Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Lun 3 Mar 2014 - 0:54
Les grands jours se succédaient, semblait-il… Si en vérité la construction du Moulin Rouge n’avait pas le moindre rapport avec la mort de Frollo, ce malencontreux hasard avait pressé les choses dans les Cités dorées. Et aussitôt extirpé des décombres d’une abominable réunion, le Tragédien avait du convoquer l’entièreté du Consulat à une réunion du Sénat. Et ainsi se trouvait-il au cœur du Sommet des arts, ce dôme gigantesque qui régnait avec élégance sur le Jardin Radieux. L’intérieur était à la fois sobre et spectaculaire. Il se tenait dans un espace circulaire de dix mètres carré qui semblait petit comparé au reste de la pièce… Puisqu’aux bords de ce cercle s’élevaient d’immenses gradins en escalier, montant jusqu’à atteindre une vingtaine de mètres de hauteur, peut-être plus. Ceux assis tout en haut pourraient à peine le distinguer mais pourraient parfaitement l’entendre. L’amphithéâtre avait été ainsi conçu, capable d’accueillir un millier de consuls assis sur les gradins. Ici et là évidemment, de plus petits escaliers coupaient les gradins, permettant de descendre et de remonter sans gêner absolument tous les artistes assis au préalable.

Dans l’espace au centre du sénat se dressait un joli lutrin ou Genesis avait déjà posé ses notes. Les sujets à aborder ce jour-là étaient… vraiment nombreux, et certains étaient d’une importance capitale. Tandis que les consuls se déplaçaient et allaient s’asseoir dans le plus grand vacarme, car aucun, ni même lui, n’avait pris l’habitude d’une réunion du Sénat où s’étaient donné la peine de venir plus d’une centaine de consuls. Huit-cents, ils étaient plus de huit-cents… et avaient visiblement tous leur mot à dire avant d’essayer de se concentrer. La Corneille ne voulait perdre une seconde de plus, si bien qu’il finit par parler d’une voix forte et résonnante.


« S’il vous plait ! Trouvez-vous une place en silence… On commence dans une minute. »

Et puisque il ne resterait pas éternellement au centre de la pièce, ou du moins espérait-il… Mizore avait gardé une place pour lui au premier rang. Celle-ci semblait… agacée et distraite. Il pariait fort sur le fait qu’elle finisse par partir avant la fin, ou encore qu’elle gèle la moitié de l’amphithéâtre… la partie la plus bruyante.
Il vit aussi arriver un grand nombre de consuls dont il avait été plus ou moins proche… Il aurait d’ailleurs été furieux d’apprendre que l’un d’eux se permettait de se dispenser de cette peine.

Une réunion de consuls, c’est beaucoup de détails… pour très peu d’informations importantes. En général c’était ainsi, mais on ne peut blâmer les artistes d’accorder trop de de considération aux détails. Certes… le Consulat semblait s’occuper de choses bénignes aux yeux des barbares fréquentant les autres groupes, mais… aucune œuvre d’art n’est faite à l’à-peu-près.


« Enfin ce n’est pas sérieux ! »

Le Tragédien mit une main sur sa tempe… Qu’avait-il fait pour mériter ces trois lourdauds… Ulthane aurait pu s’arranger pour arriver plus tôt et se trouver une place où il ne renverserait pas trois rangées avec son énorme postérieur… Et Ghagull, bien sûr, avait trouvé trop insupportable de s’asseoir avec son immonde troupe d’une manière quelque peu discrète. Comment diable avait-il pu espérer qu’ils se débrouilleraient tous seuls.

Quelques minutes plus tard, toutefois, il sembla que le miracle de Noël se produisit enfin… car tous étaient plus ou moins assis. Le brouhaha n’avait bien sûr pas cessé, mais Genesis décida d’affronter cet ultime ennemi en parlant enfin.


« Mes frères et sœurs, merci à tous d’être venus. Comme vous le savez, nous vivons une période fort sombre et il était vital que nous puissions enfin discuter et décider de tout ce qui concerne le Consulat. Avant de commencer à aborder les très nombreux sujets qui nous attendent, j’ai à vous transmettre quelques informations. Je me permets de vous rappeler que nos rangs ont été rejoints par les cinquante danseuses du Moulin Rouge, ainsi que par les employés compétents de notre cabaret, nouvelle ambassade du Consulat à la cité des rêves. »

D’un geste il présenta les quelques rangées occupées par les danseuses (sauf par certaines qui n’avaient évidemment pu se déplacer) et les artistes ayant permis la construction du Moulin Rouge, toutes et tous désormais appelés « consuls ».

« Nous accueillons aussi parmi nous aujourd’hui un invité dénommé Skjold, qui certes n’est pas consul mais que j’ai convié à notre réunion, pour qu’il en apprenne en un coup d’œil beaucoup sur notre magnifique groupe. J’espère qu’il trouvera dans nos futiles débats une source d’inspiration pour son prochain ouvrage. »

Ne sachant où ce dernier s’était installé, il n’insista pas et se contenta de sourire légèrement.

« A l’entrée nous avons donné à chacun de vous une petite carte, comportant une face rouge et une face verte. »

Le Tragédien prit sa propre carte et la montra à chacun.

« Cette carte vous servira à voter. Lorsqu’il sera l’heure de prononcer le jugement, vous dresserez la carte du côté représentant votre choix. »

Il rangea aussitôt la carte dans sa veste, plus ou moins persuadé que Ghagull avait dévoré la sienne aussitôt qu’on lui en avait donné une…

« Bien… Avant d’aborder la première question, je dois vous dire une chose très… hum… »

Il baissa les yeux, réfléchit quelques longues secondes, assisté par le silence le plus total avant de relever le menton et de leur annoncer sobrement :

« Et bien… Comme vous l’avez peut-être remarqué, je suis malade. Ce n’est pas flagrant pour l’instant cependant mes cheveux commencent à griser et je m’affaiblis jour après jour. Medusa, que je remercie pour son attention, a fait ce qu’elle a pu mais… Je suis atteint par le Virus que vous connaissez tous. Il semblerait que le porteur souche m’ait infecté et battu par la même occasion. »

Il fit une petite pause. Peu de gens avaient oublié les évènements d’il y a plus d’un an, tous ces hommes et femmes touchés par une maladie mystérieuse, pourrissant leur peau et leurs corps, et dont l’effet secondaire le plus atroce consistait à ce qu’à l’approche de la mort, le malade devienne fou et cherche à tuer ses proches.

« Et je suis condamné. La bonne nouvelle, c’est que certains n’ont pas succombé à cette maladie après un an. On sait qu’elle est toujours fatale mais… il me reste du temps. »

Il hocha la tête, tenant tête à un silence oppressant en gardant son calme.

« Je suis navré mais vous me verrez mourir petit à petit. Je profiterai du temps qu’il me reste pour faire mon maximum, bien entendu. »
Skjöld
Skjöld
Le Collectionneur de Palabres

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant.
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue111/400Rhétoriques Empty_bar_bleue  (111/400)

XP :

le Lun 3 Mar 2014 - 2:20
J’ai été opprimé et asservi pendant plus d’une éternité, à essayer de me fondre dans la froideur de mon scriptorium, à tenter en vain de disparaître en espérant qu’un jour on m’oublie. Non seulement ai-je été dominé, mais ce qui, avec un peu de recul, me consterne le plus à propos de mon emprisonnement : la solitude. Être dominé, ce n’est pas un problème; devoir œuvrer avec ardeur chaque jour et chaque nuit pour satisfaire son autorité, non plus. Mais la solitude, la solitude qui ronge l’âme et qui détruit l’espoir, cette solitude-là qui m’a arraché à ma liberté pendant plus de dix ans, c’est à elle que j’en veux. Pas à mon esclavage. Pas à mes conditions, mais à mon obligation de ne plus être social.

J’ai été seul pendant plus d’une éternité, et aujourd’hui, je me retrouve en plein cœur d’une foule qui ne fourmille sans cesse. Une foule d’artistes qui plus est, une foule de gens qui sont comme moi, qui ne vivent que pour la passion et qui ne se passionnent que pour l’existence des arts. D’un coup d’œil, du haut des gradins, j’aperçois déjà des dizaines de danseurs, d’historiens, d’écrivains, … J’aperçois la lueur de passion et d’amour dans le creux de chacun des regards. Pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai cette impression d’exister en société. D’exister parmi les autres et pour les autres.

Certes, ne me méprenez pas, je ne dis pas que les autres me connaissent et que je connais les autres, et encore moins que je suis un consul comme tous ces gens, mais… Je retrouve en chacun de mes voisins une partie de moi, cette partie même qui m’a permis de survivre pendant tout ce temps. En plus de ne plus être seul physiquement, je ne suis plus seul mentalement. Je ne suis plus un électron libre, mais un membre parmi les siens. Un intrus pour l’instant, mais ce n’est qu’une question de temps. Et comme le temps me manque, cette question doit être réglée le plus promptement possible.

Je lance quelques regards dans les gradins, comme si je cherchais quelqu’un, comme si je cherchais un regard parmi tous ceux qui sont rivés vers le centre du Sénat. Je ne cherche pas n’importe quel regard, néanmoins, mais bien celui de Léa, le seul qui importe vraiment au bout du compte. Tristement, depuis notre dernière rencontre, nous n’avons pas eu le temps de discuter, de fusionner l’un et l’autre, de s’aimer et d’oublier l’existence. Je ne lui ai même pas annoncé que Genesis m’a invité à ce cénacle. Je n’en ai pas eu le temps.

Je ne la retrouve pas, mais cela ne m’étonne pas. Je suis une âme parmi mille, et d’un simple coup d’œil, je ne pensais pas réellement pouvoir la retrouver. Pourtant, je sais qu’elle est là. Je sais qu’elle m’attend. Elle est probablement aux côtés de Genesis, d’ailleurs. Au milieu de tout. Je ne discerne que des silhouettes floues d’où je suis, mais je sais et je sens qu’elle elle là quelque part. Les cinq bardes de la Triade, assis à mes côtés, me le confirment d’ailleurs.

Puis, alors que je me perds dans mes pensées, Genesis entame son discours. Je ferme les yeux au moment où un frisson me parcourt le dos, s’enfonce dans mon cœur pour ne plus jamais en ressortir. J’ai l’impression qu’il parle… qu’il me parle, à moi. À tous les autres, mais aussi à moi. Particulièrement à moi. Comme si j’étais un artiste.

Comme si j’étais un artiste parmi les siens.
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue314/400Rhétoriques Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Lun 3 Mar 2014 - 22:04
Suite à l’annonce de Genesis, un silence de mort s’était installé dans le sénat, certes, plusieurs consuls étaient au courant de la contamination dont il était victime, mais la  condamnation du Tragédien laissa de marbre les plus stoïques de l’assemblée. C’est à ce moment là que les lourdes portes s’ouvrirent, Chen entra dans la pièce.

« Je suis vraiment désolé d’être en retard ! Je vous jure que ce n’est pas dans mes habitudes, c’est juste que j’ignorais combien de temps la réunion durerai alors j’ai préféré prendre deux tonneaux à la place d’un. En tout cas, si quelqu’un à soif, qu’il me le dise hien ! »

Tous les regards c’était tourné vers Chen, les consuls étaient consternés de le voir arrivés ainsi, il n’aura pas pu trouver pire moment pour arriver. Genesis, habitué à côtoyer le pandaren ne semblai pas croire ce qu’il venait de se passer.

« J’arrive au mauvais moment ? J’ai mal fait quelque chose ? »

Le silence se fit de plus en plus pensant, Chen estimait qu’il était peur être temps d’aller s’asseoir et de ne plus attirer l’attention sur lui, après tout, les consuls c’étaient réuni pour discuter des grands problèmes des mondes ! Il se dirigea en haut du sénat, il avait remarqué qu’Ulthane était seul tout en haut des gradins, il n’allait pas le laisser seul là-haut !

« Pardon, poussez-vous, excuser moi, paaardon »

Une fois arrivé près d’Ulthane, il remarqua qu’il était très occupé à rire, tout comme la bande de Ghazugull quelques mètres plus loin, qu’avait-il donc fait pour provoquer l’hilarité ?

« Bon Ulthane, dit moi ce que j’ai fait que je rigole aussi… Je suis mal tombé ? »

_______________________________
Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue133/270Rhétoriques Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Lun 3 Mar 2014 - 23:57
L'heur était grave, très grave, dramatique presque. Et pourtant, à l'arrivée de Chen, le ridicule et l’invraisemblance d'la scène,... j'ai pas pu m’empêcher d'pouffer d'rire. Les orks eux, étaient hilare.
Regardant vers Génésis, j'me suis ressaisi. C'était pas l'bon moment.

« Bon Ulthane, dit moi ce que j’ai fait que je rigole aussi… Je suis mal tombé ? »

Je l'ai attrapé par l'épaule pour le forcer à s’asseoir, à telle point qu'il en a presque fait tomber un des tonneaux d'bière qu'y portait sous l'bras. Puis j'lui ai résumé la situation à voix basse.

« T'pouvais pas plus mal tomber,... Rhapsodos vient d'parler d'une infection qu'a eu lieu avant not' arrivée, j'ai pas tout suivi mais en gros y pourrait y passer d'ici peu. Tu comprendras qu'ton histoire d'fûts, ils s'en balancent les autres... »

Génésis regardait dans not' direction, y devait m'avoir entendu. J'ai préféré fermer ma gueule.

« Pst ! Chen, sers m'en une discrète. »
Amélia Forband
Amélia Forband
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue555/550Rhétoriques Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

le Mar 4 Mar 2014 - 7:35
Alors que Genesis tentait de ramener le calme dans le Sénat, Milena se glissa sans bruits vers une place libre. Pour une fois, la jeune femme ne cherchait pas à être remarquée. C'était même tout le contraire. Ses longs cheveux noirs tressés coulaient le long de son cou et son visage était dépourvu de tout artifice à l'exception d'un simple trait de khôl qui soulignait ses yeux. La consule arborait une robe noire discrète dont la seule fantaisie était la coupe des manches, aux trois-quarts des bras de la jeune femme. Elle avait couvert ses épaules d'une veste en toile et ses jambes d'un épais collant sombre. Aucun bijou ne venait attirer le regard sur sa gorge, elle-même masquée par le velours de sa robe. Sa petite taille était même soulignée par l'absence de talons.

Une ombre silencieuse qui assisterait à cette réunion du Sénat sans se faire remarquer, tel était l'objectif de la passionnée. Pourquoi une telle réserve chez une femme aussi extravagante que Mila ? En dehors de son désintérêt pour la politique, la consule gagnait à conserver un visage flou auprès de la majorité des consuls. De plus, elle avait aperçu des visages familiers lorsqu'elle s'était faufilée entre les rangs de l'hémicycle... Mais là n'était pas la véritable raison de son attitude inhabituelle. Sa motivation était, comme toujours semblait-il, liée à Genesis. Celui-ci serait au centre de l'attention... Lui, et sa poupée muette, cette femme qu'elle haïssait plus que de raison. Mila, encore frustrée par sa dernière rencontre avec le tragédien, se refusait à lui donner une quelconque satisfaction. Sans doute s'agissait-il du fruit de son imagination, mais Mila était persuadée que chaque mouvement, chaque parole, chaque chose qui émanait de Genesis était parfaitement calculée.

Mila refusait de participer à cette mascarade.

Et pourtant elle était là. Elle était là quand il annonça sa mort à venir. Son cœur se déchira, et la jeune femme dû mobiliser toute sa concentration pour éviter de défaillir. Le visage de stoïque de Mizore lui apprit qu'elle le savait déjà. Pourquoi avait-il pris la peine de la prévenir, elle ? Pourquoi pas moi ? se demandait-elle tout en s'efforçant de respirer calmement.  Oh, elle aurait voulu se lever et révéler au monde tous ses petits secrets, ses plus noirs désirs et ses actes les plus répréhensibles ! Mais cela n'aurait eu aucun sens. Cela ne redonnerait pas la santé à Genesis, bien au contraire...

Mila se renfonça en douceur dans son siège, le visage de marbre. Elle était bien décidée à ne laisser paraître aucune émotion. Je ne te donnerais pas cette satisfaction, Genesis. se dit-elle, sachant pourtant qu'il ne la verrait pas dans cette foule et, quand bien même il poserait les yeux sur elle... La consule savait pertinemment qu'elle était bien loin des pensées du tragédien.

_______________________________
Rhétoriques Milasign2
Ghaz'Kull
Ghaz'Kull
Mekano Ork

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue0/200Rhétoriques Empty_bar_bleue  (0/200)

XP :

le Jeu 6 Mar 2014 - 19:19
    Pis y z'étaient mort de rire, les deux z'orks là, c'p'tet parce ke le gropandabuveurdebière était arrivé genre, très très en r'tard. Keskejedis, moi aussi j'étais mort de rire! J'faisais tout mon mieux pour rester sérieux, mais là juste pô possib koi! Moi j'l'aime bien ce mec, et j'aime bien l'autre mec qui aime bien ce mec!

    Oh pis là, le boss y nous a jeté un de ces regards. La vache. Pourtant on était pas si loin du gros forgeron et du gros brasseur, j'ai cogné sur la tête des z'orks pour k'ils arrêtent de rire et pis v'la, on s'est concentré sur ce qui se passait... parce ke franchement le boss ki annonce k'il va mourir... C'pas la joie koi, on n'a même pas pris l'temps de s'connaitre! Moi j'trouves ça pô cool. Mais j'étais bien assis dans le siège avec mes norks.

    On r'gardait toute la foule en attendant... La vache, y'en avait, du pipeul. Et pis c'est bien parc'k'on s'est habillé pour l'occasion... Smoking et noeud papillon yeah!
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Lun 10 Mar 2014 - 2:03
« Bien… »

Genesis était en tout cas satisfait que la question ait été vite réglée… Cela faisait plus de cinq années qu’il sentait venir une mort prochaine et sinistre, alors une maladie, aussi horrible soit-elle… étrangement, il était serein. Tout pouvait peut-être se finir calmement, bien qu’il n’ait jamais imaginé partir autrement qu’au dénouement d’un combat ou d’une guerre.

Il attendit néanmoins avant de poursuivre que l’hilarité des Orcs se meure et que l’assemblée arrive à oublier la venue maladroite et… beaucoup trop bruyante… du Pandaren et de ses amis les gueuzes qu’il devait déjà voir en double. Oui il avait cru bon de combler ces « pénibles » heures à venir accompagné du fruit de son travail acharné, pour le partager avec ses plus proches voisins… En somme le tragédien ne pourrait que compter qu’à moitié sur la participation intelligente de la rangée des énormes derrières. Bien évidemment, malgré ses regards assassins, il n’en voulut pas à Chen, qui ne faisait que… vivre sa passion, dira-t-on… mais soit.


« Commençons… avec les nombreuses questions que nous devons régler ensemble. »

Le consul toussa légèrement avant de baisser les yeux sur sa première fiche… Il reprit la parole d’une voix qui se voulait forte.

« Nous avons besoin de deux consuls dans l’immédiat, et je demanderai aux intéressés de se prononcer immédiatement… Tout d’abord il nous faut un consul pour apprendre aux danseuses du Moulin Rouge à se défendre… L’idée n’étant pas qu’elles deviennent des guerrières mais qu’elles ne soient plus vulnérables. »

Le Moulin Rouge, parce qu’il portait le nom d’ambassade du Consulat, devenait un lieu à défendre à tout prix. Et si le groupe gardait bien son édifice, chaque consul avait promis aux danseuses la possibilité d’apprendre à se défendre plus ou moins bien. Bientôt, le cabaret serait truffé d’armes… d’une façon bien sûr tout à fait discrète… en-dessous d’un canapé, sous le plancher, des armes à feu, des sabres, épées, couteaux seraient éparpillées et les danseuses auraient à connaître la position de chaque arme, pour prévenir la moindre attaque. Jusque-là, self-défense et le maniement d’une arme à feu seraient des cours obligatoires pour la quasi-totalité des danseuses.

« Ensuite, et surtout, l’un ou de préférence l’une d’entre vous doit devenir l’ambassadeur du Consulat ainsi que l’intendant du Moulin Rouge. Concrètement… ce n’est pas vraiment un rôle d’ambassadeur qu’il aura, puisqu’il représentera le pouvoir sur ce monde comme moi-même je vous représente quotidiennement. »
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue391/650Rhétoriques Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Jeu 13 Mar 2014 - 15:51
Ici, tous les coups sont permis ! Les dagues volent bas, mais ne sont pas faites de fer... elles sont de chairs, la rhétorique dans le mot et le geste est la seule arme autorisée ici. On parle, on discute, on cri ou on s'exprime naturellement si fort que cela efface tout le reste. Ils trois... trois Consuls monstrueux, impressionnant et curieux. Natalia ne se cachait pas de les trouver bizarre et était très curieuse à leurs propos. Enfin, trois... Ulthane le Forgeron, Chen le Brasseur, sa clique de gueuses, Ghaz'kull le Mécano et tout sa bande. Le cirque du Consulat en quelques sortes, une foire au monstre saine et géniale qui a ce don de capter l'attention. Par la taille, les accessoires -gueuse et fut gratuit !- et leur présence naturelle, ils ont réussis à mettre une ambiance folle. Natalia était assise non loin d'eux, pour mieux les connaitre... mais aussi pour être là où l'attention risque d'être le long de la réunion. Quelques rangés en-dessous par contre, pour qu'on puisse la voir.
Le silence était pesante suite à l'annonce du Porte-Parole et pour aussi puéril que cela puisse paraitre, la Comédienne comptait être vu par l’entièreté des Consules. C'est comme une bataille royale où chacun lutte pour soi et son opinion, sans se soucier du reste.

Une réunion comme ça ne se représentera pas avant très longtemps, il faut la jouer fine. Natalia se leva.


" Je me porte volontaire pour devenir l'intendance du Moulin Rouge. "

Natalia pensait au géant... dans la sombre affaire du meurtre de Jann et de la mort de Frollo, le forgeron mena un travail d'investigation de manière très professionnel. C'est à lui qu'on doit le nom de l'assassin. Luxord appris à Natalia qu'il ne faut pas paniquer et jamais, ô grand jamais, ne plus avoir de bonnes cartes dans son jeu. C'était trop tôt, elle devait attendre un peu, disperser dossier et scandale avec parcimonie... jusqu'à l'acte finale. Or, elle s'est surestimée car même elle avait du mal à s'imposer.
Le silence laissa place aux murmures et chuchotements, grouillants comme des sauterelles. Elle attendit qu'on ne la regarde plus pour allez s'asseoir à côtés d'Ulthane, un air candide et innocent au visage, lui parlant à voix basse.


" Salut Forgeron. Moi c'est Natalia... je ne sais pas si tu as lu les rapports, mais tu mérites bien de savoir. Le meurtrier de Frollo... en enquêtant sur le meurtre d'un soldat de la lumière à la Chapelle... j'ai découvert qui était le tueur, c'est le même pour les deux meurtres ! Ah et sinon.... le gorille blanc, c'était de la symbiose. L'astuce c'est qu'il peut changer de place avec son invocateur !"
Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue133/270Rhétoriques Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Ven 14 Mar 2014 - 0:03
L'idée d'armer l'Moulin Rouge m'plaisait assez. Oui, c'est bien sympa d'protéger les danseuses bien-sur, mais surtout, y faudrait une grande quantité d'armes et j'me voyais d'jà tout désigné pour les fournir.
J'calculais la quantité d'métaux nécessaire pendant qu'ça parlait d'choisir un ambassadeur pour l'moulin, quand une gamine se l'va dans l'assemblée. J'écoutais qu'à moitié, comprenant vaguement qu'elle s'proposait pour l'poste quand j'la vis remonter les rangées.

Toujours dans mes calcules, sirotant ma chopine, je l'ai vu s'installer près d'moi et commencer à gazouiller des présentations. Natalia,... Je l'avais d'jà vu traîner dans l'coin faisant des missions par-ci par-là. Puis elle s'est mise à parler de l'assassin d'Frolo. Ces derniers temps j'avais été trop occupé pour prendre des nouvelles de l'enquête, et c'que cette gamine racontait m'intéressais assez.

Entendant l'bruissement autour d'nous je m'rappelais mes calcules, c'qui me fit m'redresser en levant ce qui restait d'ma gueuse.

« Pour la défence du Moulin Rouge, vous avez un armement particulier en tête ?... Et une quantité ? »

Puis une oreille toujours tendu vers Rhapsodos, je m'retourna vers Natalia pour continuer la discution en chuchotant.

« Moi c'est Ulthane, bonjour. Alors, l'assassin... raconte... »
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue391/650Rhétoriques Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Sam 15 Mar 2014 - 13:40
La Comédienne chercha rapidement son singe du regard, se rappelant néanmoins qu'il n'avait pas sa place ici, n'étant pas consul.

Natalia était heureuse d'avoir capté l'attention du géant et était plus heureuse de savoir qu'ils seraient amenés à devoir s'arranger. Un géant, il était tout simplement exceptionnel et rien que pour sa taille elle l'adorait, fantasmant sur l'incroyable force qu'il devait avoir. Elle lui révéla le nom de l'assassin à voix basse, espérant que nul n'entende cela...


" Un ancien membre de l'organisation XIII aujourd'hui combattant pour la lumière... maigrichon mais Maréchal : Roxas. "

Le géant était réputé pour être... taillé comme un arbre et avoir un langage peu fleurie. Natalia n'aime pas casser son image de jeune fille sage sans raison, mais elle avait ce trop-plein de rage à évacuer, au moins un peu.


" Il en faut des couilles pour s'attaquer à un vieillard mourant ! " Lâcha-t-elle, cynique et rageuse... ce lien et sa réaction par rapport à Frollo était disproportionné, elle ne le connaissait même pas... mais c'était comme ça. N'y pouvant tout simplement rien. Natalia fit non de la tête à une chope tendue et se contenta d'observer la scène, réfléchissant à qui saurait apprendre à des danseuses à se défendre... elle se leva.

" Je n'ai aucune autorité, mais je pense très sincèrement que c'est Chen qui devrait s'occuper de ça ! Regardez donc de vos yeux ! Les femmes l'adorent et c'est à n'en pas douter, un puissant combattant ! "

Elle retourna ensuite auprès d'Ulthane, lui demanda ceci à voix basse...

" Je peux monter sur ton dos pour qu'on me voit mieux ?" Et elle joignit les mains, un regard suppliant et plein d'espoir au visage.
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue314/400Rhétoriques Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Dim 16 Mar 2014 - 22:24
Et bien, je peux dire que je choisis vraiment mal mes moments ! Rentrer après l’annonce du décès proche de Genesis, je comprends mieux les regards à mon entrée, mais bon, je suis là, autant commencer à faire bonne figure devant mes frères consuls, et à ne pas boire trop vite, deux tonneaux ne seront pas suffisant, il y aura peut-être un entracte pour que  je retourne faire le plein.

Deux gueuzes plus tard, je pouvais écouter la suite des annonces de Genesis, elles concernaient  le Moulin Rouge, lieu nouvellement bâti pour lequel je portais le plus grand intérêt. Les raisons ? Alcool à volonté tous les soirs et un spectacle bien agréable à contempler en accompagnement, de bien bonne façon pour passer les longues soirées si vous voulez mon avis. Mais je m’égare, il faut donc un consul à la tête du cabaret, je dois avouer que l’idée ne me déplaît pas, Chen Stormstout, intendant du Moulin Rouge ! Ça sonne bien, mais je ne me vois pas représenter le Consulat…

« Je me porte volontaire pour devenir l’intendance du Moulin Rouge »

Et bien, il semblerait que j’ai loupé le coche, la petite tête blonde, une de mes consoeur a été plus rapide que moi. En même temps, elle est aussi bien plus jeune, donc plus rapide ! Je l’ai souvent vu au sommet des arts quand j’allais chercher ou rendre des missions à Genesis, mais finalement, je ne la connais pas du tout, enfin, je ne connais pas grand monde à vrai dire… À peine avait-elle fini de s’exprimer, que j’ai vu qu’elle s’avançais en notre direction pour venir s’asseoir à côté d’Ulthane, je lui ai proposer à boire par politesse avant de me rendre compte qu’elle devais attendre au moins deux printemps avant de consommer Ce genre de boisson. Elle commença à discuter avec Ulthane, ce qui me permit de retourner dans mes pensées, et dans mes consommations ! Genesis demande aussi à un consul de tenir une promesse faite à la plupart des danseuses, les entrainées à se défendre en cas de conflit, à ses paroles, de vieux souvenirs vinrent s’insinuer dans mon esprit : mon entrainement au monastère, là ou j’appris à me battre, mes maîtres m’apprenant des techniques aussi bien offensives que défensive… Le bon vieux temps.

« Je n’ai aucune autorité, mais je pense très sincèrement que c’est Chen qui devrait s’occuper de ça ! Regardez donc de vos yeux ! Les femmes l’adorent et c’est à n’en pas douter, un puissant combattant ! »

À la fin de ses paroles, je crachais la moitié de ma bière, que venait-elle de dire ? Que j’entraine les danseuses… Et les femmes m’adorent ??? Je suis une grosse peluche pour elle, enfin, je crois…

« Et bien je suis honoré de ses paroles, mais je doit dire que… »

Mais je dois dire quoi ? Je suis bien malin maintenant, c’est une lourde tâche que je me vois assigner. Oui, je pourrais les entrainer, se serais marrant à vrai dire, je m’imagine bien comme instructeur devant toutes ses jeunes femmes afin de leur apprendre les rudiments des arts martiaux d’auto-défense, mais je doit imposer mes règles.

« … Je serais heureux d’apprendre à nos danseuses à se défendre. Mais, ne compter pas sur moi pour leur apprendre le maniement des armes à feu, mon instruction sera purement défensives en cas d’attaque direct envers elle. »

Instructeur Chen, ça me dit bien.

_______________________________
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Mar 18 Mar 2014 - 3:26
Genesis acquiesça à la proposition de Natalia... Il voulut lui répondre mais fut assez vite interpellé par la jeune femme qui se leva et déménagea vers le forgeron pour une raison qui... lui échappait tout à fait. Le Tragédien ignora jusque-là qu'eux deux se connaissaient vraiment. Et c'est ainsi en les regardant qu'il vit leur début de conversation qu'il jugea... inopportun. Certes Natalia lui ôtait un sacré poids mais il aurait aimé que tout le monde reste concentré... au moins au bout de la cinquième minute de la réunion...

Il ne le montra pas mais il était fort satisfait. La comédienne était fille de Muse et bien qu'elle ne soit pas une personne fort sérieuse, il pouvait lui confier sa vie en toute confiance, bien qu'il ignorerait avec certitude ce qu'elle pourrait en faire. Bien sûr, elle n'était pas la seule personne à qui il avait pensé pour diriger le Moulin Rouge. Elise Ravaillac fut toute désignée, sembla-t-il au début... mais le tragédien ne l'appréciait pas autant que la dame Rivy. Cette dernière semblait parfaite pour un tel rôle, ayant une si bonne relation avec les gitans, étant une personne si jolie et attentionnée, on lui confierait les clés du paradis si elle les demandait, avait songé Genesis... Mais il doutait qu'il y ait moins intéressée par l'intendance de l'ambassade du Consulat que la danseuse.
Et en fin de compte, il y avait Mila... Avec Natalia, c'était la personne qu'il avait souhaité le plus voir se proposer pour ce poste. Mais il connaissait son passé avec la cité des rêves et... non elle n'aurait jamais pu se proposer, malgré son amitié avec le peuple bohèmien.


" Pour la défense du Moulin Rouge, vous avez un armement particulier en tête ?... Et une quantité ? "

" Oui tout à fait, je..."

Le consul s'interrompit... tandis qu'il regardait Ulthane, ce dernier se retourna vers sa voisine, continuant sa petite discussion. Se retenant de faire une remarque, il ne put que se sentir aussi ignoré qu'un professeur à qui un élève pose naïvement une question, sans prendre la peine d'écouter la réponse.
Et sous le couvert de la maladie, Genesis toussa bruyamment avant de reprendre, sévèrement.


" Je pensais à... une cinquantaine d'armes par salle principale... Ce qui ferait en tout deux centaines d'armes éparpillées dans le Moulin Rouge. Ainsi, où qu'une danseuse soit dans l'une de ces grandes pièces, si par exemple dans le détour d'une danse elle accède à un endroit un peu moins surveillé... elle pourra trouver facilement, si elle sait où chercher, une arme pour se défendre. Les coulisses, la grande salle, l'étage et le sous-sol seront capables de les protéger des attaques d'autres groupes, d'errants ou de détraqués, ainsi... Et on peut éventuellement ajouter à cela une dernière cinquantaine d'hommes à éparpiller dans les petites pièces. Ce qui nous ferait un total de deux-cents-cinquante."

Le chiffre pouvait paraître excessif pour certains... puisqu'ainsi Genesis transformait un cabaret en une forteresse débordante de jeunes femmes armées jusqu'aux dents mais incapables de viser ou de tenir une arme.

" Je pense à des dagues... Je pense qu'elles seront dominantes, ainsi qu'à des épées, sabres, rapières... selon leurs préférences. Plus une arme sera simple, mieux ce sera. Ainsi on évitera sans doute les armes plus lourdes comme les hallebardes ou les fléaux. Bien évidemment, si l'une des danseuses émet le souhait de détenir un certain type d'armement moins commun, ce ne sera pas un problème.  Et je prévois une petite centaine d'armes à feu. Je..."

Une rumeur parcourut l'assemblée, l'interrompant. Bien sûr, cela semblait plus que dangereux. Genesis adressa un regard rapide au groupe des cinquante danseuses dans les gradins. Elles semblaient parfois hésitantes, souvent certaines... Pour beaucoup elles étaient une assemblée de femmes fragiles. La vérité, bien sûr, c'est que la plupart d'entre elles provinrent des milieux les plus infâmes. On ne parle pas des fées, des centaures ou de nymphes mais de prostituées, de femmes ayant vécu en marginales de longues années... et qui à défaut de savoir pour l'instant se défendre, protégeront leur nouvelle liberté quel qu'en soit le prix. Ces quelques femmes ont connu le pire et ne se choquent pas qu'on leur tende une arme chargée.

" S'il vous plait. Tout... Absolument tout sera fait pour qu'elle n'ait jamais à se servir de ces armes. Mais le Moulin Rouge sera notre siège dans la cité des rêves, en plus de dévoiler des jeunes femmes, parfois mineures, à certains détraqués. Ce n'est pas le Consulat qu'elles défendront... c'est leur vie. Je vous rappelle que le self-défense, s'il pourra dans sa forme la plus aboutie les protéger d'un ivrogne, n'aura pas grand effet contre des personnes capables de brûler un quartier entier de la cité des rêves sans être inquiété. Contre ce genre d'ennuis, on pourra compter sur des armes de poing et des fusils. "

Et c'est sur le même sujet que Chen s'exprima plus tard, poussé peut-être par la curiosité un peu envahissante de la jeune Natalia.

« … Je serais heureux d’apprendre à nos danseuses à se défendre. Mais, ne compter pas sur moi pour leur apprendre le maniement des armes à feu, mon instruction sera purement défensives en cas d’attaque direct envers elle. »

Le maître brasseur, malgré son emploi de pochtron à temps absolument plein... pouvait se montrer d'une sympathie et d'une sincérité tout à fait exceptionnelles. Genesis ne l'aurait pas imaginé une seconde accepter avec le sourire de leur apprendre à tirer...
D'un autre côté, le tragédien n'aurait pas toléré qu'il leur mette une arme dans les mains en étant ivre...


" Parfait, voilà ce que nous allons faire. Chen, je vous charge de leur apprendre à pratiquer du self-défense... ainsi que des cours beaucoup plus intensifs à celles qui voudraient apprendre plus en profondeur les arts martiaux. Je n'oublie bien sûr pas que vous avez un boulot et une charge de consul, donc ce sera en fonction de vos possibilités. "

Du regard il chercha dans la foule un autre homme... avant de simplement s'exprimer.

" Jetstream Sam... Tu es le plus à même de leur enseigner le maniement des armes blanches. "

" ... Ouais ça marche."

Une voix s'éleva de la foule et lorsque Genesis parvint à trouver son origine, il s'étonna de ne pas avoir distingué dans les gradins le physique si atypique du consul du maniement des armes blanches. Certes il était avant tout un sabreur mais Genesis devait reconnaître que de tous les consuls, il était de loin le plus doué à l'arme blanche.

" Je te propose de t'installer au Moulin Rouge quelques temps et de leur apprendre ton art au jour le jour... Si certaines te font part d'un certain désir de manier une arme différente de celles qu'on leur propose, tu transmettras l'information directement à Ulthane. "

" Ouais... Ca sera ma manière à moi de répandre les arts... J'aurai juste à régler deux trois affaires ici avant. "

Genesis reporta son attention sur l'assemblée, en particulier sur la rangée où étaient situés les êtres les plus excentriques ou... biologiquement différents... du Consulat.

" Merci ma soeur de vous proposer pour l'intendance. Vous vous installerez à la cité des rêves qui sera désormais sous votre commandement direct, au nom du Consulat. De fait nous vous verrons moins mais nous resterons constamment en contact et en cas d'attaque, nous pourrons réagir plus prompte que jamais. "

Et pour en revenir aux armes à feu... Il fallait aux danseuses un bon instructeur. Quelques uns des consuls savaient bien sûr manier un fusil ou une arme de poing, mais aucun des huit cents consuls n'était un véritable expert.

" Des soldats se chargeront de leur apprendre à tirer avec les armes à feu que nous leur proposerons... jusqu'à ce que l'on trouve un tireur d'élite pour leur enseigner. Considérez que pour cette tâche, nous pouvons exceptionnellement nous offrir les services d'un mercenaire ou d'un errant, si à l'avenir vous faisiez une rencontre. "
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue391/650Rhétoriques Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Ven 21 Mar 2014 - 20:27
" Je parle en ma qualité d'intendante du Moulin Rouge ! "

Natalia adorait cela ! Tout le monde la regardait, bien que le brouhaha n'allait qu'en s'intensifiant. A ce rythme-là, elle n'arriverait jamais à s'imposer... alors soudain elle enleva ses vêtements, comme ça, dans l'amphithéâtre ! Le public constata, pour certains déçus et d'autres stupéfait, qu'elle portait maintenant une robe rouge de tango, agrémenté d'un peu de noir... et une rose rouge à l'oreille. A l'avenir, la Comédienne pensait très sérieusement à trouver un costume durable d'ambassadrice ! En attendant, elle fit un petit pas énergique et passionné, ca suffira.

Un silence de quelques secondes pleins d'inquiétude... quelque chose d'absolument dément lui vint en tête et la jeune femme se voyait déjà grande gagnante incontestée de l'amphithéâtre ! Son cœur battait la chamade et les mots fusaient sans qu'à aucun moment elle ne parvienne à les attraper... Frollo, aurait peut-être pu lui apprendre.
Tout en descendant l'escalier Natalia jetait des tenues diverses dans tous les sens, s'offrant les grâces d'un public par des vêtements qui ne sont pas plus important... que d'avoir reçu un cadeau !

La Comédienne arriva enfin sur le carré central... vêtu d'un tailleur violet. La chemise noire quand à la cravate, elle était d'un vert éclatant et très vif. Une couleur qui irritait à n'en pas douter les yeux du Tragédien, mais permettait au moins d'être situé à les costauds du fonds qu'elle salua de la main ! Plus particulièrement Ulthane avec qui elle discutait quelques instants avants !
C'était un peu tôt... mais l'accalmie qui a précédé était une opportunité en or.

" Un peu de calme s'il vous plait ! Je ne peux pas vous expliquez ! "

L'ordre revient rapidement, que ce soit Genesis ou un ou des gros costauds ou un autre, Natalia le voir les remerciait. Elle se racla la gorge, dissimulant maladroitement son trac, heureusement qu'une majorité ne peut pas le voir grâce à la distance.
Elle se tourna vers le Tragédien qui ose annoncer une telle nouvelle ainsi, Natalia espérait être... tenu au courant avant les autres de ce genre de chose. La nouvelle ? Mais cette maladie bien sûre... enfin.

" Genesis est notre Boss à tous... je ne choque personne, il est notre Héros, notre Porte-Parole ! Nous autres Consuls avons l'art et les muses... mais nous comptons tous sur lui, comme si c'était normal ! Malheureusement, un Porte-Parole n'est pas un héros ! "

La foule retenait son souffle... et cria sa surprise !

" Genesis effraie le peuple qui ne voit en lui... qu'un vieux consul hérité de l'ère du Juge Frollo. Sa réputation est par trop salit, sa capacité à combattre n'est égalé que par son arrogance... et cette attitude hautaine, très mise en scène, agace nos différents peuples ! Ainsi, j'aimerais lancer un vote... pour savoir si on doit élire un nouveau Porte-Parole ou pas ! "
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue314/400Rhétoriques Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Mar 25 Mar 2014 - 20:08
Mais qu’est-ce qu’y vient de se passer ? Il y a encore quelques instants, tous allaient bien : je sirotais ma troisième bière, j’héritais du titre d’entraineur personnel des danseuses et Ulthane félicitait ma dernière cuvée ! Et là d’un coup, Natalia se lève et descend rejoindre Genesis. Ce n’est pas un problème, elle fait ce qu’elle veut, elle est majeure… Enfin, je crois… Mais elle change de vêtements pendant sa descente, mais avec classe ! Comme dans les films, elle tire sur un pan de tissu et tout par avec pour découvrir une nouvelle tenue. On peut dire ce qu’on veut, ça avait de la gueule à voir… même si je n’ai pas trop compris pourquoi. Et subitement, elle propose de nommé quelqu’un d’autre à la tête du Consulat ? Je suis déjà ivre ?

« Euh, c’est sérieux là ? Vous voulez vraiment nommer quelqu’un d’autre à la tête du Consulat ? »

Ma réflexion ne semblait pas avoir attiré l’attention, suite à l’annonce de ma sœur consule, un énorme brouhaha avait démarré dans la salle. J’entendais une partie de la salle accueillir avec joie la proposition, mais une autre partie refusait catégoriquement de voir partir Genesis. Les gens étaient tellement occupés à se crier dessus qu’il ne risquerait pas de m’entendre, je suis alors monté sur le tonneau encore plein et pris une grande inspiration.

« ECOUTER MOI ! »

Le calme étant revenu, et les regards à nouveau rivés sur ma personne, je commençais à parler.

« Vous rendez-vous compte de ce que vous demandé ? Remplacer Genesis ? Je ne suis là que depuis un an, mais toutes ses actions sont en faveur du Consulat ! Un des plus brillant exemple est le Moulin Rouge ! Et à écouter les dires, il faudrait injecté du sang neuf à la tête du Consulat ? Qui remplirai ce rôle ? L’ork belliqueux ? Le forgeron de quatre mètres de haut ou encore l’alcoolique de service ? Réfléchissez à cela… Et si je ne suis pas assez clair, je suis contre cette proposition ! … Et le bar est fermé !  »

_______________________________
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue391/650Rhétoriques Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Jeu 27 Mar 2014 - 13:28
" Maitre Chen ! Qui a parler de changer de boss ? "

Natalia le pointa du doigt, pour attirer l'attention sur lui... tandis qu'elle se tenait droite et fière, pouvant paraitre ridicule à ainsi dédaigner celui qui transforme tout ce qu'il touche en or. Surtout quand celui fait deux têtes de plus. N'est-ce pas un Mydas repeint en rouge ?

" Le Titre de Porte-Parole... ça ne fait pas de Genesis notre boss. Il est Boss grâce à sa puissance, son influence et ses idées. Nous continuerons comme nous l'aurons toujours fait, en suivant l'impulsion du seul Consul en vie à avoir son artefact. "

Natalia se massa la tempe, c'est difficile d'expliquer ça... surtout à un panda saoul ! Et encore plus à une foule qui s'emballe, n'écoutant qu'à moitié et se dispersant dans tous les sens !

" Un Porte-Parole n'est pas un boss, c'est simplement un Consul charger de nous représenter. Genesis Rhasphodos est craint... ça fait de lui le meilleur boss possible, mais le pire ambassadeur qui soit. Comprenez ça et comprenez-le bien... Boss et Porte-Parole sont deux tâches distinctes. Dois-je vous rappeler que Genesis est célèbre... tristement célèbre ? "

Natalia regarda furtivement celui qu'elle a toujours considéré comme le plus grand de tout ses frères, une sorte de reflet où tout est inversé... mais dont la route est étrangement semblable.

" Genesis Rhasphodos continuera donc de gérer et diriger le Consulat, il sera toujours en charge des missions... " Et restera de toute façon celui qui dirige la main noire, faisait de lui l'homme le plus puissant et influent du groupe. " ... mais j'aimerais simplement que mon groupe ne soit pas publiquement représenter par la Tragédie. Quel image cela donne de nous ? Mort et souffrance, arrogance et cruauté... voilà ce à quoi est associé Genesis, voilà ce qui nous représente. De tout les groupes, nous sommes sans doute le plus dépendant de la politique, de la diplomatie et de notre image... alors ne vous bloquez pas pour des principes sans fondements. Boss et Porte-Parole sont deux rôles différents. "

Elle ne put s'empêcher de continuer, agacée malgré elle que Genesis soit vu comme un dieu à qui le Consulat doit tout, même si tout à chacun ici lui doit beaucoup. C'est à cause de cette... dévotion exagérer que le Tragédien vit avec le poids de trois mondes sur ses épaules. Lâches tous autant qu'ils sont, aucun d'eux ne veut soulager le fardeau du Maitre des Citées Dorées, ça les arrange de ne s'occuper de rien et de juste obéir. Or Natalia est la fille d'une muse et elle entend rappeler que le Consulat ne se résume pas à son chef.

" Ah et je vous rappelle une chose, Chen... Genesis n'a pas été recruter cinquante danseuses à lui tout seul. De même que si Triton a daigner nous confier une sirène, c'est en grande partie de mon fait. Genesis est notre fer de lance... mais que vaut un fer de lance sans son manche ? Évidement... c'est si facile de tout laisser à la charge du Tragédien ! Or, il a des affaires plus urgentes que d'échanger des mondanités avec des dirigeants. Je veux un nouveau Porte-Parole qui s'occupera de la diplomatie... et Genesis s'occupera des missions.

Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue133/270Rhétoriques Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Jeu 27 Mar 2014 - 18:19
J'avais à peine eu l'temps d'prendre note de l'énorme commande à venir, j'commençais à penser prendre des apprentis pour m'aider, que déjà c'était l'foutoir. Natalia était descendu jusqu'au centre d'la salle...et avait changé de tenue..., elle avait parler d'remplacer Génésis, puis Chen et la salle entière se sont emballées,...cinq secondes d’inattention et PAF c'est un bordel incompréhensible. J'ai rangé mon calepin pour suivre le discoure d'la p'tite qui tentait d'calmer l'jeu.

Malgré le boucan ambiant, son discoure était sensé.
Tout en restant assis, j'ai pris l'manche d'mon marteau et sans en lever la tête j'ai donné trois bons coups sur le sol faisant résonner un lourd son métallique dans toute la salle, couvrant l'brouhaha des discutions. Chen en tomba d'son perchoir.
J'me suis raclé la gorge.

« J'crois avoir compris où tu veux en venir. Tu veux améliorer l'image du consulat, c'qui m'semble être c'qu'on tente toujours de faire l'plus possible. Certains n'aime p't être pas l'idée mais moi j'aimerais vous faire remarquer un aut' truc.
Quelqu'un à buter un membre important du consulat, sous not' nez, en plein jour. Autre fait, la Lumière et les Mercenaires ont eux aussi subit des attaques de c'que j'en ai entendu.
J'sais pas pour vous, mais pour moi, ça ressemble à une déclaration d'guerre. Si c'est pas encore pour tout d'suite, ça tardera plus. Et si elle arrive, y m'parait logique que Rhapsodos devienne not' ''Chef de guerre''.
Si vous voyez pas co où j'veux en venir, j'vous dirais qu'un Chef doit avoir les mains libres. C'que la p'tite propose, c'est surtout de retirer la paperasse de ces mains pour lui permettre de tenir une épée. »


Le silence tomba dans la salle, puis doucement un murmure la parcouru pendant que j'redressais l'panda.
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Dim 30 Mar 2014 - 16:22
Ulthane fit taire la foule, soit... De fait, il donnait un point de vue intéressant et Genesis lui-même s'avoua séduit par ces sages paroles, bien qu'elles furent amenées d'une manière tout à fait inacceptable, ce qui avait su plonger le tragédien dans une certaine colère.

" Merci mon frère d'avoir partagé votre avis avec nous. Cependant, frappez encore ainsi le sol pour attirer l'attention et je vous sortirai moi-même de la salle... Vous n'êtes pas chez votre mère, c'est le lieu le plus sacré du Consulat. "

La corneille baissa la tête et se massa les tempes quelques secondes avant d'affronter le regard de la foule. Il prit une longue inspiration et se tourna vers Natalia, tout en parlant assez fort pour que tous l'entendent.

" Votre proposition va être soumise aux votes, ma soeur. J'aimerais toutefois donner mon avis avant de me livrer à votre bon jugement à tous. "

Si la demande de Natalia le surprit énormément, il ne fut pas le seul. D'un côté comme de l'autre, il fut surpris de la réaction des consuls. Il ne s'attendit pas à ce qu'autant de monde veuille le voir rester dans l'ombre... et peut-être encore moins que le reste des consuls l'estiment assez pour vouloir qu'il reste à sa place de porte-parole.

" Tout d'abord il est tout à fait étonnant pour moi de vous entendre parler de chef ou de boss, mes amis. J'ai pu vous donner l'impression du contraire mais j'aimerais vous rappeler que le Consulat n'a pas de boss. J'ai toujours été, pour le Consulat, un intendant, un porte-parole mais en aucun cas je ne vous ai dirigés jusque-là. Vous avez toujours pu fréquenter qui bon vous semble, penser ce que vous voulez. Il semble que le fait que nous soyons tous réunis aujourd'hui prouve tout à fait qu'il n'y a pas de consul supérieur à un autre. C'est ensemble que nous décidons. "

Oui il leur donnait des missions et les représentait au jour le jour... mais cela ne le rendait pas plus boss que ne l'était Frollo. Les seules à diriger le Consulat ont toujours été les Muses.

" Vous parlez de mon travail mais... si je dois mourir bientôt et c'est ma seule volonté, je n'ai d'autre désir que de servir le Consulat le plus que je puisse avant de m'éteindre. Les Muses m'ont confié une tâche comme à vous tous, à la différence que je ne verrai jamais ce rêve accompli. J'ai toujours tenu l'épée et la pâperasse depuis que je suis à ce poste. Je refuse d'être à l'instar de Frollo un mourant qui attend son heure au sommet de sa tour. "

Quoi qu'il en soit, il avait bien compris que Natalia ne mettait pas en joue le fait qu'il gère le Consulat, elle s'opposait seulement à ce qu'il le représente.

" Mais il est vrai que la réputation est un atout non négligeable. Il n'est peut-être pas l'arme la plus importante pour le Consulat mais... il est juste que beaucoup a été fait pour servir cette réputation... notre alliance avec la lumière, par exemple. Cela dit, que peut-on reprocher au Consulat ? Notre réputation est excellente auprès des autres mondes que les nôtres. Certes dans les jardins radieux, la situation a toujours été compliquée par d'autres facteurs, d'autres choses que moi. Je suis en effet peut-être aussi détesté que le fut le Modéré noir... Je ne suis que le criminel qui dirige des artistes et comme vous l'avez si bien souligné, ma soeur, je ne manque d'aucun défaut... Mais n'est-ce pas ce dont le Consulat a besoin ? Un groupe qui inspire à tous les mondes la vraie félicité... représenté par un criminel, un tueur qui, je vous le rappelle, a su rallier de nombreux peuples à la cause... Tout ce que je fais sert le Consulat, je mourrai pour lui. Je ne crains aucun des chefs de groupe ou même leurs poulains. C'est un homme puissant qu'eux tous voient en tête de proue du Consulat. Ainsi, nul n'oubliera que le Consulat n'est pas que fadaises et artifices. Nous sommes puissants, cela fait aussi partie de notre réputation. "

Il inclina la tête, remerciant le Consulat tout entier pour son écoute. Il se plierait bien sûr à leurs décisions... rien de ce qu'il avait prévu ne pourrait être compromis.

" Si c'est un représentant que vous voulez, je vous demanderai, si vous votez en la faveur de la proposition de Natalia, de tout de même me laisser gérer ce conseil et tous les autres. Et si, à nouveau, vous votez en sa faveur, nous réfléchirons de suite à la personne pour me remplacer. J'attends vos votes. Voulez-vous que je sois démis de ma fonction de porte-parole du Consulat ? Sachant que je garderais de toute façon la charge d'intendant. Dressez la face verte pour oui, rouge pour non. "

Devant lui, des consuls en nombre hissèrent du haut de leur bras leur pancarte.
Amélia Forband
Amélia Forband
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue555/550Rhétoriques Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

le Dim 30 Mar 2014 - 19:17
Mila était restée silencieuse. Il y avait dans cette foule des visages qu'elle ne voulait pas affronter. Elle avait aperçu Skjöld, de loin. Sa balafre l'avait trahi. Elle s'était renfoncée dans son siège afin d'éviter son regard. Un rictus grinçant avait déchiré son visage : Genesis s'était bien gardé de la prévenir que son amant avait rejoint les rangs du Consulat. S'agissait-il d'une tentative pour la mettre dans l'embarras ? Souhaitait-il la forcer au silence, sachant parfaitement qu'étant Léa aux yeux de l'écrivain, elle ne pourrait prendre la parole sans trahir sa véritable identité de consule ? Ou bien ne s'agissait-il que du destin qui se jouait d'elle, usant simplement de Genesis pour arriver à ses fins ? Dans tous les cas, Milena ne pouvait prendre le risque de se dévoiler sous l'identité de Camilla avant d'avoir discuté avec le Balafré au préalable.

Quant à ce qui se déroulait sous ses yeux, dans cette salle immense, elle ne savait si elle devait se réjouir ou s'indigner. La vulgarité de certains consuls l'agaçait, mais c'était l'impertinence de Natalia qui déclenchait en elle une colère sourde. Elle grondait dans sa poitrine, comme un félin sur le point de bondir sur sa proie. Elle appréciait de voir une femme telle que la Comédienne devenir l'ambassadrice du Consulat à Paris... Mais remplacer Genesis ? Quelle idée stupide ! Mila se composa un visage neutre et inspira profondément. La majorité des consuls n'avait pas la moindre idée des sacrifices auxquels le Tragédien avait consenti pour le Consulat. Certes, il n'avait rien d'un saint... Mais là n'était pas son rôle.

Et quand bien même chaque parcelle de la consule était enchevêtrée dans un agrégat de haine et d'amour mêlés, la passionnée ne doutait pas de la compétence de Genesis en tant que porte-parole ou en tant que meneur. Elle était persuadée que personne d'autre que lui n'était capable d'assumer ce rôle. Les consuls, y compris elle-même, étaient tous trop fous et torturés pour assumer ce genre de responsabilité. Seul Genesis était capable de masquer sa folie et d'en faire une arme diplomatique. Mila se frotta discrètement les yeux. Elle divaguait. Elle laissait ses sentiments prendre le pas sur sa raison. La jeune femme reprenait ses esprits quand Genesis, imperturbable, lança la motion de sa propre démission.

Milena leva une pancarte rouge, le visage indéchiffrable.

_______________________________
Rhétoriques Milasign2
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue314/400Rhétoriques Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Ven 4 Avr 2014 - 10:31
Finalement, grimper sur le tonneau n’était pas une si bonne idée que ça, en même temps, je ne pouvais pas prévoir les coups d’Ulthane, et encore moi l’onde de choc ! Je suis tombé tête première dans les gradins. Je n’avais pas bougé de ma position, je suis resté le postérieur en l’air, attendant l’aide de mon frère, pas que j’étais ivre non, juste que j’étais bloqué ! Une fois la main salvatrice de mon sauveur arrivé, je pouvais contempler l’ampleur des dégâts… Ma bière était renversée, je voyais le liquide par terre, en train de couler le long de l’amphithéâtre, Genesis allait me tuer si je ne nettoyais pas ça. Et j’avais un autre problème, dans ma chute, j’ai cassé la pancarte reçue à mon arrivé, je vais faire comment moi ?

Ma récente chute n’avait pas altéré mon choix, j’estimais toujours que l’on devait conservé Genesis à la tête du Consulat, mais la proposition du géant méritait réflexion… Le tragédien étant malade, il devait se conserver pour les futurs combats, et remplir des papiers au sommet d’un tour n’est pas des plus reposant ! Mais qui serais assez fou pour s’occuper de la paperasserie ? Je marmonnais dans mes poils de museau tout en tendant mon bras droit, les restes de la pancarte coincée dans le creux de ma patte, on pouvant encore distingué la couleur, le rouge.

« Vais avoir besoin d’une nouvelle pancarte… »

_______________________________
Ulthane
Ulthane
Le Marteau noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue133/270Rhétoriques Empty_bar_bleue  (133/270)

XP :

le Ven 18 Avr 2014 - 0:15
"...Vous n'êtes pas chez votre mère..."

J'allais l'prendre mal quand j'me suis rappelé qui m'le disait et pourquoi. Tout en continuant à écouter, j'regardais autour de moi. Tout l'monde écoutait attentivement, trop occupé pour se soucier plus de moi. J'ai discrètement relevé mon marteau d'quelques dizaines de centimètres pour voir sous sa tête. Rien pas une égratignure, pas une fissure. Un souffle d'soulagement m'échappa. Faut admettre, les maçons du consulat n'ont pas d'égale. J'ai rangé mon arme dans mon dos et j'ai ramené toute mon attention au débat.

Le vote était lancé pour décidé si oui ou non Rhapsodos devait être remplacé au poste de porte parole du consulat. Dans la salle, beaucoup d'pancartes rouge, quelques vertes, mais tout l'monde n'avait pas co voté. J'regardais ma pancarte que l'responsable de ces trucs avait pensé à adapter pour moi. À la place d'la petite plaquette sur sa baguette, on m'avait donné un panneau d'la taille d'une assiette, sur un manche à balais, sans la brosse. Une belle initiative pour une fois, dommage qu'je ne m'en servirais pas tout de suite.

La question ne m'paraissait pas pertinente dans l'immédiat, j'me doutais bien qu'au moment venu, Génésis délèguerait ce rôle par lui même.
Pour ce coup ci, je vote blanc.

Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue391/650Rhétoriques Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Ven 18 Avr 2014 - 19:16
« Bien, deux choses avant que le vote ne se poursuive s'il vous plait. »

C'était la cohue et nul ne réagit... Natalia leva la main dans les airs et le spectre d'un pistolet se dessina avant de devenir réel. Elle tira... et le bruit d'un coup de feu absolument terrible résonna comme le tonnerre dans l'amphithéâtre. Plus de peur que de mal, un drapeau vert était sortit du canon et des confettis rouges tombaient comme de la neige ensanglantée. Elle regarda le Tragédien, un regard provocateur empli de malice, elle ne laissera pas l'issu du vote lui échapper comme ça.
Elle regarda avec insistance la corneille, le prenant directement à partit puisque Ulthane contre toute attente ne votait plus. C'est sûre... quand Genesis parle d'intimider les autres groupes, rembarrer un géant jusque chez sa mère, c'est un sacré argument.


« Première chose, j'aimerais invalider le vote de Chen... rien de personnel mais... où est ta pancarte ? Tu n'as pas de pancarte ? Et bien tu ne votes pas ! Je suis désolé mais pour la réunion au sommet du Consulat, tu pourrais au moins faire attention à ta pancarte. »

C'était absurde, mais après tout, si ca agite un peu la salle ? En tout cas, la Comédienne exhibait fièrement sa pancarte verte intact !

« Deuxième chose... Genesis... »

Oui... évidement, ca a énormément jouer en sa faveur, ca lui donne cette image terrible et effrayante qu'il souhaite pour le Consulat. Natalia devait casser cette image et pour cela... un seul moyen... tourner Genesis en ridicule. Elle s'avança vers lui, un sourire joueuse au visage et s'adressa à lui, à voix basse dans son oreille, obliger de se mettre sur la pointe des pieds pour cela. Car il n'y a meilleur diplomate qu'elle dans cet amphithéâtre et qu'avec sa maladie... Genesis a bien besoin de se distraire un peu. Or, un homme puissant comme lui... n'est distrait que par le danger immédiat. Seul lui entendit cela.

« Je veux contre toute attente un vote vert de ta part... sinon... des centaines de Consuls apprendront l'existence de la main noire dont la gérance ne te suffit pas. »
Amélia Forband
Amélia Forband
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue555/550Rhétoriques Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

le Ven 18 Avr 2014 - 23:09
Mila réprima un reniflement dédaigneux. La Comédienne commençait sérieusement à l'agacer. Si elle avait vu le vote de Chen Stormout d'un bon œil et accepté avec déférence celui d'Ulthane, la volonté ridicule de Natalia de saper le vote du premier la mettait hors d'elle. Mais pour qui cette petite garce se prenait-elle ? Oh, si elle avait pu se lever et dire ce qu'elle pensait... La consule serra les dents. Elle lui décocha un regard noir qui tomba dans l'indifférence la plus totale, la jeune comédienne étant bien trop occupée à murmurer à l'oreille de Genesis — ce qui ne manqua pas de faire grincer la passionnée.

Les yeux plissés par la colère, Mila se mordait les lèvres comme pour se retenir de crier. Mais soudain, un rictus cruel déchira son visage. Quelqu'un devait remettre à sa place cette enfant à peine pubère ! Mais ce quelqu'un n'avait pas besoin d'être elle-même...

Milena ferma les yeux et inspira profondément tout en se composant un visage las afin de ne pas éveiller les soupçons. Quand bien même elle n'était pas très connue parmi les consuls, la prudence était une seconde nature chez elle. Sa concentration ainsi dissimulée, la jeune femme tâtonna à la recherche d'un esprit faible disposé à l'accueillir pour quelques instants. Elle se heurta à quelques résistances et à un refus plus brutal qu'elle ne l'aurait cru avant de trouver sa victime.

Un jeune homme un peu guindé se dressa subitement et, dardant son regard enflammé sur la Comédienne, il s'exclama d'une voix étonnement puissante et fleurie à la fois : « Cela suffit, consule ! Vous dépassez les bornes ! Non contente de vous approprier l'ambassade du Moulin-Rouge et de proposer la destitution de notre porte-parole, vous vous arrogez le droit de remettre en cause la valeur du vote de l'un des nôtres ? » Il fit un geste du bras agacé. « Peu importe l'état de sa pancarte, ce qui compte c'est la clarté de son vote ! Dès lors que Maître Chen s'est exprimé de façon limpide, son opinion est tout à fait valide. Ou bien oseriez-vous dénier son droit d'expression à l'un de vos frères ? »

Le jeune homme décocha un regard de défi à la Comédienne avant de s'asseoir sous des œillades admiratives et des hochements de têtes critiques. Mila regagna son corps et croisa les bras d'un air satisfait.

_______________________________
Rhétoriques Milasign2
Natalia
Natalia
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: General
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue391/650Rhétoriques Empty_bar_bleue  (391/650)

XP :

le Lun 21 Avr 2014 - 13:46
« Dénigrer son droit d'expression... ? Faut se détendre, j'essaye juste de gagner le vote et ce n'est pas non plus à toi de décider de l'importance de la pancarte dans le vote... mais à Genesis, ceui qui restera maitre de cérémonie. D'ailleurs, vous demanderez au Porte-Parole qui n'a pas bouger un cil quand j'ai eu le moulin rouge si je me le suis "approprié". Et de toute façon, avec ton air guindé, tu risque pas de faire forte impression aux danseuses ! Il ne me semble pas que tu en es recruté, d'ailleurs... contrairement à moi, Genesis, Chen, Ulthane et j'en oublie. Alors rentre chez ta mère au lieu de dénigrer la Consule que je suis ! »

Natalia leva les yeux au ciel en soupirant, avant de décrire des ronds sur ce qu'on pouvait dors et déjà nommer la scène centrale. De ce qu'elle voyait, les rouges avaient l'avantages... mais sa demande à Genesis pourrait changer la donne. C'était du bluff pur et dur, quoiqu'il fasse, elle ne révèlerait pas le secret de la main noire pour un simple jeu ! Un jeu dont le but est de remporter le plus de voix... la majorité, au moins.

« D'ailleurs, il est évident que le Moulin Rouge aura besoin de tout l'alcool dont Chen est capable de produire ! Alors dénigrez son droit d'expression ? Non, j'ai besoin du Maître Panda. Puis... les jeunes filles comme moi craquent toujours pour les pandas ! »

Elle se mit à remonter les escaliers, indifférentes aux centaines de Consuls et préférant la compagnie mouvementée du "Crique" du Consulat, avec ces gros monstres aux belles âmes de Consuls. L'homme guindé n'avait pas répondu, ou peut-être, mais elle se fichait bien de lui. En route, elle se permit une dernière parole.

« Votre Porte-Parole vous somme de respecter le lieux le plus sacré du Consulat. Moi je vous somme de respecter le travail de la main d’œuvre qui a fait ces quelques centaines de pancarte. Et si ça dérange quelqu'un que je dirige le Moulin Rouge, il n'aura qu'à lancer un vote comme je l'ai fait ! »
Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue1129/500Rhétoriques Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Mer 23 Avr 2014 - 2:06

Le porte-parole leva sa main vers le jeune Christin, qui avait retrouvé sa place et son calme, lui demandant tacitement de ne pas répondre à la comédienne. Genesis eut peut-être l'air un peu froid lorsque son regard sévère croisa celui de ce jardinier du Consulat, tandis que de son côté Natalia accaparait l'attention et s'en allait tel un paon, sans jamais être interrompue par le tragédien, encore perplexe quant à ses mots discrets. Certes, c'était peu habile de sa part de réclamer ainsi son silence, cependant Genesis lui était reconnaissant pour ces mots prononcés... et à vrai dire il se rendit compte qu'il avait mal jugé Christin... Ce dernier lui avait toujours donné l'impression d'être un simplet, un jardinier un peu doué qui ne méritait sa place de consul que pour son talent et aucunement pour son implication dans le Consulat. Sorti de ses parterres de fleurs, le jeune homme lui avait semblé aussi inintéressant que peut l'être un homme...
Cependant le tragédien découvrait aujourd'hui qu'il avait eu tort d'ainsi négliger cet homme. Ce n'est pas tant parce qu'il a pris son parti mais pour son courage que Genesis se promit de ne plus le dénigrer.


" Je vous prie de modérer vos propos. Natalia ne s'est en aucun cas appropriée le Moulin Rouge... Il nous faut un ambassadeur en cité des rêves, et elle s'est proposée... et à vrai dire je n'espérais pas meilleure représentante du Consulat qu'elle pour ce titre, puisqu'elle est fille de Thalie. Nous lui devons tous le respect pour sa dévotion. "

Du respect... Bon sang... Il n'avait jamais autant espéré pouvoir flanquer une paire de claques à cette insolente sans qu'on ne le voit. Qu'elle tente de prendre sa place de porte-parole, à la rigueur, était de bonne guerre... mais qu'elle mette en danger le Consulat tout entier, qu'elle parade ainsi trop contente de troubler le tragédien dans des temps où l'on ne peut plus se permettre ces enfantillages ?... Que fichait-elle ? Qu'espérait-elle ? Plus tôt elle voulait sauver la réputation du Consulat en le remplaçant dans sa tâche et à présent cette comédienne mettait en péril son bon fonctionnement en révélant à tous son plus noir secret ?

Savait-elle... Se rendait-elle compte que ces jours à venir étaient des temps de guerre ? Genesis cachait difficilement sa colère, et quant à sa peur, elle était palpable... Le timbre de sa voix en était changé, sa main dressée vers Christin, main qu'il baissa subitement, tremblait... Et le premier rang du sénat pouvait sans doute distinguer qu'en cet instant précis, le tragédien avait... vraiment chaud.


" Que l'on donne une nouvelle pancarte à Chen. Son vote reste valable... Ne nous faîtes plus perdre notre temps avec vos bêtises, Natalia... "

Il baissa son regard sur son pupitre sur lequel était posée sa pancarte, face verte dressée... Il devait voter, lui aussi.

S'il votait oui, s'il acceptait le chantage de la comédienne, Genesis ne perdrait pas qu'un seul vote... A le voir dresser une pancarte signifiant qu'il voulait être remplacé dans sa charge de représentant du Consulat, il était certain que les Consuls rejoindraient l'avis de Natalia et dresseraient comme un seul homme leur pancarte verte. Car on ne peut suivre un homme qui ne se fait pas confiance et que... l'une des rares qualités du tragédien était certainement cette trop grand confiance en lui. Si celle-ci lui faisait d'apparence défaut, il ne pourrait plus espérer le soutien des consuls. Qui d'entre eux devinerait qu'il est soumis à un tel chantage ?

S'il votait oui, un autre que lui représenterait le Consulat. Et à vrai dire, ce n'était pas si grave, pas si important. Natalia n'avait pas absolument tort, il pouvait être remplacé, ce ne serait ni pire ni mieux.

Mais s'il votait oui, et c'est bien le plus préoccupant... Genesis permettrait à Natalia de le manipuler ce jour-là et tous les autres jours. Serait-ce le dernier chantage ? N'utiliserait-elle pas ce qu'elle sait contre lui à chaque futur instant ? Contre ça, il n'avait aucune garantie.
Ce qui était certain, c'est que le tragédien n'avait jamais laissé quiconque le prendre pour un sot. On ne peut  se servir de lui... Les  morts en témoignent.

Genesis leva sa pancarte.

S'il votait non... Si Natalia ne bluffait pas... Tous apprendraient l'existence de la Main noire. Il y aurait des déçus, des scandalisés et il est certain que beaucoup de consuls quitteraient sur le champ le Consulat, composé d'autant d'idéalistes que d'honnêtes citoyens, à peine concernés par la guerre pour pouvoir comprendre que celle-ci ne se gagne pas qu'à coup d'archet, de cordes et de bois.
Et lorsque les consuls auraient quitté le Sommet des arts en même temps que le groupe, l'univers tout entier verrait confirmée cette rumeur. Les cités dorées toutes entières rejetteraient le Consulat, et ce dernier n'aurait plus le moindre crédit auprès des autres mondes.

Le tragédien ne pouvait évidemment pas l'accepter.

S'il votait non... Si Natalia ne bluffait pas... cette dernière irait contre le Consulat en révélant l’existence de la main noire, car cette dernière toute entière est approuvée par les Muses. La Comédienne se dresserait-elle contre sa mère et toutes les autres Muses pour une affaire aussi ridicule ?


Tout ça était très loin d'être un simple jeu. Alors il était certain que Natalia bluffait... Elle le devait.

La pancarte du tragédien était rouge, bien entendu... Il baissa son regard vers un jeune homme blond habillé en rouge, le menton dans sa main, à moitié endormi.


" Ramirez, veuillez faire les comptes. "

Ce dernier acquiesça, se leva et... dans le plus grand flegme se hissa devant tous les consuls, comptant silencieusement. Au bout d'une petite minute, il transmit les votes au porte-parole qui les répéta simplement.

" Cinq cent six votes contre... Deux cent nonante-huit pour... et quarante-et-un votes blancs. Votre proposition est rejetée, Natalia. "

Il ne put soupirer, trop intrigué par la réaction de la comédienne, qu'il ne laissa pas parler d'ailleurs, puisque aussitôt il reprit la parole.

" Avant de poursuivre... Natalia... si ce n'est qu'une question d'ambition qui vous poussa, ce que je peux tout à fait comprendre, sachez qu'en tant qu'ambassadrice du Consulat dans la cité des rêves... vous aurez exactement le même titre que moi. Vous serez intendante et porte-parole du Moulin Rouge, soit la personne la plus importante de ce monde. Puissiez-vous honorer le Consulat. "

Il respecta un petit silence avant de livrer à sa soeur le vrai fond de sa pensée.

" Cependant... Si c'est toujours l'ambition qui vous a poussée, je vous demanderai de... tout simplement calmer le jeu. Nous avons beaucoup de travail et bien sûr votre voix a beaucoup d'importance, mais n'oubliez pas que nous discutons de l'intérêt du Consulat et non de l'un ou l'autre d'entre nous. Nous n'avons pas le temps de nous embarrasser d'un problème de pancarte et il est tout à fait déplacé de reprocher à l'un des nôtres d'avoir moins fait pour le Consulat que vous. "

A présent il baissa les yeux sur sa fiche, content que cette question soit réglée. Il avait prévu d'aborder la question de la guerre assez tôt mais... juste après avoir reçu les menaces de Natalia concernant la main noire, il se sentait contraint d'aborder un sujet moins sensible à présent pour calmer les esprits et le sien.

" Bien... Nous avons encore de nombreuses questions à régler. Mme Eudora souhaite par ailleurs vous soumettre une proposition. "

Genesis fit à la couturière un petit geste de la main, l'invitant à le rejoindre et à prendre sa place devant le pupitre tandis qu'il s'assit dans le premier rang des gradins aux côtés de Mizore. La jeune femme noire de peau arriva ainsi avec une valise à la main qu'elle posa sur le pupitre.

" Bonjour à tous. Je serai brève. Je ne suis arrivée que récemment mais beaucoup d'entre vous ont, m'a-t-on dit, exprimé leur lassitude quant à l'actuel drapeau du Consulat. J'estime en effet qu'en plus d'être trop discret, pas assez arboré et trop souvent ignoré... l’emblème du groupe ne convient plus à grand monde. Aussi, je vous propose que l'on réfléchisse ensemble au nouveau drapeau du Consulat... Comme on doit rester sérieux, celui-là sera définitif, c'est sûr. En plus de cela... "

La consule ouvrit sa valise et en sortit des tissus en nombre... Tous de couleur rouge.

" On m'a signalé qu'il était difficile pour un consul de faire savoir qu'il est de la maison, et cela même au sein des cités dorées, notamment auprès des autorités des différents mondes du Consulat. J'ai donc pensé qu'afin de nous distinguer, nous pourrions tous porter sur nous un vêtement, aussi petit soit-il, de couleur rouge et portant l’emblème du Consulat qu'on va choisir tout de suite. Ce vêtement, ça pourra être un manteau, un gilet, un bandeau, un foulard... ou même des gants, une écharpe, un brassard ou une cape, que sais-je. Il suffirait à l'un de vous de porter un de ses vêtements pour être clairement identifiable en tant que consul et... je peux vraiment faire tout ce que vous voulez à ce niveau-là dans mon atelier. Il me suffira d'avoir les mesures de chacun. Dîtes-moi ce que vous en pensez, si l'idée vous dit... Et j'attends vos idées pour le nouveau drapeau du Consulat.

HRP:
Alors j'énonce un précédent emblème qui a lassé tout le monde, histoire d'être un peu cohérent irp. Mais bien sûr,je parle d'un emblème qui n'a jamais été décrit et que nous prendrons bien soin de ne pas décrire du tout. On va juste se contenter de se trouver un nouvel emblème pour le Consulat. et par emblème, je veux bien dire drapeau.
Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Rhétoriques Left_bar_bleue314/400Rhétoriques Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Mer 7 Mai 2014 - 16:52
Une bonne chose de faite, Genesis reste porte-parole et Natalia est revenue s’asseoir. Je ne pensais pas qu’elle irait jusque-là pour gagner, oser m’interdire mon vote ! J’ai tout de même mon mot à dire, mais bon, les voix ont été comptées et la question régler, pas la peine de s’attarder plus longtemps sur cet épisode, et je viens de recevoir une nouvelle pancarte… Je promets de faire plus attention avec celle-ci. Maintenant que la première question est clôturée, en voilà une nouvelle imposée par notre jeune Eudora, un nouvel emblème pour le Consulat ! Il est vrai que j’ai toujours eu une certaine difficulté à prouver mon appartenance au groupe, à croire qu’un panda ivrogne n’avait rien à faire avec le Consulat, certaines personnes ont l’esprit tellement fermé… Mais si un tissu me permet d’éviter de longue discutions, je suis preneur !

Mais qu’elle emblème représenterais le consulat ? Je trouvais l’actuel très bien, mais avec du recul, il mériterait un bon ravalement de façade… Je sais ! Vite trouver un petit morceau de papier et un crayon, je vais te faire ça avec classe !

Rhétoriques Banners

Voilà, je ne sais pas si c’est bien lisible et dans l’idée du Consulat, mais voyons ce qu’en pense les autres consuls !

« Salut Eurora ! J’espère que toi et ta petite fille êtes bien installées maintenant ! Et encore félicitation pour toutes les robes du Moulin Rouge, elles sont magnifiques ! Mais je m’égare, je viens de dessiner rapidement une idée d’emblème pour le Consulat. »

Je descendais les gradins en direction de la couturière, mon petit papier dans les pattes, j’espère ne pas passer pour un imbécile avec cette idée. Une fois à ça hauteur, je tendais le papier à Eudora et m’adressais à l’assembler.

« Rien de bien compliquer, un étendard de notre couleur, le rouge, ainsi qu’une représentation du dôme et des neufs tours des muses, le symbole même de notre groupe ! Je ne vais pas monopoliser l’estrade plus longtemps ! J’espère que mon idée vous plait ! »


Dernière édition par Chen Stormstout le Jeu 26 Mar 2015 - 12:38, édité 2 fois

_______________________________
messages
membres