Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Se rendant vers la gare en laissant échapper des soupirs en veux-tu en voilà, Grell Sutcliff était descendu des cieux pour s'amuser et s'éclater comme une bête en appréciant la vie de mortel, mais la façon dont avait Dysley de lui annoncer sa mission avait plus l'air d'une corvée qu'autre chose, plus barbant et rasoir tu meurs. Enfin façon de parler. Mais c'est lorsque le vieux lui annoncer la couleur que c'est tout de suite devenu intéressant. Du rouge. Sortant de n'importe quelle bouche, rien que de voir ce mot écrit quelque part, il n'y a rien de plus exaltant, une jeune fille trépignant devant un magasin de bonbons en venant allécher du regard toute ces douceurs, son esprit prêt à exploser, le coin de l'oeil scintillant. Laissant place un bref instant des rêveries d'actrice déséquilibrée, le travesti fît vite de regagner sa grise mine. En effet, pour ne pas trop attirer l'attention, il devait se comporter en tant que pur mortel et non tronçonner le premier venu qui ne lui plaisait pas, même si cette idée était plus que tentatrice, tuer des gens juste pour voir le cruor vermeil couler à flot en se fichant éperdument si ce dernier souffre ou meurt, n'est pas quelque chose de normal, du moins pour les humains. Se baladant toujours avec sa petite tronçonneuse adorée, de nombreux passants n'hésitaient surtout pas à s'éloigner du damoiseau qui se prenait pour une colombe au plumage carmin. La vue d'un tel ustensile ne devait pas être une coutume courante ici bas. En allant vers le guichet, Grell se demandait ce que c'était, Dysley lui avait indiquer de se rendre au dit guichet, alors que c'était quelque chose de tout nouveau pour lui, cela permettrait de voyager de monde en monde par le biais de vaisseaux qu'ils appellent Gummi. Un nom aussi étrange que grotesque. D'un scepticisme infantile, néanmoins une certaines fascination, regarder tout ce chiffres défilants indiquant les horaires et le numéros des transports avait de quoi lui donner mal à la tête, dans le bon sens. Voyant en gros caractères '' GUICHET '' notre belle rouge s'avança vers la cabine. La première pensée qui lui venait était de devoir libérer ce pauvre jeune homme emprisonné sous cette coquille géante en venant le délivrer à coup de lames motorisées dans cette satanée prison, or encore une fois, la logique vint refroidir ses ardeurs. Un doigt hésitant sur le bout des lèvres et la façade naïve, comme si des petits points d'interrogations voletaient au dessus de lui, il décida tout de même de prendre la parole :

" Euh... Bonjour, euh... Je voudrais un ticket, pour euh... Les jardins machin truc ensoleillées... Euh, s'il-vous- plaît ? " disait-il alors que la seule lettre E pouvait dominer toute la conversation dans cet esprit tordu et tronçonner.
" Vous voulez dire un ticket pour le Jardin Radieux peut-être ? " reprit l'homme derrière la vitre sur un ton réchauffant.
" Oui oui voilà ! C'est exactement ça ! Je vous remercie. Qu'est-ce qu'on ferait sans de beaux jeunes hommes vous ? " ajouta Grell plus décontracté mais tout aussi excité que d'habitude.
" Tout à fait. Voilà, en espérant que passerez un agréable voyage avec notre compagnie. " inséra l'inconnu stoïque mais aimable en donnant un bout de papier à la créature devant lui.

Une nouvelle fois hantée par les points d'interrogations, la divinité était curieuse de savoir à quoi allait bien servir ce carton. C'était donc ça qu'ils appelaient un ticket, ce truc qui permettrait d'atteindre le dit vaisseau. Sur le papier, d'une couleur fort jolie dont je vous le donne en mil, rouge, était indiqué le numéro de la porte, l'heure du départ ainsi que la place qu'il occuperait à bord. Toutefois, il devait se dépêcher, car le transit partira dans un quart d'heure. Paniqué à cette idée, secouant les bras dans tout les sens en courant à droite et à gauche, il ne fallut que quelque secondes pour comprendre qu'il était déjà devant l'embarcation. A bord, il n'y avait que très peu de personnes mais tous le regardait avec un œil suspicieux voir effrayé en le voyant débarquer. C'est vrai qu'à y réfléchir, un jeune homme presque habillé en femme, la chevelure cramoisie, une dentition carnassière, du maquillage, de grands airs efféminés, tortillant le derrière en se trimballant une tronçonneuse derrière lui, on en voit pas tous les jours des comme ça. Un peu stressé sur le coup, il se demandait encore si il était encore temps de descendre, la porte était déjà fermée depuis un bon bout de temps. Le décollage n'était qu'encore plus dantesque, Grell au fond de son siège, empoignait les accoudoirs, quelques gouttes de sueurs perlant son front pâlichon, le regard atterré. C'était la plus mauvaise expérience de sa longue vie. Pourtant, une fois dans le vide sidéral, tout était plus calme, une petite musique d'ambiance de soirée cocktail, une vue plus qu'agréable, beaucoup de vent pour pas grand chose au final. Appréciant la quiétude de l'univers, il ne fallut que quelques minutes pour enfin arriver à destination, quel dommage, il aurait bien voulue rester dans ce petit coin du jardin d'Éden.

Au débarcadère, qui donnait une vue magnifique sur l'ensemble de la cité, un long écho d'admiration ne pouvait que décrire cette nouvelle cité aux yeux de la lady. Deux petites émeraudes brillantes, aveuglées par tant de beauté architectural. Sensible au patrimoine, il trépigna quelque instant avant de filer vers la sortie de la gare, avant d'admirer encore ce monde qui lui donnait une sublime première impression. Ébahie par tout ce qui l'entourait, les maisonnettes pittoresque mélangées aux structures moyenâgeuses pour musique de fond l'écoulement de l'eau, il avait vue de nombreux mondes mais celui-ci était l'un des meilleurs qu'il avait vue auparavant. Mais pourquoi s'émerveiller devant ce décor ? Rouge bien entendus. Beaucoup de rouge et encore du rouge, il y avait du rouge, que ce soit la tuyauterie, les pavés, les échoppes, le squelette extérieur des maisons sans oublier leur toit, il y avait du rouge à foison. Cependant, une petite pincée de plus aurait été trop merveilleux pour exister. A la limite de se rouler par terre en laissant échapper une effluve de sang de son nez, il reprit conscience en se focalisant sur sa petite mission. Se concentrer ! L'ordre était d'aider un honnête citoyen à repeindre sa bâtisse en rouge, le seul hic, c'est qu'une bande de sales mioches ne cesse de taquiner le propriétaire. Cela aurait pour but d'attiser la sympathie du Sanctum, du moins dans les plans du vieux fou, mouais. Même si cela avait l'air d'être une tâche incongrue, Grell ne le voyait pas de cet avis. Tout ce qui touche au rouge est fascinant et rien d'autre, il s'en contrefichait que Dysley l'utilisait pour accomplir ses méfaits, s'amuser et du rouge, voilà pourquoi il était venue. Passant au peigne fin les ruelles, sans pour autant ignorer les individus inquiets et effrayés à la vue du travesti, il trouva finalement son client qui lui faisait déjà de grands signes de mains.

" Vous voilà enfin, on m'avait prévenu qu'on m'enverrait un drôle de numéro mais là... " dit le client d'un ton désagréable qui pourrait bien lui valoir sa tête si il continu sur cette pente dangereuse.
" Penser sympathique et aimable, penser sympathique et souriant. susurrait Grell à lui même en s'empêchant d'étriper son interlocuteur. Bon, au lieu de vous moquer de la pauvre petite pomme rouge que je suis, où sont donc passés les mioches qui vous tyrannisaient ? "
" Quelle bande de sale gamins ! A chaque fois que j'essaye de les attraper, je finis toujours fesses contre terre. Ils trainent près de la place marchande et répondent au nombre de quatre. Vous ne pouvez pas les rater ils ne se séparent jamais. J'aurais bien voulut le faire moi-même mais j'ai quelque problèmes de dos vous savez.... " répondait-il alors qu'il y a quelque minutes il se portait comme un charme.
" Oui oui je vais m'en occuper ne vous inquiétez pas ! Grell Sutcliff est sur l'affaire ! d'un ton enthousiaste en prenant la pose du sexy shoot. Je m'occuperais de vous ensuite. " reprit-il doucement changeant du tout au tout, alors qu'on pouvait lire une aura menaçante planer autour de lui.
" Hein ? Qu'est-ce que vous avez dit ? "
" Non non rien, j'ai dit que je m'occuperais de vous ensuite... Pour la peinture. " clama-t-il plus aimablement et sans aucune envie meurtrière, aucune.

Se dirigeant vers la place en question, entre quelques passantes effarés, il aperçut la ribambelle d'enfants qui devaient déjà planifier leur prochaine attaque. Accélérant le pas, Grell voulut les appeler mais à peine eut-il eu le temps d'ouvrir la bouche que les marmots prirent peur et s'enfuirent tous, par chance dans la même direction. Soit ces morveux avaient vues le coup venir, soient ils avaient été apeurés par l'allure du damoiseau. Voulant les rattraper, ce n'est que quelques virages sinueux dans cette course folle à travers la place que le jouvenceau se prit les pieds dans une flaque d'huile avant de retomber face contre terre. Ça frisait le ridicule d'un dessin animé. Quelle bande de sales mouflets ! Oser attenter contre le visage de Grell est un crime punissable par la mort ! Mais modéré dans ses émotions, il prit une profonde inspiration avant de repartir à la chasse aux enfants pas sages. Le divin personnage avait réussi finalement à les coincer dans une impasse en passant par les toits. S'approchant d'eux avec un large sourire d'éventreur, les enfants tremblant de peur la larme sur le coin de l'œil. Une explosion retentit, non, des petits pétards et un sort Brasier habilement lancé déstabilisant ainsi le gugusse vêtue de rouge. Lassé par cela il repassa de nouveau sur les toits en leur barrant la route, mais à peine eurent-ils le temps de s'échappés qu'un rire diabolique retentit dans la ruelle, les mômes ainsi paralysés par la peur. Toutefois au lieu de les enguirlander comme le ferait un adulte normal, Grell se contenta d'applaudir.

" Eh eh ! Pas mal jouer les gosses, un peu plus et vous arriviez à me semer, mais il en faut plus pour semer la grande actrice que je suis, la reine de du cache cache, ou qu'il soit je le trouve toujours ! " criait-il en théâtralisant toujours la situation.
" T'es pas une femme, une fille c'est belle ! Toi t'es un grand méchant pas beau en plus ! " répliqua l'un des gosse qui semblait être le leader de la bande et dont lui en coller une ne serait pas de refus.
" Moi je le trouve plutôt mignon le monsieur... " reprit timidement sa voisine qui, notons le c'est important, portait un béret rouge.
" MMoi aussi je te trouve mignonne ma petite, si t'avais une vingtaine d'année de plus et encore plus de rouge, je te couvrirais de mes baiser passionnées ! hurlait Grell qui fit vite de jeter un froid à la conversation plutôt que de la réchauffer avec sa passion ardente. Écouter moi un peu les mioches, franchement, vous avez du potentiel ! A vous quatre, vous pourrez conquérir l'univers. Mais c'est pas en jouant les vilains petits canards et en embêtant les adultes qu'on devient un grand, ici et là. pointant le front du petit chef turbulent ainsi que son cœur, gamin qui était déjà libérés de l'entrave. Si vous travaillez vos sorts main dans la main et en proposant votre aide aux grands, peut-être que ce monde sera encore plus beau et meilleur qu'il ne l'est déjà. Vous serez peut-être dans cet immense château à le gouverner sous une règne de paix et d'ordre. Alors on grandit un peu et on mangez pleins de bonbons et de glaces ! Ne dites pas ça à vos parents hein. La prochaine fois que je reviendrais ici, j'espère que vous serez capable de me surpasser, je vous apprendrais peut-être quelques techniques. En récompense, je vous offrirais des tonnes de bonbons ! " dit-il d'un ton jovial digne d'une série romantique télévisée.
" Ouais ! Merci monsieur ! On a pas beaucoup d'amis grands vous savez, vous au moins vous êtes sympa et tout. "

Les enfants sautèrent de joie et firent un bon gros câlin attendrissant à Grell, qui fit un petit sourie gêner, lui donnant l'envie des les éventrer un par un, mais la missions est prioritaire. De retour près du client, en compagnie du groupe d'enfants, ces derniers étaient venues s'excuser pour leur comportement un peu limite et décidèrent d'aider les deux hommes à repeindre la maison... En rouge ! C'était tout simplement beau, ces courbes carmins majestueuses, ces splash explosant divinement la surface comme une fleur aux pétales vermeilles s'ouvrant à l'aurore, les flammes pourpres liquides venant embraser les murs de toute leur beauté. La maisonnette une fois terminée, il n'y avait rien de plus satisfaisant que de voir un tel travail finement achevé avec succès et entrain. Le propriétaire décida même d'offrir des glaces à tout le monde. Grell ne refusant pas, c'était la première fois qu'il croisait ce genre de parfum. Prenant une bouchée, l'élan salé vint vite le renfrogner mais soudain, un petit goût allègrement sucré, c'était comme manger une petit nuage, comme les divines nuances d'une homme consacrant sa vie à son maître et à son travail alors que son regard rubis enflamme votre âme, rien de plus émoustillant ! Il était temps d'y aller malheureusement, l'heure des au revoir, mais justement des au revoir, car ils allaient peut-être se retrouver un jour, ils sont tous sous le même ciel après tout. La gare annonçant le voyage greffa un nouveau maillon dans la chaîne des souvenirs de Grell, des souvenirs chaleureux et agréables qui sont chers aux êtres humains, cette humanité qui disparaîtra dans une vague sublimée de rouge avec les Éternels.

_______________________________
Why not look at life in red ? [ Missions Facile ] 775008signgrell1png
♥ Le premier cœur cache une folle furieuse habillée seulement d'un tronçonneuse.
♥ Le second cœur dissimule une belle histoire d'amour entre une actrice et la scène qui l'a adoptée.
♥ Le troisième cœur voile les affres des l'amour pour une travestie, sur les planches d'une comédie musicale.
♥ Le quatrième cœur ? Tout ces hommes virils, ce regard ravageur, ça me met hors de moi !
more_horiz
    Je commence par ce qui me saute aux yeux au premier regard; la longueur. Bien sûr, elle est plus que bonne et c'est le premier bon point de ce rp. Ce que j'aime après c'est que tu as du vocabulaire et ça change. Fais attention à ne pas trop surcharger tes phrases. Alors, ce que j'ai moins aimé et qui restera (ça ne compte pas dans la notation) c'est ton personnage. J'avoue que j'ai assez de mal. j'ai l'impression de voir une parodie, dans un dessin-animé je ne trouve pas trop gênant mais là, je tic un peu.

    Le point que j'ai le moins aimé dans ce rp c'est un passage de ce genre:

    -T'es pas beau!
    -C'est pas bien les enfants faut être gentil comme ça tout sera beau.
    -Cool t'es notre copain!

    Pardon mais c'est l'impression que ça m'a donné en voyant ça. Enfin, je trouve que là ce n'est pas trop grave encore. Ensuite il y a des petites choses comme tout le Jardin Radieux en rouge. Peut-être que je me trompe mais pour moi c'est plus gris/bleu ou violet clair. Sinon, je vois plus de la vitesse dans cette mission que du psychisme mais j'ai décidé de ne pas en tenir compte.

12 points d'expérience + 118 munnies + 2 PS en psychisme.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum