Derniers sujets
La Passionnée

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale.
XP:
Bienséance et courtoisie. Left_bar_bleue555/550Bienséance et courtoisie. Empty_bar_bleue  (555/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 9 Juil 2012 - 22:18
    Les délicieuses maisons victoriennes du riche quartier de Belgravia semblaient rayonner en cet après-midi d'été ensoleillé. Les jardins privés resplendissaient de couleurs, et l'on pouvait voir des couples assis l'un à côté de l'autre sur des bancs en marbre, plongés dans un tendre silence. Dans ce paysage presque onirique, la société huppée de Londres s'était laissée tenter par une promenade, profitant d'un de ces rares moments où la belle contrée d'Angleterre n'était pas submergée par un foutu temps de merde.

    Mila, soucieuse de se fondre dans le paysage, s'était affublée d'une longue robe rouge ceinte à la taille, ornée de dentelle noire au niveau des épaules, de la poitrine et des poignets. Ses longs cheveux noirs étaient maintenus en un chignon flou au sommet de la tête, et elle ne portait comme maquillage qu'une fine couche de fond de teint clair ainsi qu'un rouge léger. Discrète mais toujours jolie, elle ne se faisait pas remarquer parmi les passants. De ses mains gantées de noir, elle déplia le petit carton blanc qui mentionnait l'adresse où elle devait se rendre. La consule était soulagée de connaître l'emplacement exact du domicile de sa cible car avec une simple description... Elle n'aurait tout simplement jamais trouvé ! Toutes ces maisons se ressemblaient, et, bien que le style victorien soit magnifique, elles perdaient de leur charme en raison de cette uniformité.

    Après une dizaine de minutes de marche, Mila arriva face à une imposante demeure, toujours dans l'esprit victorien, évidemment. Elle passa le portail et sonna à la porte. Très vite, celle-ci s'ouvrit pour laisser apparaître un homme en costume noir par dessus une chemise blanche, le visage peu marqué par l'âge bien que ses cheveux soient déjà grisonnants. L'air sérieux, des yeux verts perçants et une petite moustache poivre et sel, cet homme avait quelque chose d'élégant et d'imposant.

    « Bonjour, je m'appelle Camilla Remeva, je suis envoyée par le Consulat. » Elle marqua une brève pause, attendant une réaction qui semblait ne pas venir. « Quel est l'objet de votre visite, mademoiselle ? » dit-il enfin, surprenant Mila par la douceur de sa voix. « Je souhaiterais m'entretenir avec Harold Jenkins, j'ai cru comprendre qu'il était employé ici. » ajouta-t-elle avec un sourire aimable. Le visage de l'homme se teinta d'une légère surprise qui s'effaça rapidement. « Je suis Harold Jenkins. Patientez un moment, je vous prie. » annonça-t-il avant de fermer la porte, laissant la consule sur le palier, décontenancée.

    Bien vite, la porte s'ouvrit de nouveau. « Entrez, je vous prie. » dit-il en s'inclinant légèrement après s'être écarté pour la laisser passer. « Madame est absente, elle profite du beau temps, je peux vous accorder un bref entretien. » ajouta-t-il en passant devant elle pour la guider. « Cependant, j'ai beaucoup à faire et me verrais malheureusement dans l'obligation de vous congédier si notre discussion venait à s'éterniser. » La jeune femme acquiesça en le remerciant de lui accorder un peu de son temps avant de lui emboîter le pas.

    Après trois volées de marches, ils arrivèrent dans une petite suite, composée à vue d’œil d'une chambre, d'un petit salon et d'une salle d'eau. L'ensemble était peu meublée quoi qu’avec soin, quelques tableaux habillaient les murs, une élégante sobriété à l'image de son locataire. Le majordome l'invita à s'asseoir auprès d'une table basse, ce qu'elle fit. Mila n'était pas surprise, la famille dans laquelle l'homme travaillait était plus qu'aisée, et l'employé, afin d'exercer au mieux ses fonctions, devait être logé ici. La consule alla jusqu'à en déduire que le troisième étage était réservé au personnel, sans doute les femmes de chambres et cuisiniers.

    « Voulez-vous un peu de thé ? » demanda-t-il de sa voix douce. La passionnée le remercia de cette attention avant d'accepter. Quelques minutes plus tard, Harold Jenkins et Mila dégustaient un petit Earl Grey dans des tasses en porcelaine. Un cliché de la bonne société anglaise sans aucun doute, mais plus agréable que Mila ne l'aurait imaginé. « Je vous écoute, mademoiselle Remeva. »

    La brunette reposa délicatement sa tasse sur la table, croisa les jambes, plaça ses mains sur ses genoux et planta son regard dans celui du majordome. « L'homme qui m'envoie se nomme Genesis Rhapsodos. Il est à la tête d'une organisation prônant l'expansion de l'art sous toutes ses formes, le Consulat. Je suis moi-même consule et mon travail consiste à effectuer des missions pour le compte de cette organisation, comme par exemple vous rendre visite, aujourd'hui. Genesis a eu vent de vos talents et vous invite à nous rejoindre en tant que héraut de la bienséance. Votre sens des convenances n'a pas d'égal, j'en ai eu la preuve tout à l'heure. J'ai également pu remarquer un certain intérêt pour l'art de votre part, que ce soit par ces tableaux ou le tourne-disque sur cette commode. » Mila se pencha pour prendre une gorgée de thé. « Bien entendu, vous serez dédommagé à chaque mission effectuée et votre apport à la communauté sera récompensé. Être un consul n'est pas un simple travail, il s'agit de faire partie de quelque chose de grand. Qu'en pensez-vous, monsieur Jenkins ? Voulez-vous exprimer votre amour pour l'art à nos côtés ?» dit-elle, satisfaite de son effet. L'homme prit une gorgée de thé à son tour et reposa sa tasse.

    « Non. » dit-il simplement, plantant son regard dans celui de la jeune femme. Complètement déconcertée, Mila en restait muette. « Votre proposition est très flatteuse, mais non seulement j'ai des obligations auprès de Madame qui font qu'il ne serait pas convenable de la quitter après douze ans de service par pur égoïsme de ma part, mais il se trouve également que je n'ai jamais entendu parler de ce Consulat dont vous dites faire partie. Que vos dires soient fondés ou non, le problème reste le même. » L'homme sourit, visiblement amusé. « Les raisons qui vous ont poussé à venir me voir sont celles qui font que je ne peux vous accompagner, mademoiselle. » Il regarda l'horloge accrochée au mur avant de se lever et de faire face à Mila, toujours sans voix. « Bien que je sois intrigué par votre organisation, quelle qu'elle soit, je ne peux me permettre une telle curiosité. Je suis un majordome au service d'une lady, il ne m'appartient donc pas de faire ce choix. » La brunette se redressa. « Je pourrais parler à cette lady et lui exposer la situation. Je sais me montrer très persuasive. » dit-elle vivement, cherchant à dissiper ce refus. « Je vous demanderais de ne pas importuner Madame avec mes affaires ! » répondit-il, la voix vibrante, la colère et l'indignation se lisant aisément sur son visage. « Madame ne va pas tarder à rentrer, si vous voulez bien me suivre, je vous reconduirai jusqu'à la porte. »

    Après avoir été congédiée avec toute l'élégance du monde, la consule se retrouvait face à un échec en bonne et due forme. Un peu frustrée, elle reconnaissait pourtant sa défaite. Après tout, quel piètre consul aurait-il été s'il avait renoncé aussi aisément à ses principes ?

_______________________________
Bienséance et courtoisie. Milasign2
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Bienséance et courtoisie. Left_bar_bleue1129/500Bienséance et courtoisie. Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 10 Juil 2012 - 2:27
    Mission terminée.

    Très clairement, c'est ce que j'attendais ^^. J'aurais été carrément déçu si t'avais réussi à le convaincre. Déja c'est un Anglais, ça ne s'achète pas comme on achète un Américain ! Mais plus que ça, et tu l'as extrêmement bien dit "Il ne serait pas bienséant d'abandonner ma maîtresse" dixit le majordome. Car c'est vrai, ce serait irrespectueux pour lui !

    Je ne suis pas surpris de la fin mais je suis content, en tout cas. T'avais le choix aussi entre le faire hyper british ou modérément, ici tu l'as fait plutôt tranquillement mais ça allait, j'ai bien aimé. Personnellement, le un peu british, j'adore mais le hyper british, j'ai horreur de ça. Je me suis inspiré de "Vestiges du jour" pour trouver cette mission, tu l'as peut-être remarqué ^^.

    Sinon, je peux souligner quand même que je trouve ça cool... Un peu comme Natalia mais elle, c'est plus dans son art... Le fait qu'à chaque rp tu décrives l'habit de ton personnage. C'est bien, c'est classe.

    Ce que je reproche dans ton rp... Et je trouve que c'est souvent le cas un peu partout (chez les autres aussi), c'est que c'est pas vraiment un dialogue que j'ai, là... C'est plus un temps de parole. Tu dis tout ce que tu as à dire, temps de parole fini, au tour du majordome qui dit tout ce qu'il a à dire... Au final, tu lâches tout d'un coup et c'est pas forcément ce que j'attends.

    Vois la situation dans la vraie vie, c'est excessivement rare de parler à une personne et de lui lâcher un texte d'une minute sans qu'il ne dise un seul mot.

    Mais dans l'ensemble, je suis très content.

    Normal.
    23 xp, 230 munnies et 3 PS en sym.
messages
membres