Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Je venais de recevoir ma mission, une séance de torture, enfin d'intimidation sur le membre de l'organisation XIII que j'avais croisé hier. Le couloir menant aux cachots du château tourné, en tous sens le mot parfait pour le désigner serait sinusoïdaux, oscillé, et partait en tous côté, si on ne m'avait pas donné une carte je me serais déjà perdu. Juste avant de me rendre au cachot intimider le prisonnier, j'étais parti dans ma chambre remettre mon manteau, ressemblant très portrait a celui d'un membre de l'organisation, j'espérais lui donner de faux espoirs, ce n'était pas une séance de torture mais j'aime joué avec les gens, j'aurais bien aimé le disséquer pour voir si un simili ne possède vraiment pas de cœur, malheureusement ce n'était pas mission. Je venais d'arriver, devant l'entrée des cachots, et une fois entré une odeur nauséabonde me pris a la gorge, j'attendais adossé a la porte, que je m'habitue a l'odeur, une fois habitué, je continua mon chemin, de multiple prison était ouvertes attendant simplement qu'une âme charitable viennent libérer leurs occupants, de leur douce tortures, passant sans un regard dans ces cage, j'avançais dans l'obscurité des cachots. Je venais d'arriver en face d'une porte bois, je posais mes mains dessus et ne fut nullement étonné de découvrir que le bois n'était absolument pas lisse, la poignet ressemblait a un dragon, tenant dans sa gueule un anneau de feux, les murs était gris, et si on m'avait dit qu'aucun personnel effectuant le ménage ne descendait au cachot cela ne m'étonnerai guère. Je poussai la porte, puis entra dans la pièce, pour découvrir qu'elle ouvrait sur des escalier, qui descendait jusque dans les profondeurs de ce monde, je m'avançais, j'avais une mission a accomplir et elle était tout a fait a mon goût. Je venais d'arriver devant une pièce rectangle, sur les murs de nombreuse menottes et chaines avait été mise, le prisonnier était en face de moi, la tête baissé, j'étais encore dans l'ombre et je me décidait a m'avançai, le son de mes bottes sur les marches restante eu pour effet de réveiller mon hôte, son regard était vide puis une fois qu'il aperçu mes bottes, son regard changea montrant qu'il était heureux de me voir, je descendait encore un peu et il put voir les motif en forme de serpent sur mon manteaux, ma capuche rabaissé, il m'avait reconnue j'étais celui qui l'avait congelé, son regard se refit vide, sans une once d'émotion même pas de la peur, je me devais de changer ça.

Arrivant a ça taille je vis la chaise qui était a ma disposition, et je m'assit, le regardant de mes yeux d'améthyste, un sourire sadique étirait mais lèvres, il ne fait aucun doute qu'il avait compris pourquoi j'étais venu, malheureusement il se trompait, c'est ainsi que je l'entendit dire d'une voix, faible, sans aucun désir, aucun sentiment, vide tous simplement.

«-Qu'allait vous faire de moi, vous êtes venue me torturé?»

Seul mon silence lui répondit, dans les closes de ma mission je ne devais porter aucune armes, n'utiliser aucune magie, et je ne devais pas lui parlais, j'attendis encore un peu, les personnes comme lui normalement perde vite patiente, je jubilais intérieurement... Son regard allait de moi a ces pieds, montrant qu'il était plus que gêné, je le regardais avec plus d'application, pour remarquer que ses cheveux avait perdu de leur éclat, sa peaux était devenue morne, c'était-il résigné a mourir? Me coupant dans mes pensée, il rendit avec une voix un peu plus forte, mais toujours lasse et sans vie.

«-Pourquoi est-tu là? Tu est venu pourquoi? Vas tu...»

Je ne le laissai pas continué, et je décidait de lui porter un coup de pied, a la gorge juste suffisant, pour lui faire perdre le peu d'oxygène qu'il lui restait dans les poumons, et le faire taire par la même occasion. J'ai du taper trop fort, puisque il n'avait toujours pas relevé, la tête. Je retournais m'assoir, j'aime faire mariner le poisson, il n'est pas encore prés. Une dizaine de minutes plus tard je le vis levais la tête les yeux rempli de rage, nous y voilà il commençai a avoir recours, a ses dernier espoir, il cracha a mes pieds, j'esquissai un sourire. Je me dirigeais vers lui, une fois a porté, je lui pris la tête dans les mains, et la frappa violemment, on dirait que j'avais réussi vu qu'il ne me regardais toujours pas pourtant j'étais juste au-dessus de lui, son regard me regardait pourtant, on aurais dit que je n'existait pas. Je me décidais a jouer un peu, et lui envoya mon poing dans son ventre, la tête toujours entre mes mains je fut impressionné, il n'avait pas esquissé le moindre geste. Je reparti me ré assoir, et attendis qu'il décide de passait a la phase deux et quand je croisa son regard je sus qu'elle allait commencer, de sa voix implorante il me demanda.

«-Libère, s'il te plaît je ferais tous, tous, libère moi, voyant mon sourire s'agrandit encore, il continua, j'accepterais tous, je t'aiderais a avoir plus de pouvoir, …»

J'en avais assez entendu, le poisson commençait juste à mordre... Je me rapprochais de lui, a grande vitesse, et lui donna un coup dans le ventre, bien sur, juste assez fort pour le faire taire. J'attendis qu'il reprenne son souffle, et je commença a mettre mes mains sur son épaule droite, je voyais son regard implorant ma clémence, pauvre fous, et je tirais d'un coup sec, lui déboita ainsi l'épaule, le cris qu'il poussa alors, n'était pas fort, plutôt faible, mais le fait qu'il commence a crier était un excellent début, un simili est dénué de tous sentiment, mais on dirait que la douleurs existe toujours. Quelle dommage, que je n'ai pas le droit au arme, le voir se vider de son sang aurait été magnifique, j'imagine bien ces yeux regardant sa vie partir dans les égouts. Je décidais de lui remettre l'épaule en place, après tous la douleur qu'il subira sera grande, je posais mes mains sur son épaule et je lui remettais d'un coup sec, il se mordit les lèvres, jusqu'au sang.

«-Arrête pitié pourquoi, que t'ai je fais, je n'ai rien fait, s'il te plaît laisse moi partir, tu ne me reverra plus.»

Nous venons de passer la troisième phase celle de la culpabilité, contrairement a un autre humain, je n'avais strictement rien a faire de cette culpabilité, je n'avais pas vraiment de conscience... Je décidais de m'attaquer a ses jambes, je me reculais, voir mon dos devait être un soulagement pour lui, dommage, j'allais bientôt revenir. Je me retourna croisent son regard, triste, rempli de je ne sais quoi. Je lui offrit en échange de ce regard, deux coups de pieds, chacun sur une jambes diffèrent, pas assez fort pour lui casser, mais assez fort pour le blesser. Je décidait de remontais le poisson, il me suffirait, de le taper juste a ce qu'il craque, j'avais fini mon travail et c'est ainsi que mon carnage commença, je le frappait partout, sur ces jambe, j'envoyais sa tête dans le mur, lui déboitant les bras, puis les remettre, lui tirant les oreilles,... . Une fois que j'entendis les parole que je voulais entendre depuis le début., ainsi que l'expression de désespoir de mon hôte.

«-Je dirais... tous... ce que... je sais... sur l'orga... nisation XIII.»

Sa voie était faible, je décidais que j'avais accompli ma mission, je l'avais intimider, lui enlevant toutes envies de m'obliger a recommencer, je l'avais détruit, brisée, juste a la plus petite parti de cœur qu'il ne possédait pas. Je repartis, un sourire satisfait sur la figure, lui laissant le souvenir de ce qu'il se passa dans cette pièce.
more_horiz
Bonne mission, Yuki, bonne mission...

Moins de faute d'orthographes, c'est pas mal du tout...

13 points d'expérience, 140 munnies et 3 PS...

Et comme t'as pas précisé en quoi tu les veux...

1 en Force, 1 en Dextérité et 1 en Vitesse...

_______________________________
L'intimidation du prisonnier Fa8a4550a89afaabf23a
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum