Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
101/550  (101/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 31 Oct 2018 - 10:57

La Ville d’Halloween semblait moins lugubre de jour. C’était un constat tout à fait relatif car elle baignait dans une grisaille qui semblait permanente et se parait d’un léger brouillard qui parcourait les rues. Sans parler de l’architecture sinistre des bâtiments... Mais, malgré tout, elle apparaissait à Aqua plus accueillante que lorsqu’elle l’avait parcourue de nuit quelques années plus tôt. Le souvenir qu’elle en gardait n’était peut-être pas des plus objectifs puisque sa seule et unique visite avait eu lieu dans le cadre d’une mission aux aboutissements sordides qui l’avait conduite à arrêter le Dr Finkelstein. Heureusement, les raisons de sa venue aujourd’hui étaient bien différentes...

Aujourd’hui était le jour de la fête d’Halloween ! Et, depuis un peu plus d’une semaine, l’Éclaireur ne cessait de répéter qu’aucun autre monde n’arrivait à la cheville de la Ville d’Halloween quand il s’agissait de la célébrer. La Maîtresse de la Keyblade n’avait jamais réellement participé à cette fête, elle était donc aussi curieuse qu’impatiente de découvrir ce spectacle qui promettait rires et frissons ! Et elle n’avait même pas eu besoin de se procurer un costume comme le voulait la tradition, la magie inhérente à cet endroit avait d’elle-même modifié sa tenue. Maintenant qu’elle ressemblait à une sorcière, avec son chapeau pointu vissé sur la tête et son fard noir autour des yeux qui en faisait ressortir le bleu, la jeune femme était fin prête. Il ne lui restait plus désormais qu’à attendre quelques heures… Les réjouissances ne commenceraient qu’à la nuit tombée et il n’était pas encore midi. Aqua songea qu’elle s’était peut-être un peu trop laissée porter par l’enthousiasme… Mais au moins, elle pourrait profiter de ce temps pour découvrir un peu mieux le bourg.

La Maîtresse de la Keyblade marcha au hasard pendant de longues minutes, errant sans autre but que d’essayer de se repérer dans le dédale de ruelles silencieuses. Elle s’arrêta un instant, frottant ses épaules face au courant d’air froid qui soufflait, puis profita de cette pause pour regarder autour d’elle. Tout était si calme… Elle avait peine à croire que des festivités se préparaient. Elle n’avait d’ailleurs pas encore croisé le moindre habitant. Où pouvaient-ils bien être tous passés ? Aqua reprit sa route et ses pas la guidèrent jusqu’au centre de la ville, sur une place où trônaient une fontaine ainsi qu’une guillotine. Et, avec un sourire, elle constata qu’elle avait désormais la réponse à sa question.

L’activité ici battait son plein ! Tous les monstres, goules et créatures étranges s’affairaient à la tâche dans la bonne humeur. Certains d’entre eux terminaient d’édifier une estrade qui servirait probablement à la représentation tandis que d’autres accrochaient partout des ornements macabres, des toiles d’araignées, des nœuds coulants, des banderoles faites de chauve-souris vivantes. Elle en voyait même qui semblaient répéter un numéro. La jeune femme s’amusa un instant de tout cet entrain. Les habitants de la Ville d’Halloween avaient un sens de la fête pour le moins particulier, mais ils semblaient tous heureux et elle trouvait cet engouement communicatif ! Cela ne faisait que renforcer son attente envers cette nuit qui s'annonçait déjà mémorable. C’est alors qu’elle aperçut, posé sur le rebord de la fontaine, un petit homme au grand sourire portant un costume et un chapeau haut-de-forme démesurément grand et fin. Il tenait dans la main un mégaphone - dont le réglage aux sonorités stridentes la poussa à se boucher les oreilles - qui porta sa voix joyeuse sur toute la place.

« Bonjour à tous ! Ce soir les citrouilles dansent et les chauves sourient ! On plaisante, on fait des bêtises sans savoir quelle sera la prochaine surprise ! Vous le savez, ce soir c’est Halloween ! » Il y eut de toute part des acclamations réjouies et le petit homme sembla apprécier cette ovation avant de continuer. « C’est pourquoi je compte sur vous pour que tout soit prêt à temps et que cet Halloween soit encore plus spectaculaire que celui de l’année dernière et… Mais ? » Il chassa le mégaphone de sa bouche et fixa d’un oeil étonné Aqua qui s’était rapprochée entre temps. D’ici, elle pouvait désormais apercevoir qu’il arborait au torse un ruban l’informant qu’il s’agissait du maire. « Qui êtes-vous ? » demanda-t-il d’un air intrigué.

« Une simple visiteuse monsieur le maire. » fit-elle en s’inclinant légèrement, une main sur le cœur. « Je suis venue assister à la fête d’Halloween. »

Pendant un bref instant il parut flatté et se pencha légèrement en arrière, sans doute dans une manière personnelle de bomber le torse. Mais bien vite il se reprit et lui adressa un regard désolé.

« C’est à dire que la fête ne commence que ce soir, vous savez. »

Aqua acquiesça vivement avec un sourire. « Je le sais, mais je me demandais si… » Elle pencha la tête sur le côté et sa voix se fit douce et amicale « ...vous n’aviez pas besoin d’un peu d’aide supplémentaire ? » A les voir ainsi mettre du coeur à l’ouvrage, l’idée de se joindre à eux lui était venue spontanément. Elle avait eu envie de se rendre utile. Et découvrir l’envers du décor ainsi que la préparation de cette fête lui semblait une perspective fascinante !

Le maire lui donna l’impression de sautiller sur place face à sa proposition, et de manière enjouée il lui répondit :

« Mais bien sûr ! Vous pouvez commencer par… »

« Monsieur le maire ! » l’interrompit une voix caverneuse.

Ils tournèrent de concert la tête vers le nouvel arrivant : un clown tout en rondeur, monté sur un monocycle, qui portait une casquette à hélice. La Maîtresse de la Keyblade ouvrit de grands yeux ronds surpris en constatant qu’à l’endroit où devait se trouver son visage il n’y avait qu’un trou béant. Elle recomposa rapidement son attitude. Après tout, peut-être était-ce normal dans ce monde ?

« On a volé ma tête ! » annonça la voix qui semblait venir des profondeurs de son corps. Aqua haussa un sourcil face à cette déclaration. Ce n’était donc qu’à moitié normal… ?

« Tu l’auras sans doute oubliée quelque part. » répondit le maire, rassurant.

« Non, je vous assure que… »

« Monsieur le maire ! »

La jeune femme sursauta en entendant cette nouvelle voix. Décidément, c’était un homme sollicité.

« Toutes les têtes de lit de la ville ont disparues ! » fit un monstre qui n’était pas particulièrement effrayant, si ce n’étaient de grandes dents et des yeux rouges brillants « Les matelas sont par terre, je ne peux plus me cacher en dessous. »

« C’est… »

« Monsieur le maire !! » Deux voix stridentes retentirent avant que de minuscules sorcières sur des balais volants ne fassent leur apparition « On a chapardé nos têtes réduites ! »

« Je… »

« Et les têtes de citrouilles sculptées se sont volatilisées. » ajouta un vampire distingué.

L’activité attirait les curieux. A chaque seconde qui passait de nouveaux monstres entouraient la fontaine, créant un attroupement agité où chacun semblait avoir sa mauvaise nouvelle à annoncer sous le regard médusé d’Aqua.

« Am, Stram et Gram sont introuvables. » fit remarquer une créature aquatique « Personne n’a vu nos chères têtes blondes depuis hier. »

« Et le feu d’artifice de ce soir est compromis… » grogna un loup-garou « On a dérobé la tête nucléaire que je comptais utiliser. »

« Du calme, du calme ! » intima le maire sans que ses paroles ne parviennent à apaiser qui que ce soit.

« On dirait que quelqu’un essaie de faucher toutes nos têtes ! » cria un petit diablotin dans la foule.

A ces mots, le maire chancela, visiblement sous le coup d’une terrible réalisation. « Faucher… Tête… » murmura-t-il. Puis son visage pivota d’un demi-cercle pour laisser apparaître une autre face, blanche et grimaçante, et il poussa une longue plainte avant de défaillir et de s’écrouler au sol sous l’exclamation de surprise des habitants.

Immédiatement, Aqua se jeta à genoux à côté de lui et entreprit de le redresser légèrement. Elle n’avait absolument aucune idée de ce qui était en train de se passer, mais il fallait qu’elle fasse quelque chose ! La jeune femme trempa le bout de ses doigts dans l’eau, poisseuse, de la fontaine et en aspergea le visage du maire avant de battre vivement des mains pour lui faire de l’air. Lorsque enfin il reprit ses esprits, le petit homme resta vautré à terre et leva les bras au ciel dans une pause dramatique.

« Halloween est fini ! » gémit-il avant d’ajouter d’une voix larmoyante et apeurée « C’est le cavalier sans tête ! »

Un frisson parcourut l’assemblé qui retint une exclamation horrifiée avant que tous ne commencent à échanger des chuchotements inquiets. Seule Aqua, ignorant de quoi il retournait, était restée stoïque face à cette annonce. Son regard perdu balaya la foule visiblement en proie à une terreur sourde. Elle n’osait imaginer ce qui pouvait à ce point effrayer autant de monstres… Mais il fallait qu’elle le sache. Elle pressentait qu’un danger les menaçait et il en allait de son devoir de les aider.

« Qui est ce cavalier sans tête ? » demanda-t-elle innocemment au maire, regrettant immédiatement son manque de tact en le voyant se crisper à la seule mention de ce nom.

« C’est un monstre ! » fit-il d’une voix aussi tremblante que la foule qui les entourait. « Un monstre qui n’éprouve aucun plaisir à faire peur et qui préfère la méchanceté, c’est pourquoi il a été banni il y a de cela plusieurs générations. Mais il a juré, oui il a juré, de revenir après sa mort et de se venger. Et maintenant il nous envoie un avertissement : il est de retour pour faucher toutes nos têtes. » Il porta ses mains à son cou et fut secoué d’un tremblement. « Oh, comme je regrette que Jack ne soit pas là ! Nous sommes finis, je ne suis qu’un élu ! Il n’y aura plus jamais d’Halloween ! » Et sur ces lamentations il fondit en larmes.

Aqua se redressa et croisa les bras en portant une main à ses lèvres alors qu’elle réfléchissait. Était-il seulement possible qu’un cavalier venu du passé prenne pour cible tous les habitants de la ville ? Cela ressemblait d’avantage à une légende destinée à faire peur aux enfants. Mais un simple coup d’œil aux habitants affolés suffit à chasser ses doutes. L’effroi se lisait sur leurs visages. Ils craignaient quelque chose, quelque chose de tangible. Même si elle n’y croyait pas réellement, il lui fallait découvrir le fin mot de cette histoire afin de les protéger. La Maîtresse de la Keyblade fit un pas déterminé dans leur direction et prit une grande inspiration avant de demander d’une voix calme.

« Est-ce que quelqu’un sait où trouver ce cavalier ? »

La rumeur s’estompa subitement et il y eut un silence de mort. La jeune femme les regarda un par un, un sérieux absolu sur le visage. Enfin, au bout d’une minute qui sembla durer une éternité, un monstre leva timidement sa main dont les doigts étaient composés de serpents avant de dire :

« On m’a toujours dit qu’à l’époque il vivait près de l’arbre des morts, au cœur de la forêt. »

Aqua hocha doucement la tête. Un arbre au cœur de la forêt. C’était une piste bien maigre, mais une piste tout de même. Elle savait au moins par où commencer pour tirer cette affaire au clair ! Ses traits se détendirent et elle adressa à la foule un sourire chaleureux et rassurant avant de reporter son attention sur le maire pour lui dire :

« Vous pouvez continuer les préparatifs, la fête d’Halloween aura bien lieu. »

Aussitôt, son visage pivota de nouveau pour laisser apparaître son expression souriante alors qu’il se relevait difficilement.

« Vous voulez dire que… ? »

La jeune femme acquiesça d’un air amusé alors que son sourire s’élargissait. « Je vous ai bien proposé mon aide, non ? »

Une heure plus tard, elle s’aventurait au beau milieu de la forêt. Il y régnait une atmosphère étrange… Les troncs noirs et gris des arbres morts qui l’entouraient s’élevaient si haut qu’ils masquaient le ciel et plongeaient le sentier dans une pénombre nocturne. Dès lors qu’elle y avait fait ses premiers pas, les branches dont les formes évoquaient des griffes semblaient s’être refermées sur son passage. Aqua aurait d’ailleurs juré, lorsqu’elle s’arrêtait pour tendre l’oreille, percevoir des bruissements inconcevables… Comme si, en ces lieux, les bois étaient vivants et cherchaient à la prendre au piège. Mais c’était impossible, n’est-ce pas ? Ce ne devait être qu’un tour que lui jouait son imagination... Alors elle continuait d’avancer, progressant difficilement sans aucun repère autre que le sentier. Se dirigeait-elle seulement bel et bien vers le cœur de la forêt ? Elle aurait préféré avoir un guide, mais aucun habitant n’avait osé l’accompagner. En entendant des croassements sinistres qui la firent frissonner, la jeune femme regretta encore un peu plus sa solitude. Un compagnon aurait au moins pu dissiper ce sentiment d’oppression qui s’insinuait en elle.

Soudain, un craquement. La Maîtresse de la Keyblade se figea.

Retenant son souffle, un air inquiet sur le visage, elle observa les alentours. Peine perdue, car son regard ne parvenait à percer l’obscurité qui l’entourait… Le silence était revenu, lourd et hypnotique, plus angoissant encore que les bruits qu’elle avait cru entendre auparavant. Un courant d’air froid venu de l’ombre la traversa et elle sentit sa respiration s’alourdir alors qu’un frisson glacé courait le long de son échine. Elle se sentait menacée par une présence invisible. A chaque seconde, la jeune femme s’attendait à voir surgir quelque chose… Apparition, spectre… Cavalier sans tête ? Sa bouche devint sèche et elle frémit à l’idée de se retrouver face à lui. Essayant de se rassurer, elle pensa que depuis qu’elle était entrée dans les bois elle n’avait vu aucun signe témoignant de son existence. N’aurait-elle pas dû au moins apercevoir les empreintes attestant du passage de son cheval ? A moins que… Une monture fantomatique laissait-elle des traces ? Aqua souffla du nez dans un semi-rire nerveux. Voilà qu’elle se laissait impressionner par de vieilles superstitions, elle était ridicule ! Elle secoua vigoureusement la tête, essayant de chasser ces pensées de son esprit et de se détendre - un exercice difficile dans un milieu qui semblait peser de tout son lugubre poids sur ses épaules. Prenant finalement son courage à deux mains, elle se remit en route.

Le sentier la conduisit jusqu’à une clairière plongée dans une brume épaisse. Au bout de quelques pas, elle distingua en son centre, posé sur un petit monticule, un vieil arbre noueux dont la seule vision suffisait à évoquer une indicible crainte. La Maîtresse de la Keyblade marqua un temps d’arrêt en l’apercevant, perdant un peu de son assurance durement regagnée. Était-ce l’arbre des morts… ? Aqua déglutit. Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir. D’un pas lent et craintif elle avança dans sa direction, plongeant au cœur du brouillard qui se dissipait sur son passage avant de l’envelopper de nouveau. Elle approchait. Il ne lui restait plus que quelques mètres à parcourir avant de résoudre l’énigme... Plus que quelques mètres et elle pourrait quitter cette forêt...

Et alors, elle l’entendit.

Un hennissement dans le lointain qui lui fit dresser les cheveux sur la tête. Suivi de près par le bruit de sabots qui martelaient le sol… Et qui, beaucoup trop vite à son goût, se faisait de plus en plus proche. « Ce n’est pas possible ! Ce n’est pas possible ! » se répétait-elle alors qu’une peur panique l’envahissait, la paralysait. Il était là, il approchait. Et elle demeurait pétrifiée. Soudain... Il surgit depuis l’autre côté du monticule, prenant place près de l’arbre, et Aqua écarquilla les yeux.

C’était bien lui ! Ce n’était pas une légende... Face à elle il y avait un imposant cheval à la robe sombre et aux yeux rougeoyants, monté par un cavalier à l’armure noire… Un cavalier sans tête. Dans un nouveau hennissement l’animal se cabra, laissant voler au vent la longue cape rapiécée de son maître qui brandissait en l’air une lourde épée ensanglantée. Une goutte de sueur froide glissa le long de la tempe de la Maîtresse de la Keyblade tétanisée. De stupeur elle ouvrit la bouche, mais aucun son ne sortit. Les pattes de la bête heurtèrent le sol puis, obéissant à un ordre surnaturel, elle chargea dans sa direction, dévalant la pente à toute vitesse. Incapable de bouger, Aqua ne pouvait que la voir se rapprocher, que fixer la lame que le cavalier tendait maintenant sur le côté, prêt à la faucher au passage…

Non ! Dans un sursaut de conscience la jeune femme se jeta sur le côté, esquivant de justesse le coup qui siffla à ses oreilles et fit un trou dans son chapeau. Aussi rapidement que possible elle se releva et chercha le spectre du regard. Sa monture avait fini sa course un peu plus loin, mais déjà il lui faisait faire demi-tour pour la charger de nouveau. Aqua prit une grande inspiration et fronça les sourcils avant de le fixer d’un air déterminé. D’un geste sec, elle fit apparaître sa Keyblade dans sa main. Elle ne savait pas si elle était en mesure de lutter contre un fantôme… Mais elle devait le faire. Pour les habitants de ce monde. Pour qu’ils puissent continuer de célébrer Halloween. Elle fléchit légèrement les genoux, tendant la pointe de son arme vers le sol.

Elle était prête.

Le cheval se lança au galop. La Maîtresse de la Keyblade sentit ses muscles se tendre alors qu’elle suivait son mouvement d’un regard concentré. Elle n’aurait qu’une seule et unique chance. Le cavalier brandit de nouveau son épée sur le côté. Il serait bientôt sur elle, ce n’était qu’une question de secondes… Maintenant ! De toutes ses forces Aqua frappa la lame du spectre et, dans le claquement de leurs armes qui s’entrechoquaient, cette dernière vola au loin. Parfait, elle avait réussi à le désarmer ! Tournant rapidement sur elle-même, la jeune femme repositionna sa Keyblade vers le haut et acheva sa rotation d’un coup sec en direction du cavalier. Le choc sonna creux contre l’armure mais la frappe fut suffisante pour le désarçonner. Poussé vers l’arrière, le spectre tomba de sa monture qui fila tout droit sans demander son reste. Aqua recula d’un petit bond afin de mettre de la distance entre elle et son adversaire qui gisait au sol. Elle n’en avait probablement pas encore terminé…

Difficilement, la silhouette sombre se releva et se dressa de toute sa hauteur menaçante. Malgré le vide au niveau de son col, il demeurait plus grand qu’elle. La jeune femme resserra son emprise sur la poignée de son arme, se préparant au pire. Le cavalier sans tête fit un pas dans sa direction…

Et, soudain, son buste se pencha vers l’arrière de manière grotesque. Ses bras battaient l’air dans une tentative évidente de retrouver un équilibre. Aqua haussa un sourcil perplexe. Qu’était-il donc en train de se passer ? Il tenta de faire un nouveau pas, le torse basculant dans tous les sens… Et s’écroula lourdement à terre sous le regard surpris de la jeune femme qui abandonna aussitôt sa posture de combat. Le cavalier, qui lui avait paru si effrayant, n’était désormais plus qu’un petit tas informe recouvert par une cape un lambeaux. Un tas dont s’échappaient des voix étouffées.

Elle craignait de comprendre. D’un pas vif, Aqua se rapprocha du corps et, dans un mouvement sec, tira la cape, révélant au milieu des débris de l’armure trois enfants masqués qui se chamaillaient. Elle soupira en se rappelant de ce que l’un des habitants avait dit.

« Am, Stram et Gram je présume ? » fit-elle pour attirer leur attention. Mais elle connaissait déjà la réponse à cette question, il n’était pas dur de deviner le fin mot de l’histoire qui lui apparaissait désormais clairement. « Alors c’était vous depuis le début… » Si seulement elle avait eu une main supplémentaire, elle aurait bien tiré les oreilles de ces trois garnements pour avoir organisé ce coup monté ! La Maîtresse de la Keyblade croisa les bras et tapota le sol du pied en leur lançant un regard sévère. « Qu’avez-vous à dire pour votre défense ? »  

Ils la regardèrent un instant… Puis écartèrent les bras en toute innocence avant de déclarer à tour de rôle.

« Un bonbon ? » « Ou une farce ? » « Joyeux Halloween ! »

Et dans un grand rire ils prirent la fuite à toute allure avant même qu’Aqua n’ait pu faire le moindre geste pour les en empêcher. Elle se contenta de les observer partir d’un regard noir… Mais, dès qu’ils furent hors de vue, son visage se détendit et elle se surprit à sourire. Après tout ce n’étaient que des enfants qui avaient fait une mauvaise farce. Ou une excellente pour cette période d’Halloween, il y avait eu au final plus de peur que de mal ! Ils ramèneraient les objets volés, les habitants seraient rassurés et la fête aurait bel et bien lieu. Et surtout elle ne s’était pas trompé : il n’y avait bel et bien aucun cavalier sans tête !

La jeune femme lâcha un rire en repensant à la frayeur qu’ils lui avaient faite. Mais elle s’interrompit aussitôt et fit volte-face avant de s’immobiliser. Il lui avait semblé entendre, en écho au sien, un ricanement sépulcral provenir de l’arbre des morts... La Maîtresse de la Keyblade eut un dernier frisson. Il était temps de quitter cette forêt qui jouait décidément un peu trop avec ses nerfs.

« C’est ça Halloween, c’est ça Halloween ! Halloween ! Halloween ! Halloween ! Halloween ! »

Sur la place de la guillotine éclairée par la pleine lune, tous les monstres chantaient, se réjouissaient dans une parade macabre et spectaculaire faisant la part belle aux flammes et aux squelettes. Postée sur un toit qui lui offrait une vue incomparable sur l’ensemble, Aqua profitait du spectacle un sourire aux lèvres. Tout était finalement rentré dans l’ordre, et heureusement ! Maintenant qu’elle la voyait, elle se demandait comment elle avait pu manquer pendant autant d’années la représentation d’Halloween. Quand vint le clou du spectacle elle applaudit à tout rompre, songeant que l’année prochaine la Lumière devrait essayer d’organiser quelque chose de similaire au Château Disney. Ce serait là une magnifique occasion de rire et de se réunir ! Même si le défilé était terminé, toutes les créatures en contrebas continuaient de s’amuser. La jeune femme les regarda faire d’un œil bienveillant. La nuit ne faisait que commencer et les festivités n’allaient probablement pas s’arrêter de sitôt. Elle se releva, s’accrochant d’une main au toit et tenant de l’autre le verre de jus de citrouille qu’on lui avait servi. En portant un toast, Aqua cria d’une voix enjouée :

« Joyeux Halloween ! »




Spoiler:
Un grand merci à Riku pour cette illustration de la tenue d'Halloween d'Aqua ! Qui de plus n'a pas été franchement demandée longtemps à l'avance. (son Instagram pour le référencement : https://www.instagram.com/lolosangoku/?hl=fr )
Et à Pamela qui a fait l'avatar avec encore moins de temps. (qui a dit que travailler dans l'urgence était stimulant !?)
Un terrifiant Halloween à tous ! Smile
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 8 Nov 2018 - 14:13
This girl is on fire ! Est-ce que ça ce remarque, j’suis en manque de phrase d’introduction ? Pas de temps à perdre, passons à la notation ! Qu’est-ce que j’vais dire sur ce rp…? Voyons… Comme d’habitude, une couche de négatif avant d’être aimable et courtois.

En fait, le principal bémol dans ce rp, c’est que je n’ai pas été surpris par les responsables de cette farce d’Halloween.

Pourquoi ?! Mon bon Watson ? Simplement que, comme dans les enquêtes où les histoires d’épouvante (j’avais envie d’écrire Scooby Doo, mais ça aurait été vulgaire), le coupable est annoncé dans la première partie du récit. Un lecteur avisé et un mec connaissant l’astuce aurait indubitablement fait cette recherche. Problème ? Le contexte du monde fait que, en connaissant le film et les jeux, je savais pertinemment de qui il s’agissait à l’instant où ils ont été mentionné.

Après, j’te connais et j’ai ma petite idée que tu à joué de cela et c’est pour ça que le paquet à été donné pour la confrontation. Tu m’dirais si j’me trompe ou non.

Et justement, cette confrontation est l’un des deux axes le plus intéressant de ce rp ! Le moment où tu navigues dans la brume pour être confronté au cavalier sans-tête ? C’est du caviar. Chapeaux bas pour cette écriture et j’avoue avoir eu plaisir à l’observer une seconde fois. Transmettre de la peur à l’écrit, j’trouve que c’est difficile, bien plus difficile que d’exprimer la tension d’un moment.

Alors, ici, j’ai pas été effrayé au point d’me réfugier dans les bras de ma fille ! Toutefois, j’ai quand même été pris aux tripes, ce sentiment de malaise qui te ronge dans tes descriptions. Donc, c’est bien ! Et le bien, c’est pas trop mal. Il parait, du moins.

Cependant, ce qui est top dans ce rp, c’est que l’écrit est en deux temps et profondément lié au film. Le mélange entre l’introduction du film et la scène de découverte à Christmas Town. D’un côté, la peur avec la confrontation et l’hilarité de l’initiation de la quête. Vraiment, j’ai eu le sourire en lisant le moment où ils énoncent les disparitions. Il y a eu le « Va t’il s’arrêter un jour avec ces têtes » et ça c’est bon. Tu surprends le lecteur et moi-même. Et moi ? J’aime être surpris.

Donc voilà, c’est globalement positif outre la remarque du début. Le ton est bon et j’suis vraiment content de cette participation. Oui, par ailleurs, tu auras aussi droit à un joli trophée.


Normal : 21 points d'expérience + 220 munnies + 3 PS en Force !

_______________________________
 
messages
membres