Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue623/0Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (623/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 27 Jan 2019 - 21:38
Une douleur au crâne harcelait le Turk, le forçant à guider sa main à son front, sa vision était encore trouble à la conclusion de son sortilège. Grognant, il massait ses paupières jusqu’à faire taire cette cécité momentanée. Ouvrant ses sens pour comprendre où il se trouvait cette fois. Le bruit d’un moteur, le craquement du métal, la sensation de s’en aller. Voici longtemps qu’il n’avait plus profité de tout cela.

Il se sentait bercé, guidé, apaisant la douleur à sa tête et dans son bras. Il se détendait, s’enfonçant dans le fauteuil et glissant le regard vers le hublot.

Kurt aimait tant voyager dans l’espace qu’il en avait oublié le bonheur de se retrouver dans un vaisseau. Le traître observait les étoiles, apaisé, où est-ce qu’il se trouvait cette fois. Détournant le regard, observant l’entièreté du wagon, il comprenait que ce n’était pas le vaisseau-mère mais un transport de la compagnie.

- Pardon ? Il levait le bras, interpellant le contrôleur à l’autre bout du couloir. Monsieur !
- Oui ? Un homme, grand et fort, portant la tenue et une pointeuse à la main. Que puis-je pour vous ?
- Je… Oh, je suis bête. Il passait sa main à l’arrière de sa tête. Hier était une journée compliqué et je me suis endormie, est-ce que j’ai loupé ma correspondance ? Où sommes-nous ?
- Vous n’êtes pas le premier et surement pas le dernier. Il se retournait, pointait l’écran digital. Nous arrivons au terminus, le château Disney, vous devriez patienter pour le prochain vol. Il se retournait alors. Votre ticket ?
- Ah. Kurt tapait chacune de ses poches. Mais… Il gagnait du temps, voulait surtout gagner du temps pour justifier son rôle. Mince ! Mon billet, quelqu’un m’a volé mon billet ! Au voleur !

Il se relevait, fixant les autres passagers du wagon, des hommes et des femmes se retournaient à son injonction. Le contrôleur, lui, restait fixe et analysait le Turk de la tête aux pieds. Il n’était plus que l’ombre de sa profession. Les mains couvertes de terre, les vêtements déchirés et une odeur proche de l’auge des cochons.

- Oui, un voleur. Il se raclait la gorge. Vous serez accueilli au château en attendant votre correspondance, un collègue s’occupera de vous, restez calme. Merci.
- Merci, monsieur. Un sourire taquin aux lèvres, le Turk retournait à son siège et à sa vue pendant que le contrôleur s’en allait. Qu’est-ce que j’vais bien pouvoir foutre chez eux…
- Cette lumière ne te rend pas curieux. La voix revenait à son esprit, le Turk mimant de ne pas l’avoir entendu. Depuis le temps qu’on en parle, de leurs actions et de leurs philosophies ? À quoi ressemblent-t’ils ? Sont-ils aussi généreux que ce qu’on raconte ?

Il ne disait rien, inutile pour passer pour l’idiot du vaisseau en parlant seul. Le contrôleur lui avait déjà bien assez fait comprendre avec son regard. D’un coup d’oeil, Kurt remarquait l’homme en uniforme attraper un combiné qu’il amenait à son oreille. Il n’allait pas passer inaperçu.

- Avec un peu de chance, nous aurons des gardes en armure pour nous accueillir et nous jeter dans le prochain vaisseau. Arguait la voix. Ou il y aura l’un de ses héros. Sont-ils au courant pour port-royal et vont-ils chercher à arrêter l’homme qui va raser ce monde.

Les poings du traître se refermaient, reportant son attention à l’espace. Il ne comprenait pas où cette voix tentait de l’amener et il n’appréciait pas ça. Au loin, au travers du hublot, le monde se dessinait à l’horizon. Avec un peu de chance, il aura sa réponse dans peu de temps.
Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue623/0Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (623/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 16 Fév 2019 - 11:40
Le contrôleur soufflait dans son sifflet, prévenant les passagers du terminus en plus de l’écran digital clignotant au fond du wagon. Encore courbaturé de la veille, le Turk se relevait en grimaçant à la douleur dans le bas de son dos. Aussi jeune et déjà en train de galérer à se lever.

- Monsieur ? L’agent de la Shinra se rapprochait de lui, tenant la lanière de sa sacoche. Si vous me le permettez, je vais vous escorter jusqu’à la sortie.
- C’est vraiment nécessaire ? Il faisait mine de s’inquiéter.
- J’insiste.

Soit, il n’avait pas réellement le choix.

- Inutile d’espérer à ce que je nous téléporte ailleurs. Ricanait la voix. Quelque chose me dit que nous allons nous plaire, ici.
- Monsieur ?

Ajustant son attelle de fortune, Kurt passait devant le contrôleur et marchait le long du wagon. La démarche plus lente qu’à l’accoutumer, il fouillait dans sa mémoire après les mesures de sécurité en vaisseau civiles. Ça commençait à dater pour lui. Le seul souvenir qui lui venait à l’esprit était la certitude qu’il y avait une arme dans sa sacoche, en plus de la pointeuse et d’un signal d’alarme pour avertir le pilote en cas d’attaque.

Du reste… Il pouvait s’estimer heureux de ne pas sentir le canon de l’arme dans son dos. Et d’après ses maigres connaissances, il ne devrait pas non-plus se retrouvait contre une batterie de canons une fois descendus du vaisseau.

- Le prochain vol est dans longtemps ? S’intéressait le Turk, atteignant doucement la sortie de la rame. C’est que j’ai à faire et…
- Dans une heure, tout au plus.

Il grimaçait sous la question, quittant finalement le wagon pour se retrouver sur un quai au centre de la population qu’il y avait dans ce vaisseau. Ainsi que d’une bonne poignée de garde en armure.

- C’est l’homme correspondant au signalement ? Un garde, une voix féminine par-dessous le casque. La Shinra ne s’occupe pas des fraudeurs, en règle générale.
- Des fraudeurs, oui. Pas des clochards. Répondait le contrôleur pour faire face à la garde. Désolé, monsieur. Il reprenait sa discussion. C’est chaque fois la même chose, un monde disparaît et nos vaisseaux sont remplis de réfugier. Au bout de huit ans, j’ai appris à faire la différence.
- Donc ?
- C’est votre rôle de gérer les réfugiés, non. Il retournait dans son wagon. Ne vous inquiétez pas pour le ticket de transport, vous n’avez pas été signalé à l’embarquement, il n’y a théoriquement rien à réclamer.
- Merci, j’imagine. Kurt se retournait en direction de la garde. Il m’a percé à jour, vraiment un personnel de qualité à la Shinra.
- C’est ça… Elle retenait difficilement un soupir. Suivez-moi.

Ça aurait pu être pire que ce qu’il imaginait, il pouvait s’estimer heureux.
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue89/350Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (89/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 16 Fév 2019 - 14:21


Je me réveille doucement et je m’étire avant de sentir que je tape dans le plafond. Il n’y a pas beaucoup de place, même pas de quoi ouvrir les dossiers présent dans cette mallette pour m’occuper avec de la lecture. Car oui, je me suis faite enfermée. Par inadvertance, le militaire à qui elle appartient ne s’est même pas rendu compte que j’étais là quand il a refermé. Il semblait pressé. Depuis, la mallette ne bouge plus et moi je me suis endormie d’ennui !

Tout ce que je voulais moi, c’était demander aux membres de la Lumière un petit coup de main, sous les conseils de Madame Muguet ma professeure de l’académie des fées. J’ai besoin de trouver quelqu’un capable de créer une lumière puissante pour chasser les ténèbres d’une femme ayant conclu un pacte avec un démon ! Quelle idée aussi…
Sauf que je n’ai pas eu le temps de me manifester devant ce militaire. Il compte bien ouvrir sa mallette un jour ou l’autre ! A moins que… Il l’a peut-être rangé, archivé dans un coin où il ne va plus y toucher à moins d’en avoir besoin ? Et s’il n’en avait plus jamais besoin ??


Bon ça suffit ! Il faut que je sorte d’ici. Je me rapproche de la serrure mais je ne sais pas trop comment faire de l’intérieur. Je ne peux pas la casser, je ne peux pas la crocheter. Tout ce que je peux faire c’est un tour de passe-passe….




Je lève ma baguette et je concentre ma magie dans tout mon corps. Je fusionne avec le loquet depuis l’intérieur, et maintenant je n’ai plus qu’à me défusionner à l’extérieur. Je me rematérialise et agite mes ailes pour m’envoler. Mais quelque chose coince, on me retient en arrière. Je cligne des yeux devant l’excès de lumière moi qui ai passé tant de temps enfermé dans cette mallette. Ah ! Quelle horreur ! Je ne suis pas tout à fait entièrement défusionner. Mon pied est encore partie intégrante du loquet !! Trop tôt ! Je me suis déconcentrée trop tôt avant la fin du sort ! Je suis coincée ! Je tire sur ma jambe, mes ailes battent aussi fort que possible mais je ne fais encore qu’un avec la mallette. Je la secoue de ma panique et le militaire finis par s’apercevoir de ma présence !


- Hey ! Qu’est-ce que c’est ? Oh non ! Ne crois pas me voler toi !
Quoi ?! Mais non ! Je suis innocente ! Il essaie de m’attraper ! Vite, concentre-toi ! Je réussis enfin à finir de me séparer du métal, ouf il était temps…




Je dois rapidement esquiver la main du militaire. Il m’a même frôlé les ailes et je volète en tourbillonnant sous le mouvement d’air qu’il a causé. J’ai du mal à reprendre le contrôle de mon vol. Il revient à la charge. Il a l’air bien décidé à ne pas me laisser repartir !


C’est un affreux malentendu ! Le problème étant qu’il ne m’entends pas. Mais il n’a pas l’air disposer à vouloir le comprendre.




Je préfère fuir. Trouver quelqu’un d’autre, ou attendre qu’il se calme pour essayer de lui expliquer ce qu’il s’est réellement passé et pourquoi j’étais dans la mallette. Je m’éloigne de lui en prenant un peu de hauteur et de distance à toutes ailes. Je dois malgré tout esquiver les nombreuses personnes qui se trouvent dans cette grande pièce lumineuse.
Il y a des vaisseaux que j’évite au maximum, de peur d’être happée par les réacteurs, et une foule de personnes de tous les horizons, des gardes comme des civils et des personnes de la Shinra. Difficile de réfléchir en fuyant pour sa vie !

Je passe devant un panneau comportant un emblème que je reconnais. On dirait sa majesté Mickey ? Le temps de ramener mon regard devant moi, je manque de percuter un casque de garde ! Je me faufile, je slalome et … Je percute une masse moelleuse de cheveux noirs. Ouch !

Sous la violence du coup, je perds une bonne quantité de poussière de fée et je reste sonnée. Je m’accroche à la tignasse pour ne pas chuter alors qu’elle s’élève légèrement dans les airs. Ce qui… a l’air de causer la surprise aux gardes autour de lui. Ils ne semblent pas tout à fait d’accord. Je reprends mes esprits, juste à temps pour voir que j’ai … Empirée ma situation et la sienne.


Désolée… Je sais bien qu’ils ne peuvent pas m’entendre avec ma voix si fluette qu’elle ne percute pas leurs tympans mais je ne peux m’empêcher de m’excuser pour les problèmes que je crée par maladresse.





Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue623/0Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (623/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Fév 2019 - 23:39
Il ne pouvait pas s’estimer heureux, il y avait toujours une façon pour que ce soit pire.

Kurt avait, il y a encore un moment, ses yeux rivés sur la garde qui l’invitait à la suivre. L’instant d’après, il redécouvrait la sensation d’évoluer sans un lieu sans gravité. D’abord, ses pieds quittant le sol. Ensuite, ses yeux qui découvraient progressivement la ligne séparant les murs du plafond.

- Qu’est-ce que vous… La garde, ainsi que la troupe l’accompagnant n’avait plus d’yeux que pour lui.
- Je n’y peux rien ! Tentait-il, sans grand succès, pour se déculpabiliser.

Il n’y avait déjà plus rien à faire. Le Turk se retrouvait déjà à battre des pieds et des mains dans le mince espoir de retrouver la sensation d’être sur la terre ferme.

Le pan de son gilet, lui, retombait en arrière pendant que son dos n’attendait qu’une indication pour percuter le sol. Progressivement, c’était le bout de son pantalon qui remontait et divulguait ses mollets pour qu’en finalité, ce soit la cravate qui venait le fouetter au visage. Durant l’entièreté de cette scène, personne ne pouvait louper le visage qu’il affichait. Mêlant l’incompréhension et le but secret de ne pas se retrouver à dégringoler et s’éclater sur le sol.

- Redescendez tout de suite ! Hurlait alors la garde, maintenant qu’il était séparé de plus de trois mètres à la verticale.
- Mais… Je n’y arrive pas !

Kurt s’égosillait presque en disant ça, entamant un semblant de brasse dans les airs dans l’espoir de s’y déplacer. Il n’y avait rien de glorieux dans cela, d’autant plus avec son bras qui n’était plus maintenu en écharpe.

- Tu fais le nécessaire pour nous rendre ridicules…? La voix reprenait le dessus, un ton grave, comme si elle s’apprêtait elle-même à l’abattre. Laisse-moi faire.
- Gardes ! Hurlait alors la personne qui aurait dû la guider ailleurs. Un bâton, une corde, quoi que ce soit pour le faire descendre.
- Et plus vite que ça. Enchérissait le Turk, pas loin de rencontrer le plafond.

Il tentait alors de tourner sur lui-même, bougeant la tête dans tous les sens jusqu’à ce qu’un tintement lui vienne aux oreilles. Qu’est-ce que…? Il tournait une nouvelle fois, cherchant l’origine, se tortillant avec douleur.

- Arrête de t’agiter comme un idiot !

Les yeux du Turk passaient à l’or l’espace d’un battement de paupières, illuminant la paume de ses mains et la semelle de ses chaussures. L’instant d’après, il se sentait attiré comme un aimant jusqu’au plafond, se collant contre celui-ci, le visage bas alors qu’il commençait à tenir sur la surface par sa force et sa magie.

- Bien. Rageait la voix dans sa tête. Maintenant, tu cherches un moyen pour descendre sans qu’il ne cherche à te coller en prison ! Idiot.
- Je n’y peut rien !
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue89/350Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (89/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Fév 2019 - 9:52

Je sens un pincement dans mon petit cœur. Je pose une main dessus en grimaçant. Quelque chose de sombre et de terrible se trouve non loin et pourtant ça n’a duré que l’espace d’un instant. Le temps de reprendre mes esprits je lâche la masse de cheveux noirs dans lesquels j’ai atterrit et je volète en observant les alentours, assez inquiète. Rien à droite, rien à gauche. D’où a bien pu venir ce sentiment dérangeant ? Je contourne une tête qui semble aussi perdue que moi.

Je me rends compte que la personne se retrouve tête en bas collée au plafond. Par ma faute évidement. Je laisse de côté l’étrange pressentiment de tout à l’heure, il faut que j’aide cet homme… Je m’approche de son regard. Ce serait plus simple si j’étais dans le même sens que lui alors je me concentre pour me retourner, tête en bas et ce n’est pas très facile de voler sur place ainsi !

Surtout que la corolle de coquelicot qui me sert de robe se retourne ! Vite je reprends un sens normal, tant pis pour la compréhension ! Je suis rouge de honte, j’espère que personne n’a rien vu ! Heureusement pour moi, je fais tout juste la taille d’un pouce, avec un peu de chance, ses yeux ne voient pas suffisamment les détails pour comprendre ce qu’il vient de m’arriver… pitié. Si il pouvait être myope… Oh non ! Ce n’est pas très gentil de telles pensées ! Allez concentre-toi Garance ! Il faut l’aider et rectifier tes erreurs.

Du coup je me contente de m’abaisser au niveau de son regard. Je tends les mains devant moi, paumes ouvertes pour lui signifier que tout va bien.



Je dois trouver le moyens de vous faire redescendre. Je porte ma main à mon menton et je réfléchis en marchant dans les airs. Je viens le saisir par le col et je tire autant que je peux… Mais il ne bouge pas d’un micromètre. Bon, vous êtes trop lourd pour moi… Ou… pas assez ?.





Je souris. J’ai une idée de génie qui me vient. Pour le faire redescendre, je n’ai qu’à le rendre plus pesant. D’accord ! Je vais faire ça ! Je descends au niveau des gardes au sol, les observant attentivement chacun. Je reviens devant lui, l’étudiant en plissant les yeux. Ça devrait marcher !



Il vous faut un nouveau costume ! Je concentre ma magie, cette fois il s’agit de faire ça bien jusqu’au bout du sort et ne pas causer un autre accident malencontreux !





Je visualise ce que je veux modifier par la magie et un flash lumineux quitte ma baguette magique pour tournoyer autour de l’homme pendu au plafond. Lorsque la lumière éblouissante s’éteint, chaque pièce du costume de l’inconnu se retrouve changer en pièce d’armure, semblable à celles des gardes au sol. Il n’y a que la cravate qui reste en vestige de ce qu’il portait initialement ainsi qu’une bande de tissu ballottant autour de son bras.

Oui! Ça marche ! Le poids finit par faire son office et l’homme est décroché du plafond...




L’atterrissage se fait avec une douceur tout à fait relative. J’ai tout juste le temps de le faire se retourner en poussant de toutes mes forces sur mes ailes et sur son épaule pour qu’il ne se fracasse pas la tête au sol. Les soldats qui l’entouraient veillent eux aussi à le récupérer en amoindrissant le choc. Le bruit métallique par contre finis d’attirer l’attention de la population alentour qui n’avait pas déjà les yeux fixés sur la scène.



Oh non pas lui… Je vois même le soldat à la malette qui me cherche et qui s’approche de nous.





Je dois me cacher ! Je me précipite dans le col de l’armure de l’inconnu. Je suis paniquée à l’idée d’être attrapée. Mes ailes frissonnent de stress. Je me retrouve entre la peau du type et la paroi de l’armure. J’espère qu’il n’est pas chatouilleux… Si je dois m’enfuir, est-ce que j’arriverais à me faufiler dans son dos pour sortir par le col ?



Dernière édition par Garance la fée le Mar 26 Fév 2019 - 12:40, édité 2 fois
Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue623/0Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (623/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 23 Fév 2019 - 13:24
Une fois de retour sur le plancher des vaches, le Turk ignorait ce qu’il devait dire ou penser. Entre son costume venant de prendre trente kilos, la luciole incandescente qui avait produit ce miracle et la douleur qui s’ajoutait à son dos après l’impact. Il y avait, tout de même, quelque chose de positif dans cette histoire. L’armure qu’il avait au bras immobilisait totalement son bras. À moins que ce soit la chute qui venait de lui faire oublier sa fracture.

- Qu’est-ce que c’était cette chose. La voix grognait.Vite, qu’elle dégage ! Un grognement différent de ce que Kurt avait déjà connu, comme si elle se plaignait ou qu’elle avait mal ?

Le visage déformé, le tissu de sa cravate volant sur son buste de fer, il se retrouvait avec deux gars qui le soulevaient pas les épaules pour le maintenir debout.

- Merci pour le coup de main. Il se sentait faible, les épaules basses et incroyablement lourd. Comment vous faites pour trainer ce truc toute la journée ? Il se retrouvait pour poser sa question et il remarquait que la garde avait enlevé son casque, son visage n’exprimant pas une once de conciliation pour répondre à la moindre question.
- Qui êtes-vous ? La voix était bien plus sèche que chaleureuse.
- Druss, empêche le de s’enfuir.

Cherchant à tourner sur lui-même, la tête libre de ses mouvements et le corps bloqué par l’amure, le traître se retrouvait ou nouvelle fois à grimacer quand un autre soldat s’avançait au travers de la foule qui lui semblait bien plus grosse qu’à son arrivée. Maintenant, les poignes sous ses aisselles se resserraient et le bloquaient. Dans quoi est-ce qu’il venait de tomber.

- Elle est là, regarde ! Le ton se changeait en supplique maintenant qu’une étrange sensation lui parcourait la nuque.

Comme un réflexe nerveux, le Turk se voyait à sursauter, tressaillir sur lui-même, incommodé par la luciole qui semblait avoir élu domicile à l’endroit où aurait dû se trouver sa chemise. C’est sur l’instant où il réalisait qu’il ne portait plus rien d’autre que son caleçon et sa cravate, entre deux soubresauts.

- Qu’est-ce qui se passe, Loyd. La soldate se retourne pour fixer le nouvel arrivant. Votre nom ?
- Kurt Brown. Répondait le Turk, sans se faire prier alors que le “Loyd” l’agrippait au bras.
- Où est-elle. Il posait son injonction et fixait ensuite l’autre garde. Il y avait une fée dans mon bagage, celle qui gigotait devant ce type.
- Une fée…? La garde murmurait presque ça, comme s’il s’agissait d’une information confidentielle.
- C’était une fée, votre truc ? Curieux, Kurt sursautait une fois de plus sous une chatouille, renforçant la poigne sous ses bras.
- Il doit y avoir une raison, nous devons savoir. Il fixait de nouveau le traitre dans les yeux. Je vous répète la question, où est-elle.

Toujours animé par ses réactions à cause de la fée dans son armure, le mercenaire analysait un instant le comportement du garde. Il n’aimait pas ça. Il aimait encore moins d’être retenu prisonnier parce qu’il venait de se retrouver la tête en bas.

- J’sais pas. Répondait-il, simplement. Elle s’est envolé après m’avoir fait apparaître ce truc.
- Vous êtes certain ? Demandait la femme-soldat, Kurt hochait simplement la tête. Qu’est-ce que vous faites ici, à jouer les agitateurs.
- Je… Un moment d’hésitation, probablement trop long, résultant d’un soupire de la part du garde. Cherche un refuge.
- Comme tout le monde. Loyd se retournait. On l’interrogera plus tard, Druss, qu’il aille en prison pour se calmer et attendant que la fée refasse surface.
- Vous êtes sérieux…? S’interloquait Kurt. Vous n’êtes pas censé être les gentils.
- La Capitaine des gardes sera d’accord avec ça. Il donnait un mouvement de tête. En avant.
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue89/350Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (89/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 26 Fév 2019 - 13:41

Non ! Non ! Non ! C’est de pire en pire ! Ils m’ont vu, évidement qu’ils m’ont vu ! A m’agiter dans tous les sens autour d’eux… En plus, ils veulent m’attraper ! J’ai les deux mains sur la bouche pour m’empêcher de faire le moindre bruit pendant que je suis cachée là sous l’armure de l’inconnu qu’ils ont arrêté. Mon petit cœur bat frénétiquement tellement je suis affolée, mes ailes vrombissent de temps en temps sous le stress et ça fait gigoter l’homme brun qui du coup rends nerveux les gardes…

Et maintenant il va finir en prison par ma faute ! Et moi avec ! Je ne veux pas, il n’a rien fait. Ce n’était pas sa faute ! Il faut que je lui évite toute cette méprise. Mais si je sors de ma cachette, ce soldat à la mallette va m’attraper, m’enfermée, me torturée pour m’interroger ? Je sens des sanglots qui montent dans ma gorge et mes yeux deviennent humides.
Je voulais juste de l’aide… Je voulais juste l’aider à redescendre aussi… Nous n’avons rien fait de mal. Pourquoi ils l’arrêtent ? Il cherche un refuge, c’est qu’il a tout perdu ! Lui aussi a besoin d’aide, alors pourquoi ils le traitent comme un criminel ? Ce n’est pas comme ça que j’imaginais la Lumière !

Je n’ose pas me montrer. Il faudrait pourtant au moins pour m’expliquer et lever ce malentendu énorme qui grossis et empire de plus en plus. J’en tremble comme une feuille. Mais si j’attends encore, il va finir derrière des barreaux. Si je vais chercher quelqu’un de plus compréhensible ? Il va finir derrière des barreaux tout seul. J’ai besoin de temps. Pour me calmer. Pour que les choses s’apaisent et que tout le monde se détende. Mais si je prends mon temps, il va finir derrière des barreaux.


Il faut que je le sorte de là ! Je ne vois pas d’autre issue. Il faut d’abord que je le mette lui en sécurité. Parce que tout est ma faute au final ! D’abord il me faut un endroit calme et en sécurité.




Ce n’est pas une bonne idée et je le sais mais je ne vois pas comment faire autrement. Enfin si je vois comment faire autrement mais ça serait encore plus une mauvaise idée ! Je souffle donc à plusieurs reprises, régulières pour que mon petit cœur arrête de pulser trop vite. Et je compte à rebours. 20… 19… 18… 17… Je me sens déjà un peu plus concentrée. 13…12…11… Je me détends, mon cœur bat plus normalement 6…5…4… Je me sens prête. Je me cale comme il faut en abaissant mes ailes et je lève ma baguette malgré le peu de place.



deedelee waddledee deedelee waddledee doo! Je chantonne mon incantation en battant la mesure de ma baguette magique, cumulant suffisamment d’énergie féérique en son extrêmité.




La sphère lumineuse quitte ma baguette magique et se faufile par le col de l’armure de l’inconnu vers le plafond en explosant en particules. Bientôt de nombreuses créatures sphériques oranges apparaissent au bout de parasols tombant jusqu’au sol. Je me hisse jusqu’au col de l’armure pour sortir tout juste la tête discrètement et vérifier qu’ils ne font pas trop de dégâts. C’est la première fois que je les invite dans ce plan d'existance alors je ne suis pas moi-même très rassurées. Ils ont un air tout mignon et inoffensif. Un visage sans bouche mais de grands yeux, mas de mains juste des appendices ronds et des pieds. Pas de cou, pas de bras ni de jambes, certains ont un bandana bleu sur le crâne. Les civils ont l’air perplexes devant cette apparition soudaine de créatures parmi eux, ils lèvent les pieds pour les laisser passer alors qu’ils se rassemblent tous assez rapidement au même point de la pièce. Il continue d’en pleuvoir encore un petit nombre. Est-ce qu’il n’y avait pas une part d’invocation pour arrêter leur apparition ???
Au final, ils se rassemblent tous en une bonne masse commençant à courir en fendant la foule dans notre direction ! Ils bousculent les gardes et soulèvent l’homme brun par l’armure avant de continuer tout droit vers la porte qu’ils fracassent sur leur passage en envahissant le couloir.



Heyyyy ! Ne cassez rien d’autres ! Nous sommes drôlement secoué dans notre fuite, je ne sais même pas où ils nous emmènent si combien de temps ça va prendre avant qu’ils ne finissent par disparaître. Mais au moins ils tournent dans les couloirs évitant de briser les murs…




C’était… décidément pas une bonne idée… Ils vont de plus en plus vite et dans leur sillage… il y a de plus en plus de gardes qui suivent… En plus, je commence à avoir le mal de mer. Ils tournent tellement dans les couloirs que je ne sais même plus où nous sommes avant qu’ils finissent par retourner dans leur plan d'existence dans un pop, suivis d’un bling de l’armure dans laquelle se trouve l’inconnu qui tombe le fessier au sol.

Je devrais peut être prendre les devants et commencer à écrire mes excuses… Je vais avoir beaucoup à me justifier.


Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue115/550Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (115/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 27 Fév 2019 - 21:49
Aqua s’immobilisa brusquement dans sa marche, le souffle coupé, le regard perdu dans le vide. Elle amena une main tremblante au niveau de son cœur. Il venait de se serrer. Elle sentit tout son corps se crisper alors qu’un poids sombre l’alourdissait. Elle connaissait cette sensation… Les ténèbres. Elles étaient là, quelque part. Reprenant ses esprits, la Maîtresse de la Keyblade observa les alentours. Rien. Les couloirs du Château Disney étaient paisibles, il n’y avait aucun sans-cœur à l’horizon. La jeune femme fronça les sourcils. L’impression qu’elle avait eue se faisait plus diffuse, aussi avait-elle du mal à l’analyser avec précision. Mais elle aurait juré qu’il ne s’agissait pas de sans-cœurs... Elle était habituée à les percevoir, et ce qu’elle avait ressenti, cette fois, c’était autre chose. Quelque chose de plus sombre, de plus violent et menaçant. Et cette chose qu’elle ne parvenait pas à identifier était présente dans le quartier général de la Lumière. Représentait-elle un danger ? Étant donné son intensité, c’était très probable… Elle devait en trouver l’origine, aussi vite que possible.

La Maîtresse de la Keyblade ferma les yeux et se concentra, ressentant son environnement. Elle décelait de nombreuses présences, mais celle qui avait retenu son attention, qui avait été un tel choc, semblait s’être effacée. Non, elle ne pouvait pas s’être tout simplement volatilisée. Elle ne devait d’ailleurs pas être si loin pour qu’elle l’ait ressentie avec une telle intensité, il lui fallait mieux chercher. Aqua prit une grande inspiration, redoublant d’efforts pour sonder le monde qui l’entourait. Il y avait tellement de cœurs à proximité que son esprit ne pouvait faire que les effleurer, mais elle n’avait pas besoin de s’attarder sur chacun d’entre eux. Si ces ténèbres étaient aussi fortes, celui qu’elle cherchait serait facilement identifiable. Une longue minute elle demeura ainsi, figée, projetant ses sens aussi loin qu’elle le pouvait. Enfin, brusquement, elle rouvrit les yeux. Elle l’avait trouvé.

Avec précipitation, Aqua fit volte-face et se mit en marche. Ce cœur sombre qu’elle avait décelé, elle l’avait finalement localisé en direction du hangar Gummi. Ce n’était qu’à quelques couloirs d’ici, elle y serait rapidement. Alors qu’elle progressait, la Maîtresse de la Keyblade ne pouvait s’empêcher de s’interroger. Il n’y avait qu’une présence. Que venait-elle faire ici ? Il ne pouvait s’agir d’une attaque, ce serait une folie. De l’espionnage ? C’était une possibilité. Mais leurs ennemis oseraient-ils une approche aussi frontale ? La jeune femme pressa le pas. Le seul moyen d’obtenir des réponses était de trouver cette personne. Et il ne s’agissait plus que d’une question de secondes avant qu’elle ne parvienne au hangar, encore un croisement et elle y serait.

Subitement Aqua s’arrêta, interpellée par un vacarme assourdissant qui se faisait de plus en plus proche. Qu’était-il donc en train de se passer ? Elle n’eut pas à attendre très longtemps pour le découvrir, car à cet instant précis un troupeau de petites créatures rondelettes déboula à toute vitesse dans le couloir en poussant des cris joyeux. Elle demeura un instant stupéfaite, ouvrant de grands yeux ronds face à cet étrange cortège sur lequel siégait un homme en armure… Avant de réaliser qu’il fonçait droit vers elle ! Et qu’il n’avait visiblement pas l’intention de s’arrêter. Au dernier moment, la Maîtresse de la Keyblade se jeta sur le côté pour se plaquer contre le mur, évitant de justesse la ruée de ces créatures. Interloquée, la bouche ouverte, elle ne put que les suivre du regard en se replaçant de manière absente au centre du couloir. C’est alors qu’elle fut presque bousculée par une petite troupe de gardes qui la dépassa sans la remarquer, visiblement lancée aux trousses des petites choses qui filaient gaiement dans les couloirs du Château Disney.

La jeune femme resta quelques secondes pantoise face à cet improbable défilé qu’elle venait de voir passer.

Elle secoua vivement la tête pour revenir à elle. Tout ce tapage devait avoir un lien avec la présence qu’elle avait ressentie. Même si les créatures qui venaient de croiser sa route n’avaient visiblement rien de ténébreuses, ce ne pouvait pas être une coïncidence. Aussi rapidement que possible, Aqua se mit à courir pour se lancer à leur poursuite, faisant apparaître d’un geste sec sa Keyblade dans sa main. Bien vite elle rattrapa les gardes et se plaça à leurs côtés alors qu’ils poursuivaient leur course.

« Que se passe-t-il ? » leur lança-t-elle, articulant difficilement au milieu de sa respiration courte tout en tâchant de maintenir son allure.

« Nous poursuivons un individu suspect Générale. » lui répondit une soldate.

« Et une sale petite fée a essayé de me voler ! » surenchérit un autre.

Aqua haussa un sourcil perplexe. Elle… ne voyait pas le rapport. S’il y en avait un. Mais la situation n’allait certainement pas tarder à se clarifier. La course-poursuite dura encore quelques instants mais, au détour d’un couloir, tous ralentirent leur rythme. L’homme en armure était là, assis par terre avec un air d’incompréhension sur le visage, et les créatures se volatilisaient les unes après les autres. Immédiatement, les gardes se ruèrent pour l’encercler tandis qu’Aqua marchait à pas lent, reprenant son souffle petit à petit.

« Que tout le monde garde son calme. » intima-t-elle aussi bien à l’adresse des gardes que de l’homme brun. Le « suspect » qu’on lui avait évoqué. Elle ne savait pas ce qui avait poussé les gardes à le considérer comme tel, mais elle avait une certitude qu’elle ressentait très nettement dans son cœur. Ces ténèbres qui avaient fait leur arrivée au Château Disney… C’était de lui qu’elles provenaient.

« Puis-je savoir ce que vous venez faire ici ? » lui demanda-t-elle calmement mais fermement, gardant sa Keyblade en main sans pour autant la pointer vers lui. Elle devait absolument connaître ses intentions pour prévenir le moindre risque.
Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue623/0Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (623/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 28 Fév 2019 - 0:02
Il venait de tout imaginer, il n’y avait pas d’autre solution logique ou assez cohérente pour expliquer tout ce qui venait de lui arriver.

Du moins, c’est ce qu’il cherchait à ce dire pour se convaincre.

La disparition à port royal, le visage froid de Lenore, sa ville en ruine, une tombe sans nom ou ce manège à dos de bestiole insensée. Il était dans un affreux cauchemar et il allait se réveiller sur la paillasse miteuse qui lui servait de chambre chez les mercenaires.

- Elle… La voix, cette présence, elle grondait dans sa tête. Elle… Elle s’intensifiait, venant presque à taire ce que ses oreilles captaient. Elle !

Malgré lui, Kurt amenant sa main à sa tempe comme s’il venait d’être victime d’une migraine surpuissante. La surprise de la scène venait de passer à une vive douleur. Il se retrouvait comme une victime d’acouphène, à la différence que la douleur était diffuse et n’avait pas sa tête comme point d’origine.

Il tentait de parler, de dire quoi que ce soit. Pourtant ? Il avait bien entendu la question mais il ne parvenait pas à se concentrer pour ouvrir ses lèvres.

- Regarde. La voix vociférait, loin de ce qu’elle semblait ressentir à la présence du mini-pouce. Elle irradie. Il crachait presque ses mots. Au centre de cette mélasse, de cette crasse, elle resplendit pour aucune autre raison que de te tuer.
- Je… Le Turk fermait ses paupières jusqu’à l’exagération. C’est… Il tentait de parler, en vain.

Pourtant, il puisait en lui pour parvenir à se redresser. Voulant oublier cette douleur, cette voix ou encore la fée qui gesticulait dans l’espace entre sa peau et l’armure. Il tentait de fermer son esprit à ce qui l’entourait. Néanmoins, il ne parvenait toujours pas à poser ses yeux sur la femme qui lui parlait. Il ne voyait rien d’autre qu’un éclat incandescent lui brulant la rétine plus que de raison.

- Il faut l’éteindre. Coupait la voix, parvenant à taire la douleur et le bruit ambiant. Voilà pourquoi tu es ici, Kurt. Elle se faisait froide, calculatrice. Pourquoi nous sommes ici. Il ressentait cette caresse dans son dos, loin des soubresauts que provoquait la fée. Tu sais ce qu’il nous reste à faire, maintenant.
- Rien. Il parvenait à formuler un mot complet. Je ne cherche rien, je me suis perdu et ce n’est pas mon attention de vous causer du tort.

Il se crispait un bref instant, comme si la poigne venait de l’enlacer au plus profond de son corps pour lui tordre un membre ou un organe. Un choc. À chaque mauvaise réponse.

- Il y a un juste quelque chose qui se cache et il vaudrait mieux que vous l’ignorez pour l’instant.

Une autre douleur, cette fois, ses yeux lui brûlaient. Il ne parvenait toujours pas à fixer la personne qui venait de lui parler. Il se retrouvait à détourner son regard, reculant d’un pas mais sans réel but. Il était encerclé, il le savait et malgré lui ? Il cherchait une échappatoire. La main du Turk s’agitait sans qu’il ne la contrôle réellement, rassemblant sa magie dans ses doigts en l’attente de faire quelque chose.

Attraper un meuble pour se défendre, lancer quelque chose, se téléporter derrière le cercle de garde et s’enfuir. Il avait le choix. Néanmoins, il ne voulait pas que cette fée subisse quoi que ce soit dans le transfert. Il n’aimait toujours pas le ton du garde qui parlait et cette soudaine fascination pour mini-pouce. Même si elle restait la source de ses embarras, il devait y avoir une raison pour qu’elle ne se montre pas.
Sentinelle des visâmes

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue96/200Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (96/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 28 Fév 2019 - 0:47
Cette journée, Famfrit fut de service pour surveiller les couloirs du château de potentiels apparitions de sans-cœur. Ce fut une journée calme pour le géant de fer, qui s'occupait en regardant les quelques fleurs arborant les fenêtres, éclairées par la faible lueur du soleil. Seul le bruit des trafiques et de voyageurs provenant du hangar Gummi accompagnait les lourds bruits de l'armure de Famfrit.
   
   Dans ce bruit, il aperçut Aqua qui se déplaçait d'un air inquiet vers sois-disant le hangar. A la vu de son supérieur, Famfrit se mit au garde-à-vous en se mettant contre le mur, laissant le passage à la Maîtresse de la Keyblade qui continua son passage sans faire plus attention au lieutenant. Toujours aucune menace en vue, uniquement un brouhaha provenant du hangar; Famfrit pris un peu son temps, déposa sa lance et son bouclier contre un coin de mur, à porter de lui en cas d'urgence, puis il enleva son casque, le gardant sous son bras gauche, tandis que de sa main droite, il déballa une petite ration de pain, qui se dépêcha de manger.

   Le brouhaha était plus proche et les Visâmes comprirent enfin que cela n'était point normal, mais ils ne furent pas inquiet, après tout, Maître Aqua était déjà là-bas... Sûrement d'autres pauvres âmes qui n'avaient plus de maison pour vivre, du moins, c'était ce qu'ils pensèrent. Mais ils ne leur firent que peu de temps pour ce faire absorber par la beauté de la flore décorant le palais; et ainsi les Visâmes se perdirent dans leur pensée, à contempler une nouvelle fois cette beauté de la nature.

   Et c'était déjà trop tard, le géant sorti de sa torpeur par un lourd choc contre lui, il n'eut pas le temps d'agripper son arme et bouclier qu'il tomba à sur les fesses, le son de l'impact de son armure se noyant dans le vacarme incessant qui se trouvait devant lui. Il se releva lentement, attrapa son casque, qui avait roulé quelques pas derrière lui, au passage; il vit de nouveau Aqua et, après avoir remis son casque, se mit de nouveau au garde-à-vous. Son regard se dirigea enfin vers ce qui a fait trébucher le colosse, un étranger en armure... en armure ? Voilà qui était intriguant, tout comme la garde qui semble avoir quitter leur poste pour un mendiant. Voici quelque chose qui mit Famfrit en fureur, toute une belle garde, pour un pauvre gars et parce qu'il n'a pas put finir son casse-croute. S'il n'était pas muet, il aurait bien reclassé tout le monde présent ici, mais il semblerait que cela ne soit pas vraiment dans ses compétences.

    Au final, le lieutenant reprit son calme, saisit enfin son équipement puis il prit, comme à son habitude, son imposante posture, presque immobile, toujours avec un sacret mal au postérieur.
Apprentie Marraine

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: capitaine
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue89/350Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (89/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 28 Fév 2019 - 23:01



D’accord. C’est la pire catastrophe qu’il pouvait arriver. Je me fais honte. Je fais honte aux fées. Je fais honte aux marraines. Ils ont tous les armes braquées sur ce pauvre homme victime de mes maladresses. Bientôt ils vont tous s’embrocher ou se jeter dans une mêlée violente et sanguinaire tout ça parce que je n’ai pas été capable d’attirer l’attention du soldat à la mallette quand nous étions encore au  Pays Imaginaire ! J’aurai dû lui envoyer un signe ! Un flash lumineux, un avion en papier ! Mais pourquoi je n’y pense que maintenant !! Au lieu de ça j’ai… tous les gardes de cet endroit inconnu qui veulent enfermé et questionné un innocent et lui faire du mal… Je suis … la honte de l’ensemble de la profession…


Je suis tellement désolée… Je lève les yeux vers le malheureux malchanceux qui a croisé ma route. Mes émotions se nouent dans ma gorge, je sens que je vais fondre en larme. Surtout que je le vois grimacer, et souffrir. Mais vraiment souffrir en fait. Mon auto- apitoiement est renvoyé à plus tard. Je suis prise d’une nausée.   Il y a quelque chose qui ne va pas... Qui ne va pas du tout !




J’ai cette même sensation étrange que dans le spatioport. En pire ! C’est juste là, dans son cœur et je suis à côté ! C’est horrible ! Ce pauvre homme est touché par les ténèbres ! Et pourtant il est là à me protéger, à me cacher de celui qui veux tellement m’attraper ! Il fait tout pour apaiser, calmer le jeu ! Lui aussi est contaminé ? Qu’est-ce que je dois faire ?
M’éloigner ! Déjà, je commence par m’envoler, je sors de ma cachette dans l’armure que je lui ai imposée. Je me retrouve à la vue de tous mais tant pis. Il est temps d’éclaircir ce quiproquo gigantesque. Je reste là au milieu des soldats. Devant cette femme toutes en couleurs de bleu et à la voix calme et posée. Elle a l’air raisonnable elle et elle est douce. Je le vois dans ses yeux, je le vois dans son cœur. Je sens dans son cœur qui bat une forte lumière. Comme une étoile…



Ce n’est pas un hasard! C’est l’évidence même ! Lui, Elle, moi, tout le monde ici.  Elle doit avoir ce que je recherche et lui, ça pourra surement l’aider aussi, le guérir, ça sera ... comme un premier essai avant de purifier la mère de mon premier filleul !




Je me sens revigorer d’une nouvelle énergie. Motivation et confiance en soi ! Bon d’accord jusqu’ici j’ai fait … tout ce qu’il ne fallait pas faire. Ou presque… Aurais-je pu faire pire ? Vraiment ? Bien malgré moi, je ne peux m’empêcher de penser que oui.

Mais là n’est plus la question ! L’actualité, l’urgence, maintenant c’est de … lever l’imbroglio.


Et donc, comment je fais ? Pour le moment je fais des allers-retours entre chacun sans vraiment m’approcher de personne… et surtout pas le soldat à la mallette qui me désigne avec des exclamations pour bien montrer qu’il avait raison…

Leur écrire ? Cela risque de prendre du temps et je ne les sens plus très patient. Ils peuvent même avoir peur que j’invoque quelque chose avec mes petits papiers.

Leur montrer une scène avec de la poudre de fée ? Je … ne suis pas sûre moi-même d’avoir bien tout suivi ce qui nous à mener à en arriver ici… Et pourtant j’étais en première loge !

Il faudrait que j’arrive à leur parler mais ils ne m’entendent pas. J’aimerais qu’ils rangent leurs armes mais ils sont trop nombreux pour que je transforme toutes leurs lances et épées en … fleurs… gâteaux quatre-quarts ou autre choses inoffensives.

Je dois me décider vite. Certains essaient de s’approcher discrètement ! Ils vont finir par m’attraper ! Je n’ai plus le choix. Cela va me couter tout ce que j’ai mais c’est la seule solution qu’il me reste…

Je tourne sur moi-même en serrant ma baguette magique contre moi. Je prie ma bonne étoile pour que ça fonctionne. Puis Je prends la pose victorieuse, baguette en l’air en chantant l’incantation ultime des fées.


Enoooooooooooormibus !!!! La sensation est étrange. Je me sens disparaitre, pulser, réapparaitre encore et encore à chaque centimètre pris. Et je grandis. Je grandis. Jusqu’à épuiser ma magie.




Je fais désormais la taille d’une enfant humaine d’à peu près… six ans au plus. Le visage rond et joufflus et les grands yeux suppliants. Le monde me parait d’un coup tellement plus petit ! C’est presque affolant. J’ai les pieds au sol mais je trébuche un peu. Mes ailes vrombissent, le son est si fort que je me surprends moi-même. Je les rabats dans mon dos.
Je les ai vus reculer. Je sens leurs regards sur moi et je me sens un peu mal à l’aise… Nous avons plutôt tendance à nous faire discrètes… malgré la précédente course frénétique dans les couloirs à dos de waddle dee.

Je regarde un peu partout en respirant vite sous l’angoisse. Mais il y a l’inconnu qui souffre et il y a la femme bleue. Dis comme ça on dirait la fée bleue. C’est bien un signe de plus non ? Alors je la regarde intensément. Avant de parler en bredouillant.



J’ai besoin d’aide…Nous avons besoin d’aide. Tout ceci n’est qu’un affreux malentendu. Par ce qu’après tout, lui aussi dois être soigné de ses ténèbres et il cherchait un refuge. Je l’ai déjà assez ennuyer comme ça. Peut-être qu’il me pardonnera plus facilement comme ça.




J’ai senti un mouvement du côté de l’homme qui tient absolument à m’attraper depuis le début. Je prends peur et malgré la sensation désagréable que je ressens auprès de l’inconnu… Je crois que c’est encore en lui que j’ai le plus confiance ici pour l’instant. Je me suis instinctivement cachée derrière son bras. Il a la main qui tremble. Je l’ai serrée avec les miennes. Elles paraissent tellement moins grandes maintenant mais encore bien plus que mes propres mains.

Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue115/550Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (115/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 13 Mar 2019 - 22:33
Aqua tendit la paume de sa main libre en direction du garde obnubilé par la présence de la nouvelle arrivante, lui intimant de ne pas intervenir. Elle ne quittait pas des yeux la petite silhouette potelée qui se cachait désormais craintivement derrière l’inconnu. Son expression s’était radoucie. Un léger sourire flottait sur ses lèvres. Une fée ! Voilà bien des années qu’elle n’en avait pas vu. Malgré la situation, la jeune femme n’avait pu s’empêcher de la regarder d’un air émerveillé virevolter au milieu de cette agitation dans une traînée de poudre scintillante. Et lorsqu’elle s’était mise à grandir jusqu’à atteindre la taille d’une enfant, la Maîtresse de la Keyblade avait ouvert de grands yeux ronds. Elle ignorait que les fées avaient un tel pouvoir ! Décidément, cette journée allait de surprise en surprise. Elle ne comprenait pas quel pouvait être le lien entre sa présence et l’homme en armure, mais elle était certaine d’une chose. La fée ne représentait aucun danger, quoi que puisse en penser le garde qui la toisait désormais d’un œil suspicieux. Ce n’était pas dans leur nature. Il y avait probablement un malentendu comme elle venait de le dire. Mais il y avait aussi autre chose, quelque chose qui l’avait touchée dans les premiers mots qu’elle avait prononcés. Elle avait besoin d’aide. Ils avaient besoin d’aide, tous les deux. Elle ne pouvait pas ignorer cet appel.

La jeune femme pencha légèrement la tête sur le côté, essayant de capter le regard de la fée dont le visage était dissimulé par le bras de l’inconnu. Lorsqu’elle parvint à le croiser, Aqua lui adressa un sourire rassurant.

« Je crois que je comprends ce que tu veux dire. » lui dit-elle d’une voix douce en acquiesçant d’un hochement de tête.

Elle reporta son attention sur l’homme brun alors que ses traits redevenaient sérieux. Il paraissait désorienté. Il prétendait ne pas vouloir leur causer de tort. La Maîtresse de la Keyblade ferma les yeux un bref instant. Maintenant qu’il était si près, les ombres de son cœur lui apparaissaient clairement sans même qu’elle n’ait à les chercher. Elles semblaient ternir tout ce qui les entouraient, insinuaient en elle un léger malaise. Mais ce n’était pas tout, il lui fallait vérifier quelque chose. Une inspiration, un plissement de sourcils presque imperceptible, un très léger effort de concentration supplémentaire et Aqua plongea, sondant son cœur en profondeur. Elle se crispa, retenant un tremblement face à ce qu’elle y découvrait. Des pulsions de ténèbres intenses, des bouffées violentes, maléfiques, qui semblaient gagner en puissance à chaque instant. La Maîtresse de la Keyblade se sentit soudain nauséeuse. Ce qu’elle ressentait dans le cœur de l’inconnu était presque insoutenable pour le sien. Elle ne savait pas si elle pourrait le supporter longtemps, mais il lui fallait tenir. Elle ne pouvait pas abandonner avant d’avoir trouvé…

Aqua rouvrit les yeux brusquement et expira, le souffle court. Elle l’avait trouvée. La fée avait raison, cet homme avait besoin d’aide. Car, tout au fond de son cœur obscur, il y avait encore une étincelle de lumière qui luttait difficilement contre ces vagues de ténèbres qui menaçaient de la submerger.

« Comment vous appelez-vous ? » demanda-t-elle calmement à l’inconnu en essayant de faire abstraction des ténèbres qu’elle ressentait.

« Il prétend s’appeler Kurt Brown. » lui répondit la soldate qui semblait la plus au fait de la situation.

« Kurt Brown. » répéta la Maîtresse de la Keyblade, à la fois pour imprimer ce nom dans son esprit et pour l’interpeller. Prudemment, elle fit un pas dans sa direction, gardant sa Keyblade pointée vers le sol. Elle ne voulait pas le brusquer, car en plus de ce qu’elle avait décelé dans son cœur Aqua avait également remarqué autre chose. Il utilisait la magie. Il l’avait concentrée et semblait prêt à s’en servir. « Je vous recommande de ne pas tenter quoi que ce soit. » lui dit-elle avec précaution, essayant de se montrer apaisante. La situation lui semblait être une bombe à retardement. Elle pouvait rapidement dégénérer s’il essayait de s’enfuir ou de s’en prendre aux gardes, et elle ne voulait pas qu’ils en arrivent là. Pour la sécurité du Château Disney, bien entendu, mais aussi car elle devait essayer de l’aider tant que cette étincelle continuerait de lutter. Comme la fée le lui avait demandé.

« Ce qui se cache… » reprit-elle d’une voix douce, utilisant ses propres mots dans l’espoir de lui faire comprendre qu’elle savait de quoi il retournait. Un instant elle le regarda avec compassion, essayant de croiser son regard. Mais le sien semblait la fuir. « Vous devez le combattre Kurt. » Son ton était encourageant et résolu. Son visage s’éclaira d’un sourire conciliant. Les ténèbres avaient beau avoir corrompu une grande partie de son cœur, il restait de l’espoir.

« Laissez-nous vous aider… » lui dit-elle d’une voix implorante et pleine de cet espoir qui demeurait.
Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Le 3h10 pour le Château Disney Left_bar_bleue623/0Le 3h10 pour le Château Disney Empty_bar_bleue  (623/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 14 Mar 2019 - 17:31
Toute cette rage se mêlait en lui et s’accentuait à chaque mot prononcé par le maître de la keyblade. Une sensation étrange. Il se sentait perdre avec la totalité des gardes qui l’encerclait. À la différence qu’il ne se sentait pas envahir par la peur, mais la joie.

Quelque chose au fond de lui le poussait à protéger mini-pouce qui, en réalité, n’était plus si mini que ça. Alors que, qu’est-ce qu’elle risquait ? Le ton baissait progressivement et c’était lui, le problème.

- Ah… Ahah…

Il ne parvenait pas à retenir ce rire nerveux, comme si quelque chose venait de se briser.

- Il n’y a pas une journée qui passe sans que je n’essaye de me débarrasser de ça… Quelque chose en nouveau éclatait en lui, brisant une frontière. C’est impossible de se débarrasser de moi ! Il reprenait le contrôle, passant la main libre à son visage, le faisant légèrement s’écrouler sur lui-même. Votre aide est inutile, c’est déjà foutu.

Il hochait la tête, comme pour réfuter tout ce qu’on pouvait lui dire. Depuis que “ça” était en lui ? Il avait déjà agi contre. Le résultat restait toujours le même, il perdait au final et se retrouvait à faire le pire. Au point où se trouvait Kurt, il avait tout intérêt à laisser filer que de se risquer à le libérer.

- Tu me laisses deux minutes, tu relâches la pression et je t’en fait la promesse. La voix susurrait à ses oreilles. Nous quittons ce monde à jamais. Un ricanement. Tu peux même choisir la prochaine destination.
- Laissez-moi partir, c’est tout ce que je demande et ce sera le meilleur pour tout le monde. Il forçait un sourire à ses lèvres, offrant un spectacle malsain à l’opposer de ce qu’il désirait. S’il vous plaît.
- Tu ne t’esquiveras pas cette fois.

Un battement de paupières. Les yeux du traître passaient à l’or et le geste de son bras droit se défaisait à son contrôle, un crépitement éclatait dans le gantelet de l’armure et Kurt posait sa main sur l’épaule de la fée. L’éclatement faisait sursauter le traître alors que ses yeux redevenaient à leur couleur naturelle.

- Tu ne protégeras personne.

Il tournait le regard, fixant mini-pouce alors que son attaque ne laissait planer plus l’ombre d’un doute sur ses intentions.

- Maintenant ? La voix ricanait. Survie.
- Ce n’est pas ce que vous croyez !

Il gémissait plus qu’autre chose, observant les armes autour de lui alors qu’un réflexe s’activait en lui. Dans l’empressement, il canalisait la magie excédentaire pour la décharge qu’il venait de relâcher pour l’ajouter à ce qu’il accumulait, lui offrant ce dont-il avait besoin. Il parvenait enfin à fixer la maîtresse de la keyblade dans les yeux, implorant un pardon.

Et il disparut dans un éclat bleuté, s’évaporant dans les airs dans un cri strident.

Le son se reproduisait alors, derrière la rangée de garde à dix mètres de son point d’origine. Et dans un râle, Kurt fixait l’assemblée avant d’entamer sa course et fuir au travers des couloirs.
messages
membres