Derniers sujets
Le vent du jeuDim 20 Oct 2019 - 21:18KuroSix pieds sous terreSam 19 Oct 2019 - 17:56KuroBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 19 Oct 2019 - 9:32Irelia AlishinaDistille-moi une vodkaMer 16 Oct 2019 - 17:56Chen StormstoutUne lueur dans les ténèbresMer 16 Oct 2019 - 16:28DeathNommez-la QuingyiMer 16 Oct 2019 - 9:26Huayan SongLe jour où j'ai presque péchoVen 4 Oct 2019 - 15:24RoxasUne bien curieuse visiteuseJeu 3 Oct 2019 - 16:06NeigeCasino RoyaleMer 2 Oct 2019 - 0:49Huayan SongLa rage du mortel Mar 1 Oct 2019 - 21:43Death13 Rue du Clown NoirMar 1 Oct 2019 - 15:46Chen StormstoutErreur de posteMar 1 Oct 2019 - 2:38Chen StormstoutLe vestige d'AriezMar 1 Oct 2019 - 0:43Yhl'GanothMt Gagazet - Le bras du pèreLun 30 Sep 2019 - 23:04Bryke RonsoTout un programme !Lun 30 Sep 2019 - 19:48Chen Stormstout
Natsu Dragneel
Natsu Dragneel
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue431/550Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

le Jeu 21 Fév 2013 - 22:09
L'espace ! Immensité lugubre et glaciale, lieu de tous les plus grands films de Sci Fi qui ont donné la naissance à ce dicton célèbre dans tout l'univers: personne ne vous entendra crier dans l'espace... Par contre dans un vaisseau gummit c'est une tout autre histoire ! Preuve en est pour le malheureux pilote du vaisseau matriculé X45R-78B qui devait subir les râles interminables du plus bruyant des Mercenaires même quand il est à l'article de la mort: Natsu Dragneel ! Comme d'habitude, le jeune garçon devait se battre avec son estomac pour ne pas régurgiter tout son petit-déjeuner dans la soute.
Et pour la peine il n'était pas le seul à voyager, avec lui se trouvaient deux nouveaux chez les Mercenaires: Septimus et Henry ! Si le second avait un nom qui lui rappelait un ancien camarade, le premier lui était totalement inconnu. Mais ils avaient tous les deux une bonne tête... Donc le Draconicus les avait pris en affection très rapidement et les avait invité à le rejoindre pour une mission commune histoire de faire mieux connaissance qu'autour d'une table du Centurio à boire comme des trous et à se battre avec les clients comme des chiffonniers.

Ce fut donc au bout de ce laborieux chemin intersidéral, qui fut bien entendu prolonger par le pilote afin d'augmenter les frais de transport au trio, que le petit groupe de Mercenaires finit par faire escale dans le monde de Sherwood aux abords d'un petit village non loin de Nottingham. Après que le chasseur ardent soit trainé hors du vaisseau par ses compagnons, il ne lui fallut pas plus de deux minutes avant de retrouver des couleurs et de se sentir aussi frais qu'à la naissance, beuglant à tue-tête sa motivation sans fin pour réaliser cette mission dans la bonne humeur.
Seulement il y avait un hic: la dernière fois que le jeune garçon était venue exécuter une mission dans cette contrée, le royaume semblait aller moyennement bien ! Avec les problèmes du roi jean opposé aux forces rebelles de Robin des bois il y avait toujours de quoi fait pour être un tant sois peu payés, d'autant plus que ce monde était sous la protection du groupe neutre de tête brulée que sont les Mercenaires. En échange de ne pas intervenir directement dans les conflits intérieurs du royaume ils devaient assurer la sécurité de ce monde contre les monstres et autres individus malfaisants et assoiffés de pouvoirs qui cherchaient à détruire l'équilibre du monde. Et maintenant l'endroit semblait...complètement noir ! Le Draconicus n'avait pas suffisamment de vocabulaire pour décrire l'endroit mais il lui semblait que l'ambiance semblait particulièrement sinistre... Comme si la vie était presque sur le point de disparaitre. Alors qu'autrefois, ce monde était tout de même plein d'entrain.

Ce fut d'ailleurs les regards que lui lancèrent les villageois qui les aperçurent qui donnèrent au jeune mercenaire l'impression de ne pas être aimé dans le secteur. Malgré leur air fatigué, les habitants de ce monde semblaient avoir regagné une faible partie de leur énergie pour laisser transparaitre dans leurs yeux une telle noirceur qu'ils donnèrent une sensation de malêtre à Natsu. Certains des villageois étaient rapidement retourné à leurs occupations avec une mine encore plus sinistre, tandis que d'autres s'agglutinait lentement de plus en plus en arc de cercle face au petit groupe pour les dévisager de façon meurtrière. Chose qui força le trio à ne pas pouvoir faire le moindre geste sans que l'ambiance ne se soit éclaircie par une quelconque explication... Et ce n'était pas Natsu qui allait raconter quoi que ce soit pour la simple et bonne raison qu'il n'était pas au courant de la situation hormis l'idée de mettre ce monde en vente.

De longues secondes de silence défilèrent, le silence macabre du village était de temps en temps effacé pour laisser place à des chuchotements, et de crachats de dégout à l'intention du trio. Puis finalement, un homme d'une quarantaine d'année prit la parole:

- Comment osez-vous pointer le bout de votre nez après aussi longtemps Mercenaires ! Ce n'était pas une question que pestait l'homme, c'était plus une mauvaise surprise dont il venait de prendre conscience. Vous n'avez rien fait jusqu'à présent, et maintenant que tout va au plus mal vous revenez dans le but de nous soutirer le peu d'argent qu'il nous reste !

- heu.....

- Les Nobles s'enrichissent, cria un vielle femmes en stoppant les paroles du Natsu, les pauvres s'appauvrissent ! Il n'y à plus rien à piller sur ces terres ! retournez dans votre palais de débauche misérables charlatans

- J'peux dire un.....

- Notre royaume est en train de subir une véritable guerre intérieur ! continua un jeune paysans. Le régent enrôle par la peur des hommes pour combattre les rebelles, tandis que ses derniers essayent tant bien que mal de faire votre travail: Celui de nous protéger et de nous aider !

- Disparaissez ! éructa une jeune femme en lançant un rocher gros comme son frêle poing

- Emportez votre maudit contrat avec vous et que votre chef brûle en Enfer ! enchaina un autre villageois

- Puisse Dieux n'avoir aucune pitié de vous comme vous n'avez eu aucune pitié de nous !

Les insultes, les jurons et les projectiles multiples fusaient dans tous les sens, c'étaient devenue une véritable pluie dont il fallait se protéger de toute urgence. Mais pour Natsu se protéger dans cette situation n'était pas le plus important ! Sa rage était en train de remonter rapidement jusque dans sa gorge, et le seul moyen qu'il avait de calmer le jeu des deux cotés était de se lâcher en partie !


- LA FEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEME ! Gronda-t-il de toutes ses forces à la manière d'un fauve. Faisant tomber à la renverse l'ensemble des villageois qui se dressaient face à lui tant son rugissement fut violent. Puis, alors même que ces derniers tentaient de ce relevé en proie à la peur et à la colère, le Draconicus se tint en position de combat, dardant l'assemblée d'un regard encore plus sombre que le leur.

- Le prochain qui dit encore un mot sur le Centurio ou sur l'un de mes potes aura affaire à moi ! Finit-il par articuler en tentant de se contenir du mieux qu'il le pouvait face à la colère que lui procurait un tel manque de respect de sa famille.
Maître Septimus
Maître Septimus
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue102/500Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (102/500)

XP :

le Jeu 21 Fév 2013 - 23:18
-On part où ?

-Toi nul part. Cette fois, c'est trop dangereux.

-Et tu penses que je vais te laisser y aller seul ? Gronda Henry. Tu vas te faire tuer, maître de la keyblade ou non ! Tu te souviens des fourmis ?

-Ca pour m'en souvenir... Je ne serai pas seul, un hurluberlu m'accompagne. D'après les autres, il est un peu déjanté, mais très protecteur envers les autres. Je ne risquerai rien avec lui ! Déclara Septimus.

-Je viens quand même ! Point à la ligne. Ce n'est pas parce que tu es le mercenaire que je ne reste pas ton protecteur !

Le plus petit soupira mais céda face à sa demande, comme d'habitude. Il n'arrivait pas à dire non à celui qui l'avait sauvé, et ce n'était pas prêt de changer. Malheureusement. Cependant, malgré ses paroles, la venue de son ami le rassurait vraiment. Qu'il soit une épine dans son pied - risquant de se tuer, et de les faire tuer - n'y changeait rien. Ils feraient tout ensemble !

Ensemble, les deux comparses descendirent, et sortirent du Centurio, se dirigeant d'un pas rapide vers la station Shin-Ra. Aujourd'hui, pour la première fois depuis la mort de Dee, il retournait dans « son » monde. D'après ce que lui avait dit son... coéquipier – ou mentor ? Il ne savait pas trop, d'autant qu'il devait normalement lui apprendre quelques ficelles du métier ! - un mage noir sévissait dans la région.

Cette nouvelle l'étonna. Le blond et le colosse en parlèrent d'ailleurs durant le trajet – l'autre étant trop malade pour l'instruire de toute manière – se demandant pourquoi ils n'en avaient pas entendu parler. D'accord, ils avaient vécu comme des ermites, des exclus de la société, mais ce genre d'événement ne se cachait pas comme une mauvaise note ! Secouant la tête, ils mirent fin à leur discussion, et profitèrent du reste du voyage.

Lorsque le trio fut arriver, le maître de la keyblade et le chasseur aidèrent Natsu à sortir du vaisseau – qui ne tarda pas à repartir – et le lâchèrent lorsqu'il fut stable sur ses deux pieds. Observant les alentours, le plus petit se fit la réflexion qu'il n'était pas venu dans cette partie du monde. Où se trouvait-il exactement ? Il n'en avait aucune idée. Haussant les épaules, il suivit son homologue vers la petite bourgade, grimaçant face aux cris qu'il poussait – les autres ne lui avaient donc pas menti.

Lorsqu'ils arrivèrent, très rapidement, les villageois se présentèrent à eux, et ils ne paraissaient absolument pas amical. Qu'avait donc pu bien faire ce mage noir pour transformer ces paysans en... monstres ? Il ne voyait pas de meilleur terme pour les décrire, ces gens charmants qui aujourd'hui les insultaient. N'avaient-ils pas conscience de leurs actes ? Le mercenaire n'aurait su le dire. A vrai dire, il était sans voix face à cette situation.

Très rapidement, la situation dégénéra. Ces braves gens – car même si le jeune homme ne les connaissait pas, il le savait – leur lancèrent tout ce qui leur passaient sous la main. Des pierres, des branches, et même un pot ! Fort heureusement, la personne qui le lança était si maladroite qu'elle les loupa. Alors que le plus petit mettait ses bras devant sa terre, pour se protéger, Henry vint se placer devant lui, offrant son corps en bouclier.


-Abruti...

-Je sais.

Son coéquipier fut rapidement à court de patience face à ces agressions – et peut-être également à cause du voyage qui avait dû l'épuiser mentalement. Et ce qu'il fit ensuite, bien que ça le fisse sourire, lui provoqua sur le moment une peur bleue. De toute sa puissance vocale – et qu'elles caisses de résonances il possédait ! - il ordonna à tous ceux rassemblés de se taire. Ce qu'ils firent, après être tombés pour certains – tandis que lui n'avait que sursaut, pas très glorieux, il est vrai.

-Et bah mon vieux, t'y vas fort quand tu veux ! Rigola le chasseur, en donnant une claque dans le dos de l'homme aux cheveux roses.

-Merci Natsu, dit-il avant de se tourner vers les villageois. Nous ne vous voulons aucun mal. Si nous sommes venu aujourd'hui, c'est uniquement pour avoir des informations, et si possible, vous aidez. Est-ce que quelqu'un voudrait bien nous renseigner ? Demanda-t-il aussi poliment que possible.

Le plus petit vit que les villageois se préparaient à les lapider, encore. Craignant la réaction que pouvait avoir son téméraire compagnon, il fit signe au colosse de se préparer. Le brun prit son arc, plusieurs flèches d'une main, et mit en joue plusieurs villageois. Dans le même temps, lui déploya son armure en touchant sa gourmette, et fit apparaître Armoiries. Il espéra que ce serait suffisant pour les stopper.


-Comme mon camarade l'a fait si justement remarqué, attaquez nous et vous en subirez les conséquences. Nous ne sommes pas des enfants de cœur !

-Dégagez d'ici ! Hurla un homme. On veut pas d'vous ici. On s'débrouille très bien tout seul !

-Partez dans la forêt, ou allez vous faire massacrer au château mais partez ! Ordonna une vieille matrone obèse.

Le maître de la keyblade ferma les yeux, prenant une rapide décision avant de les rouvrir. Hochant la tête, il posa sa main sur l'épaule de son homologue et le trio prit la direction des bois. Ils devraient se passer de renseignements, et rechercher des indices eux-mêmes, ou pire, partir à l'aveuglette. Enfin, c'était mieux que rien.


-Et maintenant ? C'est toi qui a le plus d'expérience, donc nous te suivrons, quoi que tu ordonnes, souffla le blond.

-Surtout si c'est pour rabattre le caquet de ces poules ! Grogna Henry.
Natsu Dragneel
Natsu Dragneel
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue431/550Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

le Sam 23 Fév 2013 - 12:24
Alors que les deux nouveaux venaient faire front commun avec le Draconicus, ce dernier montra les dents en serrant les poings face à la population qui les menaçait. Le garçon pouvait comprendre leur frustration, les Mercenaires étaient liés par contrats avec le précédent roi du monde, mais maintenant qu'il était mort le contrat n'avait plus aucune validité ! C'était l'une des Closes que Montblanc avait écrit de façon à éviter que le groupe de combattant Neutre ne change au gré des passations de pouvoirs non voulu. Seule la famille la plus proche de la contractuelle et la plus apte à reprendre ses fonctions pouvaient faire la demande de renouveler le contrat en le présentant au chef des Mercenaires. Si ce cas était possible à Port-Royal avec la fille du gouverneur, cela était bien plus compliqué avec ce monde ! Car le roi Jean avait pris le pouvoir en l'absence de son grand frère: le Roi Richard Cœur de Lion ! Ce dernier ayant disparu lors des croisades contre les sarrasins, c'était son jeune frère qui avait pris le pouvoir. Ce qui laissait peu de personnes pour cette situation.
Mais tout de même ! Les habitants de ce monde mettaient le jeune garçon hors de lui. Les derniers évènements sombres des Mercenaires ne leur permettaient pas d'être dans leurs meilleurs jours, alors si en plus ces types venaient à leur mettre sur le dos tous leurs problèmes cela le rendait encore plus ardent. lui donnant plus de difficulté à cacher son malheur derrière sa bonne humeur.

Pendant que la colère grondait dans le cœur du chasseur Ardent, Septimus et son Henry tentaient à leur tour de discuter avec les habitants de ce monde. Mais rien n'y faisait ! ils étaient tous remplit de peur... La peur de voir leur vie réduite en poussière, la peur de voir leur famille disparaître ainsi que tout ce qu'ils avaient bâti durant tout ce temps. Un sentiment que Natsu pouvait tout à fait comprendre... Mais au lieu de s'enfermer sur leur peur et leur frustration, ils devraient plutôt faire quelque chose par eux-mêmes. À la place ils accusaient les Mercenaires de leur malheur, et c'était ce qui mettait le garçon hors de lui. Heureusement que ses nouveaux compagnons étaient en train de l'emmener à l'extérieur du village afin de s'enfoncer dans la forêt, autrement lui-même ne sait pas ce qu'il aurait pu faire de cette bande de lâches.

Une fois hors de portée des insultes des villageois, le trio se mit enfin à avoir sa première vraie discussion. Et imaginer un jour que Natsu puisse guider un groupe n'ai jamais effleuré l'esprit de qui que ce soit au Centurio... Pas même lui !

- Ben......Fit mollement le jeune garçon prit au dépourvut. Puis se mit rapidement à réfléchir à une idée potable à utiliser afin de se sortir de cette situation délicate.

- A ouai c'est vrai ! Dit-il finalement en déposant son sac à dos au sol avant de fouiller dedans pour en sortir la copie de l'ordre de mission du jour.

[*]Le mage noir, Dolce.
C'est un dangereux criminel qui sévit dans la forêt de Sherwood, il est notamment connu pour ses actions irresponsables qui mettent en péril la vie des habitants et son sale caractère.

.....Et merde ! Dire qu'ils avaient besoin d'infos provenant des villageois ! Pas question de retourner leur demander de l'aide, ça risquerait de virer aux gros bordels si jamais le trio remettait les pieds là-bas... Hey une minute ! Si eux ne veulent pas retourner au village tant que leur mission n'est pas terminée afin de ne pas de nouveau s'embrouiller avec les habitants. Ce type en revanche pourrait très bien en être capable ! Mouai...fallait encore que ce soit le bon village ! qui dit qu'il n'y en a pas plusieurs qui longent la forêt de Sherwood.

- J'pense qu'on devrait se séparer ! finit par répondre le jeune garçon après quelques minutes de réflexion personnelle. Faut voir si y'a pas d'autre villages dans le coin ! Avec un peu de chance on trouvera une piste sur ce type....Et le premier qui le trouve à le droit de lui mettre une raclée sa te va ?

Natsu termina ses paroles avec un fin sourire amical, tâcher de dissimuler ses émotions derrière un petit concoure de force afin de renforcer les liens avec les nouveaux... Et puis ils les aimaient bien ces deux-là ! Bon ok il était du genre à s'entendre facilement avec n'importe qui, mais eux en tant que Mercenaires étaient les nouveaux membres de la grande famille du Centurio ! ils étaient donc plus importants pour lui... Et comme ça il pouvait évaluer leur capacité et crâner s'il venait à gagner.
Maître Septimus
Maître Septimus
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue102/500Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (102/500)

XP :

le Sam 23 Fév 2013 - 21:28
Septimus se posa la question en regardant Natsu. Avait-il bien fait de placer sa confiance en cet homme qu'il connaissait à peine ? Certes, ce dernier était fort – du moins d'après les dégâts qu'il avait tendance à faire à chaque mission – mais il était aussi... un peu débile ? Apparemment, il n'avait absolument aucune idée de la suite des événements – ce qui ne le rassurait aucunement.

Le blond jeta un coup d'oeil au colosse. Ce dernier – après avoir fini de bouder – regarda avec admiration – du moins il le croyait – son homologue mercenaire. C'était vrai qu'ils ne rencontraient pas tous les jours des gens avides d'en découdre comme le brun. Un lien devait s'être créer en eux. Cette idée faillit le faire rire, toutefois il se reprit à temps, et regarda sérieusement leur meneur. Il devait faire bonne impression.


-Prépare tes mouchoirs car tu vas pleurer ! Ricana-t-il. Mais par bonté d'âme, et pour que tu ne puisses pas te plaindre qu'on a triché plus tard – après tout on connaît mieux ce monde que toi – on te laisse partir devant, déclara-t-il bruyamment en envoyant, de nouveau, une tape dans le dos du dénommé « chasseur ardent ».

-Très bien Natsu, répondit sobrement son homologue. A tout à l'heure, finit-il en commençant à s'éloigner.

Henry le rejoignit bien vite, se plaignant qu'il n'avait pas respecté ses conditions. Le maître de la keyblade, en réponse, accéléra le pas, priant pour que ce soit assez pour le faire taire. Bien évidemment, le colosse n'eut aucune mal à maintenir la cadence tout en parlant. Ce foutu géant avait une excellente endurance ! Si c'était pratique pour la chasse, au quotidien, c'était invivable.

Soupirant, le plus petit décida de prendre son mal en patience. Il finirait bien par se lasser de parler dans le vide. En attendant, il observait la forêt, sa maison. Il ne s'en était pas rendu compte jusqu'à présent mais elle lui avait manqué. Ses habitants, son calme, sa beauté. Tout ce qui lui avait été familier pendant des années était parti aussi brutalement que son parrain. Ses yeux commencèrent à se brouiller, mais il retint ses larmes. Ce n'était pas le moment. Ce ne le serait jamais.

Le keybladeur remarqua que son ami s'était tu. Enfin, pensa-t-il, le sourire – triste – aux lèvres. Secouant la tête, chassant ses sombres pensées, il revint au moment présent. Où se trouvait le village qu'il connaissait déjà ? Il n'en avait aucune idée, il ne savait même pas dans quelle partie de la forêt ils étaient ! La seule chose sûre, c'était qu'ils étaient en territoire inconnu.


-Je reviens !

Septimus fit apparaître Armoiries, et la transforma rapidement en planeur. Sa keyblade devint une moto. Il sauta dessus, puis s'envola au-dessus de la frondaison des végétaux. L'air s'engouffra dans ses cheveux, dans ses vêtements. Un sentiment de liberté total le prit. Il pourrait aller où il le souhaitait. Il pourrait faire ce qui lui plaisait.

-Tu vois quelque chose ? Hurla Henry.

Le blond revint à lui brutalement. C'était vrai, il avait encore une mission à mener. Il balaya le paysage, cherchant à distinguer une couleur différente du vert. Ce qu'il trouva. Au nord-est de leur position actuelle, à approximativement dix minutes de marche, se trouvait un nouveau village. Ce n'était pas celui qu'il connaissait. Cependant, ce pouvait très bien être celui dont ils étaient tous les trois partis à la recherche. Il revint rapidement au sol, se posant souplement à côté du chasseur, sa keyblade disparaissant immédiatement.


-Je crois qu'on va gagner, dit-il dans un sourire.

Le duo se remit en marche, suivant la bonne route grâce à l'excellent sens d'orientation du brun, en silence. Ils n'avaient rien besoin de se dire. Tout ce qu'ils avaient besoin de faire, c'était d'être sur leur garde. S'ils avançaient réellement vers le bon village, ils pourraient bien tomber sur ce fameux mage noir. Si jamais cela arrivait, feraient-ils le poids ? Il fallait le souhaiter, pour leur propre bien.

Les deux comparses n’atteignirent pourtant pas le village. Alors qu'ils leur restaient au minimum trois minutes de marches, deux villageois, un vieil homme et une jeune femme, leur foncèrent dessus. Trois corps tombèrent à terre, tandis que le colosse les regardaient tous, surpris. Le plus petit les observa rapidement, tout en saisissant la main que lui tendait son ami pour se relever, et ne put noter que de la peur sur leur trait. Une peur viscérale.


-Vous allez bien ? Demanda-t-il pendant que les deux jeunes hommes les aidaient à se redresser.

-Vous devriez faire demi-tour, répondit d'une petite voix la femme.

-Le ma... le mage est la ! Cria, hystérique, le vieillard.

-Vraiment ? Dit Henry avec le sourire. C'est une bonne nouvelle pour nous, on le cherchait !

-Quoi ? Mais vous êtes fous ! Qu'est-ce que vous avez dans la cervelle ! Ma petite-fille et moi partons avant de nous faire tuer par votre faute !

-Attendez ! Je suis mercenaire et je recherche des informations sur cet homme !

Les deux étrangers s'arrêtèrent et le fixèrent, silencieusement. Le maître de la keyblade s'agita, mal à l'aise. Allaient-ils l'agresser ? Vu l'accueil qu'ils avaient déjà reçus, la probabilité que cela se produise était grande. Néanmoins, il n'en fut rien. A la place, la jeune paysanne s'approcha d'eux, les regardant avec tristesse... et espoir ? Il ne l'aurait pas juré.

-Que savez-vous ? La questionna-t-il doucement.

-Cet... homme. Il contrôle nos familles, nos amis. C'est affreux, souffla-t-elle les yeux dans le vague.

-Comment fait-il ?

-On a vraiment besoin de le savoir ? On évite les autres, et on le tabasse. C'est simple !

-Vous ne pourriez pas l'approcher ! C'est un suppôt du diable ! Il contrôle des magies les plus noires qu'y soient ! Cria la jeune femme. Et il les contrôle grâce à une mixture. Je ne sais pas ce que c'est, mais dès que vous l'ingurgitez, vous êtes en son pouvoir jusqu'à la mort ! Ma mère... Ma famille...

Elle éclata en sanglot, la voix brisée. Son grand-père vint aussitôt à ses côtés, l'emmenant avec lui, tout en leur jetant un regard noir. Le jeune homme n'avait pas voulu lui faire de la peine. Il désirait seulement savoir ce qui l'attendait après. Et ça n'avait rien de réjouissant. Peut-être devait-il appeler Natsu à l'aide ? Son homologue était fort, il pourrait s'en charger. Lui... lui n'était qu'un lâche.

-Tu viens ? Ces gens ont besoin de nous, annonça le chasseur, d'une voix autoritaire – comme s'il avait lu dans ses pensées.

-A-t-on vraiment le choix ? Murmura-t-il.
Natsu Dragneel
Natsu Dragneel
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue431/550Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

le Dim 24 Fév 2013 - 21:44
Pendant ce temps, à plusieurs lieux de Septimus et Henry

- BORDEL DE MERDE ! Éructa le Draconicus en frappant rageusement du pied contre un arbre qui en trembla sous le choc. POURQUOI J'LE TROUVE PAS CET ENFOIRÉ ?

Le jeune mercenaire avait décampé en quatrième vitesse au moment même où ses compagnons lui avaient tourné le dos. Dire que le gros baraqué lui avait proposé de l'avance pour pas se plaindre d'un quelconque désavantage... Mais qu'il aille se faire voir ! Lorsque Natsu ramènera le type qu'ils recherchent par la peau du cou avec un air supérieur de Victoire, le colosse pourra fermer son clapet une bonne fois pour toutes !
Comme si des petits nouveaux aller faire leur malin dès le début ! Pas question de se faire ridiculisé ! il fallait que le chasseur Ardent montre qu'il ne portait pas son titre pour rien... Mais rechercher une odeur qu'on ne connaissait pas était en soi sacré handicap... Courir dans la forêt comme un dératé aussi était une mauvaise idée. Car il avait fini par aller n'importe où et s'était retrouvé à s'enfoncer loin dans la forêt.
Quelque part, le jeune garçon semblait avoir repris du poil de la bête, ainsi que perdue les deux ou trois neurones qu'il avait réussi à acquérir dernièrement... Il faut dire aussi que l’accueil que le trio avait reçu à leur arrivée dans ce monde l'avait mis tout feu tout flamme. Donc il n'y avait presque rien d'étonnant à son comportement puéril.


Enfin bon. Il fallait tout de même trouver une solution rapide...et une solution intelligente pour essayer de régler cette histoire au plus vite afin d'aller crâner. Le seul problème c'est que pendant sa course folle non contrôlée, le Draconicus n'avait pas croisé une seule âme humaine... Pas plus que des habitations ! Pourtant son odorat était clair, il y avait de la vie non loin de sa position. Il lui fallait continuer quelques mètres dans la même direction avant d'arriver à destination.
Et heureusement il avait suffisamment repris ses esprits pour continuer à courir sans oublier de rester discret (essayer de rester discret tout en courant et vous comprendrez la logique de l'action). C'est donc dans un foutoir de branche, feuille et autres éléments de la forêt piétinés sur son passage que le mercenaire finit par avoir dans son champ de vision une petite maisonnette en ruine à l'air lugubre.
Le toit en bois était colmaté de façon grossière par de la terre, les fenêtres étaient toutes trouées, et la moitié de la porte était déglinguée...en bref : c'était le genre d'endroit pour faire du camping sauvage.
À la vue délabrée de la battisse, Natsu ne put empêcher sa curiosité habituelle de prendre le dessus et d'entrée à l'intérieur pour visiter rapidement l'endroit, et comme on pouvait s'y attendre, il n'y avait quasiment rien hormis une table, une cheminée et un petit tabouret...tous dans un état vétuste.


Après un rapide tour des lieux, le jeune mercenaire conclut que la petite maisonnette n'était plus habitable depuis au moins deux bons jours aux vues de la quantité de poussière qui s'y était amassé et de l'inactivité de la cheminée...(oui le fait d'entretenir le Centurio pendant une semaine entière lui avait donné de petites aptitudes pour certaines choses). Ce qui ne l’empêcha pas de pouffer de rire devant l'état déplorable de cet endroit.

- Mouhahahaha ! ça tombe en ruine ce truc. Ricana-t-il tout en tapotant les mur et le plancher avec un air débile.

Lorsque soudainement, le sol se déroba sous ses pieds, détruit par la fragilité du bois mais aussi par les coups répétés du garçon. L'entrainant dans une rapide chute qui lui fit dégringoler le long d'un escalier sur les fesses avant d'aller s'écraser tête la première au sol.

- Autant pour moi ! finit par dire mollement le Mercenaire après que tout se soit calmé. Puis il se releva comme si de rien n'était bien que la poussière se soit agglutinée sur l'ensemble de ses vêtements.

L'endroit où il se trouvait maintenant était particulièrement sombre et semblait être en premier lieu une sorte de cachette secrète pour l'ancien résidant. Qu'à cela ne tienne, Natsu leva légèrement sa main en l'air puis l'enflamma afin de bénéficier d'un éclairage convenable.

Ce qu'il vit par la suite le surpris grandement: une sorte d'imposante crevasse avait été creuser dans le sol afin d'y emménager ce qui ressemblait à laboratoire... Qui lui aussi semblait abandonné depuis un petit moment. Pourtant il y avait encore de nombreuses fioles encore pleines de produits étranges, ainsi que diverses notes de papiers disséminées partout sur divers comptoirs et bureaux de recherches.
Prenant une de ces notes au hasard, Natsu lue le bout de papier en diagonale afin d'en apprendre le plus rapidement possible...bien que cela l'ennuyât au plus au point et que la grande majorité des formules chimique lui donnait mal à la tête...sauf celle qui ressemblait à un chat ! Et ce fut alors que la lumière s'éclaira enfin dans son esprit ! après tant de temps passé à errer il venait de comprendre un élément essentiel à cette histoire qu'il semblait avoir omit depuis le début:

- Mais.......Septi est un maître de la Keyblade !
Maître Septimus
Maître Septimus
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue102/500Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (102/500)

XP :

le Dim 24 Fév 2013 - 23:49
Les deux comparses se cachaient dans les buissons, observant tout signe suspect venant du village. Seulement, après plus de dix minutes d'observation, il n'y en avait aucun. Et, en soit, c'était inquiétant. Où étaient passés les femmes, les enfants, les vieillards ? Où étaient les animaux, domestiques et de ferme ? Quelque chose n'allait vraiment pas. Pourquoi ce mage noir attirait-il ainsi l'attention ? A sa place, Septimus aurait dit à ses pantins d'agir comme d'habitude, histoire de donner le change – au moins de loin. Cherchait-il à les faire tomber dans un piège ? Fort probable. Heureusement, il pouvait encore faire demi-tour.

-On y va ? J'en ai marre d'attendre ! Murmura Henry.

-Patience, on ne va pas débarquer en courant là-bas ! Autant signer notre arrêt de mort.

Évidemment, il y avait le chasseur. Ce dernier n'allait certainement pas tourner les talons devant un combat, et devant des personnes en détresse. Le maître de la keyblade soupira, il n'avait apparemment pas le choix. Il allait véritablement devoir réfléchir à un plan pour affronter ce qui se trouvait en face d'eux, et non plus pour s'esquiver. Pourquoi son ami devait-il être aussi héroïque ? Pourquoi était-il aussi lâche ? Et pourquoi diable Natsu n'était-il pas encore arrivé ?

-Bon, voilà ce qu'on va faire. J'entre, en armure, par ce côté-ci, faisant le plus de bruit possible. Pendant ce temps, toi tu fais le tour, tu montes sur le toit d'une de ces bicoques, et tu me couvres avec ton arc ! Ok ?

-Septi... J'suis pas capable de tirer sur des pauvres gens manipulés ! Ils ne le méritent pas !

-Je ne te demande pas de les tuer Henry ! Bon sang, c'est toi qui veut les sauver ! Alors agis, cracha-t-il hargneusement.

Sa colère camouflait bien entendu sa peur, mais il s'en voulut pour ça. S'il était plus courageux, les choses se passeraient autrement. Le blond secoua la tête, déploya son armure, et se concentra sur son objectif, tandis que le brun faisait le tour comme il l'avait demandé. Serrant les poings, il mit un pied devant l'autre, et avança inexorablement vers le piège. Il allait le regretter – c'était déjà le cas – il le sentait au plus profond de ses tripes. Pourquoi était-il un keybladeur ? Ou même un mercenaire ? Pourquoi n'avait-il pas eu une vie normale, loin de tous ces ennuies ? Où trouver ces réponses ?


-Ressaisis toi ! S'invectiva-t-il.

Le plus petit était dans le village, et il s'enfonçait encore plus parmi le rassemblement de maison. Le silence était encore plus sinistre une fois à l'intérieur. Un frisson le secoua, le faisant serrer davantage ses poings. Il devait se calmer, respirer doucement, reprendre le contrôle de ses nerfs – et de sa vessie ! Fermant les yeux, il fit apparaître Armoiries. Avec elle, il se sentait mieux. Au moins, il serait plus rapide s'il devait parer une attaque. Non, pas si, mais quand il y aurait l'attaque.

Le mercenaire s'arrêta lorsqu'il estima être au centre du bourg, attendant. Observant. Mis à part des portes fermées, des fenêtres obstruées, il n'y avait strictement rien. Au moins, les habitants respectaient l'ambiance, ils ne mentaient pas là dessus. Un sourire crispé prit naissance sur ses lèvres. John avait peut-être déteint plus sur lui qu'il ne l'imaginait. Soudain, il entendit un sifflement. Se baissant, il fit une roulade dans l'intention d'éviter le projectile – peut-être le sort du mage noir – qui l'atteindrait probablement. Toutefois rien ne vint. Se redressant, il se rendit compte que c'était son ami qui lui signalait la bonne marche du plan.


-Cré...

Le maître de la keyblade ne finit pas sa phrase. Aussi soudainement que le son l'avait surpris, les habitants du village – tous armés – sortirent de chez eux, et lui foncèrent dessus. Il se mit en position de d'attaque, muscles bandés, pieds stables et souples. Puis il passa à l'attaque, frappant les hommes rapidement au torse, et fauchant les femmes et les enfants, les faisant trébucher sur ceux qui arrivaient. Très rapidement, il fut encerclé, et malgré l'aide d'Henry – qui tirait dans les tibias des possédés – son cercle « vital » se réduisit. S'il ne faisait pas quelque chose maintenant, il allait y passer.

Le jeune homme leva sa keyblade, avant de l'abattre violemment au sol, faisant trembler ce dernier sur un périmètre de deux mètres. Ses attaquants les plus proches tombèrent, et, avant qu'ils n'aient pu se relever, virent leurs membres enfermés par de la terre. Ceux-là ne nuiraient plus. Avec un sourire triste, il fit disparaître sa keyblade, et leva les mains au ciel. Il se concentra, et rapidement, la terre autour de lui se mit à monter, puis à se rejoindre. Il allait s'enfermer dans un dôme, laissant la suite des opérations au colosse pour le sortir de là – non par lâcheté, pour une fois, mais par nécessité. Juste avant que son abri ne se referme, il poussa un unique cri.


-Montre toi, lâche !
Natsu Dragneel
Natsu Dragneel
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue431/550Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

le Lun 25 Fév 2013 - 10:51
-....Septi est un maitre de la Keyblade ! Résonnèrent les paroles de Natsu dans la cachette secrète alors que ce dernier affichait un air complétement idiot face à cette révélation tardive. Lui faisant brutalement tomber les bras le long de son corps. Oubliant que l'un était enflammé et que l'autre tenait une note de papier.

Non mais plus sérieusement: Septi était un maitre de la Keybkade ! on est bien d'accord là-dessus ! Comme Roxas et Rixak, et cet homme-chat du Colisée qui avait la Keyblade de Rixak !........Mais c'est trop cool ! Maintenant les Mercenaires ont aussi une Maître de la Keyblade ! Toutes les autres factions qui existent compte au moins un Keybladeur dans ses rangs, et les Mercenaires zéro... Nada...que dalle.
Mais là c'est complètement différent puisque désormais ils ne sont plus le groupe mis à part... Maintenant ils sont un groupe comme tous les autres... Parce que pour Natsu, avoir un Maître de la Keyblade est aussi primordiale que d'avoir un slogan ou une mascotte dans un groupe...d'ailleurs ils avaient déjà la mascotte avec Daïgoro, ils leur manquait un slogan qui en jette et les Mercenaires seraient les plus cool de l'univers (du moins dans son esprit). Et puis en plus si ça se trouve, Septi doit sans doute connaître les autres Keybladeurs ! peut-être même qu'il pourrait lui donner des nouvelles de Rixak !....C'est encore plus trop cool !

Pendant qu'il s'adonnait à relater les différents points positifs de cette nouvelle situation, le jeune mercenaire ne remarqua pas que sa main en flamme était en train de mettre le faire bruler l'un des établis à cause de ce qui semblait être un mauvais mélange de produit chimique et de feuilles de papier. Lorsque Natsu se rendit compte de la situation, il tenta désespérément d'étouffer le début d'incendie en tapotant dessus... Mais éteindre du feu avec du feu n'est pas vraiment l'idée la plus géniale qui soit ! Ce qui accentua encore plus sa bêtise jusqu'à ce que les flamme prennent des proportions démentielles... C'est que ça brule vachement vite ces produit chimiques ! Ce ne serait pas inflammable des fois ?
Pour seule réponse à cette question muette, le bâtiment tout entier explosa dans un véritable geyser de flamme, répandant une vague de chaleur dans un large périmètre balayé par le souffle de l'explosion. Réduisant la maisonnette à un tas d'amas de bois calcinés d'où s'échappaient par moments des langues de feu entre les cendres. Tout ce foutoir venait de faire s'envoler les familles d'oiseaux qui vivaient dans les arbres alentour, tandis que le bruissement agité des feuilles masquait en partie le son du bois incandescent

Puis une main ardente jaillit soudainement des amas de cendres agrippant machinalement le sol de toutes ses forces avant de se hisser lentement tel un zombie hors de sa tombe. Difficilement, repoussant les débris qui l’ensevelissaient à la force de ses épaules, Natsu s'agrippait à sa frustration de finir ainsi pour sortir le plus rapidement possible. Des veines de colère venaient de se dessiner sur son front, tandis que celles de ses bras saillaient à chaque fois qu'il forçait pour avancer encore un peu plus vers la liberté. Son immunité aux flammes l'avait bien protégé... Mais le souffle de l'explosion et la chute de la maison sur sa tête avaient été les plus douloureux pour lui, il était maintenant couvert de cendres et de terre, et ses yeux affichaient l'humeur la plus sombre qui lui était possible sans perdre ses esprits (mais il en était pas loin).
Une fois sortit de ce pétrin, le Draconicus s'octroya une pause afin de reprendre son souffle, serrant les poings en se jurant de retrouver le type qui avait construit une maison pareil et de lui en faire bouffer les plans par le ***. Son odeur avait infesté la maison tout entière ! même si elle semblait ne pas être habitée depuis un sacré moment les odeurs étaient solidement ancrées dans les meubles, les murs, et surtout dans la cachette secrète sous le sol... Donc rien à faire que cela lui fasse perdre son pari avec les deux gugusses, rien à faire qu'il perde du temps à retrouver cette personne (même si elle est décédée ou quoique se soit)... Natsu allait le traquer et lui coller la plus monumentale des baffes de sa carrière de combattant !

Après plusieurs minutes de repos, le jeune Mercenaire parvint finalement à se remettre sur ses jambes, et alors qu'il prenait une profonde inspiration par les narines, leva les yeux au ciel et hurla à plein poumons:

- ENC*********************************** !

avant de se mettre à courir la rage au ventre dans la direction la plus proche et la plus semblable à l'odeur du propriétaire des lieux.
Maître Septimus
Maître Septimus
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue102/500Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (102/500)

XP :

le Lun 25 Fév 2013 - 13:46
Septimus était coupé du monde extérieur dans sa bulle. Il ne savait absolument pas ce qui se passait à l'extérieur – les possédés étaient-ils partis ? comment se débrouillait Henry ? - pas plus que les autres ne pouvaient savoir ce qu'il mijotait. En réalité, il ne faisait rien. Il était assis par terre, son armure de nouveau enfermée dans sa gourmette, les yeux clos. Que pouvait-il faire à part attendre ? Attendre que Henry – et peut-être Natsu – vienne le secourir. S'il y arrivait. Après tout, comme un chasseur pourrait-il faire ce qu'un combattant comme lui n'avait pu faire ? Il aurait donné cher pour avoir la mauvaise réponse.

Un tremblement de terre secoua son dôme. Le blond ouvrit brusquement les yeux, inquiet. Qu'est-ce qui l'avait provoqué ? Certainement pas Henry ! Bien qu'il l’entraîne depuis quelques temps déjà aux arts magiques, il savait que son ami était incapable de déchaîner un sort d'une telle violence. Était-ce le mage noir ? Il fallait espérer que non, sinon ils n'auraient aucune chance de le vaincre. Ou même de survivre. A cet instant, il regretta amèrement sa provocation. Qu'il avait été stupide.


-Henry, sois vivant je t'en prie ! Supplia-t-il.

Le maître de la keyblade devait sortir d'ici. Peu importe sa peur, il ne pouvait pas rester à attendre, se rongeant les ongles, et se faisant du mauvais sang. Il affronterait ce qui se dresserait entre lui et son ami. Soufflant, il fit réapparaître Armoiries, et découpa un espace dans la roche. Maintenant, il allait devoir mobiliser toutes ses forces, et sa vitesse, pour rejoindre les toits. Une vue d'ensemble serait la meilleure chose qu'il pouvait faire. Il sortit donc telle une flèche de son abri, mais se stoppa net. Les villageois étaient toujours présent, mais ils s'étaient reculés. Ils étaient passifs. Pour quelle raison ? Le retenir bien évidemment ! Bien que passif, il ne pouvait pas s'enfuir en traversant le mur humain. Leur maître arrivait.


-Bien, on va s'expliquer lui et moi, dit-il entre ses dents, resserrant sa prise sur la keyblade.

Le mercenaire n'eut pas à attendre bien longtemps. Le mur s'écarta de lui même, laissant passer une personne, assez grande, affublée d'une cape qui la couvrait de la tête aux pieds. Le mage noir au vu de son apparence. Ce dernier, sans une parole à son égard, lui lança plusieurs brasiers qu'il éteignit de simples sorts d'eau. S'il ne pouvait faire mieux, il gagnerait vite ce combat ! Avec un rictus mauvais, il fonça sur le personnage, et le frappa violemment aux côtes, l'envoyant valdinguer – il traversa même une porte.


-Remarquable ! Entendit-il dans son dos.

Se retournant, le jeune homme aperçut un petit homme noir, à la barbichette argenté, chauve, dans un costume violet ridicule - le chapeau haut de forme assorti n'aidait vraiment pas! Interloqué, il se demanda pourquoi ce possédé parlait. Et la réponse lui vint immédiatement. Il n'était pas possédé, c'était le mage noir ! Mais alors qui avait-il frappé ? Un villageois ? Non. Non c'était bien pire. Henry ! Il avait blessé Henry ! Le gnome l'avait trompé pour qu'il blesse Henry ! Henry.


-Toi, commença-t-il avant d'être interrompu.

-J'espère que ton ami n'a rien, répliqua-t-il dans un sourire mauvais. Tu feras une excellente recrue, si je ne te tue pas avant.

-Je vais te tuer ! Rugit-il, aveuglé par la colère.

Le keybladeur se rua sur lui, mais dut vite esquiver une éclair noir. Il était donc bien magicien. Serrant les dents, il repartit à la charge, évitant un brasier obscur, et porta une estoc rapide dans le ventre, avant d'enchaîner avec une taille violente en direction de la tête. Malheureusement, le vieillard avait de sacrés réflexes, et il évita le second coup. Emporté par son élan, il tourna le dos à son adversaire, qui en profita. Deux éclairs le frappèrent dans le dos, le faisant hurler, avant qu'il ne s'effondre. Le mage noir s'approcha de lui, tout sourire.


-Je pense que c'est terminé pour toi... et ton ami.

La rage, la souffrance, et la peur. Voilà ce qui habitait son esprit à cet instant précis. Voilà ce qui dirigeait son cœur. Fermant les yeux, Septimus se concentra sur ses ténèbres. Jusqu'à présent, chaque transformation avait été involontaire, non contrôlé. Mais à cet instant, il avait besoin de la puissance des ténèbres, il avait besoin de cette rage pour affronter son adversaire. Et le tuer. Peu importe ce que Natsu avait voulu faire de ce type, maintenant qu'il était devant lui, il allait le tuer. Toutefois, ce serait sans l'aide des ténèbres, qui ne semblaient pas vouloir se manifester.

-Que tu crois, grogna-t-il entre ses dents.

Difficilement, le blond se retourna, et asséna sur la mâchoire du petit vieux un coup d'Armoiries. Le crac qu'il entendit le fit sourire, le mage aurait du mal à la ramener maintenant. Ce plaisir malsain et éphémère valut presque ce qui l'attendait à coup sur. Quelques sorts bien placés, et qui le tuerait probablement. Deux mains puissantes le saisirent et le redressèrent – il était incapable de tenir debout, les éclairs lui avaient endommagé provisoirement les muscles des jambes. Ces mains... Henry.


-Et bien je crois que c'est la fin mon vieux... Ravis d'avoir vécu tant de chose avec toi !
Natsu Dragneel
Natsu Dragneel
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue431/550Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

le Lun 25 Fév 2013 - 15:25
L'odeur du proprio n'était plus très loin ! Natsu sentait déjà la douceur du visage de ce type rencontrer la dureté de son poing quand il le croisera... Et y a de forte chance pour qu'il ne se limite pas à une seule baffe vue son état. Ce qui l’amena rapidement au niveau d'un petit village qui semblait paisible en apparence. Et ben même si les habitants les plus gentils du monde vivent ici, ils vont devoir faire avec une grosse correction de la part du Draconicus qui en avait à revendre !
Pourtant, quand il entra dans ledit village, sa fureur s'estompa légèrement face à l'incompréhension de la scène qui se déroulait devant ses yeux: il y avait un attroupement bizarre de villageois ! Et lorsque certains d'entre eux se tournèrent pour faire face au mercenaire, il trouva qu'ils avaient tous une mine horrible... Des yeux vitreux avec des poches de cernes, un teint blafard, la bouche pendante et des mouvements mous...de vrai zombie...une minute...des zombies ?!

- Je vais te tuer ! rugit soudainement une voix derrière l'attroupement. Étrange....Natsu avait l'impression de connaitre cette voix. Et puis maintenant que son esprit s'était un peu éclaircie en oubliant momentanément son idée de vengeance, il lui semblait bien percevoir deux ou trois odeur connut au milieu de tout ce foutoir: Y'avais celle de Henry, puis celle du proprio.....et aussi celle de Septimus ! Hola qu'est-ce qu'il sont en train de faire comme conneries ces deux là ?

Cherchant à porter son regard au-dessus de la foule, Natsu sembla parvenir à percevoir l'imposante carrure du colosse qui l'accompagnait tout à l'heure en train de se déplacer dans la foule... Mais il était ou alors le Septi . À oui c'est vrai qu'il n'était pas bien grand ! Le mercenaire se mit alors à sautiller légèrement pour mieux voir encore, mais tout d'un coup quelques-uns des villageois venaient de le ceinturer de façon mécanique aux membres afin de l'immobiliser... Au même moment, des explosions de flammes et d'éclair noir retentirent au milieu de la foule...puis juste après il entendit le jeune Maître de la Keyblade hurler de douleur. Mais merde-il se passait quoi là ?

De nature impulsive, Natsu ne voulut même pas chercher à réfléchir davantage ! un de ses compagnons était en dans le besoin et il allait tout faire pour l'aider... Mais avec des abrutis qui vous collent de cette manière pas facile de bouger.

- Lâchez moi ! Vociféra le Draconicus en montrant les dents. Foutez le camp où je vous déglingue !

Pendant qu'il se débattait du mieux qu'il le pouvait, le chasseur ardent put enfin apercevoir un bout de la scène après que quelques villageois se soient à nouveau déplacé dans sa direction pour le maintenir plus fermement immobile: un type louche mais moche était en train de canaliser un puissant sort de Foudre et de feu obscure en visant dans une direction... Et si la vision de Natsu était obstrué par toutes ces personnes, il parvenait à deviner qui il visait puisque c'était dans la direction d'Henry (il est le seul à être visible de par sa haute stature). Et ce demeuré qui bougeait même pas le petit doigt !
Ce fut alors le moment où le garçon perdit patience ! Il avait perdu un être cher parce qu’il n'avait pas pu être présent pour la protéger... Maintenant qu'il était sur place il n'allait pas laisser ce désastre ce reproduire !

Grognant à la manière d'une bête enragée, le Draconicus banda ses muscles pour tourner sur lui-même afin de se débarrasser de son surpoids et balança dans toutes les directions les villageois encore accrochés à son cou... Balayant les habitants qui allaient tenter de l'immobiliser à leur tour au passage et les envoyant valdinguer eux aussi dans le décor. Puis, sans perdre une seconde de plus, bondi au-dessus de ce rassemblement en s'aidant d'une impulsion de flamme sous ses pieds, puis embrasa violemment son poing avec un tel accès de colère en cet instant que ses flammes se zébrèrent à nouveau de noir ! Tourbillonnant ainsi autour de sa main sous l'effet de l'excitation. Et une fois sur le point d’atterrir entre ses deux compagnons et le type bizarre, contra presque instinctivement le sort que ce dernier venait de lancer au même moment.

Des flammes, des éclairs et encore des flammes volaient dans tous les sens, percutant le sol et le bâtiment alentour, explosant à l'impact tout en envoyant valser dans les airs de multiples personnes sous l'effet du souffle. Même le vieux type bizarre qui avait tenté de s'en prendre à Septimus et Henry fit projeter en arrière, son faible corps ne pouvant plus supporter d'effort physique aussi intense.
Natsu quant à lui affichait à nouveau ce regard noir qu'il avait eu en arrivant dans ce monde. Toisant de sa hauteur le petit vieillard, alors que ses flammes se mirent à gronder autour de lui tel un manteau, l’enveloppant de façon à donner la forme grossière d'une tête de dragon tandis que dans ses yeux se reflétaient toute sa rage et sa puissance libérant par la même occasion une sorte d'aura qui sembla comprimer l'air environnant, écrasant les personne les plus faible mentalement... Sa colère, son souvenir douloureux...la peur de revivre une nouvelle fois ce dit souvenir lui faisait presque ressortir tout son mauvais côté...tout ce qu'il essayait de contenir en lui depuis ce jour fatidique... Il semblait être sur le point de ne devenir plus rien d'autre qu'un instrument de rage et de vengeance à l'état brute. Un spectacle de fureur comme on en voit rarement

- Septi.....Henry.....articula lentement le Mercenaire d'un air grave sans détourner son regard de sa proie. Vous allez bien ?
Maître Septimus
Maître Septimus
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue102/500Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (102/500)

XP :

le Lun 25 Fév 2013 - 20:51
Septimus voyait ce mage noir préparer son attaque qui les emporterait tous les deux dans l'autre monde. Il ne se focalisait que sur ça, que sur ces mains qui avaient son destin en leur pouvoir. C'était à tel point qu'il n'entendit absolument pas le vacarme qui avait débuté, quelques secondes auparavant. C'était la fin pour lui, alors à quoi bon s'intéresser au monde extérieur ? Un monde qu'il allait bientôt laisser, avec des regrets.

Le plus petit avait encore tellement de choses à découvrir, tellement de choses à faire. Il n'avait quitté ce monde, sa prison, que depuis quelques semaines. Et finalement, il allait mourir au même endroit – pour être précis, ce n'était pas le même endroit mais il s'en moquait éperdument – que son parrain. Deux cadavres de maîtres, en très peu de temps. Ce monde pouvait être considéré comme particulier !

Le jeune homme vit que son adversaire s'apprêtait à lancer son sort, et il détourna la tête, n'ayant pas le courage – même au tout dernier instant ! - de voir sa mort venir. Pourtant, il ne fut pas tué. Il sentit le souffle de la magie le projeter violemment à terre – heureusement que Henry-possédé lui avait servit de matelas – la douleur qui parcourait l'air. Mais son cœur battait encore. Timidement, il ouvrit ses paupières. Et vit son compagnon. Natsu était venu le sauver.

Enfin c'est ce que le maître de la keyblade pensait, incertain. Car son homologue ne semblait pas être lui-même. Adieu les sourires, les airs nigauds et autres crétineries. Il n'était actuellement que colère. Pourquoi ? Il ne le savait pas vraiment. En revanche, ce dont il était persuadé, c'était de la puissance qui se dégageait de ce sentiment. L'homme aux cheveux roses exhalait la force brute, à tel point que tous les possédés – y compris Henry qui l'avait enfin relâché – s'effondrèrent, évanouis.


-Ça va, je ne peux pas tenir debout mais ça va. Henry... Henry est possédé. Ce type... dit-il d'une voix tremblant de rage.

Le mercenaire ne put pas continuer. Et c'était inutile, son camarade avait compris. Il était à l'origine de leur venue en ce monde de toute manière. Même sans renseignement, au vu des derniers événements, même le dernier des crétins aurait compris. Le mage noir allait payer, il se l'était juré. Pourtant, lorsqu'il prit conscience que l'attitude menaçante du chasseur ardent était totalement focalisé sur son ennemie – et qu'il sut alors que le jeune homme pourrait le tuer – un déclic se fit dans son cœur. Natsu ne lui volerait pas sa proie ! Il était à lui ! A lui et à personne d'autre !

Les ténèbres dans son cœur prirent de l'ampleur – chose qu'il avait ardemment désiré quelques minutes plus tôt – et s'emparèrent de son être. Il était redevenu Non-forme. Il n'était plus un keybladeur, il n'était qu'un désir. Un désir meurtrier. Une puissance destructrice capable d'assouvir ce désir. Prestement, il se redressa, mais resta à terre, à quatre pattes comme un animal. Comme un lézard humanoïde. Les séquelles de l'éclair étaient oubliées, grâce à ce formidable pouvoir provenant des recoins obscurs de son être.


-A... moi, fit-il d'une voix éraillée. A... moi ! Grogna-t-il, menaçant. A MOI ! Rugit-il.

Son cri fut suivit d'un bond. L'être se trouvait devant son « ami », l'observant de ses yeux jaunes. Puis, sans que rien ne l'ait laissé penser, il lança ses griffes vers les yeux du mercenaire. Immédiatement après, il utilisa ses « pattes » pour faire un balayage, tentant de faire tomber son nouvel adversaire. Et, sans attendre, il se replia près du vieillard, prêt à tout pour le défendre. Il était le seul à pouvoir lui faire du mal. Il était le seul qui le tuerait.


-A MOI ! Hurla-t-il d'une voix désincarnée.
Natsu Dragneel
Natsu Dragneel
Le Chasseur Ardent

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue431/550Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (431/550)

XP :

le Lun 25 Fév 2013 - 22:10
Les paroles de Septimus parvinrent aux oreilles de Natsu. Ainsi ils étaient tous les deux dans un sale état...tant mieux, ce type allait donc subir les frais de ses camarades avec les intérêts...d'autant plus qu'il avait exactement la même odeur que le proprio de la cabane dans les bois...un vrai coup de chance ! le Draconicus allait faire d'une pierre deux coups. Ce qui aurait presque pu lui faire apparaitre un sourire cruel et sadique au coin du visage s'il n'avait pas ressenti une masse grandissante de ténèbres dans son dos.
Craignant que le mage n'ait lancé un quelconque sortilège à retardement sur ses acolytes, le mercenaire tourna le regard afin de se rendre compte de la situation, et ce qu'il vit lui fit disparaitre une nouvelle fois sa rage: Septimus était en train de lentement s'envelopper d'un manteau de ténèbres ! Prenant une pause bestiale, ses yeux devenus alors jaunes comme la foudre semblaient vides d'expression...seuls un semblant de râle émanait de cette créature

- A... moi, fit-il d'une voix éraillée. A... moi ! Grogna-t-il, menaçant. A MOI ! Rugit-il.


Puis l'instant d'après, Septimus bondit en avant, tendant son bras muni de griffes obscures dans le but de frapper le Draconicus aux yeux... Surprit, mais avantagé par sa rapidité et son expérience du combat. Natsu parvint à esquiver l'attaque en se penchant en arrière au sacrifice de quelques mèches de cheveux. Mais en un rien de temps, septi parvint à se stabiliser suffisamment pour tenter un balayage rotatif des jambes afin de faucher le point d'appui du chasseur Ardent. Seule option dans ce cas de figure: continuer dans son lancer en prolongeant son précédent mouvement qu'il renforça en agrippant le sol avec ses mains et se servir de sa force pour se lancer lui-même en arrière afin d'être hors porté de son agressivité. Pendant ce laps de temps, Natsu cherchait à comprendre ce qui se passait, comment ce petit gars sympa comme tout avait-il pu se laisser envahir par les ténèbres ? Ce mage noir devait avoir quelque chose à voir dans cette histoire. Mais il lui fallait d'abord gérer le problème de septi qui avait perdu la notion de camaraderie.
Malheureusement, le choix d'esquiver en s'éloignant avait été une mauvaise idée de la part de Natsu. Car l'ombre qu'était devenue le Keybladeur venait de bondir en direction du vieillard et lui avait asséné un violent coup de griffe dans le torse. Griffes qu'il avait planté profondément dans la chair du mage tout en aplatissant son corps au sol, lui faisant cracher un flot de sang en même temps qu'un râle obstrué par la pression du coup sur ses poumons.

Natsu était choqué...pire, il comprenait encore moins ce qui se passait. Ce n'était pas l’œuvre du mage . Pourquoi l'ombre de Septimus attaquait-il ce type alors ? Merde ! le mercenaire n'avait pas le temps de réfléchir, son obscur compagnon était en train d'armer de nouveaux coups pour réduire en charpie sa victime...sans réfléchir, le garçon bondit à la rencontre de son compagnon et le percuta de plein fouet au niveau du torse afin de le plaquer dans les règles de l'art.
Malheureusement, septi ne semblait pas vouloir se laisser faire ! il avait même l'impression de redoubler de rage depuis qu'il ne tenait plus entre ses mains le mage noir. Répétant sans cesse le fait qu'il était à lui...qu'il le voulait... Bordel c'est qu'il s'accrochait le saligaud ! Pas question de le laisser continuer dans se lancer, il finirait par causer des morts ! Le meilleur moyen pour l'instant était de le calmer. Et pour avoir été souvent ainsi autrefois, Natsu savait exactement comment gérer ce genre de crise: Un bon uppercut dans l'estomac histoire de faire perdre connaissance... Et ni une ni deux, le garçon frappa avec le tiers de sa force brute sans recourir à sa magie.

Lentement, l'ombre de septi se calma, perdant petit à petit de son agressivité, mais aussi de son voile sombre qui finit par laisser place à la véritable apparence du jeune garçon. Rassurant le Draconicus de savoir son compagnon en forme. Mais tout de même, penser qu'il finirait ainsi...ce Keybladeur avait un sérieux problème... Natsu l'avait vu comme un type calme et réfléchit dès qu'il l'avait vue, et il s'était si facilement laissé bercer par les ténèbres ! D'un certain sens, le mercenaire se revoyait au fond de son compagnon, et il frémissait à l'idée de ce qui aurait pu lui arriver si ses camarades n'avaient jamais été présents près de lui pour le soutenir constamment. lui et son caractère bien trempé. En regardant Septimus, Natsu se disait qu'il comprenait ce sentiment de responsabilité qui incombait de savoir jauger sa force... Auron avait essayé de le lui apprendre. Mais peut-être y parviendrait-il s'il apprenait à jauger un camarade avant de se jauger lui-même ? Ce type pourrait être une sorte de miroir qui lui permettrait d'apprendre à mieux grandir, et en même temps, il lui apprendrait à son tour à grandir parmi les Mercenaires et à se faire un nom. En attendant, il allait le laisser se reposer, lui et Henry... Ainsi que tous les villageois. Son attention venait de se retourner sur la seule personne encore consciente, bien que salement amoché: le Mage noir.
S'approchant d'un pas lent vers la cible du trio, Natsu parvint cette fois-ci à garder son calme, faisant abstraction de tout ce qu'il venait de se passer depuis son arrivée sur ce monde. Tout ce sur quoi il se focalisait était désormais sa mission. Bien sur, il bouillonnait intérieurement pour de nombreuses raisons. Mais il se devait d'apprendre à se contrôler ! Il devait faire honneur à la leçon qu'il avait apprise involontairement de Septimus ! .....Dire que c'était un nouveau qui lui avait appris un truc pareil. Il y avait de quoi se sentir honteux.

Alors que le mage semblait tenter désespérément de s'échapper loin de cet enfer, il se fit rapidement attraper par le Draconicus avant d'être solidement immobilisé au sol. Puis Natsu plongea son regard dans le sien avant d'embraser sa main et de l'appliquer sur la plaie du mage, la cautérisant afin d'éviter qu'il ne perde trop de sang. Puis, alors qu'il avait envie de lui coller la mandale qu'il lui avait promise... Il s'abstint de tous geste trop brutal envers le vieillard ! Après tout, septi et Henry l'avaient trouvé en premier ! c'était leur droit de lui donner une correction. Bien qu'ils en soient incapables maintenant, Natsu avait l'intention de préciser dans le rapport que c'était en grande partie grâce à eux que cette mission avait pu réussir. Mais il n'allait pas omettre les incidents qui avaient eu lieu ! Mentir n'était pas sa vocation...pas plus que tuer !

Embarquant ses deux compagnons sur ses épaules, Natsu se dirigea en direction du vaisseau gummit en trainant le mage noir derrière lui sans auparavant oublier de lui demander comment rendre leur état normal aux habitants. Chose qui semblait se faire avec le temps. Tant mieux ! après une bonne nuit de sommeil les villageois risqueraient de retrouver leurs esprits demain matin !
Roxas
Roxas
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Initiation de dingue (par un dingue) Left_bar_bleue3739/3500Initiation de dingue (par un dingue) Empty_bar_bleue  (3739/3500)

XP :

le Lun 8 Avr 2013 - 13:59
Aujourd'hui c'est moi qui vous note.

Donc d'habitude, je lis et après je commente mais là.. ^^
Déjà, Natsu, fait bien la différence entre les "ça" et les "sa". C'est une faute qui m'énerve. En espérant qu'elle ne se répète pas ^^

Septimus, toi tu devrais peut-être rajouter encore plus de tirets - si tu vois ce que je veux dire - non ? En plus Keybladeur... c'est vraiment pas très beau ^^ "Le porteur..." "Le Maître...." c'est beaucoup mieux ^^


... "les fenêtres étaient toutes trouées". Natsu, des fenêtres trouées, c'est original...

Septimus, je te rappelle pour info que tu peux pas tailler de la pierre ou je sais pas. C'est 40 de force minimum... Et... t'as toujours besoin de ton PNJ compagnon, alors que tu lui en es en tout points supérieur... Cherchez l'erreur...

Donc cette mission est... normale. Natsu on retrouve encore l'humour décalé dans tes post, c'est toujours agréable a lire, j'en profite pour le dire..

Septimus, toi tu as beaucoup de vocabulaire. C'est bien, mais il faudrait que t'essaye.. Ouais, que t'essaye de rendre a moins chiant. Sans déconner, je lisais tes post, et des fois je me paumais et compagnie...

Et les Non-Forme, même si c'est pas précisé, ne parlent pas.

Je sais pas comment noter donc on va dire Périlleux.

Natsu 38 xp, 380 munnies, 3 PS. 1 en vitesse, un en force et un en magie.

Septimus 35 xp, 350 munnies 3 PS. 1 en Psy, 1 en symbiose (pour utilisation du planeur) et un en force.

Et Natsu, si tu pouvais enlever ta fiche de ta signature, et la mettre là ou il faut... Si tu sais pas où c'est tu peux venir demander sur la CB ^^

_______________________________
Initiation de dingue (par un dingue) Signature
messages
membres