Derniers sujets
AcceptationHier à 21:26FiathenL'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26Death
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Escale Left_bar_bleue346/346Escale Empty_bar_bleue  (346/346)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 29 Juil 2019 - 11:53
Le sans-cœur de Lamont se décale d'une échappée sur le côté… un petit bond mais avant que ses pieds ne retouchent le sol… la créature se disloque en un mélange de fumées et de lucioles. L'étrange matière change soudain de direction, me charge de front mais me passe au travers, immatériel ou presque puisque je sens son passage sur ma peau. Qu'un frisson réveille mon coeur fatigué. D'un pas de pivot et d'une torsion du coup, je tourne un regard dans mon dos. C'est déjà trop tard, il est déjà là en train de frapper ; je vois le coup venir et arriver mais je ne me vois pas le prendre en pleine tête.
Stables sur mes appuis d'instincts, je sens et j'entends son espèce de baton de struggle se fendre sur mon crâne.

Ca… me sonne suffisement pour que je reste immobile alors que lui fait apparaitre une autre arme de nulle part ! Encore une matraque, de la même matière étrange qui compose les sans-cœurs.

Cette fois, je pare de mon bras… peut sentir une volée de coups pleuvoir sur ce pauvre bras. Et c'est l'autre qui se venge, décollant furieux dans le ventre de la sinistre silhouette, la faisant dégringoler plus bas dans la montagne. Et ça ne m'enchante pas. Faut que je le détruise, pas simplement que je le chasse. Je veux dire… depuis que l'ascension du Mont Olympe a commencé, on a pu voir des habitations et même une ville, au loin, que je soupçonne d'être Thèbes.
Pourquoi ce sans-cœur nous suivrait, au juste ? Je n'aime pas ça, ça m'inquiète. Encore quelque chose de plus à penser.

Un regard en direction du Collecteur, enchainé mais qui trésaille et se remue jusqu'à rebondir au sol, ayant dû faire un mètre de fuite le temps que je gère l'autre créature. D'un pas pataud, je me traine jusqu'au coffre sans-cœurs pour le tirer à moi… et le trainer sur ma route comme une vache traine sa charrette.
Vald et les triplés ne sont plus là, je m'en rends simplement compte. Je les ai prévenu que je ne ralentirais pas pour eux et que dans le cas où on se retrouve séparer, ils doivent retourner à la Citée du Crépuscule.

Auraient-ils faits exprès de se laisser distancer ? Peu importe… Apollon atterrit au-delà du plafond de nuages qui dissimule le sommet de l'Olympe alors… ca veut probablement qu'il atterrit au colisée de l'Olympe directement, dans le domaine des dieux. J'en ai pour un moment avant d'arriver là où je veux arriver… et je ne veux pas de larbins dans mes pattes, je ne veux pas avoir à m'en soucier. Mon coeur réclame de la solitude et pour une fois, je ne compte pas la lui refuser. Je dois me concentrer et chercher au fond de moi de quoi avancer… ce n'est pas des autres que peut venir la force mais de soi-même.
Si on compte sur quelqu'un pour être fort, peut-être qu'on peut l'être mais… je ne sais pas. Quelque chose me dit que cette odyssée est pour moi et pour moi seul ; que j'ai un destin à accomplir ici.

Ou alors je n'ai que trop marcher et je commence à divaguer… j'aime cette fatigue qui plane sur moi… j'en ai les paupières lourdes mais rivés à moitiés-fermés, j'avance à pas lent et sûr, à pas régulier. Je gravis cette montagne sans accélérer mes pas de tortues mais sans les ralentir non plus. J'avance, assez simplement, le poids du collecteur de moins en moins lourds à tirer. Je le tire par sa chaine, assez simplement, à même mon épaule comme un sac à patate pendant que le monstre se fait trainé au sol. Lui aussi est fatigué, il ne bondit pas en tout sens et se laisse promener, peut-être a-t-il compris que ça ne servait à rien ?
Vu sa nature, il doit essayer d'endormir ma méfiance… un sans-cœur dont la forme est un coffre au trésor ? Qui peut avaler et recracher des objets, pour s'en servir d'appât ?

Une bestiole pareille a forcément une bonne grosse dose de vice. J'ai hâte d'être arrivé… hâte d'en avoir terminé… je veux rentrer chez moi. Dans mes rues de pierres aux allures vaguement ancienne, pourtant parcouru de lumières et d'obscurité à la fois. Si douce aux yeux, d'une humeur tamisée, calme et sereine. J'imagine qu'un touriste serait un peu brusqué par l'allure menaçante de mes gardes noirs mais moi… elle me rassure.
J'ai tellement à faire là-bas, je ne veux pas trainer ici et je ne veux pas mourir non plus. Je veux juste rentrer chez moi, j'ai le mal du pays vraiment fort !

Si ça ne tenait qu'à moi, je n'en serais jamais sortit et encore moins pour me risquer à une mission qu'on ne me laissera pas échouer. Je dois avancer, quoiqu'il en coûte et pour l'instant, ça suffit à ce que mon corps continue cette galère. Je respire… enfin j'espère… mais je n'ai pas de cigarettes ici et je doute d'en trouver dans le coin alors… je n'ai plus qu'à retrouver une respiration correcte. A chaque inspiration, je sens tout mon corps gonfler et se remplir d'énèrgie comme jamais ! A chaque expiration, je sens que je purge mon organisme de quelque chose et… j'avance.
Jusqu'à ce que j'arrive au moment fatidique, toute cette montée ne sera qu'un entrainement un peu plus exotique que d'habitude.

A marcher comme il faut sur des chemins pentus, je me sens presque récupérer. Quand je me serais remis d'aplombs, j'avancerais bien plus vite mais je dois… retrouver ma force. Et je dois trouver bien plus de volonté.

Dans un soupir énervé, je me force déjà à faire une pause. A deux mains, je tire sèchement sur la chaine et ramène le coffre à ma hauteur, le plaçant d'un coup de pied avant de m'asseoir dessus, le contraignant à rester la gueule complètement fermé. Bras croisés, les jambes qui pendent juste un peu au-dessus de l'herbe, je… me repose… en profitant de l'air frais de la nuit.
Pas question que je dorme ou alors… qu'à moitié ; je dois rester prêt à anticiper toute attaque !

Je dois me reposer tout en restant conscient de mon environnement… le sans-cœur n'a pas dégringolé bien bas… et qui sait ce qui peut rôder dans cette montagne titanesque.

Le temps me parait flou, je sais juste qu'il fait nuit et que je me repose… car le jour, j'affronte Apollon. Chaque jour de mon ascension sera passé à endurer le soleil, je fuirais l'ombre pour nager dans le feu de la lumière du Dieu Solaire. Pas besoin d'être un scientifique pour comprendre que plus je vais grimper, plus je serais proche de lui et de son aura brûlante. Eblouissante. Evidément que je ne l'affronterais pas et que c'est perdu d'avance… mais est-ce que Death lui-même le pourrait ? Peut-être.
Peut-être pas, ca serait même pour lui un sacré combat.

Pourtant, céder à la peur ne va servir à rien. Mon oeil s'ouvre, un seul des deux, au moment d'entendre du bruit. Le sans-cœur qui s'agite aussi. Vald et les triplés sont là… tant mieux ?

« A l'allure où vous allez, autant que vous rentriez à la Citée du Crépuscule dès que vous le pouvez. Monter simplement la garde ici jusqu'au levé du jour. »

Je referme les yeux et me rendort, qu'à moitié, le dos droit et les bras croisés ; j'interrompt net d'un « Chhhhh…! » une tentative de réponse. Je ne dort pas, pas vraiment mais me repose les yeux… le corps, aussi… toujours pas mon esprit qui reste à l'écoute.
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Escale Left_bar_bleue1387/0Escale Empty_bar_bleue  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 7 Aoû 2019 - 18:26
Là, j’ai eu plutôt du mal à rentrer dans ce texte.

Simplement, j’ai été perturbé par le début de l’écriture et j’ai tout de suite capté. Avant, tu nous parles du vaisseau offert par Hermès et j’me disais qu’il serait là pour regarder Jack se barrer.

Dans l’sens où, j’avais déjà un scénario dans ma tête suite à ton texte précédent.

Hermès qui fait ça, ne te donnais pas le choix de rester. Du moins, c’est comme ça que j’imagine ce que tu racontais. Le gars vient jarter les scouatteur et il ne cherche pas à avoir la merde, sur ce soit avec Hadès ou un autre. Donc, ça m’étonne d’être directement bombardé sur l’ascension du Mont Olympe.

Ou bien, mon inactivité m’a rendu vraiment con.

Autrement, oui, le plus gros point fort est le développement de pensé de Jack. C’était un bon moment pour recentrer le personnage sur ses pensées. Et… J’ai rien à raconter de plus par rapport à ça ! Mais, plus sérieusement, j’pense que ça mérite plus d’être découvert en texte que dans un commentaire.

Et puis, j’ai des idées et j’attends un peu pour en reparler ! Donc, voilà… J’attends la suite à noter !


Facile : 12 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS en Dextérité !

_______________________________
messages
membres