Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
  • Les cellules froides et sombres du cachot de la lumière… ça changeait du temps ensolleillé du Pays Imaginaire ! Enfin, il fallait bien que je m’occupe de ce gars que j’avais capturé au Pays Imaginaire. Soutirer des informations hein ? Ca allait être facile ça avec cette politique qu’est la notre… « La Torture c’est pas bien ». Sans déconner ? Enfin bref, qui ne tente rien n’a rien.

    Je m’approchais donc de la cellule et tapais sur les barreaux avec un baton en bois que j’avais trouvé dehors. Le détenu émit un grognement comme pour que je le laisse tranquille, alors j’ai fait glisser le baton le long de tout les barreaux, provoquant un bruit infernal mais n’éveillant pas plus le pirate.

    C’est lorsque les autres détenus ont commencer a gueuler qu’il a daigné se lever. Bien ! On faisait des progrès. Non sans déconner c’était chiant. Chiant mais nécessaire.


    Ouais c’est l’heure du réveil, tu vas nous dire touuuut ce dont on à besoin, et tu pourras sortir.

    Chose étrange, il ne répondit pas. Même l’idée de sortir de là ne l’intéressait pas plus que ça. Ça faisait trois plombes qu’il était là, et non, monsieur se sentait bien.

    Bon, bouges toi. J’ai besoin de savoir combien vous êtes au Pays Imaginaire. Alors ?

    Et il restait muet. Pas un regard, pas une parole, même pas un souffle perceptible.

    T’as gueulé toute la nuit… on a même des gardes qui nous ont demandé s’ils pouvaient te faire terre, et nous bonnes pommes on a dit que le mieux était de te laisser en bon état, mais si tu parles pas, on a aucune raison d’empêcher les gardes de se faire plaisir tu sais ?

    Ok, ça c’était juste faux. Mais… ça avait l’air de marcher puisque son expression blasée avait laissé place à de l’étonnement, puis de l’effroi.

    Vous… vous n’allez quand même pas appeler la garde ? Ils vont recommencer !

    Ah oui, important. Il fallait noter la présence d’un joli cocard autour de son œil droit. Les gardes l’avaient bastonné dès son arrivé avant de le mettre en cellule.

    Ah oui, et en plus ils ont l’air d’être assez chauds pour recommencer !

    Ça, ça devait sûrement être vrai !

    Faut dire qu’ils ont perdu pleins de potes en garnison là-bas, au Pays Imaginaire. Et ça c’est a cause des pirates… Alors c’est peut-être pas toi, mais les gardes sont assez remontés, donc bon…

    Donc tu vas me dire combien vous êtes ou je les appelle ?

    Là, j’y allais vraiment au bluff. Parce que cette connasse de « Dame Ravness » avait bien dit aux gardes de pas m’écouter. Du coup, même si y’avait VRAIMENT besoin, ils se déplaceraient pas d’un poil.

    Non, non. Euh… Nous sommes… Oh mais je n’en sais rien moi ! Nous sommes beaucoup ! Assez pour avoir reconquéri une bonne partie de ce monde !

    Bah voyons. Comme si c’était pas assez dur comme ça, voilà qu’ils étaient partout.

    Il y a… plusieurs troupes, dirigées par des « hommes de confiance » selon notre chef.

    Et comment il s’appelle votre chef ?

    Je… je l’ai jamais rencontré ! Mais je sais qu’il s’appelle Dwayne !

    Ah c’est un bon début ! Et je suppose qu’il est bien planqué.

    Il dirige toutes nos opérations, alors oui, il est bien caché.

    Et fort heureusement, tu sais où.

    Mais si je vous le dis, je suis un homme mort !

    Et tu crois que tu ne vas pas mourir a rester ici, seul, sans bouffe ni eau ?

    Il prit une pause. J’étais dur, mais il le fallait ! En plus, j’avais mal digéré qu’il vienne attaquer le village des indiens, alors ça me plaisait plutot bien de l’affamer.

    Il… se trouve, a l’île du Crane !

    Eh bien voilà ! Suffit d’y aller et de le buter ! Tu vois quand tu veux ! Je vais y aller, et si jamais… c’est des conneries, je peux te jurer que ta ration quotidienne, tu y dis au revoir !

    Non attendez !

    Oh mais merde, quoi encore ? Il m’avait donné des infos, c’est tout ce que je voulais ! j’avais pas envie qu’il me tienne la jambe pendant trente ans !

    L’Île du Crane.. N’y allez pas… C’est beaucoup trop dangereux, vous vous feriez tuer !

    Ah, ben là je me suis arrêté. Heureusement que pour une fois j’ai pas foncé tête baissée, je me serais mis dans la merde. Encore.

    Ah ? Et pourquoi ça ?

    Là-bas, c’est le centre des opérations, vous vous doutez bien que ça va être bien gardé. La plupart de nos hommes sont là-bas, ils construisent même un petit fort. Pareil, les voies menant au Crane sont passées au peigne fin. C’est impossible de s’y rendre, Dwayne s’en est bien assuré.

    Alors, ce Dwayne était quelqu’un de très malin. Pas étonnant pour un chef des pirates, mais ça me faisait chier, vraiment. Plutot que de parcourir la campagne et de tout raser… Il allait falloir la jouer fine. Ca allait prendre plus de temps…

    Eh bien, merci beaucoup, mec. Ca m’a bien aidé.

    Je lui fis un signe de la main et commença a partir. Il se jeta sur les barreaux, tentant de m’attrapper le bras sans succès. Il me demanda de le laisser partir.

    Attends… on a un avantage là… Tu veux qu’on te libère pour que t’aille rejoindre tes potes pirates et leur dire qu’on sait tout ça ? Déjà, tu vas passer pour un traître, et en plus… on perdra notre avantage stratégique. Nan puis tu pourras nous donner d’autres infos, pour l’instant tu restes là, MAIS, je m’arrangerais pour que t’aies ton repas tout les jours. Plutôt cool non ? Allez, a la prochaine !

    Et je m’en allais, le bruit de mes pas couverts par des « Non ! » hurlés. Je sortis de ma poche une paire d’écouteur et me les mit dans les oreilles avant de quitter la cachot et de me rendre en salle d’audience.
more_horiz
Les méchants ont toujours des noms du genre, Dwayne, Swain, Twain.... Ah nan le dernier a écrit Huckleberry Finn. Je me gourre.

Le commentaire que j'ai à formuler est que visiblement, les rps d'interrogatoires changent un personnage ! Bien que Roxas a déjà pas mal changé avec tous les évènements inrp qui ont pu se passer, ce rp-interrogatoire s'est déroulé comme tout interrogatoire dans les films et les romans, sale, plein de phrases qui claquent. C'est ça qui m'a un peu dérangée. Il y a une petite faute aussi, "pouvaient te faire terre" mais c'est la seule que j'ai remarquée. Je me dois de rajouter que la petite phrase "j'étais dur mais il le fallait !" justifie quand même un peu le comportement de Roxas, ça passe mieux ainsi ^^

Mission normale ; 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS en psychisme.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum