Derniers sujets
AcceptationHier à 21:26FiathenL'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26Death
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Bienvenue à la Ville d'Halloween Left_bar_bleue20/350Bienvenue à la Ville d'Halloween Empty_bar_bleue  (20/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 4 Aoû 2019 - 14:36
La Ville d'Halloween. Le Jardin Radieux aurait normalement été une destination plus logique. C'était là que Terra avait été aperçu pour la dernière fois. Pourtant, une intuition avait guidé Ventus jusqu'à ce monde plutôt qu'un autre. Il avait le sentiment qu'il pourrait y découvrir quelque chose. Tout comme Aqua le lui avait évoqué alors qu'il était encore endormi, dès lors qu'il avait pénétré l'atmosphère, son corps avait entamé une lente transformation. Cependant, tous les avertissements du monde n'auraient pu l'empêcher d'être surpris de ce qui se produisit.

Un pelage brun commença à recouvrir sa peau. Ses oreilles s'allongèrent puis ses mains et ses pieds se parurent de griffes qui déchirèrent le bout de ses chaussures. Le blanc de ses vêtements se teint de brun, assombrissant les tons de sa tenue. Il se tenait sur ses deux pattes, cette posture lui donnant davantage une allure d'hybride que celle d'une vulgaire bête. Sa tignasse blonde et ses yeux bleus demeurèrent intacts, permettant toutefois de pouvoir l'identifier.

Le paysage qu'il y découvrit trancha avec les couleurs du Château Disney. Le ciel était grisâtre. Les lieux étaient recouverts d'une fine brume n'arrangeant pas l'ensemble terne des couleurs des quelques bâtiments qu'il apercevait. Quelques lanternes prenant la forme de citrouilles découpées disposées ici et là éclairaient le sol de leur lumière blafarde. Elles étaient découpées de sorte à former des visages qui l'observaient de leurs yeux vides d'ambre. La sensation oppressante d'être épié de partout ne le quittait plus. Pour ne rien arranger à l'ambiance, le grincement sinistre d'une grille, suivi d'un cri perçant et lointain qu'il ne put identifier résonna abruptement dans l'ensemble de son corps qui s'agita d'un soubresaut.

Son corps sembla alors cesser de répondre à ses ordres : ses yeux continuaient de vagabonder en tout sens, sans qu'il ne parvienne à les contrôler. Ses jambes se mouvaient d'elles-même au rythme de son cœur qui battait à tout rompre. Du bout de ses pattes, il pouvait ressentir les pavés froids, son pelage ne parvenant pas à empêcher leur fraîcheur de s'insinuer en lui.

- Viens jouer avec moi.


Une voix fluette et triste de jeune fille résonnait dans son crâne. Elle l'appelait à la rejoindre, sans qu'il ne puisse lutter. Il était tout comme une marionnette dont elle guidait les fils. Soudain, un corps blanc opaque traversa le sol et apparut brusquement devant ses yeux et le traversa - au sens littéral - lui laissant une sensation très étrange. Son estomac semblait s'être retourné par l'expérience, mais il était de nouveau maître de lui-même.

Au niveau d'une fontaine, Ven cessa sa marche frénétique, interloqué : que pouvait-il bien lui être arrivé ? Il n'était même plus sûr de ce qu'il venait de vivre, ni même de ce qu'il venait d'entendre. Chassant cette question dans un coin de sa tête, il s'assit sur le bord de celle-ci. Le jeune fougueux regarda avec intérêt autour de lui. A sa grande surprise, il s'aperçut qu'il n'était pas seul : un petit homme enroulé de la tête au pied dans des bandelettes blanches transportait des outils en tout genres. Trois enfants courraient en cercle autour de lui en se disputant un objet qu'il ne parvint pas à distinguer. Un sourire se dessina sur ses lèvres desquelles s'échappa un léger rire.

Il tourna la tête dans le sens opposé. Une sorcière au nez crochu transportait un panier contenant des bocaux remplis de produits qui lui semblèrent immondes à vue d’œil. Derrière-elle, des chauves-souris voletaient, se dirigeant vers une guillotine. Dans un écran de fumée, elles disparurent, laissant place à des hommes et des femmes à la peau livide et aux imposantes canines. Ébahi par la scène, sa bouche dessina un O parfait avant qu'amusé, il ne se retourne à la recherche d'une autre curiosité. Il observa un liquide vert couler abondamment de la gueule d'un reptile rocailleux.

Aucun signe de Terra aux alentours. Peut-être devrait-il questionner les habitants ? Sa patte effleura par curiosité le fluide dans lequel il pouvait contempler le reflet de son image monstrueuse. Quand bien même son ami serait ici, son apparence serait probablement bien différente. Son corps serait sans doute transformé par la magie de ce monde. Il avait peut-être vieilli. Et... Si personne ne l'avait revu parce qu'il n'était plus le Terra qu'il connaissait... S'il n'avait plus la même apparence justement ? Si le monde l'avait changée ? S'il était toujours sous l'emprise de Xehanort... ? En se rappelant sa nuit passée, Ven chassa cette idée de son esprit. Soudain, un klaxon retentit, le faisant perdre l'équilibre sous l'effet de la surprise. Son corps plongea tout entier dans le produit. Il en ressortit aussitôt qu'il le put, encore secoué par le bruit inattendu. En tordant les plis de son gilet, il constata que le liquide était poisseux mais releva la tête en remarquant un vrombissement mécanique.

- C'est terrible !


Une voiture avançait à faible vitesse à côté de lui. Une tête en dépassait : un petit bonhomme rond hurlait d'une voix perçante dans un haut-parleur, la mine complètement déconfite. Le véhicule s'arrêta puis il en sortit précipitamment avant de trébucher sur une marche. L'hybride s'approcha, tendant une patte secourable au Maire - comme l'indiquait sa cocarde.

- Que s'est-il passé ? Questionna-t-il d'une voix douce tout en l'aidant à se relever.
- Sally a disparue, commença l'élu en s'époussetant avant de relever la tête, mais qui êtes-vous ?
- Je m'appelle Ventus, je viens de la Lumière. Est-ce que je peux vous aider ?


Le Maire sembla réjoui d'entendre cette phrase et ouvrit la portière de son véhicule, comme pour l'inviter à y pénétrer. Ceci fait, l'étrange individu aux deux visages s'installa en tournant la tête, arborant une face plus souriante.

- Vous tombez bien. Tous les ans, nous préparons la plus effrayante des fêtes d'Halloween. Mais... Sa tête fit un demi-tour, exposant un visage blanc et triste, Halloween est en danger, geignit-il d'une voix brisée.


Il restait un certain temps afin de terminer les préparatifs de la fête, qui devaient tenir sacrément occupés les habitants de ce monde, qui ne semblaient vivre que pour donner l'effroi. Le Maire s'attela à mettre en marche le véhicule qui roula jusque la bâtisse la plus proche qu'il indiqua du doigt avant de reprendre ses explications :

- Quelques temps auparavant, un phénomène étrange est survenu. Toutes les serrures de la ville ont été changées. Des cadenas sont même apparus à de multiples endroits. Nous avons pris un retard phénoménal !


Le Maire coupa ses explications afin de redémarrer la voiture. Ven resta interdit face à cette histoire étrange, bras croisés mais tout de même quiet, préférant ne pas déconcentrer son interlocuteur qui resta concentré sur la conduite du véhicule, sans mot dire. Il en profita pour tourner la tête, observant les paysages qui défilaient à travers la vitre. Lorsque l'automobile approcha d'une forêt, celle-ci s'arrêta de nouveau. Le petit homme reprit son récit, coupant le jeune monstre dans sa contemplation silencieuse :

- Comme si cela ne suffisait pas, depuis peu, des citoyens disparaissent régulièrement. Lorsqu'on les retrouve, ils sont figés dans une expression de peur, sans vie. Je vous en prie, aidez-moi, je ne peux pas résoudre cette affaire... Je ne suis qu'un élu !


Le porteur de la Keyblade posa une main compatissante sur l'épaule du dirigeant politique. Il devait avoir de sacrés problèmes avec ces deux affaires, sans personne pour lui venir en aide. Incapable de se résoudre à abandonner ce brave homme dans ses mystères insolubles, il prit sa décision sans la moindre hésitation.

- Ne vous inquiétez pas monsieur le Maire, je m'en occupe !
La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Bienvenue à la Ville d'Halloween Left_bar_bleue51/550Bienvenue à la Ville d'Halloween Empty_bar_bleue  (51/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 5 Aoû 2019 - 2:05

De ville dont la frayeur devenait splendeur. D’une moue curieuse, la Danseuse dérivait à ses premiers pas posés sur les pavés de cet endroit étranger. Irelia divaguait, quittant le vaisseau et arpentant les boyaux de pierre à l’absence de sa bonne conscience. Toile de gris et morosité, semblant s’exalter sous une vie insoupçonnée au regard trop pressé. La rêveuse s’en retrouvait boulimique. Dévorant le moindre des aspects qui s’offraient à ses rétines divergentes. Cette peur qui s’éclairait à la mention de sa destination était dorénavant sourdes, cachés au plus profond des pensées de la rêveuse en quête de découverte.

Deux mains, anodine au centre de cette scène, écartait la gueule d’une grille de fer à l’annonce du lieu le plus vivant à cette pièce morte. D’un puits en son centre, d’un chemin de tombe et de tuile tordue comme unique guide.

Elle, grimé à l’ambiance de la ville, laissait ses talons claquer aux pavés alors que son regard tournait à son envolée. L’ordre semblait absent, ou différent de celui dont elle avait l’habitude. Elle ne s’en détachait qu’au contact du billot d’une guillotine, faisant chuter la lame, provoquant une hilarité morbide aux rires d’une adolescente inhibée de tout danger.

Durant combien de temps venait-elle de perdre en ce lieu, se glissant d’une curiosité à la seconde jusqu’à se perdre aux marches d’une bâtisse aussi étrange qui vivante. Elle s’en perdant, offrant son attention au canevas vivant au sommet des cieux et dont le plus pur des ardoises se retrouvait parsemé de lumière.

- C’est terrible !
Interpellé, la Danseuse quittait sa torpeur et retrouvait le coeur de cette crainte. Un homme à la récompense bombant son torse, au visage curieux et à la voix crieuse.

Néanmoins, Irelia se perdait sur cet édifice d’un souvenir. L’homme qui s’approchait du crieur, semblable à un habitant de Sherwood, captivait son attention ainsi que celle de la rêveuse. Elle en restait figée, vivant cette balade aux côtés de l’homme-chat, oubliant qu’elle était bien loin de sa nouvelle ville et spectatrice d’une élégie dont elle voulait faire partie.

Curieuse, ses yeux se figeaient aux déambulation de l’étrange véhicule de collection s’en allant à l’orée d’une forêt recelant de nouveau mystère.

Toujours aussi folle, désirait-elle s’attarder à la poursuite d’une chimère accompagnée de son lot de curiosité. Pourtant, qui était cet hybride ayant emprunté la coupe de son Poète ?

Irelia se moquait du cheminement de ses pensées, ses pas obéissant à une chorégraphie apprise du coeur et la guidant aux tracas de cette aventure. Pourquoi était-elle ici. Elle semblait avoir oublié la raison de sa présence, s’attardant finalement aux abords qu’elle apportait. Avait-elle enlevé son éternel gilet, arborant une laine inondée de terre et dévoilant ses épaules à nues. Curieuse, elle s’attardait sur le bleu de sa peau, et la noirceur de cette robe qu’elle ne semblait pourtant ne pas avoir emprunté au semblant de cet état déchirés.

Pourtant, elle l’oubliait au souvenir de cette aventure et au loin, elle retrouvait cette voiture aux portes ballantes et aux loups agrippant l’étrangeté de ce monde. Surprise, la Danseuse amenait sa main au coeur en retenant un souffle. Il n’en fallait pas plus pour que l’étrangeté tourne sur lui-même, offrant un visage aux mimiques terrifié et attirant un regard nouveau sur la rêveuse.

- Désolé… ?
Elle se crispait, affichant son trait le plus gêné et rappelant son air cadavérique dont elle ignorait encore la raison de cette déambulation.


Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Bienvenue à la Ville d'Halloween Left_bar_bleue20/350Bienvenue à la Ville d'Halloween Empty_bar_bleue  (20/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 6 Aoû 2019 - 23:40
Ven eut un léger sursaut aux excuses de la nouvelle venue. Le visage du Maire s'était plutôt adouci, jusqu'à ce qu'ils ne soient surpris tous deux par cette visite imprévue. Son attention s'était tant focalisée sur lui et ses problèmes qu'il en avait oublié ce qui les entouraient. Il n'oublierait pas ce lieu de sitôt. Depuis son arrivée, la peur et la surprise, mais aussi l'excitation et l'amusement ne cessaient de l'assaillir. Un monde de fascination aux milles curiosités s'offrait à lui ! Il confirma d'un hochement de tête à l'élu qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter puis quitta son siège, qui devait être tout collant désormais.

- On ne pourrait jamais s'ennuyer ici, constata l'hybride avec un sourire espiègle avant de quitter le dirigeant du regard.


Une femme, aussi ingénue que singulière se tenait près du véhicule. Ses traits étaient fins. Sa peau était d'un bleu pâle en harmonie avec ses yeux couleur vairon. Ses cheveux d'un noir ébène s'accordant avec la couleur du ciel descendaient jusqu'au niveau de ses cuisses. Elle était vêtue d'une robe fine en lambeaux lui arrivant au niveau des genoux. Dans cet ensemble assez terne, elle possédait malgré tout une certaine grâce et resplendissait par sa sincérité et sa candeur. La brave bête, s'approcha de l'étrangère d'un pas décidé, curieux d'en découvrir plus à son sujet.

- Hey, salua-t-il de façon accueillante, tu nous suivais ?


La question était sortie d'elle-même, mais cela n'avait pas grande importance. Il se pencha vers elle et plongea son regard dans le sien, y lisant encore une forme d'embarras. Un petit rire clair lui échappa. Il avait la drôle de sensation qu'elle lui ressemblait.

- Ne sois pas gênée.


Le jeune homme lui tendit l'une de ses pattes de façon rassurante. Mais aussitôt ses yeux se posèrent sur celle-ci qu'il dut vite se raviser en se souvenant du liquide. Il se redressa, une moue confuse s'étant invitée sur son visage et se frotta la nuque en détournant les yeux vers le côté. Il lui fallut quelques instants afin de pouvoir soutenir de nouveau son regard. Puis il reprit avec énergie en se pointant la poitrine du doigt :

- Je m'appelle Ventus, mais tu peux m'appeler Ven !
La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Bienvenue à la Ville d'Halloween Left_bar_bleue51/550Bienvenue à la Ville d'Halloween Empty_bar_bleue  (51/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 8 Aoû 2019 - 19:35

D’abord il y avait cette scène étrange, ensuite cet intérêt soudain que le loup semblait lui porter et créer une impassible myriade de sentiment. Devant cette  nouveauté animale, s’affirmant bien éloignent des alliés du garde-chat, la Danseuse en oubliait la coiffe trop singulière pour s’accaparer ses propres pensées.

Un rien en elle, une voix silencieuse, s’orgueillait d’avoir été remarqué et rapprocher. D’un autre sens, ce qui restait de son être s’égosillait à la honte et la totalité de son corps s’activait à le démontrer.

Un geste vif, guidant sa poigne à sa nuque, réfutait l’invitation à couvrir sa gêne et ne faisait qu’en attiser les braises. Deux rétines, miroir de ses pensées, s’activaient à la recherche d’un point d’intérêt dans l’espoir d’une retraite. Toujours figée, à n’en point douter, elle frottait son tibia à son mollet en exagérant son inconfort jusqu’à ce que son souffle traverse ses lèvres.

- Salut !
Le bleu de ses joues s’empourprait, brisant le ton monotone alors que sa révélation guidait son regard au sol. Pour qu’un sursaut rappelle à la rêveuse qu’une réponse se faisait attendre.

- Irelia… Mon nom est Irelia. Enchantée.
Elle s’accordait un sourire, une tentative à chasser la honte qui s’accumulait et semblait ne jamais retomber.

C’est ainsi qu’un silence s’invitait et cherchait à s’installer, activant le schéma de pensée de la Danseuse. Guidant les informations, remémorant les actions et demande jusqu’à ce que la figure aux deux figures s’approche et oscille son crâne à la joie.

Tournant de l’un a l’autre, visiblement curieux de cette scène jusqu’à ce qu’une réponse semble satisfaire la rêveuse.

- Oui.
Elle se retournait, faisant danser ses cheveux alors qu’elle hochait sa tête et accompagnait le reste de ses mots.

- J’ai vue la voiture venir vers la forêt et j’ai… Hum… Je vais y aller… Pardon...
Irelia baissait les épaules, esquissant un faible sourire avant de retourner et que le zéphyr sinistre n’emporte sa chevelure.


Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Bienvenue à la Ville d'Halloween Left_bar_bleue20/350Bienvenue à la Ville d'Halloween Empty_bar_bleue  (20/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 9 Aoû 2019 - 10:58
Toujours inconfortable, Irelia fit finalement volte face, marchant d'un pas hâtif et honteux vers la ville, tête baissée. Ven n'était pas parvenu à la mettre à l'aise. Mais il ne voulait pas la voir partir maintenant, alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer ! Elle devait bien être là pour une raison, et il voulait la découvrir.

- Attends !


Sans réfléchir, Ven se précipita vers l'étrange femme et lui empoigna la main afin de la retenir, stoppant ses pas. Durant un instant de quiétude, il apprécia la chaleur du contact avec sa peau douce et lisse, effleurant l'un de ses doigts fins. Ainsi, elle se retourna et leurs regards se croisèrent de nouveau. Il y distingua le même embarras qui dictait cette fuite, celui-là même qui s'empara de lui à l'instant où il la toucha. Il s'apprêta à s'excuser de son geste mais n'en fit rien. L'hybride hésita un moment sur ses mots et sur la manière dont il pourrait la rassurer. Et, surpassant sa gêne, il referma son autre patte sur sa main d'un geste doux, poursuivant d'une voix plus basse :

- Tout va bien. Ne t'inquiète pas, tu n'as pas à t'excuser, tu peux rester.


Un fin et grand chapeau apparut dans son champ de vision et lui fit faire un sursaut. Confus, il lui lâcha la main et croisa honteusement ses deux pattes derrière son dos. Il n'avait pas remarqué le Maire s'approcher plus près d'eux d'une démarche joyeuse. L'araignée lui servant de nœud papillon fit un demi-tour sur elle-même, tandis que les bras de l'élu s'écartaient de façon très exagérée. Un sourire à pleine dents était dessiné sur sa bonne face tandis qu'il accueillait cette nouvelle venue :

- Bonjour Irelia et bienvenue à la Ville d'Halloween ! Je suis le Maire, est-ce que je peux vous aider ?


Ven hocha la tête d'approbation à la question du dirigeant qui ne semblait pas la connaître. Peut-être était-elle une voyageuse, tout comme lui ? Il se mordit la lèvre afin de réprimer pour le moment son envie de lui poser directement la question, préférant ne pas la brusquer ni l'intimider davantage.
La Danseuse

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Bienvenue à la Ville d'Halloween Left_bar_bleue51/550Bienvenue à la Ville d'Halloween Empty_bar_bleue  (51/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 14 Aoû 2019 - 18:00

Immobile, la Danseuse esquissait un sourire à l’intention du loup. La quiétude prenait place et s’immisçait à son regard, calmant ses craintes et lui rappelant au plus profond d’elle qu’il serait nécessaire de grandir et de cesser d’agir ainsi. Dorénavant libre de ses craintes, l’adolescente croisait ses mains à ses hanches et s’intéressait une fois encore à la curiosité de son monde. Un visage tantôt affreux, maintenant jovial, parvenant à dessiner la curiosité à l’esprit d’Irelia. Un aplat morne en niveau de gris, elle ne distinguait que sur l’instant la richesse de cet homme au titre imprimé à son coeur, aux rayures de son pantalon jusqu’aux hauteurs de son couvre-chef.

Retenant un rire, à l’instar d’un éclair de génie lui rappelant sa présence en ce lieu, elle amenait l’une main en couverture à ses lèvres avant de s’affranchir d’une réponse.

- Peut-être, monsieur. Je suis à la recherche d’une personne et…
La rêveuse s’immobilisait dans ses paroles, guidant l’une de ses mains aux inquiétudes de ses raisons. D’un geste nerveux, sa main meurtrie par la vie s’en allait cacher le symbole d’or aux neuf tours avant de poursuivre.

- Et je sais pas qui elle est vraiment, en fait. On ne m’a même pas donné de nom, rien que son histoire et ses craintes.
- Tout cela est bien fâcheux, il m’en faudrait plus pour vous aider.

Elle baissait le regard, suppliait intérieurement que cette affiliation soit muette et que les déboires ayant vécu sont Poète ne lui soit incombé. Néanmoins, quittant les pieds de son regard, elle s’accaparait un regard du loup alors que le maire s’en allait à une autre crise d’humeur dans une oscillation.

- Merci.
Elle pinçait ses lèvres dans un sourire, cherchant à être chaleureuse en désespoir de son apparence altéré. Elle s’étirait, craignant à un craquement à sa joue et se rendant seulement compte à l’instant qu’un lambeau de chair en était absent.

- Je… Pourquoi être si loin de la ville ? Il n’y a rien ici.A moins que vous étiez en affaires ?
- Ce n’est rien, une histoire de mort à vous glacer le sang.

Au contraire de l’intonation, le visage du maire restait figé dans sa crainte. Irelia s’en pointait une interrogation que ses traits laissaient transparaître jusqu’à se perdre dans la mer de ses yeux.


Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Bienvenue à la Ville d'Halloween Left_bar_bleue20/350Bienvenue à la Ville d'Halloween Empty_bar_bleue  (20/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 17 Aoû 2019 - 19:12
- Ce n'est rien, répondit humblement Ven aux remerciements de la jeune femme.


Celle-ci fixait d'un regard interrogateur le Maire en proie à ses inquiétudes. Il ne pouvait s'empêcher de sourire face à l'expressivité et l'honnêteté de cette nouvelle amie. En si peu de temps, elle lui montrait tant de visages différents ! Là encore, elle semblait toujours nerveuse à propos de son intervention, mais elle était pourtant aussi chaleureuse qu'étrange. En tout cas, elle aussi semblait être une voyageuse. Le jeune homme ne put retenir un léger rire en saisissant l'ampleur de toutes ces coïncidences, tout en passant l'une de ses pattes à l'arrière de son crâne.

- Je suis aussi à la recherche de quelqu'un, avoua-t-il en regardant son interlocutrice.


L'adolescent porta une griffe à sa bouche pour s'interrompre, réalisant l'erreur qu'il avait failli commettre : il ne pouvait impliquer Irelia dans l'affaire de la disparition de Sally. Elle ne devait pas courir le danger de périr, figée dans une éternelle expression de peur. Heureusement, en se rappelant de la première raison l'ayant mené ici, il parvint vite à rattraper sa faute et reprit, tout en se positionnant sur la pointe des pieds :

- C'est un étranger comme moi, grand comme ça, expliqua-t-il en plaçant son bras plus en hauteur, tentant d'estimer la taille que mesurait Terra avant que lui ne sombre dans le sommeil.


Ventus se coupa de nouveau. Durant un instant, il hésita, se retint d'évoquer la Keyblade, se rappelant fugacement des enseignements de son Maître. A l'époque, ils agissaient afin de préserver l'équilibre des mondes. Mais l'existence des porteurs ne relevait plus du secret.

- Il manie une grosse clé. C'est mon ami.


Soudain, le Maire de la Ville d'Halloween eut un mouvement de recul, l'observant de son visage apeuré dont l'expression de crainte s'était intensifiée. Ven lui jeta un regard interrogateur. Avait-il dit quelque chose de mal ? Peut-être pensait-il qu'il avait oublié la disparue ? Il décida de s'adresser à Irelia, puis au drôle de Maire, les regardant à tour de rôle.

- Je serais ravi de t'aider à trouver cette personne que tu cherches, Irelia, commença-t-il, son regard l'invitant implicitement à lui en dire plus. Monsieur le Maire... Ne vous inquiétez pas, je retrouverai aussi Sally.
messages
membres