Derniers sujets
Rites de PardonHier à 14:34Bryke RonsoAcceptationJeu 22 Aoû 2019 - 21:41FiathenL'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen Stormstout
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue139/200L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (139/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 29 Mai 2019 - 20:52
La nuit. Chaque jour depuis ma rencontre avec la sorcière, j'avais toujours appréhendé ce moment de la journée. Chaque fois que je me rapprochais de l'heure à laquelle j'aurais besoin de dormir, la peur enfouie en moi ressortait. Celle de refaire ces rêves. Celle d'une fois encore, ressentir tout mon corps frémir et hurler sous l'effet d'un danger imminent. Celle de ressentir à nouveau quelque chose me consumer de l'intérieur. Celle de recevoir la visite de cet être, cet esprit, ou que sais-je, qui m'étreignait la gorge, m'étouffait, semblait me murmurer la promesse d'une mort proche. Celle de périr, seul, ignorant de tout ce qui m'avait permis d'exister. Quel était le sens de mon existence aujourd'hui ? Le découvrir. Rien d'autre ne me rattachait à la vie, outre cette soif inextinguible et inexplicable de puissance et de domination.

Je me trouvais toujours allongé dans mon lit, emmitouflé dans les draps blancs. J'étais pensif, le regard dirigé vers un point vague. Je ne comptais plus les nuits que j'avais passé à l'infirmerie du manoir de la Cité du Crépuscule. Mon corps récupérait plutôt bien des blessures qui m'avaient été infligées lors de la Coupe Noire. Cet état d'extrême fatigue et de fragilité commençait à n'être plus qu'un souvenir. Les soins magiques des infirmières accéléraient grandement ma récupération. Mais l'ennui commençait à me gagner. Ross me rendait régulièrement visite, brisait ma solitude, me racontait des histoires parfois complètement idiotes, quelques anecdotes. Il y avait aussi eu cette déplaisante blague... Il tentait de m'occuper l'esprit du mieux qu'il le pouvait.

Au début, nous avions joué ensemble à divers jeux auxquels il n'était pas bien talentueux, mais qui s'avéraient tout de même divertissants. Quelquefois, il m'apportait des livres divers empruntés aux archives du bâtiment. Plusieurs se trouvaient toujours sur la table basse à mes côtés. Certains traitaient de la magie, d'autres étaient de stupides histoires romantiques, des ouvrages historiques, des grandes aventures fictives... La lecture n'était pas toujours déplaisante. J'y avais fais quelques petites trouvailles. Cela m'avait aussi donné des idées pour tuer davantage de temps : je rédigeais diverses notes. Parfois, je griffonnais même quelques dessins. Cependant, mes talents artistiques laissant à désirer, elles pouvaient être assez... Risibles.

Mais malgré tout, les remarques soufflées par les rares visiteurs des autres patients et les rumeurs qui circulaient entre le personnel me ramenaient régulièrement à la réalité immuable. Mes échecs et problèmes s'accumulaient. S'y était ajouté cette humiliation universellement retransmise par l'Éclaireur qui me laissait toujours un goût amer au travers de la gorge. Mon esprit était beaucoup trop occupé par mes tracas, je ne pouvais pas faire le vide dans ma tête... Et encore moins oublier cette crainte d'être à nouveau agressé dans mon sommeil. Je tournais la tête vers l'extérieur : la nuit allait être longue.
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue122/350L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Juin 2019 - 19:37



« Et voilà ! On a attendu si longtemps la navette, elle a mis si longtemps à faire le trajet que maintenant ! Il fait nuit ! »




Heureusement il y a des réverbères dans ce monde-ci aussi. Je volète de l’un à l’autre en guettant les plaques métallique qui annonce le nom des rues. Je dois retrouver une adresse précise parce que quelqu’un a répondu à un de mes bons pour un vœu ! Et celui-ci est bien plus réalisable que le dernier ! Je dois retrouver une maman. C’est trop mignon. Et triste aussi. Le pauvre enfant a grandi sans sa mère et ça me brise le cœur. Mais c’est mignon de vouloir la retrouver ! Nous, les fées du pays imaginaires, on a pas de mamans. Mais y a plein de monde très bien qui s’occupe de nous comme des mamans. La Reine Clarion, les Ministres des Saisons… (Sauf celui du Printemps. Il est trop nerveux pour un rien), Madame Muguet à l’académie, même parfois la fée Marie à l’atelier. Je préfère un peu la fée Marie à Madame Muguet quand même. Elle est douce et chaleureuse et amusante. Ils ont tellement de chance à l’atelier des fées bricoleuses !

Il n’y a personne dans les rues à part des groupes de soldats noirs aux bottes qui claquent. Ils me donnent des frissons dans le dos rien qu’à les entendre. Ça me fait bizarre par rapport au Jardin Radieux qui est tout le temps plein de vie et de lumière même la nuit. Ici, pas un chat. Tant mieux ! La nuit tous les chats sont gris et dangereux… plus qu’à l’habitude ! et il faut se méfier des rapaces, des chouettes, des chauve-souris, des humains et leurs tapettes qui nous prennent pour des moustiques ! Et même des crapauds !
J’ai peur, cette obscurité ne me rassure pas. Je suis fébrile depuis que je suis dans ce monde. J’ai presque la nausée. Alors je dois trouver cette adresse et vite ! Même si toutes les maisons se ressemblent presque. Ont-elles des couleurs de jour ?


Je trouve enfin l’adresse qui m’a été indiquée sur le bon de retour du vœu ! La personne que je dois voir en sort, c’est parfait ! Il a les mains pleines et referme derrière lui avant de rapidement se dirigées vers d’autres ruelles. Je dois battre des ailes aux plus vite pour le rattraper !

J’arrive juste à temps sur le haut de son crâne blond pour m’effondrer de fatigue. Il va me falloir un peu de temps. Je dois esquiver sa main quand il se gratte, il a dû sentir mon atterrissage sur sa tête. Tant pis, pour le moment je reste discrète, je dois reprendre mon souffle un instant. Je m’allonge dans sa tignasse blonde. C’est marrant, je m’attendais à un enfant vu sa façon d’écrire. Il est plus grand que je pensais. C’est un adulte surement. En tout cas il marche vite. Je vois le ciel défiler, à moins que ce soit les nuages noirs qui défilent rapidement comme si il y avait beaucoup de vent…. Il ne va tout de même pas y avoir une tempête j’espère !


Ah, des branches… On traverse une forêt désormais. Je me fais toujours discrète, j’entends qu’il croise d’autres adultes. Ils se saluent, ils ricanent, lui je le sens tendus et il soupir… Ce doit être un grand timide. Il entre dans un immense bâtiment.  Je commence à avoir le tournis, je préfère rester affalé sur son crâne jusqu’à ce que ça passe. J’espère juste ne pas avoir de haut-le-cœur. Evitons de rendre les baies du déjeuner sur ses cheveux ! Mais j’avoue que je ne suis pas au mieux de ma forme aujourd’hui. Je ne comprends pas pourquoi. Je sens mon cœur étreint, je me sens oppressée par l’air que je respire. Il ne fait que nuit mais c’est comme si j’étais enfermée dans les ténèbres.


Ca y est, il s’arrête ! Je force mon petit corps à s’asseoir au moins en respirant amplement. Allez Garance ! Va falloir se manifester tout de même, il a demandé ton aide !


« Tiens Kuro, je t’ai apporté tes affaires. Tu comptes quitter l’infirmerie un jour ? » Il pose le tas de vêtement sur le bord d’un lit.




Comment ça, Kuro ? Ce n’est pas lui ? Je me penche par-dessus son crâne pour voir à qui il s’adresse. Un autre blond, légèrement plus petit que lui est allongé dans un lit dans une pièce aux reflets blancs et plutôt peuplés même si chacun est caché par des toiles blanches. Il a l’air blessé le pauvre !

AH ! Le blond qui n'est pas le bon se gratte la tête, je suis obligée de m’envoler pour esquiver sa main. Plus le choix, j’atterris sur le lit entre les deux blonds. Il a bien dis Kuro donc l’un des deux est forcément mon client !

Cette fois, je me suis préparée ! J’ai un papier de l’Eclaireur ! Ou est-ce que je l’ai rangé par contre…. Je fouille toutes mes poches avant de finir par le brandir toute fière vers … hm … celui qui est allité ?
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue139/200L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (139/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 17 Juin 2019 - 19:49
- J'espère bien ! T'imagines pas à quel point le personnel est à mourir d'ennui.

Je souris. Je ne m'attendais pas à ce que Ross revienne aussi tôt pour m'apporter mes affaires. Je pensais le revoir le lendemain. Quelques heures auparavant, il m'avait déjà rendu visite et je lui avais demandé de me rapporter quelques bricoles, des vêtements, entre autre. On avait parlé de choses et d'autres. Lui m'avait évoqué cette Amber qui, pour de bon, semblait avoir piqué son intérêt. J'avais l'impression d'avoir déjà entendu ce nom, mais peut-être me l'étais-je imaginé. Ou alors peut-être l'avais-je simplement croisé une fois dans un couloir... Peu importe. Bientôt, il partirait sûrement pour un week-end de vacances dans le monde de la Costa del Sol grâce à l'étrange ticket gagnant que je lui avais offert.

- Et toi, quand est-ce que tu iras à Costa ?
- Le week-end prochain. Je vais essayer de convaincre Amber de m'accompagner.

A ce stade, c'était plus que de l'intérêt... Sûrement était-il déjà amoureux de cette fille. Décidément, je ne comprenais pas ce que les autres pouvaient trouver de bien dans l'amour. Enfin, peut-être qu'en les observant je pourrais à nouveau essayer de voir ce qu'il pouvait y trouver d'intéressant. Ça fonctionnerait sûrement mieux qu'avec cet hippopotame de malheur et sa trucmuche qui était morte. Soudain, mon ami fit un bond vers l'arrière. Il semblait me fixer d'un air surpris, voire même apeuré. Enfin, non, son regard était posé un peu en dessous, sur les...

- Qu'est-ce que...

J'eus moi-même un mouvement de recul en apercevant une trainée lumineuse plutôt sphérique sur mes draps. En m'approchant près de la source de lumière, j'écarquillais les yeux, béat d'admiration envers cette curieuse trouvaille. Un corps frêle planait dans les airs face à moi avec deux petites ailes à l'arrière qui semblaient si fragiles. Elle pourrait tenir dans le creux de ma main ! L'être miniature avait l'air vêtue de façon assez coquette. Envahi par une curiosité naissante, j'entrepris de me mettre délicatement en position assise puis l'effleurais du doigt pour m'assurer qu'elle était réelle.

- C'est quoi Kuro ? Questionna Ross qui s'était éloigné de quelques mètres.
- On dirait... Une fée, comme dans les contes.

Apercevoir une fée me surprenait moins que d'avoir rencontré une théière vivante, mais je n'étais pas prêt à la recevoir. Après tout, sa petite taille pourrait être fort utile. Peut-être que je pourrais essayer de m'en servir pour mes plans ? Une petite créature pouvant se faufiler partout, cela pourrait permettre d'espionner discrètement toute cible qui pourrait m'intéresser... Comme Jack par exemple. La petite s'agita, me sortant de mes pensées. Maintenant qu'elle avait toute mon attention, j'approchais mon visage près d'elle en lui lançant d'un ton avenant :

- Bonjour toi, est-ce que je peux t'aider ?

Le froussard s'approcha de nouveau, semblant enfin s'être aperçu qu'il n'y avait aucun danger émanant de cette lumière. Mon ami s'accroupit, détailla la créature comme tout droit sortie d'un conte pour enfants puis lui fit un sourire.

- Bonsoir petite.

Là, je m'aperçus qu'elle soulevait un objet encore plus mince que son corps gracieux. Elle gesticulait pour l'indiquer. Ça m'avait l'air d'un morceau de papier banal. Quelque chose semblait être inscrit dessus.

- L'Éclaireur ? Tu veux lire le journal, c'est ça ? Interrogea Ross.
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue122/350L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 27 Juil 2019 - 13:23


Ils ont un mouvement de recul, je crois que c’est normal, après tout je suis sorti de nulle part pour eux. J’accroche mon plus grand sourire à mon visage pour les rassurer, ça me fait même mal aux joues de le maintenir.


 Oui ! Non ! Enfin ce n’est pas tout à fait ça… Je passe une main sur mon visage, comment leur faire comprendre. Ce n’est pas tant que je veuille le lire, mais davantage que j’en fais partie.




Je réfléchis mais je décide de tenter de leur expliquer plutôt la raison de ma présence. Après tout, il a fait un vœu, enfin l’un des deux… Je pense que c’est celui qui est alité... D’ailleurs est-il malade ? Ou blessé ? Je devrais peut être également le soigner ? Mais s’il a peur de moi, il ne va pas me laisser l’approcher.

Bon première étape ! Lui transmettre l’idée que je suis là pour lui ! Alors il m’a demandé… de retrouver sa maman. D’accord, alors je m’envole doucement et je laisse la poudre de fées se répartir sous mon passage. Il faut que je la façonne en une silhouette de mère avec un bébé dans les bras qu’elle berce. Il devrait faire le lien avec son vœu le plus cher. Normalement.
J’y suis presque mais à force de tourner en rond, je ne sais pas, je suis prise d’une violente nausée. Je dois décidément couver quelque chose, je ne suis pas à l’aise depuis que le vaisseau à atterrit dans ce monde. Je m’effondre en plein milieu de l’image qui se formait, il n’aura même pas eu le temps de l’identifier. Et toute la poussière de fée se répand avec moi sur le drap blanc. Ouhlà, ça tourne… ça s’élève comme une vague… Le drap s’envole lentement et je suis étalée sans réussir à me relever.

Heureusement que les deux jeunes blonds ont le réflexe d’attraper le tissu pour le maintenir vaguement sur le lit. La literie ondule comme une mer sous le souffle marin.
Je crois que je vais vomir.


Concentre-toi… Respire… Dix… Neuf…Huit…. Sept… Je compte à rebours pour reprendre mes esprits. J’essaie vaguement de m’extraire des vagues du drap. Je rampe, roule, m’étale de nouveau.




Je crois qu’il vaut mieux privilégier l’écrit au final. J’attends que la houle se calme enfin. Ils disposent de nouveau le drap convenablement sur le lit, sur les jambes de celui que je pense être Kuro. Je lève une main pour leur demander d’attendre un peu que je me remette de mes émotions. J’ai peut-être attrapé un rhume de l’espace ? Le mal de mer des airs. Ou les dernières baies que j’ai mangé étaient trop rance…

Je me redresse enfin. Il me faut invoquer ma plume éternelle. Je m’envole en faisant attention à ne pas de nouveau souffrir de malaise. Je sors ma baguette magique discrètement, je ne voudrais pas les effrayer. Même si ce n’est pas non plus comme si elle pouvait leur faire du mal. Elle ne leur piquerait même pas la peau.


Plum Pidoum…




Une petite danse à droite, puis à gauche,  des arabesques que je dessine dans l’air avec ma magie. Une plume d’oie de ma taille apparait et je la dirige du mouvement de ma baguette magique pour que l’écriture soit suffisamment grande et lisible par les deux humains.

« Je viens pour ton vœux »
Voilà qui devrait suffire.


Je n’aurais peut-être pas dû écrire sur le drap ? Je me gratte la tête , faisant bouger mon chapeau sur mon crâne en réfléchissant à mon message.
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue139/200L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (139/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 2 Aoû 2019 - 18:40
- Hmm... ?

Après un petit manège étrange dans les airs, la créature de conte avait fini par communiquer par écrit. Des lettres, dessinées par une trainée de poudre, ornaient désormais mes draps. La phrase magique scintillait d'un éclat semblable à l'or. Leur couleur m'appelait à les saisir au creux de mes mains et les emporter afin d'en soutirer des richesses. Ma bouche dessina brièvement un O lorsque je fis le rapprochement entre ces mots et l'Éclaireur. Quelques temps auparavant, en lisant le journal, j'avais aperçu une étrange rubrique "Bon pour un vœu" et y avais finalement répondu, bien que plutôt dubitatif. Ross ne pouvait évidemment rien y comprendre.

Je souhaitais comprendre mes origines. Pour cela, le moyen le plus simple était de retrouver cette sorcière qui s'était proclamée comme ma mère. J'aurais préféré ne jamais avoir à l'impliquer dans ma quête de réponses, mais c'était désormais inévitable. Elle serait certainement dangereuse, pour lui comme pour moi. Qui sait ce que la magicienne ferait de lui ? Elle pourrait s'en servir afin de lui soutirer des informations, ou pire, en faire son pantin. Peut-être se souvenait-elle encore de l'affront que je lui avais fais ? Quoi qu'il arrive, cette histoire ne pouvait s'achever que d'une seule façon. Il me faudrait en terminer une bonnes fois pour toutes avec la despote.

- Ross, fis-je afin d'attirer son attention, alors que son regard vagabondait sur la poussière dorée. Je crois que je ne t'ai jamais expliqué... La première raison qui m'a conduit à rejoindre ce monde.

Je fis une courte pause durant laquelle mon regard se fixa sur le plafond, réalisant qu'outre cette rencontre fatidique au cimetière des épaves, les souvenirs de cette première journée étaient flous. Mon monde natal. Si Port Royal ne subissait pas un blocus de la Shin'ra, il pourrait s'agir de la piste la plus solide à suivre.

- Je ne sais pas qui je suis, ni d'où je viens réellement. Mon premier souvenir... Remonte à bientôt trois ans. Mon unique rencontre avec ma mère.

Mes lèvres remuèrent une nouvelle fois, comme si je m'apprêtais à parler, mais je me les mordis afin de me stopper. Mais qu'est-ce qui me prenait ? Si je racontais l'entière vérité, je n'obtiendrais jamais le soutien de cette nouvelle alliée inattendue. Si je mentais, mon camarade courrait un grave danger. Une part de moi se refusait à lui faire encourir de tels risques. Mais... Pourquoi ? Est-ce que je venais vraiment d'hésiter ?

Ross n'est pas nécessaire à mes plans.

Mon regard se posa sur la fée, faussement adouci. Je m'efforçais de lui faire croire que c'était un bon souvenir mais une grimace demeura affichée sur mes lèvres, marquant mon échec. Espérons qu'elle ne le relève pas.

- Je dois la retrouver. Et la tuer, cette garce. Elle est ma seule chance d'en apprendre plus. C'est ça, mon vœu le plus cher... Mes yeux se dirigèrent brièvement sur le visage pâle de mon ami. La raison pour laquelle j'ai participé à ce tournoi.

Un mensonge, naturellement. Un dieu des Enfers, accorder une demande pour retrouver un vivant ? Quelle ironie, ridicule. Et puis, même s'il aurait été capable d'exaucer un tel souhait, que ferais-je une fois devant la sorcière ? Je n'aurais aucune chance de l'emporter. J'ai besoin de pouvoir.

- Est-ce que je peux faire quelque chose ?

Probablement pas pour le moment. La petite, en revanche, semblait pleine de ressources : le drap qui planait, les lettres scintillantes... Elle était même parvenue à me trouver alors que je n'étais pas à l'adresse indiquée sur le bon ! Quels tours pouvait-elle encore avoir dans ses manches ? Elle était sûrement là pour m'aider à réaliser mon objectif... Mais comment comptait-elle exactement s'y prendre ?
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue122/350L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (122/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 4 Aoû 2019 - 12:11

Oui ! Ca y est, c’est exactement ça ! Je viens pour l’aider à retrouver sa mère… Et donc ?
Je reste là le sourire ravie à hocher la tête d’un tintinnabulement de clochette à leurs oreilles. Je l’invite à continuer d’un signe de la main. Si son ami veut aider, moi, je ne suis pas contre ! Justement !


 Il va nous falloir un point de départ ! Pour pouvoir commencer à chercher. Un nom, une description, un lieu ? Je gestibule. Je chasse la poussière de fée pour brouiller les mots et en créer de nouveau avec ma grande plume. Je tire la langue, ça m’aide à me concentrer.




Je trouve un peu triste qu’il n’ait pas plus de souvenir. Ni d’elle ni d’autre chose après tout. Il a perdu la mémoire ? Est-ce que ça ne pourrait pas aider de commencer par-là ? Si il retrouvait ses souvenirs d’avant peut être que cela pourrait l’aider à la retrouver, elle.


Mais est-ce que je sait seulement comment faire au moins ??… J’ai un gros doute. Je ne préfère pas lui en parler pour le moment. Si je me retrouve encore devant un vœu que je ne peux pas exaucée, je vais avoir l’air tellement cruche une fois de plus !




Tant pis, je me contente de ce qu’il pourra me donner comme information et ensuite… L’enquête ! Tel un fin limier de Scottland Yard. Un détective d’histoire policière terrible ! Oh ! Mieux ! Un journaliste ! Après tout je travaille pour l’Eclaireur ! Je pourrais demander de l’aide à mes camarades ! Lancer un appel à témoin dans le journal, un concours, un appel aux dons pour sauver le gentil Kuro, orphelin de sa chère et tendre maman.


Je suis certaine que ça va plaire à monsieur Brockman !




Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
L'étoile des vœux Left_bar_bleue139/200L'étoile des vœux Empty_bar_bleue  (139/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 19 Aoû 2019 - 22:05
Alors que j'observais la fée qui, au vu de ses mouvements, devait manquer d'informations, Ross me tapota l'épaule. Il me fallut quelques instants pour réaliser qu'il attendait toujours une réponse à sa question. Un signe de tête de négation le lui indiqua auquel il réagit avec déception. Tout en continuant d'hésiter sur mes mots, je repris mon récit là où je l'avais laissé :

- Je l'ai rencontrée à Port Royal, dans un navire... Ou plutôt ce qu'il en restait. Tout était en désordre, je ne suis même pas sûr que j'arriverais à le retrouver. De toutes les façons, ce monde subit un embargo de la Shin'ra.

Ma phrase se ponctua par un soupir. Où qu'on puisse aller, cette entreprise de malheur se propageait. Ses slogans étaient partout, elle envahissait les commerces. Elle gérait le réseau de transport inter-monde. Elle contrôlait l'espace infini, était très bien armée et possédait par conséquent un pouvoir dissuasif sans pareil. Les routes stellaires se trouvaient à leur merci. Son pouvoir était tout simplement trop grand et ne faisait que s'amplifier de jour en jour. Les mercenaires étaient les seuls à avoir eu le courage de se dresser face à eux... Et voilà que leur monde se trouvait isolé de tout, sous la coupe de Rufus. J'exécrais et enviais à la fois cette société. Elle possédait tout ce dont quiconque, moi compris pourrait rêver : pouvoir, contrôle, richesses.

- Ma mère est une redoutable sorcière, fis-je dans un aveu faussement attristé avant de faire une pause, hésitant encore sur la manière d'évoquer les faits à mon avantage. Sa silhouette était terrifiante ! Elle portait une longue robe noire trainant sur le sol. Ses yeux étaient jaunes... Sa peau verdâtre. Il y avait ces deux cornes noires au sommet de son crâne... C'est une femme très fière et dangereuse.

Si avec ça, je ne venais pas de complètement ruiner l'image innocente que se faisait probablement la fée à propos de mon vœu, cela relèverait du miracle. Et pour cause, l'autre poule mouillée tremblait déjà de tous ses membres en ayant juste entendu ça. Mais bon, quel idiot aurais-je été de croire qu'elle puisse découvrir son identité sans que je ne la lui décrive davantage ! L'essentiel était de détourner la vérité à mon avantage, tenter de faire vibrer la corde sensible de cette créature de conte de sorte à attirer son empathie. Puis, en songeant à l'entêtement naïf de Septimus envers Death, j'eus une idée... Une idée complètement ridicule, risible, qui dessina un sourire irrépressible sur mon visage. Tentant de conserver mon sérieux, je conclus :

- Mais je dois découvrir qui elle est. Je dois la retrouver. Je dois... La sauver.
messages
membres