Derniers sujets
A la recherche de NikoleisAujourd'hui à 7:26RikuLà est le foyerSam 20 Juil 2019 - 17:02RikuDeus Ex MachinaJeu 18 Juil 2019 - 15:53Jack InèrssePoisson d'avril, et on s'pass'ra du sans-coeurMar 16 Juil 2019 - 18:43SurkeshD'humbles, modestes et lentes ambitionsMar 16 Juil 2019 - 13:15Jack InèrsseLe 3h10 pour le Château DisneyLun 15 Juil 2019 - 1:55Kurt BrownTrophées de Riku Sam 13 Juil 2019 - 9:19RikuUne nouvelle recrueSam 13 Juil 2019 - 6:54RikuMonter en ChantillyJeu 11 Juil 2019 - 16:44Irelia AlishinaLes restes de l'HybrisJeu 11 Juil 2019 - 13:01DeathSix pieds sous terreDim 7 Juil 2019 - 14:39KuroBureau du Bookmaker de la Coupe NoireDim 7 Juil 2019 - 12:46Chen StormstoutCoupe Noire - Kurt Brown VS L'Invité MystèreDim 7 Juil 2019 - 12:45Chen StormstoutGrise BrumeSam 6 Juil 2019 - 23:32SoraAprès GuerreSam 6 Juil 2019 - 6:19Heinrich Ventrecroc

Matriarche Écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Impatience Left_bar_bleue141/550Impatience Empty_bar_bleue  (141/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 9 Mai 2019 - 5:51


Mini-Série

Avatar Francis:
Pour une raison que j'ignore encore ( mais certainement dû au fait que je sois en Chine, l'avatar ne s'affiche pas correctement. Veuillez m'excuser pour la gène occasionnée. Du coup, j'héberge l'image ici : Impatience Franci11

« ALLEZ LES GARS ! Mettez-moi ces putains de renforcements sur la porte ! On a pas qu’ça à foutre aujourd’hui ! »

Putain. Quelle idée de faire des murs avec des portes de treize mètres de haut. Sont tarés les compatriotes de Huayan. Faut dire qu’elle l’est un peu aussi, mais dans le bon sens du terme bien sûr.

J’avoue que contrairement aux autres qui se pissent un peu dessus, moi j’suis content. Ça fait un petit moment que j’ai rien buté et j’espère sincèrement du plus profond de mon âme que ce fils de pute d’Yijun va se pointer dans la baston.

Je vais lui démolir sa petite gueule de pouffiasse avec mon marteau, il va rien comprendre l’enculé.

Trahir la patronne comme ça ? Surtout qu’elle est plutôt sympa avec nous dans le fond, c’est vraiment un connard. Déjà de base j’pouvais le sentir, mon rhumatisme au niveau du fion s’était réveillé, ça suintait forcément le mal quelque part.

Bref, là les gars renforcent la grande porte sud. Après je vais faire rajouter des éléments de défense sur les murs puis on va hisser le matos que Xupeng est entrain de nous préparer. J’ai pas vraiment tout compris ce qui se passe, mais en gros des enculés viennent nous tuer et faire passer Huayan pour la méchante : c’est largement suffisant comme information pour la Furie Rouge.

Je vois Li Guo entrain de former un groupe d’enrôlés. J’sais pas ce qu’il est entrain de leur apprendre mais ça sert à rien les exercices de respiration de mon cul !


« LI GUO ! On a pas l’temps pour ces conneries ! Donne-leur des armes et qu’ils s’entraînent putain ! On a besoin de soldats, pas de chairs à canon bordel ! »

Des exercices de respiration. Et pourquoi pas prier pendant qu’on y est aussi tiens ?

« S’il vous plaît Super Dieux que j’aime, faites-en sorte que je reste en vie ! » imité-je avec une voix de grosse tata.

Si j’étais un dieu, le pécore qui m’envoie une prière pour ça, j’le laisse crever dans la boue la bouche ouverte et les entrailles à l’air. Les putain dieux ils aiment les forts car c’est ceux qui savent survivre, les mecs faibles ils s’en battent les couilles car ils servent à rien.


« HEY TOI LÀ ! Tu t’es cru en pause c’est ça ?! Retourne bosser ou je te fout mon pied au cul p’tit con ! On est assiégés ! T’as pas entendu les ordres des Song ?! Bouge-toi l’cul fainéant ! »

Bon la porte ils devraient s’en tirer sans ma supervision. C’est pas très compliqué comme job. Je vais aller sur les remparts pour voir où ils en sont.

« Li Guo ! Fait en sorte que cette équipe de bras cassés savent enchaîner deux trois coups avant que je redescende de ce putain de mur !
- Je fais ce que je peux Francis ! On a pas beaucoup de temps, je sais. »

T’as intérêt p’tit. Toi, tu te bats bien mais les autres on en sait rien.

Allez, je prends les escaliers. Une, et deux, et trois, et quatre, et cinq… Si y a bien un truc qui me manque d’Illusiopolis, c’est les ascenseurs. Un soldat qui prend l’escalier, quand il arrive au bout il a déjà envie d’aller dormir, c’est pas bon.

Une fois que j’arrive en haut des marches, il faut que j’annonce mon arrivée et que je mette en avant mon autorité naturelle :


« BON ALORS ON EN EST OÙ ICI ?! »

Déjà, ça met un petit coup de stress aux gars, du coup je les vois accélérer immédiatement et ensuite ça me permet de voir qui glande et qui glande pas. J’en vois trois qui savent pas trop quoi faire. Ça va se régler vite fait bien fait.

« Bonjour messieurs, comment allez-vous ?
- Bonjour Monsieur, très bien merci beaucoup. » répondent-ils en langue commune avec un accent assez prononcé.

« Vous avez fini de faire vos tâches ?
- Oui, nous avons placé les munitions aux emplacement prévues et…
- Et donc vous vous accordé une pause bien méritée c’est ça ?
- Oui parce qu’en fait on travaille depuis un…
- RETOURNEZ BOSSER BANDE DE LARVES ! Redescendez et demander à l’eunuque en chef de vous indiquer la position d’un gosse-corbeau, il faut mettre du feu grégeois dans des récipients et trois belles paires de mains ne seraient pas de trop !
- Euh… Très bien, oui… Pardon ! »

Ils continuent de me regarder, ne sachant pas trop s’il faut y aller maintenant ou… Sont cons ou quoi ?

« SUR-LE-CHAMP ! Et au pas de course ! »

Et bah voilà, faut tout faire dans ce pays comme d’hab’. Tu m’étonnes que Huayan soit souvent fatiguée avec ces conneries.

Bon aller, au boulot.


« Je veux que tout soit rangé proprement ! Les flèches, les putain de trucs pour les balistes, les tonneaux, l’huile… ET VOUS-LÀ ! DOUCEMENT AVEC LES EXPLOSIFS ! »

Bon y a pas de feu autour donc ça va, mais faut faire gaffe avec ces trucs. Ça reste de la poudre.

Du haut de la porte sud, je toise l’horizon du regard. Le terrain est pas super avantageux pour les assaillants : y a des rizières de ce côté de la ville. Il seront lents et auront les pieds dans l’eau. Faudra qu’ils approchent vite des murs pour pas être embourbés. Un peu à l’ouest, il y a un bois accolé à une montagne : Huayan a prévu quelque chose avec Noah. Un effet de surprise ou je sais pas quoi.

J’aperçois une nuée d’oiseaux en provenance du sud… Ah ! C’est les piafs de la chef ça. Ils foncent à toute vitesse et rasent de près la muraille pour se diriger vers le manoir Song. Je sens que je vais avoir des nouvelles d’ici quelques dizaines de minutes.

Huayan m’a dit de porter une armure pour la bataille. J’suis content, elle claque leurs armures ici. Avec mon marteau ça rendra super bien. J’respire un bon coup cet air pur qui sera bientôt souillé par l’odeur du sang, de la transpiration et de la gloire.

Qu’importe ce qui viendra. Je serai dans les premiers à tuer et je compte bien rester vivant pour pouvoir raconter mon nouveau fait d’armes à la taverne du coin. Je leur dirai un truc du genre :


« J’suis un héros bande d’enculés ! »

Ouaiiiiiis. C’est bien ça. Puis pour choper de la minette aussi, tiens.

« T’sais que Daddy Francis il a sauvé une ville chinoise d’une attaque de bandits ? Bah bien sûr, tout le monde me connaît à Chengdu en Terre des Dragons. J’ai mené la résistance à la victoire et tout. »

J’ai hâte. Je vais peser dans le game.

Bon. C’est pas tout ça mais sur la muraille ça a l’air d’aller. Je vais aller aider à former les recrues de fortune, faut les enhardir un peu parce que là on dirait une réunion de meufs pour des tupperwares.

Je redescends des murs et je prends les gars au hasard et je mets à quelques mètres de l’équipe de Li Guo.


« Bon les gars ! Y a une bande de connards qui vient prendre votre ville, violer vos femmes, prendre vos gosses et faire un doigt à vos ancêtres : vous allez les laisser faire ou quoi ? Sortez-vous le manche à balais que vous avez dans l’fion et servez-vous en par tous les Dieux de l’univers !
- Non !
- J’ai rien entendu ! Vos femmes ont plus de voix que vous bande de mous du slip !
- Non !
- J’AI RIEN ENTENDU !
- NON ! NON !
- Ah bah voilà, c’est mieux. »

Je leur montre des bâtons d’entraînement disposés à côté d’eux. Je leur ordonne de m’attaquer. Pas le temps de niaiser sur comment on tient une arme ou quoi, la théorie on s’en bat les couilles ferme, il faut qu’ils pratiquent avant la bataille, le reste viendra à l’instinct.

« Allez les bouseux, attaquez-moi et je vais vous montrer comment on se bat. »

D’abord un peu hésitant, ils finissent par obéir et commencent à s’approcher.

Un premier tente de faire une attaque simple, de haut en bas avec son bâton. J’attrape le bout de bois d’une main, l’attire à moi et lui fait une grosse tarte dans sa gueule. Il tombe au sol.


« Mec, résiste. Je suis pas ta sœur putain. »

Je lui fous un léger coup de pied dans le fion pour le faire dégager et laisser la place au suivant. Déjà lui, il a l’air plus costaud. Mouvement circulaire de gauche à droite, il tente de me le mettre dans le flanc, je pare avec ma main. Pas mal, il tente un enchaînement de l’autre côté assez rapide. Lui, c’est pas un blaireau, il a eu une petite formation. Je bondis d’un coup sur lui et le charge avec mon ventre pour le faire tomber à la renverse.

« Toi, t’es pas con. Range moi ce bâton de merde et va t’entraîner avec une épée ou une lance. SUIVANT ! »

Les recrues sont assez hétéroclites. Tu as des hommes qui ont mon âge et qui savent un peu se battre, même si la majorité ne l’ont pas fait depuis longtemps. Après tu as quelques jeunes, souvent minces et peu sûrs de leurs gestes. J’essaye de les rendre plus endurants, de croire en leur force. Contre une armée professionnelle, ils se feraient tous massacrer.

Heureusement, dans le malheur de ces gens les ennemis qui viennent sont des mercenaires, des bandits et je sais pas trop quoi. Ils savent se battre certes, mais ils seront pas aussi organisés que nous pour la défense. Enfin j’espère.

Des entraîneurs de la garde et de la garnison nous ont rejoint pour nous aider. Avec eux, on devrait réussir à inculquer assez d’éléments à ces gens pour qu’ils puissent se battre un minimum. Ce serait bien s’ils arrivaient à au moins en tuer un ou deux avant de crever à leur tour. Histoire d’avoir un ratio correct quand même.

Un messager arrive à cheval. Un message de Madame Song ! Ah ! J’espère que c’est une bonne nouvelle. Héhé !


« Francis,

Les ennemis ont été repérés. Ils se sont rassemblés et convergent vers notre position. Nous attendions cette nouvelle pour monter les catapultes dans la cour de la porte sud.

S’ils conservent leur rythme actuel, leurs forces devraient arriver dans quatre jours, probablement au crépuscule.

Fait de ton mieux avec les recrues. Aussi, je soupçonne que le Juge Shi Wu va t’envoyer des prisonniers des geôles pour combattre à nos côtés. Je veux que ce soit toi qui les encadres. S’ils dérapent, je te fais confiance pour leur faire regretter.

Courage et soit fort.

Songzi Huayan. »


Je replie le papier et je le range dans une poche.

Ok. Ça va être short cette affaire.

Bon aller, je vais aller tabasser encore les mecs pour leur montrer comment on fait dans la vraie vie, puis on passera à la formation aux lances et épées.

Tiens ! J’aperçois Xupeng qui roule une sorte de tonneau au sol.


« Hey Xupeng !
- Quoi Francis ? Je suis occupé !
- Faut monter les catapultes hein ! T’es en retard !
- Occupe-toi de tes ordres, je suis sur le coup déjà !
- Ok, ok ! »

Et il repart de plus belle. J’l’aime bien ce mec… Enfin mec, il a plus de teub mais c’est pas vraiment une femme non plus donc… Ouais bref, l’entraînement.

Je suis impatient de les voir arriver ces fils de pute. Rien que d’y penser j’ai des frissons… J’ai besoin de me battre ! J’ai ça dans le sang !

Cette bataille sera GLO-RIEU-SE ! Mwahahahaha ! Je vais pouvoir balancer mes punchlines de bonhomme, j'en brûle d'impatience ! Ha ! Ha !

_______________________________
Impatience Signat10

"My thorns are sharp"



Consule de l'Étiquette, Ambassadrice du Consulat en Terre des Dragons et Dame de Chengdu


messages
membres