Derniers sujets
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1367/0  (1367/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 27 Jan 2019 - 14:32

Il ne fallait jamais se reposer. Il ne fallait jamais rester statique. Il ne fallait jamais croire être le seul au sommet.

Lenore et son évasion, l’échec du bal et cette tension palpable entre chacun des groupuscules.

Combien de temps faudrait-il à Namtar pour se réveiller et découvrir les armées de la Lumière à ses portes, les gardes du Sanctum et leur insignifiante Déesse à leur tête, les artistes et leurs muses ou encore les mercenaires et leur folie des grandeurs. Après combien de jours la trahison guiderait les motivations du Président Rufus ? Le Démon était encerclé de traître et de paria. Ils n’attendaient qu’un moment pour lui planter les dagues de leurs scrupules au dos de la Bête.

Il ne voulait pas que cela se produise, il ne voulait pas connaître le même sort qu’Ariez l’oubliée.

Où vous rendez-vous ?
La voix de l’infirmière, la poupée de l’ancienne Intendante.

Ma place n’est plus en ce lieu, vous pourrez dispenser vos soins à mon bureau.
Ce n’est pas…
Ce n’est pas la peine de chercher à m’en dissuader.

Le dos vouté, les traits usés, la démarche faible. Namtar n’était plus que l’ombre de lui-même. Il se refusait à cette image. Qu’il soit damné d’être abattu dans cette position de faiblesse.

Il quittait cette infirmerie, il quittait ce manoir, il quittait cette perspective de fin de vie sans gloire. Le Démon poussait les portes de son domaine avec difficulté, s’arrêtant à l’entrée pour fixer la dernière création de sa folie. Ainsi, l’animal ne quitterait plus la défense de ce lieu. Il tournait alors son regard vers son pantin. Il n’avait pas besoin d’elle pour ça, pas pour l’instant. D’un geste de la main, il la congédiait de sa propre garde. L’animal, quand à lui, vint se coucher aux côtés de la Bête et laissait le dirigeant de la Coalition Noire grimper sur son dos et s’engouffrer dans l’immensité de la forêt. Il avait un chantier à observer.

Une immense terre déboisé, friand de souche d’arbre et des rares arbres encore debout en ce lieu. Il y avait encore l’une des Gardes Noires avec ses esclaves. Il terminait de raser cette partie de la forêt. Enfin, le projet allait pouvoir commencer.

Vous êtes ici ?
Ce n’est pas ma place…?

Namtar détournait son regard, l’ingénieur en chef de la Coalition Noire se trouvait à ses côtés. Un souvenir frais dans la tête de Death, celui de leur rencontre, même s’il ignorait son nom à l’instant. Cet homme, de San Fransokuyo, baisse le regard dans un sourire et vivifiait ses notes.

Votre famille est toujours en sécurité ?
Oui, la Garde Noire fait un travail formidable et… Ma femme est enceinte !

Le propre de l’homme, désirant pulluler ce monde de sa présence.

Félicitations, nous chargerons l’une de nos infirmières à suivre le cas de votre enfant.
Ne vous donnez pas cette peine.
Voyons, je tiens à ce que la personne la plus intelligente en notre groupe se retrouve démunie.

Il riait à la remarque, difficilement, prenant un papier et le tendant à la Bête.

Voici les plans pour le chantier et les notes que vous m’avez demandées.
Parfait.

Un premier papier, des tailles et des mesures à prendre en compte pour l’excavation du terrain. Le reste ? Il s’agissait des plans du nouveau projet que le Démon inspirait à la Coalition Noire.

Le chantier débutera ?
Une semaine, tout au plus. Vos… Ouvriers… Ont fait un travail formidable. Vous pourrez m’assigner votre contre-maître pour l’excavation ? Il m’aidera à préparer le chantier.
Septimus… Oui. Vous l’aurez.

Namtar attrapait les autres plans, des esquisses sur le papier n’attendant que de prendre vie.

Rufus Shinra et moi-même sommes tombés d’accord.
Oui ?
Vous aurez une équipe de douze ingénieurs de la Shin’ra et du matériel nécessaire, ils s’occuperont des moteurs et de la propulsion. Sauf que notre obligation est de n’instruire personne.
Comment vais-je faire ?
Cette alliance avec la Shin’ra doit absolument être nôtre. Vous aurez l’interdiction d’observer leur travail, et n’importe qui d’autres.
Bien.

Il tournait les pages, fixant chacun des dessins et l’apparence que son prochain investissement. Ce projet devait aboutir. Quoi qu’il arrive.

Un chantier pareil ne passera pas inaperçu, vous le savez ?
Il y aura des gardiens, beaucoup de gardien.
Et… Je voudrais aussi vous remercier.

Le Démon offrait les plans à l’ingénieur, laissant transparaître son interrogation sur son visage.

Ce projet, je n’espérais jamais y participer.
Nous allons écrire l’histoire.
Un vaisseau de cette importance et construit par notre organisation, nous en sommes les pionniers.

Le premier vaisseau de guerre, le plus imposant de toutes les flottes confondu, dans le cas où il omettait que la Shin’ra détenait déjà la suprématie de l’espace. En ce jour, le chantier de la Coalition Noire pour la création de leur arme de destruction allait débuter. Il n’y aurait personne d’assez idiot pour rivaliser avec le Démon et ses subordonnés quand ils arpenteront l’espace au côté du plus grand.



_______________________________
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
392/400  (392/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 27 Jan 2019 - 17:40
Notation expresse à votre service boss !

« Il ne voulait pas que cela se produise, il ne voulait pas connaître le même sort qu’Ariez l’oubliée. »
Techniquement, avec ce que tu viens de nous décrire, ça serait pas le cas ! Puisque ce n’est pas des gentils coalitionneux qui viendraient prendre ta place !
Le début est… cool ! En trois lignes tu nous poses la situation de Death, seul.

« Le dos vouté, les traits usés, la démarche faible. Namtar n’était plus que l’ombre de lui-même. Il se refusait à cette image. Qu’il soit damné d’être abattu dans cette position de faiblesse. »
Le grand méchant abattu !
Je crois que… mis à part le rp avec Huyan, tu n’en as pas fait d’autres depuis l’évasion. Donc temporellement, ça serait bon si tu nous avais fait un Namtar qui, sans être au mieux de sa forme, pouvait gérer les affaires quotidiennes sans mal. Cependant, ton choix de poursuivre sur la tête du groupe affaiblie est bien meilleure.
Je me demande si quelqu’un va finir par enfin en profiter ! Avec Lenore qui était absente, ça aurait été le meilleur moment mais… cette opportunité n’est pas finie !

« Il tournait alors son regard vers son pantin. Il n’avait pas besoin d’elle pour ça, pas pour l’instant. D’un geste de la main, il la congédiait de sa propre garde. L’animal, quand à lui, vint se coucher aux côtés de la Bête et laissait le dirigeant de la Coalition Noire grimper sur son dos et s’engouffrer dans l’immensité de la forêt. Il avait un chantier à observer. »
Trois autres lignes et tu nous présentes tout ce qui a changé. Lenore toujours à tes basques, Rex changé en mort-vivant docile, le début d’un chantier fait par un membre et sa localisation. C’est efficace ! Et j’en demande pas plus !
Pour l’instant, le rp est fluide à mort (et je n’ai pas franchement remarqué de fautes donc c’est un bon point!)

« — Vous êtes ici ?
— Ce n’est pas ma place…?
Namtar détournait son regard, l’ingénieur en chef de la Coalition Noire se trouvait à ses côtés. Un souvenir frais dans la tête de Death, celui de leur rencontre, même s’il ignorait son nom à l’instant. Cet homme, de San Fransokuyo, baisse le regard dans un sourire et vivifiait ses notes.
— Votre famille est toujours en sécurité ?
— Oui, la Garde Noire fait un travail formidable et… Ma femme est enceinte ! »
Au départ… je dois dire que voir toutes ces personnes discuter tranquillement avec Namtar… ne me semblait pas normal. Sauf qu’en y réfléchissant… L’infirmière est dans son domaine, t’es son patient, donc c’est normal si elle te défend de partir ! Sauf qu’elle te respecte bien quand tu l’envoies paître et n’insiste pas, montrant que tu décides.
De même avec lui ! J’sais pas qui c’est, ni comment il a été recruté mais avec le peu d’infos que tu nous donnes, on se fait rapidement l’image du Death protecteur (le même qu’avec la disparition des mamans) ! Tu as un pion à obtenir, et la manière douce est la plus simple à faire. Donc c’est normal qu’il se sente… à l’aise en ta présence. Et comme tu ne dis pas que tu vas le trucider pour manque de respect… La conversation continue !

« — Voyons, je tiens à ce que la personne la plus intelligente en notre groupe se retrouve démunie. »
Petite faute ! Je ne tiens pas ou ne se retrouve pas ! Sinon… ça fait bizarre pour un mec sympa et protecteur !
Oh ! Et je pense que Salazar n’aimerait pas cette phrase ! Pauvre maître des potions !

« Vos… Ouvriers… Ont fait un travail formidable. »
Avec cette hésitation sur le terme… on voit le bon gars ! Il n’est pas à l’aise avec cette idée d’esclave, mais il a une dette envers la coalition (qui se montre bonne avec lui en prime) donc… Il fait avec même si ça doit lui coûter.
Un mot, deux points de suspension !

« — Vous aurez une équipe de douze ingénieurs de la Shin’ra et du matériel nécessaire, ils s’occuperont des moteurs et de la propulsion. Sauf que notre obligation est de n’instruire personne. »
Et avec ça, tout le monde peut se faire une idée de ce qui se passe !
Je me demandais au début si tu allais être encore mystérieux avec cette idée, juste donner de trèsssssssssssss vagues indications. Sauf que non ! Sans dire clairement ce que c’est, tu nous confirmes l’idée qu’on pouvait avoir (et à quoi sert le partenariat avec la Shinra) !

« — Un vaisseau de cette importance et construit par notre organisation, nous en sommes les pionniers. »
Un début vague, un milieu qui confirme certains soupçons… et la fin qui le valide ! Je dirai que la mention finale est un poil dommage.
J’ai repéré deux-trois fautes sur la fin du texte, un de transformé en que, un est en et. Mais ça reste globalement toujours bon !

«   Il n’y aurait personne d’assez idiot pour rivaliser avec le Démon et ses subordonnés quand ils arpenteront l’espace au côté du plus grand. »
N’en sois pas si sûr !

Bref ! C’est un rp court… mais excellent ! La lecture est fluide, on n’a que les informations essentiels sur plein de choses différentes, ce qui évite de noyer les éléments dans des descriptions et pensées à n’en plus finir…
Je conseillerais à tous les gentils du forum de lire ce rp !

Mission facile : 10 points d’expérience, 110 munnies et 2 ps en symbiose !
Je te laisse les rajouter !
messages
membres