Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Lauralie bien déterminée , posa les grilles du manoir et pénétra dans la petite cour terrifiante où s'entassait toutes sortes de choses étrange. J'ai bien dit terrifiante , mais Lauralie n'avait nullement peur. C'était une fille courageuse , et avait prouvé y a très peu de temps qu'elle était également une très bonne combattante , enfin ... Très bonne ... Après un début désastreux ... Et c'est avec plaisir que Lauralie remarqua que dans la cour il n'y avait pas de gros pot de fleurs qui menaceraient de se transformé en des araignées terrifiantes et colèreuses. Mais tout de même ... Elle n'avait pas peur mais n'était pas rassurée , aussi , elle porta une main sur le manche de son katana volé prette à attaquée si jamais ... Volé ? VOLE !? Oui ! Il avait oublié de payé le monsieur pour le katana ! Faut dire ... Il n'était pas revenut ... Boh ! Tant pis , de toute manière , elle espèrait ne plus avoir a remettre les pieds dans ce fichut monde désertique.
Elle s'approcha de la sonnette , et en même temps qu'elle sonnait , des cris retentir dans la demeure. Lauralie laissa échappé un petit "hiii" sonore mais discret. Un bruit se fit entendre sur la place guillotine , Lauralie jetta un regard en arrière et fit une immonde et étrange créature apparaitre. Lauralie ne sentait mal d'un coup. Elle n'aimait pas cette bestiole , elle était trop étrange ! Aussi louche que les pots de fleurs ! C'était pas cool.


" Mondes de fous ! Mon dieu ! C'est quoi tout ses machins bizaroïdes !? "

Elle doutait qu'on est entendut quand elle avait sonné et ne retenta pas l'expérience , car une deuxième créature apparaissait a présent sur la place. Laissant cette fois-ci échappé un "Haaaaah" minuscule pour s'empecher de paniquée , elle décida de , quitte a être une kidnapeuse de petit gorille (qu'elle avait d'ailleur relaché a la vue de ses parents) , une voleuse de katana et une tueuse de pot de fleur , elle pouvait bien entrée pas effraction dans un domisile privé. De plus , et si c'était la blondasse qui lui envoyait ces machins en commitée d'acceuil ? Ah non ! Roxas la voila ! Elle allait sauvé son blondinet ... Pour la deuxième fois.
Elle poussa d'une main la porte qui refusa de s'ouvrir tout en fixant les immondes créatures. Elle refit un petit bruit pour s'empecher de paniquer et fixa son regard sur la porte en esseillant de la pousser de toutes ses forces ... Enfin , du peu qu'elle avait naturellement et qui lui restait , c'était vraiment pas beaucoup du tout. Elle céda finalement a la panique et s'énerva contre la porte qui refusait de bougé.


" Ah ouai ? Tu veux jouer à ca hein ? Tu vas le regretté ! "

Elle recula un peu , prit de l'élant et se mit a courir vers la porte pour esseiller de la défoncer ... Pure sénario de déssin animé , c'est pile a se moment la que la porte decide de soudainement souvrir. Prise par son élant , Lauralie continua de courir et rentra de plein fouet dans quelqu'un et tout deux s'écroulèrent avec des cris de surprise. Lauralie rouvrit les yeux , elle était sur un jeune homme ... Un blondinet aux yeux bleu ! Son coeur se mit a battre à tout rompre ! Oh ... Mais ... Ce n'était pas SON blondinet aux yeux bleus , ce n'était pas Roxas , ce n'était pas son ami , c'était juste un jeune homme , un autre.

" Rah ! Pur deception ! "

Lauralie devina que c'est lui qui avait ouvert la porte. Elle se releva et son tein pale prit une couleur rouge aux niveau des joues.

- Oh ... Ex... Excusez moi , je ...

Son katana était tombé par terre , elle arretta de parler , se baissa et le rammassa pour le raccroché a sa taille.




-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-


Hj : Tenue dans ce monde : Rencontre , mais pas retrouvailles Img-220056csnf2 + un colier à cordon noir avec un pendentif mi-métalique , mi-coloré , en forme de demi coeur brisé + un katana à la taille.


Dernière édition par Lauralie le Sam 14 Mar 2009 - 22:43, édité 1 fois
more_horiz
Aucun souvenir, perde de mémoire. Seul l'image d'un blond régnait dans ses souvenirs. Entourer de tombes, d'arbres effrayants, d'un sol fort sombre, de murs avec barriéres à pointe si affutée qu'elle ressemble à une lance de fer. Les âmes sortérent des tombes, des âmes déchus d'un bleu absolu. Seul régnait un jeune homme, vêtements noirs au motif de squellettes, gants mauves sombres donnant l'illusion d'un noirs et étant coupé au hauteur des pouces et, pour finir, les cheveux qui, auparavant, était grisatre sont noirs maculé. Mais, ce brutal changement ne serait pas complet sans la touche du visage. Des yeux rouges régnant dans l'obscurité de la nuit, des dents de vampires et par dessus tout, une peau blanche comme de la soie. Regardant autour de lui, il ne vit rien de nouveau pendant les quelques kilométres qu'il parcoura sans probléme. Seul un panneau resortait du tas, un panneau écrit "Halloween of Town". Est ce pour le style du nom? Ou bien, juste un nom stupide comme il avait rencontré jadis? Le jeune garçon ne se posa aucune question et, bien du contraire, entra dans la ville quand, soudain, le sol trembla.

Le jeune blondinet que Lauralie avait cognée sans faire exprés ne fit rien à part rougir au contact de celle-ci. La repoussant un peu, celui-ci se plaça contre l'aréte d'un mur et atendit qu'elle partit comme si il pensait qu'elle faisait partie du groupe de monstres étant apparus il y a quelques minutes. Mais, elle n'avait fait qu'un mouvement et dit qu'un ou deux mots lorsqu'une explosion survint, balayant les fenêtres en piteuse état. Mais, ce n'était pas tout, quelques minutes après survint une autre explosion suivit d'une explosion de la partie inverse des positions des jeunes personnes. D'un soupir détestable, une silhouette était présente, assise sur le tas des deux monstres qui, petit à petit, disparurent dans l'air. Allumant une cigarette qui se trouvait déjà entre ses lévres, celui-ci aspira, puis, retira celle-ci avant de souffler la fumée hors de ses poumons avant de dire :

-Si vous n'êtes que trop faible, ce n'est guére la peine de vous surestimer. La faiblesse ne fait que retarder le temps et ne s'en prend qu'aux plus faibles que soit. Retenez ceci...

Celui-ci se releva, remit sa cigarette entre ses lévres et, se retournant vers les immondises qu'il laissait derriére lui, termina sa phrase :

-...dans votre prochaine réincarnation, bien entendu.

Il se retourna, s'éloigna et, lorsqu'il arriva à la porte, les ennemis avaient complétement disparus. Celui-ci regarda la porte, puis, d'un coups de dynamite, la fit explosé en mille éclats. Montant les escaliers, seul la porte séparant les marches et la piéce des jeunes explosa, effrayant le blondinet. La personne, ensuite, apparut et, regardant dans la direction de ceux-ci, regarda particuliérement le blondinet qui avait l'arriére de ses cheveux comme roxas

-TOI ! QUE FOUS-TU ICI, ROXAS? TU VIENS ME CHERCHER!

Celui-ci, par colére, croqua dans sa cigarette qui ne brula pas sa bouche et, croisant ses bras comme pour faire un X sur son torse, fit sortir des batons de dynamites de nul part, puis, ils s'allumérent comme par magie et, faisant un mouvement de tranchage vers les deux enfants, lacha ses batons qui se dirigérent vers ces derniers.
more_horiz
Un homme se tenait sur la colline, il regardait les 3 personnes, l'un d'entre eux hurla :

-TOI ! QUE FOUS-TU ICI, ROXAS? TU VIENS ME CHERCHER!

L'homme croisa les bras, lança des batons de dynamite qui s'allumèrent par magie... L'homme qui se tenait sur la colline fonça sur les batons, les pris avec lui et se remit sur la colline, il prononça des mots...

"... De la dynamite, objet qui sers uniquement à pieger les autres..."

La dynamite explosa, dans la fumée, on voyais une main de jardinerie (truc avec des lames au bouts des doigt), une petite lumière rouge qui bougeait à l'intérieur, l'homme continua de parler...

"Elle ne sert pas au attaque frontale... Ta dynamite ne peut rien contre les autres, change de style, aussi..."

L'homme mangea un bout de sa peau qui était tombée par terre... Une faim de cannibale, si l'homme n'avait qu'une chose en fer, sur ça bouche, c'était pour empêcher de manger les autres... il se gratta avec le gant de jardinage, ça lui coupait la peau... Mais cela n'avais point de l'accabler, ni même de l'éffrayer...

"Mais un genre... Attaquer une personne que l'on confond avec une autre... C'est stupide... Mais j'ai des parties perdues, je ne pourrais que vouloir les récupérer..."

La fumée s'était dissipée, Ryo vit un visage horrible, un corps dont la peau manquait, on voyais la plupart, des muscles avec quelques os, la dynamite avait fait partir la peau à cet homme...

"Mais la guerre... C'est la seule façon de me donner faim...

Sur ces mots, l'homme se planta le gant de jardinage pour se le planter dans un muscle, le faire ressortir et le manger...

"Je suis archéon, 3ieme côté d'Henri, tu ne sais pas qui c'est, ce n'est point grave...

Archeon avait fini sa présentation, il agitait ses doigt dans le gant de jardinage rapidement...
more_horiz
Lauralie se releva vivement , puis ramassa son katana pour le réatacher à sa taille après s'etre excusée. Elle regardait le jeune homme avec une certaine deception ... Elle ne révait que d'une chose ... Qu'il disparaisse pour laisser place à un autre blondinet ... Roxas. Oui en une blondinette : Azami , ou en son autre ami : Kenzaku. Mais quel était advenut de chacun d'eux ? Elle ne savait pas. Elle détourna son regard. La fatigue lui faisait mal à la tête , la faim tiraillait son ventre. Dans la même journée , elle avait fuit une bande de singes en furie , c'était battu avec trois affreux vases de terre cuite , avait aidé un garçon plus lourd qu'elle à se hisser en haut d'une maison , et avait dut en même temps le faire pour elle même , puis , avait du courir pour rattraper une blondasse qui lui avait enlever son ami et compagnon de route. Puis là voici ici , dans ce monde si sombre et effrayant qu'on se croirait au beau milieu d'une ville fantôme qui ne connait pas le soleil. Elle avait déjà vut , sans repos , deux étranges créatures , sentit un tremblement de terre et était tombé sur un pauvre garçon qui lui rappellait combien on venait de nouveau de l'arracher à un bonheur furtif.
Lauralie n'eut guère le temps de se lamenter d'avantage ou de ressentir cet ensemble de mal être plus intensément , car une nouvelle secousse se fit sentir , les vitres des fenêtres volèrent en éclats. La seule jeune fille présente fut destabilisée et se rattrapa de justesse au mur pour ne pas retomber sur le jeune homme. Elle n'émit pas un bruit , mais son coeur battait vite et fort. Puis , ce fut une grosse explosion qui se fit entendre , mais également sentir. Lauralie , effectivement , finit par tomber , mais pas sur le jeune homme. De la poussière se répendit dans la pièce et troubla leur vut. Lauralie toussa et éternua , elle suportait mal la présence de cette poudre étouffante. Elle chercha à distinguer se qu'il se passait autour d'elle , mais la vue était bof. Puis , une soilhouette se dessina et parla de façon bien étrange. Lauralie se redressa maladroitement pour enfin être de nouveau sur ses pieds , debout. Elle voyait mal , mais elle savait que la personne en face d'elle était un homme. Il était étrange , et Lauralie crut comprendre qu'il ne faisait pas vraiment partie du camp des gentils. Mais tiens , d'ailleurs , en avait il ? Thiodar , ce gentil garçon , c'était révellé etre un tueur , et Roxas lui avait avouer qu'il ne pouvait éprouver aucun sentiments , par defaut de posséder un coeur. L'inconnu fit un nouveau trou dans un mur à l'aide d'une dynamite , répandant une nouvelle vague de poussière , puis , se tourna vers le blondinet qui s'était agité en s'exclament. Il hurla quelques choses qui fit bondir le coeur de la jeune fille ... Roxas ... Roxas ... Roxas ... Ces mots résonnaient dans sa tête. Elle tourna vivement la tête vers le blondinet à côté d'elle , comme pour être sur. Non , elle ne le connaissait pas , ce n'était pas Roxas. Ce qu'à tournait pas rond ...
Lauralie fixa de nouveau l'homme qui sortait deux nouveaux batons de dynamites. Comprenant assez rapidement qu'elle avait à faire à un fou furieux , elle sortit vivement son katana de son étuie. La lame produit un bruit métalique. Mais déjà l'homme lançait ses deux armes. Elle s'apprettait à tenter le tout pour le tout , c'est à dire donner un coup de son épée dans les dynamites pour les envoyer ballader , mais quelqu'un s'en empara et les emmenna au loin avant qu'elle n'est put faire quoi que se soit.
Cet homme qui les avait sauvé était laid , à vomir si j'ose dire. Par endroit , on voyait sa chair et ses os. Lauralie fut prise de violente nosées , mais n'ayant rien dans le ventre ... Après l'explosion des bombes sous formes de batons , il leur parla lui aussi de façon étrange. Elle ne pouvait cesser de regarder cet ignoble créature qui parlait tout en faisait des choses totalement répugnantes. Pourtant , aussi étrange que celà puisse paraitre , il avait comme quelques choses de famillier , elle avait l'impression de l'avoir déjà vu ... Ce fut quand ce mort vivant se présenta qu'elle comprit. Henri était un jeune homme qu'elle avait rencontré pratiquement en même temps que Thiodar ... Il y a de cela quelques mondes et quelques jours. Pourtant , celui-là était répugnant ... Infecte.
Lauralie se risqua pourtant. Elle ne pouvait pas mourir , elle ne devait pas mourir. Elle devait retrouver Roxas et l'aider à retrouver Axel. Et puis , il devait l'aider à retrouver Azami et Kenzaku. Elle n'avait rien à perdre.


- Henri ? Je connais Henri.

Lauralie ne comprenait toujours pas bien cette histoire de "plusieurs Henri". Mais il fallait faire avec. Elle se manifestait d'une façon sure. Petite en taille et âge , l'apparence innofensive , mais très courageuse et rebelle en elle. Puis , elle regarda l'homme qui apparaissait un peu plus clairement maintenant que la poussière commençait à tomber.

- Ce garçon n'est pas Roxas , c'est vrai. Et vous avez faillit nous tuer , tous , pour une erreur monumentale , mais enfin , qu'avez vous dans la tête !

Elle commençait à s'énerver , c'était pas bon ça. Sa première colère depuis son expulsion de son monde. Elle divisagait l'homme qu'elle ne voyait pas encore très nettement à travers la poussière. Pourquoi ? Soit par crainte qu'il recommence , ou par curiosité , ou juste pour ne plus avoir le massacre du "3ème côté de Henri".
more_horiz
Dés qu'il avait lancé ses batons de dynamites, celui-ci aperçut une ombre se placer devant eux, prendre les explosifs et redisparurent pour réapparaitre sur une colline avant l'explosion. L'aspect infect de cet être se révelait être un mort-vivant ou plutôt une âme érrante. Malgré la fumée de poussiéres dans l'air, sa vue était assez exceptionnelle pour remarquer l'aspect de l'homme malgré la fumée de l'explosion et de poussiéres. Celui-ci le regarda, l'écoutant sur son style d'armes. Il n'y avai rien d'autre qui l'ennervait quand on ne connaissait pas la véritable maitrise de la dynamite. Mais, dés qu'il entendit, malgré la vue infect de ce dernier qui n'effrayait le jeune garçon qu'au point de sourire, il jeta un regard sur sa cible quand celui-ci dégagea sa tête se trouvant derriére le corps de la jeune fille. Il s'était trompé, mais, même si il ne savait pas pourquoi, il ne pouvait pardonné à roxas. Regardant denouveau l'être qui s'était manifesté et ne répondant nullement aux provocations de celui-ci (pour Ryo, ce qu'henri a dit sur son arme est une provocations), une flamme rouge apparut au dessus de son main droite qui longeait le corps de ce dernier. Seul son nom le faisait réagir, ne prenant plus en compte le blond et la jeune fille et ne faisant plus attention à eux. Il dit d'une voix sombre:

- Archéon, classé dans les âmes déchues. Tu n'es qu'une partie du garçon qui s'était séparé. La rumeur m'a fait parvenir ton rang ainsi que ton talent de pensé. Toute fois, on ne se connait effectivement pas. Marufji.......

Celui-ci regarda la jeune personne quand au flamme se trouvant au dessus de sa main balaya la poussiére autour de lui comme si le vent tournait autour de lui. Prenant un baton de dynamite, celui-ci l'alluma comme par magie avant de la lancer en direction de la personne en question. Mais, malgré la puissance de feu, seul un trou se creusa, soulevant un nuage de fumée couvrant la vue de celui-ci. Mettant son pied sur le reste du mur qu'il a détruit, celui-ci se propulsa vers Archéon et entra dans la fumée, créant une sorte de colonne ressemblant à un geyser et une lumière apparut, balayant ainsi la fumée qui les entourait

-...Ryô marufuji, ceci est mon nom et je suis un créateur de la lumière et de l'ombre.

Celui-ci était là, derriére Archéon le visant avec un espéce de révolver attaché à son bras et ne fit aucun mouvement. Seul un baton de dynamite resortait de cet arme à l'aspect lugubre.

Arme de Ryô:
http://th01.deviantart.com/fs41/300W/f/2009/038/1/2/Zen___Hayato_Gokudera_by_siguredo.jpg
more_horiz
Ca , ça avait don de l'agacer. Etre ignorée , c'était quelques choses qu'elle détestait. Et bon , elle n'était plus tant d'humeur à fermer sa bouche maintenant qu'elle se retrouvait propulsée dans d'autres mondes alors qu'il n'y a de celà que quelques jours , elle en ignorait l'existance. On l'avait arraché à sa famille , à ses amis , et elle ne ignorait où elle se trouvait et où était passé son monde. Grâce à ses rencontres depuis cette terrible soirée de ténèbres , elle avait reprit espoir et courage , mais elle avait dans le coeur beaucoup sombre , comme si elle en eut avaler lors de son expulsion. Dans sa tête , les idées n'étaient pas nettes. Elle avait rencontré un gars super bizare nommé Henri peu après en avoir rencontré un autre , du nom de Thiodar , qui s'avérait être un monstre ayant assassiné un de ses proches , et qui pourtant était doux comme un ange. Un homme suspect leur avait proposé , à Thiodar et elle , de rejoindre je-ne-sais qu'elle rang ou groupe et après avoir refusés , ils s'étaient retrouver dans une chambre d'hotel ou un hotelier , fou , avait rendu K.O. Henri , après qu'elle eut sut l'histoire de Thiodar. Durant la nuit , prise de panique , elle leur avait faussé compagie , effrayée par tout ceci. Elle avait rencontré Roxas dans la gare , et ensemble , ils s'en allèrent à la recherche de leurs amis. Dans un monde ou il faisait chaud comme pas permit , ils avaient été coursé par une bande de singes en furie , puis , dans un autre monde , ils avaient été forcer de se battre avec de la vaisselle , avant de voir une sale fille kidnappé Roxas sans rien dire de plus. Elle était partie à sa poursuite ,déjà , elle voyait deux autres monstres , puis un singlé qui dynamite tout se qui bouge , ou ne bouge pas d'ailleur , et un autre dijoncté qui était canibale de lui même. Alors se laisser ignorée de la sorte ... Non !

" Quels mondes de psycopathe , je vous jure ! "

La poussire était à présent presque toute retombée , et elle pouvait mieu persevoir le déglingué qui tenait tant à entendre des "boum". Il avait des cheveux noir , une peau blanche , était vétu de noir et de blanc , était bien plus grand qu'elle en taille -ce n'est pas difficile certes , étant plus petite qu'à la normale pour une fille de son âge- et semblait également plus vieu. Il était certe très mignon , mais elle ne s'accordait pas de le penser : il venait tout de même d'essayé de les exploser quelques instants plus tôt. D'ailleur , déjà , il ressortait une dynamite et la laissait sur le "4° côté d'Henri". Ce qu'il disait , elle n'y compenait rien. Roxas ne lui avait pas tout expliqué , Thiodar pas plus. Elle savait se qu'était un smili , Roxas en étant un , et savait également se qu'était une keyblade. Enfin , savait , bof , comme-ci comme-ça. Une grosse clé qui sert d'arme , c'est se qu'avait dit le blondinet avant qu'un homme en slip face son apparition. Son ami en avait deux , et durant leur lutte désastreuse contre ces sortes d'araigné-poterie , il lui en avait prétté une en urgence. Cette incompréhension de parole eut don de l'agacé un peu plus. L'agacement se changea en énervement. A présent , dynamite-man était derrière le prénommé Archéon , il pointait sur lui une sorte de fusil qui se prolongait sur son bras et à l'embout en forme de tête de mort , près à envoyé une nouvelle dynamite sur le jeune homme. Lauralie qui avait gardée son katana en main , s'approcha d'un pas décidé et se mit pile entre les deux hommes , d'un air très sérieuse. Bon , oui , peut êtrelégèrement succidère , mais elle s'en foutait un peu après tout , elle avait l'esprit embrouillé par les récents évènements et par la colère montante.

- Je déteste qu'on m'ignore , je déteste la violence et je m'avancerai même à dire que je vous déteste tous. Donc vous allez arreté vos stupidités , et tout de suite , ou c'est moi qui vais vous calmé.

La fille , quatorze ans , un mètre cinquante-cinq , elle se permet encore d'être autoritaire. Oui mais bon , rebelle et pas franchement heureuse , elle n'avait qu'une envie , comprendre exactement se qu'il se passait ici.

- Pour commencé , Monsieur Ryô , vous allez arreté d'envoyer vos dynamites à tout bout de champs ou je vous enterres vivant dan vos propres trous !

Le "Monsieur Ryô" était dit sous un ton très moqueur , mais le reste était vraiment très autoritaire , et on la sentait sérieuse. Tout en continuant , elle ne defixait pas l'homme aux cheveux noirs , peut être juste pour avoir une excuse de ne pas regardé le corp immonde de l'autre homme.

- Et vous , Archéon , si vous avez faim , vous n'avez qu'à manger ! Il doit bien y avoir de la nouriture quelques part ici !

Elle repoussa les mêches de cheveux qui lui retombaient devant les yeux et qui , au lieu d'être brune , étaient d'un violet hiver depuis qu'elle avait attéri dans ce monde obscur. Elle en avait plus que marre , elle voulait se réveiller. Se réveiller de ce cauchemard interminable.

- J'en ai ma claque des problèmes et des "boum" ! Des douleurs et des singlés ! Y a t'il une seule personne saine d'esprit dans le coin ? Je me jette volontier dans ses bras pour ne plus avoir à faire face à toutes ces atrocités !

Lauralie n'était pas habitué à cette façon de vivre. Elle , elle avait un calin toutes les dix minutes avant , on s'occupait d'elle , c'était douceur et sourires , mais ici , le monde merveilleu se changeait en un enfer pour personnes vivantes.
more_horiz
Le jeune homme regarda la fille qui venait de piquer une crise. Celui-ci n'aimait pas qu'on lui donnait des ordres et pourtant, il devait avoué qu'il était inhospitalier dans le monde d'halloween. Son humeur change complétement et il devient plus aggrésif que quand il est dans d'autres mondes. Celui-ci la regarda dans les yeux, non d'un air compatissant, encore moin peiné et encore moin de chez moin pour la pitié. Son regard a de quoi donner la chair de poule à une personne, sa peau, quant à elle, était glaciale comme un iceberg. Celui-ci enleva l'arme qu'il pointa vers Archéon et se retourna dans un simple mot "Tsss.". Mais, dés qu'il fut retourné, son arme disparait dans une lumière rouge flashante. Laissant plaçe à un chat tigré dont le bout de sa queue est en flamme, celui-ci déscendit, allant prés de la jeune fille, s'assayant et miaulant. Bras croisés, celui-ci regarda de l'autre côté à l'horizon. Son regard avait changé, il était devenu plus aimable et plus hospitalier tout en ne l'étant pas. Il ne fit aucun mouvement, aucun signe de respiration, on pouvait croire qu'il était mort debout, à regarder l'horizon. Subitement, sans crier gare, il tint quelques mots :

- Quel est ton nom, la folle furieuse?
more_horiz
Un petit vent se levait sur le paysage. Ses longs cheveux , auburn à l'origine , et violet ce monde furent ballayés et elle s'énerva à les repoussés pour qu'ils ne tombent pas sur sa figure. Ryô baissa son arme et se détourna en un soupire disctinct. Elle s'en fichait de l'avoir vexé ou autres , elle ne le connaissait pas ce dégénéré. Elle vit son arme disparaître en un flash lumineux rouge. ( En même temps , un flash pas lumineux , encore jamais vu. *auto-casse* ). Puis le gars resta silencieux , à contempler on ne sait quoi.

Allez , tu n'as rien a faire ici , pars à la recherche de Roxas. "

Elle allait s'en aller sans rien dire de plus quand soudain , le jeune homme parla. Il lui demanda son nom. Lauralie le regarda un long instant , enfin , regarda son dos plutôt , en silence. Puis , se disant que de toute façon , elle retrouverait bientôt Roxas , elle lui répondit d'une voix ni énervée , ni douce.

- Lauralie.
more_horiz
-hj- Henri m'a envoyé un message pour me dire de l'enlever "^^

Regardant toujours vers l'horizon, celui-ci eut un autre regard qu'il y avait quelques minutes lorsque, soudainement, le cadavre décomposé disparut dans un fracas. Ne faisait même pas attention, celui-ci avait les bras croisés et montrait qu'il était autre part. Visiblement, sa quéte n'était pas ici et ne le sera toujours pas. Soupirant, il décroisa les bras, les mettant dans ses poches et continua subitement comme si il venait de se réveiller d'un réve prolongé :

- Veux tu quitté ce monde, miss Lauralie? Ou bien, restes-tu ici au point de ne pas retrouver Roxas et, peut-être même, d'aggraver la situation ? Car, les sans-coeurs sont attirés par quelque chose que tu détiens, même si je ne sais pas définir quoi.

Celui-ci leva sa tête en arriére et la tourna sur le côté, pour regarder Lauralie dans ses yeux. Effectivement, le jeune homme detestait la ville d'halloween d'où son caractére aggrésif. Il n'atendit pas une seule réponse de Lauralie et, regardant toujours vers l'horizon, sortit sa main droite de sa poche dont une mini dynamite était calée entre ses doigts. Soudainement, la dynamite s'alluma et, la lançant devant lui, dit :

-Portail Of TNT

Une explosion survint et une porte apparut, une porte noir entourée d'electricités. C'était non une porte des ténèbres, mais, une porte d'anti-matiére ayant la même particularité qu'une porte des ténèbres, mais, permettant à ceux qui l'utilisent de cacher leur présence lors des déplacements et n'était nullement dangereuse contrairement à la porte des ténèbres. Seul inconvéniant, malgré ces avantages, la dynamite n'était pas au point et téléporté les personnes au hasard. Celui-ci la regarda avant de dire :

- La fumée émise par l'explosion ne durera que 10 minutes, tu pourrais te décidé avant? Car, c'est dur d'en faire avec l'anti-matiére régnant à la ville d'halloween.

Il venait de dire la raison de sa visite dans la ville qu'il detestait le plus. Mais, pour pouvoir bénéficier de ces bombes, il devait faire ce genre de sacrifices. Surtout qu'en 1 secondes, il pouvait avoir plus de 5 mini-dynamites d'anti-matiére créant des portails.
more_horiz
Lauralie l'observait , ignorant si la discution en finissait là ou non. Elle était fatiguée , inquiètée et la faim commencait a tirailler son ventre. Cette endroit était stressant et sombre. La jeune fille , elle , revait de voir un peu de lumière , les rayons du soleil carresser son visage , la douceur du vent , la délicatesse des calins de ses amis. Mais rien dans ce monde ne ressemblaient à se dont elle avait besoin. Pourtant , cet endroit ne lui déplaisait pas ... Elle se sentait seule , mais ainsi , elle pouvait réfléchir , se pauser , prendre le temps de se comprendre et de faire le point. Enfin , entre deux dynamites ...
Le jeune homme parla alors. Ses paroles étaient quelques peu inquiettantes et Lauralie resta bouche bée , à le regarder sans bouger , à se sentir perdu. Il était vrai qu'elle ne connaissait rien de ce monde , et qu'elle ne savait pas comment retrouver Roxas ni comment s'y prendre. Mais se qu'il l'inquieta encore de plus , se fut se qu'il dit ensuite ...


- Car, les sans-coeurs sont attirés par quelque chose que tu détiens, même si je ne sais pas définir quoi.

Lauralie fut prise d'une vague de panique. Les sans-coeurs devaient etre ces créatures à glaçer le sang qu'elle avait apperçu tout à l'heure. Et ... Elle les attirait ? Mais quoi en elle faisait cet effet ? Lauralie ne fit plus un mouvement , tétanisée. La peur l'envahissait. Roxas fut momentanément chasser , et elle assista a la suite de la scène sans rien dire ni faire que de suivre les mouvements des yeux. Ryo lui demanda alors de vite se décidée. Tout s'emmellait dans sa tête ...
Lauralie leva vivement les yeux vers lui.


- Est- ce que tu resteras avec moi si je viens ?

Oui , elle avait peur , parce qu'elle ne comprenait rien a se qui l'entourrait. Même se retrouver en compagnie d'un psycopathe semblait moins dangereux qu'etre seule.
more_horiz
- Est- ce que tu resteras avec moi si je viens ?

Ces mots qu'il n'avait jamais entendu, lui, enfant ayant été, jusqu'à maintenant, dans la solitude compléte. Lui qu'on n'a jamais confié une vie, lui donnant ce caractére peu doux. Lui qui, par cette question, baissa la tête, ne savant pas trop quoi dire et encore faire. Il avait voulu aller dans le portail pour ne pas être confus, mais, ne pouvait abandonné cette derniére. Il faut dire que la seule présentation qu'elle ne connait de lui est le "Boum" des dynamites. D'ailleur, le surnom qu'on lui donnait n'était que conditien. Soupirant et levant la tête, un moment de silence s'installa entre eux avant qu'il ne dit :

-Et pourquoi devrais-je t'oublier? La solitude n'est rien de géniale....J'en sais quelque chose, puisque, jusqu'ici, je l'étais.... Enfin bon.

Celui-ci se retourna vers le portail qui commençait à s'effacer et, avant d'y rentrer, dis :

- On se retrouvera de l'autre côté, Lauralie.

prochaine destination : Cité du crépuscule. Mais, comme la technique n'est pas parfaite, on sera séparé temporairement (je te laisse commencer ^^)
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum