Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue133/270Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Mer 7 Mai 2014 - 18:25
Natalia s'était montrée sous un visage étonnamment différent d'la p'tite gamine sympathique avec qui j'avais causé un instant plus tôt. À l'avenir, y faudrait faire plus gaffe à cette comédienne a double face. En cas de guerre y faudrait pas qu'le consulat soit divisé de l'intérieur et actuellement l'ambiance était beaucoup trop tendu pour le bien du groupe.

Rhapsodos annonça l'sujet suivant qui s'annonçait beaucoup plus calme.
L'problème d'la reconnaissance des consules ne m'avait pas trop frappé jusque là. Pour la plupart d'mes missions, mon appartenance à un groupe en particulier n'intéressait pas grand monde et si la précision était nécessaire, c'était rare qu'on mette en doute la parole de quelqu'un qui fait plus de deux fois sa taille.
Mais d'un autre côté, l'consulat devait être vu, y d'vait s'démarquer. Et pour l'moment les seules différences qu'on avait c'était les cultures de nos mondes, les chinois en terre des dragons et les français d'la cité des rêves, qui au final ne faisaient qu'nous diviser encore plus.
En plus y nous fallait cette unité évoqué plus tôt, regrouper tout l'monde sous une seule et unique bannière.

Chen s'était levé pour présenter une idée qui m'paraissait assez bien.

"Ton idée de jouer sur les neufs muses m'parait bien et le rouge et or représente bien l'consulat et ses citées dorées. Mais j'ai juste un souci avec ce symbole, c'est que d'ici, on dirait une fleure. J'ai un doute sur la crédibilité des gardes qui porteront ça sur leur boucliers...J’essaie pas de te casser ton concept, mais je pense qu'y a moyen de l'améliorer..."

Les regards commençaient à s'tourner vers moi. La plupart m'prenaient soit pour un idiot, soit pour un genre de brute, voir même les deux. Y s'demandaient surement quelle genre d'conneries allait sortir d'ma grande gueule.

"...P't-être qu'à la place de plusieurs formes rondes, on pourrait choisir un genre de soleil ou d'étoile à neuf branches. Après tout, l'consulat c'est l'union des arts, pas une multitude de groupes chacun dans leur coin. Et puis une forme d'astre symboliserait mieux l’extension et l'rayonnement des arts... Après ce n'est qu'une proposition."

Le consulat a besoin d'unité.

Rhétoriques - Page 2 Atoile10
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Dim 25 Mai 2014 - 23:56
" Je vois très bien ce que tu veux dire, Ulthane, cependant le rapport au Consulat n'est pas évident sur ton drapeau. Quand je vois le grand cercle entouré de neuf petits cercles, je pense aussitôt au Sommet des arts, car c'est dans cette disposition qu'il a été voulu par les premiers consuls. Ton emblème ne m'inspire qu'un astre, malgré tout ce qu'il symbolise... "

Genesis se leva et rejoignit Eudora, lui souriant légèrement.

" Nous allons prendre l'emblême proposé par Chen, si personne ne s'y oppose. J'avoue ne pas être inquiété par ce qu'éprouveront nos gardes quand ils porteront sur eux ces couleurs... Et nous sommes au Jardin Radieux. Hisser une forme vaguement similaire à celle d'une fleur ne me semble pas incohérent. "

Une main dans le dos d'Eudora pour gentiment l'inviter à regagner sa place. Sa question n'avait pas soulevé un immense intérêt mais lorsque chacun des consuls aurait à porter un tissu rouge portant l'emblême doré, ils se sentiraient tous beaucoup plus concernés... qu'ils soient enthousiastes ou réticents.

" Bien c'est donc officiel. Eudora fera pour vous, selon vos exigences, des vêtements représentant le Consulat que vous serez obligés de porter à chaque instant, lorsque vous représenterez notre groupe... soit lors de chacune de vos missions officielles. "

Lorsqu'il baissa son regard sur les fiches, il vit les quelques mots parlant d'une grande nouvelle pour le Consulat, qu'il devait encore annoncer à certains, et qui ravirait le plus grand nombre... du moins il l'espérait.

" Je dois maintenant vous annoncer une information de toute importance... probablement l'un des sujets les plus importants à aborder aujourd'hui. Comme vous le savez sans doute, le Sanctum et le Consulat ont toujours été assez proches, par le biais de l'amitié que j'entretiens avec le Primarque. Officieusement, nous nous sommes soutenus ces dernières années sans jamais concrétiser cette fraternité. "

Quelques minutes plus tôt, il se voyait menacé de perdre son rôle de porte-parole... Aussi, rappeler que sans lui, jamais le Sanctum et le Consulat n'auraient été ces officieux alliés, lui permettait de faire comprendre aux consuls qu'ils avaient fait le bon choix... Et par ailleurs il pouvait se permettre d'adresser un sourire victorieux à la comédienne.

" Angeal Hewley, Primarque du Sanctum, a pris l'initiative de proposer au Consulat une véritable alliance. Et pour sceller celle-ci dans les mémoires... il compte nous léguer Atlantica. "

Ce n'était pas qu'un détail, un simple échange politique... Pour le Consulat et pour Genesis davantage, c'était une merveilleuse chose. Atlantica était un monde qu'il avait accepté de voir aux mains d'un autre et à présent, ce dernier était sous la tutelle des Muses.

" Le Sanctum a reconsidéré sa mission. Dorénavant, ils se concentreront sur leur quête : Répandre le culte des Eternels. Leur but est moins de conquérir que de faire de leur religion la confession dominante. Certains d'entre vous d'ailleurs sont fidèles au Sanctum et... il est certain que l'objectif de nos deux groupes ne s'opposent pas, au contraire, puisque si nous servons des déesses, nous ne sommes unis par aucune religion. Aux derniers sondages,plus de 15% de la population du Jardin Radieux auraient foi en les Eternels, pour citer des chiffres. Vous l'avez donc compris. Être allié au Sanctum, c'est accepter leur culte et leurs temples dans nos cités dorées selon une déontologie propre à Angeal, rassurez-vous. Le Consulat n'a pas encore accepté, bien entendu. J'attends votre opinion et vos questions. "
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue314/400Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Dim 1 Juin 2014 - 12:10
Et bien, je m’attendais à ce que le sujet en intéresse plus d’un. Il s’agit quand même de notre emblème, le symbole représentant le Consulat ! La première chose vue lors de notre arrivée dans un monde, pardi ! Enfin, j’en fais toute une histoire alors que mon idée  a été choisie, et pour vous dire, des brassards rouges sur chaque consul, ça sera magnifique ! Une petite note de couleur égayante sur tous ses uniformes, tantôt extravagants, tantôt morne et triste. Allez, pour fêter ma victoire, je vais boire une petite chopine. Et surtout, ne pas oublier d’en proposer une à se brave Ulthane, il a quand même fait entendre sa voix durant cet important débat.

Et bien, Genesis conserve son rythme à ce que je vois, à peine le sujet clôturé, qu’il entame une nouvelle discussion. Heureusement que j’ai pris de la réserve, ont aurait fini déshydrater sinon. Et de quoi va-t-il nous parler ?

Angeal ? Sanctum ? Jamais entendu parler. Il s’agirait donc d’un groupe cherchant une alliance avec nous ? Il faudrait bien qu’un jour je me renseigne un peu plus sur nos alliés, et surtout, nos ennemis. J’ai un vague souvenir d’un groupe malsain nommé “Coalition Noire“, mis à part eu, je ne connais personne. Mais attend, Genesis nourri une amitié avec cet Angeal ? Heureusement qu’il conserve son rôle de porte-parole, sinon l’alliance aurait été jetéz aux oubliettes.

Donc, si je comprends bien, le Sanctum est un groupe religieux ? Vivant pour répandre le culte des Eternels ? De fort sympathiques personnes finalement. Du moment qu’ils ne distribuent des tracts dans la rue et nous forcent à abandonner nos propres croyances, je ne vois pas de problème. Et ils veulent léguer le monde d’Atlantica ? Si les muses ont posé leurs regards dessus, il est de notre devoir d’accepter cette alliance. Et surtout, j’ai toujours rêvé d’aller explorer les océans.

Je chipote déjà avec ma pancarte, face verte visible, je n’ai aucune objection à cette idée.

_______________________________
Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue133/270Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Jeu 5 Juin 2014 - 13:05
C'est finalement l'emblème de Chen qu'a été choisi. Au final ça n'avais pas plus d'importance qu'ça. C'qui m'dérangeait plus c'était l'vêtement en lui même, j'me voyais très mal en toge. J'devrais peut-être commander une simple cape ignifugée à la couturière... ou alors je m'arrange pour faire apparaître les nouvelles couleurs du consulat sur ma targe. En tout cas il était hors d'question de toucher à mon écharpe.
J'regardais la plaque protégeant mon bras en pensant à tout ça quand l'sujet suivant tomba, le don d'Atlantica et l’alliance au Sanctum.

J'avais entendu parler du Sanctum à peine assez pour savoir qu'ce groupe existait, du coup l’annonce de Génésis me paraissait assez étrange. J'ai donc repris la parole pour trouver une réponse à la principale d'mes questions.

« Alors si j'ai bien compris c'que vous dites, le Sanctum nous offre Atlantica et son soutien... et tout c'que nous on a à faire c'est construire un temple et laisser ceux qui croient à leur trucs prier ? C'est  très sympa comme idée mais ça m'parait pas particulièrement égale comme échange. Vous êtes sur qu'ça n'cache pas quelqu'chose, genre l'endoctrinement forcée du consulat dans leur culte ? Parce que si c'est l'cas tout d'suite ça m'paraîtrait moins sympa. »

J'voulais pas jouer les rabat-joie mais j'ai tendance à me méfier d'ce genre de ''cadeaux'' qui semblent trop beaux pour être vrai.
J'pris une gorgée d'la bière qu'Chen me proposait pour fêter sa p'tite victoire pendant que j'attendais la réponse du Tragédien.
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue391/650Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Jeu 26 Juin 2014 - 0:15
C'est ça, fais le malin... Genesis se doit et ira de toute façon, un jour ou l'autre, plonger dans les eaux sublimes d'Atlantica. Ce jour-là, une vielle connaissance à Natalia ressurgira des abîmes... quel désastre politique ce serait. Natalia a servit de lien en jouant la confiance et l'honnêteté... sans être ni honnête, ni digne de confiance. La sorcière des vœux fera éclater la vérité et même si on ne croit pas ce serpent... ça fragilisera la pierre angulaire de cette alliance : Natalia. Genesis n'a que l'affection et la confiance du Primarque, le Roi Triton n'a quand à lui jamais vu ce si grand Porte-Parole ! Il connait Natalia et les autres membres qui y sont passés... mais ne sait rien de Genesis. Puisqu'il occulte avec un plaisir certain le dur labeur de la Comédienne, elle occultera les passages avec la sorcière. La vengeance est un plat qui se mange froid.

« Pour, avec la guerre qui se prépare, nous nous devons d'avoir des alliés. » Dit-elle en levant simplement sa pancarte verte et en fixant Genesis.
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Ven 27 Juin 2014 - 18:27
" Non Ulthane, ce n'est pas tout à fait ça. Il ne s'agit pas d'un échange entre notre tolérance envers la religion du Sanctum et le royaume d'Atlantica, mais d'une alliance entre nos deux groupes. Cela peut vous paraître confus mais peut changer bien des choses. Les membres du Sanctum ne feront pas partie du Consulat mais seront en nos terres comme chez eux, et nous devrons les protéger et les soutenir, autant qu'ils le feront; Je pense que le Sanctum s'est rendu compte qu'il n'avait nul intérêt à gouverner ailleurs que dans son monde... Nous offrir Atlantica est... comme une nouvelle politique qu'affirme le Primarque. "

Heureusement que certains étaient là pour poser les questions... fussent-elles les plus simples, au moins elles soulevaient et éclairaient un point. Genesis ne voulait pas que le Consulat garde de cette annonce la sensation d'être un peu trop chanceux. Oui, les artistes pouvaient s'estimer heureux de compter à présent le Sanctum parmi ses alliés... Mais pour peu que l'un d'eux voie à long terme, jette un regard pratique sur ce qu'il adviendrait de tout ça dans quelques années... Alors à celui-là viendrait peut-être l'idée selon laquelle le Sanctum gagnait aussi énormément.

" Je ne peux pas vous promettre avec sincérité que le Sanctum ne tentera pas de vous rallier à sa cause. Si l'un de vous a une révélation et se met à prier les Eternels, cela est son affaire. Toutefois, jamais les cités dorées n'auront de religion officielle et cet endoctrinement forcé dont vous parlez, Ulthane, n'arrivera jamais sur nos terres tant que le Consulat existera. Simplement des temples seront édifiés et les prêtres, missionnaires, seront sans doute nombreux si le Primarque en décide ainsi."

Comme la Comédienne le soulignait : être allié au Sanctum était toujours un atout militaire. Certes, il ne disposait pas de la plus grande armée imaginable mais... quelle qu'elle soit, avec Angeal Hewley à sa tête, elle était bonne à prendre.

" Pour ce qui est de la Terre des dragons et de la Cité des rêves, les règles seront les mêmes. Le Sanctum pourra répandre la parole de ses dieux. Ils auront juste à être plus prudents. Je doute que les Parisiens et les Gitans apprécient qu'on agite une autre religion que la leur sous le nez... et j'aimerais éviter une nouvelle guerre civile. Je pense que nous aurons à faire pour rassurer le peuple quant à la présence de membres du Clergé du Sanctum sur leurs terres. D'autres questions ? Des inquiétudes ? "
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue391/650Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Sam 28 Juin 2014 - 15:40
" Une seule, si je puis me permettre... ainsi, quinze pour cents de notre monde serait déjà convertis. Donc bon, on ne peut que s'attirer des ennuis à refuser l'alliance... mais juste par curiosité, à combien s'élève ce pourcentage à Atlantica ? Tu vas être déçu Genesis... mais Triton n'a pas apprécier que tu te contentes d'envoyer un membre au lieu de venir toi-même. Je sais de source sûre que Angeal, lui, se rend régulièrement sur place pour faire part de ses doléances lui-même. Donc bon, nous avons nos problèmes... mais le Sanctum se fait quasiment détruire tous les mois. Ce monde ne sera à nous... jamais autrement qu'officiellement. Nos seuls intérêts se résument donc à un accord militaire et... à l'apaisement, au moins entre deux groupes. Mais je demande... entre son dieu et son art, où est le salut véritable ? "

Natalia n'avait pas apprécié le sourire plein d'arrogance de Genesis... et se savait reine, puisque mille fois plus au courant à propos d'Atlantica que la corneille. La corneille... elle n'y pouvait rien, mais dans sa tête ne l’appelait pas autrement que par se patronyme sinistre. Sinistre pour la simple et bonne raison... que ce surnom a été inventé, utilisé et réutilisé par de grands psychopathe. Natalia n'est certes qu'une enfant, sans aucun doute incapable de tuer par choix mais... quelque chose, en elle, la poussait à s'en prendre au Tragédien. Peut-être sont-ce là les tours de passe-passe des muses... pourtant, ça lui était difficile. Son visage se faisait de cire, figée dans un sourire las et peu convaincant, les yeux éteins par ce revers de rhétorique que lui avait infligé la corneille. C'était plus fort qu'elle et ça la dépassait... mais il lui était impensable de laisser le Porte-Parole dans une telle situation de confort.
Elle l'aimait comme son frère, comme ce grand frère capable de la protéger de tout, de n'importe qui et de n'importe quoi... mais quelque part elle le haïssait, surtout en ce moment. La Comédienne ne savait pas d'où venait cette rage subite... elle a toujours été mauvaise perdante, mais bouillonner de rage pour une poste qui ne l'intéresse même pas ? Ce vote, c'était juste pour faire un peu animation... et ce que Natalia détestait, ou en tout cas c'était le plus plausible là tout de suite, c'était la facilitée avec laquelle toute cette animation fut brisé. Ou peut-être est-ce... simplement la triste vérité...

Son intuition, c'était que peu importe où se trouve son masque, le chemin passait à un moment où un autre par le Tragédien. Cette idée aussi floue et incertaine soit-elle... la rendait folle.


" D'ailleurs... je me demande si cette alliance va nous mener quelque part... regardez celle avec la lumière... heureusement que le Primarque est un ami proche, n'est-ce pas ? Je suis pour l'alliance avec le Sanctum... mais j'aimerais savoir, pourquoi donc Porte-Paroe ! Pourquoi n'avons pas plus exploiter cette alliance que la lumière est venu d'elle-même demander ? Alors même que les termes de cette alliance là présentait tellement moins de risque que celle avec le Sanctum ? Évidement, la Coalition Noir cherche à tout dominer... et la Lumière finira inlassablement par tenter d'imposer sa morale. Moi, je trouve ça moins inquiétant qu'une religion nouvellement formée dont on ne sait pratiquement rien. "

Elle accentua son sourire, entièrement destiné à Genesis.

" Alors j'ai une seule et unique question. Pourquoi être si enclin au Sanctum et si peu à la lumière ? De mon point de vue... vous êtes ami avec le Boss du Sanctum et méprisez la lumière au-delà de tout ce qu'elle peut nous apporter. Après je ne sais pas... peut-être allez-vous m'éclairez... "
D'un beau et jolie mensonge ? " ... de votre vérité ? Et avant qu'on me juge, je suis pour une alliance autant avec le Sanctum que la Lumière. "
Skjöld
Skjöld
Le Collectionneur de Palabres

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant.
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue111/400Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (111/400)

XP :

le Sam 28 Juin 2014 - 17:17
Durant toute l'assemblée, un sourire hébété trônait sur mon visage comme le plus beau des ornements. La passion synergique qui les unit tous et cet amour même pour les arts qui existe dans les tréfonds de chacune des âmes de ce Sommet me donnent l'impression que je suis à ma place. Que je ne suis pas perdu. Que j'ai réussi à emprunter un sentier plus ou moins battu pour atterrir dans cet havre de paix que j'espérais silencieusement depuis mon retour parmi les miens. Que j'existe. C'est le plus formidable des cadeaux, au-delà de la liberté. À quoi bon avoir les poignets et les chevilles libres si ce n'est que pour s'encloîtrer dans la solitude ? La liberté est une prémisse au bonheur, mais la conclusion idéale en est l'épanouissement.

Sans prononcer la moindre syllabe, j'ai écouté tous les débats, et toutes les discussions, et toutes les hésitations, et toutes les envolées de mots d'une oreille attentive comme si j'étais un parmi les autres. Je n'ai pas eu à parler pour m'exprimer pleinement. Malgré tout, je ne peux tout de même dissimuler cette timidité qui inhibe mes sens. Je... Je ne suis pas né pour être devant les grandes foules, mais pour parler parmi elles. Je n'existe pas par oraison, mais par écoute. Je ne suis pas comme Genesis : je n'ai ni la stature ni la confiance pour m'affirmer devant une marre d'artistes. Je préfère entendre, écouter, me perdre dans cette symbiose.

Et, pour l'instant, je ne suis qu'un invité dans ce Sénat. Je n'ai ni l'envie, ni le droit de me frayer un chemin à travers les gens pour étaler mes idéaux devant tous. Mais je fais la promesse, la promesse devant les cieux que je serai un artiste du Consulat bientôt. Très bientôt. Que je ferai danser, pleurer, et rire les muses. Que je serai le héraut de mon art et que ma plume sera mon épée. Ce n'est qu'une question de temps avant de prendre mon courage à une main, et ma hardiesse dans l'autre, pour me rendre chez Genesis et lui prouver l'étendue de ma passion. Ce n'est qu'une question de temps.

Un mot m'extirpe de mes pensées. Un seul mot, un amalgame de syllabes bien innocent, mais qui me poignarde de toutes tes épines. « Sanctum. » Les Éternels. Je n'entends plus rien. Mes oreilles se ferment, mes tympans refusent de vibrer. Toute cette beauté et toute cette magnificence prend des teintes obscures. Mon soleil se couche. Le visage des artistes se masque de monstruosités. Le ciel brûle de toutes ses flammes. Je brûle de toutes mes flammes.

Comment... Comment se fait-il qu'Il soit là ? Comment se fait-il qu'Il ait pu me trouver aussi facilement à travers tout l'univers ? Je n'en sais rien. Je sais que c'est un défi qu'Il me lance. Je sais que toute cette histoire est l'œuvre de Sa méchanceté, de Sa cruauté, de Son égoïsme. Et je refuse que l'Unique, cet Éternel qui m'a enfermé durant toutes ces années, participe à ma perte. Il ne gagnera pas cette fois. Il ne réussira pas à m'arracher à mon bonheur, à ma liberté, à ma Léa. Je serre les poings avant d'empoigner avec ferveur l'estrade sur laquelle je suis assise. Je refuse de partir.

Je serai un artiste. J'en fais la promesse devant les cieux. Et j'en fais une menace devant Lui.
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Lun 30 Juin 2014 - 18:22
" Ce monde ne sera à nous... jamais autrement qu'officiellement. "

Le tragédien afficha un sourire presque spontanément. Si la comédienne s'était d'abord tue en premier lieu, disons qu'elle avait simplement rechargé ses munitions pour revenir plus convaincante. Et à vrai dire, elle avait totalement raison... sur ce point-là. A part ça, Genesis pouvait discuter ses critiques et ses comparaisons avec Angeal. Certes il n'était jamais allé à Atlantica... Triton aurait dit à Natalia qu'il exigeait de voir le porte-parole, seule condition à la venue d'Eva au Moulin Rouge, et sincèrement, il aurait apprécié y aller mais n'avait pas eu le temps ces dernières semaines... Sa maladie ne l'avait pas rassuré, la Terre des dragons avait de grands problèmes et il avait du gérer la mort de Frollo.
Dans la même idée, la consule avait une idée très étonnante des problèmes que devait affronter les cités dorées. Elle parlait de la situation compliquée du Sanctum, selon elle "détruit tous les mois"... chose que le consul ne pouvait que tacitement contester. Le Sanctum avait eu des problèmes, oui, encore récemment... Mais ça n'avait rien de comparable avec les trois dragons, les Huns, une guerre civile, une épidémie, le centre-ville de Paris en flammes, et que sais-je encore. Le Consulat était la cible de nombreuses personnes pour la plupart totalement inconnues.

Mais bien sûr, quand Natalia disait n'avoir qu'une question, elle était bien entendu loin du compte. Il la laissa parla, attentif. Ses objections étaient pour la plupart intelligentes, bien pensées. Elle avait ses défauts, nombreux et affutés cependant en ces moments où elle savait être critique bien qu'acharnée à le persécuter... Natalia se montrait digne de diriger le Moulin Rouge.


" Pour ce qui est d'Atlantica, je vous donne raison, ma soeur. Je pense, en effet, que le Sanctum sera plus influent, paradoxalement, que nous ne le serons jamais auprès de Triton et de la cour. Mais qu'Atlantica soit officiellement au Consulat peut nous suffire amplement. Nous pourrons répandre les arts dans ce monde sans être gênés par les autorités... nous pourons y installer nos lois, notre système d'éducation et... nous aurons le monde le plus beau de tous. "

Au Consulat, c'était moins une plaisanterie qu'un argument de poids, à dire vrai.

" Mais vous avez posé une très bonne question... Qu'en est-il de la lumière ? "

Le tragédien abaissa les yeux sur Mizore, au premier rang. Elle qui avait plus d'audace que lui n'aurait pas hésité une seconde avant de répondre avec sincérité, si elle avait été à sa place.

" Mon premier acte en tant que porte-parole, lorsque Frollo fut frappé d'une flèche... fut d'accepter cette alliance, d'en rédiger la charte et d'envoyer la fille de Terpsichore la proposer au Maître Yen Sid. Ce qui est moins connu, toutefois... C'est que lorsque la lumière est venue à nous pour nous proposer cette alliance, il y a de cela un peu plus de quatre ans... nous en avons longuement discuté et la plupart d'entre nous étions contre. Votre prédécesseur, le Joker... le fils d'Uranie et moi-même y étions totalement opposés, certains qu'en tant qu'êtres de ténèbres, la lumière finirait par nous pourchasser. Mais certains consuls ont su nous convaincre. Voulez-vous savoir quel était le but du Consulat ? "

Pour sa part, il avait de suite changé d'avis lorsque Mizore expliqua le sien. Ils étaient tous les deux méfiants, mais disons qu'elle était plus maligne.

" Je vais peut-être désenchanter la chose pour nombre d'entre vous mais les deux arguments principaux qui ont été avancés et qui ont vaincus furent... qu'une fois l'alliance acceptée, nous pourrions profiter de la réputation de la lumière et nous servir d'eux. "

Ce n'était pas forcément malin d'annoncer cela à huit cents consuls... Il y a quatre ans, les choses étaient bien différentes. Ils étaient moins nombreux et pour la plupart terriblement retors. Les discours avaient changé.

" Leur réputation nous a certainement été utile bien que je ne sois pas certain que nous aurions eu ces problèmes avec la Coalition noire sans les membres de la lumière. Mais est-ce que la lumière nous a servis ? Nous avons souvent du réparer leurs erreurs. La lumière est si efficace et puissante qu'elle détruit un peu trop de pays sous son passage. Vous avez dit deux vérités... Ce groupe, lorsque la Coalition noire sera détruite, imposera sa morale. Et oui, je les méprise. "

Et la lumière le savait. Genesis s'était clairement exprimé lors de la réunion sur ce qu'il pensait de la lumière, dont il s'était assez bien moqué.

" Et vous avez raison, nous courrons des risques avec le Sanctum... mais pas tant qu'Angeal y sera. Un jour, je l'espère pour eux, une personne viendra avec la parole de leur divinité, et deviendra Primarque. Ce jour-là, Angeal ne sera plus que chef de l'armée mais... je suis certain qu'en ce poste ou dans tous les autres, il pourra sauver le Sanctum des risques auxquels vous pensez. Je vous le dis car je le connais mieux que personne, il est un homme bon. Je ne suis pas croyant mais pour vous répondre... je pense que le Sanctum et le Consulat, contrairement aux autres groupes, veulent construire quelque chose, et qu'ensemble, cela pourra être magnifique. Que le Consulat construise un temple pour le Sanctum, pourvu qu'il construise, c'est comme ça que je vois les choses. "
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue391/650Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Ven 4 Juil 2014 - 18:21
" Concernant la Lumière... ce n'est pas vraiment une surprise, mais je suis rassurée de voir que l'alliance avec le Sanctum est basé sur quelque chose de plus stable. Et je le reconnais, ce groupe comme le nôtre s'intéresse à autre chose que la suprématie de la lumière ou des ténèbres. Des idéologies que je trouve... un peu dépassé, pour ma part. Si tu as confiance en Angeal... et que Triton aussi... il a aussi toute ma confiance. Après, je reste assez sceptique quand au reste de son groupe... mais nous verrons bien et si différent il y a à la Citée des Rêves, je le règlerais. "

Natalia avait beau être pour... il lui sembla que Genesis Rhasphodos oubliait un détail très important. Qui n'est d'ailleurs pas un détail mais une véritable bombe, plus que visible et dont, pourtant, personne ne parlait ! C'était de plus un sujet... que le Tragédien n'aurait pas tellement envie de voir lancer sur la table, comme ça, sans qu'aucun gant ne soit prit au préalable. Néanmoins, la Comédienne apprécia le second sourire du Porte-Parole qu'elle prit comme... et c'est étrange... une sorte de reconnaissance. Peut-être cela le rassurait de voir la jeune Consule si pleine d'entrain et d'ambition, lui qui est mourant... certes, ce n'est pas si désagréable de le voir sourire et de lui montrer que si la relève n'est pas tout à fait prête... elle le sera quand il le faudra. Puis au-dessus de tout ça, elle trouvait que jusqu'ici, le seul à lui tenir tête dans un débat c'était justement la Cor... le Caliméro.

" Par contre... cher Porte-Parole... " Introduit-elle de manière exagérément obséquieuse et... l'ironie peinte sur le visage. " ... vous n'ignorez pas que le Sanctum ne cache en aucun cas ses intentions guerrière concernant la Coalition Noir qui leur a prise Aurore ? Je n'ai plus de question... seulement une inquiétude. Au moment où cette alliance sera déclaré, la Coalition Noir le prendra comme une déclaration de guerre et nous perdrons le peu de temps qu'il pourrait nous rester pour nous préparer. Ou bien le Sanctum exigera notre aide, peut-être... ? "

Natalia s'aventurait sur un terrain dangereux... le Caliméro rouge était tellement plus aux faits de ces affaires-là que la Comédienne et que n'importe qui ici, en fait. Qu'on est faillit tuer le Tragédien et la Danseuse lors de la réunion ne laissait pas la Comédienne indifférente... alors oui, il faut remettre cette Princesse à sa place. Plus facile à dire qu'à faire, ce n'est surement pas la jeune blonde qui pourrait s'occuper de ça. Néanmoins...

" Je ne suis pas naïve... et un jour ou l'autre, nous devrons faire face à la Coalition Noir qui a déjà déclaré la guerre aux autres groupes. Or, est-ce vraiment la peine de se mettre dès maintenant sur son passage ? Je veux dire, livrer une guerre frontale à la Coalition Noir me semble... quelque peu suicidaire sans préparatifs adéquat. J'aimerais juste connaitre notre positon sur cette question là. "

Natalia prit un air inquiet et triste... tout à fait sincère.

" A la réunion, je n'oublie pas que toi et Rivy n'étiez pas tellement loin de la défunte Angelica Teach... "
Amélia Forband
Amélia Forband
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue555/550Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

le Sam 5 Juil 2014 - 3:10
La consule trépignait. Elle avait envie d'une cigarette. Même au théâtre, il y avait une entracte. Cette réunion s'éternisait et la passionnée oscillait entre l'agacement de ne pouvoir participer et son désintérêt pour la majorité des sujets abordés. Elle n'avait pas rejoint le Consulat pour siéger au milieu d'une assemblée, anonyme et réduite au silence par la présence intempestive de son amant du moment ! Et ces échanges entre Natalia et Genesis... Dieu qu'elle avait envie d'une cigarette.

Milena se leva à la mention de la Coalition Noire. Elle n'avait aucune envie d'entendre les mesures que comptait prendre le Consulat à ce sujet. Si jamais elle apprenait que son amie était en danger, elle ne pourrait s'empêcher de la prévenir. Et Mila savait pertinemment que Genesis n'appréciait guère la trahison... Et la passionnée refusait d'être à nouveau prise entre deux feux. La jeune femme fronça les sourcils tout en remontant l'allée, ignorant les regards curieux ou désapprobateurs de ses collègues. Ne pas regarder Genesis. Ne pas songer à cette maison. Ne pas regarder Genesis. Pourquoi tout était si compliqué ?

Alors qu'elle passait la porte et se dirigeait vers l'extérieur, Mila s'efforçait d'éviter cette idée fixe qui cognait à la porte de sa conscience : peut-être était-ce elle qui compliquait les choses? Vite, une cigarette...

_______________________________
Rhétoriques - Page 2 Milasign2
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Jeu 10 Juil 2014 - 3:55
Genesis ferma les yeux une petite seconde, cherchant Rivy dans l'assemblée par sondage. Lorsqu'il ouvrit les paupières, elle était sous son regard, quelque peu déconnectée du débat, regardant avec intérêt le plafond. Le Tragédien acquiesça simplement suite à la question de la Comédienne, sans la regarder. Il baissa les yeux sur ses fiches, cherchant celle qui pourrait convenablement répondre à cet instant... et tout en feuilletant ses fiches, il s'exprima tout de même d'une voix fébrile.

" Oui enfin... Je vous rappelle que notre alliance avec le Sanctum ne changera rien à ce sujet, puisque nous sommes déjà ennemis de la Coalition noire par alliance. Vous semblez oublier que la lumière est elle-même en guerre contre Ariez... Néanmoins, vous soulevez une question importante. Devons-nous nous dresser contre elle aujourd'hui ? En temps normal je vous aurais dit oui, ma soeur mais... "

Enfin il mit la main sur les fiches concernant le prochain problème à traîter. Le porte-parole s'apprêta à poursuivre lorsque, relevant le regard, il vit Mizore taper discrètement sa pancarte de son index...

" Oui j'oubliais. Faisons les votes. Acceptez-vous que le Consulat s'allie avec le Sanctum ? Dressez votre pancarte verte si oui, la rouge si non... "

Il leva la sienne, verte bien évidemment, avant que Ramirez ne s'approche et ne regarde la foule... avant de remettre ses comptes.

" Six cent cinquante quatre pour, septante-trois votes contre, cent vingt-et-un votes blancs. Le Consulat est désormais allié au Sanctum. "

C'était heureux mais il ne parvenait pas à se réjouir tant l'annonce du prochain sujet pouvait occuper son esprit. De toutes, c'était la question la plus importante, celle qui avait exigé que tous les consuls soient présents aujourd'hui.

" Nous allons aborder le sujet central de notre réunion. Une fois qu'il sera réglé, nous ferons une pause si vous le désirez mais jusque-là, soyez vraiment attentifs... "

Il baissa les yeux sur ses fiches. Pour les quelques minutes à venir, il aurait à abandonner son bagou et son charme pour être incroyablement ennuyeux... forcé de rappeler et de décrire les faits.

" Claude Frollo, notre frère, est donc mort assassiné la nuit de la réunion. L'enquête a été menée... Voici le rapport d'Ulthane, chargé d'interroger les gardes présents et témoins... et de relever les faits. Je cite : L'assassin est un mec maigrichon, supposé membre de l'Organisation XIII, utilisant la magie et probablement des invocations. L'arme du crime est une épée mais il est pas impossible qu'elle soit invoquée. Vu tout ce qu'on sait faire avec la magie, j'exclus aucune possibilité, y compris que l'assassin peut être un gorille transformé. "

Malgré le sérieux de la situation, certains rires s'élevèrent de l'assemblée, suite à l'hypothèse fort improbable du forgeron. Genesis releva son nez de ses fiches, ignorant les rires et se contentant d'expliquer d'une voix claire :

" Notre ami l'a évidemment identifié membre de l'Organisation car il portait la tenue habituelle du groupe. De plus, Ulthane a mentionné que les gardes ont vu l'assassin sauter de la fenêtre la plus haute de la tour de Calliope... qui est à plusieurs dizaines de mètres de haut. Le corps n'a pas été retrouvé. Si des gorilles sont mentionnés dans le rapport, c'est que les gardes qui ont assisté à l'assassinat, lorsqu'ils ont tenté d'affronter l'assassin, ont été confrontés à des sorts impliquant des gorilles... qu'ils n'ont pas compris. "

Pour l'instant, les faits ne ressemblaient pas à grand chose mais...

" La description des gardes vous interpelle peut-être déjà. En l'occurrence, ça m'a rappelé un crime commis au sommet de Notre-Dame... Un homme a assassiné un dénommé Jann, guerrier de la lumière, en plein jour. Il l'a démembré alors que des centaines de témoins le regardaient depuis le parvis... et a gravé son torse d'un X, avant de sauter dans la foule avec le corps, d'entrer dans la cathédrale... de planter le corps de Jann au bout d'un crucifix et finalement d'écrire le message dans le choeur de la cathédrale : Mort à la lumière, Mort au Consulat. Mort à cette alliance impie. "

Genesis soupira... Il n'était toujours pas devenu croyant depuis les dernières minutes et pourtant il ne pouvait qu'être surpris du mot employé "impie", choisi par un homme, juste après avoir souillé une église d'un crime abominable.

" Je précise que le crime a eu lieu il y a deux ans... et que la lumière n'a pas enquêté... pas à ma connaissance en tout cas. Les témoins furent bien entendu surnombreux... et il se trouve que l'archidiacre de Notre-Dame était l'un d'entre eux. La description des deux assassins semblait dire qu'il s'agissait de la même personne. Aussi ai-je envoyé Natalia. Voici ce qu'elle a découvert... L'assassin portait donc un manteau de l'Organisation, semblait être blond, petit et svelte... Ses armes étaient deux épées en forme de clef... et finalement il aurait sauté depuis le sommet de Notre-Dame dans la foule. Notre soeur a aussi découvert que les gorilles présents durant la nuit de l'assassinat de Frollo sont des invocations... permettant à leur maître de se téléporter. "

Le Tragédien observa un silence, baissant les yeux une nouvelle fois sur ses fiches.

" Ceux qui ont lu les journaux au moins une fois ces dernières années auront sans doute compris qui est notre coupable. "

Genesis regarda enfin l'assemblée et s'éloigna de son lutrin.

" Il se nomme Roxas. J'aurais aimé avoir la politesse d'émettre des doutes mais... je n'en ai aucun. Pour ceux qui l'ignoreraient, Roxas est le simili de Sora... que je ne présenterai pas. Il fit partie de l'Organisation XIII jusqu'à la destruction de celle-ci, avant de rejoindre la lumière. Depuis... il est partout. Il a accompli un nombre incroyable de missions pour la lumière, tant qu'à présent, il est difficile de trouver des civils ignorant de qui il s'agit. Il a comme particularité de manier deux keyblades à la fois et... il est tout à fait certain qu'il s'agit d'un des hommes les plus puissants depuis l'année noire.
Voici ma proposition. Nous irons dans le chateau de la lumière et réclamerons qu'ils nous cèdent Roxas pour que nous l'exécutions pour le meurtre de Frollo. S'ils refusent... Que la guerre contre la lumière soit déclarée pour complicité de meurtre ! "


Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue391/650Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Ven 11 Juil 2014 - 17:32
Natalia jeta un regard bref à Ulthane, sans raison autre que leur association indirecte dans cette enquête. Peu importe ce qu'elle pense de lui, c'est son frère de cœur et d'âme ! Si les muses sont sœurs... et c'est ainsi que Natalia pense... alors ça fait de Frollo son cousin. Un cousin vieux et cruel dont le repentir la laissait sceptique. Néanmoins... tout ceci dépassait le cadre des simples rapports entre individus. On ne pouvait le nier... c'était une énorme perte, le Juge était capable de massacrer un peuple et... presque d'en obtenir le soutien après. C'était le marionnettiste du Consulat qui depuis, doit danser sans ses fils.

" Je haïssais Frollo... c'était un homme ambitieux mais mauvais, dévoué à son art pour tout ce qu'il lui a apporté et non ce qu'il aurait pu apporter aux autres. Or, il n'est pas question du Juge Claude Frollo... nous parlons  ici du fils de Calliope ! Nous parlons de l'élu d'une muse... d'un homme qui malgré l'inimitié que je lui portais a servit le Consulat plus que moi... à vous tous qui me trouvait irrespectueuse quand je proposais de changer de Porte-Parole... sachez juste que sans cette flèche et sans cet assassinat, ce serait bien le Réthoricien à la place du Tragédien dans cette réunion. Si vous ne me croyez pas, Genesis pourra vous le confirmez... "

En réalité... dans ce débat, qui était Frollo et quel était sa nature importe peu. Qu'on l'aime, ou pas, qu'on le connaisse, ou pas... tout ça n'est que détails et bagatelles !

" Si vous croyez au Consulat... alors vous croyez en l'art. Et si vous croyez en l'art... vous ne pouvez que croire aux muses. Alors certes, je risque de me faire quelques ennemis... mais ça me parait affreusement simple et logique. Celui qui refuse que justice soit accordée au Juge Frollo... quand bien même ne la mériterait-il pas... celui-là n'a pas sa place au Consulat, car celui-ci renie le choix de Calliope en reniant celui qui fut, pour le moment... son premier et dernier fils. "

Les muses sont... cruelles n'est pas tant le mot adéquat... indifférente. Elles vivent à une toute autre hauteur d'existence, alors que les Consuls enchantent le cœur des humains, les Muses enchantent les dieux eux-même ! Alors, non... Calliope n'est pas triste et nul Consul un peu expérimenté n'ignore le mépris des muses pour leurs élus qui échouent leurs quêtes et en meure. Or... Natalia y croyait dur comme fer... si on ne l'avait pas assassiné... Frollo aurait à l'image de Genesis, son artefact sacré.

" Pour ceux qui ne le connaissent pas du tout... et bien sachez-le. Nous faisons tous preuve d'une verve que l'on peut qualifier d'extraordinaire... surtout en comparaisons des mercenaires - le fric comme seule argument -, de la Lumière - l'espoir en seul argument - et la Coalition Noir qui ne cherche tout simplement pas à discuter. Et bien ne vous la jouez pas, je ne vais pas me la jouez non plus... Frollo nous aurait à tous donné une leçon de Rhétorique lors de cette réunion. Frollo était un homme capable de gagner un débat contre la vérité elle-même et... aucun de vous ici ne peut accepter si facilement la mort d'un homme aussi talentueux. "
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue314/400Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Sam 12 Juil 2014 - 23:57
Je posais ma chope pleine à côté de moi, les dernières paroles du Tragédien méritaient toute mon attention. Des mots capables de changer la destinée de notre groupe venait d’être prononcés, mes frères et sœurs allait débattre sur une guerre à venir. Je tournais mon regard en direction d’Ulthane et lui chuchotai une simple phrase.

« Mon ami, nous nous apprêtons à emprunter un chemin bien hasardeux… »

Claude Frollo, j’avais déjà entendu le peuple des Cités Dorées prononcé ce nom. Et il était rarement accompagné d’éloge, surtout de la bouche des gitans. Je connaissais déjà la plupart de ses exploits, abreuve le peuple et il vous dira tout ce que tu veux entendre. Mais ce n’était pas l’heure au reproche, Genesis énonçait un sujet des plus important de cette réunion. Frollo était mort de la main d’un membre de la Lumière, le tristement connu Roxas. Genesis c’était senti obligé de nous rappeler la réputation du garçon, mais comme il le disait si bien, même le dernier des imbéciles connaissait son nom.

Des voix s’élevèrent à travers la salle, certains réclamèrent vengeance, d’autre ne voulais même pas songé à combattre un être aussi puissant. Et moi dans tous ça ? Je ne savais pas à vrai dire. Oui notre frère méritait justice, quelque sois les actes qu’il ait commis de son vivant, mais si la Lumière refusait de le livrer ? Nous ne parlons pas d’une querelle entre piliers de comptoir, nous parlons d’une guerre ! Et vu les dernières paroles, un autre groupe serait prêt à nous attaquer, la Coalition noire.

Mon esprit est trop embrouillé pour le moment, je préfère attendre d’autre réaction de mes frères et sœurs consuls avant de me prononcer.

_______________________________
Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue133/270Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Dim 13 Juil 2014 - 21:33
Après la bonne nouvelle de l'alliance du Sanctum, un sujet plus sombre, « Le sujet central » selon l'Tragédien. Tout l'monde attendait d'en savoir plus sur la position du consulat face à la guerre et à l'assassinat. Nathalia s'était déjà bien emporté sur l'sujet qui semblait particulièrement sensible pour certains. Beaucoup chuchotait déjà, la peur du conflit se sentait, même Chen ne buvait plus.

« -Mon ami, nous nous apprêtons à emprunter un chemin bien hasardeux...
-C'est probable... mais inévitable. »

J'comprends les inquiétudes même si je n'parais pas inquiet moi-même. J'aurais au moins l'occasion d'montrer toute l’utilité d'mon art pendant cette guerre. Mais y m'semblait qu'ça s'emportait un peux vite et qu'y faudrait p't-être calmer l'jeu.
Levant la main j'repris la parole.

« J'ai pas connu Frolo, j'comprends juste qu'il était important pour l'consulat et qu'y doit être vengé. J'ai rien contre ça, mais j'pense que tous se pointer devant la lumière avec des torches et des fourches c'est p't-être pas un coup très stratégique... »

Beaucoup m'prenaient à plus ou moins juste titre pour un bourrin qu'adore la baston. Mais là j'suis surpris d'être le seul à parler diplomatie et ça allait probablement pas surprendre que moi.

« ... Ok pour ne plus être dans leur camp, mais faut pas aller trop vite et directement s'en faire des ennemis. Avant d'jouer la foule en colère, est-ce qu'on n'enverrait pas quelqu'un leur causer ? J'doute qu'ça aide des masses mais au moins on aura leur version... Depuis l'assassinat j'étudie la magie, principalement pour améliorer les armes, mais j'ai découvert qu'on pouvait faire plus ou moins tout avec, même créer d'fausses armes, des illusions. L'assassin semblait n'utiliser qu'ça, la magie. J'ai p't-être loupé un truc, mais ça m'parait presque trop facile, le simili est l'coupable parfait. »

Je n'suis pas un détectif et encore moins un assassin mais quelque chose commençait à m'paraître bizarre dans cette affaire. À moins que j'devienne parano à force de lire des traités d'magie.
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue391/650Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Dim 20 Juil 2014 - 21:00
Natalia se leva subitement et d'une impulsion aussi brève que légère, atteignit la scène centrale d'un salto avant. La Comédienne... parvenait à se contredire depuis le début de cette réunion tout en restant plus ou moins cohérente. Entre son envie de faire avancer le Consulat, de se tirer elle-même vers le haut et de mettre Genesis dans des situations toujours plus délicates... elle ne parvenait qu'à poser des briques par-ci et d'autres par-là. En équilibre sur un pied, elle pivota sur elle-même, semblant plonger son regard dans celui de chaque Consul ici. La tête haute, le torse bombée et les yeux portés vers le haut, la Comédienne se décida à sortir son grand jeu.
Elle braqua finalement Ulthane du regard, se voulant un peu moqueuse mais pas insultante pour autant, sortant ses mots avec le volume d'un géant mais l'intonation d'une enfant.


« Continues d'étudier Ulthane, jusqu'ici... l'ennemi fait surtout preuve de symbiose ! C'est à dire que... » Natalia tourna sur elle-même, instantanément, se retrouvant affublée d'une nouvelle tenue une fois immobile. Elle ferma un instant les yeux... et caressa quelque chose d'invisible sur son épaule, qui enfin se dévoila... « Ceci n'est pas un caméléon, c'est mon animus que j'ai invoqué. Et ce n'est pas de la magie... c'est de la symbiose. » Elle claqua ensuite des doigts et une explosion retentit entre ses doigts ! C'était un pétard habilement dissimulé par ses nouvelles et larges manches... et au centre de la scène, elle était sûre que nul n'avait la vision d'aigle nécessaire pour déceler le subterfuge. « Ça, c'était de la magie. La nuance c'est que la magie vient de soit, alors que la symbiose consiste à... plus ou moins demander de l'aide à des forces dites "supérieures". Enfin, le psychisme c'est la force de l'esprit et c'est encore autre chose... l'exemple le plus frappant étant probablement la télékinésie. »

Elle regarda Genesis... s'approcha de lui et... le frappa à l'épaule de toute sa force !

« Ne sommes-nous pas le groupe de l'art ?! De la passion et du romantisme ?! Ce que Genesis nous propose de faire est fou, insensé... et juste follement Consulat. Nous n'arrivons pas armées de torches et de fourches Ulthane... nous arriverons en fanfare, nos tambours de guerres feront trembler les fondations de leurs châteaux ! Les armes que vous forgerez auront l'éclat de milles étoiles et les éblouiront d'une lumière qu'ils n'ont jamais connu ! Nos braves soldats avanceront la fleur au fusil et le pas dansant, car rien n'est plus douloureux que l'absinthe brûlante de Chen ! Et croyez-moi... qu'ils souriront en me voyant, douce et candide réclamant la tête de leur plus puissant soldat... avant de trembler en voyant l'ombre du tragédien me recouvrant. Qui a peur de la lumière ici ? Cette lumière au plus bas, qui a perdu le contrôle de ses mondes, qui a perdu sa pierre angulaire et qui subit chaque jour l'assaut répété des sans-cœurs ? Je ne suis pas une lâche et même si cela mène le Consulat à sa perte... je préfère la passion à la raison. »
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue314/400Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Lun 21 Juil 2014 - 15:15
« Natalia… »

La pauvre fille, depuis le début, je fais entendre ma voix contre chacune de ses interventions. Elle finira par croire que je la déteste. Le débat actuel est tous sauf un jeu, contrairement à ce que pense la Comédienne. Certaines choses doivent être dites, et d’autre directement écarté. Je me dressai de toute ma hauteur, chaque membre du Consulat doit me voir et surtout, entendre ce que j’ai à dire.

« Je te rejoins sur un point, nous sommes des artistes, chacun maître dans son art… »

Je quittai ma place pour descendre rejoindre la Comédienne et le Tragédien sur l’estrade. Tout en marchant, je continue mon discours.

« … Comme tu le dis, Ulthane forgera les armes de notre victoire, mes alcools feront regretter bien des réveils, l’ombre de notre Tragédien apeurera nos ennemis ! Mais n’oublie pas les inventions de Ghaz’Kull, aussi meurtrière les unes que les autres, les pouvoir de persuasions de notre sœurs, baignant dans l’art de l’amour et surtout, notre plus grande danseuse, capable de charmer par ses pas… »

Une fois arrivé sur l’estrade, je m’approchais de Natalia et la fixai dans les yeux.

« … Mais, que va faire notre maître pâtisser ? Et notre plus grand fleuriste ? Et nos écrivains ? Je veux bien faire confiance à la pointe d’une plume, mais uniquement pour souligner une alliance. Comme tu le dis si bien… Nous sommes des artistes ! Un gâteau ne fera pas tomber une armée, un bouquet de fleurs n’est pas capable d’abattre un dragon ! Nous parlons d’une guerre avec un royaume capable de repousser des sans-cœurs chaque jour que dieu fait ! »

Je me retournai fasse à tous mes frères et toutes mes sœurs.

« Ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit. Notre défunt frère, Claude Frollo, mérite mille fois que nous le vengions. Que nous allions chercher le responsable et qu’il paie pour ses actes, je suis entièrement d’accord avec cette idée. J’accompagnerais Genesis afin de ramener se meurtrier au sommet des arts s’il le fallait… »

Je tourne une fois de plus le dos à mes frères, pour cette fois m’adresse à notre porte-parole. Du bout du doigt, je le pointe et dit assez fort pour être entendue.

« … Mais je ne cautionnerais pas une guerre. Si la Lumière possède un membre aussi instable, il faut se débarrasser de lui, et nom du groupe tout entier. Si leur boss refuse de nous le livrer… Nous le traquerons comme la bête qu’il est. »

Je baissai mon bras, mais mon regard resta fixe sur Genesis. Soudaine, je relevai mes épaules et d’un air fatiguer, je termine mon discours.

« À moins que nous ayons une preuve irréfutable que la Lumière ait ordonné cet assassinat, réfléchissons bien avant de partir en croisade. »

_______________________________
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue391/650Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Lun 21 Juil 2014 - 19:32
Natalia observait Chen, tâchant de garder ses yeux au sec. Le Maitre Panda était un sage... exactement comme on imaginerait un maître des arts martiaux, sa vie se basant sur quelques préceptes et doctrines apprises, comprises puis enfin maitrisés. Pourquoi... ? La Comédienne adorait le brasseur de par sa simple allure, avec cette dégaine un peu rigolote et cette fourrure qu'elle imaginait soyeuse. Le Pandaren fleurait des parfums âcres et inconnus à la blonde qui n'avait jamais bu d'alcool, ayant tout juste parfois tremper ses lèvres dans de la boisson de feu en cachette de son singe. Elle en oublia un instant le débat, la rhétorique et le Consulat... se demandant juste pourquoi deux personnes aussi attachés au bonheur et à la fête ne parvenait pas à s'entendre.
Natalia se tourna vers le deuxième homme se tenant sur la scène... et vit dans cette allure rouge sombre toute la raison de sa divergence perpétuelle avec Chen. Ce dernier étant le bienfaiteur du Moulin Rouge... malgré sa présence à cette réunion, le Nouveau Monde accaparera la Comédienne loin de son ambassade.

Et pendant dans ce temps, l'alcool du Panda et ce magnétisme animal qu'il dégage enivrera les danseuses... que ce soit pour le soutenir ou le contredire, le Tragédien poussait malgré lui et sans cesse la Comédienne à s'attirer les foudres de ses frères et sœurs Consuls. A son contact, à force de le côtoyer et d'essayer de le comprendre... c'était plus que n'importe qui ici son frère, son grand frère. A vouloir lui ressembler, elle se faisait l'effet d'être une parodie... arrogante, instable et lunatique, comme cet artiste qui parfois se fait mafieux.
Son regard envers Chen était doux et plein de regret... puis lorsqu'elle regarda Genesis, ses yeux se remplissaient de haine. La Corneille... cette oiseau du malheur qui réussit à faire ressortir le pire chez tout à chacun.

Natalia s'était faite d'un coup discrète entre les deux géants... et regardant sa main... vit que sans aucun doute possible, elle était blanche.

« En fait... si la Lumière refuse de nous céder Roxas et qu'on le tue... on sera de toute façon en guerre avec eux, j'imagine... et je continue de penser qu'on ne doit pas être timoré face à des groupes comme la lumière ou la coalition noire. Le Consulat n'est pas faible ! Mais oui, Chen a raison... je propose une condition à la proposition de Genesis. »

Elle planta ses yeux dans ceux du Tragédien.

« Le Tragédien ne doit en aucun cas participer à l'opération "réclamer puis écorcher le blondinet maigrichon", tout simplement car sa haine de la Lumière et sa nature ténébreuse le prive du moindre recul dès qu'il est question de ce groupe. Genesis veut la mort de Roxas, comme chacun d'entre nous... mais ce qu'il veut plus encore, c'est exterminer la Lumière qu'il méprise et a toujours regarder de haut. Ce n'est ni une priorité... ni un acte pour les arts... c'est le désir égoïste de notre Porte-Parole qui parle. »
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Mar 22 Juil 2014 - 22:42
Ce n'était un secret pour personne, Genesis n'avait pas toujours été à cette place, au centre du Sommet des Arts, occupé à gérer tout un groupe. Autrefois, il était surtout un guerrier, un puissant magicien... et se considérait encore aujourd'hui comme le plus puissant des Consuls. Et quand Frollo était là, vivant et bien portant, il était à vrai dire tout à fait satisfait d'être à ses côtés son bras armé. Le fils de Calliope n'était pas des plus redoutables, lorsque la bataille commençait, affaibli par les années... Il était certes un porte-parole inespéré, un rhétoricien de talent, cependant il n'avait pas du avoir la moindre chance face à son assassin.

Bref... Le Tragédien écouta les intervenants, les sourcils froncés, les traits taillés par la méfiance. Il ne pouvait accepter que cette proposition soit avortée par les consuls. Parmi les rumeurs qui secouaient la salle, rendant incompréhensible ce que disait celui qui ne parlait pas assez fort, il put d'abord entendre les propos du forgeron s'opposer à sa proposition... Ce à quoi Natalia répondit de manière tout à fait démonstrative.

Elle pouvait être maligne, faire un discours tout à fait convaincant mais ce qu'elle dit ensuite eut tendance à prouver qu'elle se fichait bien de la tête d'une grande partie des consuls. Car après que la jeune comédienne ait frappé Genesis à l'épaule, manière tout à fait mystérieuse, elle invoqua la passion de tous les consuls présents dans la salle... Méthode qui aurait pu convaincre le plus influençable mais qui ne pouvait qu'indigner les intellectuels. Malgré le fait que le tragédien fut bien content d'avoir Natalia à ses côtés pour une fois, il n'était pas de son avis, curieusement... D'une, il estimait que sa proposition n'avait strictement rien d'insensée et était plutôt légitime... De deux, le fait d'être le groupe de la passion et de l'art ne justifiait en aucun cas que le Consulat agisse de manière irrationnelle.

Le Corbeau se tut toutefois... Natalia avait pris un risque. S'il lui coupait l'herbe sous le pied tandis qu'elle le soutenait enfin, il le paierait cher. Ce fut Chen qui lui répondit. Comme il l'avait présenti, un homme aussi sympathique et arrivé aussi récemment au Consulat ne pouvait être enchanté par la perspective d'une guerre avec la lumière. Sa naïveté était peut-être de trop... S'il estimait la lumière fondée par les bonnes intentions et des tas de bonnes choses, il se trompait. Pour tout dire, lorsqu'il commença à parler, Genesis fut fort sceptique...

Tout d'abord, le fait que certains consuls viennent dans l'arène était incompréhensible. Ils n'y ont leur place que s'ils ont une proposition à faire.
Mais davantage, il ne comprit pas cet éloge de la part du brasseur à l'égard des consuls que la comédienne avait oublié de citer. Néanmoins lorsqu'il parla avec... un certain charisme, il faut le reconnaître, des consuls incapables de se battre ou d'aider l'effort de guerre, il marqua sans doute beaucoup de points auprès des auditeurs. Il se défendait très bien, Genesis devait le reconnaître. Mais à ce jeu, il était loin d'être un petit joueur.

De là, et il ne sut comment, Natalia réussit à détourner le débat pour une nouvelle fois proposer d'évincer le Tragédien... Pour comprendre quel était le lien entre l'objection de Chen et la volonté de la Comédienne d'exclure Genesis de l'ultimatum imposé à la lumière, il aurait fallu qu'il ait un esprit aussi parodique que celui de Natalia. Et bien sûr, il était une nouvelle fois contraint de s'excuser auprès du Consulat tout entier pour un tort tout à fait inventé.

A présent, il pouvait difficilement se taire. Se défendre de la seule personne qui semblait être pour sa proposition n'était pas vraiment l'idée qu'il s'était faite de son plaidoyer, cependant la Comédienne ne lui laissait guère le choix. D'une voix forte, sévère, il ponctua immédiatement la proposition de Natalia.


" Je ne sais pas où vous êtes allée chercher ça, ma soeur. J'ai avoué mépriser la lumière, mais en aucun cas je ne les déteste. Outre mon désir de vengeance légitime que j'éprouve envers Roxas, je n'ai jamais regardé Cissneï et ses généraux avec cette haine dont vous parlez. Elle et ses amazones m'évoquent beaucoup de choses, c'est vrai. De la crainte, du mépris et beaucoup d'ennui mais de la haine, non jamais. "

Il s'approcha de la jeune fille et murmura, de façon à ce qu'à part Chen et peut-être la première rangée, nul ne puisse l'entendre...

" Ton petit numéro devient parodique, Natalia. Pense à la sécurité de tes frères et soeurs avant de me traiter d'égoïste. Si nous devons aller chercher Roxas, tu seras contente d'avoir quelqu'un d'assez fort pour le maîtriser. "

Cela, Genesis ne le dit même pas avec méchanceté. Il connaissait Natalia et sa manie de se moquer de tout, manie à laquelle il devait mettre un terme lorsqu'elle pouvait avoir des conséquences plus graves sur le Consulat. Un pas sur le côté, un regard sur Chen, et il se dressa une nouvelle fois devant l'assemblée.

" ... Vous avez raison, Chen. Il est parmi nous de nombreux artistes qui ne savent pas se défendre. Ces artistes, ces consuls... n'auront rien à faire dans une guerre, et doivent d'ailleurs se demander dans quel enfer nous nous apprêtons à nous embourber. Pensons aussi aux civils, qu'aucune voix ici ne représente. Il est certain que d'une manière ou d'une autre, nous souffrirons tous d'une guerre, si elle avait lieu. "

Le Tragédien acquiesça, tandis qu'il regardait sévèrement le Pandaren.

" Alors oui, imaginons qu'on aille chercher le criminel au chateau de la lumière... et qu'une fois que Cissneï aura refusé de nous le céder, nous retournions simplement ici sans faire d'histoire, dans les Cités dorées bien gardées, continuer à cultiver les arts... parce que c'est ce que nous aimons tous faire. Comparées à la guerre, nos moeurs d'aujourd'hui semblent être une véritable félicité. La guerre serait loin de nos portes, et nous, consuls, pourrions essayer de tuer des dragons, d'instaurer une paix durable... Et pourquoi pas, nous pourrions tenter de venger Frollo sans impliquer la lumière. "

Pourquoi aller chercher des ennuis quand on peut simplement détourner les yeux ?

" La mort de Frollo est pour les citoyens de la Cité des Rêves une très bonne chose. Quand je leur ai appris la nouvelle, trop nombreuses étaient les acclamations, les louanges au meurtrier de notre frère. Je ne pouvais les blâmer et je ne puis blâmer l'un d'entre vous s'il était surpris à cracher sur la mémoire du fils de Calliope. Frollo était mon ami, il était mon mentor mais il a aussi commis des crimes effroyables. Donc nous pourrions simplement enterrer nos morts, ne pas prendre de risques. "

Une main à son menton, les yeux plissés, un faciès concentré et... Genesis se permit une pause.

" Mais quand on y pense... Frollo était vieux, son bras était faible. Et s'il avait un don dans la voix, sa rhétorique n'aurait servi à rien dans la bataille, pas plus que la pointe d'une plume dont Chen vient de nous parler. Il était à peine plus dangereux qu'un fleuriste, surtout depuis qu'il était mourant. C'était un artiste, pas un guerrier. Et c'est pour les artistes qui ne peuvent se défendre que nous devrions éviter la guerre...
Seulement, il est mort... parce que nos ennemis n'attendront pas la guerre pour tuer les faibles."


Une nouvelle fois, le tragédien marqua une pause, cherchant le regard des nombreux consuls présents dans la salle. Si encore beaucoup ne pouvaient voir où il voulait en venir, il ne tarderait pas à abattre ses cartes.

" Moi je sais me battre. Toi-même, Chen, tu es un redoutable guerrier et je sais que tu n'hésiterais pas un instant à défendre nos citoyens, si tu les savais en danger, dusses-tu y laisser ta vie. Nombre d'entre vous sont des habiles guerriers... Nous avons les soldats du Jardin Radieux, l'armée de la Cité des rêves, l'armée de Chine ! Nous ne manquons pas d'alliés, nous sommes assez puissants, comme le dit bien Natalia. Et il est de notre devoir, nous qui savons nous défendre, de protéger l'entièreté des Cités dorées, de chasser tous ceux qui voudraient nuire aux cités dorées du Consulat. Je tuerai de mes mains celui qui touchera aux consuls. Je promets une mort atroce à celui qui tuera mon frère ou ma soeur. "

Il se retourna, regardant à nouveau le brasseur.

" Serions-nous même des millions... Serions-nous même une dizaine à défendre les arts par le fer... Si un des nôtres est tué, il est de notre devoir d'exécuter son meurtrier. Et tous ceux qui se dressent sur notre chemin sont à mes yeux aussi coupable que lui. Je ne pense pas que la lumière soit complice de l'assassinat de Frollo. Je crois qu'elle est dupée par Roxas, et c'est pour cela que je veux leur laisser le choix, aussi cruel soit-il... L'abandonner ou se dresser contre nous. "

Ulthane, quant à lui, n'était pas certain de la culpabilité de Roxas, ce que... pour être sincère... Genesis ne pouvait comprendre. Comment pouvait-il douter ? Natalia lui avait répondu, ce qui laissait Genesis éviter la question. A vrai dire, il pouvait difficilement contre-dire Ulthane... Mais l'assassin avait les armes de Roxas, l'apparence de Roxas et les mêmes capacités physiques.

" Serions-nous même des millions à pouvoir défendre les Cités dorées. Si aujourd'hui, le Consulat ne prouve pas qu'il défendra son peuple quoi qu'il en coute, alors plus aucun artiste, plus aucun civil ne sera en sécurité avec nous. "
Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue133/270Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Mer 23 Juil 2014 - 21:58
Mis à part Chen qu'avait su garder son sang-froid... plus ou moins, les consuls devenaient fou avec toute cette affaire. Nathalia était pire qu'une girouette trop bien graissée à changer d'avis tout l'temps et Génésis semblait beaucoup trop impliqué pour raisonner correctement. Malgré cela, j'étais d'accord avec lui. Si on n'faisait rien on passerait pour des faibles. Et puis mon doute n'était qu'une impression. Même si ça m'écorcherait la gueule de l’admettre, la gamine avait plus d'expérience que moi en symbiose et donc elle avait p't-être raison. J'décidais donc d'faire confiance au chef sur c'coup là.

« Comme je l'ai dit, j'suis pas sûr du oui ou du non d'la culpabilité du simili... mais si vous en êtes tous si sur, alors d'accord. J'tenais juste à m'assurer qu'on ne ferait pas d'conneries. J'ai rien contr' le fait qu'Rhapsodos y aille, un peu d'intimidation pourrait forcer la main d'la lumière. »

Chen avait aussi mis l'doigt sur un autre point important qui m'avait échappé un moment, on est pas tous guerrier. Et là aussi j'étais d'accord avec le tragédien. La défense d'nos peuples et terres était indispensable. Et franchement pour en avoir fais l'tour, seul les chinois avait un mur assez costaud. Les révoltes et les dragons nous avaient grandement affaiblit et il fallait y faire quelqu'chose.

« Il faudrait être con pour penser qu'la lumière est notre unique préoccupation pour l'moment et nous la leur. La coalition est aussi, voir plus, menaçante actuellement. Pour Roxas, si la lumière s'oppose à not' jugement, on pourra toujours l'butter discrètement dans la mêlée pendant qu'les deux camps opposés s'foutent sur la gueule.
Non, c'qui m'préoccupe plus c'est nos préparatifs. Ceux qui croient encore qu'la guerre passera à côté d'nous sans nous voir si on reste bien planqué derrière nos murs, y s'foutent MON doigt dans l’œil. Et puis quels murs ? Ceux détruit par les dragons ? Ceux qu'les gitans passent comme pour rire ?
Nathalia, tu as dis qu'je forgerais les armes d'not' victoire. Explique moi comment UN forgeron aussi bon soit-il,  peut armer trois mondes entiers ?
Non, on doit s'grouiller d'régler nos problèmes avant qu'y n'soit trop tard. La guerre est à nos portes et nos ennemis les ont déjà enfoncés. »


J'fouillais dans une des poches d'ma ceinture pour en retirer un p'tit carnet noircis.

« J'ai pris quelqu' notes sur ce dont j'aurais b'soin pour améliorer nos chances d'survivre voir même d'gagner cette guerre. Quand vous aurez décidé d'ce qu'on fait d'la lumière, j'aimerais discuter de deux trois p'tites choses. »
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue314/400Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Ven 8 Aoû 2014 - 11:27

Le silence est retombé dans la salle, les paroles de Genesis ont fait mouche. Comment je peux rivaliser avec le Tragédien ? En se servant de mes arguments, il a été capable de les retourner pour ensuite se mettre tous les consuls dans la poche. Je ne peux rien dire de plus, rien faire de plus, mise à part protéger les peuples de notre future folie.
Je me suis tourné vers Rhapsodos, le regard serein.

Nous sommes dans une démocratie, tous ensemble, nous déciderons du futur du Consulat. Et quel que sois notre choix, je serais dans les rues des Citées Dorées, à protéger mes collègues, mais aussi notre peuple…
Je me suis retourné en direction de Natalia. La pauvre petite, depuis le début elle essaye de faire entendre sa voix et ses idées, mais aucune ne peut être tolérer par notre porte-parole. Celui-ci avait raison, ça devient parodique, mais comment contenir un esprit aussi libre que la comédienne ? Mais pourquoi agit-elle de cette façon, par égoïsme, comme semble l’indiqué Genesis ? Ou pour le bien du Consulat, qu’elle essaye de défendre par toutes les actions possibles ?

Viens Natalia, remontons dans les estrades.
Pendant notre marche, Ulthane a repris la parole, et il s’apprête à commencer un nouveau débat. Et comme à son habitude, il pose les bonnes questions, nous devons nous méfier de tout le monde. De retour à ma place, j’écoute attentivement la fin du discours du géant. Il parle de préparation, armé de peuple, mais il oublie tellement de choses. Je me lève à nouveau, pour faire entendre ma voix une fois.

Je me permet de prendre la parole une nouvelle fois…
Peut-être que j’agace la moitié de mes frères, mais maintenant, quitte à se préparer pour la guerre, autant le faire au mieux.

Maintenant que nos avenir semble toute tracée, ne devrions nous pas mettre toute les chance de notre côté ? Oui, armons nos soldats, sans oublier de forger leurs armures. Mais ne gagnerons nous pas à les entrainés d’avantage ? Ou bien, créer une escouade de choc capable d’intervenir dans n’importe quelle situation, et sur chacun de nos mondes. Et quitte à s’allier avec le Sanctum, ne chercherions nous pas d’autre groupe capable de nous aider ?
Ça fait beaucoup d’un coup, mais ça me semble être une priorité.




Dernière édition par Chen Stormstout le Dim 2 Nov 2014 - 23:15, édité 1 fois

_______________________________
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Lun 25 Aoû 2014 - 13:56
Ulthane et Chen s'exprimèrent l'un après l'autre... et... non à vrai dire, beaucoup de consuls s'exprimèrent à travers la salle, mais à travers le brouhaha de la foule, ce n'était pas seulement les voix mais surtout les idées des deux géants qui arrivèrent aux oreilles de chacun des consuls. Les autres se contentaient souvent de maugréer leur avis sans conviction, certains de n'être entendus que de leurs voisins... Genesis en était convaincu, si l'un d'eux voulait réellement prendre la parole, il se ferait entendre.

" Merci Ulthane. Nous verrons ça dès que nous aurons décidé quelle guerre nous mènerons. Je vous annonce déjà que quelle que soit l'issue de ce débat, le prochain sujet de discussion concernera la préparation à la guerre... Jusque-là, je vous demanderai de vous concentrer sur notre problème actuel. "

Ce mot était principalement destiné à Chen. Il voyait bien sûr la nécessité de parler des armées, des troupes de choc, mais le sujet de la guerre ne pouvait être éludé ainsi. Bien que le Tragédien ait son avis sur la question, il ne pouvait décider de rien tant que le vote n'était pas fait.

" Ne pressons pas les choses. Notre avenir est... tout sauf tracé, maître brasseur. Cela dit, je vous le reconnais volontiers, notre armée en elle-même pourrait être plus optimale. Nous sommes face ou alliés à des groupes qui sont quasiment tous militaires. "

Il y avait toutefois quelque chose de plus intéressant dans ce que disait Chen. Le Consulat pouvait-il gagner cette guerre contre la Coalition noire et la lumière en même temps, avec comme seul allié le Sanctum, qui ne se dresserait sans doute pas contre Cissneï...

" Je... J'aimerais vous faire part d'une information importante, mes frères. Lors de la réunion des boss, durant cette nuit particulièrement dure pour chacun de nous, Ariez m'a proposé quelque chose. "

Il croisa les yeux de nombreux consuls, à présent silencieux... Etait-ce de la méfiance qu'il ressentait dans leurs yeux ? Se demandaient-ils s'ils n'auraient pas du accepter la proposition de Natalia et changer de porte-parole, à présent ? Pourtant le Tragédien n'hésita pas un instant de plus... S'il devait être le monstre d'aujourd'hui aux yeux des consuls, il l'acceptait s'il pouvait ériger un chemin salutaire pour son groupe. C'était là son rôle de Tragédien.

" Ariez m'a proposé une trêve, un pacte de non-agression... que je vous conseille d'accepter en cas de guerre avec la lumière. "

Bien sûr, il y eut des protestations, plus violentes, plus passionnées à travers toute la salle... Genesis en arrivait à maudire Mila de se faire si discrète. Elle, la première qui pouvait percevoir la nécessité de cette trêve... mais non, pour des raisons obscures et sans doute très égoïstes propres à ses lubies, elle se taisait. Il ne la voyait même plus. Les traits du tragédien se durcirent, au fur et à mesure qu'il entendait les protestations... Il finit par s'emporter légèrement et riposter en une seule phrase où sa colère se fit entendre.

" Faîtes les indignés si ça vous chante ! On ne peut pas gagner une guerre contre la lumière et la Coalition noire ! "

Les consuls dans la salle se calmèrent à peine.
Même parmi les siens, Genesis pouvait parfois se sentir étranger dans ces moments-là. Tous voyaient la Coalition noire comme un groupe absolument abjecte, dirigeant par la terreur et le crime. De leurs yeux remplis de haine, les consuls se souvenaient des atrocités perpétrées par Ariez... Mais pour le Tragédien, la lumière n'était guère plus innocente.
Medusa
Medusa
Sorcière Vectorielle

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue273/350Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (273/350)

XP :

le Mar 26 Aoû 2014 - 0:13
La sorcière se leva rapidement et tapa violemment dans ses mains deux fois, en une vaine tentative pour attirer l'attention sur elle.

''Puis-je ?!''

Elle n'avait pas besoin de baisser les yeux pour voir que la fille Terpsychore, lui offrait un léger sourire.

Ses voisins de tables la regardèrent, tandis que le brouhaha ne se calmait que légèrement. Les seuls regards qui avaient le moindre intérêt pour la sorcière étaient ceux de Genesis et de Rivy, sa voisine, les seuls membres dont elle avait été proche depuis qu'elle était devenue Consule. Mais pour ce qu'elle souhaitait dire, il était important que les autres Consuls l'écoutent. Medusa ne connaissait que très peu les autres membres pour les avoir seulement croisée. La sorcière n'avait pas désiré prendre la parole, n'y voyant que peu d'intérêt puisqu'elle partageait l'opinion d'une bonne partie des Consuls. Le Serpent n'aurait rien dit de toute la réunion, si la situation était restée telle quelle. Toutefois, dans le Consulat, ses yeux voyaient en la Lumière, la même chose que la Coalition Noire. Et ça l'agaçait légèrement que ce ne soit pas le cas pour les autres consuls.

Medusa s'avança rapidement et se positionna au côté de Genesis. Son regard jaunâtre balaya la salle, un léger sourire prit place sur ses lèvres, avant qu'elle ne commence à parler d'une voix plus forte que d'habitude, pour être sûre que même les plus bruyants puissent l'entendre.


''Avant de vous faire part de mon avis sur la proposition de la Coalition Noire, j'aimerais revenir sur plusieurs points. Roxas est un membre de la Lumière et il aurait été vu à la Cité des Rêves, mettant en pièce un pauvre individu. Son propre groupe n'a pas lancé la moindre enquête sur cela. Sans parler que ce Jann,'' la sorcière sortit une petite fiche de sa poche, où elle avait marqué ce que ses collègues médecins, lui avait reporté sur l'autopsie, ainsi que les paroles de Genesis plutôt, ''la personne que Roxas a tuée est aussi un membre du groupe de la Lumière. Et pourtant, Roxas est toujours un membre de ce groupe.''

Son regard fit une fois encore le tour de la salle, s'arrêtant brièvement sur Rivy, avant de poursuivre sa route.

''Les faits sont les faits. Roxas a tué un membre de son groupe, marquant un message contre notre alliance avec la Lumière et pour finir, elle n'a rien fait contre lui. Ne trouvez-vous pas anormal ce simple fait ?! La lumière, groupe qui se targue de défendre les opprimés, utilisant un de ses membres les plus forts pour tuer un de ses membres les plus méconnus et sans-doute les plus faibles, n'est-ce pas ironique, mes frères, mes soeurs ?! Et en deux ans, la Lumière a plus qu'eu le temps d'ouvrir une enquête...''

Elle regarda brièvement Genesis avant de se retourner vers les Consuls. La Lumière n'était pas digne de confiance. La Coalition Noire non plus. L'un était comme l'autre. Et tous les deux savaient être extrême dans leur méthode.

''Je suis d'accord avec vous sur le fait que la Coalition Noire ne mérite absolument pas notre confiance. Toutefois, la Lumière est pareille. Après tout... Elle n'aurait pas hésité à envoyer Roxas pour assassiner le juge Frollo. Quel acte abjecte pour un groupe qui prône le bien et qui n'est pas capable de respecter ses alliances...''

Torturer et tuer n'étaient rien pour la Coalition Noire. Piller et briser les habitants d'un monde n'étaient qu'une bagatelle pour elle. Mais la Lumière pouvait se relever bien plus dangereuse de par son imprévisibilité. Roxas en était la preuve...

''Il y autre chose que j'aimerais dire. Nous avons plus à gagner à nous allier à la Coalition Noire qu'à la Lumière.'' Medusa ne fit pas attention aux bruits qui avaient augmenté et continua sur le même rythme. Son sourire se fit plus fin et son regard se fit plus dur, plus pénétrant. ''Qu'est-ce que l'alliance avec la Lumière nous a offert ? Pas grand-chose. Un meurtre... non, une boucherie dans un lieu saint et l'assassinat de notre frère, le juge Frollo. N'est-ce pas là des actes qu'un allié ne devrait pas faire ? Je suis pour retrouver et juger Roxas, ce que la Lumière n'est pas capable de faire. Enfin, la trêve avec la Coalition Noire, nous permettrait de nous concentrer sur Roxas et sur la guerre que cela engendrerait.''

Son expression redevint celle qu'elle donnait à ses patients. Plus douce, plus avenante.

''Soyez lucide ! Nous ne pouvons pas tenir contre la Coalition Noire et la Lumière ! Genesis a raison. Je ne pense pas à moi quand je dis ça, mais à la montagne de mort et de blessé, que nous ne pourrions pas protéger et qui nous attendant face à une guerre contre ces deux groupes !'' Medusa soupira doucement avant de reprendre. ''La Lumière, si elle respecte réellement ses dires, n'attaquera jamais d'innocent. Les peuples des Cités Dorées ne seront pas en danger. Contrairement à une guerre avec la Coalition... Les avantages d'une trêve avec la Coalition sont bien plus grands qu'une guerre contre elle, en ce moment !''
Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue133/270Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Mar 26 Aoû 2014 - 18:12
Génésis avait presqu' provoqué une émeute avec son idée et Médusa n'avait calmé l'jeu qu'un instant avant d'remettre l'feu aux poudres. On ne s'entandait même plus avec c'vacarme. Comme beaucoup, j'aimais pas c'plan...et c'que j'amais co moins c'était l'mal d'crâne qu'me refilait c'boucan !
Passant mon bras gauche derrière le manche d'mon arme pausé tête au sol, j'donnais quelqu' gros coups d'rondache  contre la barre. La résonance produite couvrait les voix qui finirent par s'taire les une après les autres. L'bruit de l'acier sur l'acier ça calmait toujours.

« J'vais encore faire aller ma grande gueule. C'est pas personnel Rhapsodos mais c'plan est bancal. Ok on peux pas faire confiance à la lumière et la présence d'innocents n'les empêcheront pas d'nous rouler d'ssus, désolé d'te contredire Miss... »

J'avais jamais croisé la p'tit dame encapuchonnée avant mais j'avais d'jà entendu parler d'elle. Tempis pour la première bonne impression.

« ...Mais y semblerait qu'la coalition n'donne pas vraiment l'impression d'y mettre du sien pour cette ''trêve''. On peut jouer leur jeu et accepter l'marché, mais n'allez même pas penser à baisser vot' garde face à ces pourritures pour des mots sur une feuille et une poignée d'main. »

Ça recommençait déjà à lever l'volume dans les gradins. Ce sujet était plus qu'tendu.

« HO ! J'AI PAS FINI !...bordel... Choisir un d'ces camps c'est choisir entre s'casser un bras et s'ramasser un couteau dans l’œil. Avec l'Sanctum et une bonne préparation on gagne déjà pas mal d'chance, surtout qu'on est pas la préoccupation principale des ''blancs'' comme des ''noirs''. Par-contre, on pourrait m'rappeler la position des ''gris'' ? Les mercenaires, y a pas moyen de s'arranger avec eux ? À la base, y combattent pour l'argent non ? Et tout les mondes savent qu'le Consulat est plein aux as ! »
Sauron
Sauron
Le Dynaste de Rubis

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
Rhétoriques - Page 2 Left_bar_bleue56/650Rhétoriques - Page 2 Empty_bar_bleue  (56/650)

XP :

le Mar 26 Aoû 2014 - 20:14
La situation s'annonçait plutôt particulière puisque, Sauron le comprenait désormais, le Consulat n'était ni dos au mur ni en marche contre un ennemi acculé ; il se retrouvait au beau milieu, naviguant entre ces divers groupuscules qui se faisaient la guerre. C'était ce moment particulier où il fallait prêter sa main à quelqu'un semblait-il.

«  L'avantage des arts, si je puis me permettre, nous donne une quelque sûreté du moins pour l'instant. C'est une expression grossière, mais le développement d'un art est très souvent lié à la paix. »

Chaque consul avait ses idées, desquelles Sauron n'était pas encore au fait. Ce rassemblement « d'artistes » comme ils se nommaient entre eux était un ramassis de personnalités contraires et de raisonnements différents que Genesis Rhapsodos semblait diriger comme un chœur, une voix après l'autre dans un semblant d'ordre. Cela donnait un débat riche d'idées, mais peut-être un peu trop riche pour aboutir à quelque chose de concis.

« Nous pouvons nous considérer chanceux en ce moment même de ne pas avoir un de ces quelconques groupes à dos. Je suis sûr que cette situation ne durera plus longtemps, et qu'avec un adversaire où un autre il va bien falloir déclarer son opposition. Mais je vous en prie, ne prenez pas cela à la légère. »

Le Maia se redressa légèrement, replaçant quelques mèches de cheveux derrière son oreille de sa main gantée de noir. D'un regard, il survola ses frères et sœurs rencontrés par un hasard bien étrange. Parfois il se demandait encore ce qui l'avait amené ici. Plus que parfois d'ailleurs, c'était un étonnement constant que ce hasardeux tour des étoiles, de la chance ou du destin. Chacun avait son mot pour ce que l'on pourrait appeler le cours de la vie. Mais lui était mort, un sans-cœur plus précisément. Si quelque chose battait dans sa poitrine, ce n'était que ténèbres.

« Une fois la guerre déclarée, que ce soit contre la Lumière, contre la Coalition, le tollé sera rapide, et la réaction immédiate. Aussi je ne puis que conseiller une bonne réflexion. Un bon armement une excellente idée. Mais aussi ; puisque le sujet est aussi bien lancé, qu'est-ce qui pourra rapporter un meilleur résultat pour le Consulat ?  Qu'est-ce qui peut nous prouver de manière sûre, sans supposition aucune que le Sanctum ne se rangera pas aux côtés de la Lumière une fois que nous lui auront tourné le dos, rompu une alliance ? »


« Je me dois de me prononcer, en annonçant simplement qu'il faut profiter de cette paix. La victoire de la Lumière ne me dérange pas plus que celle de la Coalition, mais qu'en est-il de vous ? Est-ce que les arts survivront à un règne de terreur ? Je doute qu'un cessez-le feu retienne la Coalition Noire.  Oui il y a eu un meurtre, aussi horrible fut-il. Mais pensez donc à la terreur, pensez donc aux massacres. Je ne pense pas non plus que sous un règne de ces ténèbres, le Consulat puisse demeurer aussi... Plein aux as, telle étant votre expression. »

Sauron regarda la foule, un visage à la fois.


Dernière édition par Sauron le Mar 26 Aoû 2014 - 22:11, édité 1 fois
messages
membres