Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Birth by Sleep Left_bar_bleue115/550Birth by Sleep Empty_bar_bleue  (115/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 11 Avr 2019 - 23:00

« Son cœur est endormi. »

« Comme d’habitude, Maître Aqua ? »

Comme d’habitude Aqua eut un petit sourire gêné, comme si elle craignait de déranger l’infirmière en chef, avant de hocher la tête. Comme d’habitude elle lui tendit cette petite clé qui lui était désormais si familière au toucher, dont le simple contact était une promesse de joie : celle de revoir son ami. Comme d’habitude elle emprunta le long couloir blanc des chambres de soins intensifs pour se diriger tout au bout, vers l’ultime porte. Comme d’habitude elle resta immobile devant quelques instants, se préparant. Sachant déjà qu’aussi heureuse qu’elle puisse être de venir lui parler, elle serait en définitive triste lorsqu’elle le quitterait. Et comme d’habitude toutes ses pensées s’envolèrent et un grand sourire apparut sur son visage lorsqu’elle pénétra enfin dans cette chambre de l’éveil et qu’elle le vit.

« Je suis là ! » fit-elle d’une voix légère. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle n’avait pas pu lui rendre visite, pourtant à chaque fois qu’elle le retrouvait elle avait l’impression de n’être que très légèrement en retard à ce rendez-vous qu’elle lui avait promis.

Sur le grand fauteuil dans lequel il était installé, Ven dormait paisiblement. Sa tête tombait légèrement vers l’avant, sa poitrine se soulevait régulièrement au rythme de sa respiration profonde. Avec un regard plein de tendresse, Aqua s’approcha de lui avant de frotter doucement le sommet de ses cheveux blonds, lâchant un petit rire complice. Même s’il demeurait muet, même s’il restait endormi, cela lui avait manqué de ne pas le voir.


« Quand se réveillera-t-il ? »

« Je n’en sais rien. C’est comme si son cœur était parti. S’il revient, il se réveillera peut-être. Mais dans le cas contraire, il pourrait dormir pour l’éternité. »

Un soupçon de tristesse passa fugitivement dans les yeux bleus de la jeune femme. Est-ce que son cœur retrouverait un jour le chemin ? Non, ce n’était pas le moment d’y penser. Il n’y avait qu’elle, lui, et cet instant dont elle devait profiter. Elle ne devait pas laisser ses inquiétudes venir gâcher les rares moments où elle pouvait lui rendre visite. Aqua s’assit sur le tabouret qui était à son chevet. Son expression redevint douce alors qu’elle fixait son ami. Elle avait tellement de choses à lui raconter qu’elle ne savait par où commencer.

« Je veillerais sur lui jusqu’à ce qu’il se réveille. A tout jamais s’il le faut. »

D’une voix enjouée elle lui parla de tout ce qu’elle avait pu vivre depuis la dernière fois qu’elle l’avait vu. Elle évoqua l’activité de la Lumière, ses dernières péripéties au château de Corona. Longuement elle lui décrivit le monde d’Histoires de Grimm, sa splendeur apaisante, la beauté de ses paysages. Elle espérait que ses mots parviendraient à lui rendre justice, que Ven pourrait se l’imaginer par sa simple façon d’en parler. Elle était certaine qu’il serait enthousiaste à l’idée de le découvrir, et quelque part elle espérait qu’il puisse le voir de ses propres yeux. Elle lui raconta également les derniers évènements survenus au Château Disney. Ses récits ne s’enchaînaient pas de manière logique. Elle se contentait de lui dire ce qui lui passait par la tête. Parfois elle s’interrompait, se remémorant une anecdote qu’elle avait oublié de lui raconter. Souvent elle riait, imaginant quelles seraient ses réactions s’il pouvait lui répondre. De fil en aiguille elle en vint à parler de Cendrillon, lui expliquant avec quelle force elle parvenait à surmonter tous les drames qu’elle avait vécu.

« Je crois que la présence de Jaq l’aide beaucoup. » précisa-t-elle. Aqua marqua une courte pause et pencha légèrement la tête sur le côté. « Tu te souviens d’eux, n’est-ce pas ? » Elle eut un sourire. Sa question était idiote, même s’il ne pouvait pas lui répondre. Bien sûr qu’il se souvenait d’eux ! Ven n’oublierait jamais des amis. La jeune femme laissa son regard dériver, sans se départir de son sourire. « Je suis sûre qu’ils seraient heureux de te revoir. » fit-elle d’une voix lointaine. Après tout elle n’était pas seule à attendre qu’il se réveille, beaucoup de personnes se réjouiraient de le retrouver. Dans un sursaut elle quitta son état d’absence. « Oh, et Mickey aussi ! » Comment avait-elle pu oublier de le mentionner ? « Il me demande souvent de tes nouvelles tu sais. » lui dit-elle avant de laisser retomber un silence empli de souvenirs nostalgiques, de fragments d’un lointain passé.


« Ce dont ton ami a besoin maintenant, ce n’est pas de ta protection. Il faut que tu aies la foi. Le cœur de Ventus est en jeu. Il sommeille dans un endroit entre lumière et ténèbres. »

« Ah, et aussi… » Aqua se mordit la lèvre en reprenant la parole. Il y avait encore une chose qu’elle ne lui avait pas dite, une chose qu’elle ne pouvait révéler qu’à son meilleur ami. De manière hésitante elle regarda tout autour d’elle, comme pour s’assurer qu’il n’y avait personne d’autre pour l’entendre. C’était un réflexe inutile, elle aurait pu ressentir la moindre présence aux alentours, mais elle avait eu un besoin instinctif de le faire avant de se confier. Désormais rassurée, elle baissa les yeux, gênée, avant d’avouer que « Je suis tombée amoureuse. » Aussitôt ses joues s’empourprèrent. Penser à Cissneï et à leur relation lui faisait souvent cet effet : celui d’être redevenue une adolescente insouciante. « Mais c’est un secret ! » ajouta-t-elle de manière embarrassée, redressant brusquement la tête tout en agitant vivement ses mains devant elle. « Alors ne le répète à personne, d’accord ? »

Bien sûr qu’il ne pourrait pas le répéter, pensa-t-elle tristement. Mais elle avait besoin de croire qu’il pouvait l’entendre. Non, elle était certaine qu’il l’entendait, où qu’il soit. Aqua soupira.

« J’aimerais bien que tu puisses la rencontrer... » Elle demeura un instant songeuse. Tant de temps s’était écoulé pour elle en son absence. Sa vie s’était poursuivie, s’était emplie de nouvelles choses qu’elle souhaitait tant pouvoir partager avec Ven. « Et Chen et Fabrizio aussi. Je t’ai parlé d’eux, tu te rappelles ? » Elle resta quelques secondes silencieuse, imaginant ce que pourrait donner leur rencontre. Un petit sourire apparut sur ses lèvres. « Je suis certaine que tu t’entendrais bien avec eux. » Si seulement il pouvait se réveiller… Son sourire s'effaça lentement alors qu’elle commençait à sentir son cœur se serrer. « Ven… » l’appela-t-elle à mi-voix.


« Il va chercher un ami qui croit en lui pour le guider jusque chez lui. Tant que tu l’aimeras, Ventus pourra te trouver quand il se réveillera. Il suivra ton amour jusque là où est sa place… »

Aqua posa sa main sur le bras de Ven, les yeux emplis à la fois de peine et de toute l’affection qu’elle lui portait. Jusqu’à ce que son cœur revienne, elle continuerait de faire ce qu’elle faisait. Elle viendrait lui rendre visite. Elle lui parlerait. Elle serait là pour lui. Et elle attendrait, aussi longtemps qu’il le faudrait. Elle attendrait son renouveau. Sa naissance par le sommeil.
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Birth by Sleep Left_bar_bleue0/350Birth by Sleep Empty_bar_bleue  (0/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 14 Avr 2019 - 15:18

Tu abandonnes déjà ? Allons, Ven. Je te croyais plus fort que ça.

Le ciel était bleu et parsemé de nuages blancs peu visibles. Ventus et Terra venaient de s'entraîner juste devant le manoir, sous l’œil amusé d'Aqua qui n'avait cessé d'encourager le jeune garçon qui avait persévéré malgré ses échecs successifs. Depuis là où il était, assis sur une rambarde de pierre et entouré de ses deux meilleurs amis, il pouvait voir l'infinité de marches et pentes permettant d'accéder au lieu de vie. Découragé par ses défaites successives, la tête baissée, les paupières mi-closes et le regard fixe et absent dirigé vers le bas, la gorge nouée, il lâcha un soupir. Ses mains étaient refermées avec peu d'énergie sur l'épée de bois marquée par ses entraînements qui reposait horizontalement sur ses jambes pendant dans le vide.

- Ven, tu vois toutes ces entailles ?
- Chacune d'elles prouve que tu apprends.


Tous deux le regardaient de façon bienveillante, mais bien qu'il les écoutait attentivement, il n'avait pas prononcé un mot. Il n'avait pas le cœur à discuter. Peut-être même aurait-il du s'éloigner avant qu'ils ne soient inquiets pour lui. Il se démenait tant pour s'améliorer. Pourtant, le blond ne semblait pas faire le moindre progrès. Et s'il n'en était pas capable ? Comme pour balayer toutes ses craintes, Terra empoigna sa Keyblade de bois au sol et la leva à la verticale.

Tu veux forcer ton corps à bouger. Tu devrais plutôt apprendre à laisser ton corps te guider. OK ?

Ven ouvrit ses yeux en grand. Les images avaient disparu, tout n'était plus que lumière autour de lui.

- J'ai encore rêvé de lui...


Peu à peu, la réalité lui revint à l'esprit. Il se trouvait toujours prisonnier dans une orbe lumineuse. L'inconnu ayant pris l'apparence du jeune Sora le gardait captif afin de le préserver du monde extérieur. Tout comme Maître Eraqus l'avait auparavant fait. Il ne dégageait pas la même chaleur que son gardien, bien qu'il ne semblait pas mal intentionné. Il avait l'air épuisé à force de combattre les ténèbres. Ventus voulait absolument venir en aide à son nouvel ami. Mais actuellement il ne le pouvait pas. Il trouverait une solution.

Le jour où Terra lui avait fait ce don était bien lointain. Pourtant, même aujourd'hui, Ventus s'en souvenait dans les moindres détails. Ses amis lui manquaient terriblement. Il devait les retrouver, quel qu'en soit le prix. Ensuite, il trouverait bien un moyen pour lui apporter son soutien. D'une façon ou d'une autre, cet être était lié à son protecteur. Il le lui devait bien.

- Je suis là !


En un instant, un sourire éclatant se dessina sur son visage. Cela faisait bien des semaines qu'il avait attendu d'entendre à nouveau la voix d'Aqua qui lui rendait visite à intervalles réguliers, dès qu'elle pouvait se le permettre. Sa main effleura le bord de sa prison. Une fois de plus, elle ne traversa pas. La paroi était bien trop solide, il s'en était rendu compte à bien des reprises. Pourtant, il devait le faire. Ven empoigna l'Éclaireuse et la serra contre son cœur. Le rire de son amie était apaisant. Le rêve qu'il avait entrevu était sûrement un signe. Peut-être ne devait-il plus lutter. Peut-être lui suffisait-il de suivre sa voix et de se laisser porter par celle-ci. Les yeux clos, il ne pensait plus à rien d'autre. Il n'y avait plus qu'elle et lui.

Comme d'habitude, Aqua débuta le récit de ses aventures récentes avec une voix pleine d'entrain et de légèreté. Comme d'habitude, pendant qu'elle parlait, il ressentit le contact de sa main qui se plongeait avec douceur dans ses cheveux hérissés, comme si elle était là, juste à côté de lui. Comme d'habitude, il se souvint des récits qui avaient pu précéder ces nouveaux.

Il se souvenait encore comment, lors de sa visite précédente, Aqua avait décrit la rencontre diplomatique avec le conseiller Nigel. Il se souvenait comment, d'une voix tremblante, la jeune femme avait évoqué la menace imminente de la Coalition Noire, groupuscule qui planifiait d'exterminer toute forme de noblesse à travers les mondes. Il se souvenait comment sa gorge s'était nouée lorsqu'elle lui avait expliqué comment ils avaient décimé un village du monde d'Histoire de Grimm. Il se souvenait comment, lors d'une autre de ses visites, elle avait décrit avec tristesse comment elle n'était pas parvenue à protéger le monde du Palais des Rêves. Cette fois, elle lui raconta comment, accompagnée de valeureux gardes, elle était parvenue à surmonter sa peur et à élucider le mystère des apparitions spectrales survenant dans ce monde.

Comme d'habitude, son amie insista sur les paysages qu'elle avait pu y découvrir.

Ven se visualisait très bien l'environnement qu'elle lui décrivit : les chemins décrivant de nombreuses courbes, toute cette verdure parsemée de fleurs et d'imposants arbres vigoureux dont les racines voilaient partiellement le ciel azur, le chant apaisant des oiseaux qui venait compléter ce tableau magnifique. Il se voyait, grimpant aux longs troncs et se hissant pour s'asseoir sur l'une des branches et admirer le paysage. Il se voyait aussi, se baignant pour se rafraichir dans la rivière dans laquelle se reflétait les rayons du soleil éclatant surplombant le royaume de Corona.

Comme d'habitude, elle lui raconta ainsi de façon décousue plusieurs autres récits qu'il écoutait toujours avec la même attention. Comme d'habitude, Aqua commença à évoquer le passé avec nostalgie.

Il se souvenait toujours, même maintenant, comment par le passé, Ventus avait aidé le souriceau à confectionner la robe de soirée dont Cendrillon avait du se vêtir afin de se rendre au bal. Il se souvenait toujours de comment le Roi Mickey lui avait sauvé la vie par de multiples reprises par le passé. Il avait toujours une dette envers lui dont il voudrait s'acquitter. Il aimerait pouvoir prendre le temps de le remercier pour tout ce qu'il avait pu faire pour lui et ses amis. Blanche Neige et les sept nains, Cendrillon, Jaq, les trois bonnes fées, Picsou, Lea, Isa, Minnie, Riri, Fifi, Loulou, Zack, Phil, Hercules, l'Expérience 626, Clochette, Peter Pan, les garçons perdus, Mickey, Donald, Dingo, Maître Yen Sid... Et bien sûr Terra et Aqua... Ils lui manquaient tant...

- Ah, et aussi... Je suis tombée amoureuse.


Le jeune garçon ouvrit brusquement les yeux et les écarquilla. Son visage se crispa. Il ressentit de la tristesse. La tristesse de ne pas avoir pu partager avec elle tous ces évènements qu'elle lui contait depuis si longtemps. La peur que, comme Vanitas l'aurait annoncé, tout ait tant changé en son absence que plus rien ne serait jamais comme avant... Il pinça ses lèvres à cette idée. Il se sentit inconfortable et nerveux à la pensée qu'il ait tant manqué de la vie de sa meilleure amie qu'il ne saurait plus où trouver sa place s'il venait à la revoir... Mais ses craintes furent balayées lorsque, l'instant d'après, elle ajouta d'une voix embarrassée :

- Mais c’est un secret ! Alors ne le répète à personne, d’accord ?


Non, ni Aqua, ni la place qu'elle lui accorderait auprès d'elle n'avaient changées. Au doute reprit place sa confiance inébranlable envers elle. Un sourire se redessina sur son visage. Il était heureux que, malgré les mois, même les années ayant pu s'écouler, elle était toujours si proche de lui mais était parvenue malgré tout à trouver l'amour, le plus beau de tous les sentiments, le bonheur d'être auprès d'une personne qu'il ne doutait pas comme étant merveilleuse.

- J'aimerais bien pouvoir la rencontrer...
- J’aimerais bien que tu puisses la rencontrer...


Le blondinet laissa s'échapper un rire léger. Après avoir évoqué deux de ses nouveaux amis, Chen et Fabrizio, dont elle lui avait déjà conté tout le bien du monde lors de précédentes visites, elle l'appela. A ce moment, le jeune garçon ressentit comme le contact de son bras sur le sien et sans réfléchir, son corps s'y cramponna. Sans même s'en rendre compte, il venait de quitter cette bulle. Déjà au loin, le jeune Sora protestait dans un terrible "Non !" déchirant. Mais maintenant, il était bien loin de tout cela.

Lentement, ses paupières s'entrouvrirent et se refermèrent aussitôt à mi-chemin, éblouies par tant de lumière auquel ce corps ne semblait plus être habitué. Ven se sentait lourd, si bien que seule sa tête bougea dans un premier temps pour se remettre bien droite et appuyée contre le dos du fauteuil sur lequel il était assis depuis si longtemps. Lentement, ses bras se dégagèrent inconsciemment de ceux d'Aqua. Il les étira en décrivant un V parfait tout en laissant s'échapper un long bâillement. Tandis que ses bras retombaient avec lourdeur sur le cuir, il redressa le menton et doucement, ses yeux s'ouvrirent une seconde fois pour croiser le regard de son amie. Il avait comme l'impression d'être à nouveau au milieu d'un de ces rêves.

- Aqua... ? prononça t'il d'une voix faible.


Dernière édition par Ventus le Lun 22 Avr 2019 - 20:23, édité 1 fois
Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Birth by Sleep Left_bar_bleue115/550Birth by Sleep Empty_bar_bleue  (115/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 22 Avr 2019 - 14:47
« Ven… ? »

Ce murmure étouffé traversa difficilement sa gorge serrée avant de franchir le seuil de ses lèvres tremblantes. Ses yeux écarquillés brillaient des larmes qui y montaient. Aqua demeurait bouche bée, figée par les émotions qui la prenaient. L’espoir, l’incrédulité, la stupeur... Une explosion de sentiments contradictoires qui avaient tous la même origine : il avait bougé.

Était-ce seulement possible… ?

Lorsque le bras de son ami s’était dégagé d’entre ses doigts elle avait eu un léger mouvement de recul tout en laissant échapper une exclamation de surprise. Le souffle coupé, elle l’avait regardé s’étirer longuement. Elle avait regardé ses paupières se soulever lentement. Là encore elle le regardait, mais la jeune femme restait paralysée. Dans un état de choc, elle ne pouvait rien faire d’autre que le fixer sans croire ce que ses yeux voyaient. Elle ne croyait pas à ce qui était en train de se passer. Elle ne croyait pas leurs retrouvailles finalement possibles… Était-ce bien réel ? Sous le coup de la stupéfaction, les informations arrivaient péniblement jusqu’à son cerveau. Il lui fallut quelques secondes pour appréhender ce à quoi elle venait d’assister, pour le réaliser pleinement. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Sa respiration reprit, rapide. Ven ! Il avait bougé. Il avait ouvert les yeux. Il avait prononcé son nom. Et tout cela était bien réel ! Une larme coula le long de sa joue, glissant à côté de ses lèvres qui s’étaient étirées en un sourire rayonnant.

« Ven ! »

Cette fois, son exclamation était un cri de joie. Sans réfléchir d’avantage, obéissant à un mouvement instinctif que lui dictait le bonheur qu’elle ressentait, Aqua bondit du tabouret sur lequel elle était installée avant de se jeter sur son ami pour le prendre dans ses bras. Doucement elle posa une main à l’arrière de sa tête pour le garder contre elle dans un geste protecteur. Enfin ! Enfin son cœur avait retrouvé le chemin, enfin il s’était réveillé ! Elle avait envie de pleurer de joie. Elle avait envie d’éclater de rire. Elle était si heureuse !

C’était un miracle !

Elle se rappela comment, de nombreuses années auparavant, elle avait eu la même pensée lorsque Ven était déjà sorti d’un sommeil profond peu de temps après son arrivée à la Contrée du Départ. Elle se remémorait l’euphorie qu’elle avait eu alors, la même qu’elle ressentait maintenant, qui l’avait poussée à aller chercher aussitôt Terra et Maître Eraqus. En cet instant elle aurait presque pu courir dans les couloirs du Château Disney, hurler à tous qu’il était réveillé, aller prévenir Mickey, Cendrillon, Jaq, pour qu’ils viennent le voir immédiatement. Cette fois cependant elle n’en fit rien. Cela faisait tellement longtemps qu’elle l’attendait... Et maintenant qu’ils étaient réunis elle ne voulait que profiter de cet instant.

Elle l’étreignit longuement, les yeux fermés pour contenir ses larmes et mieux le sentir contre elle. Quand enfin elle recula, Aqua plongea son regard dans ses yeux bleus encore ensommeillés tout en lui adressant un sourire plein de tendresse. De nouveau sa main frotta affectueusement les pointes de ses cheveux hérissés avant que sa paume n’aille se poser doucement contre sa tempe.

« Bonjour Ven. » le salua-t-elle d’une voix chaleureuse avec un petit signe de tête, aussi naturellement que s’ils s’étaient quittés la veille. Mais oh, comme il lui avait manqué durant toutes ces années. Comme elle était heureuse de pouvoir simplement lui dire bonjour et de savoir que cette fois elle entendrait le son de sa voix en réponse.

Cependant, de l’inquiétude passa soudainement dans son regard. Son ami avait dormi pendant si longtemps… N’en gardait-il pas quelques séquelles ? N’avait-elle pas été trop brusque à l’accueillir de la sorte dans le monde éveillé ? Elle n’avait pas pu s’en empêcher, mais peut-être aurait-elle dû attendre d’être certaine que tout allait bien ? Son corps n’était-il pas trop faible ? Si elle lui avait fait le moindre mal, elle s’en voudrait toute sa vie. Délicatement Aqua posa ses mains sur les épaules de Ven, les dirigea ensuite sur ses bras. Ses gestes étaient pleins de précautions, comme si elle avait désormais peur que son ami soit si fragile qu’un simple contact puisse le briser. Mais elle avait besoin de s’assurer de son état, de savoir qu’il était sorti de son sommeil en étant le même qu’avant.

« Comment te sens-tu ? » lui demanda-t-elle d’une voix soucieuse et pressée. « Est-ce que tout va bien ? » Elle était prête à courir chercher l’infirmière en chef s’il le fallait.
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Birth by Sleep Left_bar_bleue0/350Birth by Sleep Empty_bar_bleue  (0/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 23 Avr 2019 - 20:12
En un instant, la crainte de Ventus d'être dans un nouveau long rêve éphémère fut complètement balayée. Aqua s'était jetée sur lui et l'avait pris dans ses bras avec une telle vitesse que le jeune garçon en eut un mouvement de recul, puis un court tremblement qui ne dura pas, surpris par l'étreinte imprévue survenue à peine quelques instants après son réveil. Mais très vite, il se laissa simplement aller, envahi par la chaleur du corps de son amie serré contre le sien. C'est alors qu'il entendit les battements de leurs deux cœurs en chœur. Ses mains s'accrochèrent au dos d'Aqua et un sourire se dessina sur son visage. Il n'y avait plus de place au doute : ce moment était bien réel. Cette fois, il ne rêvait pas.

Lorsqu'elle se recula légèrement et que leurs regards se croisèrent de nouveau, leurs yeux se mirent à briller du même éclat, comme si un océan de larmes s'apprêtait à perler lentement sur leurs joues. Elle était bien là, il l'avait vraiment touchée, il pouvait réellement voir sa main parcourir ses cheveux hérissés et ses lèvres s'agiter pour le saluer. Pour lui, un temps immense semblait s'être écoulé depuis la dernière fois qu'ils avaient réellement pu avoir une discussion. Pourtant, elle n'avait pas changé le moins du monde, ni de par son comportement, ni même physiquement. Sa peau lisse et claire ne laissait pas même entrevoir une ride. C'était comme s'ils ne s'étaient jamais quittés.

- Bonjour Aqua, la salua-t-il à son tour en levant le menton. Tu m'as fait peur ! s'écria-t-il en ne pouvant étouffer un rire.


Ven quitta du regard son amie, puis il commença à prendre ses aises. Tout d'abord, il releva ses jambes pour ensuite les poser délicatement sur son siège. Il croisa ensuite ses deux pieds et appuya ses mains sur ses genoux dirigés vers le haut. Les yeux brillants de son enthousiasme renaissant de seconde en seconde, il commença à parcourir la pièce en mouvant sa tête de gauche à droite. Son regard se posa en premier lieu sur une fenêtre aux rideaux de soie bleus clairs grand ouverts. Ceux-ci laissaient filtrer les rayons du soleil matinal qui lui chatouillait les iris. Son sourire s'élargit encore en apercevant l'une des parois d'un blanc parfaitement immaculé. Celle-ci lui rappela aussitôt les longues descriptions que Aqua lui avait conté dans son sommeil afin d'éveiller son imagination.

Les lieux étaient exactement tels qu'elle les lui avait décrits. La pièce ne contenait rien, sinon le tabouret de bois sur lequel la jeune femme avait pris place au départ... Et le fauteuil confortable sur lequel il siégeait toujours ! Tout était tel un rêve devenu réalité.

- Est-ce que c'est le Château Disney ?


Il conclut son interrogation d'un sourire à pleine dents à la suite duquel il tenta de se relever de son siège. Il tenta de poser sa main avec douceur sur l'épaule de son amie afin de la rassurer sur son état de santé. Cependant, ses membres lui semblèrent soudainement un peu plus lourds et, lorsque ses pieds se posèrent sur le sol, ses genoux commencèrent tout à coup à s'écrouler. L'espace d'un instant, tout semblait avoir tangué. Ses doigts durent raffermir leur prise afin qu'il ne finisse pas à nouveau directement dans son fauteuil. Après quelques instants, il se stabilisa enfin complètement et relâcha son étreinte dans une moue un peu gênée. Il ne souhaitait vraiment pas qu'elle s'inquiète trop de son état. Tout ce qu'il voulait, c'était de profiter de l'instant présent avec son amie qu'il avait enfin pu retrouver après tant de temps.

- Excuse-moi, commença-t-il de façon encore embarrassée en se massant l'arrière du crâne de son autre main. Mais je t'assure que tout va bien, ajouta-t-il d'une voix un peu plus assurée en levant le pouce, puis en le dirigeant contre sa poitrine de façon rassurante.
messages
membres