Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1387/0  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 5 Mar 2019 - 17:43

À la fin, tous rejoindront la Coalition Noire. En cela, le Démon en avait la certitude et la raison en était incroyablement simple.

Elle était la seule à paraître ce soucier de son peuple.

L’Éclaireur venait d’avoir le courage de publier un article d’un genre nouveau. Grâce à celui-ci ? Les consciences allaient s’éveiller. Peut-être avaient-ils besoin de ceci. Réaliser ce dont est réellement capable la Lumière, les agissements du Sanctum, les concessions du Consulat ou l’importance de la Compagnie Shin’ra. Au milieu de cela ? Un mot avait tenu le dirigeant de la Coalition Noire en haleine.

Le moindre humain de cet univers est persuadé que la Confédération de Namtar est le cancer à éradiquer. Pourtant ? Outre un peuple abruti au régime de la défunte Ariez, il n’y a pas à se plaindre en royaume coalisé. Est-ce qu’Agrabah n’est pas libre de son tyran ? Est-ce que le Château de la Bête a été témoin d’une guerre de vengeance ? Finalement, est-ce que le Palais des Rêves est tombé à cause des agissements de Death ?

Il n’y a qu’une seule réponse et personne ne l’ignore.

Alors que le Sanctum est dépeint, que le Consulat voit son Porte-Parole à l’agonie ou la Lumière en perdition. La Coalition Noire continue de grandir et se retrouve à régler plus de problèmes qu’elle n’en cause.

En ce jour, une fois de plus, la Coalition Noire prouvera qu’elle est à l’écoute du peuple.

Voici plus d’un mois qu’un plan se prépare dans les coulisses, le fait d’instaurer un monstre que le Démon ira vaincre avec un de ses lieutenants. Depuis ? Il y a une crainte qui s’immisce dans l’esprit de chacun et voici le moment ou le peuple d’un village a fait appel à son dirigeant pour le protéger.

Namtar est là pour ça, vaincre une créature ayant été créer de toutes pièces afin de rappeler que la Coalition Noire est bienfaitrice. Voilà pourquoi l’univers doit se joindre à nous. Pour la simple et bonne raison qu’ils doivent être guidés dans leur stupidité. Il n’y a que le Démon capable de faire cela.

Le lieutenant attendait que la Bête arrive, il avait quelque chose à préparer avant cela.

Au coeur du Bois au Loup, il s’avançait. La bête des cauchemars avait laissé un cadeau au fond d’une clairière, un chemin à suivre jusqu’au fruit de son désir. Namtar n’avait aucun mal à trouver ce qu’il cherchait. À peine avait-il posé le pied dans la clairière que la loup solitaire se dévoilait déjà.

Les crocs acérés, le regard d’or et cette proportion à l’agressivité. L’animal avançait d’un pas feutré, fixant le dirigeant et le moindre de ses gestes.

Cela semblait être d’une facilité déconcertante. Les paupières mi-closes, le Démon laissant tomber son unique bras alors que ses doigts dessinaient déjà les glyphes dans le creux de ses mains. Rapidement, le pouvoir s’accumulait alors que le loup s’apprêtait à bondir.

La détente des muscles, la gueule ouverte, la rage dans le regard.

Namtar esquivait sans mal d’un pas de côté, collant alors sa poigne dans la gueule du loup et insufflant son pouvoir dans la créature avant de s’écarter. Le pelage s’effaçait, laissant la peau se ternir d’un manteau d’ébène. Les quatre pattes du loup se scindaient en deux parties jusqu’à devenir huit longs membres au crochet acéré. La gueule s’étirait dans une mine douloureuse jusqu’à être parsemé de plusieurs paires d’yeux. Finalement, les crocs devenaient des pinces pour que l’animal ne soit plus qu’un souvenir de son corps d’origine.

De loup, il était devenu une araignée. Gigantesque, le regard de sang et la rage au corps.

Yhl Gannoth assurait que le loup attaquerait ? Il ne restait plus qu’un chemin pour guider le nouveau monstre. D’un claquement de doigt, le démon faisait apparaître une trentaine de sans-coeur à l’apparence arachnéenne pour entourer la création de la Bête. Et semblable à un troupeau, le monstre se laissait guider.

Parfait.

Namtar déployait ses ailes et retournait en direction du village. Septimus devait l’attendre et ensemble, ils vaincront cette création.



_______________________________
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
69/500  (69/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 10 Mar 2019 - 4:27

Lorsqu’il avait appris la nouvelle mission qu’un garde était venu lui confier, Septimus n’avait pu empêcher son coeur de sauter un battement, tandis qu’un grand sourire se collait sur son visage. Enfin ! L’occasion qu’il avait tant attendu lui était offerte ! Il allait pouvoir revoir plus vite qu’il ne l’avait pensé son ami.

Sans prendre la peine de changer de vêtements, de mettre sa tenue spéciale extérieure, l’instructeur fila en direction de son vaisseau. Il aboya sur les gardes chargés de l’inspection de se dépêcher, et fila à toute allure dans son vaisseau vers le monde de leur première rencontre, vers le monde qui avait vu leur lien se créer et se renforcer.

Sa vieille carlingue, qui demandait cruellement de petites réparations et un grand soin, grinça régulièrement durant son voyage, n’appréciant guère la vitesse qu’imposait son conducteur. Mais le manchot s’en fichait. Pour la première fois en plusieurs semaines, il ne pensait plus à la perte de ses pouvoirs, de son bras, de l’absence de nouvelles des étudiants, de la pression constante qu’il ressentait à traîner avec les gardes noirs dont la plupart souhaitait sa mort prochaine…

Cette mission serait l’occasion de tendre la main à William. De commencer à lui rendre la pareille. De le soutenir comme il le pouvait. L’ancien mercenaire ne se faisait pas d’illusion. Il lui restait encore des siècles avant d’être capable d’atteindre son but pleinement. Mais aujourd’hui était le premier vrai pas qu’il ferait dans cette direction depuis son recrutement.

Qu’importe la dangerosité de la mission. Qu’importe que quelqu’un le reconnaisse ou non. Tant qu’il le retrouvait. Tant que le jeune homme n’était plus seul. Tant que son ami ne l’était plus non plus. Face à eux ne se dressaient pas des obstacles, seulement des occasions de se rapprocher, et de rattraper tout le temps perdu. Tous ces mois où il n’avait pas pu retrouver son mentor, à cause de la honte qui l’accablait.

Pressé comme il l’était, l’ancien étudiant arriva sur la place du village en un rien de temps. Mais il ne vit aucun signe du chef de la Coalition Noire. Il ferma les yeux, son sourire toujours en place. Il était possible que William lui reproche la distance qu’il avait créé entre eux, qu’il s’amuse de son bras ou pouvoir perdu, ou même encore du fait qu’il avait passé des mois comme hors-la-loi par peur de le revoir. Mais il savait que l’homme resterait là pour lui. Depuis la disparition des mères, un lien c’était créer entre eux. Ils n’avaient pas besoin de passer du temps ensemble pour se comprendre, pour que ce dernier se renforce.


-Où es-tu ? Murmura-t-il, immobile, debout près de la fontaine.
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1387/0  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 14 Mar 2019 - 12:00

À l’orée des bois, la Bête rabattait ses ails contre son dos et atterrissait péniblement sur le sol. Une douleur. Il n’était pas encore totalement guéri et il ne le serait probablement jamais.

Cette chair lacéré, affaiblie, inutile.

En ce jour, il ne pouvait plus se comporter comme il l’avait toujours fait. L’histoire du bal ne signait pas qu’un échec aux yeux du Démon, il dévoilait aussi la faiblesse qui l’envahissait à chaque fois qu’il dressait les armes. Avant ce jour funeste, il n’aurait jamais eu besoin de déployer tant d’effort pour vaincre la mercenaire.

Pourtant, l’heure de son dernier combat n’était pas encore arrivé et bien d’autres se présenteraient à lui.

Sur l’heure, il avait un autre pion à avancer.

D’un pas lent, il quittait les bois pour retrouver le village non loin du château. Septimus devait déjà l’attendre ici, à en croire les échos de ses exploits à la Cité du Crépuscule.

Namtar devait, cependant, faire attention à sa manière d’agir avec l’ancien maître de la Keyblade. Death avait décidé de jouer le père qu’il n’avait pas, il n’avait pas intérêt à s’écarter de ce rôle s’il désirait conserver cet élément au coeur de la Confédération.

Il ne cesserait jamais de jouer un rôle.

Et déjà, à proximité de la fontaine, la tête du blond se profilait. Un sourire naissait sur son visage à la vision d’un bras manquant, à croire qu’il voulait tant ressembler à Death qu’il c’était lui-même arraché le bras. Enfin. Cela avait contribué à sa réputation, comme celle de la Bête vainquant la mercenaire malgré un bras et un oeil en moins.

Au moins, il est possible de compter sur toi.
Le Démon contournait la fontaine pour s’asseoir derrière le blond, bénissant presque le fait de pouvoir se reposer.

Tu es au courant de la raison de notre présence ici, ou personne ne t’as rien dit.
Il n’avait pas le coeur à expliquer. Néanmoins ? Il devait jouer cette carte avec cet homme-là.

C’est un plaisir de te retrouver ici, ça fait combien de temps… Deux ans ?
Le pouvoir de la nostalgie, des souvenirs partagés. Il faudrait bien cela pour remémorer cette époque où il devait traquer le démon responsable de tant de disparition. Une affaire que Death avait désiré mener de lui-même, il avait été incapable de se rendre jusqu’à Grimm, l’imbécile.



_______________________________
messages
membres