Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz

    " Tu mens ! "

    Bam...! Je me suis pris un violent coup de matraque... violent... plus que la douleur, c'était devenu impossible de réfléchir et difficile de parler. Au bout du troisième, ça commence à faire mal. Foutue sergent... elle est mignonne mais c'est une vraie garce. Heureusement qu'il n'y a pas de miroir dans cette foutue salle blanche... ma tronche ne doit pas être belle à voir. Je suis trop faible et trop enchainé à cette foutue chaise pour m'échapper ou me défendre. Je suis impatient alors pour ne pas aggraver ma situation, je lui réponds juste sincèrement.

    " Je suis errant, mon style de vie m'oblige à changer de monde souvent... j'ai pris ce train comme j'aurais pu prendre n'importe quelle autre. " Et juste après je crache une gerbe de sang au sol, arrogant, surtout vu ma situation. C'est bête... mais je n'ai qu'une envie : lui pourrir la vie autant que je peux. " Sans vouloir te vexer... je n'ai pas trouvé la sécurité très présente. "

    Bam...! Encore un, c'est le quatrième et il faut bien le dire... je me donne jusqu'au sixième coup avant de craquer. Ça fait des heures que je suis là... sans manger, sans boire, épuisée et blessée de mon saut de l'ange. La Shinra n'a pas mis très longtemps à me localiser et me capturer, moi qui pensait pouvoir m'infiltrer dans la masse ! C'est raté, ils contrôlent tout ici.

    " Saleté... ton costard a réussi à faire illusion parmi les notables mais tu n'as rien de très dégourdi... "

    Le sergent s'approche rapidement de moi au pas militaire... et de son pied, pousse la chaise au sol. Je suis et percute le sol... plus que la douleur, je ne supporte pas qu'elle m'est foutue à terre. Cette pétasse coincée appuie fort son pied sur mon crâne et j’aperçois sa matraque levée... tout le blanc de ma pièce m'éblouit. Elle parait semblable à un ange... un ange de métal, une valkyrie impitoyable.

    La porte s'ouvre... on dirait que quelqu'un lui chuchote quelque chose. Soudain elle remet la chaise sur ses quatre pieds et part, se contentant de me lâcher quelques mots avant de fermer la porte.


    " Quelqu'un va venir s'occuper de ton cas... et tu ne vas pas aimer. "
more_horiz

    L'Illusiocitadelle est un vrai dédale de couloirs. Ils se ressemblent tous, aussi, il est très facile de s'y perdre. Depuis que j'ai pris le contrôle de ce monde, j'ai fait de cette citadelle un endroit imprenable. La sécurité est au rendez-vous, des centaines de soldats patrouillent sans cesse...

    Et pourtant, malgré tout ça, une personne a réussi a s'introduire dans l'un des trains menant a cette grande bâtisse blanche. De là à dire que c'est impressionant... Non, mais cela relève de l'exploit, et de la folie !

    Je rentrais dans la salle où le fraudeur était retenu. Il était là, sur une chaise, enchainé à elle, des menottes entravant le moindre de ses mouvements. Sur son visage se trouvaient plusieurs marques, sur la table se trouvaient des éclaboussures de sang...


    Bonjour. Je me présente, Rufus Shinra. Enchanté de faire votre connaissance Monsieur...

    Peu importe. Je le regardais fixement, sans jamais baisser le regard, avant de reprendre.

    J'ai cru entendre que vous aviez tenté de vous rendre en ces lieux sans aucune autorisation... A aucun moment vous ne vous êtes dit que cela était perdu d'avance ? Comprenez-bien que nous disposons du meilleur équipement, et certainement des meilleurs soldats qu'il est possible d'avoir. En sachant cela, vous auriez dû vous dire que vos chances de réussite étaient minces, non ?

    Je pris une pause, lui laissant le temps de réfléchir à tout ce que je venais de dire.

    Vous savez, vous m'intriguez, non, non, sérieusement vous m'intriguez. Vous avez du cran, soit ça, soit vous êtes doté d'une stupidité sans égal. Vous avez même réussi a faire votre petit effet dans ce train. J'ai lu des rapports comme quoi certains gardent n'avaient... disons, qu'ils n'avaient pas fait l'affaire. Je vous rassure, ceux-ci ont d'ores et déjà été congédiés. Quoiqu'il en soit, a cet instant présent, nous sommes tout les deux ici. Vous connaissez la suite... Je vais devoir vous emprisonner dans l'une de nos cellules spéciales, probablement pour le restant de votre vie...

    Je pris une mine triste, presque compatissante...

    … Ou sinon. Il y a peut-être moyen de s'arranger. Vous portez très bien le costume vous savez ? Vous savez aussi que quoiqu'il se passe, vous avez une dette envers ma société. Que diriez-vous, de travailler pour moi ? Il se trouve que j'ai besoin de nouveau personnel, comme je vous l'ai expliqué précedemment. Si vous avez réussi a faire tout ça dans ce fameux train, vous devriez être en mesure d'intégrer mon équipe. Qu'en dîtes-vous. La balle est dans votre camp.

    En effet, c'était maintenant à lui de décider. Son futur était entre ses mains. Croupir dans l'une de nos cellules, servir de cobaye d'expériences et d'autres joyeusetés que je tairais, ou bien travailler pour moi. Il faut dire que ce garçon avait du talent et qu'il aurait été dommage de le gâcher.

_______________________________
A huit clos. Signature
more_horiz
Ce mec est froid... allez savoir pourquoi, j'ai l'impression que lui et moi on est pas du tout fait pour s'entendre. Enfin si, je sais pourquoi. Ce mec là... c'est Rufus Shinra, son nom de vous dit rien ? L'homme le plus riche et le plus influent du monde. Moi ? Juste un errant qui très indirectement, escroque ce gars-là. Pourquoi j'ai pris ce putain de train là et pas un autre ?
Les coups m'ont bien ramollis le crâne... j'arrivais plus à penser mais ma grande gueule était toujours opérationnel. Ouais, je lui répondais juste...


" Vous me ruiner mon costard... et vous voulez m'en repayer un mieux ? "

C'est vrai ça... pourquoi un errant ? La Shinra a du monde et si je suis bon, j'ai encore un petit niveau comparé à beaucoup d'autre. Ce gars me veut parce qu'il comprend que je n'ai nulle part où allez... et je le vois gros comme une maison : il veut m'emprisonner dans sa société. Sauf que je l'emmerde ce gars... lentement je me penche vers lui, un peu bizarrement tant je suis à l'aise. Un sourire sincère apparait sur mes lèvres alors que je le regarde avec des étoiles dans les yeux. Le trèfle de Lili me porte décidément chance... je l'emmerde, quand j'en aurais marre je m'évaporerais dans la nature. Rien ne retient un véritable errant dans l'âme, pas même la Shinra. Mais il y a peut-être des sous à faire...
... et non, ils ne m'ont pas encore brisé, je sais très bien où je vais.


" Avec plaisir ! "

Je me suis rassis, prenant quelques secondes pour me calmer. Mes yeux poser sur lui le détaillait et se surprenait à être de plus en plus surpris. J'étais couvert de sang et de crasses, l'allure assombrie par mes dernières péripéties. Lui était dans ses vêtements blancs, classes et impeccables. Mes cheveux sont flamboyants et les siens plus pâles. Il était calme, froide et surement très réfléchi. Ca ne me faisait pas peur, j'ai confiance en ma capacité à improviser... je saurais le surprendre et le distraire pour partir s'il veut me garder trop longtemps. On verra... qui sait, je pourrais peut-être faire carrière. Je posa une question... que j'aurais peut-être du poser avant d'accepter. Putain, ca commence bien, je vais me faire avoir en faisait des conneries pareils.
Je commence à avoir l'impression de passer un entretien d'embauche... et ca me stresse un peu, je dois l'avouer...


" Vous pouvez m'en dire plus sur ce travail ? "
more_horiz
  • Très bien... Tout se passait comme prévu. Il avait du comprendre que le choix que je lui avais soumis n'en était pas vraiment un. J'esquissais un large sourire. Il fallait lui expliquer maintenant ce qu'il devait faire, maintenant qu'il avait accepté ce travail.

    Eh bien... On pourrait résumer votre travail en quelques mots. « Aider la compagnie ». Imaginons un seul instant, que quelqu'un parvienne a dérober des dossiers confidentiels ? Qu'un employé nous trahisse ? Vous voyez ? Eh bien, vous seriez un de ceux que j'enverrais, pour... récupérer les dossiers, ou tuer le traître, et ça en toute discretion. Il faut que ce soit propre après votre départ...

    Je me rassis dans le fond de mon siège et posais les coudes sur les accoudoirs, joignant mes doigts au niveau de mon menton. Il semblait réfléchir, … il devait savoir de toute façon qu'il n'avait pas le choix d'accepter sans quoi mes chers gardent reviendraient dans la pièce et le fusilleraient.

    Bien ! Ce travail à l'air de vous plaire, vous m'en voyez ravi !


    Je me levais et appuyais sur le bouton de la porte. J'appelais les gardes qui mirent une poignée de secondes a rentrer dans la pièce. L'un d'eux avait ce petit dispositif... un peu comme un antivol. Il se dirigea vers notre nouvel employé, et lui pris le bras.


    Allez, laissez vous faire. C'est votre billet d'entrée dans la compagnie !

    Il lui planta une seringue dans le bras, et lui injecta ce petit emetteur qui nous transmettrait sa position a tout moment.

    Pour votre gouverne, il s'agit d'un traceur. A partir de maintenant, vous appartenez à la compagnie. Vous m'appartenez. Si jamais l'idée de fuir vous prenait, nous pourrions vous retrouver en très peu de temps. Comprenez aussi que si jamais vous tentiez quoi que ce soit de stupide, deux mots me suffiraient pour faire sortir de ce traceur ce poison qui paralyse les membres... jusqu'à ce que mort s'ensuive...

    Je lui serrai la main, lui souris et lui tourna le dos, prêt a repartir a mon bureau.


    Oh, et quant au fait de l'enlever... Ne vous fatiguez pas. Vous mourriez si vous le retiriez de votre corps. Je vous souhaite une bonne journée, monsieur.... Rendez-vous demain au Vaisseau-Mère, je vais vous programmer un petit test d'initiation.


    Je quittais la pièce, le laissant seul avec les deux gardes.

_______________________________
A huit clos. Signature
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum