Derniers sujets
Freyja Crescent
Freyja Crescent
Coeur Oublié

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Conte de Noël Left_bar_bleue317/350Conte de Noël Empty_bar_bleue  (317/350)

XP :

le Mer 4 Fév 2015 - 18:45

La lune n’était pas encore levée sur ce monde, laissant un épais manteau noir recouvrir les quelques maisons de cette étrange cité. Un simple lampadaire éclairait faiblement la guillotine dressée au milieu de la place centrale, aucun bruit n’émanait de cette scène, seul un vent glacial soufflait sur les dalles de pierre, déplaçant des volutes de brouillard. Il était encore tôt, aucune âme n’étaient levée pour faire vivre cet endroit. Les monstres restaient bien à l’abri en dessous de leurs lits et les vampires étaient au chaud dans leur cercueil, attendant le bon moment pour sortir.
Les voyageurs étaient rares en cette période de l’année, halloween était finie, et plus personne ne voulais voir les monstres ou les grimaces, ils attendaient un autre évènement. À travers tous les mondes, les sapins prenaient la place des citrouilles, mais il y avait quelque chose de différent cette année… Il manquait quelque chose cette année, ou peut-être quelqu’un.

Et pour mettre le doigt sur ce problème, la Lumière avait décider d’envoyer un de ses membres en reconnaissance, elle s’appelait Freyja Crescent.

Elle n’était pas n’importe qui, pas qu’elle soit une personne influente au sein du Chateau, non, c’était son origine qu’y la rendait si spéciale. Elle n’était pas née dans un monde humain comme vous avez l’habitude d’en lire les récits, elle venait d’un monde bien différent, celui de Sherwood. Vous l’avez compris, cette jeune femme était une hybride : mi-homme, mi-animal. Et croyez moi, l’animal dont elle tire ses traits ne fait pas partie de vos favoris, il s’agit du rat. Oui, les bestioles horribles rampant dans vos greniers, prêts à dévorer vos moindres réserves de nourriture. Mais ici, dans la Ville d’Halloween, elle a l’avantage de se mêler à merveille avec les habitants.

À peine avait-elle posé les pieds sur les dalles froides de la ville qu’elle avait observé le changement de son apparence. Car oui mes amis, quand une personne arrive à Halloween, il doit être presque aussi effrayant que la faune locale. Prenons une minute pour parler de la transformation de la jeune femme. Malgré son apparence fort peu avenante, cette femme était d’un naturel coquet. Au réveil, elle prenait le temps nécessaire pour prendre un bon bain chaud dans les appartements de la Lumière, afin d’être le plus présentable possible. Mais il serait sot de croire qu’un bain était suffisant, elle devait aussi s’occuper de sa chevelure rebelle et passer de longues minutes à se coiffer et ensuite à s’habiller avant de rejoindre les autres membres de la Lumière. Je passerais sur les détails fort ennuyants, comme faire attention à la longueur de ses griffes ou des poils de sa moustache.

Mais revenons au coeur de notre récit… À peine avait-elle posé les pieds sur les dalles froides de la ville qu’elle avait observé le changement de son apparence. Sa chevelure était devenue hirsute et cassait avec sa fine silhouette ! Ses ongles avaient eu aussi changé, il avait doublé de taille et ils étaient devenus noire comme la nuit, prêt à fondre sur n’importe quelle proie ! Et ses dents, il ne fallait pas oublier dans parler, elles étaient semblables à de long croc jauni prêt à se planter dans la chair humaine ! Et pour compléter le tout, ses vêtements avaient subis les ravages du temps et était en lambeau pour laisser transparaitre des portions d’un pelage noir et crasseux… Une véritable vision d’horreur pour nous, simple humain. Mais naturelle dans la Ville d’Halloween.

Maintenant que nous connaissons le lieu et l’héroïne de notre histoire, nous allons pouvoir commencer… Préparer vous à connaître l’affreuse vérité sur le Village de Noël.

La mission de Freyja était simple, elle devait se rendre dans le Village de Noël et répondre à une question simple : pour qu’elle raison les jouets déjà reçus cherchaient à faire la peau de nos pauvres chérubins ? Car jusqu’à maintenant, les cadeaux envoyés par le Père Noël apportaient la joie et la bonne humeur dans les souliers de chaque enfant dans n’importe qu’elle monde.
Nous voici donc avec notre jeune amie fraichement arrivé dans ce monde. Pourquoi avoir fait un détour par la ville d’Halloween me demanderiez-vous ? Alors qu’il lui suffirait d’aller directement à la fabrique de jouet. La raison est simple mon ami, le seul moyen d’accéder au Village de Noël est de passer derrière le cimetière d’Halloween , continuer tout droit dans la forêt au pendu et ensuite se diriger vers la clairière des mondes. Et seulement enfin, nous pouvons avoir un aperçu sur le repaire du Père Noël.

Donc je disais… À peine avait-elle posé les pieds sur les dalles froides de la ville qu’elle se rendait sans attendre sur la place de la Guillotine. Elle connaissait la route à prendre pour se rendre vers le Village de Noël, le coeur de sa mission. Elle n’allait donc pas perdre son temps à bavasser avec les habitant d’Halloween, ce serait inutile et contre productif, car il ne fallait pas oublier qu’elle était là pour une seule raison, et pas des moindres : faire un compte-rendu du Village de Noël !
Heureusement pour elle, à cette heure matinal, il n’y avait personne de lever. Seul résonnait le choc des griffes trop longues de Freyja sur la pierre froide, elle avançait d’un pas lent vers la grille du cimetière, posait sa main défigurée par la transformation sur la poignée et doucement, poussait le portail.

Suite à ça, un son strident fendait l’air tranquille de la place. Un son de vieux metal rouillé glissant sur lui-même, vraiment, vous auriez été là, vous vous serez bouché les oreilles. Mais n’oublions pas que les habitants de cet endroit sont habitués à ce genre de fantaisie. Là ou Freyja pensait se retrouver avec la moitié des habitants sur le dos prêt à lui parler, ou pire, essayer de l’effrayer, aucune porte ne s’ouvrait et laisser la jeune femme continuer son aventure vers le Village de Noël.

À ce stade de l’histoire, vous vous demander bien ce qu’il va arriver à notre jeune héroïne. Mais ne soyez pas impatient, vous le saurez bien vite.

Elle n’avait qu’à traverser le cimetière et la forêt pour enfin arrivé à destination, et mon récit serait terriblement ennuyeux s’il ne se passait rien pendant cette marche. Mais n’oublier pas ou nous sommes, les ombres sont aussi monnaie courante pour chaque aventurier, et la jeune Freyja ne serait pas en reste dans ce monde. Trois… Que dis-je ! Dix ombres soldats faisaient leurs apparitions devant-elle ! Tentant d’empêcher l’envoyer de la Lumière de continuer sa route pour mener à bien sa mission, heureusement qu’elle était, en plus d’une fille de Sherwood, une brillante combattante. Elle n’avait besoin que de quelques secondes pour dégainer sa lance et combattre les sans-coeurs !

Oui, j’ai aussi oublié de le préciser, mais Freyja est une Chevalier Dragon. Le genre de personne capable de rivaliser avec les plus puissantes créatures de nos mondes avec comme seule puissance leurs dextérité ! Et bien sûre, des armes telles que la lance. Elle était capable de faire des bonds à des hauteurs incroyable, retomber avec force pour déstabiliser ses ennemis. D’une telle agilité, capable de vous mettre à terre pour ensuite vous dominer, la pointe contre votre gorge ! Seigneur, je m’égare encore…

À peine avait-elle posé les pieds sur les dalles froides de la ville qu’elle se rendait directement à la clairière des mondes et empruntait la porte pour le Village de Noël. Comme vous le savez déjà, Freyja avait une simple mission et elle comptait la mener à son terme dans les plus brefs délais. Elle poussait la porte en forme de sapin richement décoré et tombait directement sur une épaisse couche de neige, elle était arrivée au Village de Noël. En changeant ainsi de monde, elle n’avait pas changé d’apparence, elle était tout aussi effrayante qu’à Halloween, mais elle ne faisait pas erreur dans le décor. Freyja était au sommet d’une colline, elle baissait son regard pour contempler la fabrique du Père Noël complètement dévasté et rongé par les ténèbres ! Vous avez l’habitude d’entendre que le Village de Noël était un havre de paix, où la joie et l’amusement règnaient. Où les lutins s’activent pour faire les plus beaux cadeaux pour chacun de nos chérubins… Et bien aujourd’hui, vous avez tort.
Il n’y a que ténèbres et tristesse ici, plus aucune Lumière, plus aucun habitant vivant. Les lutins sont devenus des sans-coeur à six bras avec pour seul objectif de créer des jouets meurtriers. Du carrousel, il ne reste rien d’autre qu’un tas de bois ! De la fabrique, il ne reste qu’une forge crachant des nuages de cendre, et de blanc, il ne reste que les abords du village. Et le Père Noël dans tous ça ?

Car oui, si vous n’êtes pas au courant des derniers évènements… Jack et le Père Noël ont été capturés par la Coalition Noire sous les ordres de la Princesse Ariez. Et une fois que ce monde était passé au bord du gouffre, la Princesse est arrivée et avec ses pouvoirs, à transformée tous les habitants en sans-coeur afin de servir ses horribles plans. Que veut-elle pour ce monde ? Que faire de tous les jouets ? Seule le future nous le dira… Oh, mais zut ! Je me suis encore perdu dans mon récit, une vraie tête de linotte.

Reprenons depuis le début… À peine avait-elle posé les pieds sur les dalles froides de la ville qu’elle se rendait directement à la clairière des mondes et empruntait la porte pour le Village de Noël. Et tombait nez-à-nez avec des centaines de sans-coeur à six bras et des chapeaux pointus ! Du Village de Noël, il ne restait rien… Comment une simple fille comme Freyja pourrait sauver ses pauvres hommes ?

Elle s’empressait de faire demi-tour, Noël était en danger, et la Lumière devait agir pour le sauver !



_______________________________
Cissneï
Cissneï
L'Ange de Réconfort

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Conte de Noël Left_bar_bleue624/0Conte de Noël Empty_bar_bleue  (624/0)

XP :

le Mar 17 Fév 2015 - 1:37
La première surprise, pour moi qui est une habituée des entrées en matière où le narrateur parle directement de son personnage et de ses réactions ("Le temps était moisi, Cissneï avait envie de rentrer câliner sa peluche gros chocobo"), je me retrouve devant cette phrase qui change direct l'angle de caméra du rp ;

"Et pour mettre le doigt sur ce problème, la Lumière avait décider d’envoyer un de ses membres en reconnaissance, elle s’appelait Freyja Crescent."

Là, on imagine directement un point de vue fixe sur Freyja qui avance, et pas une caméra qui bouge en même temps qu'elle, qui suivrait ses mouvements, elle serait donc immobile et tout. (c'est très... Tous les matins du Monde, en fait, beaucoup ont dit que ce film était chiant à crever, mais.... ces angles de caméra rendent tout tellement plus intense ? j'arrive même pas à concevoir comment quelqu'un a pu décider qu'il y aurait une différence un jour, et de jour sur cette différence...).

Ce qui est aussi intéressant c'est que tu t'adresses directement à tes lecteurs, et qu'en plus tu décris ton personnage de manière dépréciative. C'est quelque chose qui est, en plus d'être vraiment dans le ton du rp, quelque chose qui décrit ton personnage plus qu'il ne voudrait le faire. Ce "mes amis" que je croise (accompagné de tous ces "vous savez" et autres adresses) donne un effet conte, vraiment sympa. Il y a des petites répétitions à propos des dalles froides, qui sont déjà décrites, mais ça rajoute quelque chose, en fait, plus que de la description, c'est vraiment comme un angle de caméra. Freyja sort du vaisseau (plan large fixe), angle ensuite sur ses premiers pas, elle avance, plan toujours fixe mais on entend ses pas a demi sourds dans le brouillard.

Le carrousel est encore explosé, j'avais fait une mission pour le réparer ce truc. Je vais pleurer.

Pour ce qui est de la suite de la mission ; le style de change pas, c'est toujours un récit qui garde quand même ses distances du personnages, sans pour autant s'en éloigner, on connaît ses habitudes, on a détails sur sa profession, sur ses manières. On a, sans vraiment que tu le dises, un point de vue sur la manière dont elle perçoit sans transformation, et elle ne la perçoit pas très bien. On remarque que Freyja fait vraiment attention à elle (pas évident d'avoir une tête d'animal qui fiche les jetons aux gens alors qu'en fait on est gentille...)

On a encore deux occurrences des "dalles froides" dans la suite du texte !

Au final, c'était une bonne mission, il y avait toujours quelques fautes, des confusions entre "tous" et "tout", des détails de ce genre là.

Mission normale : 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS, deux en dextérité, un en défense.

... Oh, mais qu'est-ce que c'est que ça ?

Tu gagnes un collier de cendres.

Il a la forme d'une petite boule grise irrégulière enchâssée dans un pendentif de métal plus clair. Le tout est retenu par une cordelette noire. Il semble briller d'une très faible lueur.
( +1ps en défense)
messages
membres