Derniers sujets
Poupées d'automneHier à 13:07DeathExcavation perverseJeu 12 Déc 2019 - 18:33Huayan SongRécolter ce qui a été seméJeu 12 Déc 2019 - 17:12DeathL'étoile des vœuxJeu 12 Déc 2019 - 16:01DeathZelifrax "Gnomius" OmbrageâmeMer 11 Déc 2019 - 18:20Gnomius OmbrageâmeBienvenue à la Ville d'HalloweenMer 11 Déc 2019 - 16:25Irelia AlishinaRepas entre TaoïstesMer 11 Déc 2019 - 10:48Huayan SongUn Temple en l'honneur des Arts - IIIMar 10 Déc 2019 - 20:03Irelia AlishinaInfiltration RetardéeMar 10 Déc 2019 - 19:03Huayan SongChroniques de la Cité Interdite - AmbiguïtéMar 10 Déc 2019 - 16:27Huayan SongRedoubler de ReflexionLun 9 Déc 2019 - 11:53LenoreLe cours va commencerLun 9 Déc 2019 - 11:32Huayan SongClair de LuneLun 9 Déc 2019 - 11:27LenoreLe menu à 7,90Lun 9 Déc 2019 - 11:04LenoreSi seulement...Lun 9 Déc 2019 - 10:47Lenore
Roxas
Roxas
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue3739/3500Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (3739/3500)

XP :

le Ven 12 Nov 2010 - 22:21
    Aujourd’hui, jour mémorable. Première mission avec Xion au Jardin Radieux. La mission était simple mais Marluxia avait bien précisé qu’il pourrait y avoir un quelconque danger.
    L’ancienne forteresse de Maléfique… lieu délabré empli de sans cœurs et théâtre de multiples batailles… Ce lieu ne plaisait pas vraiment a Roxas mais il faudrait faire avec… Après les derniers préparatifs a la citadelle, Roxas alla chercher Xion dans ses quartiers avant de partir pour leur destination. Arrivé devant l’immense porte blanche, la Clé du Destin frappa trois coups secs a la porte avant d’entendre un bruit ressemblant a un « J’arrive ! ». Roxas ouvrit un portail menant au Jardin Radieux et y invita Xion. Quelques secondes plus tard, le portail se refermait sur les silhouettes sombres.


    C’est au sortir du couloir de cristal, au précipice de ténèbres, que le portail apparut. Roxas et Xion sortirent donc et se tenaient sur le rebord du gouffre. Le ciel était comme toujours d'un orange clair et en baissant les yeux, Roxas vit que la vallée au pied de leur perchoir était in habituellement vide, celle ci pourtant réputée pour être emplie de sans cœurs. Ils devaient descendre dans le gouffre pour le traverser et y ressortir quelques lieues plus loin. La descente fut assez aisée bien que la pente soit raide et jonchée de roches de diverses tailles. Les similis glissèrent le long des roches bleues, laissant dans leur sillage une fine trainée de poussière. Une fois dans le vallon, il n’y avait toujours personne… Ce silence inquiétant perdura quelques minutes le temps de la traversée. La montée se passa sans problèmes. Roxas demanda une pause, ce que Xion accepta. Ils s’assirent donc sur ce qui semblait être des pierres. Le silence perdurait depuis l’arrivée dans ce monde, aussi Roxas décida de le rompre.

    Tu es déjà venue ici, dans ce château ? Tu le connais un peu ?

    Le numéro XIII n’eut le temps de finir sa phrase qu’un poignée de sans cœurs débarquèrent de nulle part. Ils n’étaient qu’un léger bataillon de six ombres, disposés en arc de cercle et bien prêts a en découdre.

    Bon ca fait trois chacun non ? dit Roxas avec un sourire. Xion acquiesça d’un signe de tête et invoqua son arme. Roxas fit de même et le combat commença. Les ombres n’avait pas vraiment le sens du partage, aussi il fallait être vigilant pour la sécurité de son équipier. Le simili de Sora parait avec sa main droite et attaquait avec sa main gauche, tout en gardant un œil sur Xion au cas où… Finalement, elle s’en sortait plutôt bien. Ce n’était que des ombres après tout, ombres bientôt renvoyées aux ténèbres.

    Après le combat, les deux similis continuèrent leur route jusqu'à arriver aux chutes ascendantes. Ces chutes d'une extrême beauté avaient l'étrange particularité de monter au lieu de descendre, d'où le nom. Plusieurs petites plateformes de pierre blanche lévitaient au dessus du sol transparent. Certaines étaient comme ensorcelées car elles étaient en perpétuel mouvement. Une petite séance d'escalade où sauts et courses se succédaient débuta. Diverses chutes retarda notre duo. Après de nombreuses tentatives, ils réussirent a arriver aux hauteurs des chutes. Un interrupteur figurait sur une plate forme et grâce a une légère pression dessus. Une énième plateforme-navette apparut, emmenant enfin Xion et Roxas aux portes du château.

    Les portes du château... Celles-ci donnaient le vertige rien qu’a leur vue, tant elles étaient grandes. Le haut de la forteresse disparaissait dans les nuages brumeux et noircis qui eux même disparaissaient dans le ciel orangé. Roxas poussa péniblement la porte et y dirigea ses bras pour faire signe a Xion d’entrer.


    Je t’en prie, les femmes d’abord…



Dernière édition par Roxas le Dim 21 Nov 2010 - 10:46, édité 1 fois

_______________________________
Ballade au château [PV : Xion] Signature
Hyun Na Hee
Hyun Na Hee
Équilibriste sentimentale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue24/345Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (24/345)

XP :

le Dim 14 Nov 2010 - 10:38
Enfin une mission avec Roxas ! Je l’attendais depuis longtemps, ce jour-là. En fait, j’attendais surtout une occassion de lui parler tranquillement, et le meilleur moment pour ce genre de cas, c’était pendant les missions. Mais bizarrement, je n’avais pas eu le courage d’en demander une avec lui moi-même… J’avais peur que l’on me la refuse parce que je ne valais rien, mais surtout, j’avais peur de sa réponse… Peut être qu’il ne voulait pas de moi comme partenaire parce qu’il m’en voulait pour X raison…

Mais ces raisonnements sont révolus. Roxas m’avait proposé de partir avec lui, preuve qu’il voulait encore de moi malgré ce que je lui avais fait. Et dans quelques minutes, je serais avec lui sur le route du château d’une certaine Maléfique. Marluxia avait refusé que l’on y aille pour se prélasser au soleil – même si c’en était pas mon attention – alors il a choisi une chasse au Sans-cœurs à deux tout en explorant le palais. Cela m’allait. Il me donnait une occassion de visiter cet endroit mystérieux. Mais la chasse au Sans-cœur, ça allait un moment. Après le Darkside, je préférerais avoir affaire à des recherches d’emblèmes ou d’indices plutôt que de devoir récupérer des cœurs encore une fois. Les Sans-cœurs, ça commencent à m’en sortir de partout. Mais va falloir que je fasse avec.

Toc toc. Je me précipite vers la porte en lâchant un « j’arrive » presque inaudible, me mélangeant les pieds avec mes draps. Je me Juste avant de franchir le seuil de la porte, j’inspirais un bon coup, puis traversa ensuite le portail que Roxas venait de créer.

De l’autre côté, un énorme fossé apparut sous mes yeux. En bas, tout en bas, il n’y avait pas l’ombre d’un ennemi, ce qui ne me rassurait pas vraiment. Les environs étaient fait d’une éternelle pierre de couleur bleue. Je ne pus examiner les alentours plus longtemps car, voyant le simili commencer à descendre la pente, je l’ai suivi sans poser de question. La descente se fit facilement, mais surtout silencieusement. Seul le bruit des pierres qui roulent et crissement de notre poids contre la roche se faisait entendre. Pas un son ne fus émis ni par lui ni par moi tout le long. Une fois descendus sur une terre plus stable, le numéro XIII reprit la marche quelques minutes pour remonter une autre pente plus loin, mais dans l’autre sens. Celle-ci se fit donc en sautant de rochers en rochers et en escaladant rapidement. Arrivé au sommet, Roxas lui demanda de se reposer car ils venaient de faire un bon moment de marche, ce qui les avait quelque peu fatigués. J’acceptai. On s’assit donc sur de gros rocher bleutés, toujours dans le silence.

Je ne savais pas quoi lui dire. J’avais peur de dire quelque chose de travers, quelque chose de complètement à côté de la plaque, ou alors quelque chose dans le vide… La réponse aussi me terrifiait. Il pouvait bien me mettre un vent, comme il pouvait me hurler dessus. Bien sûr, il n’y avait pas que le négatif qui était possible, le positif était tout aussi probable. Mais je ne voulais pas me risquer là-dessus.
Finalement, la clé du destin mit fin à mes tortures mentales en me demandant si je connaissais notre destination, soit le château de Maléfique.
J’aurais voulu lui répondre avec mon plus beau sourire « Je suis venue ici l’autre jour, mais je ne connais pas son histoire ». Mais c’est bien entendu à ce moment-là que les Ombres ont décidés d’arriver, comme par pur hasard. Au nombre de six, elles avancèrent vers nous d’un pas rageur. Pas de bonne humeur, ces ombres…

Bon ca fait trois chacun non ?

Je le regardai – non, ce n’est pas le fait qu’il sache calculer qui m’a fait détourner la tête -. Le fait de vouloir partager les proies me faisait plaisir. Il aurait bien pu ne rien dire et foncer tête baissée sans se préoccuper de moi. Fin bon, cela me faisait très plaisir.

Je hochai donc la tête de haut en bas et pris ma Keyblade entre les deux mains. Roxas avait choisit de faire un combat à mains nues au corps à corps. Je décidai d’en faire pareil, mais avec ma Keyblade. Je courus donc en direction des ombres en même temps que le XIII. Voyant que les ombres ne s’étaient divisées en 2 comme l’avait suggéré Roxas, j’en déduis que, soit les ombres n’avaient pas d’oreilles, ou du moins, ne s’en servait pas, soit cette tactique ne leur convenait pas, ou alors elles ne comprenaient pas ce que cela voulait dire. Dans tous les cas, le partage se fera sans leur aide.
Tout en combattant à l’aide de mon arme, j’observai le style de combat de la Clé du Destin. Auparavant, je faisais souvent équipe avec lui, j’avais donc pas mal d’occassion de voir ses faiblesses et points forts. Mais depuis le temps, il avait très bien pus développer une nouvelle tactique ou simplement s’être amélioré. C’était ce que je guettais.
Le jeune homme se servait d’un de ses bras pour parer les attaques de ses adversaires tout en utilisant l’autre pour les attaquer. C’était une technique basique, mais efficace. La preuve, il en avait déjà presque fini avec ses proies.

Mon dernier résonna en même temps que celui de Roxas, chacun sur le survivant. Leurs cœurs s’élevèrent au ciel avec une petite trainée scintillante. Quand ils furent hors de vue, le simili et moi reprîmes notre balade. Quelques minutes de marche après, ce qui se présenta sous mes yeux m’émerveilla. De magnifiques cascades d’eaux brillantes sous l’eternel soleil couchant remontaient vers le haut, ce qui m’étonnait énormément. Des pierres de couleur blanches cette fois flottaient au dessus d’un sol translucide et certaines même se déplaçaient seules, comme enchantées. Et ses pâles plaquettes, c’était le chemin que nous allions emprunter.

Nous commençâmes à sauter de plaques en plaques, attendant le moment propice pour nous lancer. Souvent, des chutes d’eau nous empêchèrent de passer, ce qui nous obligeait à faire marche arrière et trouver un autre chemin. Nous avons dû perdre une bonne demi-heure à cause de cela. Enfin arrivé au sommet, un interrupteur les attendait. Le simili appuya légèrement dessus, ce qui fit venir une dernière plaque couleur neige. C’était la dernière ligne droite. Ils montèrent dessus, terminant ici leur ascension...
Ils étaient maintenant en face des imposantes portes de la forteresse. Celui-ci était tout aussi énorme et majestueux que ses portes, tellement qu’il rejoignait le ciel orangé et ses nuages.
La clé du Destin ouvrit les portes sans hésitation et m’y invita d’un mouvement de bras :

Je t’en prie, les femmes d’abord…

Cette demande me titilla. Marluxia m’avait adressé la même phrase à quelques détails près. Mais il y avait ajouté une remarque assez vexante, telle que le mot marionnette. ‘Fin bon, je m’étais déjà fait mon avis la dessus sur le moment, pas besoin de recommencer.
Je pénétrai donc dans le grand bâtiment. Depuis ma dernière visite, rien n’avait changé. Meubles, chandelles, tableaux, tables et chaises, mais surtout poussière. Je marchai tranquillement, Roxas sur les talons. D’ailleurs, je ne lui avais pas encore répondu. Fallait quand que je le fasse. J’aurais pu lui donner ma réponse pendant sur les plaquettes, mais il avait eu l’air tellement concentré sur le trajet que je n’avais pas osé.
Je me retournai.

-Non, je ne connais pas ce château, je l’ai visité juste une fois, mais je n’ai pas pu le faire en entier, lui dis-je le plus simplement possible. Et toi, tu le connais ?

Et une fois de plus, des Sans-cœurs arrivèrent. Ils voulaient vraiment nous déranger... On avait plus le droit de discuter maintenant ?! Exaspérée, j'observai nos nouveaux adversaires. Ceux-ci n'étaient pas au nombre de six comme tout à l'heure, mais neuf. Ce n’était pas divisible par deux, ce chiffre-là. Je décidai donc d’en prendre un de plus.

-Bon, cette fois, j’en prends un de plus d’accord ?

Mon interlocuteur me sourit, signe d’accord pour moi. Je n’attendis pas plus longtemps et allai à la rencontre des Sans-cœurs. Ceux-ci, plus stratégiques que les précédents, choisirent de me prendre pour cible principale. C’était une stratégie intelligente quand on était plus nombreux que l’adversaire mais cela avait aussi un défaut. Ils étaient tous regroupés. Je rejoignis mes mains ensemble pour concentré ma magie en un seul point, attendant que les Sans-cœurs s’approchent plus près. Quand 3 ombres furent à 3 mètre de moi, j’envoyai un sort de vent, ce qui les projeta sur le mur d’en face. Deux d’entres eux finirent en fumée, mais le survivant, plus costaud que les autres, retomba à terre, maintenant en colère. Celui-ci ce précipita sur moi vivement avec l’intention de me déchiqueter. J’esquivai rapidement sur le côté et lui assénas un coup de Keyblade. L’ombre rejoignit ses compagnons dans un soupir. Il m’en restait maintenant deux. Je jetai un regard du côté de Roxas. Il n’avait pas l’air d’avoir de problème. Je ne lui accordai pas plus de temps car mes dernières se défoulaient sur moi, furieuses d’avoir perdu les leurs. J’esquivai quelques unes de leurs attaques pour leur faire plaisir – elles avaient bien besoin de se défouler sur quelqu’un -, mais cela commençait à m’épuiser. Je pris un peu de recul, puis me projetai sur elles, utilisant ma vitesse et la force de mes bras pour porter le coup. PAM ! Elles aussi furent envoyées dans l’autre monde.

J’attendis que Roxas me rejoigne, car celui-ci avait réussi à appâter ses quatre proies plus loin pour éviter une collision possible entre nous.
Quand même… Je trouvai ça bizarre de ne croiser que des Ombres… Quelque chose devait se planquer dans ce château. Marluxia nous avait d’ailleurs prévenus que ce serait possible. J’espérais que cela n’était tout de même pas trop gros… Pas autant qu'un Darkside du moins...
Roxas
Roxas
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue3739/3500Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (3739/3500)

XP :

le Dim 14 Nov 2010 - 16:10
    Lorsque Xion entra dans la forteresse, Roxas la suivit de quelques mètres. Au bout du long couloir obscur, ils arrivèrent dans le hall d’entrée. La fontaine au milieu de la pièce ne coulait plus, elle était même brisée. Les ravages du temps avaient usé a peu près tout ce qui pouvait l’être. Xion, toujours en tête entra donc la première. Elle fit quelques pas et s’arrêta pour observer les divers recoins de la pièce. Au premier abord, il n’y avait rien de suspect dans le château étonnement calme. Bien sur, ce calme serait bientôt troublé.

    Cependant, le calme (qui ressemblait plutôt a un froid) qui s’était installé entre les deux similis inquiétait Roxas. Qu’avait-il pu bien faire de mal au point de se mettre Xion a dos ? Elle était son amie bien que cela soit le sujet de plusieurs moqueries a la citadelle, (je vous passe le couplet sur les cœurs, vous le connaissez aussi bien que moi), et il serait toujours là pour elle.


    -Non, je ne connais pas ce château, je l’ai visité juste une fois, mais je n’ai pas pu le faire en entier, lui dis-je le plus simplement possible. Et toi, tu le connais ?

    Cette phrase soulagea le numéro XIII. Entendre Xion parler pour la première fois dans ce monde le surprit agréablement. Il avait bien tenté de rompre le silence avant les chutes mais des sans cœurs apparurent coupant l’ébauche de discution. C’est en prenant une bouffée d’air pour répondre qu’une nouvelle escouade de sans cœurs apparurent.

    *Decidement…*

    On pouvait compter neuf ombres. Ces dernières restèrent groupées en faisant des proies faciles. Roxas invoqua son arme et partit a l’assaut.

    -Bon, cette fois, j’en prends un de plus d’accord ?

    Stoppé net par l’intervention de Xion, il tourna la tête vers elle et acquiesça d’un signe de tête amical. Les ombres décidèrent de prendre Xion comme seule cible alors Roxas en détourna quelques unes histoire qu’elle ne soit pas la seule a s’amuser.

    Le simili fut donc encerclé par le petit groupe d’ennemis et s’en débarrassa non sans mal cette fois ci. Ils étaient plus farouches et plus stratégiques que les précédents. Roxas passa a l’offensive et élimina un sans cœur d’un coup bien placé. Les deux autres furent pris d’une rage et se jetèrent sur le maitre de la keyblade. Une griffe vint se planter dans sa joue laissant une légère entaille. Un sort de feu suffit a les faire disparaître et c’est la joue sanguinolente que Roxas revint vers sa co-équipière.


    Ca va ? Pas trop de mal ?

    Xion répondit par la négative et après un léger dialogue nous pûmes reprendre notre chemin. Nous emprumtames un escalier situé sur la gauche de la salle et atteignîmes l’étage supérieur. Une tour se présentait a nous, avec plusieurs issues et passerelles fragilisée par le temps. Roxas avait déjà eu affaire a cette tour lors de sa dernière visite. S’approchant du bord, il remarqua au fond du gouffre les quelques passerelles instables qu’il avait fait chuter auparavant.

    Bon, va falloir monter tout là-haut… Fais très attention aux passerelles, elles sont instables et chutent facilement, mieux vaut se dépêcher.

    Roxas esquissa un denier sourire avant de sauter sur une passerelle on loin de là. Par chance, celle ci tenait encore sur l’axe ce qui en fit une place sure.


    Celle ci est sécurisée tu peux venir. Mais n’attends pas très longtemps avant de me suivre car si il n’y a plus quoi sauter dessus, on est mal.

    Pour accentuer ses paroles, Roxas fit un signe de la main a Xion. Celle ci monta sur la plateforme aisément et fit un signe de tête pour dire a Roxas de continuer sa route. Il sauta sur diverses plateformes branlantes sans pour autant chuter. Jetant un rapide coup d’œil en dessous de lui, il put voir que la moitié de la tour était déjà recouverte d’obscurité. L'ascension allait vite mais la chute pourrait très bien surgir d’un moment a un autre. La pause prolongée de Roxas, laissa un trop lourd poids sur la passerelle et au moment où Roxas sentit la chute, il était déjà trop tard. La plateforme se décrocha de son axe et fila a travers la tour. Conscient qu’une mort certaine l’attendrait en bas, Roxas devait réfléchir vite a une solution pour s’échapper de ce piège. Ayant dépassé Xion, il lui serait inutile de lui demander son aide, ceci pouvant également la mettre en danger. Examinant très rapidement la situation, il ne vit autre solution que de sauter sur le pilier central et de s’y accrocher. Il exécuta alors et agrippa un ornement. Il planta ses armes et se hissa jusqu'à un palier. C’est avec une vive douleur au bras qu’il atteignit sa destination sous le regard de Xion.


    Ne reste pas là ! Les plateformes sont vraiment pas bien foutues ! Continue de grimper je te rattraperais.

    Les lèvres de Xion bougèrent, certainement pour dire quelque chose mais avec la hauteur, le son ne parvint pas aux oreilles de la Clé du Destin. Elle continua la montée jusqu'à ne plus être dans le champ de vision de Roxas. Celui ci courut sur le pilier central et sauta sur l’une des structures (stables) en pierre. Il sauta a nouveau sur le prochain palier et répéta la chose jusqu’au sommet où Xion l’attendait.

    …. Désolé du retard dit-il d’un air idiot

_______________________________
Ballade au château [PV : Xion] Signature
Hyun Na Hee
Hyun Na Hee
Équilibriste sentimentale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue24/345Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (24/345)

XP :

le Sam 20 Nov 2010 - 20:34
Je vis le détenteur de la Keyblade revenir tranquillement mais avec tout de même une petite griffure au visage. Le sang qui s’en écoulait commençait à atteindre son cou. J’allais lui demander s’il allait bien, mais il fut plus rapide que moi. Sa demande me fit sourire. De nous deux, c’était lui qui s’était blessé, même si ce n’était que légèrement. Mais bon, je ne voulais pas faire mère-poule en allant lui dire « Tu t’es blessé mon chou ? ». Je répondis donc simplement que je ne n’avais rien vu qu’il se portait impeccablement.

Roxas reprit la marche et s’engouffra dans un escalier se trouvant à gauche de la pièce où nous nous trouvions. La dernière marche montée, une grande tour entourée de plateformes qui m’avaient l’air assez dangereuses vues comme ça. En plus de tout ça, un gouffre profond comptait déjà quelques plaquettes en miettes. Quelque chose me disait que si nous prenions le même chemin, il nous arriverait la même chose. Roxas me le confirma d’ailleurs tout en regardant vers le bas.
Pour m’assurer tout de même que c’était possible d’arriver au sommet en un seul morceau, il sauta sur la plaquette la plus proche. Il me fit ensuite signe pour m’encourager à le suivre. Confiante, je sautai à côté de lui et lui fis comprendre que c’était bon pour moi. Il continua donc son chemin rapidement pour ne pas casser son support, tout en faisant discrètement attention à moi.

Mais d’un coup, je vis la Clé du Destin chuter vers le bas dans le craquement de sa plateforme. Je précipitai mon regard comme pour essayer de lui venir en aide avec mes yeux. Heureusement, Roxas avait de bons réflexes et il se projeta vers la grosse colonne pour ralentir considérablement sa chute. Il attrapa un ornement planté pas loin de lui et se remit debout sur un palier. Loin au-dessus, je ne reçus que des petites bribes de ses paroles :

- Ne … fou … ! … plate … grimper … ais.

Cela ne ressemblait pas à grand-chose. Mais le mot grimper me disait de l’attendre plus haut. De là, j’essayai à mon tour de lui transmettre mon message « Je t’attends plus haut ! ». A mon avis, il dut l'entndre aussi bien que moi pour son message... Mais bon, il fallait tout de même que je réponde quelque chose.
Je continuai donc ma route en laissant Roxas se débrouiller comme il le pouvait. De toute façon, que je le voulais ou non, il n’y avait pas d’autre solution que celle-ci. Continuer et l’attendre plus loin.

Au sommet, je ne pus qu’attendre son retour en me torturant l’esprit.
*S’il a chuté, c’est à cause de moi, il faisait très attention à mes mouvements, je l’ai vu. Ou alors, sa plaquette était très très très usée, ce qui aurait pu arriver à n’importe qui de tomber. Ou encore qu’il était super fatigué, ce qui l’a obligé à trop s’arrêter…*

Ce fut après plusieurs minutes que mes tortures purent prendre fin et que je pus voir l’état du maître de la Keyblade. Celui-ci arriva en courant à toute allure et me dit comme toute attente, un peu embarrassé :

…. Désolé du retard.

C’était peu comparé à mes peurs, mais cela me rassurais beaucoup, qu’il puisse me dire ça. Cela me confirmait qu’il allait assez bien pour s’occuper d’autrui. Bon signe pour moi.
Pensant sûrement qu’il ne s’y attendait pas, je m’approchai de lui et lui mis une petite claque dans le dos en lui disant joyeusement :

-Tant que tu es entier, ça me va !

Le jeune homme pris ça aussi joyeusement que le ton que j’avais utilisé et on rit un bon coup, comme pour évacuer le stress accumuler dans sa chute de quelques secondes. Après ce petit coup, l’on reprit finalement la marche encore une fois, Roxas toujours devant. On marcha un petit moment le long d’un couloir sombre et froid tout en pierre et en bois. A l’autre bout, une petite chapelle faite dans la même matière se tenait devant nous. Sur les côtés, des petites pierres de couleur émeraude accrochées en hauteur étaient la seule source de lumière de la pièce. Le reste ressemblait fort au reste du bâtiment. Mais ce qui frappait vraiment, c’était le signe de Sans-cœur sculpté avec du bois couleur d’or, ou du moins de couleur claire. Il était entouré de petits éclair, signe qu’il se déchaînait, ou quelque chose pas loin.
J’observai cette pièce dans les moindres détails, essayant de tous les graver dans ma tête. Tout détail pouvait toujours servir.
Je vis que Roxas essayait d’en faire tout autant. C’est ce moment là que je décidai d’utiliser pour l’interroger sérieusement :

-Est-ce que tu as mal quelque part ?
Roxas
Roxas
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue3739/3500Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (3739/3500)

XP :

le Dim 21 Nov 2010 - 9:23
    J’avais enfin pu rattraper Xion… Je m’excusai du retard et celle ci répondit d’un calme «
    Tant que tu es entier, ça me va ! » . Elle ne m’en voulait pas, tant mieux ! Après une bref arrêt, Xion prit la tête de notre duo. Nous traversâmes un couloir sombre, comportant diverses sculptures. De vives émeraudes ornaient les hauteurs de ce qui semblait être une chapelle. Un énorme emblème de sans cœur dominait la pièce. Pas de doute que cette forteresse avait appartenu aux sans cœurs… Lorsque nous posâmes le pied dans l’achèvement circulaire de la pièce, l’emblème s’activa, faisant apparaître de petits éclairs… Que cela pouvait-il bien signifier ? Une présence ténébreuse ? Ou juste notre passage qui a réactivé un système défaillant ? Nous serions de toute façon bientôt fixés… Cherchant ce qu’il pouvait se passer, Xion me glissa un mot léger et calme comme elle savait si bien le faire.

    Est-ce que tu as mal quelque part ?

    L’entendre me parler ne me surprenait plus, cela me rassurait.

    Non, non… Ça va merci. Juste une légère douleur au bras mais rien de bien méchant.


    J'esquissai un sourire, Xion fit de même. Un calme s’installa alors dans la chapelle. Le calme avant la tempête. L’étrange emblème s’énerva d’un coup et des Soldats (aussi bien volants que terrestres) apparurent. Les deux similis étaient encerclés. Un des leur voulut frapper Xion dans le dos, le lâche… Je sautai sur lui, faisant apparaître mes armes et lui planta dans le ventre. Celui se dégagea. Il ne ressentait pas la douleur ? Venant d’un sans cœur cela m’importait peu. Xion invoqua son arme et se mit dos a moi. Attaquant a tour de rôles, nous faisions de légers trous dans les lignes ennemies. Les soldats volants étaient en parfaire coordination entre eux. Leurs assauts étant difficiles a esquiver, je me contentai d’une parade. Jetant un œil au dessus de mon épaule pour vérifier que Xion allait bien, je baissai ma garde. Un soldat se rua sur moi, je n’eus que le temps d’esquiver sur le coté. Xion était désormais seule au milieu du cercle, a la merci de toutes les attaques. J’attirai un petit groupe dans le couloir pour débarrasser un peu Xion. Je ne mis pas longtemps avant de les détruire. Xion se débrouillait bien, je n’eus pas besoin d’intervenir. La première escouade anéantie, des Déserteurs apparurent, ne nous laissant le temps de reprendre notre souffle. L’ascension m’avait épuisé même si je ne le laissais paraître. Ceux ci courraient dans tous les sens, semblaient désorganisés. Je me retournai vers Xion qui arrivait a suivre. Je me demandai comment elle faisait puis, sans une aucune réponse, j'attaquai un sans cœur. Et comme a l’accoutumé lors d’un combat impliquant les Déserteurs, tous ses petits copains sont arrivés sur moi. Je parai quelques assauts, pas tous, et pus tuer encore quelques ennemis. Dans mon dos, se glissa un énième sans cœur dont Xion se débarrassa a l’aide de sa magie.


    Nous sommes quittes maintenant
    , lui fis-je avec un léger sourire.

    Elle me le rendit et le combat repris son cours. Il ne restait pas beaucoup de sans cœurs et j’espérais qu’il n’y aurait pas de nouvelle vague. Quand le dernier Déserteur fut anéanti, un calme s’installa dans la chapelle sombre. Nous étions a l’affut du moindre geste, prêts a bondir sur une éventuelle cible. La porte se mit a émettre une vapeur noire, opaque.

    * Qu’est ce que c’est que ça ? *
    pensais-je

    Une ombre sortit, puis une autre suivie de plusieurs dizaines. Un flot Ténébreux, s’écoulait depuis la faille nouvellement apparue. Xion restait impassible devant ce flux incessant. Que lui arrivait-il ? J’étais essoufflé, la bataille précédente m’avait affaibli, je ne pourrais donc pas assurer un tel combat… Le numéro XIV commença alors a bombarder les sans cœurs de diverses magies, sans effet visible. Il en découlait tellement qu’une dizaine de pertes n’étaient pas visibles. Nous n’arrêtions pas de reculer devant le flot continu. Le dos au mur, nous n’avions pas d’autre solution que d’affronter le danger. Mais a quel prix ? Bien sur, nous aurions pu prendre la fuite, si nous n’avions pas découvert un passage vers une autre pièce. C’est en reculant et en touchant le mur qu’un clic se fit entendre. Un pan de mur bougea pour laisser un passage. Je regardai Xion dans les yeux, et elle me répondit d’un hochement de tête. Nous filâmes vers ce passage a toute vitesse, envieux de nous sortir de ce pétrin. J’invoquai quelques Samouraïs, pour qu’ils tentent de faire face, et aussi pour les retarder des fois qu’ils leur prennent l’envie de nous suivre. Après un couloir complètement noir, nous nous retrouvâmes dans une énorme pièce. En face de nous se trouvaient deux escaliers montants. Nous nous approchâmes doucement par crainte d’avoir de nouveaux opposants. L’armada de sans cœur, était il le danger dont Marluxia nous avait parlé ? Si oui cela impliquait que l’on y retourne et cette idée ne m’enchantait guère.


    Xion, on peut faire une pause s’il te plait ?


_______________________________
Ballade au château [PV : Xion] Signature
Hyun Na Hee
Hyun Na Hee
Équilibriste sentimentale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue24/345Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (24/345)

XP :

le Sam 27 Nov 2010 - 19:21
    Non, non… Ça va merci. Juste une légère douleur au bras mais rien de bien méchant.

    Roxas me répondit avec un sourire auquel je répondis aussi. Ce fut le dernier bruit avant que le calme ne s’étende dans toute la chapelle. Ce n’était plus un silence lourd et gênant comme avant, mais un silence assez… effrayant. D’un coup, la sculpture d’emblème des sans-cœur se mit à dégager une lueur dorée rassurante, bien que ce qui suivait ne le fut pas du tout.

    Répondant à l'appel de la lumière, des Sans-cœurs à pattes et à ailes nous encerclèrent. La plupart, ceux qui se tenaient debout comme des humains, j’en avais déjà abattus des semblables. Mais quelques uns d’entre eux m’étaient inconnus. Contrairement à leurs compatriotes, ceux-ci portaient une sorte de vieux chapeaux de pilote munis d’une hélice à l’extrémité et d’une paire de lunette accrochée à l’avant, faisant office d’yeux. Ils avaient aussi une paire de botte à bouts ronds à la place d’être pointus et deux ailes symétriques que l’on pouvait facilement tracé à la règle tellement elles étaient droites.
    Malgré tout cela, ces deux créatures similaires avaient la même rage et les mêmes griffes tranchantes qu’elles n’hésitaient pas à utiliser pour nous réduire en petits cubes. D’ailleurs, sans que je ne m’en rende compte, l’un deux s’était faufilé derrière moi et avait voulu me frapper dans le dos. Heureusement, le Simili était là et avait enfoncé l’une de ses Keyblades dans le corps du sans-cœur… L’une de ses Keyblades ?! Depuis quand il en avait deux ? - D’ailleurs… C’était les même que Sora, l’hânteur de mes rêves et faiseur de mes illusions. Il fut aussi source de la plupart de mes ennuis... - L’une était de la couleur des anges et l’autre saupoudrée de suie. Toutes les deux en coordinence, cela devait faire beaucoup de dégâts, je me demandais comment Roxas se débrouillait avec… sûrement très bien.

    Reprenant conscience de la réalité, j’invoquai ma seule et unique Keyblade et me mis dos à Roxas, prenant ainsi une position plus stratégique. Comme cela, l’on pouvait tous les deux remplir notre champ de vision, réduisant à néant les angles morts et pouvant chacun protéger les arrières de l’autre.
    C’était comme ça que l’on engagea le combat. - Xion & Roxas VS Soldats Volants & Soldats Terrestres. Trois… Deux… Un… C’est parti ! – Chacun son tour, nous éliminions des Sans-cœurs et des Sans-cœurs, pour la plupart terrestres. Les volants, par contre, élaboraient une tactique plus intelligente. Laissant leurs compagnons à terre se faire réduire en bouillie, ils en profitaient pour foncer sur nous depuis les airs. Faisant attention à eux, j’esquivai leur assauts en me déplacement légèrement, juste assez pour ne pas m’en prendre un en plein fouet mais certains réussissaient tout de même à me faire des griffures, découpant mon manteau avec. Je ne pouvais pas bouger plus pour les éviter, car si je faisais cela, ça romprait notre cercle et nous serions seuls à protéger notre vie. Je devais résister comme cela un maximum.
    Mais l’un d’eux, plus futé que les autres, utilisa l’inattention de la Clé du Destin pour l’attaquer. Heureusement, celui-ci vit le Sans-cœur à temps et se jeta sur le côté, me laissant seule parmi les Soldats. Sans paniquer, je pris ma Keyblade des deux mains et la fis tourner en rond pour me débarrasser de quelques Sans-cœurs dans un rayon de 1 mètre environ. Certains partirent en fumée, mais d’autres ne se firent que pousser plus en arrière. Ceux-ci, reçurent ensuite une pluie de coup auxquels ils finirent par céder. De l’autre côté, Roxas s’était occupé d’un petit groupe de Sans-cœur qu’il avait réduit à néant.
    Assaut fini… Du moins, le premier…

    La deuxième vague de Sans-cœurs arriva environ 5 secondes après que la première ne se soit fait anéantir. C’était qu’ils ne se décourageaient les monstres !
    Cette fois, ce n’était plus des Soldats, mais des Déserteurs, Sans-cœurs bien plus coriaces que les précédents, enfin, c’était ce que je pensais. En fait, ils n’étaient pas franchement dangereux, c’était juste que si l’un d’eux venait à être attaqué, tout le groupe rappliquait et attaquait sauvagement l’ennemi, après quoi, ils se remettaient à courir dans tous les sens. Cela donnait vraiment le tournis. Enfin bon, fallait bien les détruire pour s’en débarrasser non ?

    J’observai la mêlée. Chaque Sans-cœur courant devait être éliminé. Du coin de l’œil, je vis que le Simili commençait le travail. A le voir, il semblait encore au top de la forme, heureusement, je ne voulait vraiment pas qu'il soit blessé par ma faute...
    Commençant à mon tour la tournée, je pris l’un d’entre eux comme première cible et attendis qu’il s’arrête. Celui-ci prit son petit temps de pose, moment que je choisis pour attaquer avec ma Keyblade. Le Déserteur vola en éclat, laissant la place à ses copains vengeurs. Habilement, je sautai sur la côté, récoltant tout de même un peu de leur rancune sous forme de coup. De là, j’enfourchai plusieurs Déserteurs de ma Keyblade réduisant considérablement le nombre de mon groupe. De loin, je jetai un regard autour de moi à la recherche de Roxas. Celui-ci se tenait non loin de moi, avec lui aussi un petit groupe de Sans-cœur. Mais derrière lui, je vis un Déserteur se faufiler derrière lui pour le frapper dans le dos. Je pris mes jambes à mon cou et lui arrachai le cœur rapidement, évitant ainsi à Roxas un coup qui aurait put lui être mortel. Le Simili se retourna et me dis reconnaissant :

    Nous sommes quittes maintenant

    Je lui fis un petit sourire en coin et le rejoint pour finir ce deuxième assaut. Le cœur du dernier Déserteur s’envola et le silence retomba dans la pièce. J’entendais encore mon cœur artificiel battre à toute vitesse dans mes oreilles, tellement le combat avait été rapide. J’essayais, tranquillement, de le faire baisser de vitesse en inspirant lentement. C’est quand il eut atteint une vitesse pas loin de la normale que la porte se mit à dégager un brouillard noir et épais. Qu’est-ce qui allait débarquer maintenant ? Un Sans-cœur de variété soporifique ou gazeux ? – Je n’en avais jamais vu, mais je pensais qu’ils existaient tout de même…- Cela pouvait aussi être un gros Sans-cœur, ce qui ne m’étonnerait pas vu la quantité de Sans-cœur qui avaient débarqué il y a quelques instants.

    Ce qui finit finalement par sortir se démultiplia en un nombre assez élevé. Par précaution, je leur envoyai dessus ma magie pour réduire leur nombre déjà dès le départ. Malheureusement, les affrontements précédents m’avaient pas mal épuisée et ma magie était considérablement réduite. – Déjà qu’elle n’était pas très puissante, la réduire venait presque à lui donner une puissance nulle. – Mais malgré mes quelques démonstrations de magie, le flot de Sans-cœur avançait toujours, ce qui nous obligeâmes à reculer jusqu’à l'autre bout du mur. J’étais maintenant dos à l’obstacle et face au Sans-cœur enragé. Je savais que nous n’y arriverions pas à bout facilement, il fallait que nous trouvions une sortie de secours. Le numéro XIII finit par reculer le dernier mètre qui le séparait du mur. Etrangement, cela ne donna pas un bruit sourd comme d’habitude mais un clic comme lorsque l’on appuie sur un bouton. Soudainement, un morceau du mur recula, laissant une fente assez large pour qu’un humain puisse passer. La Clé du Destin me questionna des yeux. Sans hésitation, je hochai la tête et il se glissa à l’intérieur, ce que je fis juste après. Pour empêcher ou du moins ralentir les Sans-cœurs, Roxas invoqua des Samouraïs.
    Cela me rappela le test que le numéro VII m’avait fait passer. Invoquer un je-ne-sais-plus-quoi. C’était le premier que j’avais passé. Le deuxième, c’était le truc des emblèmes. Dans les deux cas, j’avais passé des moments très très… agréables. C’était sûr, courir trois minutes chrono pour des emblèmes et se casser la tête à essayer un truc que l’on ne savait pas faire, tout le monde rêvait de faire ça ! ‘Fin bref, je n’allais pas me souvenir de ça maintenant alors que nous échappions à des Sans-cœurs.

    A la fin du couloir, nous débouchâmes dans une immense pièce tout aussi sombre et noire que le reste. En face de nous, deux larges escaliers montait vers le haut, il devait avoir au moins une cinquantaine de marches… Quelque chose d’important ou du moins spécial devait s’y trouver. J’inspectai la pièce minutieusement pour être sûr qu’aucun Sans-cœur n’allait nous sauter dessus. Derrière moi, le numéro XIII murmura :

    Xion, on peut faire une pause s’il te plait ?

    Je me retournai vers le jeune homme. Celui-ci semblait en effet épuisé. De grosses gouttes de sueur coulaient abondamment sur son front et son manteau noir était tout aussi en lambeau que le mien, laissant paraître ses blessures aux jambes et au reste du corps. Il se tenait aussi le bras droit de l’autre main, blessure qu’il s’était sûrement fait quand il était tombé de la passerelle, dans le fossé. A sa vue, cela raviva mes propres blessures. Je n’en avais pas vraiment de très graves, mais j’en avais un bon nombre, et elles me picotaient la peau. A chaque mouvement, que ce soit des pieds ou des bras, je ressentais la douleur, celle de la couche de peau du dessous, sensible à tout contact possible.

    -Bien sûr Roxas, viens, on va s’asseoir sur les marches là-bas, lui dis-je d’un ton rassurant.

    J’accompagnai le geste à la parole en me dirigeant vers l’escalier le plus proche, faisant des pas qui résonnaient légèrement dans la salle. Je m’assis tranquillement sur la marche en pierre et Roxas me rejoint en s’asseyant lourdement. Voulant le soigner un peu, j’appliquai de légers soins qui étaient à ma portée. Cela n’allait certes pas le guérir complètement, mais cela allait au moins le soulager un peu. Il me répondit un petit merci avec un soupir de soulagement. Cela lui faisait certainement beaucoup de bien. Je lui en prodiguai autant que possible, jusqu’à ce que mes paumes ne puissent plus tenir le coup, gardant tout de même un peu de magie pour moi-même.
    Tout en m’appliquant un peu de magie, je demandai à la Clé du Destin :

    -Dis, tu crois que l’on verra un Sans-cœur géant ici ?

    A l’intérieur, je savais bien que la réponse de Roxas n’allait pas changer ce qui allait arriver. Mon intuition me disait que quelque chose de gros allait débarquer en poussant un horrible hurlement. Je ne m’y fiais pas vraiment, à mon instinct, mais j’étais quasi-certaine que cela allait vraiment se passer. Je voyais bien un truc géant, mais vraiment géant, qui allait arriver d’un couloir tout noir avec l’envie de nous écraser. Je ne savais pas très bien à quoi il pouvait ressembler par contre, mais j’espérais que cela n’allait pas être un truc tout gluant ou trop dur à battre.

    A ce moment-là, Roxas dut commencer à raconter son hypothèse sur la question, mais je n’avais pas vraiment du l’écouter, du moins j'en avais rien retenu. J’étais trop concentrée sur le phénomène qui se présentait devant moi. Là, juste derrière Roxas, à côté de l’escalier de droite, une masse noire venait d’apparaître. Et ceci grandissait à vue d’œil, tellement qu’elle fallit atteindre le plafond de la salle. Le brouillard s’écarta ensuite du Sans-cœur, me laissant ainsi le loisir de l’observer avant de l’abattre.
    Le Sans-cœur était globalement très grand et avait des coloris dans les bleus glace. Bien haut perchés, je discernai trois cornes, dont deux recourbées vers celle du milieu sur sa tête. Il avait aussi de grandes pattes sabotées et musclées, signe qu’il devait se déplacer assez facilement malgré son gabarit. Je devais m’attendre à devoir courir rapidement.

    Le simili du voir mes yeux écarquillés car il se retourna et vit lui aussi la bête désormais prête à commencer un combat. Rapidement, il se mit debout et fit apparaître ses Keyblades, ce que je fis aussi. La créature géante hurla épouvantablement fort, faisant trembler la pièce entière. La bataille était maintenant déclenchée.

    En trois petits bonds, je pris du recul à l’arrière de la pièce. Je voulais d’abord évaluer les capacités de la bête avant de l’attaquer bêtement. Celle-ci n’attendit pas que l’on attaque en premier et elle se lança sur nous. Je m’écartai brusquement et vis l’une de ses patte s’écraser là où je m’étais tenue quelques fractions secondes avant. C’était qu’il voulait qu’on soit la purée de son dîner ! Un peu par vengeance, j’abattis une pluie de coup sur son membre, mais il n’eut pas du ressentir grand-chose, une petite chatouille peut être... De loin, je voyais Roxas lancer des sorts sur le Sans-cœur, il avait plutôt opté pour une tactique magique. Voulant faire quelque chose de plus organisé, je lui lançai fortement pour qu’il puisse entendre malgré le bruit de sabot de la bête.

    -Hé, on opte pour le combat rapproché ou les sorts à distance ?



Dernière édition par Xion le Mar 30 Nov 2010 - 12:24, édité 1 fois
Roxas
Roxas
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue3739/3500Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (3739/3500)

XP :

le Sam 27 Nov 2010 - 21:29
    Le Behemoth… Pendant que nous conversions, un gigantesque sans cœur était apparut dans la salle. Il poussa un grognement sourd qui fit trembler les murs. Imitant Xion, je me relevai des marches et sortit mon arme. Je lançai un sort sur le sans cœur ce qui n’eut aucun effet, a part peut être celui de le contrarier. Et puis, je vis Xion qui fit un large saut sur le coté. Sans reflechir, je fis de même et ne vit que quelques secondes plus tard le Behemoth s’écraser sur les marches. Il avait l’air assez énervé. J’usai alors de ma magie tandis que Xion optai pour une stratégie plus physique. Je tachai de bien viser mes sorts pour ne pas blesser le numéro XIV qui revint vers moi, essoufflée.

    Hé, on opte pour le combat rapproché ou les sorts à distance ?


    J’observai rapidement – et attentivement le Behemoth puis remarqua sa petite corne sur son crane. La pointant du doigt, j’appelai Xion pour lui montrer notre objectif et sauta sur le sans cœur. Je manquai de chuter lors de mon atterrissage a cause des mouvements de son corps. Son dos n’était en effet pas vraiment stable et la moindre chute me serai surement fatale. Rouant de coups la corne grisâtre, je vis Xion me rejoindre sur le dos de la créature et attaquer la même cible que moi. C’est au bout de quelques combos que la corne se mit a luire. Des vagues de foudre concentriques montaient pour se perdre au sommet du pic. Cela ne présageant rien de bon, je poussai Xion hors du Behemoth pour assurer sa sécurité. A ce moment là, plusieurs orbes de foudres apparurent, encerclant le sans cœur. Je m’éjectais du Behemoth lorsque des éclairs relièrent les orbes. Touchant lesdits éclairs, je sentit mon sang trembler en moi puis, je rattéris lourdement sur le sol. J’eus du mal a me relever, une sensation de poids sur mon dos m’en empêchant. J’espèrais plus que tout que Xion aille bien, qu’elle n’avait pas eu a subir l’attaque. Je devais me relever au plus vite, car le moindre assaut provenant de notre adversaire pourrait me tuer. D’ailleurs celui ci se retournait vers Xion. Si j’avais un cœur, celui battrait surement très vite. Puis soudain, une aura de bienfaisance m’envahit, me rendant ma forme. Je me relevai et aperçut Xion qui me faisait un signe de la main. Elle allait bien, c’était le principal. Son expression de gaieté se changea subitement en effroi alors qu’elle réalisait que le Behemoth la chargeait. Tétanisée par la peur, elle ne bougeait pas. Je pris de l’élan et me propulsa devant le sans cœur géant. Serrant mes deux lames, je les envoyai dans les pattes de ce sans cœur le stoppant dans sa charge. Je me retournai et secouai Xion pour la faire bouger. Elle se « réveilla » et courut en haut des marches. Le Behemoth sauta alors vers l’étage me laissant seul au rez-de-chaussée. Je gravis a mon tour les marches et vis Xion sur le dos de notre adversaire, frappant de toutes ses forces la petite corne. Celle ci se mit a nouveau a briller et Xion sauta sur un balcon non loin de là. Le piège électrique se déclencha une fois de plus, sans faire de victime. La numéro XIV était comme déchainée, que lui était il arrivée ? Je repris les offensives aussi, et le combat continua ainsi une bonne dizaines de minutes. Longues minutes. Reprenant notre séquence offensive, Xion s’élança vers le Behemoth qui para l’attaque. Il se servit de ses défenses pour la frapper au vol et elle fut envoyé dans un mur.


    Xion !!

    Celle ci s’écrasa dans un mur, le fissurant, puis tomba a terre le tout accompagné d’un cri de douleur aigu. Je descendis pour aller a sa rencontre, et la retrouvai complètement affaiblie et essoufflée. La soignant elle rouvrit les yeux et me regarda avec ses yeux azur a moitié ouverts. Plusieurs éraflures couvraient son front pâle aussi, je la soulevai et l’emmenai dans un endroit sur a l’abri du combat. Je la posai délicatement sur les pierres du hall puis je retournai vers le Behemoth. J’étais moi même exténué de tous ces combats. Je restai au rez-de-chaussée pour défendre Xion qui, je l’espère se rétablissait peu a peu. Le sans cœur sauta alors depuis l’étage et l’onde de choc me fit chuter. Mes doigts froids lâchèrent mes armes qui glissèrent un peu plus loin. Je vis les énormes défenses scintiller, et me préparai au pire.

    Fermant les yeux et tendant mes bras devant moi, mes keyblades réapparurent dans mes mains, formant une croix de fer. Je bloquai alors le coup de mon ennemi et refoula la pression de ses défenses. Il fut repoussé sur le coté, me laissant le temps de me relever. Ma fatigue m'obligea a me servir de ma lame comme d'une canne. Je titubais, ne pouvais plus courir, j'avais perdu ma mobilité, du moins pour le moment. Je sautai péniblement sur le dos du sans cœur, manquant de très peu de me jeter sous ses sabots et rampait jusqu'à la corne. Sa peau grasse n'aidait pas a saisir des prises mais je réussis a atteindre mon but. J'essayai de scier la pointe de mon ennemi en vain et ses mouvements me firent rouler a terre. Je n'eus juste le temps de voir que Xion n'était plus là où je l'avais laissée avant de heurter le sol. J'étais sous le Behemoth, en bien mauvaise posture... Je murmurais alors doucement, peut être a cause de la peur...


    Xion, je t'en prie... Aide moi...


_______________________________
Ballade au château [PV : Xion] Signature
Hyun Na Hee
Hyun Na Hee
Équilibriste sentimentale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue24/345Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (24/345)

XP :

le Mar 30 Nov 2010 - 17:13
    Roxas eut l’air de réfléchir à ma proposition en observant attentivement le Sans-cœur. C’était en voyant sa corne du milieu qu’il en déduit plus ou moins que c’était notre cible principale, son point faible. Le Simili sauta sur le dos de la bête, manquant de peu de tomber à terre. De là-haut, je me disais que l’on devait y faire bien attention. Le monstre bougeait vite et gigotait beaucoup, on pouvait y glisser facilement. Cela n’allait vraiment pas nous aider.

    D’un saut, j’atterris non loin de Roxas en essayant garder mon équilibre le plus stable possible, puis je le rejoins pour cogner la petite corne. Au bout de nos nombreux coups, notre cible se mit à émettre une douce lumière de la couleur de la foudre. Juste après, des éclairs se formèrent et nous encerclèrent avec le Sans-cœur géant. Je m’attendais à quelque chose de très gros et puissant…
    D’un coup, je fus éjectée du dos du monstre. Je fus poussée très fort, ce qui m’envoya hors du cercle d’éclairs. A la fin de ma chute, je ratterris sur sol en tombant lourdement sur le dos. Le choc me retira une petite plainte sourde. Tomber sur le dos n’avait jamais aidé quelqu’un pour la suite.
    Je me relevai difficilement sur mes coudes, d’où je vis Roxas se prendre de nouveaux éclairs. Rapidement, j’envoyai un rayon bienfaisant de soin dans sa direction. Je me relevai le mieux possible sur mes genoux et lui fis un signe de main complice. J’espérais que mon intervention l’avait bien aidé.

    Soudain, je sentis le sol vibrer sous moi. Je me retournai vers le Sans-cœur et vis qu’il m’avait pris pour cible. Paralysée, je ne pus bouger, et encore moins me relever. Je fermai les yeux, priant pour que le choc ne me tue pas sur le coup. Dans ma panique silencieuse, j’entendis un léger tintillement et le sol s’arrêter de trembler. Je sentis peu après deux mains me secouer dans tous les sens. Lentement, j’ouvris les yeux qui se posèrent sur Roxas, puis sur le Sans-cœur. Je ne savais pas pourquoi, mais je me sentais énergique. Trop énergique. Je me sentais aussi vide, sans trop de pensées pour une fois. Je ne savais pas ce qui m’arrivait. Un coup de rage ? Ou alors… Aïe, mes pensées s’en allaient…
    Sans explication, je partis des bras de Roxas pour me diriger vers le haut des escaliers. Montant les marches quatre à quatre, j’entendis le Sans-cœur me poursuivre dans un grognement d’insatisfaction. Je devinais facilement que Roxas n’était pas loin derrière.

    Maintenant, je me tenais au premier étage, le Sans-cœur déjà prêt à m’aplatir. Je ne pris, cette fois-ci, le temps d’observer les alentours et je sautai une deuxième fois sur le dos du Sans-cœur. Je rejoins la tête qui se tenait à l’autre bout, et repris les combos. Comme je m’y attendais, la corne se remit à briller. Rapidement, je rejoins une balconnière non loin, laissant ses foudres se fracasser sur le sol. Et je recommençai encore une fois, puis deux, puis trois, ainsi de suite. Pendant mon petit manège, Roxas me rejoint, un peu incrédule par mon énergie, ou mon attitude. C’était vrai que je trouvais cela bizarre, moi aussi...
    D’ailleurs, petit à petit, seconde après seconde, je la sentais s’envoler, partir. Et moi, évidemment, je m’épuisais de plus en plus. Mes coups aussi en prenaient un coup, ils se faisaient de plus en plus faibles et imprécis.

    Je repris une énième fois l’enchaînement, depuis le sol. Malheureusement pour moi, c’était la fois de trop. La bête, ayant comprit mon intention, para mon coup et m’envoya valser contre un mur. Le mur lui-même, craqua sous la force et mon poids accompagnés, puis je retombai à terre comme une chiffe molle dans un bruit lourd. Comme le précédent, ce coup m’arracha un cri, mais celui-ci ce fit beaucoup plus entendre. N’ayant plus la force de faire le moindre geste, je laissai le Simili de Sora me soigner et me transporter plus loin, au rez-de-chaussée. Je sentais le carrelage de la pièce. Il était froid, très froid par rapport à la température de mon propre corps. Le combat avait dû le chauffer, sûrement à cause de mes mouvements et attaques répétées…

    Au loin, j’entendais les entrechocs des Keyblades de Roxas contre les cornes du Sans-cœur géant. J’entendais leurs cris, leurs grognements et leurs pas, surtout ceux du monstre. Cela me donnait vraiment envie de me lever. Pourquoi je devrais laisser Roxas se battre à ma place ? Juste parce que je m’étais laissée prendre par la folie ou je-ne-sais-quoi et que je m’étais fait chargée ? Allons bon, d’accord, ce n’était pas rien, mais je pouvais encore faire quelque chose.
    D’un pas décidé mais douloureux, je me mis debout en prenant appui sur ma Keyblade. Finalement sur mes deux pieds, j’avançai doucement vers le premier étage. Chacun de mes mouvements me faisait souffrir et je n’avais plus assez de magie pour me soigner. Il fallait que je combatte avec ce que j’avais, ou plutôt avec ce que je n’avais plus.

    << Aide moi...>> du moins, c’est ce que j’avais entendu. Mais je ne doutais pas que c’était Roxas qui m’avait appelé au secours. Qui d'autre aurait pu le faire de toute façon ? Prenant un peu d’assurance, je pus prendre un peu plus de vitesse. Je les contournai puis rejoint les marches d’escaliers plus ou moins en miettes maintenant.
    C’était assise au pied des marches que je vis Roxas allongé sous le Sans-cœur. Pourquoi ? Comment ? Je m‘en fichais bien. Ce qui se posait vraiment, c’était comment j’allais le sortir de là. Si je n’avais pas été dans cet état, j’aurais pu le sauver facilement. Là, ce n’était effectivement pas le cas. Et j’avais vraiment un problème.
    Sans me montrer, je réfléchis à une quelconque façon de pouvoir le ramener vivant. Il fallait que j’aie assez de temps pour aller le rejoindre, le porter et ensuite le transporter. Et dans tout ça, il fallait que le Sans-cœur s’en aille plus loin ou ne bouge pas, pour ne pas qu’il nous écrase au passage.

    J’avais choisi ma solution. Je ne savais pas si cela allait vraiment marcher, mais cela était simple et assez faisable. J’inspirai à fond, ramassai la pierre d’à côté, puis me lançai. Mon plan était dorénavant en marche.

    Rapidement, du moins, comme je le pouvais, je courus vers Roxas le plus doucement possible pour ne pas attirer l’attention du Sans-cœur. Mais n’étant pas dupe, le monstre se tourna vers moi, les yeux remplis de rage. Le plus fort que je le pus, je lançai la pierre que j’avais ramassé. Celle-ci rebondit sur le mur de droite, ricochant sur la vitre et retombant sur le derrière de la bête. Pendant ce temps, je m’étais infiltré sous le ventre du Sans-cœur, qui celui-ci avait suivi tout le long le parcours de la boulette et avait cru qu’une troisième personne c’était infiltré par derrière. J’avais attrapé le Simili souffrant par le bras et le tirai vers une sortie. Ce fut d’ailleurs tout juste. Car quand nous étions ressortis, le Sans-cœur géant nous surprit et commença à nous envoyer des éclairs. En guise protection, je créai une barrière psychique. Celle-ci reçut aussitôt des foudres qui se fracassèrent dessus. Malgré tout, quelques unes parvinrent à traverser la protection et nous électrifièrent légèrement. Durant ses petites attaques, je me sentais vibrer, comme si le sol en lui-même tremblait. Si cela avait été des secousses plus fortes, j’aurais vraiment été mal…

    Je revins à l’endroit où Roxas m’avait posé quelques instants plus tôt. Je le posai délicatement à mon tour et examinai ses blessures d'un regard. Le numéro XIII avait reçu plusieurs décharges électriques, quoique pas très graves, mais il avait surtout un bras qui n'avait pas l'air en bon état. D'ailleurs, tout à l'heure, il m'avait dit que son bras n'était pas au top de la forme. Cela provenait sûrement de là et ça avait empiré avec le combat contre le Sans-cœur. A mon avis, il ne pourrait pas encore combattre ce Sans-cœur. Il en avait déjà suffisamment fait, c’était à mon tour maintenant.

    Je pris donc le relais et allai à la rencontre du Sans-cœur malgré mes douleurs. Celui-ci était déjà bien épuisé, Roxas l’avait bien poussé à bout. Il n’allait pas tarder à rendre son coeur à Kingdom Hearts. Habilement, j’évitai ses attaques physiques, m’arrachant quelques plaintes sourdes à cause de ma douleur. Près de lui, je sautai sur son dos, retombant à quatre pattes sur son dos. Gardant cette position, je rejoins sa corne rouge. De là, je me remis debout et attaquai la cible, gardant mon équilibre par-dessus les gigotements de la bête. Par moment, j’entendais quelques craquements venant de la corne, signe qu’elle commençait à lâcher. Et cela n’allait pas tarder.
    J’allais lui administrer le dernier coup, quand le Sans-cœur décida de m’électrifier sauvagement. Un éclair descendit du plafond et vint se planter exactement là où je me trouvais, m’assommant moi et lui au passage. Le Sans-cœur avait dû, dans un dernier effort, voulu me finir, lui avec, car il savait bien que c’était fini pour lui. C’était ce que j’appelais l’ultime espoir. Mais en attendant, cela ne me faisait pas du bien…

    Soudain, je sentis le Sans-cœur se dérober sous moi, il avait enfin succombé à sa propre attaque. Il disparut dans un brouillard blanchâtre, son cœur s’élevant dans les cieux. Bien entendu, la foudre disparut avec lui, ce qui me fit retomber lourdement au sol.

    -Huuu…

    Je n’allais pas super bien. Mon dos surtout, il avait déjà subi trois atterrissages forcés, et ça n’allait vraiment pas lui faire du bien. J'étais aussi à moitié paralysée. Mes membres prenaient des petits sursauts, comme si on m'avais branché et qu'on allumait-éteignait sans cesse. Mais ce n’était pas tout, loin de là, mais je n’allais pas faire une liste non plus. Les blessures, ça arrivait à n’importe qui durant des batailles. A force, cela allait devenir une routine.
    Je fermai les yeux et laissai mes membres se détendre malgré la paralysie de l'éclair. Dans un bruit tranquille, j’entendis Roxas se relever. Il semblait essoufflé malgré le repos temporaire et marchait avec difficulté. Je sentis qu’il s’assit près de moi, élevant un petit courant d’air. Je tournai la tête vers lui. Je le voyais bien. Il avait les genoux repliés vers lui, les bras croisés posé dessus et la tête enfouie à l’intérieur. Ses yeux étaient crispés. Il se mettait souvent comme ça quand quelque chose n’allait pas. Souvent, c’était parce que Axel n’était pas là ou que sa journée n’avait pas été bonne.
    Je n’aimais vraiment pas quand il était comme ça.
    Dans un élan d’onde positif, je dis avec un petit sourire :

    -On est trop fort hein ?
Roxas
Roxas
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue3739/3500Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (3739/3500)

XP :

le Dim 5 Déc 2010 - 18:17
    Je n’y croyais pas… Le behemoth n’était plus là… Tout ce qui restait de lui , n’était que le cœur que Xion avait libéré. Elle, enfin nous, avions réussi a le vaincre ! Je fus donc tiré de mon leger somme, par Xion toute affolée. Au départ je croyais qu’elle avait besoin de mon aide, mais non, c’était pour célebrer sa victoire sur le Béhémoth. Elle m’indiqua du doigt, la gemme rosâtre qui se revelait en fait être un cœur. Je comrpis alors sa victoire et lui sourit, un pouce levé. Elle m’aida a me relever péniblement. Bien qu’affaibli, je la pris dans mes bras comme pour la remercier, ce qui la surpris, après tout elle était mon amie et elle m’avait sauvé.

    On est trop forts hein ?

    J’éclatai alors de rire, sa remarque m’avait plu. Cette mission avait brisé le silence qui s’était installé entre nous. Nos liens s’étaient ressérés, nous pouvions compter l’un sur l’autre, comme avant…

    Nous entamâmes une longue discution alors que nous descendions la forteresse. Tout était redevenu calme, pour le moment en tout cas. La horde de sans cœurs avait disparue de la chappelle et il n’y avait plus d’apparitions de sans cœurs. Était-ce la mort du Béhémoth qui avait amené ce calme ? Je pense. Arrivé a la sortie de la chappelle, Xion me demanda si nous pouvoins visiter les lieux, je lui répondis par l’affirmative et nous primes donc un peu de temps pour que je lui montre les différentes salles. Cette forteresse était immense, nous pouvions facilement nous y perdre. Les pièces se multipliaient a travers un nombre de portes incalculables. Il y avait meme des salles que je n’avais jamais vues, pourtant, j’avais l’impression du contraire. Je ne demandai pas a Xion si cela était le cas, peut etre par peur de paraître idiot. Quand la visite fut terminée, nous sortimes du château par la grande porte. Je créai un portail permettant de rejoindre notre « maison ». Tout fut noir avant de faire apparaître un couloir blanc. Nous étions a Illusiopolis. Xion retournit a sa chambre, me laissant seul dans le couloir.

    A plus tard Roxas et, merci

    Ce fut ses derniers mots avant me tourner le dos et de disparaître dans le couloir. Je m’annonçai alors dans la zone grise, comme pour donenr un compte rendu de notre mission.

    Une question me trottait dans la tête… Avait on vraiment besoin d’un cœur pour entretenir une amitié ? Si oui, ce qu’il y avait entre Xion et moi n’était qu’une illusion ?


_______________________________
Ballade au château [PV : Xion] Signature
Xaldin
Xaldin
La lance Tourbillonnante.

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Ballade au château [PV : Xion] Left_bar_bleue272/500Ballade au château [PV : Xion] Empty_bar_bleue  (272/500)

XP :

le Ven 5 Aoû 2011 - 11:33
    Mission Accomplie.

    Vraiment désolé que tu aies du attendre si longtemps.
    Alors certes, Xion n'est plus là, pas en tant que Xion donc je ne vais néanmoins coter que toi... Néanmoins, je vais parler en vous, parler à Xion, sinon ça va trop me déstabiliser.

    D'abord, désolé mais je n'accepte pas le lien-D, je vais commencer mon commentaire par l'expliquer...

    Souvent, je ne donne pas un lien-d entre deux personnes pour leur premier rp... Pas par principe, ce n'est même pas une volonté, c'est souvent que le lien-D ne se mérite pas...

    Durant tout le rp, j'étais là, à me demander à quel moment j'entrerais dans votre rp pour vous foutre une claque.

    Dès que l'un fait une pause, dès qu'une discussion commence... Pam ! Des sans-coeurs arrivent !

    Alors ouais, on peut me dire "Mais Xaldin ! C'est les sans-coeurs qui décident quand ils viennent et c'est rarement au bon moment !"...

    Mais bordel, c'est vous qui écrivez... C'est la raison principale pour laquelle le lien-D ne se mérite pas... Les personnages ne peuvent être remis en question mais les rpistes...Vous avez vraiment fait en sorte que les dialogues soient courts, plats et chiant.

    Enfin je sais pas, je demande pas un long dialogue mais... Arrêtez de fuir le dialogue entre personnages, je sais pas ce que vous avez...

    Puis du même registre, à la fin du combat... Roxas dit "Ils parlèrent tout le long du chemin du retour" Ouais c'est ça... A d'autres.

    Comment un rp qui n'a aucune intensité dans les dialogues oserait même me convaincre d'établir le lien-D.

    Là on peut me dire " Dans les faits, c'est toi qui décides mais franchement, il y a eu un déclic très fort quand Xion a sauvé Roxas (ou le contraire". Oui c'est vrai mais faut que je sois convaincu et votre rp n'était pas convainquant.

    ...

    Alors le rp en lui-même, puisque je dois aussi coter... Je vais être honnête, quand j'ai lu les deux premiers rps, j'étais subjugué d'ennuis, j'ai trouvé le début très chiant.

    Alors je me suis dit "Je vais faire imprimer les feuilles et les lire dans mon lit !" et une fois là bas, je ne sais pas si c'est votre rp ou ma condition mais c'est allé relativement tout seul... Je ne l'ai plus trouvé si chiant...

    Bourré de défauts, oui mais plus chiant. Dans ce cas-ci, bourré, c'est trois... Allez je slam :

    1) Quelques erreurs de cohérence, de logique... Là tout de suite, j'ai un exemple qui me vient en tête...

    Roxas et Xion marchent depuis deux paragraphes vers le chateau de Maléfique... Et Roxas s'effondre (j'exagère mais complètement) : "Oh Xion, oh Xion... Pitié, pitié une pause j'en peux plus !!"

    Là commence un dialogue bidon et Boom des sans-coeurs arrivent. Combat combat. Vous les tuez et Xion à la fin demande à Roxas si ça va et lui il répond tranquille et naturel "Ouais, en pleine forme..."

    ...

    Elle est passée où la fatigue ?

    Même registre... Vous parlez au troisième combat "Des précédents combats qui vous épuisés"...

    Mes fesses, vous avez combattu une poignée de loques attaquant tous les trois tours. La seule blessure reçue, c'est Roxas qui se fait griffer à la joue. Enfin, vous pouvez pas avoir une endurance aussi mauvaise...

    2) L'erreur qui est quand même ridicule... Votre mission "Aller dans le chateau de Maléfique" et vous, vous allez au chateau de la forteresse... Qui n'est plus que ruines et désolation.

    Peut-être que Maléfique y a siégé dans KH1 mais son chateau, ce sont les tours rouges sang et moches après le canyon, plus loin que le précipice des ténèbres. Ca vous aurait permis de faire un rp bien plus original que ça.

    3) Votre façon de rp qui était parfois saoulante...

    Vous racontiez tout le temps le milieu jusqu'à la fin de l'rp de l'autre... Avec des mots légèrement différent, rien ne change sinon. Parfois, une description plus approfondie de Xion... Mais vous allez trop vite aussi...

    Non sérieux, vous faîtes chacun trop de choses dans un seul rp, ça casse le naturel.

    Non il faut être honnête, je n'ai pas aimé ton rp, Roxas... Il a des bons côtés, comme ne pas être chiant, être bien écrit. Mais ça s'arrête là.

    Pour la difficulté, j'invente :

    Pour le bonus vaisseau, laisse tomber Roxas, ce rp est trop vieux.

    Difficile.

    35 xp, 350 munnies et 4 PS... 2 en magie, 2 en dex.

_______________________________
Ballade au château [PV : Xion] Fa8a4550a89afaabf23a
messages
membres