Derniers sujets
L'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroAprès GuerreLun 19 Aoû 2019 - 20:34Heinrich VentrecrocTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen StormstoutEscaleMer 7 Aoû 2019 - 18:26DeathDeus Ex MachinaMer 7 Aoû 2019 - 18:01Death
Véritable Primarque

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Première étape, Mornevie Left_bar_bleue219/650Première étape, Mornevie Empty_bar_bleue  (219/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 25 Fév 2019 - 5:26

Mini-série
La campagne du domaine enchanté… était réellement enchanté. Lorsqu’on s’éloignait un peu du château, centre névralgique du monde, il était impossible de voir les stigmates des attaques. Enfin, sur le paysage seulement. Certains des voyageurs que j’avais croisé sur la route avait la mine fermée. Certains me paraissaient en colère, d’autres apeurés. Ils avaient d’ailleurs toutes les raisons pour ça. Ce monde semblait attirer les ennemis venus de tout bord, et les innocents en payaient le prix.

J’avais décidé de laisser le château derrière moi pour l’instant. J’allais d’abord visiter un peu les alentours, avant de m’attaquer au plat principal. J’avais tout le temps du monde pour cela d’ailleurs, donc autant faire les choses correctement. Ma première destination était un petit « village » appelé Mornevie. Un regroupement de quelques familles d’agriculteurs. Quelques uns d’entre eux avaient d’ailleurs du partir suite à une mauvaise saison. Ou une maladie qui s’était abattue sur leurs cultures. Quelque chose comme ça.

Des quelques autres informations que mes homologues m’avaient transmis en chemin, une famille dominait particulièrement la zone. Mais c’était le fils d’une autre famille qui faisait la fierté du coin. Un dénommé Grogen si je ne faisais pas erreur. Un gamin qui s’était enrôlé au Sanctum. Avec la politique de Matthew, les choses avaient-elles changé ? Probablement pas. Malgré toute la mauvaise presse que le primarque avait pu leur attirer après le massacre… Le groupe restait bien vu ici. Ils aidaient et protégeaient les gens.

À une vingtaine de mètres, je vis un couple de jeunes gens d’apparence fort avenante. L’homme avait une salopette flambant neuve tandis que la femme portait une robe légère et sans fioriture. Je levais la main, et l’agitait légèrement en m’approchant d’eux, un mince sourire au visage.
« Bien le bonjour à vous madame, monsieur. C’est une belle journée que nous avons là, n’est-ce pas ? » Leur lançais-je de loin. Mon estomac grogna légèrement alors que je comblais les derniers mètres à leur rencontre. S’ils me souriaient tous les deux, je ne pus que constater une certaine ombre qui voilait la lueur dans leur regard. Quel soucis tracassait ces deux là ?

« Bonjour monsieur. Une belle journée en effet. »

« Très belle même » Rajouta l’homme en avançant sa main pour serrer la mienne. « Je m’appelle Graham et voici Tabatha ma femme. »

« Alain. Enchanté de faire votre connaissance. » Je lui serrais la main, dans une poigne de fer, la conservant une ou deux secondes de plus que nécessaire, tapotant son dos avec mon autre main. « Suis-je passé devant votre terrain en arrivant ? Le champ d’orge et de maïs ? »

« C’est celui-là même ! Je me suis donné beaucoup de mal pour cette première récolte. J’en suis plutôt satisfait ! » Il bomba le torse, dissipant légèrement ce nuage sombre dans ses yeux.

« Il a travaillé des jours et des nuits pour ça. J’espère qu’en vendant notre récolte, nous pourrons engager quelqu’un pour l’aider. »

« Je vous comprends tout à fait ma chère. Dans ma jeunesse, j’ai moi-même aidé mon père au champ. C’était une expérience enrichissante mais particulièrement épuisante. » Répondis-je d’un sourire. « Puis-je me joindre à vous pour le déjeuner ? J’ai fait une longue route et je ne serais pas contre m’asseoir un peu. Mes jambes ne sont plus ce qu’elles étaient ! » Continuai-je en les désignant.

« Bien sûr ! Allez-y je vous en pris. » Dit-elle en me laissant le passage.

L’intérieur de leur maison était assez vaste pour un couple seul. Les murs et le parquet, fait d’un bois clair, rendant le tout particulièrement vivant et agréable. Des enfants seraient heureux de grandir ici. Je m’avançais un peu plus jusqu’à la table, placée proche d’une cheminée en brique. Quelques rideaux violets encadraient les fenêtres. De là où j’étais, je n’arrivais pas à voir grand-chose de plus que l’entrée d’un bureau. Ou peut-être une réserve ? Je voyais une étagère vide à l’exception d’un grand livre épais et noir posé dessus.


« Vous avez une belle demeure. »

« Merci beaucoup. Asseyez vous, je vous en prie. »

Je m’exécutai sans tarder, laissant échapper un soupir de soulagement. Mes vieilles guibolles auraient un peu de repos. « Ca fait un bien fou. Profitez de votre jeunesse tant que vous le pouvez. » Ajoutai-je en massant mes muscles.

« Que faites vous dans la région ? » Demanda-t-il.

« Je suis un nomade de nature. J’ai décidé de poser mes affaires dans votre monde pour un petit moment, et je tenais à réunir des informations. » Je fis une petite pause, prenant le verre d’eau que venait d’apporter Tabatha. « Merci. Il est nécessaire de savoir où on met les pieds avec mon style de vie, surtout si on tient à vivre vieux. » Je bus une gorgée, appréciant la fraîcheur du liquide qui coulait contre les parois de ma gorge. Je la raclais, avant de continuer. « Savoir les dangers, les endroits à visiter. Et plus important, ce que le peuple pense de ceux qui le dirigent. Sont-ils bons ? Mesquins ? Égoïstes ? Vous voyez le tableau Graham. » Il hocha la tête, et but lui-même un peu alors que sa femme repartait dans la cuisine. « Les mondes savent que le Sanctum a une bonne image. Ou en tout cas avait. Entre l’affaire Swain, puis l’attaque de représailles de la Coalition Noire, et finalement la déclaration de guerre contre le Consulat dans la foulée… Les gens à l’extérieur sont parfois un peu partagés. »

« Je le conçois tout à fait. » Approuva-t-il en jetant un œil vers la cuisine. « Ma femme et moi-même n’avons rien de mal à dire sur le Sanctum en lui-même. Ses membres sont venus en aide aux nécessiteux, ils organisent la reconstruction, ils aident comme ils peuvent en cas de problèmes comme la région en a connu il y a peu. »

« Mais ? »

« Mais… mon beau-frère a rejoint les rangs des prêtres il y a quelques mois. Il était ravi de pouvoir aider tout ceux dans le besoin. De les aider à réorienter leur vie, leur façon de penser pour être heureux. Toutefois, quand le primarque est arrivé… Il a décidé de déclarer la guerre. Je ne prétends pas en comprendre les raisons, elles sont peut-être bonnes et nécessaires. Toutefois... »

« Oui ? » Le poussai-je à continuer, me rapprochant un peu plus de lui.

« Cette idée de mettre les prêtres au front, et d’enlever leur escorte est stupide ! » Fulmina Tabatha en amenant des morceaux de pain dans une coupole en bois sculpté en forme de tortue. « Mon frère n’est pas un guerrier. Il est terrifié, horrifié, désespéré par la décision du primarque ! De quel droit fait-il ça à de braves gens qui n’ont pas la violence dans le sang ? »

« N’est-il pas l’élu ? Si Étro l’a choisi, elle a une bonne raison. Peut-être qu’il est exactement ce dont le Sanctum a besoin pour survivre à la guerre qui gronde ? » Je levais rapidement les mains, en signe de défense face au regard assassin qu’elle me jeta. « Je ne prétends pas savoir les desseins d’une déesse. Et je ne prétends pas non plus que Matthew est infaillible. Il est de chair et de sang après tout. Il est capable de faire des erreurs. Des erreurs qui seraient terribles au vue des pouvoirs qu’il détient, je le conçois. Mais c’est pour ça que j’ai décidé de venir ici. » Je sortis un petit pendentif en forme de tortue lui aussi. « Étro, la mère du primarque, l’a placé où il est pour guider les gens vers un avenir radieux. Elle lui a confié les pouvoirs, et l’autorité pour le faire. Elle a réuni des personnes compétentes et talentueuses pour l’aider. » Je bus une gorgée de plus, et pris un croûton de pain, mordant avidement dedans. « Elle a fait tout cela. Mais elle ne l’a pas éduqué. Elle ne lui a pas donné les informations qu’il a besoin pour réussir sa tâche. C’est là où j’interviens. » Le couple me regarda interloqué. « Je suis le compagnon de la déesse, le père de l’élu. Mon devoir divin est de le guider, de l’éduquer pour qu’il accomplisse son but. » Leur regard passa de la surprise à l’incrédulité. J’allais souvent devoir y faire face. Tous allaient me prendre pour un fou avant de voir la réalité. « Pour ce faire, j’ai longtemps voyagé. Partout. J’ai rencontré de nombreuses personnes. J’ai tiré des leçons de toutes ces expériences humaines. Maintenant, il ne me reste qu’à connaître les enfants du Sanctum, pour pouvoir faire mon devoir de père convenablement. »

« Excusez nous un instant je vous pris. » Dit Graham avant de s’éloigner avec son épouse.

Allaient-ils me mettre à la porte maintenant ? Bah. Ça n’importait pas beaucoup. Ils avaient entendu ce que j’avais à dire, c’était tout ce qui comptait. Même si mon ventre serait en désaccord avec moi. Ils n’étaient que les premiers chez qui je venais prêcher mon discours. De nombreux croyants, laissés dans l’ignorance, avaient besoin de mes lumières. Lorsque ce serait fait, je pourrais finalement accomplir mon devoir, et mener le Sanctum sur cette voie de paix promise.

_______________________________
Première étape, Mornevie Signat10
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Première étape, Mornevie Left_bar_bleue309/400Première étape, Mornevie Empty_bar_bleue  (309/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 27 Fév 2019 - 16:25
Honnêtement, j’me suis posé une question tout le long de ma lecture et c’est la suivante : « Est-ce que Alain est vraiment le père de Matthew ? » Qu’on s’entende, j’me pose surtout la question de savoir s’il s’agit d’un illuminé à la cause de Matthew ou de réellement son père qui vient planter sa petite graine et s’faire joli.

Les deux cas sont intéressant, mais il y en a un qui à un problème de cohérence selon moi.

S’il s’agit vraiment du père ? Comment est-ce qu’il a retrouvé Matthew. Dans l’idée où, et j’ai été vérifier, l’gars c’est barré à l’instant où la mère de Matthew à été mise enceinte. Sommairement, il est facile de dire que le gars à tiré un trait sur cette histoire. Alors, oui, il peut s’être renseigné et la popularité croissante de Matthew aide ! Cependant, ça fait vint-neuf ans. En autant de temps, j’vois mal le père se ramener en s’disant « Mais oui, c’est surement le fils de ma meuf que j’ai Ken il y a trente ans ! »

Donc, voilà, j’me dis que si l’gars est le vrai père ? C’est chaud. L’mec à une mémoire en béton.

Toutefois, l’idée du gars fanatique qui se prend pour le père ? L’idée est géniale. Même si au final, ça donne un argument dans le discours de Matthew. Celui du « Ce sont des fanatiques aveuglés ». C’est aussi intéressant de voir le gars à fond dans cette religion et qui cherche à briller au travers de Matthew, à se faire passer pour une autorité supérieur à lui et ainsi de suite.

Après, j’avoue, le couple de fermier ?! Pourquoi est-ce qu’ils ne sont pas sale. Les fermiers sont sales.


Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Dextérité !

_______________________________
messages
membres