Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
48/200  (48/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 14 Mar 2019 - 21:16
Le monde tremblait. Tout tanguait autour de moi. Septimus semblait me parler, mais il ne semblait produire qu'un bruit sourd. Puis le décor commença à défiler sous mes yeux. Il semblait m'avoir saisi le bras pour me contraindre à avancer mais je ne ressentais rien. Le néant. Puis soudainement, le mouvement se stoppa et je vis son visage... Ou plutôt son masque qui le dissimulait toujours en gros plan. Happé par les formes délicieuses de ce... Sourire ? Ma main s'y déposa et la caressa alors qu'il continuait de me parler. Sa voix était douce et rassurante. Je m'accrochais à chaque syllabe qu'il prononçait, tentant de saisir avec difficulté leur sens. J'avais cru percevoir les mots "courir" et "sortir". Mais pourquoi exactement ?

Il ne semblait rien y avoir de bien dangereux dans ces lieux, seulement des escaliers menant au sol où reposait une immensité de caisses métalliques colorées, empilées de part et d'autre, la lumière du plafond se reflétant dans leurs courbes. Non, cette scène ne m'inspirait pas le danger. Pas même les employés rassemblés aux quatre coins de l'entrepôt, semblant presque se cacher en grommelant. A peine l'instructeur m'avait lâché du regard que nous descendions déjà deux à deux les marches métalliques émettant des claquements. Même dans son empressement, il n'avait pour le moment pas lâché la main, la tenant avec fermeté.

Lorsque nous arrivâmes en bas, quelques formes noires semblèrent se diriger vers nous. Le contact de sa main cessa et cette fois, il n'y eut plus rien pour me faire poursuivre la course. Assez vite, mon genou se retrouva contre le sol, mon corps tremblant frénétiquement alors que les coups du combat résonnaient à nouveau. Mais malgré la douleur des brûlures, je parvins à me redresser et à mettre un pied devant l'autre à une vitesse modérée, tentant désespérément d'accélérer sans succès pour rejoindre mon partenaire toujours au combat, mon corps se rappelant toujours du choc récent que je m'étais infligé moi-même. M'apercevant d'une forme tentant de se faufiler dans sa direction, je fis fuser sans réfléchir une boule de feu. Fendant l'air, elle s'écrasa avec violence contre le corps non identifié.

Mes yeux apprécièrent la lueur de ce corps prenant feu, la chaleur lui faisant pousser des hurlements assez audibles. Mais très vite, ils durent quitter cette nouvelle torche humaine improvisée pour se poser à nouveau sur le groupe en combat. Alors qu'il semblait en avoir fini avec les quelques combattants, je parvins à rattraper Septimus. Mais les ennuis ne seraient pas terminés... Pas tant que nous ne les aurions pas semé, loin à l'extérieur.
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
69/500  (69/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 16 Mar 2019 - 5:32

Encore une fois, le chiot s’était montré à la hauteur de la situation. Malgré son état second. Certes, il n’y avait pas été de main morte, et l’homme qu’il avait attaqué… aurait de la chance de survivre à ses brûlures. Toutefois, Septimus était mal placé pour le lui reprocher. Il avait tué – sans le vouloir – et il avait – délibérément – participé à la mort d’autrui. Il n’était pas un modèle à suivre, et il ne pouvait donc pas le réprimander pour suivre ses propres règles. Surtout considérant qu’il l’avait aidé. Ça partait d’une noble intention. Et peut-être que sans la drogue dans son système, il n’aurait pas agi ainsi. Peut-être qu’il pouvait façonner légèrement sa personne en le prenant sous son aile. Peut-être qu’il pourrait lui-même grandir de cet expérience, et se refaçonner grâce au blondinet.

Toutefois, les peut-être attendraient. Pour l’instant, le maître de la keyblade devait faire en sorte qu’ils s’échappent tous les deux, ce qui n’était pas une mince affaire. Bien que Kuro soit protégé… lui n’était pas invincible. Il se prendrait de plein fouet chacune de ses blessures. Son sort ne le protégerait pas énormément contre les balles des tireurs embusqués aux alentours. Que pouvait-il faire de plus ? Courir oui. Lancer des boules de feu oui. Mais ça ne serait pas suffisant. Surtout considérant qu’il ne connaissait pas leur position précise. Devait-il laisser Kuro ici en attendant d’avoir mis à terre leurs ennemis ? Dans son état, ce serait dangereux. Et leur lien se briserait avec la distance.

Le manchot observa l’entrée de l’entrepôt. Ils avaient une trentaine de mètres à franchir avant d’être potentiellement à l’abri dans la ruelle qui les avait amenés ici. Il était confiant de pouvoir franchir cette distance sans problème, surtout protéger par son armure. Il reporta son regard sur son partenaire. Ne devrait-il pas plutôt lui passer ? Combattant sa nature lâche, il replia son armure, avant de retirer sa gourmette et de la mettre au poignet du chiot fou, l’activant de nouveau.
« C’est pour ton bien. » C’était mieux. Mais pas assez. Pas encore. Que pouvait-il faire de plus ? Son esprit tourna à mille à l’heure alors qu’il visionnait tout son répertoire. Un plan commença à se former dans son esprit.

Ce dernier allait recourir énormément d’énergie et de concentration. Si cela ne marchait pas… Ils étaient condamnés. Et quand bien même cela marcherait… il ne faudrait pas qu’ils rencontrent le moindre ennui sur la route. Ils seraient incapables de se défendre. L’ancien mercenaire allait tout donner… Fini de se retenir, fini de se soumettre, fini de fuir. Cette fois, il allait montrer ce qu’il valait, ce que toutes ces années lui avaient apportées. Sa nature profonde n’avait peut-être pas changé, mais ses forces n’avaient fait que croître, lui permettant de se protéger davantage – lorsqu’il ne perdait pas un bras stupidement.


-Tu me fais confiance ? Demanda-t-il en retirant brièvement son masque, et en ouvrant un sourire à Kuro.

Il n’attendit pas sa réponse. L’instructeur leva la main et fit apparaître une muraille du côté droit du bâtiment, puis du côté gauche. Haute de trois mètres, long de cinq, elles leur permettraient de couvrir une partie du trajet sans être des cibles faciles… et elles faciliteraient le déroulement de son plan. Ensuite, il invoqua son mille-patte géant, long d’environs quatre-vingt centimètres, plus que suffisant pour faire un bon siège. Il aida le blondinet à s’asseoir dessus.
« Ne t’en fais pas, tout ira bien. » Ensuite, il ferma les yeux et puisa dans ses réserves magiques et symbiotiques. À sa gauche, un clone apparut. À sa droite, une image illusoire. Deux autres images se trouvèrent devant et derrière lui. Le clone agirait comme un bouclier vivant. Les images comme des leurres, jetant la confusion auprès des tireurs.

-Allons-y, ordonna-t-il d’une voix ferme, pour se donner du courage et rassurer son partenaire.
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
48/200  (48/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 16 Mar 2019 - 13:41
- Oui.

Enveloppé par le métal chaud je suivis la voix douce et apaisante de Septimus qui avait relevé son masque, m'adressant un sourire qui me semblait sincère. Je le ressentais, je pouvais lui faire confiance. S'il avait souhaité ma mort, il m'aurait déjà laissé aux prises des malfrats pour gagner du temps pour fuir. Non, ce qu'il souhaitait, c'était notre survie à tous les deux. L'armure qu'il m'avait confié en était le symbole. Les jambes toujours engourdies, l'armure n'arrangeant rien à ma difficulté à tenir sur mes jambes, il me fit m'asseoir sur un truc plus petit que moi, probablement une créature que j'avais du mal à observer, ma vue étant quelque peu trouble. Après qu'il m'eut adressé une dernière parole rassurante, le mouvement commença.

Quatre formes ressemblant vaguement à mon partenaire nous entouraient alors que nous dépassions les murailles. A peine ceci fait qu'une première détonation retentit. Puis une autre, alors que notre cadence accélérait. D'autres formes noires confuses se trouvaient de part et d'autre, la plupart en mouvement. Des coups de feu se faisaient entendre et des râles provenant de nos boucliers humains. A peine une dizaine de mètres parcourue que l'une d'entre elles était déjà tombée, contraignant les autres à changer et resserrer leur formation afin de poursuivre la défense.

Dans les quelques secondes qui suivirent, un second disparut. Pourtant, l'instructeur me l'avait tant répété que je restais serein. Tout se passerait bien. Sauf qu'alors qu'il ne restait plus qu'une dizaine de mètres à traverser, tout tangua puis sans comprendre pourquoi, mon corps chuta lourdement contre le sol, le métal causant un terrible fracas. Je fis de mon mieux pour me relever, mais sans succès. Mes membres refusaient toujours de me répondre comme je le souhaiterais.

- J'ai glissé chef.

A peine j'avais prononcé les mots que le blondinet qui avait bien remarqué le problème me souleva et... Me jeta avec puissance vers la ruelle. Dans le parcours, deux balles ricochèrent contre le métal. Enfin, sans la moindre grâce, mon corps roula contre le sol et y resta inerte.
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
69/500  (69/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Mar 2019 - 1:08

Les deux balles avaient ricoché sur l’armure, le touchant à l’épaule droite et au mollet gauche, lui arrachant un cri alors qu’il perdait l’équilibre, chutant vers l’avant. Son instinct de survie et l’adrénaline aidant, Septimus mit tout son poids sur sa jambe droite, et se propulsa à la suite du blondinet volant. Une nouvelle balle frôla le bas de son dos, trouant son manteau, alors qu’il touchait le sol, et fit une roulade qui lui permit d’être finalement à couvert.

Grognant, il se redressa en s’appuyant contre le mur et poussa un Kuro désorienté en avant. Il fit disparaître son mille-patte afin de conserver son énergie sur leur marche. Le maître de la keyblade sortit l’arme qu’il avait prise à Virgile, et il se mit à avancer derrière Kuro, boitant, le visage fermé à cause de la douleur. Ils devaient vite mettre de la distance entre eux et les Diables Blancs. Il n’avait pas le temps de faire un garrot ou de lancer un sort de soin – qui l’aurait vidé de toute énergie en prime. Il devrait attendre d’atteindre son vaisseau pour ça.

Les deux compagnons avancèrent sans un mot. Plus d’une fois, l’instructeur dut donner une poussée à Kuro pour qu’il ne dévie pas du chemin… ou qu’il ne ralentisse pas. La drogue qu’il avait ingéré était puissante… Même sans des analyses, il pensait que Jack serait comptant de la voir débarquer à la Cité du Crépuscule, abrutissant la populace – et potentiellement ses gardes noirs. Si c’était le cas… Rien de bon n’arriverait. Il n’osait pas imaginer ce que la vie serait. La crainte d’être drogué pour être rendu docile prendrait aux tripes tout un chacun. Au final, tous se transformeraient en son patron. Des paranoïaques qui se bousillaient la santé.

Cette mission lui avait montré qu’il pouvait avoir confiance en quelqu’un d’autre que William. Certes, leur relation n’était qu’à ses débuts, mais elle était prometteuse. Peut-être qu’un jour le manchot serait dans une position délicate et que le chiot fou arriverait à son secours. Avoir un ami après tant de temps passé seul… ça ne pouvait que le réjouir. Perdre Henry puis Richard… ça avait eu un grand impact sur son moral. Ne pas pouvoir voir le chef de la Coalition dès qu’il le souhaiterait n’aidait en rien. Ce dernier était si proche, et pourtant, hors d’atteinte. Kuro, lui, était à ses côtés. Oui… si leur relation allait dans cette direction, il serait heureux.

Alors qu’ils avançaient aussi vite qu’ils le pouvaient, changeant régulièrement de ruelle pour essayer de semer d’éventuels poursuivants, ils furent régulièrement abordés par des mendiants, ou des fauteurs de trouble. N’attendant aucun instant, l’ancien mercenaire pressait la détente de son arme sans hésitation, transperçant leur pied, leur main, leur épaule. Jamais rien de fatal. Mais ses tirs et la douleur dissuadèrent quiconque de leur chercher des embrouilles.

Après une dizaine de minutes à marcher ainsi, le duo finit par atteindre son transport. Soupirant de soulagement, le visage pâle et couvert de sueur, l’ancien étudiant poussa Kuro à l’intérieur avant de monter lui-même et de décoller. Il allait les placer en orbite du monde, loin de tout danger. La manœuvre ne prit pas plus de trois minutes. Lorsque ce fut fait, il quitta son siège, arracha des bouts de sa chemise, se fit des garrots, et enfin utilisa ce qu’il lui restait de magie et de force pour utiliser des sorts de soin, arrêtant le flot de sang. Il s’écroula ensuite de fatigue au sol, et s’endormit sans attendre.


Dernière édition par Maître Septimus le Dim 17 Mar 2019 - 19:13, édité 1 fois (Raison : Faute d'attention)
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
48/200  (48/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Mar 2019 - 13:56
Mon corps s'effondra à nouveau lourdement, cette fois dos contre le sol du vaisseau. Je tremblais, tant la réalisation était effrayante : nous avions survécu à une escapade du QG d'un dangereux gang armé jusqu'aux dents, juste à deux. Peu après, j'entendis autre chose tomber par terre. Je fis plusieurs tentatives pour bouger mes membres. Je voulais me mettre dans l'autre sens pour pouvoir observer l'état de Septimus, mais sans succès. Pas même un de mes doigts n'avait daigné bouger. De longues secondes, peut-être même minutes s'écoulèrent sans que rien ne se passe, souffrant silencieusement de mes brûlures, toujours sans parvenir à exécuter le moindre geste. Puis lentement, ma vue se troubla encore davantage, mes paupières devinrent lourdes et enfin, le néant.

Lorsque j'ouvris les paupières, j'étais toujours dans le vaisseau, allongé. Je ressentais comme une tension, mon cœur semblait serré et à l'étroit, battant à vive allure. En me redressant, je m'aperçus vite que le manchot n'était pas présent dans le véhicule. J'allais l'appeler pour m'assurer qu'il était bien absent mais soudain, je ressentis un contact froid au niveau de mon visage. Quelque chose s'y était agrippé fermement et m'avait violemment écrasé la face contre le sol. Je haletais, j'avais la sensation d'être écrasé, étranglé. L'air commençait à manquer, je peinais à respirer, tout mon corps luttait en vain, comme enchaîné par une force invisible. J'avais peur, l'heure semblait à nouveau venue. Puis au moment où plus aucun air ne parvint à pénétrer mon corps, je compris. Alors que tout mon corps semblait hurler, sans que le moindre son ne s'en échappe, tout prit fin.

Encore ce cauchemar. Je venais de m'en éveiller en sursaut, me redressant de façon brusque. De la sueur semblait perler de tous les pores de mon corps. J'avais chaud, mais au moins, j'y avais survécu encore. C'est là que tout me revint en bloc : l'entrevue avec les Diables Blancs, comment je m'étais totalement pris à mon rôle au point d'en agir de façon stupide, les délires, la pitoyable fuite où mon partenaire m'avait totalement sauvé la vie... Et c'est là que je me rendis compte que je ne ressentais plus cette douleur due aux brûlures provoquées par mon choc.

Lorsque mon regard croisa celui de Septimus, j'avais encore le souvenir de ce terrible rêve et il laissait presque transparaître un appel à l'aide. Si seulement je savais pourquoi ils étaient si réguliers... J'aurais tant aimé que qui que ce soit puisse m'aider, me libérer de ce poids mais lentement je revins à la réalité et un instant mon expression s'assombrit : personne ne le pourrait. Ni lui, ni qui que ce soit. Il n'avait sûrement pas d'emprise sur le monde onirique.

- Tout va bien ? Lui demandis-je en constatant la présence de bandages.
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
69/500  (69/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Mar 2019 - 19:25

Sa sieste lui avait fait du bien. Sans être au maximum de ses capacités, Septimus avait pu récupérer quelque force. Son immobilité et les soins s’étaient chargés de sa régénération. Ses membres le lançaient toujours mais c’était moins gênant que quelques heures auparavant. Durant ce temps de repos, il n’avait fait qu’une chose – autre que dormir – récupérer son armure du poignet de Kuro.

L’instructeur lui offrit un sourire et hocha vaguement de la tête. Non il n’allait pas bien. Il aurait besoin de passer à l’infirmerie lorsqu’ils reviendraient au quartier général. Cependant, il ne pouvait pas se plaindre. Il ne pouvait pas laisser le chiot fou s’inquiéter. Il devait rester concentré sur leur mission et non son état de santé. Surtout que lui-même en avait bavé.


-Et toi ? Comment tu te sens ? La drogue a quitté ton système ?

Vas-tu devenir dépendant ? Il ne posa pas cette question, mais elle lui brûlait les lèvres. Si le blondinet tombait dans un état de manque au cours de la mission, le manchot ne pensait pas être capable de le sauver une seconde fois. Son inquiétude pour son partenaire était clairement visible dans son regard bleu, rendu plus sombre par cette émotion.

-Tu penses pouvoir continuer ? Il faut encore qu’on trouve l’endroit où vit le deuxième gang avant de retourner voir Salazar.

Deux pauvres échantillons… c’est tout ce qu’il aurait en option pour éviter que la drogue ne court dans la Cité du Crépuscule. Le maître de la keyblade savait que c’était trop peu, mais ils n’avaient pas d’autre choix. Courir après plus de gang serait suicidaire. Fermant les yeux une seconde, il les rouvrit et fixa intensément le chiot fou.

-J’aimerai te faire une proposition. Il fit une pause. Une autre proposition. Si tu es d’accord, je t’aiderai à t’améliorer, ça ne change pas. Mais… Il serra son poing, doutant que ce soit le bon moment - mais y en aurait-il vraiment un? Si tu n’as pas peur de créer un lien avec moi, un lien qui te sera bénéfique tant que tu n’agiras pas à mon encontre… J’aimerai t’offrir ce pouvoir capable de te rendre plus fort. Capable de te séparer de la masse. Qu’en penses-tu ?
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
48/200  (48/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Mar 2019 - 21:26
- Oui...

Un mot difficile à prononcer, un mensonge transpirant l'évidence, un mot qui semblait d'un faux de ma bouche alors que je suais là encore comme un fou. Je ne parvenais pas même à soutenir son regard empli... D'inquiétude ? Je n'étais pas habitué à ce qu'on se soucie réellement de mon état. Mais plus que tout, j'avais honte. Honte de m'être fait droguer de façon si stupide, honte de m'être blessé contre le premier combattant affronté, honte que sans la présence de Septimus, je n'aurais jamais survécu à la rencontre avec le gang. Puis après un instant de silence, mes yeux se posèrent à nouveau sur le jeune instructeur qui me fixait intensément. Il me fit une seconde proposition.

Je fis silence, troublé. Je ne savais quoi penser : d'une part, la raison me disait qu'il y avait... Un truc. Quelque chose n'allait pas dans ce qu'il disait, qu'il se servirait de ce "lien" créé à son avantage et qu'il souhaitait s'assurer que jamais je ne sois un danger pour lui. D'autre part, plus je fixais son regard, plus je ressentais que peut-être, pour l'une des premières fois, quelqu'un souhaitait nouer un lien puissant avec moi. Que peut-être il désirait sincèrement me venir en aide. Et plus que tout, du plus profond de mon être, je souhaitais devenir plus fort. Obtenir la puissance nécessaire à être au sommet.

Régner sur tout et toute chose.

- Je n'ai pas peur.

Pour moi, c'était une évidence. Depuis le début, jamais je ne l'avais vraiment craint. Le jeune instructeur était suffisamment cinglé pour se mutiler de sa propre initiative, il m'avait semblé dangereux lors de son arrivée à la Cité du Crépuscule. Mais aujourd'hui, j'avais découvert une autre facette de lui. Dans le vaisseau, je l'avais d'abord détesté parce qu'il avait voulu prendre le contrôle des opérations. Je m'étais ri de ce qu'il était. Mais suite au sauvetage dans la ruelle et à l'entrevue avec Virgile, j'avais compris qu'il était plus expérimenté et qu'il souhaitait me tendre la main. Mon cœur me hurlait que je pouvais avoir confiance en lui.

- Devenons plus forts... Ensemble.
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
69/500  (69/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Mar 2019 - 22:08

Le chiot fou avait accepté. Septimus ferma les yeux et sourit, de manière nostalgique. Quelques mois plus tôt, il avait offert le même type de pouvoir à son frère, pour qu’il puisse se défendre contre n’importe quelle attaque. Et aujourd’hui, il faisait de même avec quelqu’un qui lui rappelait l’enfant qu’il avait été. Lui aussi avait voulu devenir suffisamment fort pour être libre. Il ne l’était toujours pas malgré les années… mais il veillerait sur son protégé.

Tendant son unique main, le maître de la keyblade fit apparaître Armoiries, une longue keyblade bleue claire comme un ciel d’été. Il demanda à Kuro de poser sa main sur la sienne. Leur main serra la poignée de l’arme avec force. Il regarda son partenaire dans les yeux, avec intensité. Dans ce simple regard, il y mit toute sa force, donnant un aperçu au blondinet de ce qu’il pouvait attendre à l’avenir.


-En ce jour, nos cœurs sont liés. Ni lumière ni ténèbre, ni ami ni ennemi, ni vivant ni mort ne pourront nous séparer. Il dégagea la main du chiot fou et pointa l’arme sur le coeur de ce dernier. Aujourd’hui, tu deviens une partie de moi, et je deviens une partie de toi. Le temps et l’espace n’auront plus court pour nous. Quoi qu’il advienne, nous serons toujours là l’un pour l’autre. Quoi qu’il advienne, nous ne lèverons jamais la main sur l’autre. Nous n’aurons jamais ni colère, ni haine, ni ressentiment envers l’autre. Il remit sa keyblade en position horizontale, et la donna à Kuro. Je suis le maître, et tu es mon apprenti. Nous cheminerons ensemble sur ce nouveau chemin, jusqu’à ce que tu deviennes mon égal. Alors nous pourrons nous réjouir du chemin parcouru, et de l’amitié qui nous liera jusqu’à notre mort et au-delà. Il fit disparaître Armoiries en même temps qu’il posait la main sur le cœur de son nouvel apprenti. Ce pouvoir, je te l’offre volontiers. Puisse-t-il te guider et te soutenir dans tes rêves. Il retira sa main, et offrit un grand sourire à Kuro. Puisse ton cœur être la clef qui te guide.

Sa propre cérémonie, ou celle d’Henry, n’avait absolument pas été comme cette dernière. L’instructeur y avait mis tout son coeur, tous ses désirs dedans. Que ce lien indestructible existe réellement entre eux, ou ne soit qu’une idée abstraite que leur coeur réalisera… Il n’aurait su le dire. Mais en cet instant, il ne regrettait rien.

-Avant que nous ne redescendions et finissions notre mission, j’aimerai te dire deux choses. Il jouait carte sur table avec lui. La confiance et le respect devait être basé sur des actes après tout. La première est la véritable raison pour laquelle j’ai rejoint la Coalition Noire. Lorsque j’ai dit vouloir rencontré Death, je n’ai pas menti. C’était vrai, et ça l’est toujours. Seulement… Il détourna son regard, et fixa l’extérieur, visible à travers la grande baie vitrée. Je ne veux pas que rencontrer Death. Je veux sauver mon ami de cette vie, je veux sauver l’homme derrière ce masque de dirigeant. Je veux lui apporter la paix et la lumière qui a été étouffé par les ténèbres qui l’entourent. Ayant lui-même descendu cette voie, ayant perdu toutes ses lumières, il savait la douleur que ça provoquait. Qu’importe ce qu’ait voulu William lorsqu’il montait les échelons du groupe… Imaginait-il payer un tel prix ? Éprouver une telle solitude ? Lui-même n’avait pas atteint l’équilibre, il n’avait pas retrouvé sa propre lumière. Il n’était pas assez fort. Cependant, pour peut-être la première fois de sa vie, il était confiant en ses chances de réussites. Avec Kuro, et avec William, ils y parviendraient. Ca va être difficile et je ne suis moi-même pas encore prêt. Mais ce jour viendra. Il reporta son regard sur le blondinet, la détermination éclairait ses yeux d’un bleu-gris tranchant. La seconde chose concerne notre mission. Je… Je ne veux faire de mal à personne. Je ne veux pas tuer si je peux faire autrement. Seulement… Seulement, cette mission nous oblige à introduire de la drogue à la Cité du Crépuscule. Si nous ne le faisons pas, d’autre s’en chargeront. Sa voix faiblit, avant de reprendre plus fort. Je ne veux pas que les habitants perdent leur esprit, leur libre-arbitre. J’étais parti pour les protéger des dangers de la drogue, en cherchant la plus douce possible. Un peu comme celle que tu as ingéré. Mais maintenant, je veux trouver la pire, la plus nocive. Je veux que la population se rende compte du danger qu’elle apporterait dans leur vie. Il serra le poing. Je veux réussir à établir la paix entre garde noire et civil, sans détruire leur libre-arbitre. Et pour ça, j’ai besoin de ton aide.

Le chat était sorti du sac. Il n’avait rien caché de ses projets ou intentions. Le manchot espérait maintenant que sa confiance n’était pas mal placée. Bien que récente, il espérait que son partenaire avait une once de décence en lui, qui lui permettrait de se révolter contre le système en place… et lui permettrait de faire un premier pas sur la voie de l’équilibre. Et si cette tâche était encore trop lourde pour ses épaules… il espérait que son discours sur le lien qui les unissait maintenant ferait son effet, que son instinct de conservation ne tenterait pas d’en vérifier la véracité.
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
48/200  (48/200)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 19 Mar 2019 - 21:07
Pourquoi est-ce que je venais de lui faire confiance déjà ? En quelques minutes, il m'avait fait regretter mon choix amèrement et je me maudissais déjà d'avoir reproduit la même erreur que j'avais déjà effectué aujourd'hui en acceptant les gâteaux du gérant de gang. Au lieu de gâteaux drogués, j'avais consenti à un pacte magique aux règles très strictes et m'étais engagé à lui venir en aide dans sa quête complètement stupide. Néanmoins, dans son regard, j'avais pu ressentir toute une force insoupçonnée et bien supérieure à la mienne. Ses enseignements me seraient utiles. Et cette arme en forme de clé mystérieuse qu'il m'avait tendue m'intriguait. Néanmoins, je n'adhérais pas à sa doctrine. SAUVER Death des ténèbres ? Ha, mais quel naïf !

En tant que mage, je ne savais que trop que le contrat que nous avions fait serait non seulement très difficile à rompre mais qu'il était impératif de le respecter scrupuleusement, les conséquences d'une infraction pouvant être terribles. Désormais, il me faudrait être là pour lui lorsqu'il en aurait besoin. Il m'était interdit de le haïr. Interdit de me confronter à lui. Je devrai être fidèle à ses enseignements. Désormais, il serait Maître Septimus.

- L'homme derrière le masque de dirigeant ? Répétais-je d'un air interrogatif.

Je tâchais de réfréner ma frustration, tentant de feindre la sérénité. Plus j'obtiendrais d'informations le concernant, au mieux je pourrais tenter de le tromper et le suivre dans son plan. Puis subitement, une idée géniale germa dans mon esprit, illuminant mon visage d'un sourire éclatant.

- Je ne suis pas sûr de comprendre mais... Sauvons-le, lui lançais-je avec un regard intense, lui prenant les mains avec tendresse et entrain.

Le sauver... Pour lui subtiliser sa place. Je n'étais pas vraiment très réjoui à l'idée de m'engager dans une grande quête pacifiste et altruiste, mais cela restait une opportunité en or si elle était bien saisie. Je venais de me faire un allié de poids qui pourrait m'aider à m'élever... Pour ensuite régner sur les mondes.

- Ensemble, renversons ce système révoltant. Rendons à la Cité du Crépuscule son soleil crépusculaire. Libérons les mondes !
messages
membres