regardant s'approcher et j'ai posé ma main gauche sur mon épaule droite avant de remuer celle-ci pour la dérouiller... J'étais un peu naïf de croire que ce serait tout. Cinq ombres sont sorties du sol, à cinq mètres de nous. Et... pour l'instant, rien derrière.


" Restez derrière moi et criez si y en a une qui s'approche de vous. "

Je me suis rué sur les ombres. Elles étaient trop petites pour que je tente quoi que ce soit avec mes mains. Donc ça devenait simple, comme qui dirait ! Mains pour les cloches, pieds pour les ombres ! J'ai shooté dans la première ombre venue. Elle a même pas été projetée ou quoi, je l'ai explosée sur le coup. Je me suis retourné vers une autre ombre et lui ai enfoncée mon pied entre les deux yeux avant de l'écraser contre le sol.
Trois petits brasiers se sont écrasés à côté de moi, avant qu'un glacier ne me touche à l'épaule. C'était... de la très petite magie. J'avais progressé à ce niveau-là, je résistais beaucoup mieux qu'avant. C'est sûr que tous ceux que je combattais en venaient à la même conclusion : Jecht est méga costaud mais craint la magie. Juste pour ça, je devais m'entraîner et m'entraîner pour que ce ne soit plus le cas. J'étais assez fort, à présent... je devais devenir indestructible.
Les ombres sont rentrées sous terre... et ont commencé à tourner autour de moi pendant que les élémentaires chargeaient un sort. Plusieurs ont lancé des sorts mais, de si petite ampleur que j'ai pu tout éviter en reculant pour revenir un peu plus près de Belle et d'Alice.

Et j'ai regardé les ombres... Y en a justement une qu'a fini par ressurgir à cinq mètres, entre moi et les rhapsodes.

J'ai couru vers elle, je lui ai bondi dessus et là c'était une affaire de précision. Une ombre c'est petit et franchement, mon pied est plus grand que leur tête, quasi. Mais j'ai réussi à atterrir d'un pied sur l'ombre et je me suis servi de ce tremplin de trente centimètres pour sauter à nouveau vers les élémentaires. J'ai attrapé deux d'entre elles et suis tombé avec elle avant de les éclater contre le sol.

Leurs sorts ont jailli et elles étaient assez proches pour me toucher. J'ai levé mon bras gauche et j'ai paré une partie des projectiles avec mon brassard d'acier. Ca n'a pas tout arrangé... je parle surtout des deux sorts de foudre qui ont eu plus d'effet encore et qui m'ont pas mal endolori le bras. Mais une fois fait, quand j'ai réussi à en placer une... J'ai rugi.

Ouais non moi aussi ça m'a étonné. J'ai crié super fort, comme si j'étais une bête, repoussant tous les élémentaires autour de moi. Deux d'entre eux en sont même carrément morts, mais surtout, tous avaient été interrompus dans leur canalisation d'énergie magique, un truc comme ça.

J'ai été surpris, quoi... une seconde ? Bah c'était le genre de trucs que je faisais quand j'étais en Transe, jamais quand j'étais conscient. Mais bon... au pire...

J'ai bondi une nouvelle fois sur des élémentaires et ai balancé quelques sacrés upercuts. C'était de la piétaille ces sans-coeurs, si je les touchais, je les crevais.


" Jecht ! "

" Merde ! "

J'ai couru vers les deux princesses le plus vite que j'ai pu, avant même de savoir ce qui les attaquait.
Comme je voyais rien, j'en ai déduit que c'était simplement les ombres qu'avaient fusionné avec le sol. Alors que j'étais à cinq mètres, deux des trois derniers sans-coeurs sont sortis du sol. J'ai sauté... je me la suis joué catcher, les deux bras grand ouverts, et je suis tombés sur eux, les explosant sur le coup.
En me relevant, j'ai vu une ombre se rapprocher encore, glissant sur le sol... J'ai pas attendu qu'elle surgisse, mon poing a littéralement traversé le sol.


" D'solé. "

Puis là, un bruit caractéristique... je l'aurais reconnu entre milles tant je le détestais. Une dizaine de petits portails sont apparus et ont fait apparaître des sans-coeurs, plus costauds. 'Fin ça allait quoi. J'ai pas relaché mes muscles et je les ai regardés... ils nous encerclaient. Certains étaient sur les toits, d'autres autour de nous dans la ruelle. Y avait... des soldats, des aviateurs, des voitures, des canons en-haut des toits et finalement, un mage avec un gros bouquin...

" Putain. "

Le pire c'était de protéger Belle et Alice. J'éclatais ces sans-coeurs sans problèmes mais certains pouvaient faire super mal sans même s'approcher. Donc j'ai pas bougé. Je devais rester près d'elles.

Par chance, ils frappaient pas tous à distance. J'ai entendu deux choses avant tout... le cliquetis de l'armure des soldats mais surtout le bruyant moteur des chauffards au bout de la ruelle.
Un a foncé vers nous... Je me suis tourné vers lui mais un soldat s'est projeté sur moi et m'a frappé au genou, me déséquilibrant. Je suis tombé à quatre pattes alors que la voiture s'est rapprochée.
Mais pour autant, je m'en foutais.

Au moment où la voiture allait me rentrer dedans, je l'ai attrapée. Une de mes mains l'a retenue par le capot tandis que de l'autre, j'ai carrément soulevée la machine... Là-dessus, j'ai écrasé le sans-coeur entre mes mains... avant de le balancer avec force sur un des bombardiers, le faisant basculer. J'ai entendu le tir de son canon et l'obus partir Dieu sait où mais par sur notre gueule... Pile à cet instant, ils ont balancé la sauce. L'autre canon a tiré tandis que le mage nous a lancé trois brasiers assez balèzes.
J'ai couru vers Belle et Alice, les ai prises dans mes bras et je me suis lancé sur le côté, faisant rempart entre elles et les explosions. C'est passé crème. Elles grimaçaient mais y avait pas de bobos.
J'ai entendu un nouveau vrombissement. J'ai essayé de me redresser pour voir ce que c'était mais j'ai vu un aviateur se rapprocher... Une nouvelle fois, je me suis jeté sur Alice et Belle, les couvrant de mon corps, et je me suis pris une méchante salve de balles de ce sans-coeur...
Bon c'était pas la gatling d'Oakley mais de la merde sans-coeur et ténébreuse... ça faisait pas aussi mal que de la vraie artillerie mais pour autant, ça faisait pas du bien.

Je me suis redressé, et ai couru dans la ruelle vers le soldat qui m'avait déséquilibré tantôt. J'avais dans la tête de le défoncer, évidemment, mais j'ai vu l'autre voiture qui s'apprêtait à foncer sur les filles...
Là j'ai un peu improvisé... Mais dans ma tête, ça ressemblait à quelque chose. J'ai saisi le banc qu'était ancré dans le sol, juste à côté de moi... Et en forçant et en le tirant suffisamment fort, j'ai réussi à casser les attaches qui le maintenaient au sol. Et j'ai foncé dans la trajectoire de la voiture, avant d'intercepter ce connard de sans-coeur d'un violent homerun avec ma batte improvisée que je tenais de mes deux mains.
Dans mon idée, elle devait être propulsée jusqu'aux mages et tout aurait pété... et j'aurais été méga sexy. Dans les faits, elle est juste allée se casser la gueule dans la vitrine du magasin d'instruments de musique avant d'exploser.


" Yeah ! Une contrebasse ! "

J'ai foncé dans le magasin et ai saisi ma vision ! Une putain de contrebasse ! C'était genre comme dans les films de Jackie Chan... Se battre avec des casseroles ou des instruments de musique ! Puis la contrebasse remplacerait terrible ma claymore ! J'ai vu le marchand, caché derrière son comptoir, effrayé.

" T'inquiètes pas mec, je sais m'en servir. "

Je suis ressorti, tenant de ma main droite ma trouvaille, par le manche ou j'sais trop quoi. Et je me suis dirigé au pas vers le soldat avant de lui flanquer l'instrument dans la gueule. Ca l'a littéralement explosé. Non mais... Là vous vous dîtes "sois sérieux, Jecht !" mais nan, que dalle. Quand j'avais que mes poings, j'avais zéro portée de coup et je devais me battre avec le décor. Si je devais être discret, ça allait pas aller.

Trois sorts de foudre m'ont alors touché à la caboche... Ho-rrible... J'ai lâché mon arme et me suis tenu la tête en hurlant de douleur pendant quelques secondes, complètement déséquilibré.


" Jecht ! Il y en a un qui s'approche ! "

" Putain ! "

Je me suis tourné vers elles, j'ai genre failli tomber. Mon corps m'obéissait plus. Je pouvais voir un soldat qui commençait à s'appréter. Ouais ces conneries je connaissais... Il comptait tournoyer et leur foutre une sacrée trempe. J'ai voulu m'approcher mais je sentais que je vascillais.
Le sans-coeur a commencé à foncer...
J'ai frappé le sol d'un grop coup de pied, faisant trembler le sol et les maisons aux alentours... le soldat a trébuché aussitôt, suivi d'ailleurs de Belle et d'Alice qui se sont ramassées au sol.

J'ai ramassé ma contrebasse et me suis rapproché lentement... Il était debout mais avant qu'il ait pu faire quoi que ce soit, je lui ai foutu une attaque ascendante de l'instrument. Ca l'a fait voler quelques mètres plus loin et avant qu'il se relève, je lui ai foutu une belle gauche pour l'achever.


" Sérieux ! "

J'en avais marre de galérer contre des ennemis de merde ! J'ai couru vers les bâtiments en haut desquels se trouvaient le mage et les deux canons... et j'ai fait un double saut avant de m'accrocher au rebord du toit d'une main... Bon c'était pas un exploit, y avait pas seize mètres. Mais pour autant, j'étais suspendu au toit, à deux doigts d'y être quand... ce vrombissement agréable a recommencé. L'avion revenait dessus. Une nouvelle fois je me suis pris une salve de tirs dans le ventre... En tournant la tête, je le voyais passer juste derrière moi. Bon tant pis, que je me suis dit. J'ai tiré sur mon bras, ai ramené mes jambes contre le mur avant de donner une bonne impulsion sur mes pieds et de me propulser en arrière. En l'air, putain d'entrainement bénéfique, je me suis retourné dans les airs avant d'attraper l'avion d'une aile. Il était minuscule comparé à moi mais il a réussi à me traîner sur plusieurs mètres. J'ai tiré si fort qu'il s'est dirigé contre un mur... tirant toutes ses balles dans le vide.
Et avant la colision, j'ai lâché avant de sauter une nouvelle fois pour tenter de monter en-haut d'un des magasins.
L'avion s'est écrasé... et j'ai enfin réussi à remonter.

Le mage était à une dizaine de mètres de moi sur les toits... Les bombardiers entre lui et moi pouvaient rien me faire si j'étais mobile.

Mais pour le coup, j'avais pas vraiment besoin de l'être. J'ai frappé l'air aussi fort que j'ai pu, en direction des trois sans-coeurs... et un incroyable souffle est parti de mon poing... et a complètement balayé les sans-coeurs.

J'ai soupiré avant de regarder les filles qui se relevaient une nième fois.


" Putain... ils nous en veulent. Je pensais que le Jardin radieux était sûr. "

Belle leva la tête vers moi et s'écria :

" Tu ne lis pas les journaux ? Ariez a attaqué la ville récemment. Elle a lâché de nombreux sans-coeurs. "

" Sérieux ? Elle a attaqué ? Genre avec toute la Coalition noire ? "

Je me suis approché du rebord et avec un peu de hauteur, j'ai regardé ce que je pouvais de la ville. Ca avait l'air d'aller, la ville était pas rasée.

" Non, seule. "

Euh... hein ?

" Des hommes l'ont vaincue. On dit qu'elle a été transformée en sans-coeur. "

" ... Sans dec' ? Oh putain. "

C'est pas que j'adorais cette gamine ou quoi mais je la détestais pas non plus... J'ai regardé le ciel, un peu choqué. Je haïssais les sans-coeurs plus que tout... Ca m'enchantait pas vraiment mais maintenant qu'elle était l'un d'entre eux... J'allais plus trop hésiter, la prochaine fois que je la verrais.

" Jecht ! Y en a d'autres ! "

Encore ?! Putain et pas des moindres... Une dizaine de boules noires qui trimbalaient leur sourire dégueu un peu partout, désordonnés... Cinq gardiens d'un bout de la rue, en ligne, boucliers hissés... Deux invincibles, qui survolaient le terrain... et quelques crypto-ombres de l'autre côté de la rue.
J'ai regardé Alice et Belle, qui semblaient un peu paniquées mais... ça va, elles avaient l'air de garder leur sang-froid. Belle se dressait entre Alice et les sans-coeurs, tout en parlant. Je pouvais pas l'entendre.

J'ai sauté sur une boule noire qui se dirigeait lentement vers elles. Et levant ma contrebasse vers le ciel, je l'ai abattue violemment sur sa gueule, l'éclatant contre le sol. J'avais frappé assez fort pour pas devoir recommencer mais l'instrument commençait à être salement pété. Une crypto-ombre a surgi super vivement du sol, dans un bond. Ca m'a déséquilibré et elle a pu m'envoyer un sale coup au visage mais d'une attaque horizontale, avant même qu'elle ait retrouvé pied à terre, je l'ai coupée en deux.
Un invincible a aussitôt fondu sur moi et frappé de sa grande épée. J'ai paré de mon brassard avant de riposter, frappant à plusieurs reprises de ma contre-basse, qu'elle finit par détruire de son arme. J'ai lâché le manche et lui ai flanqué une droite avant qu'elle ne se replie dans les airs. J'ai couru sans attendre vers Belle et Alice, menacées par deux crypto-ombres, que j'ai déchirées en deux d'un même geste ample de mes griffes d'acier.

Belle était... comme paralysée et parlait encore à Alice.


" Il faut te concentrer, tu m'entends. Tu cherches en toi la lumière, et tu penses à de bonnes choses... "

" Comme une aiguille qui tourne dans le mauvais sens ? "

" Ou comme ta famille. "

Ok ok... J'allais faire pareil. Fallait pas que je me fatigue.
Le rempart de boucliers des gardiens approchaient, les boules noires aussi. Mais ce que je craignais le plus en ce moment pour elles, c'était les crypto-ombres. Quasi insaisissables et super rapides, j'avais pas de grandes chances de les arrêter.

J'ai regardé autour de moi... Une contrebasse supplémentaire aurait pu être bien mais... me fallait un truc plus violent, plus pratique...


" ... J'y crois pas. "

Le magasin de sport.
Putain, un magasin de sport ! Je tiltais que maintenant ?! Crétin de Jecht ! T'es balèze, qu'est-ce que t'es beau, mais t'es aussi super lent !
J'ai couru vers le magasin de sport... J'ai vu la porte, je l'ai même pas ouverte, je l'ai traversée et me suis enfoncé dans la boutique.

Et j'en suis ressorti vingt secondes après avec deux ballons à la main...

Oh yeah...


" Baissez-vous, les filles ! Avec ça, je suis d'une puissance à peine mesurable. "

Des balles de blitzball. Y a rien qui pouvait battre ça ! Leur relief rendait chacune de leur trajectoire hyper précise, pour peu que tu saches t'en servir. Et est-ce que Jecht sait s'en servir ?
Non putain, pas seulement. Je suis la légende de ce putain de sport !


" Jecht, vite ! "

J'ai posé un des ballons à terre, ai j'ai laissé l'autre dans ma main... avant de le lancer quelques centimètres au-dessus de ma tête. Quand la balle a atteint la hauteur de mon épaule, je lui ai donné un violent coup de poing.
Le ballon a filé a une vitesse hallucinante et a défoncé la tête d'une crypto-ombre. Avant que l'autre ait pu faire quoi que ce soit, j'ai shooté dans la deuxième balle et l'ai assommée par le même coup. Je me suis approché des filles... putain j'étais fier. C'était parfait ! Mais là attendez, c'était rien !


" Z'avez vu ? "

" Ferme les yeux et concentre-toi sur ton coeur... "

" Euh... ouais ok. Bon... "

J'ai ramassé les deux balles et ai regardé tous mes ennemis. Y en avait la blinde... Les boules noires étaient entre les gardiens et moi... et les invincibles faisaient un peu ce qu'ils voulaient, attendant la bonne occasion. Mais j'avais une idée de dingue.
Si y avait bien un truc dans lequel le grand Jecht était doué... c'était bien plus qu'un simple sport, hein. J'pense que j'suis genre hyper doué, style un génie, pour la perception des espaces, un truc comme ça.

J'ai déposé les deux ballons devant moi... allignés perpendiculairement au sens de la rue. Je me suis un peu éloigné, ai regardé ma cible et...

J'ai tiré, fort évidemment mais en me retenant vachement. La balle a foncé à travers la rue, est passée à un mètre d'une des boules noires et... a rebondi sur un des boucliers du gardien le plus à droite du groupe...

C'est plus ou moins à cette seconde que j'ai frappé seconde balle, visant cette fois le gardien le plus à gauche du groupe... Non non, j'ai pas juste frappé ! Ahah ! J'ai littéralement frappé cette balle de toutes mes forces. Je me suis lâché ! Et elle a rebondi sur le bouclier du gardien. Évidemment ça n'avait pas suffi à faire quoi que ce soit mais bon...
Plus ou moins au même moment, les balles sont revenues... chacune avec des trajectoires différentes. La première a détruit un sans-coeur mais a perdu toute sa vitesse et a rebondi un peu plus loin... tandis que la deuxième a traversé une boule noire, sans déconner. Traversé. Le sans-coeur est mort sans que la balle ait perdu de sa vitesse. Et du coup, le ballon de blitz est revenu... vers Alice et Belle, a rebondi sur le mur juste derrière elles et passé avec une vitesse de dingue à quelques centimètres au-dessus de la tête d'Alice ! Putain j'avais bien dit qu'il fallait se baisser !

J'ai reculé de deux pas et j'ai rattrapé la balle qui venait enfin vers moi... avant de commencer à courir vers... non pas les ennemis mais la deuxième balle qui se promenait encore. Les gardiens commençaient à lancer des brasiers et y en a un qui me toucha du plein fouet mais ça a pas suffi à m'arrêter ou quoi.
J'ai cogné dans le ballon que je venais de ramasser d'un coup de poing, l'envoyant tout contre le mur qui se trouvait à quelques mètres de moi. Encore une fois, j'ai frappé comme une brute. La balle a ricoché avant de se diriger vers la boule noire qui se trouvait au milieu de la rue...

J'ai un peu réfléchi, quand même sur le coup... et j'ai foncé vers la gauche, pour retrouver ma place au milieu de la ruelle, toujours avec un ballon en main. Et j'ai commencé à courir vers la boule noire déjà blessée qui se trouvait devant moi, gardant mes yeux rivés sur la balle qui ricochait un peu partout. Elle avait salement touché une autre boule noire pour être une nouvelle fois renvoyée par un impact avec un bouclier du gardien le plus à gauche...

Plus que quelques mètres avant la boule noire, pour moi... Et comme prévu, la balle est revenue, après sa petite balade, dans mes mains...
Le reste était moins compliqué mais infiniment plus classe ! Tout en courant vers la boule noire qui s'apprêtait à me recevoir, ouvrant large sa grande gueule, j'ai lancé un des ballons en avant, haut dans les airs, tranquillement... Et j'ai fait une magnifique glissade, passant juste en-dessous du sans-coeur. Je me suis relevé... comme j'ai pu, sans arrêter mon mouvement.
La balle que j'avais lancée allait tomber à deux mètres. J'avais été trop court; J'ai du improviser. J'ai donné un coup de boule dans l'air, envoyant une nouvelle fois un souffle du corps vers le ballon qui fut propulsé parfaitement vers les gardiens qui se trouvait droit devant moi.
La balle est revenue vers moi aussi vite qu'elle est partie... hyper rapide. J'avais pas tellement intérêt à me la prendre. Je me suis jeté une nouvelle fois au sol, faisant une roulade un peu maladroite, tandis que la balle est passée au-dessus de moi pour défoncer le sans-coeur juste derrière moi et retourner vers Alice et Belle gentiment.

Plus qu'un ballon... J'ai recommencé à courir. Y avait plus qu'une dizaine de mètres entre moi et les gardiens. Je me suis arrêté et ai dégagé le ballon pour toucher un invincible qui volait au-dessus des batiments, à ma droite... Là j'ai... attendu, les yeux fixés sur la balle que je venais de tirer... et au bout d'un instant, ai repris ma course, encore plus rapide que précédemment.

La balle est revenue, juste devant moi, gentiment... Je l'ai pas reprise, non. J'ai frappé du tranchant de ma main vers le sol, juste devant le gardien qui me faisait face . Et là, perfect... La balle a rebondi contre le sol, en-dessous du bouclier du sans-coeur et est passée derrière son arme, avant de lui éclater les genoux.

Un des gardiens était désormais genou à terre... son bouclier était légèrement baissé. J'ai sauté sur le bouclier et m'en suis servi de tremplin avant de sauter pour arriver derrière leur ligne, profitant de l'occasion pour asséner un méchant coup de pied au gardien déjà affaibli.
Je me suis rétamé contre le sol mais... j'étais passé. Là, je me suis relevé. Un gardien était déjà tourné vers moi, dressant son énorme bouclier à gueule de chien et s'apprêtait à frapper. J'ai pas réfléchi, j'ai frappé sa targe du plus fort que j'ai pu. Mon poing a littéralement traversée le métal fait de ténèbres, avant d'éclater le torse du sans-coeur.

Il a disparu... et je me suis dressé contre tous mes ennemis qui m'encerclaient... Donc les deux invincibles et les trois gardiens.


" Belle ! Fais-moi une passe ! "

Elle m'a regardé, depuis l'autre bout de la rue. La balle était à ses pieds, y avait quoi... trente mètres entre elle et moi ? Franchement c'était donné. Je lui demandais pas de... me faire un tir parfait ou quoi, hein. A la rigueur elle me la lançait comme une fille, je m'en foutais ! Mais non, madame a des sabots et elle a essayé de dégager la balle vers moi ! Ahah !
Le ballon a glissé le long de son pied et est parti vers la droite, tandis que je voyais ma chance de faire un combat parfait s'envoler.


" T... t'es sérieuse ?! "

Un des gardiens m'a fait tomber d'un gigantesque coup de bouclier, et les autres m'ont envoyé des sorts dans la gueule. Les invincibles s'en sont pris à ma dignité en m'attaquant à terre ! J'ai pu parer deux trois coups mais me suis pris de sales attaques... Et je réfléchissais !

" Jecht ! Sauve-nous ! "

Entre les deux pieds d'un sans-coeur, j'ai pu voir les boules noires, elles étaient peut-être cinq, qui encerclaient Alice et Belle. Mon sang n'a fait qu'un tour. Mon poing s'est aussitôt éclaté contre le sol, détruisant celui-ci, déséquilibrant tous les gardiens et me laissant un instant pour me relever. J'ai poussé tous mes opposants... et j'ai couru comme un dingue. Derrière moi, ils m'ont tous lancé une multitude de sorts que j'ai même pas cherché à esquiver. Non je me suis tout pris mais là je ressentais que dalle.
J'approchais mais lentement. Et je regardais les deux princesses. Belle faisait face à Alice et lui tendait la main, effrayée mais... avec un regard maternel.

Putain non, j'avais pas fait tout ça pour qu'elles se fassent buter ! Les boules noires commençaient à s'agiter. Y en a une d'entre elles qui ouvrait déjà la gueule. Et putain, j'osais pas deviner ce qu'il comptait faire.

Rien à jeter, rien à faire pour être plus rapide. J'étais à peine à mi-distance mais je donnais tout. J'étais tout simplement pas assez rapide. Il restait quoi ? Trois secondes ? Et j'étais pas sûr de vouloir assister à ça.

Alice a baissé les yeux mais a finalement relevé son menton pour fixer Belle qui lui souriait. Et finalement, elle a posa sa main dans la sienne.

Un halo de lumière se dessina autour d'elles deux, et en moins d'une seconde, cette halo de lumière se dissipa dans une onde incroyablement blanche qui se propagea telle les flammes d'une explosion. Les boules noires furent éradiquées, tout simplement. Et tout se passa super méga vite. L'onde était incroyablement rapide, elle me toucha et me repoussa hyper violemment, comme du sable est soulevé par du vent. J'ai été éloigné d'elle comme un moustique d'un... spray anti-moustique... ?

Et puis, putain de vide. J'ai eu super mal, j'ai senti mon corps tout entier brûler de douleur.


" Jecht ?! "

J'ai ouvert les yeux et j'ai vu Belle et Alice, agenouillée, penchée sur moi qu'étais évidemment couché. J'ai essayé de me redresser mais...

" Oh merde ! Sérieux, ça arrache ! "

" Désolée, nous n'avions pas le choix. "

" Euh... "

Putain ouais. C'était bien elles deux qu'avaient fait ce truc. J'ai tourné mon visage vers l'autre bout de la ruelle, y avait que dalle.

" Non... z'avez eu raison. J'ai cru qu'on m'arrachait la peau mais vous avez eu raison. Et... pouviez pas faire ça avant ? Genre modèle réduit ? "

" Pour Alice c'était la première fois. Quant à moi, je n'ai pas non plus l'habitude d'utiliser ce pouvoir. "

J'essayais une nouvelle fois de me relever mais j'avais super mal... Les sans-coeurs m'avaient tabassé et pourtant, c'était pas les blessures qu'ils m'avaient infligées que je ressentais le plus. Mes muscles étaient tout... vous savez ? Comme si j'avais été crucifié, en fait. J'avais plus aucune force dans les bras.

" Stylé, en tout cas. Surtout le faire à deux, comme ça. C'est genre... horrible. "

Alice se mit à rire alors que Belle souriait. Ca me rassurait dingue de voir qu'elles pouvaient faire un truc comme ça. Je parle pas de rire, hein, juste... se défendre.

" Je mérite pas un baiser d'amour sinc... ? "

Un tremblement m'arrêta net... C'était un bruit dingue, d'une violence incroyable. On aurait pu croire que la ville toute entière était remuée par ça. J'ai tourné mon regard vers le bout de cette putain de rue et...

" Oh non... putain. "

" Qu'est-ce que... "

" Jecht... T'as déjà vu... ça ? "

Ouais j'avais déjà vu ça. Un putain de Behemoth, voilà ce que c'était. Et y avait un de ces trucs en ville... J'y croyais à peine. On en voyait quasi plus, sinon à la Fin des Mondes. Il faisait quasi la largeur de la ruelle, dépassait le toit des batiments de son crane et... enfonçait ses pattes dans le sol comme dans de l'eau.

" C'est nous qui l'avons attiré, n'est-ce pas ? "

Je regarde Alice et... puis Belle, qui acquiesce. Putain mais ouais. Deux des sept coeurs totalement lumineux ensemble... attiraient fatalement toutes les ténèbres possibles.

" Nous ne craignons pas les ténèbres n'est-ce pas ? "

" ... en théorie. "

" Ouais... mais si une de ses pattes écrase ton joli visage, j'crois que t'en auras rien à foutre des ténèbres. "

" Oh, juste par curiosité intellectuelle, peut-être que... "

" Jecht ! On doit partir ! Tu n'es pas en état de te battre ! "

" Non, refaîtes votre méga sort, là. "

" Tu n'y survivrais pas. Viens. Je... j'imagine que les gardes et les consuls ne vont pas tarder ?"

Belle et Alice m'aidèrent à me rel'ver... en méga galère mais bon. Et Belle resta sous mon épaule pour me soutenir. Et on est partis, tant bien que mal, dans la direction opposée...

_______________________________
Sports et loisirs Rkuu