Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
    Le Hangar du Vaisseau Gummi est une zone du Q.G... à part. Le reste du château est harmonieux, placé sous le sceau de l'ordre et baigné de lumière. Un endroit éthéré, à l'abris des fléaux du monde. En apparence du moins, ça rassures ceux qui ne savent pas se battre. Ceux qui sont effrayés, ça évite la panique.

    Le Hangar n'a rien à voir. Il est sombre, seulement éclairé par une foule de lumière froide et artificielle, un pâle réconfort. Ici, on ne trouve ni ordre, ni harmonie, ni calme. C'est une pagaille sans nom, sous la responsabilité de Tic et Tac... Deux écureuils survolté, qui s'agitent dans tout les sens comme si le temps manquait. Il y a du bruit, de l'agitation, des tuyaux jaunes qui parcourent la pièce comme d'horrible serpents métalliques. C'est le chaos... Car ce lieu est destiné à la guerre. C'est là que les combattants de la lumière partent et reviennent de mission... Alors que le Château Disney offre la vue d'un ciel plein de lumière, le hangar ne donnait que le vide intergalactique en panorama. Ça faisait penser à Léo que le Château Disney... N'est qu'un havre de lumière cerné par les ténèbres.

    Un membre devait bientôt revenir de mission... Un puissant utilisateur de la clef, l'une des plus puissantes forces de frappes du groupe. Il avait fait parler de lui en mal comme en bien... Mais tout le monde s'accordait à le classer parmi les meilleurs. Léo avait tenu à participer à son amarrage, pour le rencontrer en personne.

    Léo attendait bras croisés, son corps reposé sur une tourelle de défense. L'oreillette à son oreille gauche, soudain, se mit à vibrer. Sans attendre, la bleusaille se ressaisit et enclencha avec l'index son module de communication.

    « Ici Chef de la Patrouilles Gummi, vaisseau allié en approche, ouvrez. »

    « Comme si c'était fait. »

    Léo se dirigea vers un levier au pommeau vert, il l'actionna. De la fumée sortait des tuyaux, des lumières se mirent à clignoter dans tous les sens... Plus encore qu'à l'ordinaire. L'espace d'un instant, la bleusaille paniquait, persuadé d'avoir fait une... boulette. Mais le vaisseau put se poser sans encombres et voici ce fameux guerrier de la lumière, devant Léo. Ce dernier s'approche de l'homme et le salue chaleureusement, mais respectueusement.

    « Bon retour à la maison, Maréchal. » dit-il en inclinant légèrement la tête, avant de reprendre. « Je suis Léo Singa, nouvelle recrue. On m'a envoyé ici faire le portier... Je préférerais me battre, sans offense. »

    Sans lui laisser le temps de répondre, Léo se mit à regarder, rêveur, tous ces tuyaux jaunes... Il les voyait comme une infinité de chemin possible.

    « On m'a parler de vos exploits... et de vos échecs, aussi. Malgré tout je voudrais vous demandez une faveur... Je veux apprendre à me battre. J'ai quelques bases, mais rien de solide. Ça doit changer. Je sais au plus profond de mes tripes que je peux devenir le meilleur... »

    C'était... direct. Un peu trop, surement. Mais c'est toujours mieux que de tourner autour du pot des heures durant.
more_horiz
    Oula, je rentrais a peine de mission qu’on me sautait dessus ! Pas que ça me dérangeait, non au contraire, mais… j’étais un peu crevé. Qu’importe, je devais être là pour les autres !

    Bon retour à la maison, Maréchal. Je suis Léo Singa, nouvelle recrue. On m'a envoyé ici faire le portier... Je préférerais me battre, sans offense.
    On m'a parlé de vos exploits... et de vos échecs, aussi. Malgré tout je voudrais vous demander une faveur... Je veux apprendre à me battre. J'ai quelques bases, mais rien de solide. Ça doit changer. Je sais au plus profond de mes tripes que je peux devenir le meilleur...


    Ah cool ! Un entrainement ! Fallait que je lui apprenne quelques trucs !

    Ouais y’a pas de soucis Léo ! On fait ça quand ? Maintenant ? On va aller dans le jardin déjà.

    Alors nous sortîmes du Hangar. Ouais, imaginez qu’on pète des trucs, ou des vaisseaux… Ou pire ! Qu’on blesse Tic et Tac ! Alors ouais, si on avait plus de salle des machines, on était bons pour rester bloqués ici. Moi non, ça allait, je pouvais toujours sortir, mais si je devais payer les réparations… Tandis que le jardin, on s’en fout un peu ! On peut péter quoi ? Des arbres ? Ca se remet vite en place de nos jours ça.

    Une fois dans le jardin, nous nous installâmes quand même dans un espace assez ouvert. Où il n’y aurait pas des sculptures ou autres truc pour nous gêner.


    Alors déjà Léo, tu veux apprendre a te battre, ok, mais quel style ? Tu veux apprendre la magie ? La symbiose ? Ou juste le corps a corps ? Quoi qu’il en soit, si tu peux déjà me montrer les bases que tu as acquises, ça serait un bon début.

    La journée s’annoncait sympa. Il faisait beau, et chaud. Il fallait juste qu’après je pense a aller faire mon rapport a Cissneï…

    Euh… T’as une arme ou pas au fait ?

more_horiz
    Le ciel était radieux... d'un bleu profond et intense, comme une mer céleste inspirant la liberté, l'infini. Un ciel si majestueux, qu'il englobait tout le reste. Léo joignit ses doigts, ses paumes vers Roxas posté juste devant lui. En même temps qu'il s'étirait les doigts, il s'étirait les bras et pour être complet, s'étirait le coup en même temps. Tout en le faisant, il lançait au Maréchal un regard étrange. Dans ses yeux oranges se lisait le respect et l'écoute d'un étudiant, quand bien même cet étudiant... étudierait le combat. Mais on y percevait aussi une étrange animosité. Le résultat... c'est que Léo ne regardait pas Roxas. Il regardait son grade, maréchal, attestant d'une incroyable efficacité. Il repensait à ce qu'on lui avait dit... Qu'il avait commencé à un grade peu élevé. Il regardait son évolution, celle-là même dont Léo rêvait.
    Le visage du Maréchal bien que jeune, semblait marquer d'une fatigue qui n'a rien de physique. Son regard était vif, tout comme sa face... Ça serait un simili selon certains, mais Léo n'arrivait pas y croire. Son visage était... tranquille, comme anesthésié, comme s'il pouvait tout traverser. Comme si rien ne le convaincrait de l'arrêter.

    Ce que Léo recherchait vraiment chez lui, c'était son expérience... et ses conseils.

    Soit, mais le soleil brillait intensément. Peut-on vivre sans le soleil, comme les vampires ? Pour la bleusaille en tout cas, ça semblait tout sauf possible. La chaleur et la lumière avait pour effet de recharger ses piles. Ça le faisait sentir capable de tout entreprendre, il se sentait comme le meilleur !

    Meilleur que le Maréchal ? Non... C'est ce qu'il se disait, il le savait et ne pouvait qu'espérer le surprendre, un peu. Un vrai dilemme pour lui... il recherchait ses expériences et ses conseils, mais bordel... Il va bien falloir leur taper dessus un jour ! On ne bat pas un ennemi à coup de conseils... Autant faire les deux.

    Léo enleva son blouson qu'il jeta à terre... le vent soufflait, un peu et c'est l’œil sauvage mais calme que la Bleusaille faisait face au Maréchal, pour un entrainement.

    « Je préfère ne pas utiliser d'armes on peut les casser, les perdre... Je ne compte sur rien d'autre que moi pour gagner. »

    Léo était habillé d'un jean ample et simple, gris. Avec un t-shirt blanc en haut, simple. Il était à l'aise pour bouger. Le corps légèrement pencher vers l'avant, son poing gauche replié sur son visage assurait sa garde et Léo, en bon droitier, garder son droit pour l'attaque. C'était une position clairement offensive, dans cette position s'il voulait être optimale... il ne pouvait que charger.
    Et c'est ce qu'il fit.

    Le premier coup était un direct du droit avec de l'élan, chargé au maximum. Léo aimait bien comparer sa droite à une balle de pistolet, pour la frime. Le Maréchal n'a eu aucun mal à bloquer ça... pour le surprendre, Léo a frappé d'une uppercut gauche, se laissant ouvertement à découvert... mais il a sentit que ça ne passerai pas. Le bleusaille recula de quelques pas face à cette attaque peu concluante. Il continuait de donner quelques coups... mais en restant à une différence respectable, des petits coups à cadences rapides, jamais au même endroit. Ça l'obligeait, ou du moins il l’espérait, le Maréchal à rester très attentif et sans arrêter d'attaquer...

    « Alors Maréchal, comment s'est passé la mission ? »

    Et sans lui laisser le temps de répondre, assénant pour la première fois depuis le début de cette entrainement ses jambes, il tenta un violent coup de pied dans les jambes, pour faire chuter le Maréchal.

    « Vous pouvez parler et danser en même temps au moins ? »
more_horiz
    Je préfère ne pas utiliser d'armes on peut les casser, les perdre... Je ne compte sur rien d'autre que moi pour gagner.

    Comme tu veux. Je ne prendrais pas les miennes alors.

    Il prit une posture de combat, ce que je fis aussi. Je le regardais, prêt a réagir au moindre de ses mouvements. Il me fonça dessus et tenta de me cogner avec son poing. Je l’évitais en me penchant sur le coté. Il enchaîna avec un autre coup et là, je fis un petit bond en arrière. Il continua de me donner des coups que j’esquivais du mieux que je le pouvais. Il était rapide, c’était pas une mauvaise chose.


    Alors Maréchal, comment s'est passé la mission ? Vous pouvez parler et danser en même temps au moins ?

    Il me frappa aux jambes, me surpenant et je chutais. J’étais par terre, étalé dans l’herbe.

    Bien joué ! Mais tu sais, tu peux m’appeler Roxas si tu veux… Et, me tutoyer … Bon, à mon tour.

    Je me relevais d’un bond, craquant mes doigts. Je lui fonçais dessus, et je passais par dessus son épaule. Dos à lui, je lui mis deux petits coups de coude dans le dos avant de le faire chuter d’une balayette. Avant qu’il ne heurte le sol, je l’attrapais, et le remis debout.

    Si je peux te donner un conseil, ne baisse pas ta garde. Frapper c’est bien, mais si tu après tu te fais ruer de coups… C’est moyen, surtout si tu peux pas tous les encaisser. Privilégie aussi la parade a l’esquive, c’est plus facile de contre-attaquer derrière. A moins en effet que tu sois très rapide, enfin…

    Je reculais de quelques mètres, et lui demandais de se remettre en position. J’allais le charger, sans y mettre toute me force, et il devrait alors parer, et contre-attaquer. Je voulais voir s’il pouvait le faire.

    Alors, Léo ? T’es prêt ?


more_horiz
    « Et comment... »

    Sans attendre, Roxas fonçait sur lui... Pas très imposant, pas non plus très grand... Roxas ne payait pas de mine, ne faisait pas particulièrement peur... Pourtant il chargeait... Léo le voyait très bien venir, il était aussi rapide que lui ! Sauf que lui, loin de se forcer, se retenait... d'ici, Léo voyait ses muscles détendus. Pour le suivre, je ne dis pas qu'il devait se forcer... Mais c'était frustrant, le Maréchal n'aurait qu'à forcer un peu pour complètement dépasser la bleusaille. Ça y est, il était là... juste devant lui... Et à ce moment, Léo était à court de solution.

    Force, vitesse, même en dextérité... Les coups qu'il avait donné jusqu'ici, c'était juste... juste... parce qu'il les avait laissé. Ça l’énervait... Tout le monde était plus puissant que lui, plus fort, plus sage, plus rapide. Puis Roxas a commencé son coup... il n'allait ni esquiver, ni bloquer son coup... mais contre-attaquer avant même son coup !

    Léo a frappé d'une uppercut du droit, Roxas a été touché... il pouvait suivre ses conseils, jouer la prudence... Se reculer ou se remettre en garde... Mais pendant un court instant, suite à l'uppercut, le Maréchal avait son champ de vision bloquer vers le haut... C'était le moment de donner un autre coup !
    Un coup de pied dans les cotes, tiens...

    Puis Léo est à terre... Il n'a juste... rien compris. C'était beaucoup trop rapide pour lui, impossible à suivre des yeux. C'était une punition sévère pour avoir baissé sa garde... Si le coup l'avait choqué et sonné, c'était encore raisonnable pour lui de se relever avec un saut effectué uniquement du dos, très vivement.

    Léo se remis en garde, sans laisser le temps à Roxas de parler. Il avait le regard noir... il cherchait maintenant vraiment à cogner Roxas dur.


    « Se défendre... Ouais, j'y penserais, peut-être. »

    Gauche, droite, gauche, droite... Uppercut ! Rien ne passe, il dévie tous ses coups... C'était impossible de l'avoir juste sur le plan physique... Rageusement, Léo cherchait à le déconcentrer en virevoltant devant lui. Le jeu de jambe de la bleusaille était un peu maladroit... mais pas peu vif pour autant.

    « J'ai vécu toute ma vie à la Cité du Crépuscule... »

    Léo se recule, prend de l'élan... et part sur la gauche, tentant de contourner Roxas... Comme si c'était d'une simplicité déconcertante il intercepte Léo pendant son échappée, un bon coup de poing dans les côtes... Mais ça n'empêche pas Léo de lui asséner un chassé juste sur le genou. Il avait négligé sa défense et créer une ouverture rêvé, Léo lui tenait le bras et enchaînait les coups de pieds à répétition, rageusement, nerveusement.

    « Alors se défendre, ou esquiver... Je veux juste tous les exécuter ! Ou crever en essayant ! »
more_horiz
    Se défendre... Ouais, j'y penserais, peut-être.

    Peut-être ? J’étais là pour l’aider, et il n’écoutait même pas mes conseils… Il était bien trop obstiné. Il était en train de me donner des coups de pieds que je n’avais aucun mal a bloquer. Imaginez une seule seconde que je lui attrape la jambe. Qu’aurait-il fait ? Il se serait probablement débattu, pour rien.

    J'ai vécu toute ma vie à la Cité du Crépuscule... alors se défendre, ou esquiver... Je veux juste tous les exécuter ! Ou crever en essayant !

    Calmes toi.

    Je fis un bond en arrière, et invoquai des lasers qui vinrent se positionner en cercle autour de moi.

    Je ne sais pas ce qui te motive comme ça mais il va falloir que tu te calmes pour commencer. Je suppose que tu parles de la coalition, non ? Écoutes ce que je te dis, n’en fais pas qu’à ta tête. Ici, t’es en sécurité, t’es avec nous, au château, bien loin de tout ces tarés de la coalition ! Eux n’ont aucun scrupules. Si tu t’étais retrouvé face à l’un d’eux, tu serais déjà en train de visiter leurs cachots, ou pire, tu serais peut-être même plus de ce monde ! Et encore, là on ne fait que se donner des coups… Mais eux, ils usent de sorts déstructeurs et invoquent des monstres plus puissants que tu ne peux l’imaginer ! C’est pas trois coups de poings qui t’auraient tiré d’affaire !

    Je tirais mes lasers à ses pieds, uns à uns, lentement, pour l’empêcher d’avancer.

    Si je fais ça, comment tu fais pour avancer ? Réfléchis au lieu de donner des coups où tu peux. Planifies tes actions à venir, sois vigilant !

    Je me ruais sur lui, et lui asséna un coup de poing dans le ventre. Bien sûr je n’y avais mis que très peu de force, mais c’était suffisant pour le faire se pencher en avant. Je mis alors ma jambe contre son épaule et le poussais sur le côté pour qu’il chute.

    Si tu n’es pas a cent pourcent attentif… dis-je, lui lançant un sort de soin, il t’arrivera tôt ou tard des bricoles…
more_horiz
    Une étrange vague traverse le corps de Léo... Comme une douce vibration agréable, semblable à des caresses. Une sensation intense qui passe au travers les muscles, les os et le crâne. La douce vibration d'un sort de soin qui traverse tout votre corps, emportant avec elle tout les dégâts encaissés... Mourir était-ce son projet ? Lui qui se prétend réussir ou mourir en essayant... Il l'avait dit, comme si crever en essayant était la seule option possible. Tout ce que dit Roxas... Léo le sait déjà.

    La bleusaille s'est relevé, calme. Au début du combat, il était plein d’agressivité et en pleine forme. Là, il s'était libéré de sa rage, l'avait évacué. Peut-être que derrières ses paroles... se cache une sorte de vérité cacher ! Genre... Trouver le chemin que dicte le cœur. Ou une connerie dans le genre. Là... Ça semblait être le but, qui posait problème. Cet entrainement... indirectement c'était pour vaincre la Coalition. La venue dans ce groupe aussi...

    La Coalition Noir lui a déjà tellement pris, il est temps de faire les choses pour soit-même. Léo est malin et plutôt vif... Sa respiration était régulière et détendue, son corps plus serein, plus tranquille. Il a plus de contrôle... mais est moins nerveux et sans doute ses coups seront moins dur.

    C'est con mais... Roxas a accepté de l'aider sans rechigner, sans poser aucune question et sans même se plaindre. C'est juste un entrainement. Léo observait Roxas. C'était comme regarder un mur et se demander comment passer au travers. A part utiliser une force brute qu'il n'avait pas, ça semblait impossible.

    Il pouvait lui parler... le temps de trouver quelque chose, prêt à partir pendant qu'il tapait causette.

    « Hey... » Un coup d’œil rapide aux alentours... aucune élément du décor à exploiter. Lui qui prétendait ne vouloir compter que sur lui... Pour cette passe d'arme, il n'y avait que lui et Roxas... Il affichait un petit sourire. « Et si tu venais ? »

    Léo a sursauter, reculant maladroitement vers l'arrière. Roxas n'avait pas attendu un seul instant pour charger. A moins de porter une armure ou d'utiliser un sort, se protéger et attaquer ensemble, ce n'est pas possible. On doit négliger sa défense, ne serait-ce qu'un peu. En combat on ne réfléchit pas, on réagit. Alors autant tenter le tout pour le tout... Autant forcer un ennemi sans faille à attaquer pour, sous le feu de l'action, profiter d'une ouverture...

    A terre, sans rien avoir vu venir, sans rien comprendre. Léo souriait pourtant à pleine ! Il restait à terre.

    Il était débout, dans un endroit plutôt ensoleillé. L'instant d'après à terre, les yeux éblouis par la lumière du soleil, comme si celle-ci inondait les yeux. C'était brusque... comme un flash. Ça sonnait comme une révélation ! Léo n'a rien vu de l'attaque et ne sait même pas encore très bien où il devrait avoir mal. Et pourtant... c'est comme s'il avait vu une faille ! La bleusaille ne sait même plus où est la faille ou même s'il l'a vraiment vu... Mais il y croyait.

    « Ça m'a fait du bien de causer... » dit-il tout en se relevant. « Ça n'a l'air de rien mais... Maintenant j'ai compris comment je voulais me battre. Faudra que je te paye un verre un de ces quatre ! Comptes sur moi si tu as besoin de quelque chose. Profites-en, qui sait, un jour je pourrais peut-être te botter les fesses !»

    Fier de lui et l'air rieur.

    « Hey, moins de parlotte la prochaine fois, d'accord ? » rajouta-t-il, l'air moqueur.

    Avant de poursuivre, l'air plus sérieux... mais tout aussi joyeux. C'était une autre joie, intense et toute particulière. Ça ne parait rien... mais Cissneï Boss de la lumière lui avait demander de demander... Aux membres de son groupes leurs avis. Aux guerriers, au civils, à l'infirmière, aux gardes... Tout le monde. A la Cité du Crépuscule ça n'arrive jamais, au point qu'il avait oublié ça. On n'oublie vite à quel point c'est un droit précieux. Et Léo... participait à ça.

    C'était vraiment cool.

    « Cissneï m'a demander de faire le tour du Château... Voir ce que pense un peu le Château de la situation, avec la guerre et tout le reste. Je fais les réclamations aussi. T'es surement le gars le plus apte ici. Il faudrait vraiment que Cissneï profite de ton expérience sur le terrain. »
more_horiz
    Cissneï m'a demander de faire le tour du Château... Voir ce que pense un peu le Château de la situation, avec la guerre et tout le reste. Je fais les réclamations aussi. T'es surement le gars le plus apte ici. Il faudrait vraiment que Cissneï profite de ton expérience sur le terrain.

    Je ne savais pas quoi répondre. Pourquoi il devait se charger du boulot de Cissneï ? Ouais… Elle devait encore être trop occupée pour le faire elle même.

    Ouais, je suis assez d’accord avec toi. Ici, au château, c’est pas les bras qui manquent. Je pense que c’est surtout un problème de volonté. C’est comme si… Comme si Cissneï avait peur. Enfin, je ne crois pas qu’elle soit la seule a prendre les décisions, mais depuis que je suis ici, à la Lumière, nous sommes en guerre contre la Coalition.

    Je marquais une pause. Cherchant comment formuler toutes ces idées qui se bousculaient dans ma tête. Oui, ça m’emmerdait. Parce que, pendant que Cissneï était là, indécise, sur les méthodes a adopter pour se débarasser de la Coalition, les mondes, ainsi que leurs habitants restaient la à souffrir. Léo en était la preuve.

    C’qui m’ennuie. C’est qu’on reste là, à ne rien faire. Tu pourrais lui dire a Cissneï que j’aimerais que ça bouge, et encore, je suis sur que je ne suis pas le seul. Parce qu’elle est la première a répéter que la Lumière doit protéger les mondes des ténèbres et tout, et elle a raison ! Mais… Je pense que de temps à autres, nous devrions mettre la protection des mondes sous notre juridiction de côté, peut-être pour s’occuper de ceux qui en ont réellement besoin.

    Ouais voilà ! C’était là où je voulais en venir ! Il fallait qu’elle voie le sens des priorités. Enfin… C’est ce qui me semblait le mieux a faire, pour moi. Elle, elle voyait les choses différemment, et peut-être que c’était moi qui était dans le faux après tout.

    Que Monsieur Patate ait perdu les clés de sa bagnole… Est-ce vraiment plus important que les citoyens de la Cité du Crépuscule qui, tout les jours, subissent la tyrannie de la Coalition et les caprices du sale gosse ambitieuse ? Des fois, je me pose vraiment la question. Est-ce que Cissneï cherche vraiment a remporter la victoire ? Je sais que nous en sommes capables ! D’ailleurs, toi aussi, tu nous aideras. J’espère te voir avec nous lorsque nous nous dirigerons vers les portes de la demeure d’Ariez !

    Je lui tapais sur l’épaule, amicalement.

    Léo, je vais te laisser. Il faut que j’aille faire mon rapport à la Boss. J’espère qu’on se reverra assez vite.

    Je commençais a tourner les talons et a me diriger vers les escaliers menant a l’intérieur du château, puis, je les montais et me retrouvais face a la salle d’audience. Ce mec était nouveau certes, mais il avait en lui ce qui manquait a la Lumière.

    L’envie de se débarrasser de la Coalition.
more_horiz
Je suis passée par bon nombre de forums avant d'arriver ici (et après mon arrivée ici j'ai continué d'en rejoindre). Leur motto, c'était "faites long, long, et re-long", "si vos paragraphes font pas trente lignes, personnes voudra rp avec vous !" Bah ils ont depuis mon pseudonyme en tant que démon. Je vais vous dire. Parce que les rps courts, c'est quelque chose qui se maîtrise et qu'est putainement puissant, quoi. (par rp court je veut dire les rps qui ont un début bien ancré, et qui se terminent, qui fait pas cinq pages). Les pensées des deux persos ont chacun leur pensée, qui se confronte et s'accorde. Et on voit clairement le déroulement du truc. C'est hyper puissant comme rp, le titre s'y accorde parfaitement. C'est un rp génial Smile

Mission très facile donc, pour Léo : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en force
Pour Roxas, 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en force aussi !
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum