Kingdom Hearts RPGConnexion
Bravo à tous
Rufus Shinra Top-1 !
Rp final

more_horiz
LA FORCE DU CŒUR.
La dette d'une vie.
    Mila pénétra dans l'antre d'Hadès le cœur battant. Elle n'était pas encore remise de sa rencontre avec l'âme de son père et son entrevue avec le Dieu des Enfers n'aurait rien de reposant, elle n'en doutait pas.

    Lorsqu'elle aperçut le Dieu, il semblait plus calme, plus serein. Il lui fit nonchalamment signe de s'approcher. Mila laissa ses doigts effleurer la table-échiquier, elle n'avait pu s'en empêcher. Elle brûlait d'envie de prendre dans ses mains les figurines, de les examiner et de tenter de deviner quels étaient leurs rôles dans les plans d'Hadès.

    « Petite, tu es plus maligne que tu n'en as l'air... C'était plutôt fourbe ce que tu viens de faire, et tu sais quoi ? Ça me plait bien. Alors qu'est ce que tu me racontes ?» s'exclama le Seigneur des Enfers en étirant son sourire carnassier.

    « J'ai une faveur à vous demander. Je souhaite rendre la vie à un défunt... » répondit-elle sobrement.

    « Une faveur ? Non mais tu te moques de moi ? Désolée chérie, je ne suis pas une carpette. Tu demandes, tu donnes, tu reçois, c'est comme ça que ça marche ma belle. Alors, qu'est ce que t'en dis ? J'ai pas toute la journée... » Le débit d'Hadès était tout simplement hallucinant, il alternait entre le sérieux et l'agacement, plaisanteries et mises au point et ce, sans jamais prendre le temps de respirer. Ce qui avait une certaine logique, les immortels n'avaient sûrement pas ce besoin...

    « Qu'attendez-vous de moi ? »

    « J'ai une petite devinette pour toi... Comment ramène-t-on un mort à la vie ?» dit-il un sourire mesquin sur le visage. Mila haussa les épaules afin de montrer qu'elle ne connaissait pas la réponse. « Bon tu ne sais pas... L'idée : je te propose un marché, tu l'accepte et badam, tu retrouves celui que tu es venue chercher ! Alors ma belle, on a un accord ? » fit-il en lui tendant la main. La brunette croisa les bras en souriant.

    « Peut-être pourriez-vous me dire en quoi consiste cet accord, non ? » dit-elle d'un air narquois. Le visage d'Hadès afficha une grimace déçue qui se changea en sourire amusé.

    « Qui veux-tu ramener ? » demanda-t-il d'un air circonspect. « Un homme du nom de Yuan Renshi. »

    Hadès fit apparaître une gigantesque liste qui glissa directement vers le nom qu'elle venait de lui donner.
    « Voyons voyons... » La jeune femme commençait à s'impatienter, néanmoins elle réussit à conserver son calme. « Voilà le marché. Tu me cède ton âme pour les... Disons, les prochaines vingt-sept petites années et tu retrouveras ton Yuan, ce sera beau, ce sera bien, il y aura plein de fleurs et tout le monde sera heureux. Alors, tu marches ? »

    Sans hésiter une seule seconde, Mila serra la main tendue d'Hadès.
    « C'est d'accord. »

    « Banco ! Un petit bémol cependant, un petit rien du tout, juste quelque chose pour pimenter un peu l'affaire... » commença le Dieu, un sourire cruel se dessinant sur son visage. « Tu ne devras jamais te retourner jusqu'à ce que tu sois sortie des Enfers ; sinon tu m'auras vendu ton âme... pour rien ! Ce serait bête n'est ce pas ? » expliqua-t-il, visiblement satisfait de son mauvais tour.

    « Comment saurais-je si vous avez accompli votre part du marché ? » répondit Mila, méfiante.

    « Pour ça, il va falloir me faire confiance chérie. »

    La passionnée hocha la tête, dépitée.
    « Hé, comment tu t'appelles déjà ? » La jeune femme grimaça. Pas la peine de lui donner un faux nom, aussi agaçant et cynique soit-il, Hadès restait un Dieu...

    « Mila Alvera. »

    Elle observa Hadès sourire et matérialiser dans une volute de fumée un pion à son effigie avant de le placer sur son plateau. Mila serra les poings, hors d'elle. Un vulgaire pion... Cette idée la révulsait, mais avait-elle vraiment le choix à présent ? Le pacte était déjà scellé.

    « J'imagine que je ne tarderais pas à entendre parler de vous... » dit-elle sèchement en quittant les lieux. Dans le doute, la jeune femme ne se retournerait plus. Elle ne savait pas quand commencerait le "défi" du Dieu, mais il valait mieux rester prudente.

    Elle descendit lentement les escaliers bien qu'elle ait une furieuse envie de courir. En effet, si jamais elle chutait, elle risquait de tourner la tête. La consule constata avec soulagement que Perséphone avait prévu un retour sans entraves à son égard, ce qui lui rendrait la tâche plus aisée. Cela restait assez logique, morte, elle ne pourrait s'acquitter de sa dette envers Hadès.

    Charon semblait ralentir volontairement ses gestes, mais peut-être était-ce l'impatience qui lui donnait cette impression ? Mila martelait pour elle-même
    « Ne te retourne pas, ne te retourne pas... », mais la curiosité était si forte, que se passerait-il si elle regardait en arrière ?

    Mila ferma les yeux. Elle attendit ainsi tout le temps de la traversée, ignorant les grognements du Cerbère, les murmures et les plaintes des âmes, fixant toute son attention sur le fait de maintenir ses paupières closes. Pourtant, elle entendait comme des paroles chuchotées dans son dos, et si elle aurait juré entendre la voix de Yuan, la passionnée se força à penser qu'il s'agissait de son imagination.

    Après de longues minutes, la barque accosta sur la plateforme proche de l'escalier qui la guiderait jusqu'à la surface. Le souffle court, Mila s'engagea vers la montée et amorça son ascension. Plus elle avançait, plus l'envie de regarder derrière elle se faisait pressante. Arrivée à la dernière marche, elle posa un pied sur le palier et une main sur la grande porte qu'elle entrouvrit. Pouvait-elle se retourner désormais ?

    Mila songea à Orphée et à la façon dont il avait perdu Eurydice... Regarder en arrière si proche du but? Elle ne prendrait pas le risque. La consule poussa la porte à la force de ses deux mains et avança sur la place déserte, le cœur battant à la chamade. Elle patienta plusieurs minutes, tentant de calmer sa respiration saccadée. Ce n'est que lorsqu'elle entendit distinctement le claquement des portes des Enfers se refermant qu'elle osa se retourner.

    Doucement, craintive, elle tourna d'abord ses épaules, son torse, ses jambes... Et enfin son visage. Mila avait les yeux clos, elle avait si peur de les ouvrir et de découvrir qu'elle avait été trompée, que Yuan ne reviendrait pas. La jeune femme ne pourrait supporter d'avoir sacrifier tant d'années pour ne rien recevoir en retour. Son cœur se serra à l'idée de ne jamais revoir Yuan...

    Comment était-ce possible ? Toutes ses pensées refoulées la heurtèrent de plein fouet, et elle réalisa ce qu'elle venait d'accomplir pour une personne qui lui était pratiquement inconnue. Par deux fois elle l'avait laissé derrière elle sans un regret, par deux fois elle était partie sans un mot, par deux fois Mila avait refusé de voir l'évidence et de s'y plier. Et en apprenant la mort de cet homme qu'elle avait tant malmené, la jolie brune n'avait pas réfléchis une seconde et s'était embarquée pour l'Enfer sans songer aux conséquences que cela entraînerait pour elle.

    Une autre pensée finit par atteindre son esprit torturé. Et s'il ne voulait pas être ramené à la vie ? Et s'il ne voulait plus entendre parler d'elle ? Ou pire... Et s'il ne l'aimait pas ? Mila porta la main à sa bouche et tomba à genoux, profondément émue. Penser que ce genre d'émotions l'atteindrait un jour relevait de la fiction jusqu'ici. Et dire qu'il avait fallu qu'elle vende son âme pour réaliser à quel point elle était touchée par cet homme...

    Mila ouvrit les yeux, laissant échapper quelques larmes. Devant elle se tenait Yuan, pâle, désorienté, mais bel et bien présent. Elle se jeta dans ses bras et le serra contre elle aussi fort qu'elle le pouvait.

    « Mais... Pourquoi ? Comment ? » demanda-t-il d'une voix faible mais qui ravit la jeune femme.

    « Les gens font parfois de drôles de choses quand parlent leurs cœurs... » murmura-t-elle alors qu'elle enfouissait son visage contre sa poitrine. Mila ne regrettait pas son geste. La dette d'une vie, ce n'était rien à côté de son sourire...
more_horiz
    Exploit accompli.

    Voila, ça du Hadès, c'est énergique, c'est du haut débit, on s'emmerde pas.

    C'est tout ce que j'ai noté jusqu'à la fin ^^ :


    Doucement, craintive, elle tourna d'abord ses épaules, son torse, ses jambes... Et enfin son visage. Mila avait les yeux clos, elle avait si peur de les ouvrir et de découvrir qu'elle avait été trompée, que Yuan ne reviendrait pas. La jeune femme ne pourrait supporter d'avoir sacrifier tant d'années pour ne rien recevoir en retour. Son cœur se serra à l'idée de ne jamais revoir Yuan...


    C'est vraiment un paragraphe que j'ai trouvé très bien, vraiment cool ^^, bonne ambiance et belle idée... On est tendu en lisant, c'est cool.
    Plus tard, au moment où elle dit "Et dire qu'il avait fallu qu'elle vende son âme pour réaliser à quel point elle était touchée par cet homme...", j'ai été moyennement convaincu... Me semble que c'est justement parce qu'elle se sentait trop touchée par Yuan qu'elle s'est barrée comme ça.

    Bon et j'ai rien noté d'autre...

    Mon commentaire de fin :

    "Oui c'est pas mal, l'idée d'Orphée et Eurydice, même si sans une personne que l'on tient par la main, que l'on guide jusqu'à la sortie des enfers, le test perd carrément de son sens ^^. Quand Orphée s'est retourné parce qu'il a vu la lumière, il n'a pas pensé qu'Eurydice, juste derrière lui, ne l'avait pas encore vu, puisqu'il venait de la voir... C'est là tout ce qui a posé problème pour lui. Mais malgré tout, le clin d'oeil était très bon.

    Après, je n'arrive pas à me relire, j'ai une écriture épouvantable.

    Mais ce qui m'a vraiment manqué, moi, dans tout ça... C'est comme au début, c'est un paragraphe, séquence émotion, sur Yuan, sur la tristesse intense qu'elle éprouve pour sa mort. Là, ici, ça sonnait trop comme un devoir, c'était pas romantique comme Orphée, j'aurais vraiment souhaité qu'il y ait ça, un moment où on soit ému, je suis sûr que tu en aurais été capable.

    Bon, j'arrive au moins à lire la note ^^

    Avancée:
    34 xp, 340 munnies et 3 PS... 1 en défense, 2 en sym.

    Bon si j'ai donné tant de PS en défense, c'est parce qu'y a pas eu de grands exploits de compétences et qu'en enfer, on s'épuise énormément... C'est l'endurance qui est mise à l'épreuve.

    Voila.

_______________________________
La Force du Cœur - La dette d'une vie. (5) Fa8a4550a89afaabf23a
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum