Derniers sujets
Après GuerreHier à 23:33Général PrimusRites de PardonVen 23 Aoû 2019 - 14:34Bryke RonsoAcceptationJeu 22 Aoû 2019 - 21:41FiathenL'étoile des vœuxLun 19 Aoû 2019 - 22:05KuroTout un programme !Lun 19 Aoû 2019 - 15:15Erik WoodsZombardiers et cervelles moisiesLun 19 Aoû 2019 - 14:34Ioan KappelLes roses sont bellesSam 17 Aoû 2019 - 23:05Irelia AlishinaBienvenue à la Ville d'HalloweenSam 17 Aoû 2019 - 19:12VentusDistille-moi une vodkaSam 17 Aoû 2019 - 17:24Ioan KappelIl y a toujours un cheminVen 16 Aoû 2019 - 11:31Chen StormstoutLe colloque des CaryatidesMer 14 Aoû 2019 - 20:37Irelia AlishinaVamos a la playaMer 14 Aoû 2019 - 12:57Huayan SongLà est le foyerMar 13 Aoû 2019 - 18:59SoraSombres horizonsJeu 8 Aoû 2019 - 14:24Chen StormstoutBirth by SleepMer 7 Aoû 2019 - 22:35Chen Stormstout
 

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Colère Left_bar_bleue158/500Colère Empty_bar_bleue  (158/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 13 Fév 2019 - 15:02
Je marche. J'sais pas comment j'ai débarqué ici, j'me rappelle pas ce que je faisais avant mais j'm'en fout, rien n'a d'importance. Je marche. Autour de moi les choses se clarifie petit à petit. J'y voit toujours goutte mais j'arrive à peu près à distinguer ma carcasse. Ma vieille bure crade, ma barbe sale et emmêlé.

Et mes jambes.

Elles sont là, comme si elles ne m'avaient jamais quitté, d'ailleurs pourquoi m'auraient elles quitté? Elles marchent courageusement, fidèles au poste, sans s'arrêter. Je ne sais pas où je vais comme ça mais osef, je me laisse guider sans opposer la moindre résistance, pas le plus petit doute, pas la moindre étincelle de réflexion. Rien qui ne pourrait arrêter cette marche sans fin.
Si seulement ça pouvait durer comme ça éternellement, pas d'emmerde, juste moi qui mar...

"-Frère  Fiathen? Puis je vous parler?

-Allez vous faire foutre."

J'répond sans même réfléchir, au pire quoi? J'ai insulté le Primarque? Très honnêtement ce serait sans doute une bonne chose, on m'enverrait en taule et je pourrai enfin pioncer peinard sans tous ces connards bruyant autour de moi qui m'empêchent de rêver. Et puis c'est plus fort que moi, je suis d'une humeur de chien aujourd'hui, y a un truc qui me turlupine, j'sais pas ce que c'est mais ça me fout en rogne.

"-Ecoutez templier c'est important, je...

-Putain mais déjà z'êtes qui?!"

Sérieux  que ces gars sont lourds, j'ai un bandeau sur les yeux, c'est pas la moindre des choses de s'présenter après avoir sortis les handicapés du sommeil? Et d'ailleurs pourquoi c'est aussi silencieux ici? Pourquoi les autres gémissants font plus de bruit là?
Pris d'une inspiration  soudaine je sonde magiquement les environs et...personne. Pas la moindre présence à moins de vingt mètres mis à par l'autre pignouf.

"-Comme j'allais vous le dire Fiathen je suis le templier Andrew et..."

Ah oui Andrew, le templier haut placé que j'avais fait chié pour la garderie, qu'est ce qu'il fout...
La garderie. Le renardeau.

Les souvenirs me reviennent avec un telle brutalité que j'en ai presque le tournis. Le renardeau, putain, putain, putain j'espère que...je me revois me redresser, mes bras chargés de magie, bordel mais qu'est ce qui m'a prit?! Pourquoi est ce que j'ai...Mes jambes.

C'est ça. D'un seul coup ma respiration se bloque tandis que les pièces du puzzles se remettent en place. Il s'est assis sur mes jambes. A l'endroit où j'aurai dû avoir mes jambes.

Parce que j'en ai plus.

L'évidence m'explose à la gueule et ma respiration s'emporte alors en même temps que mes sentiments. Mes mains se plaquent sur mes moignons, refusant d'admettre la réalité. Pourquoi? POURQUOI?!
Et la rage prends alors le pas, emportant tout sur son passage.
J'en ai plus rien à foutre du mioche, d'Etro et des putains de connards qui m'entourent! J'veux qu'ils crèvent! Qu'ils crèvent tous! Les incapables de médecin, les pouilleux d'hybrides, les salauds du Sanctum, les...


"-Fiathen calmez-vous! Ne recommencez pas! Pour l'amour d'Etro ne...

-Pour l'amour de qui?! De cette salope qui s'amuse à m'broyer?! J'vais vous montrer c'que j'en fais de son "amour"."
Ma main se dresse une nouvelle fois, chargé de magie, avec les compliments d'Etro conn...

"-Ouaïe!"

Enfoiré...Juste au moment où j'allais lancer mon sort il a dévié mon bras et mon pic s'est écrasé au plafond.

"-Fiathen, s'il vous plais, ne me forcez pas à...

-Ooooh mais si ordure! Tu vas voir à quel point un invalide peut t'forcer!"

Il tient mon bras droit mais le gauche se dresse et...dévié aussi. Les deux bras emprisonnés, tendu vers le haut, j'peux rien faire.

C'est fini. J'ai perdu.

Putain...aussi facilement... la douleur me tiraille mais je crierai pas, je lui donnerai pas ce foutu plaisir. Bordel, non! Ça peut pas se finir juste comme ça en dix  secondes, j'veux pas. J'VEUX PAS! J'VEUX PAS ETRE AUSSI INUTILE! La rage et la douleur me font chialer, tout mon corps tremble comme une putain de feuille morte mais j'desserrerai pas les chicots! Il me reste que ça, que ma foutue volonté et elle on m'l'amputera pas!

J'l'entend qui soupire légèrement, mais vas-y mon vieux! Prend moi donc en pitié! Regarde moi comme le pauvre déchet que j'suis devenu! Et donne moi donc une seule seconde d'inattention, juste ça enfoiré.


 "-Fiathen...Je comprend que vous soyez..."

J'lui crache à la gueule.

"-Vous comprenez?"
Ma voie est aussi tremblante que l'reste de ma carcasse, mais plus de rage. De détresse.
"-Vous comprenez?! Et bah expliquez moi alors, connard! Expliquez moi comment j'suis censé vivre dans ce putain de monde de merde! J'peux plus rien faire de ces foutu mains qui tremblent, j'm'essouffle en montant trois bordels de marches, ma vue baisse, mon ouïe flanche, depuis un mois j'me lève en me demandant qu'elle partie de mon cadavre va s'déglinguer et maintenant j'suis obligé de vivre en étant un PUTAIN DE CUL DE JATTE INUTILE?! Allez-y Andrew, allez y j'vous écoute! Expliquez moi donc puisque vous comprenez si bien! Expliquez moi parce que là j'ai VRAIMENT besoin d'explication!

-...Frère Fiathen, je..."

Un instant de relâchement.

J'l'attendais, j'l'ai sentis, j'le laisse pas se ressaisir. D'un coup mes deux mains se libèrent, elles vont pas loin, mon sort est prêt depuis le début, ma cible est choisi. Avec une vitesse dont j'me croyais pas capable mes mains foncent tandis que des couteaux se forment à l'intérieur, ma proie à aucune chance de s'en sortir, elle s'esquivera pas, j'le sais.

Parce que c'est moi.

J'sais pas pourquoi j'm'en suis rendu compte que maintenant, pendant que je lui crachais à la gueule mais pourtant c'est tellement clair. Buter tous les salopards qui m'entourent mettra pas fin à mon foutu calvaire, la seule solution pour arrêter tout ça, pour plus jamais avoir à endurer mon supplice c'est d'y mettre fin maintenant! Crever cette merde pourrissante qui me sert de corps, arracher moi même tous ces organes qui tombent en poussière! Et j'vais commencer par les yeux! Ces yeux qui doivent déjà être foutu, sans doute que ces connards de médecins ont pas eu les couilles de m'l'avouer, hein?! "On va lui sortir une excuse bidon et on lui dira plus tard". D't'façons ça change quedal si c'est pas ça je les perdrai quand? Le mois prochain?! J'EN PEUX...

TCHAC!

Choc mou. Je sens mes lames s'enfoncer dans la chair. Un liquide chaud couler sur mes doigts.

...

"-C'est votre bras, hein?

-...

- Mais par cette salope d'Etro vous pouviez pas vous en empêcher, bordel?! Qu'est ce que ça peut vous foutre?! Ça change quoi pour vous?! Je suis juste un putain d'invalide, pourquoi vous me laissez pas en finir?!

-Vous n'êtes pas un invalide, vous êtes un templier et jamais je ne laisserai un de mes frères...

- Vous avez d'jà vue un templier cul de jatte?! Je ne suis PLUS un templier Andrew, foutez-vous ça dans le crane!

-Frère Fiathen sauf votre respect ce n'est pas à vous de décider de cela.

-Mais fermez là! Je n'veux pas de votre pitié Andrew, que ce soit moi ou le Primarque qu'est ce que ça change?! J'suis un poids inutile pour tout le monde!

-Vous vous fourvoyez templier, vous n'êtes absolument pas un poids et...

-Mais restez sérieux bordel! Vous voulez que j'fasse quoi?! Cale porte?

-Non je veux que vous vous reposiez calmement pendant deux mois puis que vous alliez avec le docteur Olsen à San Fransokyo où...

-Arrêtez d'm'emmerder j'vous dit je...Attendez vous avez dit quoi?"

L'information a mit cinq secondes à m'arriver au cerveau mais.... San Fransokyo...Un monde doté d'une technologie hyper avancée d'après c'que j'en savais...est ce que...est ce qu'il y a la plus petite chance pour que...? La tension contracte le moindre muscle de mon corps. Pendu à ses lèvres j'ose même pas espérer le moindre truc.

"-J'ai dit que vous iriez à San Fransokyo, frère Fiathen. Le docteur Olsen est originaire de ce monde, on l'a mis au courant de votre état et d'après lui il existe là-bas des chirurgiens capables de concevoir des prothèses mécanisées semblables à des jambes. Il ne voulait pas que l'on vous en parle tout de suite, probablement pour ne pas vous surcharger d'information à votre réveil mais...De ce que j'ai vu je pense qu'il a sous estimé le choc que vous avez éprouvé. Inutile de prendre le risque que vous aggraviez votre cas, vos yeux seraient probablement moins simple à remplacer.

-Vous....voulez dire que...
Ma voix n'est plus qu'un mince filet, l'impression que le moindre son pourrait briser ce rêve.
-Vous allez remarcher Fiathen. Peut être pas aussi bien qu'avant ni aussi rapidement mais vous allez remarcher. Et servir la Divine.

-Je...je...mais...

-Fiathen?

-Ou...Oui?

-Pouvez vous lâcher ces couteaux s'il vous plais?  

-Oh put..désolé!"

J'étais tellement tendu que j'me suis pas rendu compte que j'les avais encore en mains. En les  lâchant une fatigue énorme me saisie et je retombe raide sur mon pieux. Ces derniers temps c'est comme si je m'étais agrippé à une voiture qui roulait à cent à l'heure, j'savais pas qui conduisait ni par où j'passais mais j'avais peur de crever si je lâchais prise.
Et  à présent j'avais enfin trouvé le courage de m'décrocher. J'étais sur le macadam, couvert de blessure, j'savais pas exactement où j'étais mais j'pouvais enfin commencer réfléchir calmement.

Et un souvenir me percuta de plein fouet.


"-Dites frère Andrew...Et le gamin...il va comment?
Ma voix était blanche, presque atone. Affaibli autant par la fatigue que par la peur.
-Ah...oui j'étais venu pour vous parler de ça en premier lieu. Rassurez-vous tout va bien, Madame Bachburg, alerté par vos cris, a eu le temps de se jeter sur vous ce qui a dévié votre sort vers le sol. Le choc vous a fait perdre connaissance mais autrement personne n'a été blessé, nous avons néanmoins préféré vous isoler un peu le temps de voir votre état.

-Je...Bordel de merde qu'est ce que j'ai failli faire...

-Vous n'étiez pas vous même Fiathen, et au vue de votre état je pense que nous pouvons passer l'éponge alors ne vous tourmentez pas et pensez plutôt à vous remettre. Bref, je pense qu'il est plus que temps que je vous laisse vous reposer, Etro vous garde frère Fiathen.

-...Oui...vous aussi frère Andrew...merci pour tout et... désolé pour votre bras.

-Ne vous en faites pas pour ça, la blessure est superficielle. Il faudra d'ailleurs que vous pensiez à remettre un peu de tonus dans vos muscle!"

Je ne réagi même pas à sa dernière remarque, cédant déjà au sommeil trop écrasé par...par tout en fais. L'épuisement, la douleur, la lassitude, la crainte mais aussi la joie, le soulagement, l'excitation et  surtout...

L'espoir.
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Colère Left_bar_bleue309/400Colère Empty_bar_bleue  (309/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 13 Fév 2019 - 23:59
Alors, j’vais te dire un truc… J’y crois pas ! C’est trop simple et j’adore voir les personnages souffrir.

Plus sérieusement, c’est potentiellement mon regret sur ce rp, c’est d’avoir cette « solution » qui arrive à point nommé. Comme tu l’dis, le simple fait de l’énumérer offre de l’espoir à Fiathen et c’est réellement tout ce dont il à besoin.

Est-ce que j’ai dis que j’trouve que c’était potentiellement mon regret ?

Dans mon esprit, j’suis toujours à théoriser ou à imaginer les conséquences d’une parole ou d’un acte. Et, selon moi, ça offre beaucoup trop d’espoir pour être vraie. Donc, c’que j’veux dire, c’est que la conséquence est capable de devenir un regret comme une idée de génie.

Comment ça, papy Chen ?!

Mon imaginaire et mes envies scénaristique me pousse toujours à éviter la solution de la facilité parce que nous perdons un truc qui avait du potentiel. Donc, d’avoir dans trois jours un rp ou Fiathen se rend à San Fransokyo et s’fait greffer une paire de jambes ? Il y a un « meh » qui franchit mes lèvres.

Toutefois ? Et j’ai envie de croire que c’est le cas. Si tout cela était juste une excuse pour que Fiathen arrête de jouer au con au milieu de l’infirmerie. Tu le dis, c’est ce dont Fiathen à besoin. De l’espoir. Et qu’est-ce qu’on vient de lui offrir ? La plus belle promesse. La possibilité de ne pas être un cale-porte (dieu, que j’ai aimé cette phrase) et de continuer à être utile. Alors, vraiment, j’trouve que ce serait le plus beau développement pour la simple raison que nous allons avoir droit à deux mois de développement de Fiathen se disant que ça ira bientôt et qui apprend pour autant à vivre avec.

Une forme de rédemption, un chemin vers l’idée d’accepter son sort. Et dieu, qu’est-ce que j’serais du style à kiffer cet évènement.

Ainsi, Fiathen lira ce commentaire et risque de me détester en sachant que j’ai anticipé tout son truc. Bref, ce que j’apprécie énormément avec ce rp, c’est les portes qu’il ouvre. Pour le négatif ? Je n’ai rien a ajouter par rapport à mon commentaire fait plus tôt dans la journée !


Très Facile : 7 points d'expérience + 66 munnies + 1 PS en Symbiose !

_______________________________
messages
membres