Kingdom Hearts RPGConnexion
Bravo à tous
Rufus Shinra Top-1 !
Rp final

more_horiz
-Ahhhh…Que c’est bon de pouvoir profité d’un château rien que pour moi !!

S’étirant nonchalamment, Indrick, tranquillement installer sur une chaise de la salle à manger, leva les pieds pour les déposer sur la table, soulevant son fauteuil et le balançant sur deux pieds, il posa ses mains derrière la tête et chantonna un petit air de sa composition. C’est vrai que depuis leurs arrivaient dans l’ancien château de Maléfique, la petite troupe l’avait…Comment-dire, un peu ‘façonner’ à leurs manières. Chacun décorant ou modifiant les lieux à leurs gouts, même si l’officier leur avait quand même demandé de ne pas trop en faire. Mais bon, il ne pouvait pas leurs en vouloir, après tout quel magnifique présent que leur avait fait Ariez leur supérieur, bien sur pas mal d’éloges sont tombé sur elle après tout cela. Après un long, voir très long nettoyage de printemps dans les lieux et l’installation de quelques petites systèmes de défense et d’observations, notre escouade vivaient un vrai petit paradis. Comme pour assurait encore un peu plus la protection de leur place fort, Indrick était allé chercher personnellement quelques drones de défense, ne sais-t-on jamais ! Même si les sans-cœur, que leur avait si gentiment donné leurs princesse de l’envi était là pour assure ‘longévité’ de leur séjour ici, notre chef se disait qu’un peu plus de ‘soldats’ si l’on peut les appelaient ainsi, ne serai pas de refus. Il venait justement de terminer de les monté et de faire des tests pour voir leurs efficacités au combat, bah sa rester des machines, rien de biens effrayant en comparaissant de certain ‘monstre’ mécanique qu’utiliser leur ancienne armé. D’ailleurs, s’il pouvait retourner sur les ruines de leurs Q.G d’entant, il pourrait surement retrouver et remettre en état quelques véhicules blindé et autres, sa serai surement très utile à la coalition. Bah il pourrait toujours en faire la demande à son supérieur. Perdu dans ses penses, notre homme n’entendit pas Markus s’approcher et lorsque celui-ci, armé d’un magnifique sourire carnassier, le fit tomber en le poussant, notre Indrick ne put retenir un cri d’étonnement en tombant. Eclatant de rire, Markus se plia en deux sous l’émotion et lorsque celle-ci fut terminée, il essuya ses larmes de joie et aida notre chef qui poussait une longue série de jurons à se relever.

-Arhh Markus !

-Haha, désoler chef, mais avoue que s’était toi qui ma tendu le bâton, j’ai fait que répondre à cette demande si gentiment demandé !

Se retenant à grande peine de ne pas de nouveau exploser de rire, notre mastodonte détourna le regard en croisant les bras. Notre officier fini par pousser un soupir et décida lui aussi de se joindre à ce fou-rire, après tout pourquoi pas ! Ce n’était pas une raison pour se disputé, si un rien les faisaient partir en quatrième vitesse, ils devraient arrêter de se croiser ! Et s’était tout simplement impossible, donc il ne rester que la solution la plus simple, en rire ! Après quelques minutes, ils stoppèrent et s’installèrent sur une chaise l’un à côté de l’autre.

-Alors ? C’est quoi la prochaine mission de notre Princesse ?
-Ben, tu va trouver sa moins marrant, mais on doit aller en enfer.
-De quoi ! J’ai bien comprit ?

Indrick tourna son visage vers Markus, affichant une surprise mélanger à de l’incompréhension. Puis Markus continua.

-Oui, faut aller voir Hadès, le dieu des morts, Ariez veut faire copain-copain avec ce mort-vivant, et comme ils n’arrivaient pas à trouver de conversation intéressante, notre princesse comme tu dit à invoquer un sans-cœur pour l’embêter.
-Mais Hadès aurait pu facilement le tuer, il doit être super fort pour être le dieu de la mort.
-Tu m’étonne ! Ben voilà le hic, c’est que ce machin noir et gluant est invisible, donc c’est tout bénéf’ pour nous, on n’y va on le trouve, on le bute et on rentre rapidos pour que je puisse terminer ca tranquillement.

Markus tira de sa poche une petite bouteille de verre, à l’intérieur l’on pouvait voir un liquide orangé, au premier coup d’œil Indrick comprit qu’il s’agissait d’un alcool assez fort.

-Bah vu que c’est qu’un seul sans-cœur, je vois pas pourquoi on devrait ramener tout le peloton. Je vais y aller seul.
-T’es sur ? J’veut dire, c’est pas encore un grand copain de notre boss, il pourrai te tuer.
-Bah, je pense pas qu’il veut jouer à la guéguerre avec notre Ariez, sinon il l’aurai déjà fait. Bon j’y vais, comme tu la si bien dit, plus vite j’on aurai fini plus vite se serai de retour.

Laissant Markus terminer sa bouteille, notre soldat alla rejoindre sa chambre pour prendre son équipement, il prit ses lunettes infrarouges et quelque petit truc qui lui seront utile au moment voulu. Puis direction les enfers !

-Ouah….

Voilà le premier mot qui était sortit de la bouche grande ouverte de notre officier, lorsqu’il avait quitté le vaisseau qui l’avait amené, notre homme avait tout de suite était mordu par le froid glacial qui régnait dans l’immense caverne, d’énorme squelettes servaient de pilier et devant lui ce trouver une rivière, enfin si l’on pouvait appeler sa ainsi, car l’eau était remplis d’âmes humaines, de quoi faire flipper n’importe quelle homme. Ben notre Indrick devait pas l’être car il s’approcha du cours d’eau, il regarda à droit, à gauche et il vit un bateau s’approcher, quatre silhouettes se dessinèrent doucement. Lorsque la baraque accosta sur le pontant en face de notre vivant, trois personnes en descendit.

-Ah ! Le voilà enfin ! Celui qui va régler mon petit problème de rat ! Salue, je m’appelle Hadès maitre des enfers, ravie de te rencontré.

L’être qui se tenait devant lui était habiller à la grec et ses cheveux étaient enfaite des flammes bleu, une incroyable ranger de dents et la peau bleu comme celle d’un mort. Puis derrière le roi des morts, deux petites créatures.

-Qui sont-ils ?
-Qui ca ? Ah ! Eux ! C’est personne, mes serviteurs, Peine et Panique.

Les petits gobelins le saluèrent rapidement et notre Indrick se jeta dans le vif de sujet.

-Bon et si vous m’ameniez voir se ‘rat’ ?
-Ca c’est un mec comme je les aime ! Rapide, qui tourne pas autour du pot. Et dit si jamais Ariez te largue appelle moi !
-Euh..D’accord.

Puis le dieu des morts posa son bras sur autour du cou de notre vivant et claqua des doigts, aussitôt notre homme se retrouva téléporter dans une vaste pièce, il y avait quelque rochers par-ci, par-là, mais sinon aucun vrai endroit pour se cacher ou placer des pièges.

-Alors voilà le marché, vois-tu j’ai réussit à mettre le petit truc qui m’énerver ici, mais malgré mes efforts, j’ai pas réussit à le débusqué, alors tu le tue et je te promets de pas prendre ton âme, marché conclu ? Super je savais que je pouvais compter sur toi. Oh avant que j’oublier, il est peut-être pas seul, aller tchao !

Sans laisser le temps de dire quoi que se sois notre homme fut pousser au milieu de la salle, Hadès claqua une nouvelle fois des doigts et il disparut dans un nuage de fumé noir. Seul, notre Indrick mit sa lunette et activa plusieurs visions différente, mais pas de chance, il ne le vit pas, il était sur de ne pas l’avoir mal cherché, le sans-cœur devait se jouer de lui ! Armé de son fusil d’assaut, il avancer avec prudence quand un bruit de pierre le fit se retourné, il pointa devant lui et des petites nuages de poussières se levèrent à intervalle régulier. Notre soldat comprit trop tard qu’il s’agissait de sa cible et tira une seconde trop tard, le monstre s’était déjà cacher. Soudain un autre bruis se fit entendre, derrière lui ! Il n’eu pas le temps de réagir qu’une douleur dans le dos lui tira un cri de souffrance et d’étonnement, il posa un genou à terre et tira une rafale derrière lui, mais il n’y avait rien, du sang couler de son dos, heureusement la blessure était superficiel.

C’est à se moment là que notre Officier eu une idée, il se plaça au centre de la salle et sortit une grenade, mais pas n’importe là quelle, une grenade de peinture, il l’avait crée pour faire des farces à Sam ou Daniel, s’était le moment de voir si elle marché ! Il attendit, écoutant les bruits. Bientôt des pas se firent entendre, ils étaient proche, lorsqu’il les jugea assez près, notre homme dégoupilla la grenade et la jeta en l’air, celle-ci explosa en libérant un liquide coloré, lorsque la peinture retomba, Indrick en était coloré, mais les deux sans-cœur aussi ! Profitant qu’ils soient encore un peu sonner, notre soldat les mitraillas sans retenu, vidant son chargeurs, une fois assurait qu’il n’y en avait plus, notre officier appela Hadès.

-Et ben ! C’était rapide dit donc ! Tu m’plais bien mon gars ! Oublie pas si tu sais pas ou aller, j’ai toujours un petit job à te proposer, aller comme promit, je te laisse en vie et comme je suis un type réglos, je te fais grâce du voyage.

De nouveau il claqua des doigts et notre chef d’escouade se retrouva téléporté devant la porte de son nouveau château, Indrick plaça sa main dans l’une de ses poches et en tira une carte, avec écrit dessus le numéro de téléphone d’Hadès, il tira en drôle de tronche.

-J’ai vraiment le numéro de la mort ???
more_horiz
Ce coup-ci, j'ai pas trop accroché >< Plein de petit détail que j'ai pas trop aimé mais au fond ca reste bien.

10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS force.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum