Matriarche Écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
199/500  (199/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 6 Nov 2018 - 18:45
« Certainement pas ! Jamais je n’accepterai cet accord ! »

Mon père n’a pas apprécié la proposition de la famille Wen, comme je m’y attendais. Il a mal réagi, mais c’était prévisible, il déteste ces gens. Pour leur comportement avare, faux et ostentatoire. Cela tranche avec les valeurs de mes parents. Malheureusement, j’ai déjà accepté l’offre.

« Père écoute moi, je n’ai pas tout dit…
- Je ne veux rien entendre ! Tu vas leur envoyer un message disant que nous annulons l’accord ! Je ne veux plus entendre parler de cette farce grotesque ! »

Il part en furie de la pièce pour partir vers la ville, laissant ma mère et moi derrière lui. Le silence plane un instant.

« Un peu de thé ma fille ? » finit-elle par lâcher.

Je suis surprise que ma mère, pourtant avec un tempérament plus dur que celui de mon père à l’accoutumée, ne se soit pas transformée en furie comme lui. Surprenant.

« Volontiers. » murmuré-je presque.

Ce n’est pas facile de tenir tête à ses parents. Je commets même une faute ici envers mon paternel. Je devrais être punie. Il est trop généreux envers ses enfants pour cela, mais il est fâché, c’est certain. Elle ne me regarde pas, elle est fixée sur sa propre tasse de thé.


« Pourquoi avoir accepté cette proposition sans nous en parler avant, Huayan ? » demande t-elle, la voix douce.

J’essaye de répondre avec un ton similaire, je ne veux pas l’aliéner comme mon père.


« Je pense que nous pouvons profiter de cet accord pour… Pour ramener l’harmonie dans cette ville et sa proche région. »

Junhao se tourne vers moi. Son visage n’exprime rien, elle analyse et semble pensive.

« Explique-moi ta démarche. »

Je bois un peu de ma boisson chaude, je me concentre et je fais en sorte de parler clairement.

« Le gouverneur est faible et ne mène pas une bonne politique. Il a uniquement le poste car son père l’a eu avant lui, qu’il a réussi le concours impérial et a monté en grade rapidement. L’harmonie en est perturbée et ses décisions affectent la population. » commencé-je.

Je continue de l’observer du coin de l’œil. Elle ne bouge pas, elle écoute patiemment.

« La famille Wen veut renverser le gouverneur, pacifiquement, grâce aux intrigues. Ils aimeraient notre aide pour réussir cela. Ils ont déjà recruté la famille du vieux Lin, avec la nôtre, ils pensent avoir une coalition suffisante pour accomplir ce changement. 
- Tu penses que la famille Wen est un bon choix pour gouverner la ville ?
- Non.
- Alors pourquoi les aider ? »

Je souris fébrilement l’espace d’un instant.

« Nous allons faire semblant de les aider… La famille Wen a des pratiques détestables. Nous allons profiter de l’occasion créée par leurs soins pour prendre le pouvoir. Non pas pour eux, mais pour notre famille. Le mariage de Gao ne fait que confirmer cela.
- Comment vas-tu t’y prendre ?
- Nous allons les aider. Au moment opportun, nous les ferons trébucher et nous prendrons les postes-clefs pour nous-mêmes. Nous avons déjà un statut de famille noble, avec ma réputation qui grandit en ville et les intrigues qui seront mises en place, nous devrions arriver à quelque chose de concluant.
- Tu as pensé à ton frère ? Que va t-il penser de cela ?
- Il fera ce qui est bon pour la famille. Tu nous as appris ça avec Papa, quand nous étions petits. »

Elle détourne la tête pour revenir à son thé qu’elle boit.

« Tu n’as jamais été une fille comme les autres. Je me rappelle enfant, ton père m’avait dit qu’il faudrait vous séparer, toi et ton frère, pour éviter que vous vous influenciez mutuellement. Vous étiez tellement mignons, je n’en ai pas eu le courage. » dit-elle.

Elle se redresse et m’invite à marcher avec elle, de la suivre. Nous déambulons dans la maison, en direction des jardins.


« Tu as toujours eu plus d’ambition. Tu dois tenir cela de la famille Song, nous ne sommes pas ça dans ma famille. Sans compter tes dons qui te permettent d’accomplir ce que d’autres ne peuvent que rêver. Il faut que tu sois vigilante : l’appât du pouvoir ne doit pas t’aveugler. » me confie t-elle.

Je me permets de l’interrompre pour clarifier les choses.


« Je ne cherche pas le pouvoir pour le fait de l’avoir. Je pense à notre famille et au prestige que cela va nous apporter. Sans compter qu’il vaut mieux que ce soit nous à la gouvernance que ces bandits de Wen.
- J’espère, ma fille. J’espère.
- Est-ce que je dois annuler cet accord ?
- Non… Je vais aller essayer de raisonner ton père. Je vais lui expliquer ce que tu veux faire. Il sera peut-être plus réceptif si cela vient de moi.
- Merci, mère. »

Nous nous arrêtons, elle se tourne vers moi, l’air légèrement inquiet :

« Soit prudente Huayan. Quand on joue avec le feu, on peut se brûler. Tâche de manipuler les flammes comme il faut… De suffisamment loin. 
- Je ferai comme cela, promis. »

Nous marchons encore un peu. Ma mère me renouvelle son soutien, même si elle m’avoue que convaincre mon père du bien fondé de l’opération prendra quelques jours. J’ai pour ordre de continuer malgré tout, une résignation maintenant serait un signe négatif pour les Wen et le vieux Lin.

Je quitte la maison de mes parents en fin d’après-midi pour rejoindre ma demeure à quelques quartiers de là. Mes partenaires et alliés sont là, pour la plupart occupés. Harch est enfin rentré de son expédition dans la montagne. Je lui donne rendez-vous dans un petit salon où nous pouvons en parler au calme. Après un rapport de ses mouvements et de son petit périple pour accéder à la grotte… Je me rends compte que d’y aller en corbeau est beaucoup plus rapide.


« Elle est d’accord, mais a de nombreuses conditions.
- Il va falloir être plus précis que cela sur les réponses de la sorcière Harch. » dis-je, patiente.

Il perd son regard un instant dans un coin de la pièce, avant de revenir vers moi avec son œil rouge. Toujours aussi charmant.


« La sorcière se nomme Shi Yun. Elle a été tué par des villageois il y a longtemps… Vous connaissez cette histoire je crois ?
- Oui, mais j’ignorai son nom. Plutôt simple d’ailleurs. Elle ne vient pas d’un milieu de nobles ou d’intellectuels.
- Elle a appris différentes formes de magie, en voyageant au Tibet, en Mongolie et en Chine. Elle vivait à l’écart des villages, pour mener ses expériences.
- Sur quoi travaillait-t-elle ?
- Vous allez rire. L’immortalité.
- L’immortalité ? » dis-je, surprise.

Un sourire narquois apparaît sur son visage blanchâtre, il se caresse légèrement le crâne avant de reprendre.


« Elle cherchait un moyen de rester en vie. Pour toujours. Malheureusement les villageois l’ont tué avant. Elle a penché dans les magies les plus noires, comme la nécromancie pour tenter d’arriver à ses fins, c’est pour cela qu’elle a kidnappé des gens pour les transformer en cobayes.
- Les villages alentours ont dû avoir vite une dent contre elle en effet.
- Ils l’ont tué et ont jeté ses restes dans la grotte. Heureusement pour elle, son âme a subsisté dans notre monde.
- Connaît-elle la raison ?
- Elle n’a pas voulu me le dire. Mais elle est coincée là-bas en tout cas.
- En quoi peut-elle nous aider ?
- Elle a suggéré de vous servir comme conseil et également de bénéficier de ses pouvoirs. Mais cela a un prix.
- Que veut-elle en échange ?
- Sa puissance a diminué dans la mort. Plus les années passent, plus son pouvoir s’affaiblit. Elle veut que vous l’aidiez à regagner ce qu’elle a perdu… Pour cela, vous devez la faire sortir de la grotte. Elle vous sert indéfiniment en attendant, si vous acceptez cela.
- Quelle garantie qu’elle ne se retourne pas contre moi ?
- Elle a suggéré un pacte magique… Bien que moins puissant que ce que vous avez déjà, Madame…
- Je vois. »

Machinalement, je me tourne vers mon bras où la marque de l’accord passé avec Death ne s’efface pas. J’espère que l’attente passera vite et que ce pacte ne sera qu’un lointain souvenir… Le plus rapidement possible.

« Je vais y réfléchir. Je vais également penser aux clauses du pacte. Merci Harch de s’en être chargé.
- Je vous en prie, ma Dame… Que puis-je faire pour vous à présent ?
- Reposez-vous. J’aurai besoin de vous pour une nouvelle mission. Bientôt.
- Parfait. »

Nous nous quittons sur ces mots. Je reste dans mes quartiers pour la soirée. Je réfléchis au plan d’action à mener et si l’idée de se servir de cette sorcière défunte est une bonne opportunité… Ou non.
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 8 Nov 2018 - 14:14
Bon ! Après une série de commentaire plutôt longue, me voici avec le final…

Pas mal, continue comme ça, change rien.

Ahahah ! Tu y a cru ? Non ? Dommage. Un jour, cette blague fonctionnera. Faudrait-il que j’arrête d’écrire suite à cela et que nous ne retrouvons pas un vrai commentaire.

Oui, je gagne des lignes, histoire que ça ne soit pas aussi court que cela va l’être.

Plus sérieusement, j’pense ne pas avoir de négatif à dire pour le coup. Rien d’autre que l’habituelle leçon de : « Est-ce que les gens savent de quoi tu parles ? ». Tout le monde n’est pas d’accord avec moi, Vesper pour nommer quelqu’un, mais j’pense vraiment qu’un rappel est primordial.

Dans mon cas ? Tu m’avais parlé de cela hrp et j’avais rapidement compris de quoi il s’agissait. Cependant ! Pour l’gars qui ne te suis pas assidument, il est perdu ! Oui, j’fais cette remarque une fois par semaine et j’vais jamais m’arrêter d’me répéter ! Désolé d’être pénible avec ça, néanmoins, j’ai cette habitude de penser au confort du lecteur. Oui, j’aime pas que les gens soient largués et j’suis du genre à apprécier les indicateurs de quête dans les mmorpg.

Fiou ! Qu’est-ce que j’suis doué. Avec c’que j’viens d’écrire, il est possible de croire d’un premier coup d’oeil que c’est un vrai commentaire.

Sinon, ce que j’apprécie ici, c’est de voir la recherche de raison orchestré par la mère de Huayan. Contrairement au père, elle ne renie pas de bloque et cherche à comprendre. Toutefois, il m’est inconcevable de ne pas apprécier ce moment où un obstacle de taille se dresse devant toi. Réellement, j’espère que ce sera plus qu’une ellipse hrp dans laquelle la mère de Huayan fait un massage pour détendre son mari.

Il y a aussi un truc que m’a fait rire, c’est la réflexion de la mère. Entre les lignes, elle vient quand même de dire que sa fille était spécial et qu’il aurait fallut la séparer de son propre frère ! C’est quand même ultra-chaud de révéler ça à son enfant !

Bon, j’arrête de dire de la merde et j’clôture mon rp sur ça : coloquinte.


Très Facile : 5 points d'expérience + 60 munnies + 1 PS en Symbiose !

_______________________________
 
messages
membres