Le Joker
Le Joker
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Un simili anonyme {experte} Left_bar_bleue210/350Un simili anonyme {experte} Empty_bar_bleue  (210/350)

XP :

le Jeu 3 Juin 2010 - 8:59
    Halloween, ce monde où Joker s'est déjà rendu lui ouvre de nouveau ses portes. Même en connaissant ce monde il n'est pas rare de trouver quelque chose d'étonnant. Là-bas, la folie est quotidienne et chaque jour est un moment pour préparer la prochaine fête qui arrive. Ici Joker se sentait dans son élément et en pleine possession de ses moyens. Un peu comme s'il se sentait chez lui. C'est donc ici que Joker avait été envoyé pour remédier à un problème de haute importance. Il paraitrait qu'en ce lieu se trouve un simili mais pas de n'importe quel type. Il faisait parti des plus puissants, ceux avec une apparence humaine. Mais comme tout les similis de ce niveaux il a une caractéristique bien particulière et la sienne est de le rendre capable d'excès de folie. C'est assez troublant quand on sait que ces entités ne ressentent pas d'émotions mais après tout, c'est la ville d'Halloween. La deuxième fois que le clown venait et une fois encore il faisait une nuit si noir que l'on pourrait se croire dans les ténèbres mais la lune, grande et magnifique vient éclairer la cité de sa beauté éternelle. Que faire? Par où commencer? Franchement... Vous croyez que c'est le genre de questions que se pose continuellement Le Joker? Non, il va où ses pas le guident et attend de voir ce qui va ce passer. Il y a deux soucis que l'on peut noter pour trouver le simili. Le premier est de trouver un fou dans une ville loufoque et la deuxième est que certes il a l'apparence humaine mais un humain d'halloween et d'un autre monde ne se ressemblent pas. Alors, vient-il de ce monde ou d'un autre? Bien sûr cet élément n'avait pas été précisé par Frollo mais il a dit qu'il voyageait de monde en monde alors il est peu probable que sa provenance soit de cette petite ville. Les cris de terreurs étaient toujours présents comme à l'heure habitude donc y aller pour savoir si c'était la personne rechercher serait très certainement une perte de temps.

    Le Bouffon arrivait alors sur la place de la guillotine, cette arme si rudimentaire mais qui a néanmoins fait ses preuves. Le problème c'est qu'elle est difficilement déplaçable et de toutes façons, l'enlever de ce lieu ne ferait que le rendre moins original et surtout son nom n'aurait plus de raison d'être. Alors Le joker marchait ne sachant où aller et en s'en souciant guère jusqu'à trouver quelque chose qui ressemblait à un homme. Un petit homme pour tout dire puisqu'il ne dépassait pas le mètre si on ne comptais pas son chapeau. A regarder son corps comme ça, le Consul avait l'impression d'être dos à cette personne pourtant en observant au niveau de sa tête c'était un visage que l'on voyait.

    * Sûrement un masque pour effrayer ceux qui suivent *

    Mais le clown avait tord puisqu'en avançant de plus près voulant attraper le masque il n'eut le droit qu'à un cri de peur. Joker se demandait comment était-ce possible vu le peu de bruit qu'il avait fait et qu'il arrivait de dos mais en réalité c'était bien son visage. Pour être plus exact on devrait dire que c'était l'un de ses deux visages. Le maire se mettait réellement face et après avoir afficher une mine triste, sa tête pivota pour cette fois ci montrer une figure des plus joyeuse. Quel étrange personnage et avant même que le représentant de la comédie ne dise le moindre mot c'est le représentant de la ville qui lui adressait la parole.

    -Oh! Tu m'as fais très peur! Tu dois sûrement être la nouvelle attraction de Jack. Je suis le maire et je te souhaite la bienvenue.

    -Je n'sais pas si c'est un compliment le gnome mais aurais-tu vu quelque chose d'anormal? Je veux dire, quelque chose d'inhabituel.

    -Non, enfin maintenant que tu me le dis j'ai entendu le Docteur Flinkestein en parler. Il est là-bas, dans son labo.

    Le Joker s'en allait sans même adresser un mot ou un regard supplémentaire vers le maire. Ses pas semblaient plus léger qu'à l'accoutumé comme s'il lévitait presque mais c'est sans doute le goût pour le morbide qui risque de s'annoncer qui le rend comme ça. Le Consul se rendait donc sans attendre vers le laboratoire suivant le chemin tracé même si celui-ci rallongeait la distance. S'il y a des chemins c'est bien pour les utiliser et aujourd'hui, le clown avait décidé de prendre logiquement un chemin qui lui était illogique. La demeure du Docteur Flinkestein se dressait face à l'émissaire du Consulat mais très vite il n'était plus visible de la même manière puisque le Joker était entré sans frapper, sans annoncer sa venue. Il n'y avait pas le moindre bruit jusqu'à entendre une explosion qui faisait trembler les murs et le sol. Une épaisse fumée sortait par une porte et quelques secondes plus tard un homme en fauteuil roulant sortait lui aussi. Le bruit de son fauteuil était difficilement supportable mais sa voix était nettement plus désagréable. Alors qu'il pestait sur son invention ratée, il remarquait la présence du Joker.

    -On ne t'as pas apprit la politesse? Que fais-tu chez moi?

    Fixant le petit homme, le consul laissait planer un long silence avant de se baisser et de prendre la personne au niveau du col pour le soulever.

    -Tu es bien le Docteur?

    -Poses-moi!

    -Réponds!

    Le Joker commençait à le secouer violemment en attendant une simple réponde de trois petites lettres, Oui ou Non,

    -Oui!! C'est moi! Poses-moi! Mais où est Sally!

    Le Joker lâchait Flinkestein qui s'écroulait sur le sol. Le propriétaire de la demeure essayait tant bien que mal de remonter sur son fauteuil électrique râlant une fois de plus. Alors qu'il s'était installé de nouveau le joker lui posait la question qui l'avait amenée jusqu'ici.

    -Aurais-tu vu quelque chose d'inhabituel de puis peu? N'essayes pas de me mentir ou de me cacher quelque chose car je reviendrai dans ce cas.

    -Je préfère que tu partes le plus vite donc je ne vois pas l'intérêt de te mentir. Il y a un homme qui est nouveau ici et il est encore plus cruel qu'Oogie Boogie. Il vient tout les soir à une 1:11 à la place de la guillotine mais dépêche toi il est déjà 1:08.

    Encore une fois le Joker ne disait rien et s'en allait brusquement en direction de la place où va bientôt se retrouver le simili recherché. Il était maintenant 1:10 et le Consul se tenait face à la fontaine de laquelle coulait une substance verte et gluante. On ne pouvait pas même pas voir son reflet à la surface mais subitement, un homme en sortait en sautant très haut et atterrissait non loin du Joker l'éclaboussant. Il avait osé salir la veste du clown et il va en payer les conséquences. Il avait un air terriblement idiot et très peu de cheveux sur ce qui lui servait de tête.

    -Oups désolé! J'ai pas exprès ♪

    -Non mais merde! Ma veste! Tu te prends pour qui? Vas t'en vite avant que je veuille te tuer! Tu me gènes et j'attends quelqu'un.

    -Moi aussi j'attends quelqu'un et je viens tout les soirs ici à la même heure.

    -A la même heure... Tu es celui que je cherchais... Avant toute chose dis moi ce que tu attends et pourquoi à cette heure-ci?

    -Je ne sais pas qui j'attends mais je me dis que si je viens tout les jours je finirai par voir arriver quelqu'un et te voilà. Pour l'heure c'est très simple, sur ma montre digitale quand il est 1:11 tout est parallèle ♫

    -Franchement... Je ne vois pas en quoi tu constitue une menace... Mais soit, tu vas mourir une nouvelle fois ici.

    -Menace? Me-Menace? MENACE!!!

    Le simili rentrait alors dans une folie semblable aux effet d'un sort de Berserk et de sa poche il sortait un parapluie qu'il pointait alors vers Le Joker. Le Consul, lui, sortait plus logiquement une arme blanche. Mais un couteau n'ayant qu'une lame courte oblige à se rapprocher de très près de la cible augmentant les risques de dommages corporels. Le simili lançait alors son parapluie vers Joker et sans attendre il lançait un sort de feu peu puissant mais rapide. Les flammes brulaient la chaussure du Joker qui était parvenu à éviter la magie. Le Consul courrait alors vers la fontaine pour y plonger à contre-coeur son pied dans la substance gluante. Elle restait collée sur le bas du pantalon ainsi que sur la chaussure mais pas le temps de penser à ça avec un tel ennemi face à lui. Mais contre toute attente le simili sautait à terre au niveau des pieds du clown pour lécher le liquide vert. Par réflexe et surtout par envie c'est un violent coup de pied qui lui décochait le Joker avant de tomber par son déséquilibre.

    -T'es qui? C'est quoi ton nom?

    -Mon nom.

    -Oui, ton nom.

    -Je viens de te le dire... Je m'appelle Monnon.

    Ce nom était stupide mais le calme de cette personne était beaucoup trop étrange et sans étonnement la folie reprit le dessus et c'est avec des dents acérées qu'il tentait de mordre le bras du Joker qui ne reçut par chance que des blessures superficielles mais encore une fois ses vêtements étaient abimés. Ce n'était réellement pas une bonne nuit pour le Consul et elle avait débutée depuis déjà bien longtemps. Pour plus de sécurité Le Joker avait décidé d'utiliser la magie. Alors il utilisa un sort de Brasier X, le plus puissant sort de feu qu'il connaissait mais au moment de le lancer l'adversaire lançait le même annulant ainsi l'attaque du Joker. C'était très troublant, il n'avait pas essayé de faire un sort plus fort mais il en a lancé un d'égale puissance. Son calme était d'ailleurs revenu. Cette fois le clown se posait réellement des questions contrairement à son habitude.

    * Comment faire? Il est calme puis la folie l'atteint avant de redevenir calme. De plus, ses stratégies évoluent en fonction de son état. Le soucis est qu'il semble changer au moment même où il faut changer. *

    -Finalement... Je sais... C'est toi que j'attendais. Tu es sûrement celui qui mettra fin à cette mascarade.

    -Mascarade?

    -Oui, ma folie me consume chaque jour que dieu fait et je suis incapable de mettre fin à ma vie et alors qu'un jour quelqu'un a exaucé mon vœux je suis revenu à la vie avec toujours cette même folie en moi. Cependant, ma nature me rend incapable de te laisser faire.

    -Très bien. Nos avis vont dans le même sens.

    Au moins, c'était sûr, il y allait avoir un mort ce soir et le Consul était loin d'avoir envie de perdre. Les nuages passaient devant la lune assombrissant le champ de combat, il faut donc ramener la lumière. Joker relançait un sort de feu avant d'envoyer la foudre venant du ciel. Le simili avait contré aisément la boule de flammes mais n'avait pas put anticipé la foudre qui le percutait de plein fouet. Il était agenouillé mais se relevait très vite pour glisser sur le sol le pied en avant et faire tomber le Consul. Au sol, les deux hommes se débattaient autant qu'ils le pouvaient recevant tout des des coups au visage et partout sur le corps. Le Joker sortait une lame à l'avant de sa chaussure pour la planter dans le ventre du simili et ainsi il put se détacher de son emprise. Il se relevait et reculait à hauteur de la fontaine s'appuyant dessus. L'ennemi arrivait et poussait Joker dans la substance gluante et il tentait de le noyer. Joker n'arrivait presque plus à bouger mais grâce à un sort de foudre X le simili le lâchait et en sortant de l'eau verte, le Consul lui sautait dessus. Mettant les deux bras en avant, les paumes ouvertes, Joker lançait un ultime sort de Brasier X.

    Le simili était en train de mourir et il le savait. C'est à ce moment qu'il avait arrêté de se battre contre celui qui devait le libérer. D'une toute petite voix faiblarde, le mourant adressait ses derniers mots au Joker.

    -Napier...

    -Quoi! Comment connais-tu mon nom!?

    -Non... Je m'appelle Monnon Napier...

    -Qui es-tu!!!

    -Mon prénom est factice mais mon nom de famille est réel... C'est celui que j'avais avant de mourir... A l'époque ma folie n'était pas la même et je battait ma famille... Jusqu'à mourir des mains de mon fils...

    C'est là que Joker compris qu'il s'agissait du simili de son père. Cet homme qu'il a détesté depuis toujours était là devant lui. Il venait de le tuer une deuxième fois mais par rage, il prit son couteau et lui lacéra le visage jusqu'au moment où il ne ressemblait plus à rien. C'était étonnant car l'homme et son simili n'avait pas le même visage. Le Joker décidait de trainer le corps du simili jusqu'à une tombe précédemment découvert où était inscrit « Napier ». Mais la nature des similis fait que lorsqu'ils meurent, leur corps disparaissent. Il ne restait donc plus que Joker seul et heureux de l'acte qu'il venait de faire. S'il devait répéter mille fois l'assassinat de son père il le ferait en gardant à chaque fois un plaisir fou.
Frollo
Frollo
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Un simili anonyme {experte} Left_bar_bleue500/500Un simili anonyme {experte} Empty_bar_bleue  (500/500)

XP :

le Dim 6 Juin 2010 - 15:41
Evaluation :

Bon, la première mission experte d'un consul ! Les lignes sont largement respectées, c'est nickel. Peut-être quelques longueurs(attention, je ne te reproche pas de ne pas en venir tout de suite au combat, plutôt de faire certaines phrases qui ajoutent de la longueur). Le combat est original, et ton dénouement est très bien trouvé ! Peut-être qu'une description physique plus détaillée du simili aurait ajouté quelque chose.

Tu as droit à 50 exp, 570 munnies, et tes 6 PS en dextérité.
messages
membres