Derniers sujets
Un rêve devenu réalitéAujourd'hui à 20:03KuroL'étoile des vœuxAujourd'hui à 19:49KuroLe 3h10 pour le Château DisneyAujourd'hui à 14:15Général PrimusChangement du PlanAujourd'hui à 10:08DeathLa suite du PlanAujourd'hui à 9:43DeathLe PlanAujourd'hui à 9:26DeathHo ho ho !Hier à 22:04FiathenLe faux printemps Hier à 21:52FiathenSix pieds sous terreVen 14 Juin 2019 - 17:34D.VaLa révolte des joujouxVen 14 Juin 2019 - 14:19AsuryaaLes fleurs parlentMer 12 Juin 2019 - 23:09RikuCoupe Noire - Kurt Brown VS L'Invité MystèreMer 12 Juin 2019 - 22:32Kurt BrownPièce montéeMer 12 Juin 2019 - 21:49Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 12 Juin 2019 - 15:23Irelia AlishinaUne arrivée inaperçueMer 12 Juin 2019 - 14:42Firion Loxxer
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue139/200L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (139/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 29 Mai 2019 - 20:52
La nuit. Chaque jour depuis ma rencontre avec la sorcière, j'avais toujours appréhendé ce moment de la journée. Chaque fois que je me rapprochais de l'heure à laquelle j'aurais besoin de dormir, la peur enfouie en moi ressortait. Celle de refaire ces rêves. Celle d'une fois encore, ressentir tout mon corps frémir et hurler sous l'effet d'un danger imminent. Celle de ressentir à nouveau quelque chose me consumer de l'intérieur. Celle de recevoir la visite de cet être, cet esprit, ou que sais-je, qui m'étreignait la gorge, m'étouffait, semblait me murmurer la promesse d'une mort proche. Celle de périr, seul, ignorant de tout ce qui m'avait permis d'exister. Quel était le sens de mon existence aujourd'hui ? Le découvrir. Rien d'autre ne me rattachait à la vie, outre cette soif inextinguible et inexplicable de puissance et de domination.

Je me trouvais toujours allongé dans mon lit, emmitouflé dans les draps blancs. J'étais pensif, le regard dirigé vers un point vague. Je ne comptais plus les nuits que j'avais passé à l'infirmerie du manoir de la Cité du Crépuscule. Mon corps récupérait plutôt bien des blessures qui m'avaient été infligées lors de la Coupe Noire. Cet état d'extrême fatigue et de fragilité commençait à n'être plus qu'un souvenir. Les soins magiques des infirmières accéléraient grandement ma récupération. Mais l'ennui commençait à me gagner. Ross me rendait régulièrement visite, brisait ma solitude, me racontait des histoires parfois complètement idiotes, quelques anecdotes. Il y avait aussi eu cette déplaisante blague... Il tentait de m'occuper l'esprit du mieux qu'il le pouvait.

Au début, nous avions joué ensemble à divers jeux auxquels il n'était pas bien talentueux, mais qui s'avéraient tout de même divertissants. Quelquefois, il m'apportait des livres divers empruntés aux archives du bâtiment. Plusieurs se trouvaient toujours sur la table basse à mes côtés. Certains traitaient de la magie, d'autres étaient de stupides histoires romantiques, des ouvrages historiques, des grandes aventures fictives... La lecture n'était pas toujours déplaisante. J'y avais fais quelques petites trouvailles. Cela m'avait aussi donné des idées pour tuer davantage de temps : je rédigeais diverses notes. Parfois, je griffonnais même quelques dessins. Cependant, mes talents artistiques laissant à désirer, elles pouvaient être assez... Risibles.

Mais malgré tout, les remarques soufflées par les rares visiteurs des autres patients et les rumeurs qui circulaient entre le personnel me ramenaient régulièrement à la réalité immuable. Mes échecs et problèmes s'accumulaient. S'y était ajouté cette humiliation universellement retransmise par l'Éclaireur qui me laissait toujours un goût amer au travers de la gorge. Mon esprit était beaucoup trop occupé par mes tracas, je ne pouvais pas faire le vide dans ma tête... Et encore moins oublier cette crainte d'être à nouveau agressé dans mon sommeil. Je tournais la tête vers l'extérieur : la nuit allait être longue.
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue122/350L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Juin 2019 - 19:37



« Et voilà ! On a attendu si longtemps la navette, elle a mis si longtemps à faire le trajet que maintenant ! Il fait nuit ! »




Heureusement il y a des réverbères dans ce monde-ci aussi. Je volète de l’un à l’autre en guettant les plaques métallique qui annonce le nom des rues. Je dois retrouver une adresse précise parce que quelqu’un a répondu à un de mes bons pour un vœu ! Et celui-ci est bien plus réalisable que le dernier ! Je dois retrouver une maman. C’est trop mignon. Et triste aussi. Le pauvre enfant a grandi sans sa mère et ça me brise le cœur. Mais c’est mignon de vouloir la retrouver ! Nous, les fées du pays imaginaires, on a pas de mamans. Mais y a plein de monde très bien qui s’occupe de nous comme des mamans. La Reine Clarion, les Ministres des Saisons… (Sauf celui du Printemps. Il est trop nerveux pour un rien), Madame Muguet à l’académie, même parfois la fée Marie à l’atelier. Je préfère un peu la fée Marie à Madame Muguet quand même. Elle est douce et chaleureuse et amusante. Ils ont tellement de chance à l’atelier des fées bricoleuses !

Il n’y a personne dans les rues à part des groupes de soldats noirs aux bottes qui claquent. Ils me donnent des frissons dans le dos rien qu’à les entendre. Ça me fait bizarre par rapport au Jardin Radieux qui est tout le temps plein de vie et de lumière même la nuit. Ici, pas un chat. Tant mieux ! La nuit tous les chats sont gris et dangereux… plus qu’à l’habitude ! et il faut se méfier des rapaces, des chouettes, des chauve-souris, des humains et leurs tapettes qui nous prennent pour des moustiques ! Et même des crapauds !
J’ai peur, cette obscurité ne me rassure pas. Je suis fébrile depuis que je suis dans ce monde. J’ai presque la nausée. Alors je dois trouver cette adresse et vite ! Même si toutes les maisons se ressemblent presque. Ont-elles des couleurs de jour ?


Je trouve enfin l’adresse qui m’a été indiquée sur le bon de retour du vœu ! La personne que je dois voir en sort, c’est parfait ! Il a les mains pleines et referme derrière lui avant de rapidement se dirigées vers d’autres ruelles. Je dois battre des ailes aux plus vite pour le rattraper !

J’arrive juste à temps sur le haut de son crâne blond pour m’effondrer de fatigue. Il va me falloir un peu de temps. Je dois esquiver sa main quand il se gratte, il a dû sentir mon atterrissage sur sa tête. Tant pis, pour le moment je reste discrète, je dois reprendre mon souffle un instant. Je m’allonge dans sa tignasse blonde. C’est marrant, je m’attendais à un enfant vu sa façon d’écrire. Il est plus grand que je pensais. C’est un adulte surement. En tout cas il marche vite. Je vois le ciel défiler, à moins que ce soit les nuages noirs qui défilent rapidement comme si il y avait beaucoup de vent…. Il ne va tout de même pas y avoir une tempête j’espère !


Ah, des branches… On traverse une forêt désormais. Je me fais toujours discrète, j’entends qu’il croise d’autres adultes. Ils se saluent, ils ricanent, lui je le sens tendus et il soupir… Ce doit être un grand timide. Il entre dans un immense bâtiment.  Je commence à avoir le tournis, je préfère rester affalé sur son crâne jusqu’à ce que ça passe. J’espère juste ne pas avoir de haut-le-cœur. Evitons de rendre les baies du déjeuner sur ses cheveux ! Mais j’avoue que je ne suis pas au mieux de ma forme aujourd’hui. Je ne comprends pas pourquoi. Je sens mon cœur étreint, je me sens oppressée par l’air que je respire. Il ne fait que nuit mais c’est comme si j’étais enfermée dans les ténèbres.


Ca y est, il s’arrête ! Je force mon petit corps à s’asseoir au moins en respirant amplement. Allez Garance ! Va falloir se manifester tout de même, il a demandé ton aide !


« Tiens Kuro, je t’ai apporté tes affaires. Tu comptes quitter l’infirmerie un jour ? » Il pose le tas de vêtement sur le bord d’un lit.




Comment ça, Kuro ? Ce n’est pas lui ? Je me penche par-dessus son crâne pour voir à qui il s’adresse. Un autre blond, légèrement plus petit que lui est allongé dans un lit dans une pièce aux reflets blancs et plutôt peuplés même si chacun est caché par des toiles blanches. Il a l’air blessé le pauvre !

AH ! Le blond qui n'est pas le bon se gratte la tête, je suis obligée de m’envoler pour esquiver sa main. Plus le choix, j’atterris sur le lit entre les deux blonds. Il a bien dis Kuro donc l’un des deux est forcément mon client !

Cette fois, je me suis préparée ! J’ai un papier de l’Eclaireur ! Ou est-ce que je l’ai rangé par contre…. Je fouille toutes mes poches avant de finir par le brandir toute fière vers … hm … celui qui est allité ?
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue139/200L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (139/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 19:49
- J'espère bien ! T'imagines pas à quel point le personnel est à mourir d'ennui.

Je souris. Je ne m'attendais pas à ce que Ross revienne aussi tôt pour m'apporter mes affaires. Je pensais le revoir le lendemain. Quelques heures auparavant, il m'avait déjà rendu visite et je lui avais demandé de me rapporter quelques bricoles, des vêtements, entre autre. On avait parlé de choses et d'autres. Lui m'avait évoqué cette Amber qui, pour de bon, semblait avoir piqué son intérêt. J'avais l'impression d'avoir déjà entendu ce nom, mais peut-être me l'étais-je imaginé. Ou alors peut-être l'avais-je simplement croisé une fois dans un couloir... Peu importe. Bientôt, il partirait sûrement pour un week-end de vacances dans le monde de la Costa del Sol grâce à l'étrange ticket gagnant que je lui avais offert.

- Et toi, quand est-ce que tu iras à Costa ?
- Le week-end prochain. Je vais essayer de convaincre Amber de m'accompagner.

A ce stade, c'était plus que de l'intérêt... Sûrement était-il déjà amoureux de cette fille. Décidément, je ne comprenais pas ce que les autres pouvaient trouver de bien dans l'amour. Enfin, peut-être qu'en les observant je pourrais à nouveau essayer de voir ce qu'il pouvait y trouver d'intéressant. Ça fonctionnerait sûrement mieux qu'avec cet hippopotame de malheur et sa trucmuche qui était morte. Soudain, mon ami fit un bond vers l'arrière. Il semblait me fixer d'un air surpris, voire même apeuré. Enfin, non, son regard était posé un peu en dessous, sur les...

- Qu'est-ce que...

J'eus moi-même un mouvement de recul en apercevant une trainée lumineuse plutôt sphérique sur mes draps. En m'approchant près de la source de lumière, j'écarquillais les yeux, béat d'admiration envers cette curieuse trouvaille. Un corps frêle planait dans les airs face à moi avec deux petites ailes à l'arrière qui semblaient si fragiles. Elle pourrait tenir dans le creux de ma main ! L'être miniature avait l'air vêtue de façon assez coquette. Envahi par une curiosité naissante, j'entrepris de me mettre délicatement en position assise puis l'effleurais du doigt pour m'assurer qu'elle était réelle.

- C'est quoi Kuro ? Questionna Ross qui s'était éloigné de quelques mètres.
- On dirait... Une fée, comme dans les contes.

Apercevoir une fée me surprenait moins que d'avoir rencontré une théière vivante, mais je n'étais pas prêt à la recevoir. Après tout, sa petite taille pourrait être fort utile. Peut-être que je pourrais essayer de m'en servir pour mes plans ? Une petite créature pouvant se faufiler partout, cela pourrait permettre d'espionner discrètement toute cible qui pourrait m'intéresser... Comme Jack par exemple. La petite s'agita, me sortant de mes pensées. Maintenant qu'elle avait toute mon attention, j'approchais mon visage près d'elle en lui lançant d'un ton avenant :

- Bonjour toi, est-ce que je peux t'aider ?

Le froussard s'approcha de nouveau, semblant enfin s'être aperçu qu'il n'y avait aucun danger émanant de cette lumière. Mon ami s'accroupit, détailla la créature comme tout droit sortie d'un conte pour enfants puis lui fit un sourire.

- Bonsoir petite.

Là, je m'aperçus qu'elle soulevait un objet encore plus mince que son corps gracieux. Elle gesticulait pour l'indiquer. Ça m'avait l'air d'un morceau de papier banal. Quelque chose semblait être inscrit dessus.

- L'Éclaireur ? Tu veux lire le journal, c'est ça ? Interrogea Ross.
messages
membres