Derniers sujets
Un rêve devenu réalitéAujourd'hui à 20:03KuroL'étoile des vœuxAujourd'hui à 19:49KuroLe 3h10 pour le Château DisneyAujourd'hui à 14:15Général PrimusChangement du PlanAujourd'hui à 10:08DeathLa suite du PlanAujourd'hui à 9:43DeathLe PlanAujourd'hui à 9:26DeathHo ho ho !Hier à 22:04FiathenLe faux printemps Hier à 21:52FiathenSix pieds sous terreVen 14 Juin 2019 - 17:34D.VaLa révolte des joujouxVen 14 Juin 2019 - 14:19AsuryaaLes fleurs parlentMer 12 Juin 2019 - 23:09RikuCoupe Noire - Kurt Brown VS L'Invité MystèreMer 12 Juin 2019 - 22:32Kurt BrownPièce montéeMer 12 Juin 2019 - 21:49Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 12 Juin 2019 - 15:23Irelia AlishinaUne arrivée inaperçueMer 12 Juin 2019 - 14:42Firion Loxxer
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
La pose des bases Left_bar_bleue102/500La pose des bases Empty_bar_bleue  (102/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 23 Fév 2019 - 1:08
Septimus serra un peu plus fort, jusqu’à ce qu’un cri sorte de ses lèvres. Il continua encore un peu, jusqu’à la sentir trembler. Encore un peu, jusqu’à ce que l’os soit prêt à se briser. Puis il relâcha sa prise et toisa Skinner du regard. Elle avait encore voulu l’accompagner, et prendre en charge le projet qu’on venait juste de lui confier. Cette fois, il ne s’était pas laissé faire. Cette fois, il s’assurerait qu’elle ne tue pas les esclaves qu’on lui avait confié.

-Tu le regretteras, cracha-t-elle, pleine de haine.

-Tu n’es pas la seule à me le dire. Si tu veux la place de Jack, fais toi plaisir. Je ne me mettrai pas sur ta route. En revanche, c’est la dernière fois que tu tentes de t’approprier mes missions. Ces hommes et femmes sont sous mon ordre, et tu ne les toucheras pas.

-Ce ne sont que des outils, bon à rien. Qui s’inquiète de leur sort ?

-Moi.

L’ancien maître de la keyblade s’accroupit à sa hauteur, et la regarda droit dans les yeux. Il ne cilla pas et attendit qu’elle baisse le regard. Dee lui avait rappelé sa faiblesse en brisant sa keyblade, en lui retirant son pouvoir, le seul qui le rendait à peu près unique en ce monde. Son ancien maître lui avait cependant aussi permis de se souvenir de tout le chemin parcourut. Il n’avait pas tant changer que cela depuis l’enfance – en terme de caractère – toutefois, il était devenu suffisamment fort physiquement pour tenir tête aux petites brutes dans le genre de la garde noire qui lui faisait face.

-Les gens ici pensent que la force vient de la capacité à tuer les plus faibles. C’est faux. Les gens forts n’ont pas besoin de tuer les autres. Ils le sont suffisamment pour les dominer, et les laisser vivre. Si tu as besoin que je te rappelle cette leçon à l’avenir, compte sur moi.

Sur ces mots, l’instructeur partit en direction du manoir, vers la zone déboisée juste derrière. Il ne savait pas qui s’était occupé de la suite de l’opération, mais il avait fait un boulot rapide et efficace. Ou plutôt, très probablement, les esclaves sous ses ordres l’avaient fait. Il espérait seulement que cette personne avait eu plus de cœur que Skinner, et qu’il leur avait permis de se reposer, de se restaurer.

Lorsqu’il arriva sur place, le manchot ne reconnu aucune des personnes enchaînées devant lui. Cela ne voulait rien dire mais il ne put s’empêcher de ressentir un certain pincement au cœur. Il avait tenté de les protéger du mieux qu’il avait pu, mais ici aussi il avait échoué. Est-ce que cela valait le coup de faire autant d’efforts pour échouer à protéger ces nouveaux inconnus ? Qui savait comment ils allaient mourir dans un avenir proche ? Travail forcé, expérience, défouloir. Exercice de torture, viol, cannibalisme, donneur involontaire d’organes. Il y avait tant de façons qui pouvaient se retrouver dans ce groupe, parmi la multitude d’êtres sans visages qu’il côtoyait quotidiennement.

L’ancien keybladeur n’était pas un héros. Il n’en avait jamais eu l’âme, le cœur, les valeurs ou la force. À quoi bon ? Autant faire son travail du mieux qu’il le pouvait, et laisser ces personnes, avec qui il n’avait aucun lien, vivre dans leur misère jusqu’à leur délivrance prochaine. Cela dit, ce n’était pas parce qu’il ne pouvait et ne voulait pas les sauver qu’il devait être celui qui mettrait fin à leurs jours.


-On attend de nous que nous construisions une fonderie, donc détachez-vous, dit-il en passant la clé à un des prisonniers, et au boulot. L’ingénieur ici présent vous dira quoi faire, continua-t-il en désignant l’homme inquiet à proximité, un rouleau sous le bras. Oh, et une dernière chose. Je vous accorderais des pauses, et un repas. Cette situation, aussi invivable soit-elle peut bien se passer pour vous. Mais si vous tentez de fuir, je serais contraint de vous briser les genoux, et de vous renvoyer là d’où vous venez. Donc… Il sourit légèrement, tentant sans succès de les mettre à l’aise. Profitez de l’air frais, de l’exercice et faisons du bon travail tous ensemble !

Tout comme la dernière fois, le blond aida les esclaves, portant les poutres de métal, amenant vis ou tournevis, marteau et corde à ceux qui en avaient besoin. Il avait balayé d’un geste les inquiétudes de l’ingénieur. Avec lui, il ne risquait rien, il n’avait qu’à se concentrer sur son travail. Donner les ordres, et guider ces personnes – lui inclus – qui n’avaient aucune idée de ce qu’elles faisaient.

Dans l’ensemble, la matinée passa rapidement, et sans incident. L’ancien mercenaire obligea les prisonniers à remettre leurs chaînes sur leur cheville le temps de la pause, et il alla s’installer avec l’ingénieur. Ce dernier trouvait qu’ils n’avançaient pas assez vite, et suggéra de leur fournir un peu de « motivation ». Tout sourire, il lui répondit que c’était une excellente idée. Et qu’un homme en plus qui se salirait les mains les aideraient à finir au plus vite de poser les bases de la fonderie, posant les dalles, installant la structure des murs et piliers. L’érudit n’ouvrit plus la bouche jusqu’à la reprise du travail.

L’après-midi elle-même passa rapidement. L’ancien étudiant aidait à lever une poutre en acier, bien trop lourde malgré toutes les personnes qui y mettaient du leur. Un groupe d’esclaves posait les dalles. Il avait choisi les femmes et les hommes les plus faibles pour s’occuper de cette tâche afin de préserver leur santé. C’est durant ce moment qu’un idiot du village choisit de tenter une évasion, alors qu’il avait la main prise, et qu’il ne pouvait pas risquer que la poutre tombe sur le reste des hommes. Grognant comme un ours, il força sur ses muscles pour que l’acier soit le plus rapidement possible en place. Lorsque ce fut fait, alors que ses muscles criaient de douleurs, il força sur ses jambes et rattrapa rapidement le bougre qui chuta à terre en le voyant, pris de panique.


-S’il vous plait ! J’ai une femme et des enfants ! Laissez moi les retrouver ! Personne ne le saura ! Vous pouvez forcer cet homme à se taire !

-Si tu les aimais vraiment, tu aurais choisi de rester prisonnier. Si un autre que moi t’avait vu faire ça, il aurait envoyé des gardes noirs pour les faire esclaves. Ou, dans le meilleur des cas, jouer un peu avec eux avant de les tuer sous tes yeux. Tes actions ont des conséquences pour autrui comme pour toi. Tu devrais y réfléchir, déclara-t-il en lui fracassant un genou d’un geste rapide et puissant. J’enverrai un garde te chercher. Si tu es croyant, je te conseille de prier, finit-il en lui brisant le second. Les autres, retournez au travail ! Hurla-t-il pour se faire entendre, laissant l’homme inconscient là où il était.
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
La pose des bases Left_bar_bleue1387/0La pose des bases Empty_bar_bleue  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 23 Fév 2019 - 14:16
Si ça continue comme ça, Septimus n’aura qu’à écrire « l’ancien » pour synonyme à sa personne. Après l’ancien mercenaire, l’ancien maître de la keyblade, l’ancien étudiant… Tu collectionnes !

Alors, parlons peu, parlons bien !

Critique ? Skinner. En soit, j’ai rien contre le PNJ. Juste que j’pense en faire une overdose. L’impression que j’en ai, c’est juste la diva casse-bonbon qui veut être sur tout les tableaux sans jamais vraiment briller. Alors, je t’en veux pas de l’utiliser, mais j’me dis que Jack sort assez de PNJs pour avoir d’autres situations.

Positif ? J’aime le pâté. Sinon, le rp est assez intéressant. Dans l’idée, avec les évènements qui s’ensuit avec Septi, il semble résigné à ce qui lui arrive. Le développement est intéressant et j’aime surtout qu’il se décide à prendre ses marques dans la Coalition Noire. Quand il brise les genoux du gars, tu vois qu’il ne le fait pas par plaisir mais il le fait parce que ça doit être fait. S’il veut se faire respecter maintenant ? Bah, il doit exécuter ses menaces.

Donc, voilà ! J’aime assez de ne plus le voir en victime. C’était sympa !

Mission accomplie !


Facile : 10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS en Vitesse !

_______________________________
messages
membres