Femme fatale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Révélation Left_bar_bleue359/400Révélation Empty_bar_bleue  (359/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 20 Déc 2018 - 16:15






Révélation



Je marche tranquillement dans la rue, il fait frais dehors, mais ça va, c'est encore vivable. Ce n'est pas comme si je devais m’emmitoufler dans une grosse doudoune ou un manteau à fourrure. En plus, il ne pleut pas, juste une petite brise, très agréable.

Je passe donc dans les rues où quelques commerçants sont là, une vendeuse de fleurs, un marchand de fruits et légumes et surtout l'odeur plus qu'agréable du pain chaud fraîchement cuit qui vient tout droit de cette boulangerie et surtout...

- Non mais c'est quoi cette odeur !?


Je me mets à renifler tel un chien qui vient de flairer un morceau de viande alors qu'il n'en avait pas mangé depuis une bonne dizaine de jours.

Je ne marche plus vraiment, je trottine presque pour essayer de voir d’où cette fragrance provient. C’est un parfum de rose, mais rien à voir avec la fleuriste, c’est bien plus intense.

Quand j’arrive enfin à retrouver la provenance de cette odeur, ça vient en fait… D’une femme !? Pourquoi a-t-elle mis autant de parfum sur elle ? Qu’est ce qu’elle cherche à faire ? Attirer l’attention ? Si c’est son but, c’est réussi…

Cette femme m'intriguait quelque peu il ne pleuvait pas et elle portait une capuche. Mais quel intérêt ? Cependant il y avait autre chose qui me dérangeait avec elle, je ne savais pas ce que ça pouvait être exactement, mais cette créature... Il y avait autre chose, je ne saurai dire ce que c'était. Inconsciemment je me mets à la suivre, ce n'est pas par curiosité... Ou un peu, mais une part de moi n'avait pas spécialement envie de la suivre...

Au bout de quelques mètres elle s'arrête, percutée par un enfant qui court après un ballon, c'est alors que sa capuche est tombée en arrière, dévoilant du coup une splendide chevelure rousse. J'en reste bouche bée, je ne m'étais pas imaginé un instant que ça pouvait être une femme aussi... Jolie. Ça ne peut pas exister une femme pareille, c'est de la sorcellerie, rien de plus.

Je me cache derrière les marchandises d'un vendeur ambulant lorsqu'elle se retourne. Elle est penchée vers cet enfant, elle lui sourit en caressant sa tête. Se relève en remettant sa capuche puis elle repris son chemin... Son chemin, ce n'est pas le mien d'ailleurs, je regarde un peu partout.

Je lève un sourcil en comprenant où je me trouve, à une bonne distance, face à moi, je peux voir l'imposant édifice du temple d'Aphrodite, j'ai vu le reportage de l'Éclaireur à ce sujet.

Je respire un grand coup et recommence à la suivre, mais je m'arrête de nouveau quand j'aperçois qu'un homme vient l'aborder... Elle attire vraiment l'attention de tout le monde, ou alors elle lui a donné rendez vous.

Je souffle du nez puis je repars en sens inverse pour faire ce que j'ai à faire, bien que je me sois égarée à cause de cette femme.











Femme fatale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Révélation Left_bar_bleue359/400Révélation Empty_bar_bleue  (359/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 20 Déc 2018 - 16:15






Quelle merveilleuse apparition que voilà !

Je passe ma main dans mes cheveux vers l'arrière, mon plus beau sourire digne de n'importe quel mister univers et m'approche d'elle.

- Bonjour mademoiselle.
- Monsieur.
- Oserai-je demander à mademoiselle ce qu'elle peut bien faire seule dans les rues ?
- Je me balade.
- Et pourrais-je vous accompagner dans cette promenade ?
- Ça aurait été avec plaisir... Mais je vais rejoindre quelqu'un.
- Quel petit veinard...


Je la laisse reprendre sa route, mais quelque chose m'intrigue, c'est alors que j'attrape son bras, la forçant à se retourner pour me faire face.

- Un problème ?
- Non... Enfin, j'ai l'impression de vous connaître...
- J'ai un visage très familier.
- Qu'on ne pourrait oublier surtout. Puis-je connaître votre nom au moins ?


Avec sa main libre, elle se défait de mon emprise sans même prendre la peine de me répondre mais un merveilleux sourire se dessine sur ses lèvres... Lèvres que j'adorerais embrasser...

Enfin libérée, je me rends compte que je souris tel un abruti à m'être perdu dans mes pensées... Mes rêves surtout.

Elle a repris son chemin, mais je ne peux m'empêcher de détacher mon regard d'elle et décide à la suivre... Puis au moins, ça me permettrait de voir la concurrence, histoire de voir si celui avec qui elle a rendez vous m'arrive à la cheville... Ou pas. Cependant, je la suis discrètement, je n'ai pas non plus envie qu'elle me prenne pour un pervers psychopathe... Bien qu'à première vue, ça y ressemble.

Je remue la tête un bref instant et continue à la suivre dans différentes venelles pour enfin arriver devant le temple d'Aphrodite. Ce bâtiment est somptueux.

Elle se retourne brièvement, regarde un peu partout autour d'elle avant de pénétrer dans le temple. J'aurai vraiment aimé la suivre, mais les temples et moi... Bizarrement, on n'est pas vraiment ami, mais une chose est certaine, je veux la revoir, je décide alors de m'adosser à un bâtiment, une sorte de maison ou boutique et j'attends patiemment qu'elle ressorte... Avec ou sans cet homme...












Femme fatale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Révélation Left_bar_bleue359/400Révélation Empty_bar_bleue  (359/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 20 Déc 2018 - 16:15






Me voila enfin dans le temple d'Aphrodite, si je suis ici, c'est pour remplacer une servante de cette déesse tombée malade, mais je ne suis pas venue les mains vides, j'avais pris avec moi un appareil photo comme ça, je pourrais ajouter d'autres photos de ce splendide endroits dans la rubrique de l'Éclaireur ainsi je pourrais fournir de nouveaux éléments au journal et je pourrais peut-être monter en grade...

Je m'égare un instant dans mes pensées et ce n'est que la voix d'une de mes « collègues » que je reprends mes esprits alors qu'elle tape avec virulence dans ses mains.

- Allo Al'teti, ici la terre ! Vous étiez encore dans la lune...
- Pardon, excusez-moi, je pensais à... Rien.
- Oui... Je disais donc. Vous allez d'abord commencer par apporter de nouvelles offrandes au pied de la statue d'Aphrodite dans le naos.
- D'accord.
- Mais qu'attendez-vous !? Allez-y !
- Heu... Oui. Pardon. Tout de suite !


Je pars récupérer le panier d'offrandes à la divinité de ce temple mais je sais très bien que cette prêtresse me juge, je ne la vois plus, mais je l'entends marmonner. J'imagine très bien ce qu'elle peut être en train de dire « Mais qui a bien pu me mettre une calamité pareille das les pattes !? Et gniagnia...»

Je souffle bruyamment en levant faisant rouler mes yeux, j'ai du mal à supporter cette petite bonne femme, elle est plus jeune que moi et se prend pour un petit chef. Bon d'accord c'est son métier, elle sait ce qu'elle a à faire, mais ce n'est pas une raison pour me prendre de haut. Je déteste ce genre de personne, je n'aurai presque qu'une envie, lui faire « gouter » l'eau de la fontaine... S'il y en avait eu une... Bien évidemment les architectes de ce temple n'y avaient pas pensé, ou alors ils se sont dit qu'un jour il y aurait potentiellement pu avoir quelqu'un qui voudrait noyer une autre personne...

Je me retins de rire en m'imaginant en train de plonger la tête de cette bonne femme dans le bassin et rigoler pendant qu'elle serait en train de glousser au fond de l'eau. Mais bien évidemment, je ne suis pas comme ça, bien au contraire, je suis tout sauf une tortionnaire et j'ai plus tendance à me laisser marcher sur les pieds plutôt que de me rebeller en disant ce qui ne va pas.

Lorsque j'arrive enfin dans le naos, je dépose au pied de la statue la nouvelle offrande. Je lève les yeux et la regarde un instant tout en penchant ma tête.

- C'est vrai qu'il y a plus moche dans la vie...


Je respire fortement puis décide de retourner vers mon « amie » pour savoir quelle nouvelle tâche, je devais à présent effectuer. Mais en fait, je m'arrête net en voyant une personne encapuchonnée entrer dans le naos et s'avance vers moi.

- Houla... Faut que je me cache, je n'ai pas envie qu'on voit qu'une prêtresse ne sache pas faire son travail. Dis-je à voix basse.


Je fais mine de regarder le sol pour partir vers les colonnes les plus proches de moi, celles qui sont à ma droite. Enfin dissimulée , je me plaque contre cet élément de structure et penche la tête pour voir si la personne qui était entrée plus tôt ne m'a pas remarqué... Et ce n'était pas le cas, heureusement.

Je la vois qui retire sa capuche dévoilant ainsi une merveilleuse chevelure rousse, légèrement ondulée dans les pointes et s'agenouille aux pieds de la statue. Je décide de retourner le plus discrètement possible prendre mon appareil photo dans mes affaire pour immortaliser ce moment. Je n'ai pas bien vu qui était cette femme, mais montrer des photos comme ça à l'Éclaireur, ça pourrait le faire.

De nouveau cachée et en possession de mon appareil -que j'ai bien évidemment dissimulé- à mes collègues d'un jour et que j'ai évité de croiser par la même occasion. Je passe à une nouvelle fois ma tête derrière la colonne et commence à prendre quelques clichés.

- Déesse Aphrodite, entendez mes prières.


Elle répète ces quelques mots plusieurs fois et moi je me contente de continuer de photographier cette scène et... Ça y est, je me souviens où je l'ai vu cette femme. Elle était là, à la Journuit organisée par le Consulat, elle était déguisée en... Comment c'était déjà, la blondasse là... Ariez !

Mais qu'est ce qu'une Consule vient faire ici ? Et surtout prier la déesse !? Il ne faut pas que je loupe ça !

Contente de moi de m'être souvenue de l'identité de cette femme, je ne fais plus attention à ce qu'il y autour de moi et continue de mitrailler avec mon appareil ce qui se déroule sous mes yeux. C'est alors que la déesse fait enfin son apparition que je m'empresse de photographier aussi.

- Enfant qui vient me voir dans mon temple. Que puis-je pour toi ?
- Déesse Aphrodite, je suis tellement heureuse de vous voir enfin.
- C'est réciproque mon enfant, tu es enfin là.
- Je voulais vous remercier de vive voix pour ce que vous avez fait. Pour la beauté que vous m'avez accordée. Je vous serai fidèle à jamais.
- Si je t'ai choisi, c'est parce que tu m'aie dévoué. Jamais tu n'a perdu foi en moi, c'est de cette manière que je te remercie.


Ça devient plus qu'intéressant, je passe mon appareil photo en mode caméra et filme ça plutôt que de prendre des photos. Il y a un truc qui se passe et ça... C'est quelque chose qu'on ne peut pas louper, c'est la chance de ma vie. Je tente de masquer au mieux le bruit de l'appareil qui change de fonction et reprend la pose la plus stable pour immortaliser cet instant.

- Déesse Aphrodite, merci infiniment de m'avoir fait cet honneur.
- Ma jeune Pamela, sache que je fonde en toi tous mes espoirs. Que tout ce qui est à moi est aussi à toi. Tu es un peu comme mon enfant à présent.
- Merci mère.


Cette femme « Pamela » se relève et s'avance vers la déesse qui lui tend les bras, elles s'enlacent timidement... Et c'est surtout dans la boite !

Je coupe la caméra et repars le plus discrètement possible pour les laisser et moi je file immédiatement au studio de l'Éclaireur pour leur donner ce scoop.











Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Révélation Left_bar_bleue1129/500Révélation Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 20 Jan 2019 - 3:40
Mission accomplie !

Je suis vraiment ravi que tu aies essayé de changer un peu la narration. Ici, on est dans un cas très intéressant. La mission que je t'ai donnée était inintéressante au possible à faire; Genre je t'ai littéralement demandé de marcher, d'aller à un endroit et de parler. Et toi-même tu t'es demandée "Ouais ok mais comment je rends ça intéressant". Ici changer la narration, il me semble, était vraiment une bonne idée.

Ca change vraiment et je trouve que tu l'as super bien fait. C'est un récit assez vivant et honnêtement curieux. Chaque personnage est dans un questionnement que, je crois, les lecteurs vont partager. Où est-ce qu'elle va ? Où est-ce qu'elle veut en venir ?

J'ai trouvé que tu décrivais très bien Pamela, ce qu'elle dégage, son parfum, son physique, etc. Dommage que tu n'aies pas été aussi précise tout le temps. Genre dans le temple, c'est un peu "décor vague" et surtout, Aphrodite n'est genre pas du tout décrite, ce qui est un peu dommage.

Moi cet rp m'a beaucoup plu. Je trouve que t'as fait pile ce qu'il fallait, avec la bonne mesure. Ni trop, ni trop peu. Tout ça nous prouve aussi que tu peux oser des choses en terme de style. Vraiment, je te suggère de continuer à oser des choses quand tu écris un rp. Demande-toi toujours "comment vais-je raconter mon rp ?"
Je trouve qu'il ne faut pas rentrer dans la parodie de ça, essayer de toujours raconter une histoire de manière originale... Mais si c'est pas la manière de raconter qui change à chaque fois, c'est... ce que tu racontes. L'idéal est de faire quelque chose qui n'est jamais linéaire.

Bref ici c'est très bien.

Sinon, quelques réflexions :

Al'teti n'est pas juste une journaliste qui cherche une promotion. C'est une stagiaire, sa place est pas du tout garantie et elle veut... faire le maximum pour avoir cette place. Ce scoop peut la sauver. Et... qu'elle ait son appareil photo , j'ai trouvé ça un peu gros ^^. A la rigueur si tu m'avais dit "Elle a un smartphone, elle fait les photos avec" d'accord mais là... C'est un peu "Heureusement que j'ai mon appareil photo dans une situation où je ne suis pas censée en avoir !"

Toujours par rapport à elle :

Al'teti est dans le temple, en train d'espionner Pamela. Pourquoi ? . Elle comprend que Pamela est une personne célèbre, et donc la filme, ça je peux comprendre. Et elle va dire :
"Mais qu'est ce qu'une Consule vient faire ici ? Et surtout prier la déesse !? Il ne faut pas que je loupe ça !"

C'est un peu le même reproche que celui que je t'avais fait y a longtemps. On est au Jardin Radieux... Il y a plus de 1200 consuls. Pas mal des prêtresses d'Aphrodite sont elles-mêmes consules. Aphrodite est alliée au Consulat. C'est la déesse de l'amour, et en venant au Jardin Radieux, TRES IMPORTANT, elle a bouleversé un peu le monde en stimulant énormément les sentiments amoureux. Genre... le Jardin radieux c'est difficile de pas tomber amoureux. Donc, les consuls étant souvent des gens passionnés, il doit y avoir tout le temps des consuls dans le temple d'Aphrodite.

Enfin bref, c'était quand même super bien !

Mission très facile ; 6 xp, 60 munnies et 1 PS en force.

J'ai pas trop d'idées de comment, mais tu reçois un rapport ! Tu peux envoyer à Général Primus un mp titré Rapport, pour le recevoir.

messages
membres