Kingdom Hearts RPGConnexion
Bravo à tous
Rufus Shinra Top-1 !
Rp final

more_horiz
Encore une nouvelle mission et encore un nouveau monde à découvrir. Cette fois-ci je partais pour les enfers, un monde nouveau et dont je n’avais eu échos que récemment. Un monde qui me promettait beaucoup de nouveautés, et beaucoup d’apports. Je n’avais vu seulement que la tristesse de la vie et le passage entre la vie et la mort sans pour autant m’attarder sur cette tristesse dans la mort. Peut-être qu’elle était pire ou moindre, mais je comptais bien m’en informer, une petite expérience en plus direz certains.

C’est vrai qu’avant tout j’étais là pour remplir une mission auprès de Milady, celle-ci voulait établir une éventuelle alliance entre la Coalition et Hadès, le dieu des morts et celui qui dirigeait les enfers. Une tête brûlée d’après la description de Milady, mais travailler avec les morts devait être assez épuisant, du moins je le supposais. J’imaginais parfaitement les morts qui regrettaient la vie au contraire des vivants qui craignent la mort et cherche à l’éviter plus que possible. Je verrais bientôt si j’avais raison ou non.

Le vaisseau me téléporta à l’entrée des enfers dans un petit rayon de lumière. Comment savoir qu’il s’agissait de l’entrée ? Il y avait un long escalier derrière moi qui monté vers un rayon de lumière. Et la croyance populaire voulait que les enfers se trouvent dans les profondeurs. Ou du moins sous la terre, et j’imaginais mal le dieu des morts vivre en hauteur sur la terre ferme. Par contre d’autres portes se dressaient devant moi, de grandes portes couvertes de chaînes. Mais avec deux chemins distincts. Je ne savais pas où aller, après tout je ne connaissais pas les enfers, ou du moins pas encore je ne suis pas immortel après tout…

A ce moment je remarquais deux petites créatures qui se battaient pas loin de l’eau des morts. Ils ressemblaient à deux petits diables au vue de leurs apparences, j’avais encore en mémoire les illustrations d’antan, où on nous représenter les différentes créatures qui existaient ou non, des créatures fabuleuses ou presque mais que je n’avais pas encore eu l’occasion de vérifier si elles existaient ou non. Cependant les deux diables avaient tous les deux une queue en bout de pique, des cornes et des griffes, mais elles n’avaient pas les mêmes couleurs, l’un d’eux était plutôt bleu tandis que l’autre était rose, si je ne me trompais pas avec l’obscurité qui régnait aussi bas…

Je m’approchais d’eux et toussais un petit peu pour leur faire remarquer ma présence. Comme je l’espérais ils s’arrêtaient et se tournèrent vers moi. Ils avaient laissés leur dispute de côté pour me parler ensemble. Mais les deux ne semblaient pas à l’aise, surtout celui en bleu qui donnait l’impression qu’il allait recevoir un coup à chaque instant, le rose lui aussi avait cette attitude mais semblait ne pas en tenir compte pour le moment. Et c’est surtout lui qui me parla d’abord :


-Qu’est-ce que tu fais ici toi ? Tu es encore vivant !

-Je suis désolé de vous importuner mais je désire rencontrer le seigneur Hadès, j’ai un message à lui transmettre…

-Oh Haaaaadèèèèès… Euh… C’est par là….

Ils tremblaient comme si l’enfer n’était pas assez chaud pour eux, et ils m’indiquaient une porte un peu plus loin, ainsi si je suivais la route je pourrais surement rencontrés de fameux Dieu des morts et des enfers. Je les remerciais et me dirigeais vers la porte, si ce Seigneur des morts pouvait inspirer la tristesse, bien que cela soit surtout de la peur, rien que par son nom alors il devait surement être un personne intéressante à rencontrer, voir avec qui devenir allié…

J’avais passé la porte et me retrouvais dans une salle circulaire avec une seule autre sortie : un trou sombre qui semblait attirer l’air à lui, comme pour appeler la vie qui manquait à ce lieu, la mort happant la vie pour une étreinte fraternelle. Je fis alors quelques pas vers le centre de la salle avant de voir les ténèbres arrivaient. Des sans-cœurs venaient en effet d’apparaître en face de moi : cinq ombres avec un rondouillard d’après les infos et les images que j’avais vu dans les archives de la Coalition. Je me souvenais aussi que les ombres étaient les plus faibles mais qu’il fallait s’en méfier surtout en groupe, et que le rondouillard était invulnérable de devant. Ainsi je devais la jouer finesse… J’aimais beaucoup…

Je fis alors apparaître mon épée dans ma main, une simple épée de longueur moyenne et qui avait un volume assez petit par rapport à certaines, je la voulais assez longue pour pouvoir m’en servir à une ou deux mains tandis que je pouvais l’utiliser rapidement plus qu’avec ma force. La force n’était pas mon domaine de prédilection, je préférais utiliser la ruse et la manipulation pour atteindre mon but plutôt que la force, question de logique. La tristesse ne s’acquiert pas par la douleur. Cela mène à la colère.

Je chargeais sur le plus gros et donner un coup sur son ventre, juste pour vérifier qu’il était aussi résistant que les rapports le disait. Et effectivement mon coup d’épée repartis en arrière sans que je n’aie pu y faire grand-chose. Et alors que je me retrouvais projetais en arrière deux sans cœurs me lacérèrent de coup de griffes. Ma belle tenue était fichue…

Je retombais sur le sol en arrière, je posais une main sur le sol et fis la roue pour me retrouver un peu plus loin du groupe. Je me lançais alors à l’assaut d’un des sans-cœurs pour le transperçait, ceux-là étaient plus faciles à tuer déjà… Mais à peine avais-je finis mon coup que je voyais le rondouillard chargé vers moi. Je n’eus que le temps de mettre mes mains devant mon visage tout en gardant les yeux ouverts, je me suis retrouvé projeté de nouveau mais contre le mur cette fois. Et un mur de grotte des enfers n’est pas lisse… Maudit soit le décorateur…

Cette fois ils commençaient à m’énerver et à me faire sortir de mes gonds, quoique… Je n’affichais toujours aucune émotion mais je le sentais se réveiller, mon pouvoir pris à cette sorcière, je le sentais m’envahir, je ne pouvais pas savoir d’où il venait mais il envahissait la totalité de mon corps, chaque parcelle de mon sang semblait bouillonner et n’avoir qu’une envie : sortir. Sortir par n’importe quel moyen, j’avais envie de déchirer ma peau, qu’on m’ouvre, qu’on m’ouvre la peau et laisse enfin ce pouvoir sortir…

Chaque fois que je le sentais il venait de cette manière, je n’avais trouvé que récemment le moyen de le contrôler : je tandis ma main devant moi et imaginais de l’eau, juste de l’eau, l’eau qu’on boit, l’eau qu’on voit, l’eau polluée, juste un liquide. Aussi je vis jaillir de ma main il filet d’eau qui touchait mes ennemis, les uns après les autres. Sans leur faire de dégâts, juste en les mouillants.
Le pouvoir n’était pas parti, comme un monstre il avait étanché une gorgée de sa soif mais attendait le bouquet final, je levais alors une autre main au ciel et imaginais juste de la foudre. Difficile de l’imaginer, je n’avais presque jamais vu ce spectacle, juste de l’électricité dans les nouveaux mondes, rien de vraiment foudroyant et puissant lorsque j’avais regardé. Aussi cela me pris bien plusieurs secondes pour bien penser juste à cette image. Des secondes qui me valurent encore quelques coups de griffes mais dans ma concentration je les avais oublié, je savais que mon corps n’allait pas les oublier mais mon esprit pour le moment oui…

Je lançais alors mon regard sur les sans-cœurs en face de moi, puis brandissait mon autre main devant moi, je sentis alors la foudre s’échapper de mon corps. Tout le monde croit que lancer un sort est dans danger mais pas ici. Les coups de griffes des sans-cœurs mouillés m’avaient valu d’être moi aussi touché par mon sort de foudre. Les sans-cœurs se prirent le sort de plein fouet et disparaissent après coup tandis que je subissais aussi mon sort, qui certes, n’était pas puissant mais qui rajouter au peu d’eau que j’avais sur moi me faisait ressentir ses effets sur tout le corps. Je me retrouvais alors sur les genoux, je respirais à grand bruit, le sort m’avait permis d’étancher la soif de pouvoir qui avait traversé mon corps mais m’avait aussi affaibli cruellement.

Je me voyais mal continuer ma route si d’autres sans-cœurs approchaient de moi, j’aurais alors plus de mal à utiliser mes sorts, ainsi qu’à bouger. Je me relevais lentement et me posais contre le mur, je titubais alors jusqu’à la grotte noire qui représentait la sortie, puis lançais un sort de soin pour guérir mes jambes principalement. Je n’avais besoin que d’elles pour poursuivre ma mission…

Je marchais maintenant dans un long couloir qui faisait de ceci une grotte, et alors que j’avançais de plus en plus profondément dans les enfers je vis trois sans-cœurs devant moi. De mémoire je reconnus ceux qu’on appelait les lanciers, des sans-cœurs armés de lances qui attaquaient sans relâche l’adversaire. Je n’étais pas en état de combattre ceux-ci aussi je fis appel moi aussi aux ténèbres. Cela était plus facile parce que c’était elle qui était à l’origine de ma puissance et de ma volonté. J’étendis alors mes ténèbres pour invoquer quelques sans-cœurs, des cabots indigo, je les appréciais particulièrement pour leurs aspects, mais ils allaient occuper ces sans-cœurs un moment… Aussi je me mis à courir pour poursuivre ma route tandis que les sans-cœurs s’occuper…

Cette méthode je l’ai utilisé trois fois de suite, les sans-cœurs n’avaient pas perdu de temps pour apparaître tout le long du chemin. Et je devais dire que j’étais finalement agacé de me trouver devant la porte qui menait à l’antre d’Hadès, le jeu en valait la chandelle après tout…
J’avouais quand même que ma tenue n’était pas des plus fameuses pour rencontrer un Dieu, déchirée par des sans-cœurs je ne faisais pas figure par rapport à quiconque, mais je n’allais pas reculer parce que ma tenue était en piteux état…

Je m’avançais alors dans cette salle circulaire, un trône se trouvait en face de moi dans lequel reposait le dieu des enfers Hadès, un homme de fumée avec une tête en feu. Je m’approchais de lui, m’inclinant devant ce dieu, puis m’adressant à lui.


-Bien le Bonjour majesté des enfers, je suis envoyé par la Coalition Noire porteur d’un message pour votre divine personne en ces lieux si inhospitaliers…

Traduction : Je t’apporte un message et j’ai bien galéré pour venir, cela aurait dû être plus accueillant quand même par moindre politesse. Il daigna me regarder et commença à parler.

-Quoi qu’est qu’il y a ? Un humain a réussi à venir ici ? Dis-moi petit tu veux jouer avec la mort ? Je te préviens j’ai un humour mortel !

J’entendais toutes ses paroles, mais aussi les cris de souffrance qu’on entendait tout autour, à croire que les morts aimaient criés leur souffrance au monde. Ou étais-ce de la tristesse ? Les enfers étaient plus sinistres que je ne le pensais, moins de flammes, moins de souffrance physique, donc l’enfer s’attaquait à l’âme de ses habitants. Une information que je retenais pour moi…

-Je suis juste venu vous délivrer un message, après j’ai ordre de transmettre votre réponse, peu importe sous quelques formes qu’elle se présente… Ainsi à la demande de Milady Ariez, la Coalition cherche à s’allier avec vous…

-Pardon ? Le groupe des snobs prétentieux veut s’allier à moi ? Moi qui commande les morts ! Ma réponse sera JOKER ! Votre correspond est injoignable pour le moment, veuillez rappeler ultérieurement…

-Je vous remercie et vous souhaite une bonne tristesse dans ce monde…

Et c’est ainsi que je demandais au vaisseau de me téléporter depuis l’espace à la sortie de l’antre du dieu, cette mission n’avait pas été concluante mais au moins elle était accomplie
more_horiz
J'ai beaucoup aimée ^^ Dans ton texte on sent la tristesse mais aussi le coté noble du personnage qui fait attention aux apparences et une phrase que j'ai adoré c'est celle où tu te plains du décorateur. En plus, tu es modestes ! Pour ne rien gâcher tu as respectés peine, panique et Hadès ^^

Si je vois un défaut c'est que j'aurais espérer que tu rencontres des morts, que tu leurs demandes comment c'est où même qu'il essaye de t'emmener avec eux.

Au final c'est une bonne mission !

45 points d'expérience + 450 munnies + 4 PS (1 Dex/2 magie/ 1force)
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum