Le Joker
Le Joker
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
As-tu déjà dansé avec le diable au clair de lune? Left_bar_bleue210/350As-tu déjà dansé avec le diable au clair de lune? Empty_bar_bleue  (210/350)

XP :

le Jeu 14 Oct 2010 - 22:52
    Cette soirée commence comme dans un film, une nuit au clair de lune. Les oiseaux dansent sur un fil, et les chiens hurlent. Un diable, un clown dans une chorégraphie sans s'arrêter, mais il n'y a qu'un homme en réalité. C'est celui qui se trouve là et en même temps celui qui est ailleurs. Il ne vient pas d'ici mais d'un autre lieu, il n'est fait pour vivre ici et s'en ira. Depuis qu'il est présent, son pouvoir n'a fait qu'augmenter, il pourrait en être heureux mais pas tout à fait. Si sa force est montée, son emprise à diminuée proportionnellement. Comment est-il venu? Comment va-t-il partir? Est-il réellement arrivé ou son véritable être est chez lui? Un rêve, une réalité, où est la vérité?

    Le sale clown déambule dans la rue cherchant à refaire comme avant. Il a un peu trop bu mais sait ce qu'il veut. Il est bien plus qu'un simple délinquant, ses tours de magie sont mortels et vous en resterez confondus. Il n'y a pas de ''secret'', vous le découvrirez après une grosse marrade et dans sa parade, il vous montrera votre cadavre. Est-ce possible? Pour lui tout ce qu'il veut, il le fait. Ne cherchez pas la logique là où elle ne peut-être, laissez-vous guider par la folie et par ce clown qui vous sourit. Il est si simple de se laisser faire par cet homme qui connait l'enfer. Il ne l'a jamais visité mais vous montre l'entrée. C'est gratuit pas de soucis, pas besoin d'argent ou de bagage, là-bas rien ne se vend et vous ne verrez pas les nuages. C'est un allez simple même si le chemin est dur, c'est une route infinie où vous regretterez votre vie. Vous souhaiterez ne pas avoir été celui que vous étiez, vous souhaiterez ne pas avoir attiré cet homme, ce monstre. Jamais vous n'auriez voulu entendre cette phrase qui ronge aujourd'hui votre être. Elle est prononcée d'une voix suave et vous procure presque un bien-être.


    As-tu déjà dansé avec le diable au clair de lune?



    A partir de là, plus rien ne roule, ta tête, il en fait de la semoule. Plus tu pleures et plus il se fend la gueule. À tel point qu'un jour il l'a réellement fait. Aucun sourire n'égale le sien, c'est un véritable comédien. Un jour une muse l'a choisi, depuis ce jour certaines grandes gueules l'ont fermé. Des hommes qui l'ont toujours gardé à distance il en a fait des alliées. On peut parler de Baralai et Genesis qui malgré le Consulat sont remplis de vices. Il est possible de lister bien des choses mais ces gueux ne sont pas important face au Joker et ses multiples talents merveilleux. Dans tous les cas il en reste vainqueur, que ce soit simple ou dur, la prison n'est pas sa destination. Il a tout fait pour Thalie mais aujourd'hui c'est fini, elle ne lui a montré aucune gratitude et le dernier acte va commencer, s'en est fini de cet interlude.

    La lune dansante est fatiguée, elle se couche et part rêver. Le soleil lui s'est bien reposé et vient montrer le bout de son nez. La fraicheur de la nuit et la chaleur du jour se mêlent pour créer une nouvelle atmosphère. La brume est apparue, on ne voit pas plus loin que son nez. Comme pour les affaire criminelle, il faut avoir du flaire pour progresser. C'est simple à dire et dur à faire mais vous avez en face de vous le Joker. Il erre aujourd'hui dans le but de retrouver la flamme qui brûlait en lui autrefois, celle de la comédie ne suffit pas. La flamme, peut-être est-ce cela la réponse à tout. Chaque chose est interprétée à sa façon et depuis que les cui cui des oiseaux sont partis, les bip bip sont arrivés. Toujours régulier ce son est bien connu du clown qui marche et marche encore. Telle des notes de musique ce bruit le guide dans le brouillard. Toujours armé de son sourire le Joyeux Cauchemar entama un de ses rire diabolique. Quelques secondes plus tard et plus de bip bip, le son des animaux avait disparu. Il n'y avait aucun son, comme si tout était absorbé, même Le Joker était muait. Vint alors la douce mélodie de l'explosion, des briques volaient maintenant dans un lourd fracas. Les gens surpris hurlaient le plus qu'ils pouvaient. Au centre de ces détonation se trouvait le Consul et l'instant d'après, une déflagration balaya tout ce qu'il y avait. La flamme du Joker n'était pas sa flamme intérieure et les ravages étaient bien là. Depuis ce jour, on ne vit plus jamais cette personne qui apprenait à danser avec le diable les soirs au clair de lune.
messages
membres