Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Présentation de Yuuhi Kurai

.

    Identité

      N o m : Kurai
      P r é n o m : Yuuhi
      S u r n o m : Sombre soleil
      Â g e : 18 ans
      C a m p : Sanctum
      M o n d e d' O r i g i n e : La ville d'Halloween
      R a c e : Humaine

    Descriptions
    P h y s i q u e :
      Yuuhi est tout juste âgée de 18 ans, elle mesure environ 165cm pour un poids total de 48 kg. La jeune femme possède de très long cheveux noir lui arrivant a peut près au milieu de son dos, sa couleur ébène rappelle la noirceur des ténèbres.
      Une peau douce au teint légèrement hâlé presque pâle aux trait fin, lui donnant des airs d'enfant sage et innocente. Des yeux en amande de couleur marron, on peut y lire de la tristesse et une profonde douleur, venant souvent d'un évènement passé... Ses yeux son souvent maquillé de noir ne fessant que ressortir ce sentiment qui se cache au plus profond d'elle.
      Son air de "petite fille" fait souvent en sorte que personne ne se méfie de cette enfant, mais comme dirais « l'autre » gentil n'as qu'un œil... Moi j'en ai deux.

      Yuuhi se déplace avec grâce et légerté, quand on l'observe ont aurait tendance a croire qu'elle ne touche pas le sol. Étrange n'est-ce pas? Peut-être est-ce dû a la façon dont elle marche? Avec une incroyable légerté qui donne cette impression de léviter?
      Yuuhi est resté un peu dans son passé... Notamment dans sa façon de s'habiller, toujours avec cette éternelle tenue d'écolière qu'elle ne quitte que rarement. Une jupe plutôt courte, sans l'être trop bien sur, plissé, de couleurs bleu marine. Son haut, une chemise style "marin", blanc et bleu allant parfaitement avec la jupe. Elle porte des chaussette blanche montant un peu plus bas que les genoux, et des petites chaussures de cuir brun clair.

      Yuuhi est toujours accompagnée d'une marionnette... Mais quel marionnette?... Non pas une marionnette original, une petite poupée de bois et de chiffon attaché a des fils mais bien.. La "fille" si on peut la qualifié ainsi et un peu plus grande que sa "maîtresse", en effet elle mesure exactement un mètre soixante dix-huit. Cette "poupée" ressemble fortement a son possesseur, des trait fins, lui donnant un air enfantin... Elle as un teint tirant étrangement sur le gris, mais n'oublions pas, que ce n'est qu'une marionnette. Des cheveux noir lui retombant avec légèreté dans son dos... Mais comparé a Yuuhi, elle semble menaçante, ses yeux en amande, sa pupille totalement blanche, emplis de haine vous transperce brutalement si vous croiser son regard froid et "tranchant". Ses lèvres pulpeuse et teinte de rouge s'étire souvent en un sourire vilain en coin.
      Sa façon de marcher est différente de celle de sa maîtresse qui ressemble a un signe, et elle... A une poule unijambiste, et oui, sa démarche et celle d'un pantin désarticuler.
      Cette "créature" si ont peut la qualifier de tel n'as pas de nom a proprement parlé, Yuuhi ne lui en as pas donné, ne voyant pas l'intérêt de nommer une chose non vivante.


    C a r a c t è r e :
      Question vis-à-vis du caractère :
      Citez trois mots ou plus qui résument le caractère de votre personnage. Les trois mots qui résument le mieux le caractère de Yuuhi sont, la sincérité, la douceur, et c'est aussi une fille extravertis.

      Yuuhi est une jeune femme, qui n'est pas fausse, elle ne trahira jamais ses amis même si ceux-ci sont très peu nombreux, on peut même les compter sur les doigts d''une seule main, la jeune femme n'aime pas le mensonge c'est pour cela que être sincère c'est la première des choses les plus importante pour elle, vous pouvez tout lui dire, tout lui confiez c'est une jeune femme de haute confiance, n'y ra jamais dévoiler vos secret même les plus intimes, en même temps à qui voulez vous qu'elle aille les rapporter? Vu que c'est plutôt une jeune femme solitaire accompagner toujours de sa marionnette qui n'as aucune parole... Ensuite c'est une jeune femme douce, même si elle laisse paraître quelques saute d'humeur et aussi des envies de meurtre mais si vous ne lui voulez aucun mal c'est une femme qui aime la vie, et qui respecte tout les êtres qui vivent sur terre, par êtres vivant je parle bien sur des fleurs, des animaux, de toutes la nature qui l'entoure... Yuuhi est une jeune femme extravertis, elle croque la vie à pleine dents, ne se démoralise jamais, ne recule jamais devant un obstacle, elle prend le temps de réfléchir à toutes les solutions qui s'offre à elle, possédant une joie de vivre hors du commun et un sens de l'humour très mais vraiment très minable, et oui on ne peut pas avoir que des qualités, elle a aussi ses défauts même si ceux-ci sont pitoyables... Elle rit pour un rien, mais elle sait être sérieuse quand il le faut.


    Décrivez le style de combat de votre personnage. Utilise-t-il la magie, est-il agile, fort ? Que cela soit complet.

    Yuuhi a un style de combat, pour le moins étrange. Elle ne se bas pas, non du tout, elle "laisse" le sale boulot a sa marionnette certains dirait, mais c'est bien loin de cela. Yuuhi possède une grande force mentale et contrôle grâce a la pensée sa marionnette, mais ce n'est pas de tout repos. Il lui faut une concentration maximum, et ne dois pas être déranger, il suffit qu'elle soit un peu "perturbé" pour perdre la connexion et laisser la marionnette sans vie sur un champ de bataille, c'est pour cela qu'elle est souvent assez loin de 'endroit ou se passe la confrontation, a l'abri.
    La marionnette n'est pas très rapide, ça démarche désarticuler ne l'aide pas beaucoup, mais sa force accru compense son manque d'agilité et de rapidité.
    Bien sur Yuuhi connais quelques sort pour sa défense, le faite de créer un bouclier, pouvoir projeter un ennemie et le pouvoir de se soigner, voilà surement la magie qu'elle sais utiliser en même temps que sa marionnette.
    Sa marionnette se bas exclusivement au corps a corps, elle sais manier des armes, n'importe lesquels surement une des plus belle spécialité de celle-ci, elle peut désarmer son ennemi et utiliser son arme pour l'achever, quel qu'elle soit, épée, dague, sceptre ou autre...


G r a d e . v i s é :
    Je vous laisse l'honneur de me gradée selon votre convenance.

H i s t o i r e :
    Yuuhi est née il y a dix-huit ans de cela, dans la magnifique ville d'Halloween, d'une mère et d'un père, non sans déconnais c'est vrai? Et ben oui, que c'est vrai bon maintenant tu me laisse continuer mon histoire... Bon ou en étais-je? Ah, oui, Yuuhi vu le jour durant un soir d'hiver, il fessai très froid cette nuit là, oui vraiment très froid, le docteur ne pu aider la mère de Yuuhi à la mettre au monde car le temps ne lui avait point permis d'arriver à temps, (Yuuhi arriva bien plutôt que prévu au monde) et oui c'est en mettant la jeune demoiselle que cette femme mourut un destin bien triste commença alors pour la jeune femme... Son père prit soins d'elle durant les premières années de sa vie, mais il ne lui donnait point d'amour dont une enfant rêve d'avoir, il la nourrissait , la changeait, car un nouveau né ne pu faire ce genre de chose tout seul, il l'habillait mais pas comme un bébé normal, il avait découper grossièrement une robes dans un vieux draps, c'est tout ce qu'elle eut comme vêtement durant sa jeune enfance. Les années passèrent la jeune enfant devenait une jeune femme d'une dizaine d'années, devenant de plus en plus belle en grandissant et comme celle-ci pouvait se débrouiller toute seule, son père la traiter comme une moins que rien, il disait que c'était l'enfant du diable, il l'avait renier il y a bien des années de cela enfaite depuis la mort de sa mère c'est à dire depuis sa venu au monde... Âgé tout juste de dix ans, Yuuhi voulu aller à l'école comme toutes les enfants de son âge mais son paternel, ne voulait point qu'elle mette le nez dehors, elle n'était pas digne de se montrait au autre personne, c'était une moins que rien selon cette homme... Une nuit alors que son père avait encore trop bu, la jeune fille désobéit à celui-ci, elle se vêtue de ses vieux vêtement qui était toujours trop court pour elle et qui lui donnait l'air d'être une servante et prit une couverture qui sentait le chien qu'elle mit autour d'elle et sortit de la demeure de l'homme qui était son père... C'était la première fois en dix années qu'elle mit les pieds dehors, ses yeux s'émerveilla pour la toute première fois elle se senti vivre enfin, elle avait l'impression de vivre un rêve, oui un rêve des plus magnifiques. Mais se rêve se transforma en cauchemars, mais laissons encore un peu de temps à la jeune femme...
    Vision par le père...
    "Son père ivre se réveilla regarda, cherchant cette fille dans toute la maison, mais elle n'y était pas... Cet homme sorti à sa recherche demandant à plusieurs personnes qui auraient étaient susceptible de la croiser, c'est comme il le penser une personne l'eut aperçut environs cinq minutes avant son arriver, c'est alors que celui-ci parti en direction que lui avait indiquer cet homme..."

    Yuuhi était encore en vadrouille regardant et appréciant chaque vision qu'elle pouvait apercevoir. Traversant la magnifique ville d'Halloween de long en large et en travers, appréciant la lumière de la nuit, les étoiles qui y brillaient la rendait encore bien plus belle et la lune quelle merveille, si blonde, si ronde et si chaleureuse aux yeux de la jeune demoiselle... Mais ce monde de rêve va vite être interrompue par un cauchemars qui va durer bien trop longtemps pour cette fille encore si jeune... En effet son père l'eut retrouver et la ramenât à la maison, pour la jeter dans la cave ou elle ne revit plus la lumière du jour ou même de la nuit, seulement des parcelles de lumières lorsque son paternel lui rapporter à manger et un peu d'eau pour qu'elle puisse se laver... Les années passèrent lentement aux yeux de la jeune fille qui devenait de plus en plus délabrer, sa vie se résumer à deux repas vraiment très pauvres par jour, un sceau d'eau pour se laver une fois par semaine, Yuuhi était devenu une pauvre fille horrible à voir, elle ne sentait pas vraiment la rose voir pas du tout, mais bon passons et revenons à son histoire. C'était sans doute un début de soirée ou la nuit avancée, la jeune femme ne pouvais point le savoir, des bruit de pas assez lourd se fit entendre au dessus de sa tête sans nul doute dans le salon de cette demeure, cela se passait en soirée le père de Yuuhi avait encore trop bu celui-ci descendit pour une seule et unique raison celle de tuer sa fille qu'il avait renier depuis le jour de la mort de sa femme qui est plus précisément le jour de sa naissance, et aujourd'hui la jeune femme ne c'était pas rendu compte mais cette soirée était le soir de son anniversaire, ce soir là elle eu fêter ses quinze ans... Cela fessait déjà cinq année qu'elle était enfermer dans cette cave sombre et humide sans voir la lumière du jour... Cette nuit là bien précise allait changer la vie de la jeune femme à tout jamais, son père venait de descende, se dirigeant vers cette fille un couteau en main, Yuuhi se mit dans un coin de la pièce se disant que sa fin était proche, son père était ivre le regard empli de haine filant vers elle comme un fou furieux pour mettre fin à la vie de la demoiselle, mais dans un dernier espoir de survie celle-ci le poussa brutalement et le fit tomber à terre, puis prise de panique elle courut hors de cette cave, hors de cette maison fuyant ce malheur pour de bon... Le lendemain elle c'était réfugier dans un endroit reculer de tout, la jeune femme se sentait en sécurité ici, car personne ne venait en cet endroit reculer et oublier de tous... Les jours, les semaines, les mois passèrent Yuuhi c'était fait fabriquer une petite maisonnette de bois, malgré son jeune âge cette demoiselle avait la maturité d'une personne adulte et très débrouillarde, chassant des animaux, cueillant des fruits en tout genre, elle savait comment survivre, on aurait dit que Yuuhi avait fait cela toute sa vie ce qui n'était pas totalement faux après tout... La jeune femme retrouva un peu de couleur sur sa peau appréciant chaque moment ou le soleil lorsque celui-ci taper doucement sur sa peau si douce et fragile... Yuuhi était âgée maintenant de seize un an qu'elle c'était enfouit de chez son paternel, allant de temps à autre à la ville chercher de quoi se vêtir et c'est un jour en allant faire deux trois course qu'elle apprit la mort de son père, il se serait pendu et aurais laisser une lettre stipulant qu'il avait fait ce geste pour rejoindre sa femme et sa fille, mais la jeune fille n'était point morte au contraire elle était bel et bien vivante, mais il avait du raconter que celle-ci était morte dans on ne sais quel condition, mais cela ne dérangea point la demoiselle, qui n'avait plus d'attache envers qui que se soit...

    Le soir en rentrant de ses "petites courses" habituel, passant par la forêt elle entendu des bruits non loin d'elle, la jeune femme pressa le pas se sentant quelque peu suivit, mais étais-ce simplement un animal ou était-elle vraiment suivit? Ne voulant point se poser de question Yuuhi se pressa un peu plus et là deux jeune homme d'un âge plus avancer que le sien fit irruption devant cette demoiselle, les deux jeunes gens avaient un regard de tueur, un regard dont ont ne peu oublier les visages, les traits foncer, les yeux d'un noir et une rage sans pareil. Un des agresseurs se jeta sur la jeune demoiselle qu'elle était, celui-ci commençant à la déshabiller, la rouer de coup, la jeun femme sentait qu'elle allait se faire souiller, perdre toute traces de puretés, elle se sentait aussi qu'ils n'allaient pas en rester là, ils allaient aussi certainement la tuer après avoir fait leurs petite affaires, terrorisée par cette vision de la chose elle ferma les yeux, qui eux étaient remplit de larmes. Yuuhi ne pu faire d'autre chose, étant faible face à ses deux agresseurs, pleurant à chaudes larmes essayant tant bien que mal de ne pas penser à ceux qu'il allaient lui faire subir. Yuuhi se trouva à moitié nu, les poings liées, ces liens lui coupé littéralement l'arriver du sang, cela lui fessait vraiment mal, mais la douleur n'était point comparable à ce qu'elle allait subir. Priant un Dieu qu'elle avait longtemps oublier vu dans l'état qu'elle c'était retrouver, seule sans famille plus rien, ni personne qui allait se soucier d'elle vu qu'aux yeux de tout le monde elle n'était plus de ce monde, qui allait se soucier d'elle? Personne, oui nul ne se soucierais d'une personne qui se serait fait violer et tuer, une personne sans nom, sans famille, alors que la jeune femme crus tout cela une chose improbable se passa, les deux homme fut mis à terre assez rapidement, les yeux fermer elle ne vit pas comment cela c'était passer, la demoiselle ne vit pas qui était venu la sauver, celle-ci sentit juste un long manteau chaud et réconfortant se poser doucement sur son corps à demi-nu. Lorsqu'elle ouvrit les yeux elle vit trois "personnes" qui lui venaient en aide à elle au moment ou tout espoir semblait perdu, elle regarda ces trois "sauveurs", dont l'un d'eux se tourna vers la demoiselle et lui fit un petit sourire amical, comme pour la rassurer lui faire comprendre que tout allais bien se passer, celui qui la regarda était à l'écart des deux autres personnes, enfin je veux dire en retrait, les poignets liées la demoiselle se camoufla dans ce long manteau de couleur claire, respirant le délicat parfum que celle-ci dégager, elle se sentait enfin en sécurité, fermant doucement les yeux la jeune femme tomba littéralement au sol plongeant dans un profond sommeil...

    Lorsqu'elle rouvrit les yeux, la jeune femme avait des bandage à ses poignets, regardant tout autours d'elle, voyant une grande pièce des fenêtres ici et là, de grandes armoires positionner à quelque endroit de la pièce qui n'était plus vraiment une pièce, mais plutôt une grande chambres, vu que la jeune femme était dans un lit avec des vêtements qui n'était point à elle, celle-ci se leva de ce grand lit de bois orné de gravure et de script en tout genre, lorsqu'elle posa un pied au sol, celui-ci était doux puisque qu'un grand tapis était poser sous le lit, fessant quelques pas vers la fenêtre le sol n'était plus doux, puisque le tapis ne recouvrait pas entièrement la pièce, elle marchait sur un plancher de bois vitrifié. Une fois arriver à la plus grande fenêtre les rayon du soleil caresser doucement son visage blanchit par le manque de lumière durant tant d'année enfermer à l'abri de celui-ci, regardant vers l'extérieur elle aperçut un grand parc recouvert de mille et une fleur, puis un bruit se fit entendre derrière elle de peur elle courut se cacher en dessous de se grand lit. Sous le lit elle posa son regard sur la porte et la elle aperçut des jambes, couvertes d'un long pantalon noir et des chaussures noir ciré à la perfection, ces jambes se diriger vers le lit ou la demoiselle était coucher un peu plus tôt. Une voix se fit retentir et celle-ci résonner dans cette pièces comme une douce mélodie, une voix agréable à entendre et si rassurante qui prononça des paroles réconfortante et aussi que ci cette personne se trouver elle aussi dans une chambre d'un parfait inconnu comme celui-ci il se serait sans nul doute cacher sous le lit comme elle l'avait fait. C'est alors que la jeune femme les yeux remplit de larme et rougit par celles-ci sortit de sous ce lit au bout d'un long moment de discutions de l'homme qui lui avait sauver la vie...

    Un an après ce malheur la demoiselle était âgée maintenant de dix-sept ans, Yuuhi avait désormais une nouvelle famille, l'homme qui l'avait sauver un an auparavant était un maitre dans le maniement des marionnettes un art perdu, l'art dont seul celui-ci maitriser encore à ce jour enfin plus maintenant il n'était plus le seul à savoir maitriser ce don, car il avait enseigner l'art et la manière à le jeune demoiselle qui commencer à devenir une ravissante jeune femme dans toute sa splendeur. Enchainant les études et le maniement de cet art perdu, la jeune femme avait enfin trouver sa place, une nouvelle famille, une toute nouvelle vie s'offrait à elle maintenant. Cet épisode de sa vie ne fut pas plus mouvementé que la vie d'une adolescente tout à fait normal. La jeune femme ne maitriser pas énormément cet art complexe, mais elle arriver tout de même à le maitriser, certes il lui fallait une concentration maximum pour pouvoir diriger les marionnette de son maitre, son nouveau père ou encore son sauveur nommé la comme bon vous sembleras, la jeune femme le prenait comme pour tout les trois à la fois, elle se sentait revivre en sécurité auprès de lui et c'est tout ce qui comptait à présent. Cette année la jeune femme la passa avec le sourire et s'améliorer de jour en jour dans l'art de manier les marionnettes. La fête de ses dix-huit ans approcher à grand pas, son maitre s'enfermer de plus en plus dans son bureau laissant la demoiselle s'entrainait seule, le soir celle-ci n'avait presque pas me droit à une discutions digne de ce nom, car une fois le repas terminer son maitre s'enferma de nouveau dans son bureau. La jeune femme alla se coucher disant un rapide bonne nuit à celui-ci, mais chose qu'elle ne savais pas c'est qu'une fois celui-ci endormi il venait se mettre assis au bord de son lit et l'observait des heures durant le sourire aux lèvres.

    Dix-huit ans déjà, un matin comme tout les autres se leva sur la demeure de son maitre, elle ne c'était pas rendu compte que aujourd'hui serais un jour plus que spécial, certes Yuuhi n'avait point oublier que aujourd'hui elle fêterais ses dix-ans ans, c'est en se pressant de sortir de son lit pour aller dans la chambre de son maitre vêtu d'un pyjama surmonter d'une robe de chambre qu'elle entra dans la chambre de son maitre, mais à sa plus grande surprise elle ne le vit point, il n'y avait qu'une simple marionnette poser sur le lit de celui-ci, avec une enveloppe avec écrit son prénom dessus, s'approchant d'un pas lent, regardant la marionnette qui lui ressemblait étrangement, les yeux perdus, le regard affoler, arriver à hauteur du lit, la jeune femme monta dessus se mettant assis à coter de sa marionnette prenant l'enveloppe l'ouvrant doucement et aperçut l'écriture de celui qu'elle considérait comme son père. Ses yeux se posa sur les mots inscrit sur ce morceaux de papier, qu'elle commença à lire doucement.

    "Ma très chère Yuuhi.

    A l'heure ou tu lit cette lettre je serais déjà bien loin sans nul doute, mais sache que toutes mes pensées seront diriger vers toi, j'aurais aimer être auprès de toi en cet instant précis, car aujourd'hui tu es devenu une très grand fille, sache que je n'ai jamais était aussi fière de quelqu'un autant que je l'ai était à ton égard. Tu as du sans doute t'apercevoir de la marionnette, bien sûr que oui sinon tu ne lirais sans doute pas cette lettre, sache que ceux-ci est mon cadeau d'anniversaire, je sais que je n'ai pas était assez présent ses dernier temps pour la simple et bonne raison que je te confectionner ce merveilleux cadeau rien que pour toi, je ne suis pas un grand artiste, mais j'ai fait en sorte que cette marionnette te ressemble beaucoup. J'espère que ce présent te fera plaisir, je ne sais pas si je rentrerais de cette mission qui m'a était confier, parce que celle-ci pourrait sans doute être la fin, alors j'espère que tu pourras me pardonner mon absence et comme tu es en âge de te débrouiller seule dès maintenant je n'ai plus aucun soucis à me faire.

    Je t'embrasse tendrement.

    Han Yamada"

    Tout en lisant cette lettre les larmes perlas le long des joues de la jeune femme, celle-ci serra la lettre tout contre son coeur sachant que c'était le dernier souvenir qu'elle aurais de son maitre sans oublier la marionnette qu'elle sera aussi dans ses petit bras, la jeune fille resta dans le lit de son maitre toute la journée le quittant que pour aller manger ou autre, elle avait pleurer toute la journée, puis en fin d'après midi elle fit ses valises emportant la lettre de son maitre sa marionnette qu'elle fit marcher près d'elle par la pensé la seule et unique chose dont elle n'avait pas de mal à contrôler et quelques affaires de rechange puis fermant la grande demeure elle s'en alla loin de celle-ci airant sans but précis commençant sa toute nouvelle vie de marionnettiste.


Les Questions
Q u e s t i o n s :

    1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ? Certainement.
    2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ? Après mainte recherche mon choix ce porte sur Néphélé.
    3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ? Fidèle à ses amis, qui ne sont pas nombreux.
    4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.
    5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes. Je vit que pour une seule raison exister.
    6) D’un point de vue objectif, qu’est-ce qui vous semble être votre point fort, votre point faible ? Mes points fort j'ai beaucoup d'imagination je peut faire des pavés en Rp, mais j'ai un énorme point faible c'est l'orthographe et la conjugaison...
    7) Pourquoi incarner ce personnage ? Parce que j'aime créée et jouer des personnages qui me sont propres.
[/list]


Dernière édition par Yuuhi le Lun 28 Fév 2011 - 20:49, édité 2 fois
more_horiz
Ta fiche est finie?
more_horiz
Non toujours pas gomen T_T. Je vous le direz quand elle seras fini.
more_horiz
Attention les yeux ma fiche et enfin fini oui oui vous ne rêver pas elle est bel et bien fini ^w^ donc UP.
more_horiz
    Bonsoir ^^.

    Sans prologue, je passe par commenter.

    Abordons directement le point le plus dommage dans ta fiche. Bah... Je ne t'apprends rien, tu le sais et tu l'as avoué. Mais ton niveau d'orthographe est franchement bas...

    Néanmoins, ce n'est pas de ça que je veux parler mais des exemples flagrants de... Je ne vais pas appeler ça de la mauvaise volonté... C'est probablement que tu ne donnes pas assez d'importances à tout cela.

    "Ah, oui, Yuuhi vu le jour durant un soir d'hiver, il fessai très froid cette nuit là, oui vraiment très froid, le docteur ne pu aider la mère de Yuuhi à la mettre au monde"

    Il y a un mot dans cette phrase qui me prouve que pour l'orthographe et la grammaire, tu fais trop peu d'efforts. "Il fessai"
    Il fessai est un verbe qui n'existe pas. Sous Word, il ne passerait jamais sans être surligné. Car réellement, on ne peut pas le placer dans une phrase.

    Alors oui, les mots comme "pu", "vu" sont tous les deux mal conjugués dans ta phrase mais pour moi, ça passe... Parce qu'ils existent sous cette forme en participe passé.
    Mais il fessai et toute faute de ce genre, ça relève de l'inadmissible... Alors je ne suis pas trop chiant à propos de l'orthographe... Mais je vais devoir t'ennuyer jusqu'à ne plus voir ça.

    Passons ^^. J'ai tout sauf envie de faire de la peine, ce soir. Et à côté de ça, c'est vraiment bon, franchement.

    Ton Physique est tout à fait honorable. On tombe un moment dans le bon enfant, qui relève plus du texte mignon que du beau. Mais c'est un style comme un autre. C'est fluide et agréable. Officier.

    Ton caractère est plus court mais meilleur. Quand je vois ton avatar, je ne m'imagine pas du tout ce caractère. Et franchement c'est une surprise agréable. Officier.

    Alors l'Histoire... Tout un truc.

    Alors oui, j'ai compris ta manœuvre ou du moins je suppose. Tu es fan de Tim Burton, en particulier de l'Étrange Noël et naturellement, tu fais un personnage à ta convenance dans ce monde que tu trouves probablement génial.

    Le soucis, c'est qu'à part le fait d'y être né, ton personnage n'a... Excuse-moi pour le terme... Rien à voir avec l'Étrange Noël.

    Je mets cartes sur table, j'ai trouvé que la faire naître dans le Monde d'Halloween, c'était faire naître un loup dans la Terre des Lions. C'est un monde génial pour les fans, on cottoie des animaux sous le cycle du plus fort. Mais moi j'ai envie de faire un loup parce que c'est super classe comme bête.
    Mais le loup, il n'a rien à foutre là... (Je suis une brêle en zoologie mais quand je parle de loup, je parle d'une belle bête des forêts).

    Tu n'as pas respecté les logiques du monde pour ton personnage et pour son histoire. Qu'il n'ait pas l'apparence d'halloween, je peux comprendre, t'as peut-être pas envie de ressembler à un mutant. Mais alors...
    Mort de la mère... On la revoit plus. Pas de squelette vivant, pas de mère morte-vivante...
    Le père dit de sa fille qu'elle est l'enfant du diable. Le truc qui serait un compliment dans le Monde d'Halloween. J'aime pas spécialement mais je me doute, j'ai vu le film... Mais si ton personnage fait Tim Burton, il ne fait pas Monde d'Halloween.

    Alors toute la tragédie qui tourne autour de la fille, ça correspond pas à l'absurde et à la joie de ce monde, je regrette.

    Ce qui est le plus dommage, c'est que si elle était née dans le monde de la Bête, je te mettais Commandant facile, tout aurait collé sans problème.
    Parce que le reste est excellent. Franchement très bon. Je prends la scène du viol. Ça tue. L'apprentissage, très bon. Bon pour le père, y a juste le fait qu'il la traîte comme un chien, qu'il la renie depuis toujours... Et malgré ça, il veut qu'elle reste chez lui. C'est passe moyen. Mais c'est pas important ^^.
    Capitaine.

    Cela te fait... 3 + 3 + 5 = 11 /3
    3,6...
    Malheureusement pour le problème d'orthographe cité plus haut.

    Je te donne le grade d'Officier.
    Garde tout de même en tête que ta fiche était bonne même si j'ai pu te paraître dur.

    Fiche validée et toutes conneries du style.


_______________________________
Yuuhi Kurai alias le sombre soleil [Finis enfin] Fa8a4550a89afaabf23a
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum